Soutenez le forum !
1234
Partagez

Lettre Publique _ IWA

Sainan Gi. Tenshi
Sainan Gi. Tenshi

Lettre Publique _ IWA Empty
Dim 30 Sep 2018 - 16:15
Le Clan Chôkoku a écrit:
Refus d'Obédience

Par la présente, le clan Chôkoku, refuse l'obédience dû au Yondaime Tsuchikage pour les raisons suivantes :

1- Le bannissement de son prince et représentant par contrat ; Sainan Gi Chôkoku Tenshi.

2 - Son affiliation au clan Bakuhatsu, branche mineur du clan Chôkoku, affilié et sous égide de Tetsu no Kuni.

3 - Le lien de parenté entre le Yondaime Tsuchikage, et le chef des Bakuhatsu de Tetsu no kuni.

4 - La déclaration du Yondaime Tsuchikage concernant son prédécesseur, Nagamasa Yoshitsune qui fut déclaré post-mortem déserteur, et le refus d'engager une procédure punitive contre Tetsu no Kuni pour son assassinat, ainsi que les shinobis d'Iwa qui l'auront accompagné dans la mort.

Tant que le Yondaime n'aura pas rétabli le prince Chôkoku dans ses fonctions, et appliqué une procédure, même pacifiste contre Tetsu no Kuni, et enfin, ne sera pas revenu sur ses déclarations concernant Nagamasa Yoshitsune, le clan Chôkoku refuse désormais toute obéissance et donne l'ordre à tous ses membres, de ne plus combattre pour Iwa de quelques façons que ce soit.


Tandis qu'une cette lettre publique était placardée sur les murs des artères principales de la cité, le clan, qui n'estimait pas cet acte suffisamment tonnant pour se faire entendre et faire exprimer la gravité de la situation, décida d'une action de résistance pacifique, mais néanmoins conduisant à une situation de tension sans précédant dans l'histoire d'Iwa. Outre des shinobis Chôkoku manifestant dans les rues, et criant quelques slogans bien cinglant dirigés contre le Yondaime Tsuchikage, une partie plus conséquente du clan se dirigeait vers l’académie où le bureau du nouveau Tsuchikage était installé à fin d'y exercer un blocus en bon et dû forme. Si les académiciens et les shinobis avaient le droit d'en sortir, il s'agissait ni plus ni moins d'une séquestration du Yondaime dans son bureau. Pendant ce temps, le bannis Sainan Gi C Tenshi était désormais introuvable. On racontait déjà qu'il avait quitté la cité, ou qu'il se réfugiait quelque part dans le pays. Si aucune casse n'avait lieu, ni aucun acte de violence, il n'en demeurait pas moins qu'avec ce blocus et ces manifestations, le moindre accrocs risquait fortement de conduire à un affrontement beaucoup plus direct.

Il faut toutefois noter, que si le patriarche du clan Chôkoku conserve le silence, il semblerait que la totalité du clan ne soit pas en accord avec la marche engagée. Plusieurs membres influents du clan souhaiteraient plutôt une discussion menant à des négociations pacifiques, et manifestent, non pas dans le sens des "anti-Yondaime", mais "pro-Yondaime", le clan est donc vraisemblablement divisé sur la question même de la marche à suivre. Le manifeste "Le refus d'obédience" est bien du fait du clan et de ses hautes sphères, mais les gradés de celui-ci démentent avoir ordonné à ses membres une manifestation et le blocus de l'académie et ce serait donc le fait d'une minorité plus véhémente.




_________________
Lettre Publique _ IWA 48620_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3517-sainan-gi-tenshi-termine

Lettre Publique _ IWA

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Courrier et presse :: Lettres
Sauter vers: