Soutenez le forum !
1234
Partagez

Surprise au réveil | Diao

Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Surprise au réveil | Diao Empty
Dim 26 Aoû 2018 - 4:18

Après avoir réglé tous les détails administratifs concernant les migrants de Hi l’ayant suivi jusqu’à Iwa, une centaine si ce n’est plus, Takumi s’est rendu le plus vite possible au domaine Chôkoku. Expert en sensorialité, retrouver les traces de sa femme a été un exercice des plus simples. Avant même de la retrouver alors qu’elle est en train de dormir, il se permet de se baigner quelques temps dans une des sources d’eau chaude dédiées au clan des artistes. Seul, au milieu de la nuit, il repense à tout ce bordel qui a eu lieu. Les bras posés en arrière sur la pierre et le corps dans l’eau, sa tête observe les étoiles et il se demande bien quelle sera la suite. Yoshitsune n’est toujours pas rentré de leur mission alors qu’il s’en est retiré en premier, l’obligeant à terminer la besogne seul et à goûter à la Mort. Une expérience qui changerait quiconque, sans aucun doute. Pour ce qui est du pupilles pâles aux yeux de sa soeur ? Rien n’est moins sûr quant à une différence notable à tous les niveaux, mais nul doute qu’il sera peut-être plus réfléchi à l’avenir.

Une fois tout ceci terminé, ses pieds marchent sur le sol luxueux de la demeure. Sur le chemin, il croise des domestiques (ou bien des cousines à sa promises, il ne fait pas vraiment la différence) sans même leur adresser un regard. Exténué, il ne désire que se reposer. Elles, en l'occurrence, sont venus réveiller l’albinos longtemps avant l’aube. La présence de Takumi mais aussi la surprise de cette dernière prennent de court les femmes qui décampent sans faire plus de bruit. Bien.

Dans cette pièce où les jeux sont durement réalisés et la complicité est certaine, c’est le réconfort que souhaite retrouver le Hyûga. Il se glisse délicatement dans le lit et vient se placer à proximité de Diao. Le shinobi passe plusieurs minutes à l’observer dormir, profiter de ses traits et s’amuser de ses mimiques, un doux rictus aux lèvres. Il compte bien terminer sa nuit de la plus agréable des manières : dormir. Cela permettra aussi à l’explosive de faire la grasse matinée, chose qui est visiblement trop demandée dans le coin. Il veillera à ce que cela change, on ne dérange pas impunément sa femme, surtout durant son sommeil.

C’est seulement quelques dizaines de secondes après l’avoir pris dans ses bras que le policier s’endort, dans un vrai lit, enfin.



@chôkoku diao

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Surprise au réveil | Diao Empty
Dim 26 Aoû 2018 - 6:09
Biri n’était jamais revenu. Les jours avaient passés, l’inquiétude était mitigé nul doute du pourquoi il avait été invoqué. L’antenne capillaire n’avait pas voulu se tasser pendant une bonne semaine après ça et des murmures, des rumeurs, sonnants comme l’évidence se mettaient à résonner dans les couloirs du domaine. Et même au-delà. Au moins les enfants n’avaient d’intérêt que pour les jeux et les bêtises, si leur -nouvelle- mère ne semble pas inquiète, pourquoi devrait il l’être ?

Les jours deviennent des semaines, bientôt cela se comptera en plusieurs mois.

Autant où une potentielle orpheline grandissait dans l’ombre que très peu de gens dans la confidence. Personne n’avait osé encore débattre explicitement avec moi d’une potentielle mort, pour le meilleur des cas, ou bien d’une désertion qui était aussi supposée. Le Hyûga était instable il paraît. Non il l’était c’était certain là plupart du temps menaçant de basculer d’une extrémité à l’autre. La nuit n’était plus porteuse de conseils, juste seule constatatrice silencieuse des dégâts en cours. Heureusement que forcer un sourire toute la journée épuise. Cette nuit-là n’avait pas échappé à la nouvelle règle, sa matinée la succédant cependant..

Était-ce le soleil, ou plutôt un filet de ce dernier qui alimentait mon réveil ? Étrangeté d’ordinaire, l’astre lunaire était encore maîtresse à mon réveil. Avait-on oublié de me réveiller ? Parlant de réveil, avec la fatigue accumulée, la grasse matinée n’était pas de trop, bien que pour le coup l’éveil était rendu difficile, sans personne pour me tirer des draps, je pourrais y rester toute une vie. C’était en tirant sur eux pour me recouvrir à nouveau qu’un autre détail hors norme m'interpellait progressivement. Un poids sur mon corps et machinalement je poussais plus bas les bras faisons pression de leur poids sur mon ventre. Ouverture d’un oeil unique, qui se referme à moitié, ah ce gamin qui ne reculait devant rien pour de l’attention ou peut être simplement de l’affection.

_”Encore un (faux) cauchemar Takeshi ? “


Demie rotation, bâillement et ma main la plus proche se perdait dans ses cheveux, comme à chaque fois pour les décoiffer et lui dire bonjour. Ce petit avorton. Sauf que ce n’était pas la même tignasse, les paupières cédaient à la curiosité de constater de quoi il s’agit et les connexions cérébrales sont immédiates, au point de provoquer un sursaut. C’était comme découvrir un fantôme dans son lit, je m’étais redressé sur moi même brutalement en un instant. Le regard rond un long moment durant, l’homme épuisé (?) semble dormir à poings fermés. Du bout d’un doigt je me décidais à le toucher, même un kai -ne vous moquez pas- se perdait et dernière prudence, les sens sensoriels visant à identifier sa signature chakratique. Perplexe et assise sur notre lit je l’observais dormir tiraillé entre l’envie de le gifler à peine il ouvrait un oeil ou l’enlacer sans attendre pour son retour-inespéré. Long soupire et en glissant pour retourner dans ma position allongée, n’ayant pas sa délicatesse d'infiltration nocturne, je le réveillais. Ou l’était-il déjà ?

Le silence est maître.

Nouvelle surprise dans son regard, qu’est-ce donc cette diablerie qui a changé ses yeux ? Ou plutôt leur couleur. Ma mimique avait montré ma surprise pour la chose, simplement l’observation se poursuit un petit temps encore avant de l’accoler convenablement pour son retour qui finalement se voudra plus joyeux que rancunier. C’était que je m’étais pensée veuve et future parente unique.

_” Tu as raté beaucoup de choses, mais au moins tu rentres encore à temps.”

À temps pour quoi ? Profiter de la grossesse, si toutefois il le pouvait. Pas sûr qu’il le voudrait. J’aurais pu lui laisser le temps de rentrer, se poser, ou au moins bien se réveiller, mais… Impatience et bien d’autres facteurs, ma main tirait la sienne vers le petit ventre qui prenait son début d’arrondi, l’autre libre tirait sur une joue avec douceur de l’homme.

_”Ne sois pas fâché pour ça, fais un effort.” Cela serait son genre de l’être. “ Active ton Byakugan.”

Après tout Kami l’avait vu avec une facilité déconcertante son premier mois, alors maintenant avec le double d'existence, le Hyûga l’ayant engendré me pouvait pas la rater.

_________________
Surprise au réveil | Diao R4qz
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Surprise au réveil | Diao Empty
Dim 26 Aoû 2018 - 7:08

Un réveil imposé, mon visage se renfrogne, l’ambiance tamisée n’agresse que très peu mes yeux. Ces mêmes qui viennent se déposer les siens, reflets bleutés et empourprés donc. Un air de surprise, c’est tout à fait compréhensible. L’expression me vole un sourire malgré mon humeur pas vraiment matinale et me pousse à me nicher dans son cou, profitant du contact avec sa peau, de la chaleur de cette dernière. Sa phrase ne m’étonne pas, il y a toujours quelque chose à dire à Iwa. Paradoxalement, il se passe toujours quelque chose mais en même temps, rien du tout. L’activité du village et la singularité de certains (seulement) de ses habitants le font vivre. En dehors de cela, la paix/l’absence de guerre comme à Ame ou Hi no Kuni - mes deux dernières destinations en date en ce qui concerne des missions - me donnent l’impression que la Roche reste léthargique. Mais c’est un autre débat, une discussion pour une prochaine fois.

À temps ? Racontes moi tout, je suis en repos pour un bon moment.

Cela se compte en jours, en semaines ? Allez savoir. Je présume que j’arrêterais de l’être quand j’aurais envie de travailler. Personne ici ne viendrait me chercher dans mon lit pour me pousser jusqu’à mon bureau et m’ordonner de m’occuper de ce village. Ce qui est normal, c’est ma volonté première, personne n’a à le faire. L’accolade est reçu par une tendre étreinte, cette dernière brisée alors que l’une de ses main qui la mienne jusqu’à son ventre. Bien, ça fait approximativement une minute que je suis en train d’échanger avec et je ne comprend déjà rien. Bon record Takumi. Fukamara a probablement frappé trop fort (ce n’est pas drôle donc ne souriez pas). Mes sourcils se froncent, un effort est demandé ? Mon regard s’attarde sur le sien puis je souffle du nez - presque fortement.

Fâché ?

Le sujet du byakugan est abordé et j’ai comme qui dirait un court blocage. Je n’ai toujours pas réussi à m’en resservir. Apprivoiser le corps, les iris qui plus est, de quelqu’un d’autre n’est pas chose aisé. Le dojutsu m’a tout simplement été privé par mon défunt oncle. Qu’il crève en enfer. Mais qu’importe pour elle, je viens simplement déposer un baiser sur son front et prend un air taquin, un oeil clos.

Ne me donnes pas d’ordre.

Mon chakra se concentre puis ma conscience se focalise sur les environs, sur son corps plus précisément. Les yeux fermés, je sonde sa condition. Un détail cloche, son système chakratique est plus actif que la normale. J’aborde un air pris, ma main sur son ventre arrête de la caresser. Inquiétude ? C’est flou. Mes doigts se baladent alors puis passe de son ventre à sa joue, jouant de mon pouce sur cette dernière, toujours affairé à la chose. Un noeud chakratique est présent, mon autre main vient user du Jûken et revient mettre un peu d’ordre dans la chose. Mais quelque chose d’encore plus étrange se montre à moi, un second système formé de chakra. C’est d’ailleurs ce dernier que j’ai ramené à un état optimal et non celui de la douce. Une surprise se lit sur mon visage, sans problème. Mes yeux s’ouvrent même et fixent la femme quelques instants avant de se fermer à nouveau. Cette sensation me rappelle Chiryou et la fois où j’ai dû m’improviser médecin, à part ce souvenir, rien d’autre ne me vient à l’esprit. L’évidence m'apparaît donc.

Ma main s’écarte brusquement puis mon regard cherche le sien. Depuis quand ? Pourquoi ne pas l’avoir dit avant ? Est-ce réel ? Mon regard la juge quelques instants, la chose n’aurait jamais dû m’être cachée. Détournant mon regard, visiblement contrarié, je reste silencieux en regardant à travers la fenêtre. Un court instant se passe alors que je me perd dans mes pensées ? Oui et non, de longues secondes tout du moins. La réflexion me force à sourire. Moi ? Elle ? Je veux dire, nous ? Mon air énervé laisse peu à peu place à un sourire très loin d’être forcé. Quelque chose de sincère disons. Puis mes pupilles retournent se déposer sur elle.

Je… Tu…

Les pensées s’entremêlent et je ne sais pas vraiment quoi dire. L’instinct me pousse à la prendre dans mes bras en veillant à déposer quelques larcins dans son cou avant de laisser mes lèvres échanger avec les siennes. Aussi longuement que possible. Puis mes paupières se dégagent de ma vision, que je puisse la toiser plus que tendrement du regard, le front collé au sien. Elle porterait donc notre avenir commun. En quelques instants seulement, elle est devenu bien plus que ma femme. Un terme qui m’est obscur peut parfaitement seoir à la scène. Laissant jouer mon nez avec le bout du sien, je m’exprime alors.

Tu en as mis du temps pour m’en parler.

Reproche lâché avec légèreté ? Ou plutôt avec amour ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Surprise au réveil | Diao Empty
Lun 27 Aoû 2018 - 2:17
L’homme n’était pas du matin, ce n'était pas une surprise, il restait donc fidèle à lui même, cela faisait quelque temps maintenant qu’il avait démontré sa patience, mais qu’entendait-il par repos ? Bon je n’allais pas m’en plaindre, même si sa remarque m’avait fait relever un sourcil, pas vraiment son genre de tirer au flanc, qui plus est, j’étais aussi empressé qu’il s’explique sur son retard de plusieurs semaines. J’aurais voulu des détails tout de suite, et pourtant j’avais oublié aussitôt de les demander en étant empressée de lâcher la nouvelle qui me pesait depuis trop longtemps. J’aurais peut-être dû lui dire avant son départ en fait, mais je n’avais aucune envie de le quitter potentiellement fâché… Va savoir pourquoi je pensais qu’il le serait à ce moment-là. C’était peut être par pur égoïsme (très certainement), enfin de pouvoir profiter plus longtemps de ce genre de proximité qu’il offrait entre ses bras quand l’heure qui suivait se promettait joueuse acharnée.

Mes yeux roulaient devant son soufflement de nez, heureusement que j’avais demandé un effort. La suite n’était pas mieux, absolument pas coopératif, il me charriait en prime ou alors était il sérieux ? j’avais toujours beaucoup de mal à saisir la nuance avec lui. Il embrassait mon front, ma main lui mettait une tape sur son torse, il allait vraiment falloir qu’il me prenne au sérieux un jour ! Oui, un jour.

_ “Ce n’était qu’une suggestion pour t’aider à trouver…”

Petite moue, peut-être bien que je boudais un peu à ce moment-là alors qu’il cassait un peu l’effet de sa surprise du retour en définitive. Mais bon, avant de râler ouvertement, je lui avais accordé le bénéfice du doute alors que les yeux fermés, il semblait concentrer sur sa tâche sensorielle, j’imagine. Étrange, il ne se faisait jamais prier pour son Byakugan (avec bibi en tout cas), ce qui me laissait d’autant plus perplexe sur le changement de couleur des ses iris et méditant sur la question en le laissant s'affairer, je sentais sa diffusion de chakra opérée, une main caressait sa joue avec délicatesse en ne cherchant pas non plus à le déconcentrer. Ce qu’il était en train de faire en revanche… Aucune idée, cela ressemblait à son massage, mais c’était gênant qu'autre chose, sans être douloureux pour autant. Quand son regard s’ouvrait avec cette tête qui n’avait pas de pris, je comprenais qu’il venait de trouver ce qu’il devait chercher. Mon sourire se faisait mutin et silencieuse, je lui accordais le temps qui lui semblait nécessaire pour en parler. Il paraissait fâcher un long instant durant lequel je soupirais longuement tandis qu’il regardait ailleurs, mais finalement, dans le retour chaleur et ses bras et ses lèvres il se rattrapait en affirmant une satisfaction de la chose probablement. Tant mieux, c'était déjà assez compliqué comme ça sans avoir à le rajouter dans les facteurs négatifs de cette arrivée imprévue. Sa douceur lui était rendue, c’était rare qu’il se montre aussi affectueux-gratuitement, encore que pour le coup… Hum… Nez contre nez il se plaint, preuve qu’il va bien.

_”Comme tu as mis du temps à rentrer. Nous sommes quittes ?” Baiser volé pour qu’il ne commence pas à râler. “C’était difficile, je n’étais pas sûre que tu ne serais pas fâché de cette arrivée imprevue-hors mariage à la base, et ensuite tu as filé comme le vent.”

Je ne me cherchais pas des excuses, cela c’était passé comme cela à mon sens. Volant autant d’affection qu’il était prêt à donner, c’était que cette dernière avant manquée ces dernières semaines, je ne lui accordais toujours pas de répits, trop excitée de partager avec lui tous les détails de notre progéniture.

_”Chiryou m’a montré à quoi ressemblerait notre enfant dans quelques années après son examen. Tu veux que je te partage le souvenir de ce jour-là où tu préfères avoir la surprise dans environ deux saisons.”

Bien qu’au début j’avais regretté de voir la petite Fifille presque comme si j’avais bondi dans le temps, je me rendais compte maintenant qu’au final, le fait de l’avoir tenu dans mes bras m’avait coupé l'envie de regretter sa venue. Qui pourrait lui résister en même temps…


_________________
Surprise au réveil | Diao R4qz
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Surprise au réveil | Diao Empty
Mer 29 Aoû 2018 - 3:42

J’en ai mis du temps à rentrer, c’est vrai. C’est un fait et je ne puis la contredire sur ça. Le rang élevé de la mission était ce qu’il était, j’avais d'ailleurs volontairement laissé le flou sur ce détail avant de partir. Mais la femme est tout sauf idiote, elle a sûrement dû comprendre que les choses ne se sont pas exactement passées comme elles le devaient. Le plus important au final est que je sois rentré vivant de ces péripéties dont je n’ai pas réellement le désir de partager. Brièvement peut-être, en détail non. Pas tout de suite du moins, besoin de temps. Le rictus s’invite alors et c’est un simple son approbateur qui s’échappe, la bouche toujours fermée en profitant de la chaleur de la sienne.

Une main se dépose sur sa joue, elle caresse. Un regard s’invite dans le sien, il saisit.
Objet des soupirs ; Cause du sourire.
Femme bientôt mère.
Homme bientôt père.
Plénitude.

Depuis le début, nous ne faisons que faire face à l’imprévu. Je n’ai que faire de ces histoires de mariage. - elle aussi de toutes manières - Nous et rien d’autre. - tendresses distribuées - Pardonnes moi pour ma manière d’agir parfois un peu trop… solitaire ? - le mot est faible, je sais ; puis en ce qui concerne le fait d’être fâché.. - C’est bien tout le contraire, la nouvelle me réjouit.

Impossible de cacher ce franc sourire censé lui apporter du réconfort et ces yeux cherchant à cerner ses inquiétudes. Larcins prenant pour refuge son cou blanc de peau, ces derniers se font de moins en moins nombreux mais de plus en plus délicat à mesure que ses mots m'atteignent. Le choix est laissé mais la réponse est évidente, je ne peux attendre. L’impatience m’a toujours rongé et ce sera sans aucun doute toujours le cas. La curiosité pousse ma langue à s’exprimer, l’envie évidente qu’elle me fasse part de ce souvenir accompagne même l’usage des mots répondus.

Montres moi je te prie.

Petit garçon ou innocente fille ? La question brûle mes lèvres mais je ne veux pas non plus la submerger d’interrogations, cela ne serait pas très correct. Surtout si on prend en compte le fait qu’elle a vraiment dû en baver durant cette longue absence. J’ai moi-même eu de nombreux problèmes mais elle n’en est pas la cause, d’ailleurs cette mission pouvait tout aussi bien être attribuée à un autre. Seulement, je voyais - et voit toujours mal - quelqu’un de plus efficace que moi pour cette dernière. Enfin, c’est du passé. Les espoirs tournés vers l’avenir en premier temps pour le village, c’est dorénavant cet enfant qu’elle porte qui obtient toute mon attention, me faisant même oublier qui je suis et à quoi je peux bien servir à Iwa ou bien même dans le Yûkan tout entier.

“Ce que désire un homme - plus que toute autre chose -, c'est de laisser une trace de son existence avant de retourner poussière.” disaient-ils. La progéniture est une façon de le faire.

Et ils avaient/ont raison.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Surprise au réveil | Diao Empty
Jeu 30 Aoû 2018 - 1:43
Le sourire y était, bien que les yeux se plissaient sous sa remarque. Si potentiellement comme il le disait nous nous fichions pas mal de ce genre de détails, il oubliait trop vite qu’autour de nous, les choses pourraient être fort différentes. Tout lui en somme, un amusement soufflé par le nez s'extirpait, pas besoin d'insister sur le sujet il y avait bien mieux à traiter.

-'' Un peu ? " Sourire moqueur, mais le ton n'était pas à la reproche. " Au moins tu fais des efforts." Ça, je ne pourrais jamais le lui reprocher. '' Tant mieux, la suite te réjouira que plus encore alors. ''

Il était évident qu'il voudrait voir, cet impatient, c'était par anticipation que je m'étais assurée -via une victime, pauvre kami, que le procédé serait opérationnel pour quand il montrerait le bout de son nez. Des mois après, ou presque, mais passons.

-''Laisse-toi faire alors.''


Essayez de placer un Hyuga dans un genjutsu sans sa coopération pour voir. Profitant de son humeur calin-tant mieux si elle durait en passant, et donc de la prise de contact facile, je pouvais lui fournir le souvenir directement comme s'il y était, quand Chiryou me, ou plutôt nous maintenant, nous faisait attendre derrière un paravent. Ce n'était peut être pas très honnête, mais j'avais omis le passage de l'annonce, pas certaine qu'il avait besoin de constater à quel point la nouvelle me réjouissait à peine-pas du tout même ce jour-là. L'ombre de la silhouette de la gamine se profilait et si je savais déjà ce qui allait en être, lui découvrait une petite fille brune, comme son père, aux yeux mauves-d'où les sortait elle d'ailleurs...

La demoiselle ne se fit pas prier pour exiger ce qui lui était dû, mes bras, et obtenait ce qu'elle voulait sans mal, les quelques échanges avec sensei de ce moment se retranscrivaient. Je râlais sur la ressemble avec son géniteur, me sentait lésée pour le coup, ce qui fit rétorquait à la jeune bougresse, comme pour signer le coup de grâce, tout son intérêt pour son père- qu'en théorie elle ne connaissait même pas. En y repensant, ma face avait dû valoir le coup d'oeil pour Chichi qui observait la scène perplexe. En y repensant, cela avait été plutôt bref, par ma seule faute, mais il avait du entendre comme moi que le clone allait ramener les informations à la pousse dans mon ventre, ce n'était pas une bonne idée de la surcharger- à mon sens. L'illusion prenait fin, mon regard se rouvrait sur le sien quand il se prêtait à le rejoindre, pour capter la réaction qu'il aurait avant tout un sourire en coin, avant de laisser passer les secondes et froncer les sourcils dans le tourment persistant...

-'' Pourquoi tes yeux ont changé de couleur...''


Question pertinente et le connaissant s'il ne voulait pas répondre, il l'ignorerait. Une main caressait sa peau libre, comme pour inspecter discrètement son état - à priori bon, étrange, tandis que mon attention était portée en parallèle sur ce qu'il aurait à dire sur la venue de sa fille, enfin notre plutot.

-'' Tu saisis bien l'importance de t'assagir maintenant n'est-ce pas...''


_________________
Surprise au réveil | Diao R4qz
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Surprise au réveil | Diao Empty
Ven 31 Aoû 2018 - 10:56

M’abandonnant complètement dans ses bras, je me laisse aller au jeu des arcanes illusoires alors que d’autres douceurs lui sont accordées. Ces dernières se font de moins en moins nombreuses et de plus en plus lentes à mesure que le genjutsu fait son effet. Réalité changeante ; Environnement différent. La scène m'apparaît sans équivoque, le décor m’est très clair. Elle et Chiryou, durant quelques instants. Et de cette silhouette, qui se trouve derrière le paravent, se forme une petite créature. Fragile dans l’apparence, la douceur de ses traits n’est pas sans rappeler ceux de feu ma mère - et donc les miens. Frêle mais forte, c’est ce qui se présente à mes yeux. Les paupières fermées, mon sourire doit sûrement en dire long. Celui qui témoigne d’un petit bonheur. Les lèvres forment un rictus plus marqué à la vue des petits rubans dans ses cheveux, prête à tout pour faire craquer papa hein ?

Les instants où elles se toisent me fait souffler du nez, amusé. Sale caractère ? Ou simplement use t-elle de précaution ? La suite tend à me faire croire qu’elle semble plus à même de faire des efforts qu’autre chose sans qu’un problème n’ai à survenir. Elle tient complètement de sa mère sur ce coup. Ce n’est peut-être pas plus ainsi, allez savoir. Sur les genoux de celle qui l’enfantera, la gamine questionne. Léger rire de ma part. Pas peu fier de ma fifille, elle n’en reste pas moins une sale gosse pour le coup. J’aime encore plus ce qu’elle est donc. Ou du moins ce qu’elle sera.

L’acte se referme et l’illusion repart peu à peu. L’expression du visage de l’albinos me prend aussi, ahlala la pauvre. Étreinte resserrée, une main vient retirer le souvenir sous forme chakratique dans la masse superflu de chakra que représente la petite à venir. Rien de plus facile, il me suffit simplement de rediriger l’énergie de Chiryou autre part en la poussant avec la mienne. Son chakra bienfaisant servira sans aucun doute à détendre la Chôkoku pour quelques minutes, le mien prenant alors sa place et formant brièvement un sceau inoffensif qui me tiendra simplement informé de l’état de la chose. Enfin, si bien sûr la douce ne se fait pas la belle et se retrouve à l’autre bout du pays. Massage par-dessus le tout, le malaise devrait être évité au profit d’un apaisement. En théorie seulement, allez savoir comment réagirait son corps.

Merci. Tu l’as plutôt bien réussi si j’en crois ce que tu viens de me montrer… Notre fille sera quelqu’un, aucun doute là-dessus.

Léger rire, elle va en faire baver à beaucoup.

Regards échangés et tenus, la question de la couleur de mes pupilles tombe. Pensif durant quelques secondes, je viens déposer un doux baiser sur sa joue avant de répondre.

Disons simplement que j’ai perdu une part de moi-même là où je suis allé. - sous-entendu qui parle à première vue des Byakugans (ce qui est vrai) mais aussi de quelque chose de plus profond - Il ne me sera probablement jamais donné de confronter pareille désolation sur le sillage d’un adversaire... - le regard se perd dans le vide / ce qui n’est pas plus mal ; une main rejoint la sienne, celle qui inspecte et la saisit doucement - Je ne peux pas t’en dire plus, ce n’est toujours pas clair dans mon esprit.

Scènes surréalistes vécues au pays du Feu. Disparaître et revenir d’entre les morts après de tels affrontement à tendance à déboussoler tout bon shinobi qui se respecte, quand bien même il serait puissant. Mais tout cela est aussi une raison pour “s’assagir”, évidemment.

Bien sûr… - sa main tenue est abandonnée au profit d’une caresse sur sa joue - Parles moi plutôt de toi, de ce que j’ai pu raté. - visage déposé dans son cou - C’est qu’il ne se passe pas une journée sans que quelque chose de saisissant se passe dans le coin.

Surtout avec elle, en fait.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508
Hyûga C. Diao
Hyûga C. Diao

Surprise au réveil | Diao Empty
Sam 1 Sep 2018 - 12:24
Petit à petit il sombrait se laissant faire dans l’illusion, au fur et à mesure du développement de cette dernière ses mouvements ralentissaient, pouvant même s’arrêter preuve qu’il était concentré ailleurs, une bonne nouvelle en soit. Surtout que son sourire variant, mais toujours lui donnant un air plus joyeux était encourageant dans ce sens. Quand il paraît amuser, je sais d’office que cela vient de sa satisfaction vient de la réplique sa version miniature féminine qui le réclame, le bougre était fier de l’ingratitude de sa fille ? Du joli. Mine boudeuse sur mon faciès qu’il ne verra pas, trop occupé à savourer les instants au final très courts donnés en avant-goût de la naissance de notre enfant. Ces impatients que nous faisions alors en y repensant…

_”Satisfais de ton oeuvre papa ? “ On dirait que oui, un poids en moins.

Puis perplexe je le voyais encore s’afférer sur mon ventre, pour y pratiquer je savais trop quoi et à vrai dire, je m’en fichais un peu trop habituée à ses arcanes diffusés dans mon corps à tout va. Ce n’était jamais désagréable en prime, bien qu'un peu gênant parfois ou simplement déstabilisant, comme là ou plutôt quand il avait procédé à sa première inspection, le début d’une longue série, à ne pas en douter une seconde connaissant sa nature surprotectrice maintenant…

Ma tête se secouait, je ne jugeais pas, je m’en amusais plutôt. C’était une qualité pour un père non ?

_ “ Oui, elle sera aussi épuisante que toi, aucun doute là dessus. “


Taquineries et douceurs offertes gratuitement pour le coup, avant un sujet plus sérieux sur lequel je n’insisterais pas, une évidence. Parfois il fallait savoir faire violence contre sa curiosité si elle devenait nocive pour celui qui en était la cible. Simple sourire en soutien, on ne peut pas aider quand on ne sait pas ce qu’il demandait à être arrangé au final, simplement l’offre de bras chaleureux, mieux que rien.

_ “Peu importe, tu es rentré maintenant, tu vas pouvoir profiter et te reposer un peu.” Beaucoup.

Petite moue contrariée quand il chassait ma main, ce mauvais joueur, cela avait le don d’attiser encore plus l’idée qu’il dissimulait des cicatrices, mais bon. De toute façon, il voulait retourner le sujet sur moi, nouveau ça et sur ce qui c’était passé pendant son absence. Mon regard se faisait accusateur un tantinet..

_ “Tu parles d’avant ou après l’arrivée de ton courrier tendancieux. “ Ma main pince sa joue gentiment. “ Avec nos enfants aînés ? “Tir de langue. “ Cela te surprendra peut-être, mais je n’ai plus fait grand-chose d’extraordinaire depuis que Kami m'a prévenu pour elle. “ Main sur le ventre. “ Les deux Hyûga sont adorables, le garçon a besoin d’attention et affection, parfait pour moi. Tous tes subordonnés m’ont surveillé avec brio tu vois…” Ce qui me faisait penser… “ Sauf un… Où est Biri ?!! Il est parti avec ma tarte aux fraises et n’est jamais revenu ce sac à puces, ça va chauffer pour lui à son retour, son harem fait des dégâts monstrueux. “ Soufflement de nez, allons, allons, je ne devais pas m’énerver. “ Je me suis entraînée avec Toph et les enfants, en faisant attention. “ Anticipation rang S de son commentaire. “En ne répondant plus à aucune mission.” Petite moue, ça c’était le plus le moins glorieux et sérieux de mes aveux. “ Nos familles ne sont pas encore au courant pour elle, comme quasiment personnes sauf ceux qui l’ont découvert. Oh il va y avoir un tournoi de genins et tu m’as manqué, c’était vide sans toi par ici. “ Ce placement tactique merveilleux, mais toujours sincère ceci dit.

_________________
Surprise au réveil | Diao R4qz
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3417-chokoku-diao-done https://www.ascentofshinobi.com/t3851-le-dossier-explosif#29470
Nagamasa H. Takumi
Nagamasa H. Takumi

Surprise au réveil | Diao Empty
Sam 1 Sep 2018 - 15:40

La question de la satisfaction couplée à la moue suffise à me rendre souriant au possible. Hochement de nez et un simple son approbateur émis comme réponses. Épuisante ? Léger rire donc, si ce n’est pas la fifille à son papa celle-là. Enfin, sera. Ou était, on ne sait plus vraiment maintenant avec toutes les manigances médicales ces derniers temps. M’enfin.

Parfait.

Rien à ajouter, il ne reste tout simplement plus qu’à attendre que l’oiseau se présente et vienne faire entendre ses premiers instants. En attendant, nul doute que le nid ne sera que trop bien préparé/adapté pour elle. Princesse parmi les princesses, c’est certain. Pas de celles que l’on enferme injustement et prive de leur liberté mais plutôt de celles devant qui le monde plie l’échine, non pas par devoir mais bel et bien par plaisir.

Du repos hein…

Il est évidemment recherché, oui. Sinon, je ne serais probablement pas ici à profiter de sa présence, de ses douceurs. Un des choses que j’ai ardemment désiré durant mon périple, je cueille alors tout simplement aujourd’hui ce qui me revient de droit. Une main qui vient titiller ses flancs, l’autre qui s’empêtre sous sa nuque, les lèvres qui s’approprient la peau de son cou ; sourire en écoutant avant de répondre.

Je me suis retenu de te répondre dans la foulée d’ailleurs. - ça n’aurait pas été très sage - Ah oui… - je les avais oublié ceux-là - Bien. - responsable, ça ne m’étonne guère - S'ils plaisent à maman… Biri ? - ah, ça doit être la fameuse tarte que Kubinashi a détruit - Son harem ? - léger rire avant que d’autres taquineries s’invitent à la scène - Mais de quoi tu me parles ? - tout s’arrête lorsqu’elle parle d’entraînement ; cela reprend aussitôt sans aucun commentaire après la précision apportée juste derrière ; heureusement pour tous - Tu as plus important à faire dorénavant et il existe bien des manières de s’occuper. Mais je ne t’apprend rien. - soupir quand le sujet des familles tombe - Laissons les dans leur ignorance, leur surprise sera délectable quand ils verront ce ventre prendre en ampleur. Un tournoi de genins ? Tu as des favoris peut-être ?

J’aurais réellement participer à ce genre d’événements plusieurs mois plus tôt, quand j’occupais encore ce grade. Espérons que cette époque ne connaisse pas de jumelle à l’avenir, une Iwa qui dort et qui est habitée par des fantômes serait catastrophique à vivre une seconde fois. Une chose que je ne saurais supporter. Un rictus apparaît après avoir entendu le dernier détail. Les taquineries se stoppent quelques secondes, le temps de venir longuement abandonner mes lèvres sur les siennes. Silence pour silence, comme à l’accoutumée entre nous. Iris qui s’ouvrent sur les siennes.

Toi aussi. - mon nez vient doucement pousser le sien, taquin vous dites ? rabat-joies - Tu m’auras pour de longs mois maintenant. - sous-entendu évident, pas besoin de détail - As-tu quelque chose que tu voudrais faire dans l'immédiat ?

Après tout, c’est elle qui porte ce qui nous représente et qui a été lésée par mon absence. Je peux bien faire un effort. Sans pour autant me plier en quatre pour la contenter, elle le sait très bien d’ailleurs. Plus que quiconque même.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine https://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 https://www.ascentofshinobi.com/u508

Surprise au réveil | Diao

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: