Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Rencontre entre Yuki [PV - Kaya]

Invité
avatar

Rencontre entre Yuki [PV - Kaya] Empty
Mar 10 Juil 2018 - 14:20
"Reste tranquille, j'ai bientôt terminé."
"Humm..."

Le jeune homme n'avait pas grand-chose d'autre à dire. Sa grande soeur Suzume était occupée à réajuster son kimono blanc pour être sûr qu'il soit parfait. De ce fait, il avait passé une bonne demi-heure immobile, les deux bras écartés et tendus, tandis que la jeune femme corrigeait tout ce qui lui semblait superflu avec un souci du détail à faire pâlir un horloger. Ses deux autres soeurs étaient présentes; Karasu, la deuxième, s'amusait de voir son grand frère dans une situation embarrassante tandis que Nezumi, la plus petite, restait fasciné devant la tenue inhabituelle qu'il portait. Toutes deux regardaient, un peu en retrait, comme si elles étaient face à un spectacle.

"Tu es sûr que c'est vraiment nécessaire, tout ça? demanda Karasu."
"Evidemment, lui répondit Suzume, Kitsune va rencontrer la cheffe du clan aujourd'hui. Il doit être absolument impeccable."
"Tout de même, ça semble un peu trop pour une simple rencontre. Et puis il va devoir aller à la résidence principal à pieds, la moitié de tes efforts vont disparaître sur le chemin."
"Exactement, donc je dois y mettre deux fois plus d'efforts."

Elle ajusta les épaules, épousseta le torse et se recula pour regarder son travail. Satisfaite, elle sourit et fit signe à son frère de baisser les bras.

"Voilà, j'ai terminé."
"Incroyable ! S'exclama Nesumi, des feux d'artifices plein les yeux. Grand frère, tu es magnifique!"

Comme d'habitude, la bonne humeur de sa petite sœur semblait un peu excessive. Cela dit, toute cette attente l'avait rendue curieux. Il alla regarder sa tenue dans un grand miroir placé contre le mur. Il portait un kimono blanc, sa couleur considérée comme traditionnel chez les Yuki, ou tout du moins elle l'était de son côté de la famille. L'habit ne portait aucun pli, aucune bavures et épousait parfaitement les contours de son corps, signe du travail acharné de sa sœur. Il était très satisfait, bien qu'il s'était attendu à un tel résultat. Sa sœur avait toujours eu un talent pour ce genre de tâche.

"C'est parfait, dit-il à sa grande sœur."
"À ton service, lui répondit-elle, maintenant vas-y, ne fait pas attendre Kaya-sama."
"Tu as raison. Ne faites rien geler tant que je ne suis pas là."
"Bonne chance ! dit Nezumi"

Kitsune quitta sa maison et passa quelques minutes à parcourir le quartier des Yuki. Une certaine lourdeur s'était installée dans le village, addition de la chaleur et de l'humidité omniprésente. Un petit cadeau laissé par l'été. Il espérait qu'il resterait en intérieur et n'aurait pas à rencontrer la cheffe du clan sous cette fournaise. Impossible de faire bonne impression dans de telles conditions. Il arriva finalement à la résidence, un domaine immense entouré d'une végétation abondante. Ce n'est pas la première fois qu'il voyait le domaine, mais à chaque fois il restait fasciné devant sa taille. Il venait d'une branche plus humble des Yuki, sans serviteurs et avec à peine assez d'argent pour nourrir la famille et payer pour la maison. Ce n'est pas parce que la famille était noble que tous ses membres l'étaient forcément. D'ailleurs il n'aimait pas trop ceux qui se reposaient sur ce genre de généralité. C'était pour lui le signe d'une certaine ignorance dont il préférait rester à l'écart.

Il fut conduit à l'intérieur par un serviteur qui lui fit traverser plusieurs couloirs dans lesquels il se serait perdu sans un guide. Une certaine activité régnait dans la maison, des gens de toutes sortes parcouraient les couloirs, serviteurs, ninjas et nobles, faisant leur possible pour cacher une inquiétude qui transparaissait pourtant dans leur comportement. Était-il venu à un mauvais moment? Ils semblaient tous avoir été trop occupé pour le décommander si un problème était arrivé. Non, c'était peu probable. D'après ce qu'il savait de Kaya elle n'avait pas l'air d'être le genre à négliger ce genre de détail. Elle l'aurait fait prévenir d'une manière ou d'une autre. Ce n'était probablement rien d'important, pas besoin de s'inquiéter.

Toujours est-il que le jeune homme continua sa route dans les couloirs jusqu'à ce qu'il fut conduit à une petite pièce très spartiate. On ne trouvait aucune forme de décoration, juste un petit bureau de bois sobre avec un fauteuil d'un côté et une chaise de l'autre. La pièce était vide. Il avait pensé que Kaya l'aurait attendu, mais visiblement, les choses étaient différentes. En y pensant, prévenir la cheffe du clan de l'arrivé d'un invité devait bien prendre aussi longtemps que de conduire l'invité en question là où il devait être reçu.


"Veuillez attendre ici, lui dit le serviteur qui l'avait amené jusque-là, Kaya-sama va bientôt arriver."

Puis il s'en alla. Kitsune resta seul dans la pièce. Il hésita un instant à s'asseoir, se disant que ça risquait de faire des plis sur son kimono, puis il décida de ne pas s'en faire et s'assit. Bien sûr, il se lèverait quand Kaya-sama entrerait dans la pièce, pour la saluer comme il convenait. Mais pour l'heure, il préférait attendre installer un peu plus confortablement. Il espérait simplement ne pas avoir à attendre trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Kaya
Yuki Kaya

Rencontre entre Yuki [PV - Kaya] Empty
Mer 11 Juil 2018 - 18:34

Entre les entretiens qu’elle donnait aux chunins et genins du village caché de la brume de par son grade de Jonin, et ceux qu’elle avait avec les membres de son clan dont elle avait les reines … Cela en faisait du monde à voir, et trouver du temps pour accomplir toutes ses tâches devenait compliqué. D’ailleurs, ces derniers temps, c’était un membre du village qui s’occupait de choisir qui elle allait rencontrer dans leur clan. Elle trouvait ça un peu impersonnel, mais bon, elle devait apprendre à déléguer, sinon elle ne s’en sortirait pas. L’une des bases de la gestion, savoir laisser ses tâches les plus simples et les moins importantes à d’autres personnes.

Enfin, dans son agenda figurait justement un rendez-vous avec un certain Yuki Kitsune. Dire qu’elle en avait déjà entendu parler serait mentir. Leur clan était assez grand, et Kaya n’avait pas grandi avec beaucoup de liens avec les autres enfants. Elle connaissait ses parents, quelques amis proches, et le terrain d’entraînement. Même la ville de Kiri lui était presque étrangère jusqu’à son adolescence, tant sa vie se résumait à l’enceinte du clan Yuki. Si Kitsune ne le fréquentait pas très régulièrement, il y avait peu de chances qu’elle le connaisse. L’inverse était moins probable, Kaya ayant pris la tête du clan depuis un petit moment déjà.

La jeune blonde aimait se mettre en valeur, et avait un peu de mal avec les tenues officielles. Elle les trouvait mal coupées, et ne mettant pas assez son physique en valeur. N’étant pas en tenue d’entraînement cette fois, elle avait pu mettre une jolie robe blanche assez longue, la coupe s’approchant d’une robe de cocktail. Elle était fendue au niveau de sa jambe droite afin de donner un côté un peu plus sulfureux à l’ensemble, et laissait apparaître cette dernière à chacun de ses pas. Un collier en perle venait attirer le regard sur son décolleté, et confirmer la noblesse de sa famille de par la valeur de ces bijoux ainsi que des tissus de la robe.

Kaya attendait donc dans son bureau personnel, dans lequel se trouvaient un joli bureau, quelques chaises pour recevoir, et une décoration sobre, mais efficace. Elle fut d’ailleurs un peu étonnée que cet homme ne soit pas à l’heure, voire en avance. Mais après une petite minute d’attente, une personne toqua à son bureau.

« Entrez ! »

Lança la chef du clan, s’attendant à voir un homme. Sauf qu’une femme apparu à ses yeux.

« Kitsune vous attend dans la salle 4. »

Kaya haussa un sourcil, l’air étonnée, avant d’observer son agenda rapidement. C’était effectivement noté, mais elle avait trop l’habitude de recevoir les invités dans son bureau qu’elle n’avait même pas pensé à un autre lieu.

« Ah ! J’y vais, merci. »

Elle se leva de son bureau, et se dirigea d’un pas hâté vers cette fameuse salle. Elle ouvra la porte sans toquer, et posa son regard d’un bleu terriblement froid sur la pièce, puis sur l’homme qui était déjà assis. Cet endroit était terriblement austère, jamais elle ne voudrait recevoir quelqu’un ici, à part pour un interrogatoire.

« Bonjour Kitsune. Excusez mon léger retard, mais il y a eu confusion sur la salle… Et je ne compte pas vous recevoir en ce lieu… Ce serait un peu triste, vous ne trouvez pas ? Levez-vous, et suivez-moi, mon bureau n’est pas loin. »

Dit-elle avant de lui faire signe de la suivre, et de marcher devant lui, sans engager plus longuement la conversation pour le moment. Il pouvait juste l’observer marcher de dos pendant quelques secondes, ce qui pouvait être pour certains bien envoutant. Son gabarit n'était pas impressionnant, et tout semblait indiqué qu'elle ne combattait pas au corps à corps. Assez frêle, elle avait plus l'aspect d'une politicienne que d'un gladiateur assoiffé de sang. Arrivant devant son bureau, elle ouvra la porte et lui tenait pour qu’il entre en premier.

« Nous serons mieux ici, je pense. »

Dit-elle avec un sourire contrastant avec son aspect parfois froid et hautain, avant que son regard glacial n’observe cet homme, qui avait visiblement prit très soin de son apparence. Elle ne savait pas s’il était comme cela au quotidien ou si c’était exceptionnel, et même si elle n’était pas une grande adoratrice des tenues traditionnelles, elle savait remarquer quand cette dernière était de qualité, et bien portée. Une fois tous deux entrés, elle se dirigea vers sa chaise placée de l’autre côté du bureau, et croisa ses fines jambes avant de lui demander à son tour de s’asseoir, puis d’engager la conversation.

« Mes excuses pour cette confusion. Je suis Yuki Kaya, actuelle cheffe du clan comme vous le savez surement déjà. Enchantée de vous rencontrer, Kitsune. Je dois avouer vous connaître très mal, nous allons donc commencer notre petit échange par votre présentation, si vous le voulez bien ? »

Cette question n’en était pas vraiment une, et son ton avait d’ailleurs changé, elle était devenue très neutre, plus que lors de ses premiers mots lorsqu’elle avait à s’excuser ou à le saluer. Enfin, elle savait être sérieuse quand il le fallait…


_________________
Rencontre entre Yuki [PV - Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Invité
avatar

Rencontre entre Yuki [PV - Kaya] Empty
Jeu 12 Juil 2018 - 16:42
Finalement, l'attente ne fut pas longue. Kaya arriva quelques minutes après lui. Elle ne portait pas une tenue formelle comme lui, ce qui ne l'étonnait pas au vu du temps qu'il fallait pour les mettre et les arranger. Un chef de clan n'avait tout simplement pas le temps pour ça, à part peut-être pour les grandes occasions. Cela dit, il fallait avouer que sa robe était un peu plus osée que ce à quoi il s'était attendu. Elle jeta un rapide coup d’œil à la pièce et d'après son regard, ce n'était pas elle qui l'avait fait décorer. Le jeune homme se leva pour la saluer, sans en avoir de temps puisqu'elle se mit à parler immédiatement pour l'inviter dans une autre pièce, probablement quelque chose de plus accueillant. Elle sortit et il lui emboîta le pas, content de quitter cette cellule beaucoup trop petite.

Curieusement, l'agitation qu'il avait rencontré dans les couloirs à son arrivée avait disparu. Vu la quantité de personne qu'il avait croisé, cela lui parut étrange. Peut-être que le problème qui semblait occuper tous les esprits avait été résolu. Tandis qu'il avançait, il laissa son regard se perdre sur Kaya, qui le devançait de quelques pas. En la voyant de dos, quelque chose le frappa, un détail qui lui sauta aux yeux immédiatement. Ses épaules n'étaient pas très larges, elles étaient même assez maigres. La plupart des Shinobi qu'il avait connu, même les femmes, avaient souvent des épaules assez larges, le fruit d'un entrainement physique quotidien très exigeant. Mais pas elle. Non, Kaya avait les mêmes épaules que sa grande soeur, les épaules d'une femme normale, qui ne passait pas ses journées à s'entrainer ou à combattre. Pourtant, elle était une jônin de Kiri, chef du clan Yuki. Très loin d'une femme normale. Peut-être que l'entrainement physique n'était pas son fort, tout simplement. Il ne considérait pas cela comme une faute, après tout, il avait fait le même choix. Ses spécialités étaient le ninjutsu et la discrétion, rien à voir avec le corps-à-corps, auquel il était d'ailleurs exécrable. Ça ne l'avait pas empêché de devenir Shinobi.

Kaya s'arrêta à une porte, l'ouvrit et lui fit signe d'entrer. Il s'exécuta et entra dans ce qui devait être le bureau de la chef du clan. La pièce était suffisamment grande pour accueillir plusieurs personnes, qui aurait chacune trouvés une chaise pour se mettre à leur aise. La décoration était simple, quelques petits tableaux çà et là sur les murs, une plante verte posée dans un coin. Rien de luxueux, mais assez plaire sans vouloir entrer dans la vantardise. Il aima beaucoup cet endroit en le voyant. La chef des Yuki alla s'asseoir et invita Kitsune à en faire de même. Le jeune homme pris place sur la chaise face au bureau et essaya de se détendre, sans y parvenir car il savait que les questions allaient arriver. La chef des Yuki se présenta brièvement avant de lui avouer qu'elle ne le connaissait pas. Jusqu'ici, rien d'imprévu. Elle en profita pour lui demander de se présenter, le ton de sa voix devenu un peu plus grave maintenant que les choses sérieuses commençaient. Sans se faire attendre, le jeune homme commença à parler.


"Tout d'abord, bonjour à vous. Je m'appelle Kitsune, je pense que la signification de mon nom ne vous est pas inconnu. C'est une caractéristique de ma famille : tout le monde porte des noms d'animaux. Mes sœurs s'appellent Suzume, Karasu et Nesumi, ma mère s'appelle Okojo et mon père s'appelait Ôkami. C'est une espèce de tradition qui vient de mon grand-père. Plutôt que d'accepter un mariage politique comme la famille le souhaitait, il se maria avec la femme de son choix, ce qui fit disparaître son statut et détruisit sa réputation au sein de la famille. Mon père fit la même chose, ce qui n'arrangea pas les relations avec la famille qui nous laissa isoler. Les choses changèrent à la mort de mon père. A ce moment, le clan a fait beaucoup pour nous, notamment en nous donnant un soutien financier sans lequel nous aurions été incapable de garder la maison. Ma grande soeur et moi, nous nous occupions des deux autres. C'était dur au début mais on a fini par trouver un rythme. Bien sûr, c'est encore nous qui nous occupons d'elles aujourd'hui mais les choses ont changé, les deux filles ont grandi et la plus grande des deux peut se débrouiller toute seule. Et puis..."

Il s'arrêta, réalisant soudain qu'il s'était laissé emporter lorsqu'il avait commencé à parler de son nom. Ce n'est pas bon, se dit-il, ce n'est pas bon du tout. Kaya-sama te demande de te présenter et tu lui racontes ta vie. Ce n'est pas le propos et puis, si tu continues comme ça, tu vas en avoir pour des heures. Tes mauvaises habitudes prennent le dessus au mauvais moment. Le jeune homme poussa un soupir et tâcha de se détendre un peu. Trop de pression, pour peu de choses. Résultat, tu viens de perdre ton temps à parler pour rien. Quoi que... Peut-être que tu pourrais utiliser ceci à ton avantage.

"Veuillez m'excuser, je me suis égaré. Pour être honnête, c'est quelque chose qui m'arrive assez souvent, quasiment à chaque fois que je réfléchis. En vérité, cette caractéristique est une bien meilleure définition de ce que je suis que la plupart des mots que je pourrais utiliser pour me décrire. Mais c'est un peu faible donc je vais tâcher de continuer. Comme vous l'avez déjà compris, je suis un penseur. La réflexion et la compréhension sont pour moi des priorités lorsque je suis confronté à un problème et de manière générale, je favorise la diplomatie aux conflits. Je ne combats que si c'est nécessaire, c'est-à-dire quand j'en suis forcé et quand j'en reçois l'ordre. Au combat, ma stratégie est généralement de jouer avec ma discrétion jusqu'à trouver une faille que je peux exploiter avec mon ninjutsu. Ma spécialité est le Hyoton, mais d'après ce que je sais, il me reste encore quelques progrès à faire si je veux arriver à votre niveau."

Le jeune homme s'arrêta de nouveau. Cette fois-ci, il ne savait pas quoi rajouter. Mais en y réfléchissant bien, il trouva que sa présentation était suffisante. Il avait donné une partie de son histoire et avait décrit les grandes lignes de son caractère, ou du moins de qu'il pensait être son caractère. Kaya aurait probablement d'autres questions. Allait-elle en profiter pour lui en dire un peu plus à son sujet? Kitsune l'espérait, mais il n'osa pas demander, de peur d'outrepasser sa hiérarchie en posant une question trop personnelle à sa chef. Mais il n'avait rien à perdre à espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Kaya
Yuki Kaya

Rencontre entre Yuki [PV - Kaya] Empty
Lun 16 Juil 2018 - 18:17

Les voilà tous deux installés dans son bureau, dans une pièce qu’elle trouvait convenable pour le coup, contrairement à la salle initiale. La vraie discussion pouvait commencer. Elle lui avait demandé de se présenter, et c’est ce qu’il fit. Son prénom et son nom, elle les avait déjà, à vrai dire. Mais ce qui l’intéressait vraiment tardait à venir. Il lui retraça son arbre généalogique, ce qui était au début un peu longuet, jusqu’à ce qu’il dise que justement, sa partie de la famille était un peu isolée. Des mariages peu conventionnels apparemment. C’était une information importante, mais ce n’était pas vraiment ce qu’elle s’attendait à entendre.

Kaya ne voulait pas montrer son attente, et se contentait de hocher la tête positivement pour lui montrer qu’il avait encore son attention, et qu’elle comprenait ce qu’il lui disait. Cependant, il se perdit une nouvelle fois dans son discours, racontant ni plus ni moins que sa vie. Ce n’était pas totalement inintéressant, mais la jeune et jolie blonde s’attendait à quelque chose d’un peu plus précis et concis. D’ailleurs, alors qu’il se rendait compte de sa digression, Kaya l’observait avec son regard glacial afin d’analyser son discours non verbal. Etait-il en train de stresser ? Visiblement, non ? Etait-il impressionné par cette rencontre… ? Peut-être. Enfin, il ajouta qu’il n’était pas un combattant écervelé.

Un pacifiste, donc. Tant que possible, cependant. Voilà qui était intéressant ! Et puis une certaine compétence en discrétion selon ses dires. Ce n’était pas encore bien précis, mais elle le nota sur une feuille placée devant elle, et elle ne manquerait pas de lui faire approfondir ce point un peu plus tard. Elle nota aussi qu’il se spécialisait en Ninjutsu, ce qui était plutôt la tendance dans son clan. Une fois son petit monologue terminé, elle le regarda pendant quelques petites secondes pour s’assurer qu’il avait fini, avant de reprendre la parole à son tour.

« Très bien ! J’ai pris quelques notes dont nous reparlerons un peu plus tard, mais puisque vous vous êtes présenté, je vais brièvement faire de même. Ce n’est pas par ce que je suis à la tête du clan que vous connaissez mon parcours par cœur, je pense. »

Dit-elle avec un petit sourire, comme pour tenter de détendre l’atmosphère, et pour montrer une certaine proximité avec le genin. Un petit mouvement politique en soit.

« Enfin, mon parcours n’est pas le plus intéressant, en soit. J’ai vécu au sein du clan Yuki depuis ma tendre enfance, et je m’y suis entraînée jour après jour, sans beaucoup côtoyer les autres habitants du village. Jusqu’à la fin de mon adolescence, à peu près. J’ai rapidement trouvé une affinité pour le ninjutsu, et évidemment le Hyoton. Pour mes compétences, je suis experte du combat à distance, et depuis que je gère le clan et que je suis Jonin, je dois faire un petit peu de diplomatie, évidemment. »

Elle décroise ses jambes et s’approche alors légèrement du bureau, encore une fois pour augmenter leur proximité.

« Aussi, je suis assez accessible comme personne, contrairement à ce qui peut se dire, ou à l’image que je peux renvoyer. Je suis à l’écoute des ninjas du village caché de la brume, ainsi que des membres de mon clan. Donc en cas de besoin, il est tout à fait possible de venir discuter avec moi sans prendre un grand rendez-vous comme aujourd’hui… »

Elle fronce les sourcils et regarde en direction de la porte. De nombreux bruits inhabituels se faisaient entendre dans le domaine. Comme si tout le monde était en train de retourner les couloirs.

« Sinon, ma dernière action remarquable reste d’avoir tenu tête à Hakyo lors de son arrivée, pour ensuite accepter un accord avec son clan, et Kiri, dans le but de renforcer nos effectifs. »

A ce moment, une personne rentre dans son bureau sans toquer, et se retrouve alors terrifié d’y voir Kaya. Il semblait chercher quelque chose du regard, mais très vite, il se recula pour ressortir.

« Ah, excusez-moi dame Kaya ! Je pensais que vous étiez dans une autre salle… »

Le changement d’emplacement de cette réunion faisait visiblement de son bureau un lieu beaucoup moins hermétique qu’avant. Elle espérait que personne d’autre ne viendrait les gêner…


_________________
Rencontre entre Yuki [PV - Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Invité
avatar

Rencontre entre Yuki [PV - Kaya] Empty
Mar 17 Juil 2018 - 9:28
Comme il l'avait espéré, Kaya lui parla un peu d'elle-même. Elle donna finalement peu de détails, mais il fut satisfait qu'elle parle un peu de son enfance. C'était déjà beaucoup demander. Après tout, elle n'avait aucune raison de lui parler de sa vie. Ça aurait été parfaitement raisonnable au vu de sa position par rapport à la sienne. Mais elle avait fait l'effort et il ne put que s'en réjouir. Elle mentionna également sa maîtrise du Hyôton et son expertise du combat à distance. Intéressant. Il se demanda immédiatement ce qu'il pourrait faire face à elle dans un combat. Le combat à distance n'était pas son fort, du moins pour le moment. Non, beaucoup de ses jutsus demandaient de se trouver à une courte distance de ses adversaires. Il aurait de gros problèmes s'ils avaient été de force égale et bien sûr, ce n'était pas le cas. Visiblement, une mauvaise idée à tous les niveau. Il faudrait qu'il corrige cela pendant son entrainement.

Il quitta sa réflexion pour se concentrer à nouveau sur Kaya. Elle avait commencé à sourire, un changement très agréable pour lui qui ne savait pas trop comment traiter avec les gens au caractère froid. Une ironie pour un Yuki. Il se sentit un peu plus à l'aise avec cette cheffe à la réputation de reine des glaces. Elle en fit d'ailleurs mention, ajoutant qu'elle était à l'écoute et qu'il pourrait discuter avec elle en cas de besoin. L'information qui lui paru importante fut quand elle dit qu'il n'aurait pas besoin de grand rendez-vous la prochaine. Ça voulait dire moins de stress et surtout pas de tenue officielle qui prenait des heures à être arrangé avant d'être porté convenablement. Une délivrance pour le jeune homme qui n'avait guère apprécié de rester immobile aussi longtemps pour s'habiller. Cela dit, il ne pouvait pas non plus se permettre de se laisser aller la prochaine fois qu'il la rencontrerait. Kaya était la cheffe de son clan et les efforts étaient de mise. Et puis, sa grande sœur le tuerait s'il osait aller au domaine des Yuki dans une mauvaise tenue. Suzume tenait à la réputation de la famille et elle se souciait beaucoup de l'image que lui et ses sœurs renvoyaient. De ce fait, il devait être prudent.

Elle était en train de lui parler de l'arrivée de Hyosa et de sa propre influence sur les événements qui avaient précédé, lorsqu'elle fut interrompue par un inconnu qui rentra dans la pièce, apparemment persuadé que personne ne s'y trouvait. L'homme s'excusa et sortit immédiatement, mais Kitsune resta étonné par cette intrusion. Ça semblait bizarre de ne pas s'attendre de trouver la cheffe du clan dans son propre bureau. Il remarqua que l'agitation avait repris. Il avait cru à quelque chose de temporaire lorsqu'il était arrivé au domaine, car il n'avait plus rien entendu lorsqu'il était avec Kaya dans le couloir. Mais si cela avait repris, c'était plutôt l'inverse. C'était l'absence d'activité lorsqu'ils avaient été dans le couloir qui était étrange.

Pourquoi ce silence ? Le jeune homme se laissa aller à la réflexion tandis que l’intrus quittait la pièce. Qu'est-ce qui avait changé à ce moment ? Il leva brièvement la tête et la réponse fut littéralement face à lui. Kaya. C'était la présence de Kaya qui avait provoqué ce silence. Maintenant, la question la plus importante. Pourquoi ? S'il y avait réellement un problème dans le domaine, il serait logique de penser que Kaya serait la première à être prévenu. Mais ce n'était clairement pas le cas. Bon, admettons. Kaya n'a pas été prévenu, mais il y a de l'agitation sur une grande partie du domaine. Dans quelle situation serait-elle la dernière à être prévenu ? Cette fois-ci, la réponse n'était d'évidente et rien de lui vint à l'esprit. Enfin, rien qui semblait véritablement concluant.

Cela dit, tout indiquait que quelque chose se passait sur le domaine. Il avait le sentiment que Kaya devait être prévenu de cette étrange situation. Plus il attendait, plus elle serait en colère en découvrant qu'on l'avait trompé, particulièrement si elle le découvrait elle-même. Mais lorsqu'il était sur le point de prendre la parole, un nouvel intrus pénétra dans la pièce. En entrant, il regarda sur un meuble à sa gauche, sans même remarquer que la pièce était occupé. N'y voyant rien de satisfaisant, il parut déçu et son regard commença à faire le tour de la pièce. Ses yeux passèrent sur le bureau où ils étaient installés sans s'y s'arrêter, puis y retournèrent d'un coup et alors seulement, l'homme réalisa que la pièce était occupé. Pendant un instant, l'homme fut paralysé et son visage montra soudain une expression de peur intense.


"Kaya-sama ? Vous n'êtes pas dans la salle 4 ?"

La salle 4 ? Probablement l'endroit où il avait rencontré Kaya un peu plus tôt. Comment est-ce qu'un serviteur connaissait si bien l'emploi du temps de la cheffe du clan? Peut-être que cette pièce minuscule n'avait pas été choisit par hasard. Quelqu'un avait voulu écarter Kaya de son bureau pour pouvoir le fouiller. Mais pourquoi deux personnes ? Quelqu'un était déjà venu, alors on pourrait penser que cette personne allait prévenir les autres. Mais non, le premier avait probablement repris ses activités et un autre avait été envoyé à la tâche. Quel genre de problème occupait tant les esprits qu'il empêchait les gens de communiquer ? Alors que Kitsune s'était remis à réfléchir, l'homme se remit à parler.

"Veuillez m'excuser, une petite erreur de ma part. Je ne vais pas vous déranger plus longtemps."

Il fit demi-tour pour sortir de la pièce. Kitsune ne pouvait pas se permettre de laisser passer sa chance. La situation avait déjà trop traîné et il ne pouvait pas laisser faire les choses même s'il ne les comprenait pas. Sans attendre, il s'écria :

"Et si vous disiez à Kaya-sama pourquoi le domaine est au bord de la panique ? Ne jouez pas les innocents, ajouta-t-il en voyant le regard interloqué de l'homme, vous savez très bien de quoi je veux parler. Je pense que vous ne faites que retarder l'inévitable et surtout, vous faites empirer les choses. Alors faites le bon choix et prenez la responsabilité que tout le monde semble fuir."

L'homme resta un instant sans bouger, plongé dans un état de réflexion intense. Il poussa ensuite un long soupir, comme si un poids tombait de ses épaules. Alors il reprit la parole, cette fois sur un ton résigné mais beaucoup plus honnête.

"Kaya-sama, j'ai bien peur que le domaine se trouve dans une situation délicate. Nous avons fait un inventaire ce matin et un objet manque à l'appel. Nous l'avons avons fait tout notre possible pour le retrouver, mais après des heures de recherches, nous n'avons toujours rien. Certains pensaient que l'objet pouvait se trouver dans votre bureau et c'est pour ça que nous avons déplacer votre rendez-vous dans la salle 4."

Puis il se tut. Il s'était libéré tout ce qu'il avait sur le cœur, mais Kitsune ne pensait pas que cela allait suffire à Kaya. Elle demanderait sans aucun doute plus de détails, d'autant plus que ce fameux objet n'avait toujours pas été nommé. Il se demanda comment elle allait réagir et surtout comment la situation allait évoluer. Il espérait pouvoir apporter son aide si jamais le besoin s'en faisait ressentir. En tout cas, il avait sa réponse. C'était par embarras que les choses avaient été cachés à Kaya. Une situation trop gênante pour que la cheffe du clan en soit informé. Il n'y avait pas pensé. Trop simple, se dit-il, beaucoup trop simple.
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Kaya
Yuki Kaya

Rencontre entre Yuki [PV - Kaya] Empty
Sam 21 Juil 2018 - 9:26

Kaya était encore bien surprise d’avoir vu quelqu’un rentrer dans son bureau sans demander son autorisation préalable. Elle se pensait plutôt respectée et appréciée au sein de son clan, et de ce fait elle ne pensait pas qu’un individu puisse fouiller son bureau sans la prévenir. C’était assez louche, mais une simple erreur n’était pas à exclure, et pour le moment c’est cette option qui était privilégiée. Mine de rien, ce petit incident avait coupé leur conversation, et la jolie blonde reposa alors son regard sur le membre de son clan présent face à elle, avant de reprendre brièvement la parole.

« Eh bien, mes excuses, c’est bien la première fois que ça arrive… »

Et juste après qu’elle ait prononcé ces mots, une nouvelle personne entra dans son bureau sans prendre de précaution. L’héritière du clan Yuki se contente alors de lui lancer un regard glacial et perçant, attendant qu’il la remarque. En attendant, elle l’observe avec grande attention. Clairement, il semblait chercher quelque chose dans son bureau, car son regard se baladait sur les divers meubles, ce qui n’était pas innocent. Kaya ne l’interrompait pas, car elle prenait le plus d’informations possible, jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’il n’était pas seul. Il était stupéfait, et semblait gêné, ce qui était normal. Il s’attendait à ce que cette petite réunion se passe dans la salle 4, lui aussi. Kaya lève alors les yeux au ciel, de façon assez hautaine et dédaigneuse.

« Eh bien non… Je suis dans MON bureau, voyez-vous. Ce n’est pas si surprenant que ça, dans l’esprit, non ? »

Lance la jolie blonde, passablement énervée par cette nouvelle intrusion. Et alors qu’il s’apprêtait à partir la queue entre les jambes, Kitsune l’en empêcha en prenant la parole. Visiblement, il était au courant de quelque chose, vu qu’il poussa l’homme à avouer le pourquoi du comment. Ces intrusions n’étaient pas innocentes, et le genin fit un travail remarquable pour l’obliger à passer aux aveux. Elle hausse alors un sourcil, étonnée, avant que son regard ne retourne sur le jeune homme rentré dans son bureau il y a quelques secondes, qui avoua alors que l’inventaire du matin avait été infructueux. Elle poussa alors un long soupir qui en disait long sur ses pensées méprisantes à propos de cette situation.

« Je ne pense pas être si tyrannique que ça. Vous pouviez m’en parler plus tôt, plutôt que de tout cacher pour empirer la situation, et en plus venir fouiller dans mon bureau… Bref, quel est l’objet manquant… ? »

« Il … Il s’agit du recueil de techniques ancestrales du clan, madame… »

« Pardon ? Vraiment ? »

Lance-t-elle en prenant un air très sérieux. Cet ouvrage était très important, et ne devait pas se retrouver entre les mains de n’importe qui. Certaines techniques qu’il contenait étaient extrêmement puissantes, et étaient le secret du clan Yuki. S’il venait à être dérobé, ce serait un vrai coup dur.

« Kitsune, vous m’excuserez, mais nous allons écourter notre entretien… Nous avons un livre à chercher. »

Kaya se lève alors rapidement, et fait signe à Kitsune de la suivre lorsqu’elle s’approche de l’homme étant rentré dans son bureau auparavant.

« Quel était son dernier emplacement connu ? Et qu’avez-vous mis en place pour le retrouver pour le moment ? »

« Eh bien… Dans la partie sécurisée de notre librairie. Et nous sommes en train de fouiller les bâtiments principaux pour le moment. »

« Hm… Vous allez tout de suite aller voir les gardes, il faut boucler le périmètre. Personne ne doit sortir de l’enceinte du clan ! Nous, on va à la librairie. »

Indique la Jônin à Kitsune avant de partir en courant dans les couloirs du bâtiment principal de l’enceinte du clan Yuki, jusqu’à arriver dans cette fameuse librairie. C’était une pièce assez grande ou de nombreux livres sur l’art ninja, l’histoire du village ou même du clan se trouvaient. L’éducation était essentielle pour former de grands shinobis. Elle se dirige alors rapidement vers le fond de cette dernière, pour aller vers la porte amenant à la pièce sécurisée. Evidemment, elle n’avait pas pensé aux clefs dans la panique, et pointa du doigt le responsable des lieux.


« Vous ! Ouvrez-moi s’il vous plait ! »


Il s’exécuta avec hâte, et les deux Yuki pouvaient entrer dans cette pièce bien plus petite, contenant seulement une étagère avec quelques ouvrages très rares et précieux. Confiné, ce lieu était assez sombre, mais il était assez facile d’apercevoir qu’un livre manquait dans l’étagère.

« Bon, nous allons commencer par jeter un coup d’œil ici… Si on peut trouver le livre, ou des traces d’une quelconque intrusion… »



_________________
Rencontre entre Yuki [PV - Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini
Invité
avatar

Rencontre entre Yuki [PV - Kaya] Empty
Lun 23 Juil 2018 - 15:06
Kitsune vit Kaya pousser un soupir excédé une fois que l'homme se fut expliqué. En même temps, ça n'avait rien d'étonnant : elle ne pouvait pas apprécier d'avoir été écarté ainsi, sur son propre domaine. Elle demanda des précisions sur l'objet et l'homme lui répondit qu'il s'agissait d'un recueil de techniques ancestrales. Le genre d'ouvrage à être gardé à double tour pour n'être approché que par une minorité de Shinobi trié sur le volet. Le genre d'ouvrage dont l'existence n'est qu'une rumeur en dehors de la famille, contenant des secrets ayant fait la différence lors des batailles qui ont forgé le clan. Une tragédie si il était perdu, une menace si il était volé. Il fallait absolument retrouver ce recueil de techniques.

Kaya lui annonça alors que leur entretien était terminé et qu'il leur faudrait retrouver le livre. Le jeune homme fut heureux que sa cheffe de clan l'inclue immédiatement à l'effort de recherche, même s'il paraissait évident de mettre à profit toutes les personnes disponibles pour aider. La cheffe du clan demanda ensuite quelques informations : le dernier emplacement du livre et le dispositif mis en place pour le récupérer. L'homme lui répondit que le livre avait disparu dans la partie sécurisée de la librairie et que les serviteurs fouillaient le bâtiment principale. Kaya demanda immédiatement à l'homme d'appeler la garde pour faire boucler le périmètre. Elle annonça ensuite à Kitsune qu'il allait à la librairie, avant de littéralement partir en courant dans le couloir. Le jeune homme prit par surprise se leva maladroitement en faisant tomber sa chaise et partit à la poursuite de Kaya.

Kitsune arrivait à peine à suivre, ne voyant Kaya qu'une fraction de seconde avant qu'elle ne tourne dans un autre couloir, qu'il devait se dépêcher de prendre pour réussir à tenir le rythme. C'était assez difficile pour lui, car il connaissait mal le domaine. Il connaissait l'ancien domaine, celui dans lequel le clan vivait avant de rejoindre le village, mais celui-ci avait été abandonné par le plus gros de la famille depuis quelques années. Cela dit, quelqu'un devait encore y vivre, après tout, les Yuki n'étaient pas du genre à laisser leurs propriétés à l'abandon. Il faudrait qu'il la visite un jour, histoire de ressasser un peu ses souvenirs. Le jeune homme continua et fut heureux de voir Kaya s'arrêter dans ce qui devait être la librairie.

Il fut immédiatement fasciné par l'endroit. Malgré l'agitation, on gardait tout de même un sentiment de calme profond donnant plus de poids au silence qui couvrait habituellement l'endroit. Cela faisait plusieurs années qu'il n'avait pas vu autant de livres dans la même pièce. Il aimait beaucoup les bibliothèques, même s'il avait trop peu de temps libre pour les fréquenter. Entre son entrainement, ses quelques responsabilités de Shinobi et ses sœurs, la lecture était bien le dernier de ses soucis. Kaya se dirigea immédiatement vers l'arrière de la librairie, où les ouvrages les plus importants étaient gardés. Elle ordonna au responsable des lieux d'ouvrir la pièce. Les portes s'ouvrirent sur une pièce sombre dévoilant des livres de toutes sortes. Certains faisaient qu'une vingtaine de pages alors que d'autres en contenaient des centaines, certains paraissaient neuf alors que d'autres semblaient sur le point de tomber en morceaux. Le livre manquant brillait par son absence, un vide laissé sur une étagère pleine.

C'est là que les choses sérieuses commençaient. Le jeune homme regarda d'abord par terre afin de voir s'il n'y avait pas de traces de pas, mais il n'y avait aucune traces sur le sol, ce qui était simple à voir car une légère couche de poussière le couvrait. Il passa ensuite rapidement en revue les différents livres pour voir s'ils n'y avaient rien de suspect, mais les différences de taille et d'état lui rendirent la tâche difficile. Là encore, il ne trouva rien d'anormal. Le jeune homme commença alors à faire ce qu'il faisait de mieux et se mit à réfléchir. Le parchemin avait disparu depuis le matin même. Ou plutôt, le domaine était au courant de sa disparition depuis ce matin. En vérité, il pouvait très bien avoir disparu avant cela, bien avant que l'inventaire n'aie été fait. C'était la première chose à vérifier.


"Quand est-ce que cette pièce a été ouverte pour la dernière fois ? Demanda le Genin au responsable des lieux."
"Il y a trois jours, c'était le Seigneur Yuki Sakamoto, venu étudier les techniques ancestrales du clan."

Yuki Sakamoto ? Étrange, ce nom lui disait quelque chose. Il se souvenait de sa grande sœur prononçant ce nom, mais il était incapable de se souvenir dans quel contexte. Mais cela n'avait guère d'importance, trouver cet homme et lui poser quelques question était la priorité.

"Où est le seigneur Yuki Sakamoto en ce moment ? C'est lui qui est venu ici en dernier, donc il saura si le livre était là où non à ce moment, ça nous facilitera beaucoup la tâche."
"Le seigneur Yuki Sakamoto... est mort de vieillesse pendant la nuit, il y a deux jours."

C'était donc ça... Il se rappela soudain de sa sœur lui demandant si il irait à l'enterrement de ce vieux seigneur des Yuki qui était mort quelques jours auparavant. Il avait répondu que ça ne l'intéressait pas car il n'avait jamais rencontré l'homme en question, mais sa sœur lui avait dit qu'il devait accepter ses responsabilités vis-à-vis du clan. Kitsune fut embarrassé, ce n'était pas son genre d'oublier les choses ainsi. Mais une piste évidente venait de se fermer, mais il fallait faire avec et continuer les recherches. Cela dit, vérifier le visiteur précédent pourrait tout de même les aider.

"Et avant lui ? Qui a été le dernier ?"
"Dame Yuki Itomi, il y a cinq jours."
"Je vous suggère d'envoyer quelqu'un l'interroger pour voir si un livre manquait à sa venue."

L'homme acquiesça et sortit de la pièce. Ce n'est que quelques secondes plus tard que Kitsune, un Genin, réalisa qu'il venait de donner un ordre à un homme beaucoup plus vieux et surtout plus élevé dans la hiérarchie, mais que cet homme s'était exécuté sans discuter. Probablement la faute du stress : la situation avait été un tel chaos que les hommes étaient heureux que quelqu'un prenne les commandes, peu importe de qui il s'agissait. Et puis, il était venu aux côtés de Kaya, ce qui devait probablement le faire passer pour ce qu'il n'était pas, c'est-à-dire quelqu'un d'important. Il espérait que ça ne lui serait pas reproché plus tard, même si ça semblait peu probable. C'était dans son caractère de s'inquiéter de ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas

Rencontre entre Yuki [PV - Kaya]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: