Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Laisser le désert remplacer la brume [Shima]

Asaara Kôji
Asaara Kôji

Laisser le désert remplacer la brume [Shima] Empty
Ven 6 Juil 2018 - 20:03
Laisser le désert remplacer la brume553 mots
Asaara
Kôji
Asaara
Shima
Près de son couchage une lettre manuscrite que le jeune garçon a du mal à déchiffrer, n'ayant appris à lire que récemment, c'est encore une corvée pour lui de devoir comprendre ces formes couchée sur du papier. Torse nu, assied en tailleur au sol, il s'efforce de détailler mots par mots, syllabes par syllabes l'écriteau laissé près de son lieu de repos. "Rendez.... vous lors..que le soleil se...ra à son zé..zé..." Il bute, encore et encore sur ce mot qu'il ne comprend pas, il décide donc de suivre une logique différente : On donne un rendez-vous lorsque l'état du soleil commence par zé.. Zénith, logique. La façon dont les formes sont allongées sur le papier, ça il n'a pas du mal à s'en souvenir : C'est l'écriture du premier des Asaara de Seiji, nommé Vénus par ses camarades, Kôji le connait plutôt sous le nom de Shima. Il est son maître dans bien des domaines, aussi bien dans l'apprentissage de la vie dite "banale", que dans la maîtrise de l'art du Sunaton, ainsi que tous les arts ninja que le jeune blondinet est capable d'apprendre.

Il passe sa main dans ses cheveux en bataille, avant d'étirer ses bras qui font craquer les différents os de son dos, il vient ensuite broyer ses phalanges gauche dans sa paume droite, puis inversement. Son corps n'avait que 17 ans, et pourtant il semblait aussi abîmé que celui d'un vieil homme ayant subit les assauts du temps. Il n'en était pas pour autant handicapé et plus il reprenait un rythme de vie dit "normal", plus son corps se soignait pas lui-même, mais il n'empêche que les réveils demeurent encore au moins à moitié aussi douloureux que dans le passé. La corde attachée autour de son cou venait s'écraser sur son épaule gauche, avant de se laisser retomber un peu contre son omoplate, malgré le temps il la portait toujours : Un souvenir de ce sombre passé. Tora No Me finit par se lever, et sortir sous un soleil qui se levait à peine. Encore une fois, les cauchemars l'avaient tiré des profondeurs de son sommeil, ces mêmes visages, ces mêmes voix, ces mêmes odeurs. Tout ce qui liait toutes ces pensées, c'était la mort, la mort qu'il avait connu, provoqué, effleuré. Le Colisée aura à jamais laissé une plaie béante dans son âme, plaie que Shima comble par un enseignement, un entraînement quotidien. Le regard ambré du jeune garçon se pose chaque jour sur cet homme en le déclarant comme étant son sauveur, il lui voue une fascination, un respect sans faille.

Quelque chose se prépare et bien que Kôji soit encore tenu à part des informations qui peuvent circuler au sein de l'organisation, il voyait bien que ça commençait à s'activer. Ajoutons à celà la fréquence des entraînements dispensés par Shima qui augmente de façon exponentielle, il n'en faillait pas plus pour que le garçon comprenne qu'il était question de préparation. Les heures s'enchaînent, et l'ennui du cadet Asaara prend le dessus, il décide donc de rejoindre le lieu de rendez-vous un peu plus tôt que prévu, attendant avec une impatience difficilement contenue la venue de son maître.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3569-asaara-koji-tora-no-me#27065
Asaara Shima
Asaara Shima

Laisser le désert remplacer la brume [Shima] Empty
Sam 21 Juil 2018 - 12:06
L’attaque sur Kiri était prévue dans quelques jours à peine et Kôji n’était clairement pas prêt. C’est dans cette optique là que Shima avait intensifié l’entraînement de son disciple. La veille, celui-là avait dû porter une énorme pierre sur plusieurs mètres de montée. Ouais enfin, ça, c’était un effort physique dont le jeune homme aurait certainement pu se passer, mais ça amusait drôlement son maître de le voir galérer et s’épuiser.

« Déjà là ? Tu aurais dû en profiter pour roupiller pendant que tu le peux encore. »

Faux conseil, évidemment, Shima détestait naturellement attendre ; il préférait largement se faire attendre comme c’était le cas ce matin. Il ne s’approcha pas du jeune Asaara, le regardant simplement avec un air sévère. Sa jarre laissa s’échapper une importante masse de sable qui se tassa dans un coin en ensevelissant les arbres qui les entouraient. Aussi, une couche de ce sable vint former une armure sur le bel homme, puis une effluve se forma et se mit à tourbillonner autour de lui.

« Essaye de m’attaquer. Tu peux utiliser ma réserve de sable. »

Voir s’il était capable de passer sa défense, voilà le but de cet exercice. Et non, il n’attendait pas pour commencer, le gamin était impatient de toute façon. Il ne le ménageait pas ; et puis quoi encore ?

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima https://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet
Asaara Kôji
Asaara Kôji

Laisser le désert remplacer la brume [Shima] Empty
Sam 21 Juil 2018 - 13:03
Laisser le désert remplacer la brume553 mots
Asaara
Kôji
Asaara
Shima
"Déjà là ? Tu aurais dû en profiter pour roupiller pendant que tu le peux encore." Dans le dos du plus jeune des Asaara se dégagea cette voix, celle de celui qu'il désignait non pas seulement comme son maître, mais comme son sauveur. Le blondinet se retourna vers cet homme qui cette fois-ci, n'avait rien à ajouter sur la ponctualité dont faisait preuve le garçon. C'était d'ailleurs assez étonnant qu'ils soit là aussi tôt aujourd'hui, au vu de l'entraînement physique qu'il avait subit la veille. "J'ai du mal à trouver le sommeil ces temps-ci donc de toute façon, réveillé pour réveillé, autant que je fasse en sorte d'être là en avance." Le regard froid des deux hommes venaient s'entrechoquer alors que les mètres les séparant eux ne changeaient absolument pas. Il y avait cette ambiance pesante qui écraserait quiconque voulait assister à l'entraînement des deux hommes. Le hasard avait bien fait les choses, Kôji qui se pensait seul depuis son plus jeune âge, avait été sauvé par Shima qui lui aussi pouvait faire danser le sable grâce à son chakra. Evidemment, le garçon n'était pas le seul à utiliser un semblant de ninjutsu lors de ses combats au Colisée, il y avait par exemple cette jeune fille qui affectionnait particulièrement le sang dont le nom lui avait échappé il y a de ça plusieurs années. "Donc, je vais devoir faire quoi aujourd'hui ? Nettoyer les caleçons de l'ensemble de Seichi ?" Il n'était pas très doué pour faire de l'humour, mais tout comme son maître l'entraînait à tenir une certaine fiabilité physique, il s'attelait aussi à affiner son éloquence. Savoir manier les mots, les rendre cinglant ou marrant, doux ou rudes afin de parvenir à ses fins.

Le sable commença à se déverser autour des deux ninjas, allant jusqu'à recouvrir la base de tous les arbres autour d'eux. Le plus vieux des deux utilisateurs de Sunaton donna l'autorisation au second de taper dans cette réserve, dans le simple but de l'attaquer. Sable contre sable, le combat ne reposait pas ici sur une question de puissance, mais de réflexion et tactique : Comment passer outre la défense du maître. "Bien, Vénus." Shima connaissait les techniques de Kôji par coeur, après tout il était à l'initiative de l'apprentissage de la plupart d'entre elles, il fallait donc être rapide et surtout intelligent. Il enclencha une course en direction de son adversaire, tout en réalisant des mûdras pendant sa courte course.

résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3569-asaara-koji-tora-no-me#27065
Asaara Shima
Asaara Shima

Laisser le désert remplacer la brume [Shima] Empty
Dim 22 Juil 2018 - 19:55
Shima n’avait pas d’attachement ou d’affection ni d’attention pour qui que ce soit en dehors de lui-même. Cependant, un curieux concours de circonstances l’avait poussé à se retrouver aujourd’hui à enseigner et à entraîner le jeune Kôji qu’il avait auparavant délivré de sa condition d’esclave. Il est vrai qu’il eut un petit sourire en constatant la présence de son « élève » à son arrivée, cela signifiait qu’il avait bien acquis son enseignement sur la lecture.

Kôji était un bon élève, il apprenait vite et bien. À ce rythme, il serait capable de succéder à son maître dans quelques années seulement. Si seulement, bien entendu, il avait quelques années… Une pensée qui fit bien sourire l’aîné. Le parcours de vie d’un shinobi est semé de moments comme ceux-ci : des moments où leur ténacité et leur talent est mis à l’épreuve, et ce au prix même de leur vie. Une réalité plus terrible encore que le lavage des sous-vêtements des membres, mais à laquelle le Kôji le clown allait devoir être reconfronté rapidement.

Le blond à la peau caramélisée par le soleil de Kaze fonce sur son aîné suite aux instructions de celui-ci. Vénus gardait un calme sage à l’approche de son adversaire, puis même lorsque celui-ci était sur lui avec ses deux bras de sable, technique que Kôji avait lui-même élaboré à partir de l’enseignement de son maître. Il était ingénieux, ce petit.

« Pas mal, mais ça ne suffira pas à percer ma… »

Un rictus au coin des lèvres en ne terminant pas sa phrase. Alors qu’il dirigeait sa garde de sable avec ses mains pour s’apprêter à contrer les assauts des bras de sable des deux côtés, il sentit puis vit l’attaque sous-jacente se profiler.

« Je vois… »

Sa parade pourrait le protéger des attaques sur les flancs, mais certainement pas d’autant de shurikens. Aussi, ce n’est pas contre un filet de sable ou dans la peau de l’antagoniste que se logèrent les étoiles de sable, mais bien dans une épaisse paroi sable : celle de son bouclier qui se referma sur lui en quelques instants.

C’est dans celui-ci qu’il s’enferma pour se mettre à l’abri des assauts de son élève, et il compte bien y rester jusqu’à ce que Kôji trouve un moyen de le briser.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2394-asaara-shima https://www.ascentofshinobi.com/t3139-asaara-shima-carnet

Laisser le désert remplacer la brume [Shima]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: