Soutenez le forum !
1234
Partagez

Kawai tatakai

Yuki Rakka
Yuki Rakka

Kawai tatakai Empty
Lun 23 Juil 2018 - 13:00
Quelques jours après l'ouverture de l'édition 202 d'Iwashukusai, non loin du domaine Chôkoku

Une fois de plus, Rakka s’était levée avant l’aube. Rien ne la faisait dormir plus longtemps depuis qu’elle s’était retrouvée seule, mais la fillette plus calme maintenant ne se formalisait guère de ces penchants matinaux. Il y avait quelque chose de rassurant dans cette routine et le froid ambiant au domaine des maîtres des glaces tranchait délicieusement avec la chaleur du soleil qu’elle admirait chaque matin.

Un sourire crispé la saisit comme elle sirotait la boisson amère que son père affectionnait tant, elle était la dernière maîtresse de glace de cette ville et son perfectionnement quotidien dans cet art contrastait avec son désir apparent de se faire oublier. Comment aurait-elle pu faire autrement ? Cette glace était le fil conducteur de son lien avec son père et elle était quelque part ravie de conserver ce doux secret : elle était sa fille, son erreur, son héritage.

Procédant résolument à ses ablutions quotidiennes, Rakka s’observa un instant dans le miroir placé trop haut pour sa petite taille. Elle avait onze ans, sa peau avait retrouvé cette teinte dorée héritée du Pays de la mer et ses cheveux s’étaient délavés au soleil d’Iwa pour la faire ressembler à son père. L’enfant caressa du bout des doigts la pierre bleue pendant sur ses clavicules et laissa la tristesse voiler son regard en observant le reflet du bandeau blanc dans la glace. Son père lui manquait cruellement et de nouveau ses démons la titillaient, insufflant quelques idées de vengeance, d’extériorisation… Rakka s’en griffa le bras au sang avant de tourner le dos à son image.

Ce n’était rien, la nuit avait été mauvaise, c’était tout. Des explosions l’avaient réveillée en pleine nuit il y avait de cela quelques jours et les souvenirs avaient assailli la fillette pendant le reste de son sommeil depuis lors. C’était pendant ce festival qu’elle était arrivée à Iwa avec les siens et, quelque part, elle refusait de retourner ce mêler à cette foule maintenant que son père et sa tante ne s’y trouvaient plus.

Pourtant, ce jour-là, elle sortit, comme souvent sans s’en rendre compte. Elle avait eu besoin de marcher, marcher sans réfléchir, assaillir vaillemment les aspérités rocheuses des hauts plateaux pour se perdre dans la douleur de ses muscles criant grâce. Cette fois, cependant, elle n’était pas seule comme ses pas la menaient en contrebas. Un gamin aux yeux pâles se baladait là, à peine plus âgé qu’elle. Que faisait cet oisillon sur-protégé aussi loin de son domaine ? Rakka dissimula son chakra et mesura ses gestes pour le suivre quelques instants, cela n’était pas sans lui rappeler ses jeux avec Sanadare, mais la finalité de ses exercices était plutôt satisfaisante quand elle se jugeait.

_________________
Kawai tatakai 1569154701-rakka-signature-3
Like how a single word can make a heart open
Autres signatures:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1010-presentation-de-rakka-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t1503-yuki-rakka
Hyûga Hayate
Hyûga Hayate

Kawai tatakai Empty
Lun 23 Juil 2018 - 22:33
Le festival battait son plein, c’était une bonne chose. Au vu des dernières années ou le conflit la guerre et la souffrance était maître en ces lieux et j’espérais de tout mon cœur que cet Iwashukusai amenait paix et prospérité a tout les shinobis de iwa. Meme si le discours du kage a été tranchant comme le fil de son épée j’espérais que c’était une mise en garde pour quiconque s'en prendrais au village. Apres mure réflexion je ne connaissais absolument pas Yoshitsune-sama et cela m'effrayait un peu. Je voulais a tout prix éviter une guerre qui augmenterais nos pertes...Nous avions autre chose a faire ! Explorer et découvrir les mystères des terres shinobis!
Mais la tout de suite je me sentais un peu oppressé par le caractère trop festif de l'endroit. Les alcooliques étaient partout et les débordement dus a l’alcool et aux jeux mis en place étaient monnaie courante. Les gens se lâchaient peut être un peu trop.
J’étais de sécurité dans le festival mais on m'avais accordé ma journée que j'allais occuper a méditer dans le petit endroit que Diao m'avais montré une fois. Je me demandais si elle était la bas.
Je montais donc vers le domaine Chokoku et au lieu de m'y rendre longeait la façade de la montagne, poussait une branche qui révélait un sentier.
Je continuais le sentier qui montait a flan de montagne s'élevant un peu au dessus du niveau du sol formant un petit chemin a travers la roche elle même et ce qui était incroyable c’était que tout ce petit chemin restait secret! Tantôt caché par des feuilles ou des buissons ou bien par une ombre bien placée rien n’était laissé au hasard. Pourtant quelque chose me chiffonnais je sentais une présence m’épier, surement mon imagination mais cela me laissait une désagréable impression ... J'arrivais ensuite a l'entrée d'une cavité dans la montagne formant une espèce de tunnel qui continuais sous la montagne. J'allumais un des petits feu de bengale que j’avais conservé de la fête pour m’éclairer alors que je m'engouffrais dans la grotte.
Le voyage dura quelques minutes ou le seul son que j'entendais était le bruit de l'eau qui s’écoule, les gouttes et le bruit de mes pas en écho. Ce lieu semblait intemporel et complètement hors du temps tellement on s’enfonçant loin sous la terre.Et nous y voici, le lac souterrain tant convoité. Des milliers de stalactites au plafond d'ou perlaient les gouttes que l'on entendait précédemment et une eau limpide contenue dans un grand lac qui était séparé par un grand pont d'argile.
Un lieu parfait pour s’entraîner et méditer hors du temps, des gens, du clan, de iwa. Loin de tout.

Enlevant les vêtements superflus, et me mettant en tenue très légère je commençait a m’entraîner au dessus de l'eau en essayant de ne pas tomber dans l'eau. Je devais perfectionner mes techniques . Je devais être le meilleur. Si je voulais les protéger. Coups de pied retourné, juken tout y passait et je ne tombais pas pendant que quelques gouttes de sueur venaient troubler la surface du lac.
Puis activant le byakugan pour une techniques je vis les tenketsus de quelqu'un non loin de l'entrée du lac ! Quelqu'un ici?
Je lançais un kunai a ses pieds pour signaler que malgré la pénombre ambiante je le voyais aussi clair que si'il se trouvait devant moi

-Qui est là? Vous pourriez au moins vous annoncer au lieu de rester la dans l'ombre.

J'allais tranquillement vers la serviette que j'avais ramenée pour occasion et me retournais pour m’asseoir sur le banc d'argile.

Revenir en haut Aller en bas
Yuki Rakka
Yuki Rakka

Kawai tatakai Empty
Lun 23 Juil 2018 - 23:10
Le garçonnet s’était enfoncé dans le ventre de la montagne. Longeant les parois rendues glissantes par l’humidité, Rakka retrouvait ses réflexes de ses escalades kirijins. Peu de lumières, peu d’espace, mais l’enfant était menue et douée avec sa sensorialité, elle suivait le genin à distance respectable.

Après quelques instants à crapahuter ainsi, des clapotements familiers parvinrent à ses oreilles et la petite brune se redressa un peu, aux aguets. Etait-ce un genjutsu ou Iwa lui avait-elle cachée ce paysage aquatique ? Surprise, elle en oublia son compatriote et resta là, contre la paroi, à observer les jeux de lumières sur la surface doucement perturbée par le gamin.

Rakka inspira doucement, l’air humide pénétra ses poumons, chargés d’odeurs qui lui rappelaient son île natale, la crique où elle se perdait à Kiri… Il ne manquait que le sel, mais sa distractions fut perturbée par un sifflement dans l’air suivi d’un kunai d’avertissement à ses pieds.

Sa réaction ne se fit pas attendre, la fillette fronça les sourcils et son corps se raidit en se détachant de son support. Son chakra se fit plus présent comme elle relâchait sa technique et malaxait cette énergie pour laisser sa glace prendre place en cette équation aqueuse. Elle inspira et, par des gestes rendus sûrs par l’habitude, elle fit apparaître quatre kunai entre ses doigts qu’elle lança avec détermination sur le gamin.

Si lui avait voulu se la jouer beau prince, elle ne comptait pas lui rendre la politesse : quand on sortait une arme, c’était que l’on comptait s’en servir et Rakka n’était pas d’humeur à “jouer” avec son camarade. Elle sortit donc de sa cachette et répondit à la provocation d’une voix plus agressive.

“Penses-tu vraiment que tes ennemis s’annonceront bien gentiment ? Tu n’es pas assez impressionnant pour me sermonner ainsi et encore moins un modèle à suivre en matière de prudence. Est-ce la tout le savoir-faire de notre futur Tsuchikage ? railla-t-elle sur un sourire mauvais.”

_________________
Kawai tatakai 1569154701-rakka-signature-3
Like how a single word can make a heart open
Autres signatures:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1010-presentation-de-rakka-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t1503-yuki-rakka
Hyûga Hayate
Hyûga Hayate

Kawai tatakai Empty
Mar 24 Juil 2018 - 0:44
A la place d'une réponse je perçu le danger immédiatement. Des projectiles fonçaient sur moi sans me laisser aucun doute sur la trajectoire qu'elles empruntaient et sur la cibles qu'elles comptaient cribler. C'est a dire moi en l’occurrence. Sans le byakugan j'assure que j'aurais pu être blessé par autant de projectiles dans une pièce aussi sombre mais je voyais clairement tout autour de moi et il ne fallu pas longtemps pour que j'attrape les kunais qui fonçaient vers moi.La morsure du froid sur mes mains de tarda pas a se faire sentir... De la glace!? Je n'avais jamais entendu parler de manieur de hyoton a Iwa... Se pourrait t'il que ... ce soit un vrai ennemi?Un kirijin?

“Penses-tu vraiment que tes ennemis s’annonceront bien gentiment ? Tu n’es pas assez impressionnant pour me sermonner ainsi et encore moins un modèle à suivre en matière de prudence. Est-ce la tout le savoir-faire de notre futur Tsuchikage ?

Une voix féminine qui me raillais .Qui était elle ?Que me voulait t'elle ? Comment savait-elle que ...Ses propos étaient révoltants et m'agaçaient au plus au point.

-En tous cas j’espère que je ne serais pas dans cette tenue quand les ennemis arriveront...
plaisantais je en constatant de ma tenue très légère. En effet j’étais torse nu et ne portait qu'un shot plutôt moulant. Pas une tenue digne d'un hyuga certes mais je pensais être seul ici. Qui penserait se faire suivre dans un endroit pareil.

-J'ai bien compris que j’étais le seul a aspirer a la paix ici. Une paix que j'aurais aimé retrouver ici. Mais a l’évidence on ne peux pas être tranquille vingts secondes dans ce village.


Je me levais et m’étirais un moment avant de foncer vers mon agresseur qui visiblement avait des comptes a rendre avec moi.Je commençais par un simple coup de poing destiné a être paré afin que je puisse identifier mon assaillant.Je fus complètement sous le choc en constatant que c’était une fille de mon age possédant deux grands yeux oranges qui se détachaient de la pénombre. son regard été dur et déterminé . Elle avait de l’expérience et il ne fallais pas la sous estimer.
Je tentait alors de viser un des tenketsus de son bras pour la déconcentrer avant de pivoter sur ma jambe la plus avancée pour lui faire perdre l’équilibre. Mes mudras s'enchainaient alors que je tendais la main vers elle

-Futon daitoppa !

Une grosse bourrasque de vent destinée a l'envoyer valser était envoyé a bout portant. Je n'attendais même pas de savoir ce qu'elle ferais je me concentrais de toutes mes forces en envoyant mon chakra dans mes mains.

-Tu sais quoi? Je me fiche de vos avis! Je deviendrais le Lion de iwa! Et je ferais a ma guise ! Si le monde entier s'oppose a moi et veux continuer la guerre eh bien je deviendrais assez fort pour les faire cesser de force! JUHO SOSHIKEN !

Deux énormes mâchoires brûlant un éclat de feu azur vinrent me dévorer les mains.Deux lions jumeaux rugissants d'une même voix. Les paumes jumelles des lions agiles! Voila ma technique était prête! je l'avais crée de toute pièce a force de dur labeur et d'un mental de fer.
Je m'élançais alors vers l'ennemi essayant de le cribler de coups grace a cette technique extrêmement puissante que j'avais mise au point. Le but etait de donner un tel impact dans les coups que les tenketsus adverses s'en retrouvaient endormis pendant un cours moment. Nul doute que lorsque qu'elle sera plus puissante je pourrais briser des os rien qu'en touchant mon adversaire.
Apres un deluge de coups bien mérités je lançais plusieurs kunai et shuriken dans sa direction pour la deconcentrer et passer derriere elle la position etait parfaite l'execution imparfaite mais suffisante:

-HAKKE SANJŪNI SHŌ !

LA encore j'essayais de la cribler de coup ma technique couplée avec la technique de mon clan. Les coups seraient innombrables les dégâts physiques aussi. Pouvait elle seulement me contrer ?
Mais il fallais que je reste sur mes gardes c’était un shinobi expérimenté a n'en rien douter .Elle avais l'air extrêmement puissante malgré son jeune age. Se pourrait t'il qu'elle le soit plus que moi?Je me remettais en garde attendant la contre attaque qui ne tarderais pas a venir.



Revenir en haut Aller en bas
Yuki Rakka
Yuki Rakka

Kawai tatakai Empty
Mar 24 Juil 2018 - 1:49
Il plongea tête la première dans son ébauche de provocation. Sans même le voir, Rakka entendit le genin approcher et prépara sa riposte : la neige se mit à tomber à gros flocons, favorisée par l’humidité ambiante, son monde de ténèbres se dessina dans un périmètre restreint et son sourire se fâna au profit d’un faciès déterminé, Hayate n’avait aucune chance.

Ce n’était pas un jeu, l’immigrée se trouvait dans le même état d’esprit que lors des combats ayant mis sa vie en jeu, celle de ses camarades et supérieurs. Hayate ne pouvait comprendre cet aspect si particulier de la gamine et, lorsqu’ils se retrouvèrent au contact, la Yuki ne manifestait nulle crainte. Sous sa glace, il était lent, prévisible, elle sauta pour éviter un coup de pied. Il souffla, les cristaux de glace voletèrent, mais la Hyûga restait toujours aussi visible pour son regard.

Son attaque fuuton la fit dévier de sa trajectoire, mais ses flocons l’aidèrent à trouver où se réceptionner avant de prendre appuis sur le mur derrière elle pour passer de l’autre côté du genin tomber sur son adversaire en toute inégalité. Rakka et ses trois clones se réceptionnèrent en un bruit mat, répercuté par la roche assombrie. Peut-être que certains pouvaient juger le combat inégale et perdu d’avance pour elle, mais ses dons en sensorialité semblaient pour l’instant rivaliser avec l’oeil pâle du gamin quand une déferlante de chakra lui résonna dans l’abdomen.

Un clone disparut, léguant son expérience à sa propriétaire et un souffle glacé sur l’inexpérimenté. Il parlait mal, réveillant chez la jeune Yuki des démons bien mal enfouis malgré son traumatisme. Cette lutte intérieure pour ne pas rebondir sur les paroles du garçon semblait saccader ses mouvements, la rendant inexorablement distingable entre ses clones qui disparurent d’un coup lorsque son adversaire se plaça dans son dos et la frappa violemment.

Rakka tomba à cause de la disparition de ses créations et un froid glacial dû gêner l’individu. Règle numéro un avec les Hyûga, ne jamais les laisser toucher leur cible et la fillette distraite par ses scrupules laissa libre court à ses sentiments tapis. Ses mains bougèrent d’elles-mêmes, sa rage consumma son handicapante émotivité et la glace héréditaire suinta à travers elle pour entourer les combattants.

Peu à peu, le dôme de glace formé par les miroirs pris place et Rakka se releva en hurlant sur son adversaire. Son dos et ses épaules la faisaient souffrir, elle sentait son chakra handicapé par ses mains, mais elle se trouvait dictée par une seule envie, celle de voir le genin perclu de douleur au centre de son piège et elle disparut entre les plaques lisses

“Tu tiens vraiment à devenir le lion d’Iwa ? demanda gravement la demoiselle à travers sa glace.

Elle le laissa répondre...ou pas. Quoiqu’il en fut, elle n’allait pas le laisser sortir d’ici et les flocons tombant encore et toujours ne permettaient pas à Hayate de se cacher. Sans pitié, elle l’attaqua de ses kunai et lui bloqua les interstices.

-Tu n’obtiendras rien en imposant ton avis au monde entier et tu n’es déjà pas capable d’imposer ta volonté à une gamine, asséna-t-elle en visant ses genoux.

Elle pouvait continuer, encore, mais elle voulait en finir vite et guettait la peur dans le coeur du petit shinobi, cet instant où elle le laisserait crier grâce…

-Tu n’as pas ta place ici.”

Résumé du tour:
 

_________________
Kawai tatakai 1569154701-rakka-signature-3
Like how a single word can make a heart open
Autres signatures:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1010-presentation-de-rakka-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t1503-yuki-rakka
Hyûga Hayate
Hyûga Hayate

Kawai tatakai Empty
Mar 24 Juil 2018 - 12:13
J'étais franchement mal. La pénombre empêchait une bonne visibilité et j’étais vraiment dans une panade noire...La kirijin était non pas forte mais redoutable.Mes attaques touchaient mais avaient peu d'impact sur elle et ce froid...Cefroid gelait presque mes os au fur et a mesure que je combattais contre elle.A chaque fois que je réussissais un coup soit j’étais de plus en plus affaibli par la neige qui tombait du ciel ou je me frottais a ses bushin qui déversait sur moi une morsure de froid qui m'engourdissais les membres. Et une technique peu singulierre. De la glace partout.
Le si joli sanctuaire de Diao était souillé par mon sang et celui de l'adversaire et par cette glace. Je m'en voulait profondément de souiller son sanctuaire intérieur mais j'avais eu une mauvaise journée.Mais quelque chose me chiffonnais. Pourquoi une kirijin serait ici a iwa sans que personne ne l'ai aperçue? Tout cela était bien trop étrange .
Mais attends une kirijin a iwa...Se pourrait 'il que ...? Je connaissais une Yuki a Iwa ! Ne me dit pas que je suis entrain d’attaquer l'un des nôtres quand même ?
Bon la tout de suite j'avais plus préoccupant la jeune fille s'était transformé en vrai démon lorsque je vis des miroirs de glace se former tout autour de moi. Plus aucun doute possible sur l'identité de mon ennemi, il s’agissait de Rakka Yuki. Et la je vis que j'avais fait une grosse bêtises en me montrant aggressif . Déjà de ce que je savais c'est qu'elle traînais souvent au domaine Hyûga il y a peu...Et que suite aux événements de l'attaque de Iwa tout le monde connaissais l'histoire tragique de sa famille et de la sienne par la meme occasion.Pourtant elle jouais de façon extrêmement réaliste n'importe quel agresseur venu de kiri ses paroles ne changeait rien au tableau que je dépeignais:

“Tu tiens vraiment à devenir le lion d’Iwa ?

-Oui ! hurlais je en esquivant deux premiers kunai qui venais dans mon dos.

-Tu n’obtiendras rien en imposant ton avis au monde entier et tu n’es déjà pas capable d’imposer ta volonté à une gamine dit elle avec rictus mauvais

-Je le sais bien Rakka ! Et nous devrions stopper le combat! J'ai eu tort de t'envoyer ce kunai! Mais ce qu'on fait la c'est stupide!

Si ça continuais on allais finir a l’hôpital tout les deux, les coups que je lui avait porté étaient des coups a dégâts internes. Elle allais surement s'en rendre compte d'une seconde a l'autre. Mais la jeune fille semblait furieuse tant elle m'assaillait de kunais. Cependant j’étais dans mon élément et aucune de ses attaque ne m'échappait . Gauche, droite, baisse toi . Bon il fallait la stopper!
Je plaçais ma main devant moi et d'un mudra j'activais ma technique. Le regard Divin.

-TEI ZEN'NŌ

Mon regard se fit plus intense, et les miroirs qui me semblaient remplis de chakra tous autant qu'ils l’étaient commençaient a montrer leur vrai visage. En ayant affiné mon regard les miroirs si mystérieux n'avaient plus aucun secret pour moi. Ses Tenketsus étaient présents dans un seul miroir! Mais il me fallait être plus rusé que cela j'attendais une ouverture et je me lançais a l'assaut deux fameux miroir. Mes mouvements étaient amples et souples et mon saut fut rapide pour qu'elle n'ai que peu de temps de réaction lorsque elle se rendit compte que je pouvais la voir.
Je me devais de lui rendre la monnaie de sa pièce et les lions activé les dégâts allaient être maximaux si la technique touchait alors récidivais:

-HAKKE SANJŪNI SHŌ !

Mes poings fusaient avec force en direction du miroir et le frappait avec une réelle violence mais je n'attendais pas que la technique fasse effet il fallait que je surpasse mes limites.

-HAKKE SANJŪNI SHŌ !

Je dépassais mes limites, ignorant la douleur de la glace contre mes mains endolories je frappais. Si j'arrivais à défaire son miroir je ferais un roulé boulé vers la sortie.Il fallait que je sorte pour cesser le combat ou au moins pour la sortir de cette grotte humide ou ses techniques etaient plus puissantes. Si je n'y arrivais pas ...Il me faudrait un miracle pour qu'elle ne m’achève pas...

Revenir en haut Aller en bas

Kawai tatakai

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: