Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 9:13 par Ekko Snow

» [Iwa] Daiki Iranos
Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 EmptyHier à 22:26 par Han Musashi


Partagez

Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 Empty
Mer 17 Oct 2018 - 1:31
Alors que Sanzô s’apprêtait à ramasser le sabre, Akane profite de cette opportunité pour asséner un coup de pied au ventre pour l’en empêcher. Bien vu. Elle essaie de profiter de cette nouvelle ouverture pour enchaîner, mais il se relève à temps pour bloquer le coup suivant, puis esquive le coup de kunaï grâce à un bon en arrière. Tandis que Saji se tient l’abdomen ouvert, il observe les deux combattants en attendant de trouver un moment pour intervenir. Inutile de se lancer s’il n’est pas sûr de ne pas gêner les mouvements de sa propre partenaire. Celle-ci d’ailleurs se montre redoutable au corps-à-corps. Jusque-là elle arrive à faire jeu égal avec Sanzô qui malgré ses blessures se défend comme un ours. Il a beau avoir encaissé de multiples coups, il continue de se battre avec la même férocité. Le kunaï d’Akane touche le torse de l’adversaire, laissant derrière une éraflure. A ce même moment, il envoie un coup de pied qui dégage le kunaï de la main de la kunoïchi désormais désarmée. Il s’agit désormais d’un duel qui va se décider au taijutsu. Ils se rendent coup pour coup, ne parvenant pas à porter d’attaque décisive jusqu’à ce qu’enfin le mercenaire envoie un crochet au visage d’Akane qui est alors projetée au sol. Elle reprend rapidement ses esprits après avoir été sonnée par ce coup violent, regarde en direction du sabre de Saji puis s’en saisit pour le faire glisser en direction de son propriétaire. Elle tente de se relever pour reprendre le combat à mains nues. A peine relevée, Sanzô ne lui laisse aucun répit et laisser voler les coups de poings qu’elle encaisse sans broncher. Alors qu’on pourrait la penser trop vulnérable pour continuer à se défendre, elle lève soudainement la main pour bloquer un coup de poing bien placé qui aurait pu terminer le combat une bonne fois pour toutes. Mais il n’en est rien. Elle riposte avec un crochet de l’autre main que l’adversaire bloque à son tour. Ils restent immobiles un moment dans cette position, tentant de surpasser leur vis-à-vis dans ce duel de force physique. Saji voit une occasion de frapper et commence à courir en leur direction, saisissant son katana dans sa course. Alors qu’il arrive dans leur direction, Sanzô se met à hurler de douleur après s’être fait tordre la main gauche par la kunoïchi… une scène qui fait froid dans le dos. On aurait presque de la peine pour lui. En voyant son partenaire approcher, Akane interpelle Saji pour qu’il prenne le relais et finisse le travail.

Les mains tenant fermement la poignée du katana, le sabreur prend son élan pour effectuer un coup de taille vertical de bas en haut, qui est aussitôt esquivé par son adversaire qui l’a vu arriver depuis très loin. Voyant qu’il est maintenant en train de perdre le combat, Sanzô ne peut s’empêcher de cacher son agacement. Il lève son pied du sol et le pose sur le mur sur le côté. Il effectue un mudrâ et insuffle du chakra dans la plante des pieds, lui permettant de marcher sur le mur et courir pour prendre de la hauteur... Il cherche à s’enfuir ! Il sort de sa sacoche un objet rond qu’il lâche au sol. La boule percutant le sol s’ouvre et relâche un nuage de gaz fumigène qui enveloppe Akane et Saji. Ce dernier se met à tousser sous l’effet du gaz mais parvient à composer le même mudrâ… et une lueur bleutée apparaît au niveau des pieds qui désormais adhèrent au mur face à lui. Il se met aussi à courir le long du mur vers le toit afin d’arrêter le fuyard. Avec sa main encore disponible, Sanzô envoie une volée de shurikens derrière lui pour couvrir sa fuite. Saji parvient à bloquer les projectiles avec la lame de son katana et reprend du terrain sur son adversaire affaibli. Sanzô disparaît de leur champ de vision, il est arrivé sur le toit. Le sabreur lui aussi arrive peu après jusqu’au sommet. Alors que son pied touche à peine la bordure du toit, son adversaire est déjà là prêt à lui tendre une embuscade, il effectue un coup de pied retourné qui projette le sabreur dans le vide, tandis que son katana est de nouveau séparé de lui. Son sabre tombe derrière Sanzô, qui se retourne pour prendre de nouveau l’arme légendaire tant convoitée.

« Au moins je ne repartirai pas les mains vides héhé… »

C’en est assez. Tout d’un coup, la poignée de la lame se met à trembler toute seule, comme si le sabre était possédé. Un mouvement du doigt de Saji lui suffit à ramener le sabre vers lui, le katana se met à flotter au-dessus du sol et fuse rapidement en direction de son propriétaire, laissant au passage une profonde entaille au niveau du mollet de Sanzô qui s’écroule au sol. Il hurle de douleur. La poignée du sabre se loge dans la main de son propriétaire, comme si attirée de façon magnétique. Dans un mouvement acrobatique, Saji plante le sabre dans le mur pour arrêter sa chute et utiliser la lame comme support pour ses pieds. Il prend appui sur la lame du katana pour effectuer un grand bond qui le permet de retourner sur le toit et poser pied sur le rebord. Son adversaire blessé ne peut même plus tenir debout. Une mare de sang commence à s’étaler depuis son mollet entaillé. Il continue à hurler jusqu’à en crever les tympans. Difficile d’imaginer la douleur qu’il doit traverser en ce moment. Saji debout sur le rebord du toit ouvre la paume de sa main vers son sabre planté dans le mur. La lame se retire doucement… Comme tout à l’heure le sabre se met à voler rapidement en direction de son propriétaire qui l’attrape au niveau de la poignée. Les jeux sont faits.

Saji place la lame de son katana sous le cou de Sanzô désormais en position fœtale allongé sur le côté, grimaçant de douleur et se tenant la jambe dont le mollet saigne abondamment. Le sabreur a perdu patience, et il veut des réponses. Maintenant.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 Empty
Mer 17 Oct 2018 - 15:41
Le sabreur muet comprit et prit la suite. Il s'apprêta à l'entailler quand leur ennemi tenta de nouveau de prendre la fuite, en montant à la verticale sur le mur. Il essaya de se camoufler à leur vue en leur lançant une bombe fumigène. Ils toussèrent tous les deux et Saji fut le premier à lui courir après. Pour sa part, elle peinait à ne pas gémir de douleur à chaque fois qu'elle toussait. Mais elle parvint à se reprendre et voulut s'élancer à leur suite, entendant le bruit de lames s’entrechoquant. Et c'est en levant la tête pour commencer à grimper qu'elle vit Saji tomber du toit, désarmé une fois de plus.

Sa lame vint alors à sa rencontre, et il parvint à la planter dans le mur pour se rattraper. Ne voyant pas ce qu'il se passait sur le toit, elle ne comprit pas vraiment comment la lame avait pu revenir jusqu'à son propriétaire, ni pourquoi Sanzô hurlait autant. Il n'y avait qu'une façon de le savoir : aller voir de ses propres yeux. Elle suivit alors son coéquipier jusque sur le toit, à temps pour le voir menacer l'homme à terre de sa lame. Il avait la main cassée, le mollet en sang, et il braillait encore plus qu'une fillette. Akane s'approcha doucement de lui, et une fois près de lui elle le toisa de toute sa hauteur.


- « Vous n'avez toujours pas répondu. »

Il tourna le visage vers elle, puis vers Saji.

« Allez-y... Tuez-moi... »

Il parlait difficilement, tentant de surmonter sa douleur.

- « Je ne... Dirais... Rien... »

Il préférait mourir que de parler. La métamorphe s'accroupit à son niveau, et prit calmement mais avec fermeté le poignet de la main qui n'était pas blessée dans la sienne. D'une main, elle lui tint fermement le poignet, de l'autre, elle prit un des doigts entre les siens.

- « Je vais compter jusqu'à cinq. »

Ce qui était plutôt logique, puisqu'il avait cinq doigts. Il n'y avait aucune colère ou excitation dans sa colère ou dans sa voix. Elle agissait froidement, faisant simplement ce qu'il fallait pour avoir ce qu'elle désirait. Ce qu'ils désiraient tous les deux.

- « Nobuatsu Ashikage. Tatsuzô. Maintenant. »

Il secoua la tête de droite à gauche, mais il commençait visiblement à paniquer. Une lame sous la gorge, en mauvaise posture, il refusait pourtant de parler.

- « Un. »

Et le son des os brisés retentit dans l'air, suivit d'un hurlement. Elle lui laissa le temps de se remettre, et laissa le doigt cassé pour se saisir d'un deuxième. De grosses gouttes de sueur perlaient de l'homme, qui lançait des regards à Saji, espérant peut-être qu'il le sauve. De longues secondes passèrent, et Akane le questionna du regard.

- « Non... Il me... Fera pire... »

Il craquerait, elle le savait. Elle le voyait à ses hurlements, à la peur dans son regard. Il était peut-être fort physiquement, mais pour ce qui était du mental c'était tout autre chose.

- « Deux. »

Alors elle brisa le second doigt, toujours avec le même calme. Comme si cette scène ne la concernait pas. Détachée de tout, elle reporta de nouveau son attention sur son visage. Il la regarda attentivement à son tour une fois qu'il eut terminé de crier, et cette fois-ci il changea d'expression.

- « Ce regard... Cette... Façon de faire... C'est... Impossible... »

Elle lâcha le second doigt pour prendre le troisième. Ce geste le fit complètement paniquer, car il voyait très bien qu'elle n'arrêterait pas avant d'avoir les informations. Et il le savait aussi, car il venait de se souvenir de quelque chose.

- « Tatsuzô... Tu es sa fille ! »

Et elle se figea complètement, comme si on venait de la sonner d'une gifle. Elle se fichait complètement que Sanzô le devine. Tant qu'il n'irait pas donner l'information sur le fait qu'elle était encore en vie à son père, cela lui importait pas. Et il y avait peu de chances qu'elle le laisse faire. En revanche, l'avis de quelqu'un d'autre sur place l’inquiétait d'avantage... Elle lui avait caché une information importante. Il venait d'apprendre qu'elle était la fille d'une personne qui avait un lien avec le frère qu'il recherchait. Et s'il venait à apprendre que son frère avait été tué par Sanzô, comment réagirait-il ?

- « Oh... Il n'était pas au courant ! »

Sanzô avait aisément deviné l’inquiétude sur le visage de la jeune fille, qui ne bougeait pas d'un pouce. Elle ne se tourna pas vers Saji, craignant sa réaction. En revanche, l'homme blessé à terre semblait tout d'un coup avoir retrouvé confiance en lui. Il souriait même, les regardait tour à tour l'un et l'autre.

_________________
Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 Banakane

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 https://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 https://www.ascentofshinobi.com/u227
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 Empty
Mer 17 Oct 2018 - 17:15
Le voilà à leur merci. Sanzô est désormais au sol, gémissant de douleur et se tenant le mollet sans pouvoir se défendre. Difficile à croire qu’il y a à peine quelques minutes il se battait avec la rage d’un lion et se défendait aisément contre deux ennemis à la fois. Peu importe. Le résultat est là. Akane et Saji l’ont battu grâce à l’effet de surprise et à leur travail d’équipe. Tandis que le sabreur reste debout, tenant la lame de son sabre sous le cou de l’homme à terre, il ne le quitte pas des yeux. Sa partenaire arrive aussitôt sur le toit. Elle voit la scène, et procède à l’interrogatoire. Elle ne perd pas de temps et attrape un de ses doigts tout en commençant à compter jusqu’à cinq. Elle casse un premier doigt, lâchant un hurlement de la part de sa victime qui ne cède pas pour autant. Elle saisit le deuxième doigt, et l’homme lance un regard vers Saji qui n’affiche aucune expression d’humanité étant donné que celle-ci est complètement masquée par du tissu noir. Il perd son temps. Il commence à dire que Tatsuzô risquerait de lui faire pire s’il apprenait qu’il l’avait trahi. La kunoichi se montre sans pitié et craque le deuxième doigt. Elle se montre indifférente face à la douleur de sa victime, qui commence à trembler de toutes parts. Puis comme touché par une révélation soudaine, ses yeux s’ouvrent grand et fixent les yeux d’Akane. Il la reconnaît. Elle n’est autre que la fille de Tatsuzô. A ces mots, elle se paralyse

En entendant cette révélation, Saji retire son katana et le range dans son fourreau. Il se place juste au-dessus de Sanzô, puis le saisit par le col, et commence par lui asséner un coup de poing au visage qui lui fait cracher un filet de sang sur le côté. Au fond de lui, Saji savait qu’elle était la fille de Tetsuzô… Que ce soit au moment où elle s’est emporté dans l’arrière-boutique du Marchand et où elle a crié « Je sais ! » au sujet de Tetsuzô qui aurait tué ses deux filles… Ou que ce soit au moment où elle l’a traité de « pourriture » dans la taverne… Il sentait qu’il y avait des émotions, ou du moins quelque chose de personnel qui la poussait à rechercher cette personne en particulier… C’est pourquoi il a pris le soin de lui dire qu’elle n’était pas obligé de lui révéler ce qui la liait à Tetsuzô. Il ne veut pas violer son intimité, si elle veut garder des choses secrètes, elle a le droit. Après tout lui aussi cherche quelqu’un pour des raisons personnelles. Dans une certaine mesure, il sait ce qu’elle traverse.

Tous les indices enfin se connectent. Tout fait sens. C’est donc sans surprise que Saji apprend la nouvelle. Mais le fait que la vérité vienne de la bouche d’un autre, d’un autre qui chercher à blesser par la vérité. Si elle a cherché à ne pas lui révéler cette information, c’est qu’elle avait ses raisons, elle avait peur de quelque chose. Il comprend. Il ne lui en veut pas. Il jette un regard méprisant vers le mercenaire. C’est le genre de fourberie que son frère Ashikage emploierait pour arriver à ses fins. Pour les monter les uns contre les autres. Il frappe Sanzô avec un deuxième coup de poing lequel lui fait cracher une dent. Saji est comme emporté par la colère, car il revoit son frère quand il regarde Sanzô. Un mercenaire sans morale. Une pourriture qui n’a de respect que pour lui-même. Pas étonnant qu’il ait travaillé aux côtés de son frère. Après tout ces deux-là font la paire.

Voyant que sa tentative de semer la zizanie n’a pas fonctionné, Sanzô perd la confiance qu’il vient à peine de gagner et devient beaucoup plus coopératif. Il crache encore du sang avant de passer aux aveux.

« D’accord… Vous voulez tout savoir ? Cela fait longtemps qu’Ashi ne travaille plus pour le boss. Il s’est cassé après qu’ils se soient disputés sur le dernier contrat qui les liait. Parce que oui, les mercenaires fonctionnent par contrat. On est pas des subordonnés ou des serviteurs quelconques. Tant que l’argent est là, vous pouvez être sûrs qu’on sera au rendez-vous… D’ailleurs… »

Saji lève le poing pour le menacer.

« Ok ok… Du calme. Héhé. Bon. Lors de notre dernière mission ensemble, c’était il y a près d’une semaine, Ashi a pris sa récompense qui lui était due, mais il considérait que celle-ci n’était pas assez grande compte tenu du danger réel. La description de la mission était assez vague d’ailleurs… Donc il en voulait plus, mais le boss a refusé sa requête. Ils se sont donc séparés sur de très mauvais termes, lui et Tetsuzô. Et on a plus entendu parler de ton frère depuis… Il me semble qu’il a quitté Kiri pour proposer ses services à quelqu’un d’autre dans le Pays de l’Eau. J’en sais pas plus, je le jure… »

Il crache un autre filet de sang avant de reprendre. Il se tourne vers Akane.

« Quant à Tetsuzô… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 Empty
Jeu 18 Oct 2018 - 16:22
L'homme muet rangea son sabre, et elle crut qu'il allait tourner les talons, la laissant plantée là avec Sanzô. Mais il n'en fit rien, au contraire. Il empoigna l'homme par le col, le souleva à sa hauteur et commença à le frapper. Elle se releva à son tour, les observant, incrédule. Elle n'avait pas vraiment compris ce revirement de situation, mais n'allait certainement pas s'en plaindre. Quelque chose dans les paroles du mercenaire avait énervé le shinobi, et il avait soudainement changé d'attitude. Il était resté très calme jusque là, même s'il commençait à être un peu plus pressé en cherchant cet homme. Mais là, on aurait dit qu'il laissait de côté cette armure de calme et se permettait de se lâcher.

Du moins, c'est ce qu'elle en déduisit. Car elle était pareille : une armure d'apparence calme et froide. Et pourtant, elle était emplie de colère. « Ton cœur bouillonne », lui avait dit un jour la tornade argentée. Cette fille qui l'avait comprise en quelques minutes, et dont la plupart des gens disaient qu'elle était folle. « Mais tu ne l'utilises pas », avait-elle poursuivit. Parce qu'elle ne pouvait pas se le permettre. Et ne pas pouvoir se lâcher, se cacher en permanence, c'était encore plus énervant. Elle l'avait alors invitée à se lâcher, à hurler de rage et de frustration. Alors elle en fit de même, et laissa le muet s'exprimer à sa façon. Elle le laissa déverser sa colère hors de lui, afin qu'il s'en vide et se sente mieux. Elle le laissa dire tout ce qu'il ne pouvait pas faire avec des mots. Ravie pour lui qu'il puisse parler, même si c'était avec ses poings.

Et quand il eut terminé, Sanzô se décida enfin à dire ce qu'ils voulaient. Et elle comprit que cet homme était plutôt proche du frère de Saji, car il le nommait « Ashi ». Puis Sanzô parla du fait qu'il était mercenaire, et avait le choix de travailler pour le plus offrant.


- « Petit veinard. »

Elle n'avait jamais eu le choix. Voyant qu'il voulait en venir à une quelconque contribution, Saji lui montra qu'il avait encore de la colère à évacuer. Cela suffit à le faire lâcher prise de nouveau. Et il lâcha une information plutôt intéressante. Il se serait disputé avec Tatsuzô ? Et ce à cause de l'argent. Son père avait-il moins riche et puissant qu'avant ? Ce serait une très bonne nouvelle ! En revanche, elle se tourna vers son coéquipier lorsque Sanzô lui indiqua qu'il ne savait rien de plus sur « ton frère ». Comment savait-il que l'homme muet et masqué était le frère de cet « Ashi » ? Mais elle ne voulut pas poser la question, au risque de confirmer une information, si Sanzô l'avait simplement supposé. Il leur livrait peut-être des choses, mais il n'était pas n'importe qui. Il savait ce qu'il faisait. Se tournant vers elle, il poursuivit.

- « Quant à Tetsuzô, il a... Changé, depuis la mort de ta sœur et ton... Départ. »

Il cherchait ses mots, ne voulant pas provoquer une autre colère.

- « Il a utilisé beaucoup de moyens et d'argent pour te retrouver. Il est devenu obsédé par ça, délaissant ses autres affaires. Ce qui lui a fait perdre quelques places dans le milieu... Il a engagé pas mal de nouveaux, comme Ashi. »

Il se tournait vers Saji en disant ce nom.

- « Pour montrer qu'il était toujours là. Il a commencé à reprendre ses affaires, tout en continuant à te poursuivre. Mais il trouvait de moins en moins de monde voulant continuer à chercher sa fille. Ils connaissaient ta réputation, et peu de monde revenait... »
- « C'est pour ça qu'il a fini par m'envoyer Chikara. »
- « Il l'a vraiment fait ? »
- « Oui. »
- « Nous avons apprit la nouvelle de ta mort à ce moment-là... Quand Chikara a disparu. Tatsuzô a dit qu'il l'avait envoyé faire un contrat spécial, mais il n'est jamais revenu. »


Il avait bien faillit l'avoir, mais elle n'était pas morte. Elle avait juste fait en sorte de lui faire croire. Elle ne lui répondit pas.

- « Et... Chikara ? »

Elle resta de marbre, n'ayant pas d'explications à lui donner sur ce point là. Pas alors qu'elle se trouvait en plein milieu d'un village shinobi, et qu'on pourrait l'entendre avouer avoir tué quelqu'un. Mais son silence était éloquent.

- « Ça a dû vraiment l'affaiblir... »

Il semblait se réjouir, alors qu'il était toujours en mauvaise position. Souhaitait-il le renverser ? Mais elle se fichait pas mal de ses projets.

- « Continuez. »
- « D'accord, d'accord ! Suite à ça, il a arrêté de te poursuivre. Il reste à l'affût et méfiant, mais pense s'être débarrassé de toi. Et il s'est remit complètement dans les affaires. Mais certains ne voulaient plus travailler avec lui, et les nouveaux... N'étaient pas tous dignes de confiance. »
- « Il a arrêté de me poursuivre... »


Akane avait murmuré les mots, les répétant pour mieux s'en imprégner. Il avait dit d'autres choses intéressantes, mais c'était la principale chose qu'elle retenu des derniers mots qu'il avait prononcés. D'un coup, elle se sentit allégée d'un grand poids, et failli pleurer de soulagement. Après tout ce temps ! Mais elle reporta son attention sur le mercenaire. Ils n'en avaient pas terminé.

- « Quels sont ses projets ? »
- « Tout ce que je sais maintenant, c'est qu'il cherche de nouveaux contrats, et d'autres... Bienfaiteurs. Il veut revenir au sommet, comme avant. Mais sa réputation en a prit un sacré coup. »
- « Pourtant, il semble encore plus craint. »
- « Oui, certains ont peur de lui car il a fait tuer ses filles. Alors il y en a qui cèdent... Et d'autres, qui... L'évitent... On le dit fou. »
- « Mais vous, vous continuez à travailler avec lui. »
- « Ho, moi, tant qu'on me paie... »


Il eut un petit rire qui lui arracha un gémissement de douleur.

- « On en a fini avec lui. »
- « Oui... Hein... Euh, non, attendez ! »


Il paniquait complètement.

- « Si je vous donne encore une très bonne information, vous me laisserez partir ? »
- « Vous savez que je suis en vie. Ce qui est plutôt mauvais pour moi... »
- « D'accord, d'accord ! Je ne dirais rien ! Ce sera notre petit secret ! Attendez ! Je sais qu'il a déménagé ! »
- « Vraiment ? »
- « Oui oui, c'est vrai je vous le jure ! Mais je ne sais pas où. Vous pouvez me relâcher, maintenant ? »


Il avait déménagé, il se cachait. De ses anciens collaborateurs, peut-être. De ceux qui voudraient profiter de sa faiblesse pour l'achever une bonne fois pour toutes. Le chasseur était devenu la proie... C'était de très bonnes informations, elle avait bien fait de suivre Saji et de collaborer avec lui. Quant à ce qu'ils allaient faire de Sanzô, elle n'en savait rien du tout...

_________________
Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 Banakane

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 https://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 https://www.ascentofshinobi.com/u227
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 Empty
Jeu 18 Oct 2018 - 19:32
Ayant terminé d’interroger Sanzô, Saji s’écarte pour laisser sa partenaire extraire les informations qui l’intéressent au sujet de Tatsuzô, son père. Apparemment, ce dernier aurait remué ciel et terre pour retrouver sa fille Akane, engagé des mercenaires de différents horizons, comme son frère Ashikage. Mais avec le temps, la réputation de Tatsuzô s’est ternie, il a perdue de la crédibilité car il a délaissé ses affaires pour employer l’essentiel de son temps à la poursuite d’une chimère. Saji regarde la kunoichi. Elle serait donc parvenue à déjouer tous les plans de cet homme réputé dangereux, et ce par ses propres moyens, sans l’aide de personne ? Et ce Chikara… De qui s’agit-il ? Ils semblent le connaître tous les deux. D’après Sanzô il aurait disparu après avoir recherché Akane aussi, mais que lui est-il arrivé ? Le sabreur muet commence à se poser des questions. Surtout quand la question de Sanzô au sujet du sort de son collègue reste sans réponse et laisse place à un silence. Peut-être que la kunoichi n’en sait pas plus et a réussi à le semer ? Il aurait abandonné le contrat sans prévenir son boss pour mener une autre vie ? Un pari risqué étant donné que Tatsuzô est réputé pour avoir un réseau assez large, il l’aurait facilement retrouvé. En outre, laisser un de ses mercenaires filer aussi facilement pourrait avoir un impact très négatif sur sa réputation. Après tout, s’il veut se faire respecter et se faire craindre, il doit être intransigeant. Sinon, comment inspirerait-il encore cette crainte auprès du Marchand ? Tout cela ne colle pas. Quelque chose lui est arrivée. Mais le sabreur muet ne se pose pas davantage de question, tout cela n’est qu’hypothèse et il préfère rester concentré sur les faits. D’autant que tout cela ne le concerne pas directement donc il ne préfère pas être impliqué. Sanzô continue de révéler ce qu’il sait à Akane. Tatsuzô essaie désormais de retrouver sa crédibilité en reprenant les affaires, il pense aussi s’être débarrassé de sa fille pour de bon. Il essaie de renforcer son réseau d’alliances… et les autres le craignent car il aurait tué ses deux filles. Donc Chikara a disparu en cherchant sa fille, il n’a pas été là pour confirmer que sa mission a été accomplie mais cela n’a pas empêché Tatsuzô de croire qu’elle est morte ? Etrange. Peut-être s’agit-il seulement d’une rumeur qu’il essaie de propager, une ruse pour éviter de perdre la face et revenir plus fort dans les affaires grâce à la peur qu’il inspire.

L’interrogation touche à sa fin. Sanzô a été pressé tel un citron et ils ont les informations nécessaires pour chacun partir de leur côté. Mais maintenant la question c’est : que faire de Sanzô ? Pas question de le tuer. Cela serait moralement inacceptable pour Saji, il ne veut pas tomber aussi bas. Le meurtre n’accomplit rien, ce n’est qu’une excuse pour se soulager ou se dispenser de faire un choix difficile. Certes, le mercenaire en sait beaucoup sur eux maintenant, mais il ne peut se permettre d’enlever une vie, cela va contre ses principes. Le pire qui puisse leur arriver, c'est d'être traqués par ceux qu'ils traquent. Un prix qu'il est prêt à payer. De plus, leur captif s’est montré coopératif, il serait injuste de le tuer juste après cela, quand bien même il s’est montré très agaçant. Saji fait les cent pas, puis sort son carnet pour écrire un message pour sa partenaire. Il a une idée. Pourquoi pas. Après tout, peu d’alternatives s’offrent à eux.

Saji a écrit:
« Les shinobis de Kiri qui sont après Banto, vous pourriez les retrouver puisque vous connaissez leur visage ? Peut-être qu’ils seraient intéressés de récupérer Sanzô ? Banto et son garde pourraient l’identifier comme un criminel et le faire tomber avec eux. J’ai une bombe fumigène qu’on pourrait utiliser pour signaler la présence de Sanzô ici. De toute façon il ne pourra pas bouger. Je peux le surveiller ici si vous voulez. En tous cas, je vous laisse le choix. »

Il attend la réponse d’Akane qui lui donne son avis. Il hoche de la tête suite à sa décision et lui donne un papier, avec un moyen de le contacter personnellement à Kiri. Pourquoi pas. Elle semble travailler en solitaire, et lui aussi. Peut-être qu’ils pourraient s’entraider de nouveau dans un avenir proche. Il reconnaît en tous cas les compétences de la kunoichi qui s’est montré une personne de confiance en toute circonstance. Il espère la revoir un jour et qui sait, peut-être qu’ils pourraient en apprendre plus l’un sur l’autre dans de meilleures conditions. Il a l’impression d’en savoir tellement sur elle mais en même temps si peu. Une étrange impression. Il attend que sa partenaire ait fini ce qu’elle avait à faire. Il quitte les lieux en la saluant amicalement.

_________________


Dernière édition par Nobuatsu Saji le Lun 22 Oct 2018 - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 Empty
Ven 19 Oct 2018 - 14:23
Sanzô leur avait dit tout ce qu'il savait, et il voulait désormais s'en aller. Enfin, essayer, en tous cas. Car physiquement, il ne le pouvait pas. Si elle avait encore été au service de son père, et qu'il avait su tant de choses, elle l'aurait liquidé sans aucune hésitation. Mais elle était désormais sous les ordres de quelqu'un d'autres, dont les règles étaient encore floues pour elle. Cependant, ils avaient tabassé un homme sur un toit pour lui soutirer des informations, et personne n'était intervenu jusque là. C'était plutôt bon signe. Ce fut Saji qui lui indiqua la direction à suivre. Il devait certainement savoir comment gérer cet homme, et elle lui fit confiance sur ce coup-là. Mais avant, elle se souvint de quelque chose.

- « Une dernière chose : mon père a-t-il prit d'autres enfants sous son aile ? »
- « Je n'en sais rien. »


Elle craignait qu'il ait jeté son dévolu sur d'autres enfants, comme il l'avait fait avec sa sœur et elle. C'était aussi pour ça qu''elle devait l'arrêter. Mais pour le moment, ils devaient s'occuper de Sanzô. Elle alla donc chercher les deux shinobis précédemment croisés afin qu'ils viennent le récupérer. Elle leur indiqua qu'il était sur un toit et avait besoin de soins, mais sans préciser ce qui lui était arrivé. Devait-elle leur dire qu'ils lui avaient fait ça ? Son père n'aurait rien dit, au contraire. Tant qu'elle aurait pu avoir les informations à la fin. Mais le village ninja, comment fonctionnait-il ? Allait-elle être punie ? Mais elle se fia au jugement de Saji, et les shinobis vinrent chercher Sanzô. Akane leur dit qu'il avait avoué travailler pour Tatsuzô. Le mercenaire se défendit en la balançant : pour sa part, elle était sa fille ! Mais les autorités de Kiri le savaient déjà, et cette fois-ci le coup de dire la vérité tomba à l'eau. Elle l'avait annoncé en arrivant au village. Elle n'avait pas eu le choix, c'était le Leviathan qui l'avait accueillie, et il l'avait reconnue.

Quant ils furent de nouveau seuls, Saji donna lui un morceau de papier déchiré de son carnet. Il y avait inscrit un moyen de le contacter. Pourquoi pas ? Elle aurait peut-être besoin d'aide dans sa lutte contre son père. Mais le problème était que si elle demandait de l'aide à quelqu'un, elle lui devrait quelque chose en retour. Et on lui avait appris qu'il était bon de ne pas avoir de dettes. Voulait-elle en avoir avec cet homme ? Elle réfléchit et en conclut que ça ne la dérangeait pas.


- « Si jamais vous avez besoin d'aide, pour chercher votre frère. Ou pour quoi que ce soit. Et que vous voulez bien de moi... Je viendrais. »

Elle lui donna à son tour son adresse, afin qu'il puisse la contacter si besoin. Après tout, elle pouvait considérer cela comme une collaboration. Et ils avaient plutôt bien fonctionné, tous les deux.

- « Au fait ! Si je peux me permettre. Je vous conseille de garder votre carnet avec vos notes personnelles pour vous. Ça peut s'acheter cher, un objet contenant de telles informations. Et d'en avoir un second pour communiquer avec les autres. »

Elle n'avait rien de plus à ajouter, et visiblement lui non plus. Et ils devaient tous les deux rentrer chez eux pour panser leurs plaies. Elle lui adressa donc un sourire timide pour la première fois, afin de répondre à son signe d'au revoir, et repartit. Aussi silencieusement qu'elle était venue.

Spoiler:
 

_________________
Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 Banakane

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 https://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 https://www.ascentofshinobi.com/u227
Contenu sponsorisé

Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas

Recherche d'informations [PV Nobuatsu Saji]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: