Soutenez le forum !
1234
Partagez

Frère par alliance

Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Frère par alliance Empty
Lun 23 Juil 2018 - 19:34
En retraite d'Iwa, je m'efforçais de donner encore plus de corps à ce projet qui me tenait tant à cœur, Haut Jardin, que je destinais à accueillir des gens comme moi, des utilisateurs du Mokuton, autrement dit, des sans patrie. Nous étions nombreux pour ce que j'en savais et les anciennes familles se disputaient depuis bien longtemps le titre de plus "anciennes" parmi toute. Dernier représentant de la mienne la question ne se posait plus pour moi en ce sens, parce que si les Sainan jouissaient autrefois d'un prestige, il était mort dans les actes de mon père biologique à Kaze no Kuni. Ce qui n'était qu'un petit parc pour le moment, de beaux et grands arbres, des bancs en bois et en argile, un buste à mon effigie et un épicéa pour le moins gigantesque à l'entrée, devait un jour servir de véritable domaine pour les miens, pourvu que je réussisse mon entreprise sans accroche.
Un lieu de vie, d'entrainement, de romantisme. Un lieu luxuriant et nourricier pour le village qui y trouverait une reconnaissance capable d'affermir la fidélité d'un "clan de la forêt".

Je n'épuisais pas mon chakra à faire pousser cet endroit uniquement pour ce projet, cela me libérait l'esprit, il était vrai que tout allait finalement très très vite. Avec l'ouverture des festivités, j'apprenais une grave nouvelle, l'homme que je haïssais le plus à Iwa était le fils adoptif de mon sensei et le futur époux de ma seule et meilleure amie. Mariage forcé et politique, dont je comprenais sans difficultés les avantages que notre cher Kage avait à en tirer. Cette situation faisait d'une certaine d'une façon Takumi et moi des frères. Un lien de plus, qui comme pour des frères de sang, était le fait du plus grand hasard. De quoi encore rire de l'ironie divine, et de se demander si le sens de l'humour de Dieu n'était pas aussi noir que la nuit pleine. J'hésitais longuement quant à la réaction que je devais désormais adopter face à cela. Normalement je voulais le tuer, mais désormais époux de ma tendre Diao, et fils de mon respecté sensei, je ne pouvais décemment plus me permettre de chercher à empoisonner son thé par tous les moyens. Haaa les frères, un concept que je trouvais bien éloigné de moi jusqu'ici, et au quel j'allais devoir je le crains m'accoutumer.

Après réflexion, je décidais de le convier ici-même aujourd'hui, en début d'après-midi, il faisait beau, j'étais d'une relative bonne humeur, et surtout je n'étais même pas certain qu'il viendrait. Je le faisais venir pour simplement discuter, de cette situation, du grief qu'il devait ignorer tant il était finalement dépourvu, de ce que j'avais vu, de toute sensibilité. Toutefois je me disais que je ne le connaissais pas encore suffisamment, que s'il fut choisi par Yoshitsune, c'est bien qu'il devait avoir quelque chose que les autres n'ont pas, comme moi, et finalement, peut-être, était-il aussi unique que je l'étais. Il me ferait sans doute encore son numéro, moi avoir grade, toi roturier, toi te soumettre à moi. Mais là, c'était une conversation entre deux hommes, et lorsqu'il apprendrait que j'étais désormais l'élève de son père, je doutais qu'il s'amuse à me couper un bras ou me tuer.

Je l'attendais donc sans mauvaise intention, la rapière à la ceinture certes, mais travaillant d'arrache-pied à la fondation de ce parc, je ne portais désormais qu'une petite chemise. Il fallait aussi rappeler que j'avais retrouvé ma crinière. Grâce aux efforts de l'irou et ses massages du cuir chevelu, je pouvais même dire qu'elle était encore plus belle qu'avant. En l'attendant, je faisais pousser mes arbres, de toutes sortes, des feuillus surtout, jusqu'à ce que le bruits de ses pas, ou le son de sa voix, ne me dise qu'il avait finalement accepté mon invitation.

_________________
Frère par alliance 48620_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Frère par alliance Empty
Jeu 26 Juil 2018 - 19:23

Ah. Tenshi a souhaité me voir à nouveau. Tenten comme l’appelle l’albinos. Allez savoir pourquoi, probablement un rapport avec le Yamagenzo, lui qui veut y entrer. La raison m’importe peu à vrai dire. Il ne me reste plus grand chose à faire pour la journée, je peux bien me permettre une interlude au parc. C’est dans une cour du domaine Nagamasa que je tranche la paume de ma main à l’aide d’un sabre puis effectue quelques mudras avant de faire apparaître un imposante chauve-souris. Montant promptement sur son dos, c’est en direction de ma destination que je me dirige.

Observant le village depuis les airs, je m’affaire à constater que ce qui doit être fait est bel et bien fait à l’aide de l’oeil blanc. Rien de choquant à première vue. Tout n’est pas bien ou parfaitement effectué mais soit. L’être humain ne peut pas toujours contenter ses pairs, je réglerais tout cela plus tard. Un homme attend ma venue. Arrivé au-dessus du parc, je remercie d’une manière amusée mon serviteur du jour et bondit de ce dernier afin d’entamer une chute libre de plusieurs centaines de mètres. Peu avant d’atteindre le sol, le vent vient/accourt aux pieds de son maître afin de lui épargner une mort bien ridicule. Une faible bourrasque se permet d’apparaître pour disparaître aussitôt et c’est devant le blanc de cheveux que je me retrouve - moi qui pensait que c’était une couleur plutôt rare pour un être humain, de plus en plus de gens semblent en être pourvu, étrangeté que voici.


Devant Tenshi, je le salue brièvement avant de prendre la parole.

Tu voulais me voir ?

Évidence. La question appelle au sujet et non à une réponse donnée de manière machinale. La chaleur frappe et m’accable mais qu’à cela ne tienne, je reste “fort” et évite d’afficher un air blasé. Après tout, je dois faire des efforts avec un peu tout ce qui bouge dans ce village, autant commencer ainsi avec lui : garder un air qui pourrait être qualifié de sobre.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508
Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Frère par alliance Empty
Jeu 26 Juil 2018 - 23:05
Une entrée théâtrale digne du prince qu'il se prétendait être. Je sentis sa présence dans mon dos, et le vent jaillir de sous pieds quand il atterrissait. Je me redressais lentement, puis me tins simplement droit. Je ne me retournais pas dans l'instant, une manière détournée de lui faire bien remarqué que j'avais déjà récupéré ma chevelure. Il me fallait quelques secondes, un très court instant, pour prendre sur moi, temporiser les battements de mon cœur, et calmer la hardiesse d'une bête sanglante qui me signifiait de lui sauter à la gorge. S'il voyait mon visage alors, cette tentative de réconciliation, même partielle, serait un total échec.

Prenant ce temps, j'apaisais mon esprit à force de pensées positives et de concentration forcenée. Dominer sa colère, dominer son corps et son esprit, en tout temps, trouver l'équilibre de soi, pour dominer ainsi son environnement. Un credo de sage, un credo de Dieu. La colère qui mène à la haine, il fallait sans cesse la dominer pour conserver une vraisemblance d'innocence, celle que je voulais faire transpirer de moi par tous les pores de ma peau, ma posture, ma voix, mon verbe. "La colère a toujours tort, ne blesse pas, ne repousse jamais ; la colère de l'homme n'accomplit pas la justice de Dieu. Qui es-tu pour être impitoyable ? Pour prononcer et pour juger ? Supporte et aime." Me disais-je avec fermeté. Puis mon sourire revint, un sourire empreint de la plus haute sainteté, comme ce que je savais fort bien mimer à la perfection que je savais renvoyer en quelques occasions.
-Tu voulais me voir ? Me dit-il simplement.

Tutoyer ou vouvoyer ? Je ne lui offrais que le coin de mon œil d'abord, tournant légèrement la tête derrière moi. Même si peu ouvert sur lui, cet œil reflétait toute la lumière du soleil comme autant d'étoiles en plein ciel bleu.
-Je voulais parler au fils adoptif de mon sensei, au capitaine du Yamagenzo, et au fiancé de ma meilleure amie — effectivement.

Frère par alliance 8wbe

Seulement alors je me retournais entièrement, pour lui offrir toute la splendeur de ma légèreté qu'il connaissait déjà. En une phrase, je venais tout simplement de lui annoncer que Yoshitsune était désormais mon maître, ce qui faisait nous, par une certaine extension, des frères. Un sourire d'enfant me traversait alors, remplit d'un étrange et malsain désir sur lui, qui ne perdait paradoxalement rien de toute sa fraîcheur et de sa bonté.
-J'ai envie de te tuer. Mais en fait — tu me plais. Marchons un peu tu veux ? J'aimerais que tu me parles du Yamagenzo déjà.

La main sur le pommeau du sabre, je lui tendis l'autre vers le parc qui, quoi qu'inachevé, était tout de même magnifique, surtout que sous cette chaleur, à l'ombre des arbres nous serions beaucoup mieux. Il y avait plus loin de là, un petit étang, qu'un shinobi maniant le suiton avait bien voulu m'offrir. C'est dans cette direction que je comptais le conduire. Je venais bien de lui dire que je désirais le tuer, même si mon visage disait tout le contraire, toute l'ironie était là, considérer un homme dans sa bassesse (car pour le moment je le considérais toujours bas), mais respecter surtout son chemin parcouru. Ses liens avec mes proches et ce qu'il avait accompli jusque-là étaient bien les seules choses qui m'obligeaient à tenter cette réconciliation, car en tant qu'homme, j'étais loin de le penser haut. Mais qui sait, il pouvait encore me surprendre.
-Ceci est mon domaine à moi. Tu veux m'accompagner ? Il est moins austère que le tiens. Prince Hyûga, ou Nagamasa ? Je ne sais plus vraiment.

Une plaisanterie tinté d'ironie qui se suivait d'un innocent rictus. Lui emboîtant le pas pour le guider, j'entamais une démarche aérienne et gracieuse en pénétrant dans cette forêt artificielle.
-J'aimerais, avant tout, entendre parler du poste 12, on me le dit le plus difficile de tous, à moins que c'était un autre je ne sais plus. Il me semble avoir les qualités pour aller là où d'autres ont peur. Qu'en penses-tu toi ?

_________________
Frère par alliance 48620_s


Dernière édition par Sainan Gi. Tenshi le Ven 27 Juil 2018 - 17:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Frère par alliance Empty
Ven 27 Juil 2018 - 8:00
Quelques mots seulement. Comment quelqu’un ayant de si grandes ambitions, de si beaux rêves, une si belle gueule, peut se permettre de jouer la carte de la provocation une énième fois ? Il a des yeux mais ne constate pas son idiotie. Il a des oreilles mais n’entend pas les mises en gardes. Il a une bouche mais ne la préserve pas. Il a un cerveau mais ne raisonne point. Une déception évidente se lit sur mon visage. J’aspirais à beaucoup pour lui, je le trouvais sincèrement prometteur, bien qu’encore pas assez préparé à affronter les puissants de ce monde par le verbe. Oui, car les mots ne font pas tout. Il faut savoir les assumer aussi. Fils de son sensei, capitaine du Yamagenzo et fiancée de sa meilleure amie ? Je ne suis rien de tout cela.

Non, je suis :

Nagamasa Hyûga Takumi. Le genin qui a été à la tête de cette police que tous les autres veulent rejoindre, ne serait-ce qu’en qualité de larbin ultime, le commis dont la seule utilité est de se faire humilier par ses supérieurs et pairs.

Nagamasa Hyûga Takumi. Le délaissé de la Soke qui est sur le point de prendre la tête de son clan et qui le changera à jamais. Celui-là même qui est autant respecté qu’un ancien au domaine Hyûga pour son implication dans l’arrestation de ceux qui prenaient pour cible les pupilles pâles.

Nagamasa Hyûga Takumi. Le grand cœur qui a risqué sa propre vie afin de sauver celle d’un sabreur de Kirigakure en tuant un des déserteurs de la Brume. Le sabre de ce scélérat fut rendu à sa région d’origine par pure volonté de vouloir instaurer un dialogue ainsi que des échanges diplomatiques entre iwajins et kirijins.

Nagamasa Hyûga Takumi. Cet homme qui ne cessera jamais d’écrire sa propre histoire au détriment des shinobis passifs et/ou beaux parleurs. Oui. L’Histoire ne se souvient pas des bons mais des puissants. L’Histoire ne se souvient pas des discours mais des exploits. L’Histoire ne se souvient pas des grandeurs d’âme mais bel et bien de la capacité d’une femme ou d’un homme à influer sur le monde.

Une insolence qu’il paiera au prix de sa vie. Bien d’autres suivront. Cela fait un moment que beaucoup de choses ne tournent pas rond dans ce village et cet enfant vient de m’ouvrir les yeux. Disons qu'il servira d’exemple. Je n’en ai absolument rien à faire que Yoshitsune l’ait choisi comme élève, même lui peut se tromper sur le compte de quelqu’un. Diao ? Cela me dérange réellement mais laisser cela impuni apporterait un lot de familiarités et d’irrespect que je ne saurais tolérer. Évidemment, sa mort ne sera ni célébrée, ni pleurée, ni communiquée. Sainan Gi. Tenshi dit «Le rêveur lucide mais bête» disparaîtra de la même manière qu’il est apparu : en coup de vent.

Un mouvement de doigt alors qu’il discute et mon plus fidèle serviteur exprime sa colère, son mécontentement. Le blanc de cheveux a contrarié son maître, la miséricorde ne lui sera pas accordée. La violente pression venteuse s’applique sur son corps et l’envoie dans les airs de manière inéluctable. Cet être ne sait pas se remettre en question, il n’est pas digne d’être un shinobi. J’observe le village tandis que les arcanes venteuses font leur effet.

Monsieur voulait devenir une étoile ? Et bien qu’il aille les rejoindre, cela irait plus vite. Et pour lui, et pour moi.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508
Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Frère par alliance Empty
Ven 27 Juil 2018 - 22:10

Frère par alliance Inws

Un échec planait sur nous, un affront, un grief, je lui tournais le dos, et je sentais en lui, même sans le voir, ce que j'avais senti la dernière fois avant qu'il ne m'attaque. Cette aura, cette intention que je captais, il allait frapper. Son silence était aussi pesant que la mort, et les yeux qu'ils posaient sur moi, sans que je ne les visse, me signifiaient déjà la sentence qu'il souhaitait m'appliquer. Une leçon d'humilité encore ? La dernière fois j'avais besoin de lui, la dernière fois je devais me servir de son titre, de ses relations, mais aujourd'hui, j'avais eu ce que je voulais, cette conversation n'était qu'une tentative de réconciliation — qu'il refusait.

Il m'avait fallu des efforts surhumains jusque-là, dans ce bref moment, pour lui paraître saint, pour réprimer mon désir morbide, et ne pas lui faire entrevoir ce qu'il y avait de risque à me conduire jusqu'aux plus regrettables extrémités mortuaires. Ce prince qui se targuait d'autant de réussites et d'exploits, que savait-il de mon être ? Savait-il qui j'étais ? Ce que j'avais vu et déjà accompli pour arriver jusqu'ici ? Savait-il tous les sacrifices que la vie m'avait déjà imposé ? Moi on ne chantait pas mes exploits, moi je ne me vantais pas de mes exploits, je ne les accomplissais que pour la réalisation de mon ambition, de mon idéal, et c'était tout une vie passé, à contenir la terrible bête en moi pour conserver la sainteté, la lumière angélique, don du ciel et honneur du septentrion que je convoitais.

Frère par alliance 8vu7

Jamais encore à Iwa, dans ce village, je n'étais pas parvenu à un minimum me contrôler, mais cette fois il était trop tard. Je n'allais pas à nouveau me laisser abattre par cet homme, car il n'avait pour l'heure plus rien à m'offrir, et puisqu'il ne connaissait que le langage des armes, un esprit trop étriqué pour entendre la puissance du verbe, j'allais ouvrir la cage du faucon noir, du loup qui dévore le mouton, pour lui montrer que quelle que soit la menace, même face à la mort, il y a encore des hommes qui se tiennent dignement debout. Devant moi, encore une fois, on ne s'agenouille pas, on se dresse, car telle est la place de l'homme, telle est ma place. Debout, fier, digne et princier, comme mon cœur, mon rêve et mon ambition l'exigent. Avant qu'il n'agisse, et le pressentant, je lui laissais une dernière chance, en plaçant un de mes outils. Vivement, mon corps et mon visage se tournaient sur lui d'un trois quart, et là, il pouvait désormais contempler toute la fureur qu'il était parvenu à me faire jaillir hors de moi. Je le fixais, silencieusement, mon cœur battant la chamade violemment, et dans mon esprit résonnait cette phrase à l’infini "donne-moi une raison, donne-moi une raison, donne-moi une raison". Les yeux grands ouverts sur lui, où éclatait la lueur d'un prédateur qui guettait une proie inconsciente. Violence et haine s'y faisant coutumières, et annonçant un sort déjà réservé. Quand l'homme fait face à ce qu'il craint le plus, son regard le trahit. Et il ne lui reste plus alors qu'à faire son choix. Soit se résigner et se ranger sous son patronage. Soit l'éliminer et ainsi faire disparaître sa terreur. Les deux plus grande peur de l'homme étaient la vie, pour son angoisse, ses manques et ses questionnements et la mort, pour son aspect définitif et irréversible. Là, il s'agissait de sa mort, ou de la mienne, lui et moi ne pouvions plus faire marche arrière. Ce regard était l'ouverture sur mon être, et s'il pouvait lire en moi, aurait-il vu la bête, ses crocs, sa colère, sa furie et son horreur. Que savait-il lui de ma douleur ? De ce qui inspirait mon malheur et ma terreur ? Le rugissement du loup intérieur sur lui, la gueule grande ouverte, c'était le déclenchement de ma sentence à moi. Les chaînes se libéraient, et la mort nous estomperait.

Un genjutsu passait par mon regard quand je le retournais sur lui, mon œillade fixant la sienne, mes yeux grands ouverts, je me préparais déjà à devoir me battre à un niveau que je n'avais pas usé depuis très très longtemps. Sous mon emprise, quoi que Hyûga qu'il était, il pouvait peut-être le remarquer (encore que), je le laissais agir, parce qu'il ne m'en laissait pas le choix. Il était vif, rapide, je ne pouvais décemment pas répondre à son jet de vent au-delà que par le lancer de ce Genjutsu que j'envoyais quasiment toujours dès le début de mes combats les plus sérieux. Sa perception temporelle était désormais normalement altérée, mais combien de temps mettrait-il à s'en apercevoir ?

Cette technique de vent, il l’utilisait encore, une ironie pour me rappeler sa supériorité ? Le visage sérieux, la voix silencieuse, je me laissais emporter dans les airs, balayé comme une plume et je m'attendais déjà à une autre technique. Pas bien grave pour le moment, car dès que je me fis emporter, je ne résistais point, flottant vers le ciel au-dessus des arbres, il me jetait vers les hauteurs, après tout, n'était-ce pas que je désirais le plus atteindre ?


Résumé:
 

_________________
Frère par alliance 48620_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Frère par alliance Empty
Dim 29 Juil 2018 - 5:52

Une Roche qui défile vivement. Iwagakure no Sato est sans conteste un lieu pouvant être aisément targué du doux sobriquet d’idylle. Non pas car les paysages sont paradisiaques, loin de là. Le secret du village caché est sa puissance mais aussi son attrait pour le commerce. Comment, avec de la sécurité et l’opulence de l’or, un bourg ne saurait être ainsi qualifié alors que dans de nombreuses autres contrées, la guerre et la mort font tendre la joue aux mortels les habitant, les préparant aux dangers de ce monde et à la réalité qui les attend sans aucune vergogne ? Comment, donc, puis-je accorder une quelconque once de respect à celui qui ne respecte point le principe élémentaire de tout faire afin de rester en vie ? Peut-être qu’il ne me comprend tout simplement pas, l’inverse est sans aucun doute possible. Sinon, pourquoi viendrait-il me voir et me demander des services en soulignant nos points de proximité ? Peut-être est-il fou, allez savoir.

Curieux sur la progression du blanc de cheveux dans les airs, le pouvoir de mes pupilles se dévoilent et ma sensorialité vient optimiser le tout. Rien d’étonnant à cela après tout, c’est un faible. Ou alors il se retient, chose tout aussi probable. Malgré tout, le bougre ne semble pas en reste, mon système chakratique est affecté par un mal extérieur. Une chose que je connais que trop bien à force de côtoyer Yoshitsune. Quoi que même ce dernier ne m’a montré qu’une partie de ses vrais pouvoirs. Le domaine des illusions est véritablement une chose contre laquelle il faut se méfier. Mais ma curiosité me crie d’aller encore plus loin, de laisser cet individu me berner par son illusion afin de voir jusqu’où il peut exploiter cette faille. L’idée est tentante, elle me plait beaucoup même. Un rictus se dessine alors sur mon visage mais je me souviens vivement qu’il a osé me sortir qu’il souhaite me supprimer. Mon pouce force brutalement sur mon index, le déboitant alors. Une douleur vive vient me remettre les idées en place. Elle n’est cependant pas insoutenable, loin de là même.

Les images se changent et la vérité me parvient. Il y avait un rapport à l’espace, le temps ou simplement une pâle reproduction de la réalité ? Peu importe, je lui reconnais un certain talent dans cette discipline. Malgré tout, mon pouce vient remettre en place ce doigt qui n’est pas à la sienne et cela m’irrite vivement. Un mouvement de bras brusque ordonne au vent de se débarrasser de l’oisillon en hauteur, ayant alors pour but de lui faire traverser bon nombre d’arbres qu’il pourrait rencontrer avant de le laisser faire connaissance avec le sol de son parc.

Agacé. Curieux. Impatient.

Qu’il essaye autre chose, qu’il se montre digne.



Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Nagamasa H. Takumi le Dim 29 Juil 2018 - 7:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Frère par alliance Empty
Dim 29 Juil 2018 - 6:20
S’occuper à l'académie était à la fois divertissant et épuisant mentalement. Cette chaleur écrasait les esprits, je me demandais même si elle n’était pas à l’origine de quelques folies, empêchant ainsi les bons raisonnements de fonctionner. Les gens avaient été particulièrement énervés et de mauvaise foi pour tout dire dès les souffles endiablés de l’astre solaire pactisant avec de cruels arcanes venteuses pour répandre son courroux infernal. Alors je n'étais pas peu heureuse de retrouver la douceur de la soirée, avec elle, la température qui refroidissait les ardeurs. En théorie. Comme souvent, à cette heure-là, sur le chemin du retour, je passerais par le parc, juste pour profiter de sa quiétude et si l'énergie me venait entre-temps, le garnir de quelques agréments de plus. C’était donc en prenant tout mon temps que j’avais fait mon chemin sereinement, envisageant d'ailleurs que Tenten pourrait éventuellement y être aussi actuellement, une rencontre pas forcément fortuite pensais je en balayant la zone à mon approche pour trouver une trace de son chakra… Mais c’était deux signatures que je reconnaissais alors. En pleine activité… ce qui n'annonçait rien de bon connaissant les caractères de fous des deux énergumènes, constituant au final les plus proches personnes de moi que cela plaise ou non.

En soupirant et serrant des dents, je finissais mon chemin, sans empressement, un Hyuga en colère voit à des kilomètres à la ronde, vous savez…

Mieux valait ne pas lui faire deviner le jeu trop tôt. Sans surprise, j’en découvrais un sur ma droite qui volait à travers les arbres et l’autre qui voulait, sans l’ombre d’un doute, le tuer. Sa patience légendaire me mettant sur la piste et l'arrogance mauvaise à ne plus prouver de l’autre en indice suprême. Mettez deux coqs se voulant alpha dans un enclos, observez le carnage. Pas de ça messieurs, pas ce soir en tout cas ou moi de ce monde. Avec contenu et beaucoup de volonté j’offrais donc un sourire le plus délicat possible au plus proche des deux, le Hyuga, tout en avançant innocemment, évidemment que je n’allais pas échapper à son attention en rentrant dans leur zone de… combat ? Je n’allais pas lui donner le loisir de maltraiter Tenshi, ni même le temps d’envisager de le faire, quelques pas-innocents il paraît, nous avaient donc rapprocher pour gener toute tentative de mouvements vers sa cible du jour, mes bras entourant sa taille sous peu, quoi de plus normal pour une douce saluant son fiancé après nos nuits passées non ?

_ “ Vous vous entraînez ensemble ? C’est amusant. Qu’est ce que cela donne ? ”

Douce innocence feintée sous des traits naïfs pour le fiancé qui se faisait saluer plus convenablement-ou chaleureusement (?) pour notre statut sur la pointe des pieds, espérons que cela change la focalisation de ses idées. La belle image, vous savez. Et laissant le premier encaisser le poids de mon corps sur le sien-il n’oserait pas le laisser crouler devant public si ?-, j’adressais un regard à l’impudent qui était la personne la plus proche de moi dans ce village de fous. Tu ne vas pas mourir si tôt, ça non, comme je lui avais promis, je veillerais sur lui, de grès ou de force. Autant dire que la position médiane entre ces deux-là n’était pas idéale. Au milieu de ses iris coralines il y trouverait un soupçon colérique et inquiet, pour jouer de mes nerfs avec les problèmes comme ça. Il le négligeait surement ce fichu facteur, mais j'étais certaine que le Hyuga le tuerait sans état d'âme, le faisant disparaître comme s’il n’avait jamais existé, lui, comme d’autre même moi d’ailleurs si je l’outrageais, fiancée ou pas. Avec les hommes dangereux comme ça - Shin m’en avait chaudement averti dans son inquiétude- mieux valait être bon usager de pincettes pour garder sa tête à la bonne place. Relève-toi et reste sage lui était donc adresse silencieusement par le biais d’une mimique de mouvement expressif de mon fascié.

_ “Hum… Dans mon parc favori, vous êtes sûr que c’est une bonne idée ? “
Je secouais la tête. “ En fait, je rentrais, si tu me raccompagnais plutôt, cela fait un moment que l’on ne t'a plus vu au domaine. Tu ne m’en veux pas Tenten si je te le vole pour cette fois ? ”

Sourire faussement angélique. Dites vous au revoir gentiment, je m’occuperais de vous au cas par cas à l’occasion, sans nul doute, mais pas ce soir.


||| Hrp : M'obligez pas a raser Iwa !
Ps: je m'incruste dans vos rps si je veux et quand je veux, parce que :

Spoiler:
 

_________________
Frère par alliance R4qz
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Frère par alliance Empty
Dim 29 Juil 2018 - 15:36

Il recommençait... Déjà flottant dans les airs, et me préparant pourtant à répondre aussi agressivement que de recevoir une technique plus agressive elle aussi, il préférait maintenir la même technique pour m'envoyer valdinguer dans les arbres de ma propre création. Je ne comprenais pas, et plissais le regard plus fortement sur lui quand je sentais le vent continuer de me repousser en arrière. Quel intérêt y avait-il à cela ? Il souhaitait un combat à distance avec un utilisateur du mokuton alors qu'un corps-à-corps, en tant que Hyûga lui aurait beaucoup plus avantageux ? Cela n'avait pour moi aucun sens.
Peut-être ne faisait-il que jouer avec moi... Il me considérait si faible, que le devoir de déférence, d’obédience — qu'il exigeait, passait aussi par le déni même de mon potentiel.
Pour ne pas éveiller les soupçons et par soucis d'économie de mon chakra, je préférais me laisser porter contre les arbres. Cela me vaudrait quelques contusions, mais rien d'affolant, puis, il me semblait bien étrangement, contre toute attente, qu'il n'avait pas décelé mon genjutsu, ce qui m'aurait permis de répondre très efficacement, mais risquait de gâcher une de mes cartes maîtresse.

Je ne me protégeais donc que le visage avec les bras, quand mon corps s'écrasait sur plusieurs branches, qui ralentissaient la force du choc, avant que je n'atterrisse sur un arbre qui lui me stoppait définitivement. Cette technique qu'il utilisait, s'il continuait, il allait bien falloir que j'y réponde réellement, à fin de lui montrer qu'on ne me balaye pas aussi facilement. Il me fallait tout de même quelques secondes pour me reprendre et me relever, d'autant plus si je ne me pressais pas comme à cet instant. Quelques bleus sur les épaules et le dos, même si douloureux, n'étaient pas bien chers payés et ne m’offensaient pas pour un combat de cette qualité. Même, la bête se léchait les babines et les crocs, de pouvoir se frotter à un adversaire de cette hauteur. La marque d'une nouvelle considération me saisissait au cœur, comme ce que le guerrier connaît d'allégresse et de joie sur un champ de bataille, soignant les blessures de son âme à chaque coup de lame qu'il prodigue. L'enfer du champ de bataille était le sanctuaire du soldat. Mon esprit n'y était, comme ici et maintenant, lié qu'à mon épée, pas de question, pas de réponses, rien que la passion du sang.

Je sortais paisiblement de la forêt, lui signifiant ainsi lorsqu'il me verrait avancer parmi les arbres, que je n'avais rien perdu de ma confiance ou de mon envie de me frotter à lui. Le loup voulait toujours du mouton... Je ne pouvais d'ailleurs, tout en avançant gracieusement et l'air décidé, masquer sur mon faciès la satisfaction du prédateur à l'idée de trouver une proie qui n'ait aussi peur de rien que lui. Cet homme avait ça pour lui en effet, Takumi, de n'en faire qu'à sa tête. S'il avait seulement un peu plus d'esprit, d'humilité et de contrôle, son âme serait de ma hauteur, non, plus haute encore, parce que sa force l'accompagnerait pour en faire un sage plutôt qu'un tyran.

Frère par alliance X8e4

Il y avait cependant un accro à tout ce petit manège, l'intervention d'un ange entre les deux démons. Diao était là... Le hasard était-il vraiment à ce point en ma faveur pour m'éviter la mort ? Ou en ma défaveur pour m'ôter l'occasion de prouver à cet animal de malheur qu'il avait intérêt à se méfier. Elle le tenait aux hanches, sa fiancée, face et si proche de lui, je ne pouvais décemment pas frapper... Cette petite garce, elle savait que je ne pourrais jamais utiliser de technique physique et risquer de la blesser si elle se tenait là. À peine sortit du bois, je restais encore à distance, presque dos à un arbre, pour avoir un mur naturel qui l'empêcherait de m'envoyer voler une seconde fois s'il recommençait son tour de pass-pass.
Aucun sourire ne passa sur mon visage, je ne pouvais lui offrir qu'une glaciale neutralité, qui à la brise qui nous traversait et faisait onduler ma chevelure était loin de me faire perdre mon charme, tout le contraire. Elle était en train de tout gâcher, et particulièrement mon genjutsu si je ne prenais pas garde au rythme de mes paroles ou de mes gestes. Car il soupçonnerait rapidement quelque chose et je voyais son Byakugan activé. Il devait savoir qu'un genjutsu était actif, mais pas encore lequel, et je ne devais surtout pas le lui permettre.
-Vous vous entraînez ensemble ? C’est amusant. Qu’est ce que cela donne ? Hum… Dans mon parc favori, vous êtes sûr que c’est une bonne idée ? En fait, je rentrais, si tu me raccompagnais plutôt, cela fait un moment que l’on ne t'a plus vu au domaine. Tu ne m’en veux pas Tenten si je te le vole pour cette fois ? Me et nous, disait-elle sur un ton que je savais complètement feint d'innocence.

Je me sentais humilié... Elle courait dans ses bras et pensait sûrement que je ne voyais rien à son petit jeu, mais elle se disait qu'elle me sauvait des griffes de son fiancé... Comme si je n'étais pas capable de me défendre seul. Ainsi, même elle, n'avait guère confiance en mes capacités et se croyait un devoir de me couver comme l'un de ses fans qui lèchent ses chaussons. Takumi oserait-il lever la main sur elle pour m'atteindre malgré tout ? Mon Dieu, pour son bien, pour celui de Diao, j'espérais bien que non. Elle se tenait face à lui, mais la naine qu'elle était ne me cachait pas le visage du Hyûga qui passait bien par-dessus. J'hésitais un instant, sans le quitter des yeux et cherchant dans son regard blanchâtre la teneur de ses intentions. Mon humeur était à la mort, mais même le loup se refusait de risquer de blesser Diao, ainsi, si le rythme des battements de mon cœur se faisait toujours aussi violent, je ne pouvais que contenir en moi l'ardeur d'un désir inassouvis, un contact avec Takumi. Diao pourrait nous servir d'arbitre, mais ce n'était pas ce qu'elle souhaiterait, et j'imaginais sans mal quelle douleur lui causait de devoir jouer ainsi la soumise avec son fiancé. Je fermais les yeux un instant, puis répondais en les rouvrant d'autant plus en grand sur Takumi, le timbre androgyne, clair, mesuré, froid...
-Nous avions finit de toute façon.

Frère par alliance Sslo

Un genjutsu se tentait par-dessus le précédent à ce moment, inutile certainement, mais il y avait là un futur défi en perspective pour Takumi. Pour le moment, nous devions nous tenir tranquille, mais un jour ou l'autre, nous serions amenés à terminer ce que nous venions de commencer. Ce genjutsu qui suivait était beaucoup moins fourbe et plus classique que le précédent, il ne servait qu'à inhiber toute agressivité chez un individu, jusqu'à lui ôter l'idée même de violence et ainsi l'empêcher de combattre d'une quelconque façon. Je ne doutais aucunement qu'il s'en libérerait tout à fait facilement, mais la question était à quel moment ? L'autre genjutsu était toujours actif, et rien ne laissait présager ce qu'il en fut de celui-ci. Ainsi, quand je passais le genjutsu, je lançais une charge éclair, un rush violent, mais à côté de Takumi et Diao pour passer à côté d'eux, et continuer ma marche. Je m'en allais, frustré et contenant ma sur un visage glacial de neutralité toute la soif de sang que je pouvais contenir. Cette petite démonstration, au demeurant pas grandiose, ne servait qu'à dire à Takumi une fois qu'il aurait Kaï "est-ce que tu aurais eu le temps de me voir arriver ?". Message silencieux et dernière provocation, pas un affront, pas une insolence, car là, c'était de Shinobi à Shinobi uniquement, que le message était transmis.
-Et puis je ne voudrais pas détruire notre parc Diao. Concluais-je bassement en ne leur offrant plus que mon dos qui s'éloignait.


Résumé:
 


_________________
Frère par alliance 48620_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Frère par alliance Empty
Lun 30 Juil 2018 - 10:04

Un de mes bras se relève doucement et avant même que j’ordonne à la tempête de m’amener le corps de cet insolent, l’albinos débarque au loin. Bon… J’aurais bien envie de compresser le frêle qui se tient dans le creux de ma main, de couper le fil de sa vie alors qu’il se tient encore dans la forêt tel un petit insecte qui attend la venue de l’araignée qui ne connaît satisfaction que quand elle se délecte de la chair des petits voyant bien trop grand. De bonne humeur, regardez la qui vient me déranger durant l’accomplissement de ma volonté. Mes pupilles la sondent alors qu’elle s’approche, un court instant pour la faire patienter, constater sa bonne volonté m’est forcé. Soit.

Une main vient se déposer sur sa joue proche de laquelle des lèvres viennent ne faire qu’un. Belle “image” donc. Yare yare… Le dénommé Tenten va visiblement devoir attendre, les courbes de la belle n’attendent pas, mon esprit un peu trop brouillé aussi d’ailleurs. C’est que les dernières nuits ont été plutôt agréables. C’est qu’elle s’améliore il faut dire. Mais il ne faut pas se reposer sur ses acquis, l'entraînement ne se terminera jamais vraiment pour un guerrier. Je compte bien la rendre plus performante qu’elle ne l’est déjà, un certain potentiel caché est présent.

Me retournant alors, laissant celui qui avait encore tout à prouver à sa place, je commence une marche en direction d’une autre partie du parc. Ce n’est pas tous les jours que l’on a le loisir de se promener dans ce genre d’endroit il faut dire.

Suis moi.

Des arbres présents un peu partout, des senteurs bien plus que présentes, une envie fort pressante. Le temps doit passer sinon le sang coulera. L’agressivité doit se transmettre, échanger sa place avec une force bien plus intéressante à saisir et avec laquelle jouer. Jouer durement.



Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508

Frère par alliance

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: