Soutenez le forum !
1234
Partagez

À la faveur de l'entre chien et loup

Yuki Rakka
Yuki Rakka

À la faveur de l'entre chien et loup Empty
Mer 1 Aoû 2018 - 21:38
Iwashukusai de l'été 202

Iwa la paisible s’endormait de nouveau. Encore une fois, le soleil s’était couché sans aucune agitation d’aucune sorte et la fillette qui observait ce paysage commençait à sentir l’ennui la gagner. Que s’était-il passé pour qu’on la laissât tourner tel un lion dans sa cage ? Avait-elle réellement été oubliée ? Rakka avait quelques difficultés à reconnaître la véracité des propos de sa nouvelle tutrice, mais il fallait reconnaître que sa paire de bras démunie ne s’était pas vue beaucoup employée ces derniers temps. Le village pouvait-il être en surplus de shinobi ? Ou l’ignorait-on tout simplement comme si nier son existence effacerait les affronts de ceux ayant mordus la main qui leur avait été tendue ?

Sautant à bas de son perchoir, la petite Yuki entama un cheminement soigneusement appris à travers son village comme elle profitait de l’introduction du ballet nocturne. Son regard calme se posait sur les jeux de lumières propres à la nuit noire, sur les stands de nourriture qui commençaient à attirer les curieux, sur les jeux d’adresses qui relevaient d’une toute autre dimension à la nuit tombée… Ses yeux dorés furent attirés par un éclat bleu, un haori dissimulant un sabre de pseudo-samourai. La silhouette s’était évaporée au milieu de la rue et Rakka peina à rationaliser ce qu’elle venait d’apercevoir.

Non, elle était incapable de croire à un jeu de son imagination. Déterminée, elle s’engagea dans la rue et chercha le haori, l’éclat du sabre, quelque chose. Là ! Une silhouette fine et une chevelure blonde ! La fillette fronça les sourcils et fila le train à celle qui ranimait les noirs secrets de son coeur. Ayuka avait trahi son père, Iwa et elle-même : elle ne pouvait pas la laisser déambuler à sa guise comme si de rien n’était. C’était trop facile ! Elle l’appela, mais la blonde ne se retourna pas. Etait-ce la colère où sa phobie qui parlait en cet instant ? Rakka ne le sut pas, mais finit par se porter à hauteur de la fausse samourai et lui attrapa sans ménagement l’épaule pour la retourner face à elle, dardant sa lame de glace entre les côtes de la jeu…

“Que…? ne put s’empêcher de lâcher une Rakka estomaquée.

Immédiatement, son kunai chuta, se brisa, et la genin s’écarta de sa cible insensée en écartant des mains désarmées. Cela n’allait pas… Pas du tout ! C’était une gamine, comme elle, comment avait-elle put la confondre avec… Rakka chercha ses mots, paralysée et incapable de tomber à genoux pour présenter des excuses plus que légitimes à l’innocente qui lui faisait face.

-Je… Je vous prie de m’excuser, bafouilla-t-elle comme cela ne lui était jamais arrivé. Je t-vous ai prise pour quelqu’un d’autre ! Toutes mes excuses !”

_________________
À la faveur de l'entre chien et loup 1569154701-rakka-signature-3
Like how a single word can make a heart open
Autres signatures:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1010-presentation-de-rakka-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t1503-yuki-rakka
Nagamasa Hisa
Nagamasa Hisa

À la faveur de l'entre chien et loup Empty
Sam 18 Aoû 2018 - 0:24
Le festival d’été ne cessait jamais de me fasciner. Même sans participer aux différentes activités qui le composait, il y avait tellement de choses à voir que je me retrouvai bien vite à errer entre les stands et les spectacles sans autre but que de m’éblouir des beautés du village. Si les derniers jours n’avaient pas été évidents, il m’était difficile de rester de marbre face à autant de joie. Ce fut mon père qui me demanda de participer au festival, lassé de me voir rester enfermée chez nous. Comme il n’était pas en état d’en discuter, je me contentai de m’éxecuter. Bien que peu ecline au commencement, je fus ravie de me découvrir encore capable d’émerveillement.

Je déambulai donc pendant des heures à travers Iwa et son festival, observant les passants, les spectacles et autres activités. Après plusieurs années passées dans ce village, j’étais toujours aussi éblouie face aux talents hors du commun qui le composaient, même en dehors des arts shinobis. Ainsi, il me fut bien difficile d’apprécier le passage du temps et je ne réalisai que bien tard que le Soleil s’était couché et qu’il me fallait rentrer. Malgré le caractère exceptionnel du festival, je ne pouvais me permettre de faire des entorses à mon emploi du temps.

Me retrouvant à nouveau à marcher à travers le cœur commerçant du village en direction du domaine de mon clan, mon esprit retourna bien vite dans ses divagations. Au milieu du bruit et des nombreux passants, il était aisé de se laisser aller par le flot, perdu dans ses pensées, surtout pour quelqu’un comme moi. Ce ne fut que lorsque mon épaule fut saisie en arrière que je sortis de cet état. Devant la violence de l’acte, mon premier réflexe fut de porter ma main sur la garde de mon sabre, mais à peine fut-elle entrée en contact avec que je la retirai dans un moment d’hésitation. Toujours tirée par l’épaule, je ressentis un froid au niveau de mes côtes qui s’intensifia rapidement jusqu’à s’arrêter brutalement lorsque je fis face à celle qui en était la cause.

Presque paralysée par la surprise et la peur, je regardai successivement le tas de glace au sol et jeune fille qui venait de me tirer l’épaule. Elle semblait aussi perdue et confuse que je l’étais, ce qui me rassura légèrement. Elle s’écarta alors de quelques pas hésitants avant de se fondre en excuse devant moi. En les entendant, il me fallut quelques secondes pour réaliser ce qu’il venait de se passer, durant lesquelles je restai plantée devant elle, le regard fixé sur ma main droite, toujours à quelques centimètres de mon sabre.

— Je… je vais bien, ne t’inquiète pas, dis-je avant de relever la tête avec un sourire. On commet tous des erreurs, rien de bien grave. Tu m’as quand même fait peur à me surprendre comme ça ! Heureusement que je doive encore travailler mes réflexes !

Finissant ma phrase par un rire nerveux, je plaçai ma main sur son épaule, sans être bien sûre laquelle de nous deux j’essayais de rassurer.

— Je m’appelle Hisa, du clan Nagamasa. Tu cherches quelqu’un ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa https://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Yuki Rakka
Yuki Rakka

À la faveur de l'entre chien et loup Empty
Ven 24 Aoû 2018 - 16:44
Riant nerveusement, Rakka se frotta le crâne. Cette fille semblait gentille, trop gentille, de quoi éveiller la méfiance de celle venant d’être prise en faute, les nerfs. Riant toujours, l’ex-kirijin reprit les formulation de son interlocutrice et se présenta dans une inclinaison bien basse.

“Je m’appelle Rakka, du clan Yuki, ravie de faire ta connaissance !

Cet aveux lui coûtait, benjamine et ultime survivante de ce qui pouvait implanter une branche saine du clan au sein d’Iwa, Rakka ne parvenait seulement pas à renier cette part d’elle et refusait de voir son nom voué à disparaître auprès de la Roche.

-Pas vraiment, répondit-elle plus hésitante après s’être relevée. Tu ressembles à quelqu’un, finit-elle par expliquer. Quelqu’un que j’ai connu et qui m’a trahie…

Un peu plus sombre, Rakka releva cependant la tête, l’éducation si austère et codifiée que sa mère lui avait implanté dans le crâne lui hurlait de se rattraper auprès de celle qu’elle avait involontairement malmené.

-Je suis vraiment navrée de t’avoir ainsi confondue avec elle. Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour me faire pardonner, Nagamasa-san ?”

Face à face, au milieu de la fête, les gens devaient se dire qu’il y avait là deux amies chahutant innocemment, mais la petite Hisa était bien une inconnue malgré sa ressemblance avec Ayuka et son appartenance au clan du Sandaime ne faisait pas d’elle un personnage négligeable aux yeux de Rakka. Enfin, quand elle contemplait les yeux de sa nouvelle connaissance, elle doutait que la jeune samourai eut conscience de ce fait, peut-être pouvaient-elle devenir amies finalement ?

_________________
À la faveur de l'entre chien et loup 1569154701-rakka-signature-3
Like how a single word can make a heart open
Autres signatures:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1010-presentation-de-rakka-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t1503-yuki-rakka
Nagamasa Hisa
Nagamasa Hisa

À la faveur de l'entre chien et loup Empty
Sam 25 Aoû 2018 - 5:47
Malgré son entrée en scène un peu trop violente, il m’était difficile d’éprouver la moindre colère envers Rakka. Elle semblait profondément gênée par la situation, ce qui me mettait légèrement mal à l’aise. Néanmoins, lorsqu’elle se présenta, elle m’annonça qu’elle faisait partie du clan Yuki, ce qui aiguisa ma curiosité. Si le nom du clan m’était familier et que certains de ses membres avaient fait beaucoup de bruit l’année passée, je n’avais pas souvenir d’avoir eu la moindre discussion avec l’un d’eux.

Continuant à nouveau ses excuses, elle m’expliqua pourquoi elle m’avait attaquée ainsi. Je me sentis alors imméditament désolée pour elle d’avoir subie une trahison alors qu’elle était encore si jeune. Me demandant si cela n’avait pas un lien avec les évènements impliquant son clan, j’hésitai à lui poser directement la question. Heureusement, ma curiosité fut stoppée par ma raison. Il était inutile de ressasser des moments douleureux, surtout qu’elle semblait y être toujours accrochée.

Lorsqu’elle me demanda finalement si elle pouvait se racheter de sa conduite, je marquai un temps de réfléxion tout en affichant un grand sourire. Bien que sachant que pour beaucoup de personnes, ce genre de demande n’était qu’une politesse sans fondement, ne pas y satisfaire m’aurait paru plus irrespectueux qu’autre chose. J’avais justement l’idée parfaite pour répondre à sa demande tout en comblant ma curiosité.

— Je te pardonnerais volontiers si tu acceptes de m’accompagner jusqu’au domaine de mon clan ! dis-je d’un ton malicieux. Tu pourrais me parler un peu plus de toi et si quelqu’un m’attaque à nouveau, on sera deux pour nous défendre !

Malgré la situation, je n’avais pas oublié qu’il fallait que je rentre chez moi, alors autant joindre l’utile à l’agréable. Je désignai alors du doigt la direction de ma destination. Il était probable qu’elle connaissât déjà sa localisation, mais cela me permit également de l’inviter à marcher.

— Je n’ai pas l’habitude de croiser d’autres personnes de mon âge ne faisant pas partie de mon clan, je ne sors pas souvent de notre domaine. Alors, ça fait plaisir.

Si je n’avais pas d’affinité plus importante pour les gens de mon âge, c’était toujours agréable de temps à autres d’en rencontrer. Pouvoir passer un peu de temps avec quelqu’un qui n’allait pas immédiatement me juger vis-à-vis de cela m’enlevait un peu de la pression qui me pesait dessus.


_________________
À la faveur de l'entre chien et loup 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa https://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa

À la faveur de l'entre chien et loup

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: