Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Eh coucou ! - Chichi-chan <3

Aller à la page : Précédent  1, 2
Shuuchuu Chiryou
Shuuchuu Chiryou

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Dim 15 Juil 2018 - 17:23
À la tête qu'elle tire, je comprends vite qu'elle a pensée à une chose, j'y ai pensé aussi et ainsi avant d'aller à la pêche je lui glisse en chuchotant.

"Je compte bien profiter de mon statut par rapport à toi pour te permettre de vivre un peu... Qui ira nous reprocher d'aller manger un bout ou aller visiter un peu entre ou pendant une mission d'équipe ?"

Le ton est donné, je ne compte pas l'avoir que pour des raisons professionnelles, en même temps si je ne le faisais pas, qui le ferait ? Je suis son amie et une amie, ça fait ça aussi. J'ai envie de passer du temps avec elle et il n'est pas question que ça se limite uniquement au cadre professionnel, d'ailleurs ça sera aussi vrai pour les autres membres de l'équipe.

"Petite soeur va être plus collante que tu l'imagines."

Je rigole, enfin oui et non, mais ce n'est pas pour lui faire du tort bien au contraire. Enfin soit, elle accepte pour la pêche et me demande le nom du poisson qu'elle va attraper, parce que moi niveau réflexe... Surtout sous cette forme...

"Ce sera Ketten, Ketten celui qui change d'écaille comme de kimono..."

Oui, je l'ai encore un peu mauvaise, encore une mission ratée, mais pour des circonstances que je ne pouvais ni prévoir ni influencer.

Enfin soit, nous nous amusons et c'est le principal. J'essaye de contenir tant bien que mal la folie dépensière de mon élève, mais j'ai bien du mal à trouver des arguments pour tous les achats, si bien qu'au final... Puis bon je suis moi-même assez dépensière j'avoue quand même.

Une fois sur la grande roue, elle m'interpelle. Revenant en dehors du jeu un instant. Elle me pose une question d'on elle n'aimera pas la réponse. Mais néanmoins, je vais répondre en partie.

"Faux, je suis célibataire... Même si je pourrais me marier si je le voulais vraiment. Le père de mes enfants... C'était une folie d'un après-midi. J'ai eu des personnes que j'aimais, mais elles ont disparu, ou mon repoussé, c'est la vie. En tant que Shinobi et d'un clan mineur qui ne s'implique pas politiquement, j'ai échappé au mariage arrangé... En plus, j'aurais un peu pitié de mon époux j'avoue. Pour être honnête, ma vie, c'est ma famille: mes enfants, mon clan, vous. Je vais être clair, vous, mes élèves, êtes comme des frères et soeurs, je vous aime profondément et donnerai ma vie s'il le faut pour vous protéger. Évidemment, je préférerais éviter pour pas laisser mes enfants sans mère, mais le devoir est ce qu'il est, l'amour d'autant plus."

Je lui laisse un instant pour digérer les informations, puis continue, regardant vers l'horizon, l'air un peu ailleurs.

"Je suis psychologiquement instable, j'ai le besoin maladif de porter mon affection sur quelqu'un ou des personnes. J'ai mes enfants que je surcouve, mes parents que j'aime à l'extrême et... Vous."

Je reviens à la réalité, viens lui caresser la joue puis viens me coller à son bras. Puis je viens dire d'un air taquin et coquin.

"Si tu as besoin d'une maîtresse pour calmer les ardeurs d'un mari trop collant, ta Sensei se fera un plaisir de t'aider. Il n'y a rien qu'un peu de chakra et une technique maintenue ne puissent pas contrefaire."

J'attends un instant pour voir si elle me prend au sérieux, puis me met à rire. D'elle ou avec elle ça dé"pendra de sa réaction... Le pire... C'est que je suis tout à fait capable et disposer à le faire. Je n'ai pas de conjoint et elle aurait un peu de paix, pourquoi bouder son plaisir quand il peut aider ses proches ? En plus comme ça, elle ne fournirait pas d'héritier et à force, le mariage serait cassé pour raison médicale... Bref !

Je lui tire la langue et la carline, j'espère qu'elle ne va pas bouder, elle aurait le droit.

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 WQ9AV
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t703-shuuchuu-chiryou-terminee#3358 https://www.ascentofshinobi.com/u573
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Dim 15 Juil 2018 - 21:38
A la voir comme ca. on pourrait croire que sa vie était faite d’inconscience et de belles choses, comme quoi, les sourires et la bonne humeur étaient des armes bien trompeuses, mon expression restait neutre et attentive, je ne savais pas tres bien si c’etait bien ou non, si la situation lui convient vraiment ou pas. Personnellement, je n'aurais pas pu composer avec ce genre de situation, d'une part parce que le clan ne l'aurais jamais accepté, de l'autre parce qu'avec tout ce qu'on m'avait appris jusque-là c'était comme échoué dans ma vie. C'était à ce moment-là ou plutôt dans des moments comme celui-là, que je me rendais compte que ma réalité était bien loin et différente de celle des autres, rien ne semblait anormal dans sa condition de la façon qu’elle le disait. Elle m'avait dit avec un naturel déconcertant que le fruit de ses entrailles n'était issu que de l'aventure d'une après-midi ou avais-je mal compris…? Curieuse femme, mais au moins elle était libre et elle s'assumait, j'étais à la fois jalouse et admiratif il fallait l'avouer. La chose ne semblait pas être un cas isolé, parce qu'elle parlait des gens qui l‘avait aimer ou non, qui l’avait quitté, ou simplement abandonné, ou alors c'était un sort plus tragique qui les avait attendu.

Je commençais un peu mieux à comprendre d'où lui venait son comportement excentrique, son grand besoin de prendre et donner de l'affection, au fond même si elle me faisait souvent penser qu’elle était joyeuse et heureuse, elle devait se sentir probablement aussi seule que moi. À la différence qu’elle prenait ca plus légèrement ou du moins elle le faisait croire.

_« Je ne permettrai pas que du mal soit fait à ma sensei, donc je ne permettrai à personne de me faire du mal par extension.»

Sourire, ça voulait dire ce que ça voulait dire non. Au fond nous avions toutes les deux quelque chose à nous apporter alors passer les premières apparences Chichi était quelqu'un de fort et pour tout dire un vrai exemple. En plus de cela au lieu de se cacher derrière un caractère imbuvable, elle savait offrir de la douceur sans en demander en retour, n'appelait on pas ça de l'altruisme ? J'acquiesçai de la tête, pour le moment je ne pourrai pas faire grand-chose pour elle, mais je me promettais de méditer sur la question pour lui rendre la pareille. La seule chose à ma portée pour le moment était donc de jouer le jeu, je ne promettais pas de lui rendre de l'affection parce que je ne savais pas vraiment ce que c'était mais au moins j'apprendrai a réellement apprécié celle qu’elle me donnait. Le dernier point qu’elle revelait avait eu le don de me faire rire joyeusement. En voilà une idée saugrenue, donc je mettais de côté la proposition quand même sait on jamais, bien qu'il y avait peu de chance et j'ai besoin de ce genre de stratagème, car comme j’allais gentiment dire la vérité c'était que...

_« Ne t'inquiète pas trop pour ça je ne suis pas a son gout, et coureur de jupons comme il est, il n'y aura aucun effort affaire de ce côté. Comme quoi son addiction est pratique. Trop plate il paraît.»

Clin d'œil. Où j'étais sûre qu'elle verrait parfaitement où je voulais en venir. Elle me tendait ses bras alors je les prenais volontiers, me glissant contre elle pour la serrer de moi-même. J'imaginais que pour lui donner de l'affection il suffisait de limiter, j'étais après tout nul en la matière il fallait pas se mentir. Elle avait l'air satisfaite jusque-là donc j'imaginais que je faisais plutôt bien le job non?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Shuuchuu Chiryou
Shuuchuu Chiryou

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Lun 16 Juil 2018 - 9:02
Elle me dit que personne ne me fera du mal, donc pour cela à elle dans un premier temps. Tans mieux, surtout pour son bien, elle doit savoir se défendre et en avoir la volonté dans ce monde étrange et malade. On ne pourra pas le guérir, même en essayant très fort, car, il en va de la capacité humaine à être des ordures quand ils ne se maitrisent pas ou ne font pas attention...

Je préfère savoir ceux que j'aime en sécurités, ça au moins c'est dans mes cordes. Je peux protéger un petit ensemble, pas un pays entier ou tout un continent.

En tout cas, ses mots ont piqué directement mon instinct maternel. Elle ne s'en rend pas compte, mais elle est mignonne de petit soin à mon égard et le fait que justement, ce ne soit pas intentionnel, j'en suis certaine, rend ça d'autant plus adorable et touchant. Je ne sais pas comment ça se passera avec les deux autres, mais ça ne m'empêchera pas de voir la même chose en eux :

Des coéquipiers, des amis, des frères et soeurs de coeur, mes enfants adorés, ceux que j'aime par-dessus tout, peut-être même trop pour leurs et mon propre bien. Mais ainsi est mon coeur, mon amour, intense et excentrique, j'ai bien plus besoin d'eux qu'ils n'ont besoin de moi au fond et c'est très bien comme ça.

"Pour quelqu'un qui n'est pas habitué aux petites attentions tu t’y prends bien."

Cela se sent dans ses mouvements, déformation professionnelle, je sens et ressens les petits a coup de ses muscles, vois ses mimiques même inconscientes. Elle se pousse, mais étrangement, pas tant que ça.

"Il y a une chose que l'on ne peut pas reprocher à ton éducation, celle de te garder un coeur doux pour tes proches et au moins suffisamment tendre quand il le faut... Mais pas trop pour éviter de te rendre vulnérable."

Elle le prendra comme elle le souhaite, mais je reste dans ce mouvement d'honnêteté que l'on a créé. D'ailleurs, je n'ai pas trop peur pour elle par rapport à son mari, s'il n'est pas un utilisateur de chakra, il sera bien plus vulnérable qu'elle ne le sera jamais, dans le cas contraire elle aura certainement de quoi lui répondre. Que ce soit en question de force brute ou de personnalité, elle est suffisamment explosive pour que je n'aie pas à m'inquiéter. Je ne vais pas la couver non plus, mais, en cas de besoin elle sait qu'elle a une allier pour la soutenir et qui n'hésitera pas à aller au charbon si nécessaire.

"Crois-le où non, mais il y a pas plus d'un an ou deux, je pensais comme toi. Je voulais me marier, avoir une famille et fonder un foyer que je tiendrai avec honneur dans les traditions, les règles de l'art. Jamais je n'aurais pensé avoir un enfant hors mariage où avoir une relation soutenue avec une partenaire du même sexe... Je n'ai ni fierté ni regret quant à mes choix et mes actions, je préfère regarder en avant et me dire que j'ai maintenant deux magnifiques bouts de choux à voir grandir et une équipe à couvrir d'amour et guider vers un meilleur lendemain."

Je me colle d'autant plus à elle en disant cela. Elle est un peu cette nouvelle famille que j'essaye de former dans un sens, elle fera une merveilleuse Kunoichi à l'avenir, si sa vie n'est pas fauchée entre temps...

"Peu importe que les gens pensent désuet, ou qu'on t'ait imposé tes convictions actuelles. Si tu crois en elle et décides de les suivre, tu ne seras jamais déçu. Ne regarde pas en arrière, mais assure-toi de ne pas faire de chose qui te forcerait à le faire. Il n'y a pas de bonne voie, si ce n'est celle que tu auras décidés d'emprunter."

Honnêtement, je ne sais pas qui est son futur époux, mais je ne sais pas encore lequel des deux je dois le plus plaindre dans l'histoire ? Par principe, on va dire elle, mais ça ne serait pas forcement le plus honnête.

"Tu es forte Diao, plus que tu ne l'imagines encore et cela ne va pas aller en s'arrangeant."

Dit sur une note comique, mais s'est pensée et voulu ainsi.

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 WQ9AV
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t703-shuuchuu-chiryou-terminee#3358 https://www.ascentofshinobi.com/u573
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Mar 17 Juil 2018 - 7:59
Est-ce qu’elle essayait de m’encourager ? Peut-être bien, en tout cas, au moins ca m’avait motivé à lui sourire et perdurer dans mon apprentissage de la tâche, qui en soi, n’allait pas vraiment me servir en tant que kunoichi je pensais bien.

_”Je prends exemple sur toi Chichi-sensei tout simplement.”

La vérité, de mon mieux et visiblement c'était sur la bonne voie. Ce n'était pas tellement mon éducation qui m’avait gardé cette faiblesse, car c'était bien ainsi que c’etait perçu chez nous, mais plutôt Shin, mon frère aîné qui meme apres s'être cassé les dents, espérait vraiment me faire croire que ca valait le coup de se rapprocher des gens. En vain, mais la situation avec Sensei était différente, elle pouvait avoir quelques dérogations arrangeantes non ? La suite de son discours ne me surprenait pas vraiment, c'était un semblable à ce que m’avait raconté ma tante. Elle aussi a la base était bien intentionnée. Elle voulait rendre la famille fière et sur sa route Akimoto s’etait presente comme une fleur, faisant annuler son mariage pour une aventure qu’il avait promis douce et qui avait fini tragiquement. est-ce qu’il lui avait brisé le coeur et c'était ce qui l’avait rendu aussi excentrique ? En parlant avec Chichi, j’apprenais à mes dépens à quel point j'étais intolérante au final. Une bonne leçon sortie d’une simple conversation. La référence sur la personne du même sexe me faisait relever un sourcil tant les similitudes avec ma tante était troublante, elle aussi tenait le même discours, à la différence que n’ayant jamais fait sa vie, elle n’avait pas eu d’enfants. Un instant je m’imaginais ce qui se passerait si je subissais le même sort, mon sourcil s’arquait, maintenant que j’avais vu des exemples, je devais retenir les leçons.

_”Quelque part, ta fougue et ton courage sont admirables, mais j'espère ne jamais avoir les mêmes, ca serait catastrophique pour ma famille, on ne peut plus se permettre les écarts depuis les déboires de mon frère aîné.”

Il ne restait plus que sur mes épaules pour rattraper les échecs.

_” Je ne préférais pas insister sur le devoir des nobles, de toute évidence tu ne pourras pas comprendre Sensei et c’est mieux comme ca, mais non, ton conseil m’est impossible a suivre. J'obéirais au clan, c’est tout ce que je peux faire.”

La suite, je ne la comprenais pas vraiment, alors plutôt que de lui demander de décortiquer, je choisissais d’y méditer jusqu'à trouver la réponse moi-même tandis que la roue finissait son tour, simplement j’allais profiter du reste de la journée avant de redevenir la Chokoku.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Shuuchuu Chiryou
Shuuchuu Chiryou

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Mar 17 Juil 2018 - 17:40
Prendre exemple sur moi, bonne ou mauvaise chose ? Difficile à dire à court terme, mais je me dois de répondre ceci.

"Ne le fais pas trop, comme tous et toutes j'ai mes erreurs, mes problèmes et mes zones d'ombres."

Personne n'est parfait, en être conscient et le premier pas d'une vie saine. Plus une personne est lumineuse et plus l'ombre qu'elle projette est grande, on m'a appris ça très tôt et j'ai pu rapidement apprécier la teneur de cette leçon. Enfin, c'est un autre sujet. La discussion avance, je m'ouvre a elle, car, c'est ainsi que je vais être avec elle, avec eux, mes cher élèves. Je veux qu'ils puissent avancer, cela nécessite aussi d'apprendre de leurs erreurs, mais aussi des miennes.

Je l'écoute, oh oui elle n'aura pas ma chance, sa famille lui tomberait dessus à bras raccourci si elle fait les mêmes erreurs que moi, tout le monde n'est pas aussi gentils, tolérant et compréhensif. Mais surtout, nous n'avons pas de notoriété particulière, dans le même temps un peu de boue sur notre nom a si peu d'effet que cela ne gêne personne ou presque. Donc oui je suis libre, je suis consciente de cette chance d'ailleurs.

"Tu as raison, je ne peux pas te comprendre. Je n'essayerai pas pour une simple et bonne raison : je préfère employer mon énergie à te soutenir, te couvrir d'énergie positive et t'aider à avancer vers l'avenir qui te convient. Si ce que tu souhaites, c'est avancer sur le chemin que ton clan à tracé, alors c'est ce que tu feras et je t'y aiderai. Ni plus ni moins. Je suis la lanterne qui te permet de marcher dans le noir, mais ce n'est pas moi qui te dirai quel chemin emprunter... Un truc du genre."

La roue tourne, s'arrête, il est temps de retourner à notre jeu. Je la colle à nouveau, plus par envie que par besoin d'ailleurs. On sort, dans la rue et à voix basse, je répète ce serment à moi-même et à ma chère élève.

"Une amie, une soeur, une confidente, une enseignante, une proche... Je serais tout ce dont tu as besoin, tout ce que tu as envie. Simplement, car, c'est ce que j'ai envie de faire, je t'aime, je vous aime mes cher élève et je couverai aussi surement que je le ferai avec mes enfants... En essayant de ne pas trop vous étouffer."

Puis rapidement je retourne à mon rôle.

"On va manger quelque chose Nee-chan ? Autre chose que de la glace, un vrai repas."

C'est une petite taquinerie, par rapport à son envie de tout à l'heure... Le plus drôle, c'est que maintenant que j'ai vu qu'elle veut de la glace, je pense que j'irai la voir avec une boule d'un parfum diffèrent a chaque fois jusqu’à ce qu'elle ait tout gouté. Je tiens mes promesses, mêmes quand je n'en fais pas. J'ai dit qu'elle gouterait tout à terme, je me doute qu'elle n'aura pas l'occasion de le faire, alors je trouve un moyen annexe, pas folle la guêpe !

En plus, c'est vrai que j'ai un creux.

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 WQ9AV
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t703-shuuchuu-chiryou-terminee#3358 https://www.ascentofshinobi.com/u573
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Sam 21 Juil 2018 - 0:12
Bien, allons manger. La traînant par la main, je cherchais à trouver un endroit ou nous poser, un restaurant ouvert de type pittoresque attirait mon attention, je n’avais jamais goûté de la cuisine populaire. Prenant place, je laissais toujours ma petite soeur prendre sa commande, décidant de choisir la même chose qu’elle, je poursuivais la conversation, c'était un bon moment privilégié pour apprendre à se connaître.

_”Pourquoi tu t’es dirigé vers l’iroujoutsu ? ”

La question me travaillait un peu, je savais que je n’avais pas eu le choix, ma famille ayant fait que quoiqu’il arrivait je serais une Chokoku maniant les explosifs. J’imaginais qu’elle ne faisait pas que ça, sinon il aurait été surprenant de lui confier une équipe, nous avions le temps de nous découvrir, j’imagine.

_”Dis, à l’occasion je pourrais te montrer un peu de poterie ou autre, ça nous fera une occupation en dehors de la team.”

Passer du temps en dehors du clan ne pouvait pas me faire de mal. Découvrir la vie et le village avec de vrais gens entre autres. Nos commandes arrivées assez vite et je ne me faisais pas priver pour passer à table, aussi curieuse que gourmande que j'étais. Les rues du festival ne désemplissaient pas, le côté festif de la ville semblait attirer beaucoup de monde, j’imaginais tout le travail que devaient avoir ceux chargés de la sécurité, je les plaignais, autant que je les enviais d’avoir quelque chose à faire.

_”Tu as déjà quitté le village j’imagine. À quoi ressemble le monde ? J’ai quelques souvenirs de Taki et des paysages de mon voyage d’arriver, mais ça s’arrête la.”

Ce qui était un peu dommage en un sens, mais logique, les Chokoku n'accepteraient de prendre aucun risque avec la seule de leur succession, même si nous étions la même famille, passer la main à un/une cousin/e ferait mal à mon oncle et ma tante. C'était difficile d’expliquer toutes ces choses-là, les affaires claniques étaient souvent troubles dès que ça concernait le pouvoir et ce n'était pas mon sujet favori.

-”Enfin, ce n’est pas prêt d’arriver, j’ai postulé pour la police, donc il y a peu de chance que je sois amenée vers l'extérieur si on m’accepte.”

Ce qui était moins sûr, mais j’avais de l’espoir et des plans de secours pour le cas ou ça raterait.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Shuuchuu Chiryou
Shuuchuu Chiryou

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Sam 21 Juil 2018 - 14:51
Ah ! cela fait du bien de se remplir l'estomac. Même en été un bon ramen n'est jamais de trop. Bon, ça fait suer un peu, mais c'est bon. Je suis surprise de voir mon élève faire de même. Cela lui fera une petite leçon, le goût des uns n'est pas forcément celui des autres. Fin bon, elle a l'air d'aimer quand même, décidément quelle influence j'ai sur elle ? Enfin soit, ce n'est pas grave, loin de la.

Une question très intéressante donc, une réponse qui va l'être beaucoup moins, je dis cela en prenant un petit dessert.

"Tu te rappelles que je suis dans un clan mineur qui fait de la médecine depuis des générations n'est-ce pas ?"

C'est vrai qu'en prenant ça en compte, c'est un peu comme si je lui demandais pourquoi elle fait de l'art et des jutsu explosifs alors qu'elle est dans son clan, l'héritière même... Maintenant que j'y réfléchis... Papa est chef de clan aussi, mineur, très mineur, mais quand même... Cela me fait froid dans le dos, je n'ai pas envie de ce genre de responsabilité moi ! Et surtout, ils ne veulent pas d'une ninja comme moi à leurs têtes !

Bref, avant qu'elle ne puisse répondre, je continue.

"Quand nous nous sommes installés à Iwa, à la fondation même du village... Nos arts étaient obsolètes avec le chakra et son développement. J'aurais pu me tourner ailleurs, mais ça aurait été comme tourner le dos au mien. Je suis la fille du chef d'un clan mineur... Que le ciel les protège... Bref ! Donc, si je n'avais pas aidé père et mère à développer la connaissance et l'utilisation du chakra "moderne" nous n'aurions pas pu aider les gens comme nous le faisons aujourd'hui. D'ailleurs, si un jour je deviens Jonin, je pense que je vais essayer de pousser Iwa à créer un grand hôpital centralisé avec des succursales et une grille de médecin lier pour permettre l'accès au soin à tous les habitants de la roche... Ce serait bien, non ?"

Avoir le corps d'une gamine me fait encore penser de manière stupide et naïve...

"Qu'elle imbéciles, moi qui pensais avoir tournée la page sur ce genre de mièvrerie... "

C'est dit avec un ton tellement acide qu'elle va certainement être surprise. Je me suis peut-être trop ouverte pour une fois. La guerre, les besoins présents interdisent ce genre de chose. Trop de ressources, trop d'ouvertures créer à l'ennemie externe ou interne. Ce genre de projet ne verra certainement jamais le jour de mon vivant et jamais je ne forcerai mes enfants à poursuivre mes propres chimères.

Je ferais mieux de penser à autre chose. Si je montre à mon élève chérie que j'ai de moins en moins foi en l'humanité, ce sera le début de la fin. Je me demande parfois si je n'étais pas mieux sans émotion, puis je regarde mes enfants ou mon élève et tout va bien d'un coup. Sans eux, je serais définitivement morte, pas forcément physiquement, mais mon esprit serait belle et bien parti.

Heureusement, elle m'offre elle-même une porte de sortie de cette conversation qui me tourne vers mes mauvais fonds, vers l'obscurité. Je me colle à son bras, comme à une bouée de sauvetage. Parlant à voie basse pour pas trop casser notre couverture.

"Tu n'imagines pas ce que plus de quinze ans de réflexes conditionnés et de manoeuvres apprises par coeur à l'extrême ont fait à ma dextérité. Crois-moi, le résultat va être folklorique."

Je n'ai jamais été une artiste, au contraire je suis assez terre à terre, mais si en plus on ajoute mon passif, elle va certainement voir les pires horreurs que l'humanité peut produire. Je suis presque sur que je puisse réussir à produire une relique de la mort ou une urne mangeuse d'âme tellement le résultat va être en dessous de la moyenne humaine. Mais ça sera terriblement amusant à faire !

"J'espère que tu as le coeur bien accrocher, maintenant que tu l'as dit, c'est trop tard."

Je lui tire la langue, je pense que la réponse est assez évidente pour le coup. Vient ensuite sa question sur le monde extérieur et son intégration dans la police. Je ne réponds rien, je la regarde fixement, un sourcil relevé. J'attends un instant pour voir si elle est sérieuse. Cela semble être le cas, même trop. Je la laisse réfléchir un instant à l'absurdité qu'elle vient de lancer.

"Tu te rappelles qu'on est dans la même équipe ET sous loi martiale n'est-ce pas ?"

Je la laisse méditer, lui coupant la parole si elle tente de la prendre et le regard droit dans les yeux.

"Tu n'as pas confiance en moi ? J'ai l'air SI inefficace à tes yeux ?"

Je pense très fort, sans l'exprimer, sans la fusiller du regard, mais en faisant la moue un truc du genre "Sérieusement, qu'elle est la première et la principale chose que fait une équipe ?! Des missions banane, des missions ! Bougresse d'âne, il va dire quoi Tonton si un ordre de la hiérarchie lui dit que tu va dans un autre pays POINT !" Le problème... C'est que j'étais si énervée que...

"J'ai marmonné n'est-ce pas ?"

Oui, elle a dû l'entendre du coup. Elle a de la chance que je ne lui tire pas l'oreille... Ah bas si tiens ! Je lui tire l'oreille, pas trop méchamment, mais je le fais avant de croiser les bras. Puis finalement soupire et la blotti contre moi, ce qui vu la différence de taille et un peu étrange, mais ce n'est pas grave. Le tout en lui caressant les cheveux, bon en principe c'est la grande-soeur qui fait ça, mais ce n'est pas si étrange en fait a bien y réfléchir.

"Je ne t'ai pas encore prouvée que tu peux avoir confiance en moi, ça va venir."

Oh oui, tu n'imagines pas à quelle vitesse je vais faire une demande de mission en extérieur après que tu as frappé aussi fort dans mon orgueil et ma confiance en moi ma chérie ! Vilaine ! Mais je ne t'en veux pas, pas seulement parce que je t'aime fort ♥, Mais car, je l'ai dit, je ne t'ai pas encore prouvée par mes actions que tu peux avoir confiance en moi.

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 WQ9AV
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t703-shuuchuu-chiryou-terminee#3358 https://www.ascentofshinobi.com/u573
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Dim 22 Juil 2018 - 15:45
Donc c'était aussi un devoir de famille ?

_”Tu n’as pas eu le choix non plus pour ta vocation donc ? Je vois. ”

C'était étrangement rassurant de se dire que ce genre de chose pouvait être commun pour quelqu’un comme moi, c'était même réconfortant égoïstement. Et ainsi, je découvrais avec amusement que nous avions le même statut au final, à la différence, qu’elle avait l’air de pouvoir faire ce que bon lui semblait. Tout en continuant de manger, je l'écoutais et ses projets d’avenir étaient effectivement prometteurs. Sa réaction suivante était pour le moins surprenante, je savais bien que son comportement cache quelques blessures, mais il était trop tôt pour creuser, je pense.

_”C’est une bonne idée au contraire, s’il te faut une levée de fond, je suis douée pour ces jeux la. Tu peux compter sur moi. ” Clin d’oeil. “Oh ne t’en fais pas, j’ai appris aux pires, je suis sure de ton talent, tu es ma sensei après tout.” Tir de langue rendu.

La suite… Comment dire, j’en étais restée bouche bée, pas certaine de tout comprendre de ce qui venait de se passer et de ce qui avait provoqué sa réaction. La loi martiale était au-dessus du clan ? Mais le Kage passait son temps à garder les faveurs d’un clan, donc qui avait autorité sur qui au final, réellement. Un sourcil relevé, j'étais en pleine réflexion, sur sa nouvelle réaction, ce que j’avais dit, son raisonnement. Puis ma punition physique… Non pas que je ne sois pas habituée,mon tuteur ayant le revers de la main sensible,mais tout de même… Puis elle me serrait contre elle et pour tout avouer, j'étais un peu déboussolée par ce changement d’attitude, ne sachant plus ce que je devais faire ou penser, si j’avais mal fait ou non…

Pitié dieux de tous les univers aidez moi je ne comprendrais plus rien !

_”Mais euh non … C’est juste que… je... en fait…”


Croyez-le ou non, mais c'était rare que je bafouille ou ne sache plus sur quel pied danser. Cette femme avait une influence étrange, un caractère imprévisible inquiétant, mais attractif… Notre future vie ensemble allait être haute en couleur… Je ne savais pas si je devais m’en réjouir ou m’en inquiéter pour tout dire, mais je me doutais que la réponse viendrait d’elle même, pour le meilleur comme le pire...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Shuuchuu Chiryou
Shuuchuu Chiryou

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Dim 22 Juil 2018 - 18:27
Pas eu le choix ? C'est plus complexe que cela, mais... Autant laisser couler. En fait, elle a raison, mais ce n'est pas exactement pour les mêmes raisons. On va dire que j'aurais pu partir, rien ne me retenait, si ce n'est ma propre conscience et mon amour des miens. Ses chaînes sont faites d'honneur et de responsabilité, les miennes... Aussi. C'est vrai qu'à bien y réfléchir, même si ce n'est pas exprimé pareil, au fond, non, c'est bien un peu la même chose.

"C'est vrai..."

Je viens de penser une chose et son contraire, je commence à être là dans ma tête quand même, c'est presque pire que de me parler toute seule comme s'il y avait une sorte d'observateur, lisant nos aventures comme le lecteur omniscient et omnipotent de nos aventures. Cela ferait froid dans le dos n'est-ce pas ?!

Une fois proposée et acceptée la proposition de cours... Je continue de penser qu'elle n'est pas prête à me confier de l'argile. On en vient au moment le plus étrange de cette scène. Avouons-le, elle m'a vexé, très fort, mais j'ai immédiatement repensé à mon amour pour elle, celui que je voue à mes élèves. Alors, je me suis calmé rapidement, je ne lui en veux pas a elle, je m'en veux à moi, d'avoir créé cette situation. Si j'étais plus efficace, alors elle n'aurait pas à avoir ce genre de doute. À quoi sert un enseignant, une sensei si ses élèves ne peuvent pas avoir confiance en eux.

Confusion, j'imagine, bien que j'ai réussi à la faire... À casser un peu indirectement son esprit. Je la garde contre moi, puis là décolle le temps de tapoter sa joue pour la réveiller en lui faisant un sourire.

"Respire profondément, chuuut c'est rien."

D'un air trop maternel pour que ce soit crédible avec ma forme actuelle. Bon, au pire on sera bizarre, ou alors ils se diront qu'avec le principe de ninja ? Allez savoir et je m'en fiche en fait a fond. Au pire, ils savent qu'on n’est pas des vrais, ils ne devineront pas plus nos vraies identités donc je m'en fiche au final. Une fois qu'elle ait calmée? Elle l'est ? Je la prends par la main et la tire à l'écart doucement.

"Tu n'as pas la plus stable ou la plus solide des Sensei. Ce n'est pas forcement un tord, mais pas qu'un bien... "

Je lui caresse le dos de la main, essayant de la ramener à la réalité, le fait de la faire marcher est une autre manière de le faire.

"Tu te sens mieux ?"

Si je la casse aussi tôt, j'ai la vague impression que son oncle va me poursuivre jusqu'au bout du monde... Mais surtout, je m'en voudrais à jamais.

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 WQ9AV
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t703-shuuchuu-chiryou-terminee#3358 https://www.ascentofshinobi.com/u573
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Mar 24 Juil 2018 - 20:33
Je n’aurais su dire ou quoi penser de cette journée qui défilait de façon étrange, tant de nouveautés en si peu de temps et tandis qu’elle m’inondait d’affection tantôt et me gronder-mérite sans doute, mais je n’avais pas compris pourquoi. Marchant à ses côtés en me laissant traîner, je me demandais ce qui clochait chez moi en regardant autour. Les gens semblaient heureux, cela n’avait pas l’air exceptionnel ce genre de proximité, ou même les changements d’humeur soudaine, une demoiselle et son fiancé (?) nous en donnaient même en chemin le parfait exemple. Qu’est-ce que j’avais dit qui avait pu la vexer ?

Tandis qu’elle s'efforçait de prendre soin de moi, je tentais d’y réfléchir, j'étais terriblement maladroite en matière de sociale, cela n’était pas nouveau. Un point à travailler, j’imagine, à force de trop me concentrer sur les jutsus j’en avais oublié qu'être une kunoichi ce n’était pas qu’en lancer, mais c’était aussi composer avec une équipe, des civils, des collègues et des supérieurs. Ma cheffe d'équipe à l’heure actuelle me laissait perplexe, elle voulait être mon amie, alors qu’elle était censée entre mon autorité en mission, cela me troublait sans nul doute, car pour moi ce n’était pas très compatible… Je faisais de mon mieux pour la prendre au sérieux et ne pas la froisser pourtant…

_”Oui je crois.”


Je la fixais en marchant, perdue dans les contradictions que me citait mon esprit en l'écoutant, l’observant.

_”J’imaginais juste que ma sensei serait une figure d'autorité pour moi. Tu es assez déroutante pour ce rôle, j’ai plus l’impression d’avoir hérité d’une grande soeur-un peu folle, mais gentille, que d’autres choses. “

Vérité, mais je ne cherchais pas être blessante ou irritante en le disant, mais… quelque part, j’avais l’impression qu’elle me demandait le beurre, l’argent du beurre et la crémière, au bout d’un moment, ça ne fonctionnerait pas. J'étais peut être aussi de la vieille école, toujours en proie à des figures d'autorité très fortes, comme mon oncle, ou extrémiste comme ma tante, même Shin mon frère de qui j'étais la plus proche et avec j'étais la plus familière aimait marquer la distance me rappelait ma place comme on dirait. Avec Chiryou, je ne savais pas où situer cette dernière.

_”Alors oui j’ai du mal à te prendre au sérieux, mais j'espère que le temps me donnera tort.”

C’était trop honnête ? J’avais peut-être été encore terriblement maladroite, mais c’était peut-être ce genre de réponses qu’elle cherchait dans notre discussion et son débordement d’affection avec lequel j’apprenais à composer avec assez de patience déjà.

_”Je ne suis pas la meilleure des élèves non plus, donc j’imagine que ça équilibre.”

Je savais que mon caractère explosif allait lui donner du fil à retordre après tout… et sans une vraie autorité pour le contenir, je craignais le pire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Shuuchuu Chiryou
Shuuchuu Chiryou

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Mer 25 Juil 2018 - 12:48
Une figure d'autorité hein ? Je n'ai ni l'envie ni les capacités pour jouer à ce petit jeu. Pour diverses raisons, mais je vais explicités les plus évidentes.

"Tu es trop maligne et mature pour que j'ai le besoin de te mettre au pas. L'ordre et la discipline tu connais déjà. Je préfère exploité une autre partie de ce que tu es, exprimer et intensifier ton côté créatif."

Je lui prends la main, sautille autour d'elle en la regardant dans les yeux avec un grand sourire.

"Je ne peux pas détruire cette cage dont tu t'accommodes et je n'en ai pas plus envie d'ailleurs. Par contre, je peux la rendre plus agréable et te permettre de t'épanouir dans les limites de celle-ci."

Sous-entendu évident et qu'elle comprendra sans mal, elle connait déjà un cadre strict, je lui apporte l'autre pendant de son éducation. Elle a déjà "le papa strict et autoritaire" je vais être la "maman gentille et douce", pour moi, c'est deux facettes de l'éducation dont n'importe quelle personne à besoin, je veux et vais être sa figure maternelle. Attention, ça ne veut pas dire que lorsque la situation deviendra sérieuse, je n'en attends pas moins du professionnalisme et de la bonne volonté. Je lui fais confiance pour avoir l'esprit apte à faire la différence entre certaines situations et les nuances à employer lors de chacune d'elles.

Donc, pas de devoir, pas d'obligation en tout cas pour le moment. Je m'assure d'un coup d'oeil rapide vers l'astre solaire de l'heure qu'il est. On a encore bien du temps avant que la demoiselle ne doive regagner ses quartiers. Autant profiter un peu plus de notre temps. Elle manque d'expérience et d'interaction sociales, c'est le moment pour en profiter. Je lui fais un sourire, celui qui marque sans le moindre doute le fait que j'ai une vilaine pensée en tête.

"Puisque tu sembles être déstabilisé par le manque d'autorité, tu vas avoir le droit à un exercice. Non, n'est pas une réponse recevable pour le coup."

Je lui mets distraitement une tape sur les fesses avant de pouffer de rire. Rien de méchant hein ?!

"Tu vas interpeler des personnes et sympathiser avec elles, le but est de trouver une personne qui accepterait de nous amener jusqu'au domaine des Chôkokû avant la limite de ton droit de sortie. Tu auras le droit à des points bonus si tu arrives à soutirer quelques informations sur une certaine Chôkokû Diao. Il est évident que nous ne reverserons aucune contrepartie pour ces informations et encore moins si elle dépasse les limites du bon goût et de la bienséance."

Oui c'est vache, mais j'ai dit que je serais aimable et aimante, pas que j'allais ne jamais la pousser un peu dans la bonne direction. Un exercice dont le but et les implications sont bien plus profonds et importants qu'elle ne l'imagine. Bien sûr, pas question d'aller trop loin, un peu de séduction et de flatterie si elle le souhaite oui, pas question de la pousser trop loin non plus, maintenant ni jamais d'ailleurs. Même moi je ne le fais plus.

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 WQ9AV
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t703-shuuchuu-chiryou-terminee#3358 https://www.ascentofshinobi.com/u573
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Jeu 26 Juil 2018 - 6:37
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Mo3c
Dès la première phrase sensei semblait faire erreur. Si j’avais l’air sage et résignée, je ne l'étais pas vraiment et si j’avais besoin de retrouver une image autoritaire, c’était justement pour m’aider à contenir mes débordements. Alala, elle n’avait pas encore vu la facette explosive, ce volcan faussement endormi prêt à faire irruption à la moindre variation sismique… Je m'inquiétais probablement de pas grand-chose, mais ma sensei allait avoir la vie dure avec moi et même malgré moi si elle n’arrivait pas à asseoir son autorité. Puis en soi, c’était un peu frustrant de me demander de me gérer toute seule dans les limites du raisonnable en sachant que j'étais déjà restreinte pour tout chez moi. Mais cela partait d’une bonne intention que de vouloir me donner du mou, seulement je n'étais pas fan de base de la nouveauté en matière de relation sociale donc… Deja, je composais avec son affection, maintenant son refus de jouer les cheffes. Toute une aventure en perspective… Ohh je n’aimais pas ce genre de sourire qu’elle me lançait alors…

Un exercice ? Tout aurait pu être parfait dans l'idée si je n'étais pas resté figé de stupéfaction suite à la fessée improvisée. Qu’elle était donc cette diablerie qui lui murmurait pareil inspiration à mon égard. J'étais choquée sans nul doute, on pouvait considérer que j'étais coincée en la matière et c’était bel et bien vrai. Vous n’imaginerez jamais à quel point elle me mettait déjà à l'épreuve, moi, ma patience et ma contenue en si peu de temps. Chichi-sensei n’était pas de tout repos avec son énergie débordante croyez moi. Interpeller et sympathiser étaient pour moi un exercice facile, un jeu de comédienne en somme, on m’avait appris à séduire mes interlocuteurs le plus tôt possible, ma condition l’obligeant. Convaincre de nous faire accompagner devrait aller aussi, mais la ou cela se corsait…

_”Tu as un drôle d’humour Sensei tu sais…”

J’arquais un sourcil, je suppose que c’était sa façon à elle de punir mon impertinence, je ne pouvais pas me plaindre de son autorité démontrée, si on pouvait appeler cela comme ça. Je n’avais pas spécialement envie d’entendre des gens parler de moi sans penser que j'étais la, de les abuser déjà était malaisant, mais d’entendre ce que je ne voudrais pas le serait tout autant. Pour autant, je n’allais pas me dégonfler, ça non. La vipère m’avait mise face à un vrai défi mine de rien, mais elle n’avait pas dit que je ne pourrais pas user de mes dons de kunoichi. Activant une technique de sensorialité tout en marchant, je faisais mon petit repère espérant accrochée une signature familière et salvatrice. Ce qui fut le cas ! Veinarde va. Ma fausse cadette accrochée à ma jupe, c’était donc sous le henge de notre exercice que j’accostais ce cher Tenten d’un sourire et d’un geste délicat de la main.

_”Pardonnez-moi jeune homme. Ma petite soeur est moi sommes perdues dans toute cette agitation, et vous me paraissez aimable au premier coup d’oeil. Nous cherchions à rendre visite à une cousine, mais il nous impossible de trouver le domaine des Chokoku, nous tournons en rond en ville depuis des heures. Pourriez-vous nous indiquer ? “



Je frottais le haut de la tête de ma fausse petite soeur qui jouait les timides en souriant, avant de la serrer contre moi comme toutes grandes soeurs protectrices le feraient. Ce qui me faisait penser aux bons bonus… Voyons comment il agirait pour voir si je pouvais abuser ou non...

@Sainan Gi. Tenshi

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 R4qz
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Jeu 26 Juil 2018 - 23:33
Journée fade, semblable en toute mesure à des dizaines d'autres, je cherchais dans le quartier commerçant de quoi me ravitailler en munitions, des armes de lancés que j'affectionnais particulièrement ainsi que qu'un forgeron capable de me procurer ce que j'espérais le plus ; une armure sur-mesure. Mais ce n'était pas le sujet, car outre que je ne trouvais aucunement mon bonheur, une jeune demoiselle et une petite fille accroché à sa hanche m'interpellèrent, enfin surtout la demoiselle, pour me demander de les conduire au domaine Chokoku.

Agréable à regarder, semblait-il d'assez noble lignée pour avoir un phrasé impeccable et une bonne tenue, je plongeais sans réserve immédiatement, comme l'accoutumée mon regard dans le sien pour y sonder toutes les nuances que je saurais déceler. Comme toujours encore, le visage et le regard immaculé de tendresse et de sainteté, s'y trouvait aussi une hauteur virginale emprunte d'un mordant désir de possession. Le faciès que j'offrais au premier contact était toujours le plus important, c'était dans celui-ci, par la réaction, même infime, que je trouvais dans le regard de mes interlocuteurs, que j'en apprenais le plus. J'inclinais la tête d'étonnement d'abord, tombant sur le côté, comme le font les chiens quand ils ne comprennent pas ce qu'ils voient. Il y avait un quelque chose de familier chez cette femme que je ne savais encore décrire. Et je lançais immédiatement un regard plus inquisiteur sur elle, afin de voir une autre réaction tandis que je lui répondais mélodieusement d'un timbre nonchalant. J'avais l'air gentil disait-elle ? Quelle blague... Mais enfin, comme quoi il arrive que mon numéro fasse effet.
-Cousine vous dites ? J'ignorais que des cousins Chokoku ne portaient pas le nom Chokoku. Et vous parlez sans le moindre accent, une performance pour quelqu'un qui ne connaît pas cette cité, vous devez avoir eu une très bonne éducation.

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 9757

Je regardais ensuite la petite qui ne disait rien, et qui tout en ayant l'air plus intimidé et plus innocente, avait quant à elle aussi un quelque chose qui m'était familier, mais surtout au fond des yeux une maturité bien plus élevée que ce qu'aurait dû être celle d'une enfant. Je renvoyais un sourire à cette enfant, avant de remonter mon visage vers la demoiselle et continuait de répondre.
-Je sais où ce trouve le domaine, j'y suis allé plusieurs fois, je peux vous y conduire si vous le souhaitez.

Une simple curiosité, je voulais savoir pourquoi c'est deux personnes me paraissaient si familières alors que je ne les connaissais aucunement.

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 48620_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Sam 28 Juil 2018 - 0:17
Petit sourire en tentant de prendre un air gêné.

_”Il y a mégarde jeune homme, notre cousine fait partie du personnel de cette demeure.” Bien rattrapé ? Mais restait l’amende de l’accent. “Insinuez vous mon cher, que tous les gens hors de la capital devraient en être pourvu ? Voilà qui est un peu péjoratif ne trouvez vous pas ? “ Petits rires en caressant la tête de ma “petite soeur”. “ Le plus pauvre des hommes et le plus isolé aussi peu paraître éduque et l'être, pour peu qu’il était curieux de se cultiver dans sa vie, ne pensez vous pas ?”

Ondulant un peu sur place et comme j'étais un peu merdeuse, pour le taquiner, sans qu’au final il ne le sache jamais (?), je jetais mes cheveux comme il le faisait souvent avec moi, imitant ses airs de faux séducteur, un brin moqueur pour lui renvoyer en partie son reflet. De bonne guerre allez, on allait voir s’il s’aimerait.

_”Avec plaisir, comment pouvons nous vous remercier ? “ Mes paupières se plissaient pour me donner un air innocent tandis que je le suivais, ma cadette toujours accrochée et observatrice de mes performances. “Vous dites vous y rendre souvent, pour affaire ou connaissance ? Ma cousine nous parle souvent dans ses lettres de l'héritière qu’elle sert la bas. La gouvernant Mina, peut être que ce nom vous parlera ? Ou celui de sa pupille, Diao peut être ?”

Voilà c’était plutôt subtilement lance, j'espère, mon regard se jetait dans celui de Chichi, aalala sensei, que ne ferais tu pas faire ? Quelque part, j'espérais qu’il ne me parlerait pas d’elle, enfin de moi, mais d’un autre, curiosité et compétition espéraient l’avoir assez tenté pour qu’il se prête à l’interrogatoire. Bien sur, pour couvrir mon identité, je détournais le regard, jouais des oeillades, feintant la demoiselle séduite par son charme princier. Flatter son ego aussi était amusant, s’il me découvrait je prendrais surement une baffe de me jouer de lui ainsi, mais bon, c’était les risques du métier j’imagine. Poussons le vice.

_”Je voulais lui ramener des fleurs, elle adore cela, mais elle m'a informé que comme sa Chokoku était allergique au pollen, je ne le pouvais malheureusement pas.”

Faussement attristée par la nouvelle je baissais la tête pour regarder au sol, qui sait s’il ne nous ferait pas un détour vers le stand de la fleuriste pour s’amuser un peu plus...

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 R4qz
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Dim 29 Juil 2018 - 21:23
Nous allions partir, mais après que la jeune fille me répondait, un peu comme elle pouvait j'avais l'impression, comme si mes questions l'avaient perturbé ou gênée. Je trouvais cela plutôt amusant et attachant, et répondais à ce sourire gêné qu'elle dessinait sur ses lèvres par un sourire très aguicheur je devais l'admettre. Ce qu'elle disait, je m'en laissais convaincre, mais n'y paraissait rien cependant, à fin qu'elle ne fut pas entièrement à l'aise. Une méthode de séduction comme une autre, car la trouvant plutôt mignonne je souhaitais la tester avant de savoir si j'allais m'accorder une petite douceur. Qu'on ne me juge pas, j'offrais autant d'amour que j'en avais à revendre et tant que Yume n'aura pas cédé, je ne devais fidélité à absolument personne. Cette demoiselle pouvait me donner un petit frisson, mais je n'en étais pas encore certain.
  • -Il y a mégarde jeune homme, notre cousine fait partie du personnel de cette demeure. Insinuez vous mon cher, que tous les gens hors de la capital devraient en être pourvu ? Voilà qui est un peu péjoratif ne trouvez vous pas ? Le plus pauvre des hommes et le plus isolé aussi peu paraître éduqué et l'être, pour peu qu’il était curieux de se cultiver dans sa vie, ne pensez vous pas ?


Quelle pertinence. Presque de l'insolence, mais glissée finement, un peu comme je l'aurai fait moi-même. Il fallait cependant, et même si je comptais jouer à son petit jeu, se rappeler à jamais que plus une femme a de l'esprit, plus elle manque de cœur, derrière les jolis minois se cachaient les roses les plus épineuses, j'étais très bien placé pour le savoir. Je me désintéressais de la plus petite des sœurs pour ne fixer plus que la grande. En lui répondant mélodieusement, je n'hésitais pas à jouer de ma voix suave et du timbre naturellement mélodieux que je possédais. Elle me faisait pendant ce temps, de son côté un jeté de cheveux et un regard que je ne connaissais que trop bien. Bon Dieu c'était moi tout craché, cette façon de faire était celle précisément que j'employais quand je voulais amadouer ou séduire quelqu'un. Était-ce le signe que je lui plaisais ? Il ne fallait jurer de rien, surtout qu'avec les femmes, c'était souvent le jeu du ni oui ni non.
  • -Je m'appelle Sainan Gi — Tenshi. Commençais-je pour lui éviter de m'appeler jeune homme. Vous avez bien raison, je suis roturier, élevé dans un désert, et j'ai pourtant reçu une très bonne éducation. Et vu votre phrasé impeccable, vous avez sûrement la curiosité que vous venez de me décrire.


Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Xj2a

Me retournant pour les conduire finalement toutes les deux, je lui renvoyais le même jeté de cheveux, que je gérais à la perfection pour dévoiler un instant ma nuque. Je m'élançais élégamment et indolent vers le domaine des Chokoku, quand elle continuait de me répondre et de me donner de nombreuses informations que je n'avais pas demandées. Elle avait le talent pour titiller ma curiosité cette jeune fille, car elle piquait au vif sans le savoir. Faisant son récit, j'apprenais qu'elle était donc de la famille des servantes de Diao. Comme le hasard faisait vraiment curieusement les choses tout de même... Je ne retenais pas un petit sourire en coin plus que taquin en apprenant cette nouvelle, passant à la gauche de la jeune fille pour lui offrir mon plus beau profil et jouer de ce que j'étais le plus naturellement du monde, l'être lumineux et d'une blancheur si immaculée qu'on le croirait descendre des anges et du ciel. Légèreté devenant le maître mot, je n'hésitais pas à la regarder dans les yeux aussi souvent que je le pouvais, pour lui faire voir le reflet du soleil en eux et à user d'un timbre de voix plus qu'évocateur.
  • -Avec plaisir, comment pouvons nous vous remercier ? Vous dites vous y rendre souvent, pour affaire ou connaissance ? Ma cousine nous parle souvent dans ses lettres de l'héritière qu’elle sert la bas. La gouvernante Mina, peut être que ce nom vous parlera ? Ou celui de sa pupille, Diao peut être ?

  • -Je m'y rend pour affaires personnelle. L'héritière dont vous me parler est ma meilleure amie. Nous passons beaucoup de temps ensemble. Ses servantes en revanche, je ne les connais pas.

  • -Je voulais lui ramener des fleurs, elle adore cela, mais elle m'a informé que comme sa Chokoku était allergique au pollen, je ne le pouvais malheureusement pas.

  • -C'est effectivement le cas, mais une fleuriste d'Iwa sait en réaliser sans le pollen. C'est comme ça que j'ai pu lui faire profiter d'un véritable bouquet de fleurs. Vous êtes très aimable je dois dire, j'ose espérer que vous, au moins, vous en recevez de temps en temps — des fleurs.


Et déjà je me lassais d'elle. Elle semblait complètement séduite, elle semblait l'être un peu trop vite en fait. Je savais, sans vantardise, que je pouvais faire ce genre d'effet, mais elle n'était pas une gueuse, les femmes éduquées ne laissaient pas prendre si facilement normalement. Il y avait un je-ne-sais-quoi de faux dans l'attirance qu'elle paraissait avoir, comme si je me voyais en elle en train de jouer de mes charmes pour obtenir quelque chose, sachant pertinemment que la personne ne me plaisait pas. Je me pouvais me tromper, mais hélas, je devenais soudainement plus indifférent à ses regards, marchant et regardant droit devant désormais, le pas gracieux et noble et laissant ma chevelure vaquer au sens que lui ordonnait le vent. Il ne suffisait pas d'être jolie et bien élevée pour me séduire, Yume ne m'avait pas ébloui uniquement par sa beauté et sa grâce, elle l'avait fait par la lumière de l'âme se répand sur la beauté du corps, et que cette beauté-là ne pouvait se feindre ou se farder. La beauté séduit la chair pour obtenir la permission de passer jusqu'à l'âme, si l'âme est creuse, la beauté flétrit dans le regard de celui qui crut l'avoir vu....
  • -Je ne pourrais vous amener à l'intérieur du domaine cependant. Ma présence n'y serait pas convenable, Diao est désormais fiancé au prince Hyûga, il me faut conserver une certaine distance. Mais vous-même si vous souhaitez tellement me remercier, permettez-moi seulement de vous revoir ce soir ou demain soir pour un dîner.


Un rentre dedans en bon et dû forme. Plusieurs raisons à cela, la première c'était pour tester réellement son attirance, une femme peut pardonner un petit empressement mais jamais une occasion manquée, et sa réaction m'en dirait immensément sur les réalités du jeu de séduction qu'elle me prodiguait avec pudeur (trop de pudeur). Deuxièmement je lui ouvrais une porte dans le cas où son attirance serait sincère, si elle ne s'y engouffrait pas je m'en désintéresserais, ce n'était qu'une gâterie que je m'offrais, cette femme n'était certainement pas à la hauteur de Yume ou de Diao, elle puait trop le faux, même si une aura princière ressortait bizarrement d'elle. Et d'ailleurs...
  • -La princesse Chokoku pourra vous paraître pourrie gâtée mais ne vous laisser pas prendre à cela, c'est une jeune femme d'une grande noblesse, elle mérite la considération que vous lui vouez déjà.

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 48620_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Lun 30 Juil 2018 - 17:21
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Mo3c
_ “ Voilà un nom bien élégant, presque princier.”

Lui glissais je doucement, jouant le jeu de la scène, une que Sensei savait que j’affectionnais en loisir. Était-ce pour cela aussi qu’elle avait choisi cet exercice, une représentation grandeur nature.

_”Voici Arisu ma cadette et je suis Chichimiryu Kadoria.” Le nom de Mina, la gouvernante. “Effectivement, nous voilà un premier point commun.”

Ma tête tombait sur le côté comme il le faisait aussi, j'étais décidément une sacrée bonne imitatrice. Quand nos regards se croisaient, je détournais feintant la timide demoiselle impressionnée, mais c’était plus par crainte qu’il n’y découvre la lueur familière de sa meilleure amie. Terme qui d’ailleurs m’avait volé un air plus tendre qui ne me trahirait surement pas, la jouvencelle que je jouais aurait pu aussi s’en attendrir non ? Petit jeu de charme flagrant au fil des pas… sacré Tenten, il n’était pas mauvais en vrai dans ces jeux-là comme je le découvrais à son insu.

_” Une seule fois, j’en ai reçu. “ Haussement d'épaules, cette vérité était vraie dans le sens ou j’en avais accepté qu’un seul dû à mon allergie, celui de l'intéressé. “Pourriez-vous nous offrir le détour vers cette fleuriste, afin que nous ne nous rendions pas les mains vides. Mina serait si comblée.” Et pour la peine, je les lui offrirais vraiment. “Votre amie est chanceuse.” Une autre vérité en abusant de sa gentillesse ou l’abusant tout court en fait, peut être pas tant que ça.

Le “Prince” éprouva ma dureté pour ne pas rouler des yeux, et même en souriant-forcée, j’avais serré les dents-involontairement. Et il acceptait bon prince justement de nous conduire ou la “princesse” que j'étais visiblement ne risquerait pas d'éternuer… Attendez, ça allez être tout l’inverse, l'appréhension et la galère, ainsi que la menace de l'échec grondait de plus en plus, par réflexe je répondais un…

_ “Bien sûr avec plaisir.” À son invitation que je ne pourrais honorer ma permission prenant fin (ça à bien changer depuis), un souci à la fois, parole de Chokoku il n’aurait pas un lapin.

Jetant quelques regards à ma “petite soeur”, espérant que ses compétences irous pourraient me sauver discrètement, sinon tant pis… Et déjà nous voilà aux portes de la boutique, gorgée de fleurs, pauvre de moi. Feintant toujours les timides cachant ses petits rires derrière les pans de manches de son Yukata, j'essaierais de minimiser l’exposition au pollen, de faire au mieux pour entraîner ma résistance… Salutation polie, déjà mon nez me chatouillait, mes yeux n’allaient pas tarder à rougir. Quelques échanges de base tout sourire et la (le?) marchand(e) nous prenait en charge agréablement. J’exposais donc ma requête, un bouquet sans pollen à ramener au domaine Chokoku pour ma cousine et le détail qui rendait la chose compliquée. Chichi-sensei me testait durement pour le coup...

_”Je ne suis pas experte, m'aiderez vous à les choisir ou me guider vers quelque chose d’adapter ? Les mêmes que la dernière fois pour Diao-san sinon Sainan Gi-san ? Cela serait une valeur sûre.”

Je jouais le jeu… Pour combien de temps ? J’avais envie d'éternuer, mais pas question.


@Naari Etsuko

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 R4qz
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Naari Etsuko
Naari Etsuko

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Lun 30 Juil 2018 - 17:55
Etsuko était occupée derrière le comptoir à préparer des bouquets que ses parents repasseraient prendre plus tard dans l'après-midi, lorsqu'ils n'auraient plus de stocks sur le stand du festival. Il n'y avait alors aucun client, la boutique étant en arrière des stands principaux de la ruelle, celui des Naaris étant positionné sur une artère plus large pour accueillir plus de clients et avoir une meilleure visibilité. Elle était ainsi au frais, dans la peinombre du magasin, pensive. Elle était en train de faire des mouvements dans le vide, perdue dans ses pensées, lorsque quelqu'un poussa la porte. Des clients. La demoiselle aux yeux émeraude ne s'y attendait pas vraiment, aussi lâcha-t-elle un instant son bouquet en préparation avant de le rattraper par réflexe, le remettant dans un état correct avant de le déposer dans un pot prévu à cet effet.

« Irrashaimase. Que puis-je pour vous aujourd'hui, Sainan-san ? Mesdemoiselles ? »

Elle avait salué comme il convenait les trois clients qui étaient entrés ensemble, toujours une certaine tristesse dans les yeux bien que moins forte qu'elle ne l'était lorsqu'elle avait aidé Tenshi pour la statue de la princesse. Elle les observa un peu, écoutant la requête de la première de la plus âgée des deux demoiselles. Elle hocha un peu la tête puis retourna son regard vers le jeune homme qui était jusqu'alors resté plutôt silencieux.

« Souhaitez-vous donc le même assortiment que le précédent que je vous avais créé ou désirez-vous en un différent ? Les fleurs de base ne sont pas vraiment un problème, je vous le rappelle, il faut simplement m'accorder un certain temps pour les préparer une fois choisies. Donc laissez libre court à vos envies pour le cadeau. »

Bien évidemment, la demoiselle aux courts cheveux de jais n'avait fait aucun commentaire, avait contrôlé ses émotions, mais entendre le nom de Diao lui avait déplu. Non, elle ne lui pardonnerait probablement jamais l'attaque sur la boutique. Qu'elle ait été mariée avec Takumi et vienne la narguer était une chose, qu'elle détruise l'oeuvre de ses parents qui était également son berceau de vie en était une autre, et elle ne saurait excuser ce comportement sous aucune raison. Certaines choses n'étaient tout bonnement pas acceptables. Elle s'était cependant contenu, ne laissant paraître aucun signe pour quiconque n'était pas maître dans le domaine de la compréhension des gestuelles humaines. Elle attendit ainsi la confirmation ou l'infirmation du concerné, silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Mer 1 Aoû 2018 - 20:26
"Presque" était le mot juste. Car d'un prince je n'avais que l'apparence, ce sont les hommes qui donnent les titres, pas la vie elle-même, car si l'on titrait les hommes uniquement sur la base de leur valeur, il ne faisait aucun doute que la pyramide de la hiérarchie s'effondrerait et que le monde serait en conséquence immensément plus beau. Enfin plus beau... mieux dirigé en tout cas. Ce compliment était flatteur, du moins voulait-elle je pense me flatter. Mais savait-elle seulement ce que voulait dire mon nom . L' infortuné ange sacrificiel... C'était beaucoup moins princier une fois traduit. Ma famille portait le nom de Sainan (l'infortuné), mais lorsqu'il me nommait, il ajoutait GI à mon prénom "sacrifice", parce qu'il sacrifiait sa carrière de shinobi à ma naissance pour m'épargner les affres de la guerre. Pour ce que cela aura servi... D'ailleurs, souriant, et ne montrant de l'ironie que je ressentais quand elle me flattait je permettais un pitoyable jeu de mot.
  • -Un prince infortuné alors.


Car je n'étais pas riche en effet, et du sacrifice si je n'en disais rien, j'estimais avoir plus que déjà accomplit ma part, mais pas mon deuil. Une seule fois elle avait reçu des fleurs m'avouait-elle ensuite. Une si belle jeune fille ? Était-elle si peu intéressante pour qu'aucun homme ne chercha à voir plus que son minois ? Je me demandais si je n'étais pas né à la mauvaise époque en souriant, car si elle me donnait du grain à moudre, je n'hésiterais certainement pas à la flatter en lui offrant un bouquet pour ma part. Qui sait, peut-être même allais-je lui en offrir un à notre rendez-vous, celui qu'elle acceptait plus tard.
Mon amie chanceuse aussi me disait-elle... Je ne la regardais déjà plus quand elle me disait cela. Chanceuse peut-être, parce que même éloignée d'elle, j'avais à cœur son bonheur et sa sécurité, mais ceux qui se rapprochaient trop de moi avaient trop tendance à se brûler pour que je les dise chanceux, Diao était sans doute celle qui courait le plus de danger par cela, même, en fin de compte, si je conservais une certaine distance avec, c'était justement parce qu'elle était devenue l'une des rares personnes précieuses à mes yeux. La protéger oui, mais la protéger de moi et de mes ambitions avant tout, et surtout.... Sans regarder la jeune fille, je répondais ainsi à cela aussi, souriant, sourire de circonstance pour ne rien transparaître de la fatalité qui découlait fatalement de cette relation que j'avais avec elle. Ma beauté masquait plus souvent l'ombre de ma personne que je le voudrais.
  • -Sa sécurité m'ai très précieuse, une personne qui lui voudrait du mal aurait à craindre bon nombre d'ennemi, parmi lesquels je suis assurément. Mais elle n'est pas du genre à se laisser protéger je crois, je dirais même que ceux qui ont besoin de protection sont ceux qui croisent sa route. Annonçais-je en terminant sur un petit rire.


Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Wvsn

De quoi détendre l'atmosphère, d'autant que même si cela m’amusait, il était clair au timbre et au regard que je fournissais que je pensais réellement ce que je venais de dire. Le respect que j'avais pour cette femme était décidément au-delà de toute mesure, et je ne crois pas qu'elle en avait conscience, si seulement j'étais capable de dire ce genre de chose au lieu de le penser peut-être le saurait-elle, me disais-je en regardant un peu le vide avec des yeux rêveurs. J'étais alors, soudainement, encore plus tendre et voluptueux, Diao et la pensée d'elle en moi éveillant mes sens les plus suaves et délicats. Ce n'était pas comme lorsque je pensais à Yume, qui me faisait découvrir un désir ardent, quelque chose à la fois de plus animal et de plus sensuel, Diao éveillait plutôt une saveur de légèreté en moi, une chose qui faisait pousser des ailes et effaçait les maux. En tout cas, si cette jeune fille désirait me séduire, ce n'était certainement pas en parlant de Diao qu'elle y arrivera, la preuve, même si elle avait acceptée le rendez-vous, je me désintéressais déjà d'elle et ne lui proposait aucune date.

Suivant cela elle me demandait de la conduire chez la fleuriste Etsuko, pour acheter des fleurs à Diao. Ce que j'acceptais bien évidemment. Un endroit et une personne que je commençais à bien connaître, la meilleure preuve était qu'Etsuko me reconnaissait immédiatement. Cela faisait la deuxième fois que j'entrais dans cette boutique, et cette deuxième fois était encore pour Diao. Il fallait sérieusement songer à y entrer un jour pour Yume quand même...Pour le moment la question, n'était pas là, et tout souriant, un brin séducteur comme à mon habitude, après avoir salué Etsuko je donnais mon avis puisqu'on me le demandait. J'admets que cela me faisait grand plaisir, de pouvoir faire plaisir à Diao une fois de plus, si bien que je ne regardais même plus la demoiselle, elle ne comptait absolument plus. La pauvre, elle était si loin de la valeur qu'avait Diao à mes yeux... Le regard romantique et le visage paisible, je donnais ainsi mon avis.
  • -Du jasmin. Diao sent le jasmin, comme moi. Cela serait une belle marque de considération je pense, sans pollen bien sûr. Cela sent très bon en plus le jasmin. Enfin, à moins que ces demoiselles aient une objection ?


Seulement alors je pensais à la demoiselle qui j'avais accompagné jusqu'ici avec sa sœur. Elle ne me semblait pas très bien sur le moment, comme si quelque chose lui faisait mal, ou qu'elle cherchait à cacher. Je ne savais pas vraiment dire quoi sur l'instant. Alors lui offrant un sourire à faire tomber une jeune fille et un œil luisant d’appétit sur elle, comme je savais très bien le mimer, sans la quitter du regard, pour la flatter un peu j'ajoutais.
  • -Et un bouquet de son choix pour cette demoiselle. Celui-ci je l'offre. Comme ça, ça fera deux.


Son deuxième bouquet oui.

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 48620_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Jeu 2 Aoû 2018 - 14:03
Le portrait dépeint par Tenten était pour le moins attendrissant, on voyait bien son adoration, une qu’il me montrait plus prudemment quand nous étions ensemble. Non pas que cela me surprenait, bien au contraire même, mais le détail notable me décrochait un sourire, un genre de regard affectueux qui aurait pu me faire découvrir. Reprend toi jeune fille !

_”Je vois.” Concluais je souriante. Que dire de plus, j’avais déjà il me semble remplie la part du contrat concernant les informations que voulait ma sensei de toute façon. “Vous vous êtes bien trouvés dans ce cas je dois dire.”

Chez la fleuriste, le jeu se corsait en revanche...

Jouant la scène et ne voulant pas faire durer le supplice, j'acquiesçais volontiers pour le jasmin, tout ce que vous voudrez pourvu que le ça ne dure pas. Du jasmin qu’il proposait, ma fleur et odeur préférée, probablement une des siennes aussi, il était vrai que nous avions à quelques variances près la même fragrance.

_”Tres bonne idée, merci pour votre aide et précieux conseils.” Ajoutais je pour les deux, inclinant son dos respectueusement en le faisant, comme je l’avais aperçu au manoir dans le comportement de mes domestiques.

Jouer les petits gens était plus difficile que je l’avais pensé à vrai dire, surtout quand l’on ne savait rien de leurs usages et coutumes réguliers. Et l’exercice se corsait d’autant plus quand le prince prenait l’initiative d’offrir des fleurs. Je souriais gênée, mais j’étais réellement embêté. Henge ou pas, jouer la séduction ce n’était pas très orthodoxe pour une fiancée. C’était une chose de jouer les minaudes, suggérait à Sensei ensuite de se rendre au rendez-vous si elle voulait s’amuser, mais un peu trop que d’accepter ce genre de cadeau ? Oui et non, d’autant qu’il m’inspirait immédiatement une idée.

_”Trop d’honneur.” Mon attention se tournait sur la fleuriste. “ Et vous jeune fleur, vous à t on déjà offert des fleurs ?” Sourire innocent. “ J’aimerais un bouquet de vos préférées.” Laissant la fleuriste à son travail, mon attention se portait sur Tenshi, un ton doux et las, je le préparais à ce qui allait se passer. “ J’espère que vous ne m’en voudrez pas plus que vous vous offusquerez.” Yeux plisses sous le mystère planant désormais.

Puis quand elle finissait son oeuvre, ramenant le fruit de ses travaux, caressant les cheveux de ma petite soeur, je lui déclarais :

_”Elles sont pour vous… Etsuko-chan.” Son nom était sur son badge. “J’espère qu’elles égailleront votre journée et vous récompenseront de ce gentil service que vous me rendez.”

Je n’étais pas censée connaitre le chemin, alors j’attendais...

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 R4qz
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Naari Etsuko
Naari Etsuko

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Jeu 2 Aoû 2018 - 18:36
Etsuko écoutait le jeune homme puis la plus grande des deux jeunes filles qu'elle ne connaissait pas, des étrangères certainement. Elle hocha un peu la tête. Un bouquet de jasmin, oui, les fleurs étaient jolies... Enfin bon, ce n'était pas vraiment ses préférées, penchant plus pour les assemblages colorés que des fleurs blanches. Mais comme toujours, les goûts et les couleurs... Elle se tourna alors vers la jeune femme, attendant de voir ce qu'elle désirait donc pour son bouquet, puis passa une main dans ses cheveux, un peu gênée. Elle ne s'attendait pas vraiment à ce genre de question, ni de demande.

« Si l'on m'a offert des fleurs ?.. Non, jamais... Je suppose que j'en suis déjà entourée, ce n'est pas forcément ce à quoi mes proches ont pensé jusque là... Mais si c'est un bouquet de mes fleurs préférées que vous souhaitez... Alors je vais vous amener cela avec l'autre bouquet. Il faudra faire attention à ne pas les mélanger, celui-ci aura du pollen. S'ils sont trop proches l'un de l'autre, le pollen étant volatile, il risquerait de se déposer sur l'autre. »

Elle partit donc s'occuper du bouquet de fleurs de jasmin, travaillant les fleurs une à une avec son chakra pour en retirer le pollen et ainsi éviter de déclancher une allergie, puis elle les ramena pour les tendre à l'homme du groupe.

« Voici pour le premier bouquet, je retourne m'occuper du second. »

Disparaissant à nouveau quelques instants pour réfléchir, puis elle se mit à l'oeuvre, créant alors un bouquet à partir de phlox rouges, roses et oranges avant d'y ajouter quelques coquelicots, faisant un bouquet fragile aux couleurs intenses, une vie puissante et éphémère qui n'en devenait alors que plus belle aux yeux émeraude de la jeune fleuriste. Elle revint alors vers le trio et tendit le second bouquet à la jeune fille en lui souriant gentiment.

« Je ne sais pas si ce sont mes fleurs préférées, il y en a tant que je ne saurai choisir, mais c'est celles qui, sur le moment, m'ont semblé les plus belles. J'espère que le bouquet vous plait. »

Elle fronça un peu les sourcils en entendant la jeune fille qui la prenait une nouvelle fois de court, comme si elle s'amusait à cela. Elle hésita un peu avant de répondre, gênée.

« Je... Et bien... Merci, c'est... gentil... »

Elle regarda l'enfant un peu perturbée. Elle parlait de service, mais elle n'avait fait là que son travail, et elle le refusait ainsi, alors en quoi lui avait-elle rendu un service ? Désarçonnée, la jeune fleuriste hocha un peu la tête et les laissa entre eux, ne sachant plus trop quoi faire par rapport à cette jeune cliente étrange. Elle les salua simplement avec la politesse habituelle qu'est celle de chaque marchand aimable puis retourna à l'arrière-boutique, mettant son bouquet dans un pot de terre cuite avant de le ramener sur le comptoir comme "exemple" supplémentaire, ne sachant pas trop quoi en faire puisque pour une fois, il était à elle et non pas à la boutique.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Dim 5 Aoû 2018 - 10:42
Un visage figé, innocence marquée qui masquait une frustration sous un air bien acquis d'une totale complaisance. L'idée des fleurs pour Diao s'affranchissait de tout refus, mais en choisissant d'offrir les fleurs à Etsuko alors que je les lui destinais, cette jeune femme venait de perdre absolument tout intérêt à mes yeux. Je n'étais plus que comme à la parade, élégant et princier, pour présenter ma plus belle prestation à toutes ces demoiselles, mais elle n'avait plus à souffrir d'aucun de mes regards ni d'aucune de mon avance. Refuser un cadeau était une grave offense dans de nombreuses cultures, et si je comprenais son geste envers Etsuko, je n'allais pas pour autant la récompenser de cela.
Les jeux de séduction étaient souvent ainsi, on se testait, et au premier faux pas on se punissait. Rares étaient les femmes qui pardonnaient la moindre erreur, un petit empressement peut-être, mais elles exigeaient bien souvent la perfection de l'autre pendant ce petit jeu de chat et souris, mon côté féminin prononcé devait hélas me conduire souvent à cette même extrémité.

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 1cq1

Au moins Etsuko, quoique gênée, paraissait apprécier de se faire offrir des fleurs à mes frais par une jeune fille. Cela lui ravivait-il le cœur et lui effaçait la tristesse qui se dissimulait au coin de ses yeux ? Je ne crois pas. Un geste de considération n'en sera pas moins toujours bon à prendre quand le sentiment d'abandon se fait sentir en soi. Je n'en savais que trop quelque chose. C'est ainsi qu'ignorant la jeune demoiselle et sa sœur, j'appréciais toute la saveur des démonstrations de déstabilisation que ressentait la fleuriste. Amusé par ce trait, je forçais le sourire sur elle, y ajoutant par le regard l'expression d'une joliesse passagère et intrusive.
  • -Peut-être en recevras-tu d'autres prochainement alors Etsuko. Lui lançais-je en sondant son regard du miens, sans oublier de la pourfendre d'une œillade taquine.


Je la tutoyais, je n'étais pas certain de l'avoir déjà fait, mais dans cette situation c'était clairement un flirt consommé, qui n'engageait heureusement rien de plus qu'un léger attrait. Aussi c'était le moyen de stipuler à la jeune fille qu'elle avait déjà perdu la partie, que je m'étais complètement désintéressé d'elle, voir, de la rendre jalouse. Tous ces petits jeux bien entendu, ne valait pas la plus belle conquête à entreprendre, la seule que je désirais réellement et ardemment, c'est-à-dire Yume.

Ceci fait, et maintenant que nous avions le bouquet idéal pour Diao, nous pouvions nous remettre en route vers le domaine Chokoku. Cependant, lorsque nous arriverions non loin de la porte, j'abandonnerais la demoiselle et sa sœur, je n'avais ni le droit ni l'envie de croiser le regard de Diao pour le moment. Je devais m'en tenir à la distance que je désirais maintenant imposer, sous peine de la faire souffrir plus que je ne voudrais. C'est d'ailleurs, sur la route, ce que je leur disais en mettant les formes.
  • -Je vous abandonnerais quand nous entrerons dans la rue. La porte du domaine est suffisamment grande pour que vous la trouviez une fois que je vous aurai mis sur le chemin.

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 48620_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Lun 6 Aoû 2018 - 6:57
J’aurais bien eu envie de la secouer un peu, comme à chaque fois pour lui dire de ne pas rester aussi accablée, mais à quoi bon. Pour la suite… Ce n’était pas très surprenant, je m’en doutais déjà un peu, ne disait-on pas après tout que les cordonniers étaient les plus mal chaussés ?

_”Oui cela semble évident que l’on pense à vous gâter autrement.”

Devant le bouquet aux couleurs chaudes, un certain bon goût-étonnement, ressortait des choix de la jeune femme.

_” Encore merci de votre aide.” Concluais je prête à quitter la boutique le bouquet en mains, ah ah, si elle savait.

Observant le manège entre les deux, c’était un peu perplexe que j’en venais à me demander à quel point ces deux-là se connaissaient. Il la tutoyait, lui faisait ses oeillades. C’était malaisant de penser que mon meilleur ami pourrait s'intéresser à la fille qui était folle amoureuse de mon fiancé. D’ailleurs, où en était cette histoire ? Pourtant… Arrangeant tout ça, vraiment, Takumi adorait cette fille, bien trop à mon goût, il la défendait bec et ongle, en faisait ses éloges et si je tentais de cracher dessus, m'écraser sans vergogne. Va savoir ce qu’elle leur faisait pour les envoûter comme ça. Mon regard se faisait perçant et comme je voulais réussir mon exercice, alors je me reprenais en ne me mêlant pas de leur conversation et en le suivant bien gentiment à travers les rues en proie au festival. Tenten bien qu'agréable montrait quelques signes de lassitudes, aussi pas d'arrêts supplémentaires, nous lui laissions le loisir de faire le chemin au complet et comme promis à la rue il m’avait abandonné. C’était d’avoir donné son bouquet qui l’avait agacé comme ça ? Sans aucun doute. Parfait au fond non ? Cela évitera des éclaboussures de cette histoire d’henge.

-”Encore merci pour votre aide Sainan-san.”

Se concluait au moment de nous quitter, je n’allais pas plus demander mon reste que l’obliger à aller plus loin, déjà parce que le plus gros de la difficulté serait alors pour moi de rentrer au domaine comme ça, sans dévoiler mon identité. D’ailleurs en chemin sur la dernière ligne droite, le problème étant quand même de taille, je demandais à ma “petite soeur” si je pouvais reprendre mon identité ou s’il faudrait aussi abuser les miens. Accessoirement, était-elle satisfaite de ce qu’elle en avait obtenu ? J'espérais bien que oui, bien qu’amusant, ce genre de “jeu” était usant…

@Sainan Gi. Tenshi et @Naari Etsuko Merci a vous o/ <3

@Shuuchuu Chiryou a nouveau a toi !

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 R4qz
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Shuuchuu Chiryou
Shuuchuu Chiryou

Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 Empty
Mar 7 Aoû 2018 - 7:58
Alors que nous sommes de nouveaux toutes les deux, je m'étire l'air amusé.

"Que le monde est petit."

Si elle savait, enfin soit, c'est un autre sujet. Je l'entraine, bras tenant le sien à l'égard sans forcement rentrer dans le domaine de sa famille. Si on change de forme dedans ou trop près, cela va éveiller la suspicion, même si je me doute qu'on a peut-être étaient suivis. Surement d'ailleurs ? Je ne sais pas. Ainsi, en privée, je reprends ma forme et ça me fais du bien.

"J'ai toujours du mal quand je garde une autre apparence aussi longtemps."

En vérité, je n'ai que rarement l'occasion de le faire. J'attends qu'elle fasse de même, elle sait certainement que je vais devoir la ramener. Même si elle ne le dira pas, je pense qu'elle n'aimera pas ça, même si elle va surtout penser à son clan, à son image et donc ne montrera rien. Ah Diao ! Ma chérie. Avant de repartir, j'en profite pour dire par rapport au petit exercice.

"Alors ? Je me demande bien si tu as compris la vraie raison de ma petite leçon. Être un shinobi, c'est aussi savoir évaluer ses propres manques et y remédier."

Pour des raisons évidentes, je ne vais pas lui demander un monologue pour me l'expliquer, tout d'abord parce qu'elle va avoir besoin de méditer là-dessus d'ailleurs, avant qu'elle ne tente de répondre, je mets un doigt sur sa bouche en lui souriant.

"Médite dessus, on aura tout le temps d'en reparler. Bon, ce n'est pas que je ne préfèrerai pas voler plus de ton temps, mais je ne suis pas certaine que ce soit la meilleure chose à faire."

Et c'est ainsi que je la rends à son oncle, avec tout le protocole lourd et nécessaire et les politesses qui vont bien.

_________________
Eh coucou !  - Chichi-chan <3 - Page 2 WQ9AV
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t703-shuuchuu-chiryou-terminee#3358 https://www.ascentofshinobi.com/u573

Eh coucou ! - Chichi-chan <3

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: