Soutenez le forum !
1234
Le Deal du moment : -10%
Apple TV HD 4K 32Go (2021)
Voir le deal
179 €

Partagez

Examen d'insolence [Metaru Yamiko]

Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

Examen d'insolence [Metaru Yamiko] Empty
Mer 24 Oct 2018 - 16:46

Examen d'insolence

Complexe scientifique - Cabinet d'auscultation

Metaru Yamiko




Le départ pour Hayashi approchait à grands pas, et comme si cela ne suffisait pas ; entre les préparatifs et la conclusion des divers projets de l’institut qui devaient nous permettre de mener à bien notre mission ; j’avais appris que certains des ninjas qui avaient été assignés à cette expédition n’avaient tout simplement jamais été convoqués pour une visitie médicale. Cette dernière faisait partie d’un système que j’avais mis en place pour éviter qu’un nouveau cas « Mori Yuko » n’apparaisse. Cette visite plus que médicale me permettait aussi de savoir grosso-modo si nous avions parmi nous des éléments qui présentaient un risque pour le futur.

Ce jour-ci, en début de matinée ; j’attendais donc la venue d’une Chuunin dont j’avais bien malgré moi déjà entendu parler, et que j’avais indirectement rencontrée lors d’une sortie « pédagogique » spéciale genin. En soit, qu’elle ait réussi à passer entre les mailles de l’administration sanitaire de Kumo ne m’étonnait pas vraiment… Après tout, cela ne faisait qu’assez peu de temps que j’avais mis en en place de filtrage et il y avait beaucoup de personnes à voir, à Kumo. Reconduisant mon actuel patient jusqu’au couloir mettant ainsi un terme à cette visite, j’appelais le, ou plutôt, la suivante.

-Metaru Yamiko. Appelais-je en scrutant le couloir bordé de sièges occupés par une demie dizaine de patients –soit cinq. Je l’invitais donc à entrer dans le cabinet d’auscultation et allai m’installer derrière mon bureau. J’étais habituée à ce genre d’examen, ou plutôt d’entretien, j’avais rencontré dans ce même cabinet un nombre plutôt conséquent de personnes, de patients, de ninjas… Mais le cas de la Metaru était un peu plus particulier que les autres. Elle était devenue chuunin sans avoir son certificat d’aptitude signé de la main du directeur du complexe scientifique : une aberration. Bien, Yamiko… Dis-je en ouvrant son dossier qui était étonnamment vide.

Cela non plus ne me surprenait pas vraiment ; beaucoup de Kumojin semblait vouloir éviter la case hôpital…

-Je suis Ikeda Sazuka ; tu es là pour une évaluation. Nous devons savoir si tu es réellement apte au terrain. D’autant plus que tu participes à la Mission d’Hayashi… Alors, as-tu des problèmes de santé particuliers ? Handicapes… ou autres ? Si elle répondait oui, elle serait immédiatement renvoyée à la vie civile… Était-ce de la discrimination ? Oui, bien sûr. Puis je tendis la main vers elle. Place ton poignet dans la paume de ma main ; et réponds par oui ou non à mes questions.




Revenir en haut Aller en bas
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Examen d'insolence [Metaru Yamiko] Empty
Jeu 25 Oct 2018 - 16:02
C’est sans surprise que tu parcours la lettre qui tu tenais entre les mains. C’était une convocation à un examen médical. Curieusement, tu t’attendais à cette invitation comme si tu avais toujours su qu’un jour ou l’autre tu allais y avoir droit. Tu t’étais toujours dit que ceux d’en haut avaient omis cette étape avant de t’intégrer officiellement dans le corps armé de Kumo et qu’un jour ou l’autre ils allaient finir par remarquer l’omission. Et ce jour avait fini par arriver.

La convocation te laissait totalement de marbre. Tu ne te réjouissais pas car bien que tu t’attendisses à ce qu’elle tomberait un jour ou l’autre jamais tu ne l’avais espéré. Elle ne suscitait pas non plus en toi la moindre appréhension car tu n’avais rien à cacher au niveau de ta santé, aussi bien mentalement que physiquement. C’est donc avec ta sérénité habituelle que tu te rends sur le lieu de l’examen le jour J. A ton arrivé, deux patients attendaient déjà dans le couloir qui servait de salle d’attente puis deux autres s’étaient ajoutés lorsque celle qui était chargée de vous ausculter t’invite à rentrer dans son cabinet, après s’être libérée de son précédent patient.

Tu connaissais déjà cette femme pour l’avoir déjà rencontré durant le tournoi de Kaze et lors de l’assemblée d’hier qui avait pour objectif de vous débriefer, toi et d’autres shinobi du Village, sur une mission importante que vous allez mener très bientôt. D’ailleurs, la kunoïchi spécialisée dans le soin te fait comprendre que c’était pour voir si tu étais fiable pour ladite mission, entre autres, que tu étais en face d’elle aujourd’hui.

Tu fais ce qu’elle te demande sans le moindre mot ni résistance. Tout doucement, tu glisses ton poignet droit dans la paume de sa main tendue vers toi puis tu te remémores la scène qui t’as plus marquée à ce jour. Tu te revoies face à cet homme que tu haïssais au plus profond de ton être. Cette personne qui avait tué le Parrain que tu avais considéré comme un véritable père. Ce vipérin qui n’avait pas hésité à massacrer ses camarades et son supérieur pour se hisser en haut de la hiérarchie des organisations mafieuses du coin et qui n’aurait pas hésité à te tuer également si tu n’avais pas réussi à fuir jusqu’à Kumo. Ton envie de tuer cet être était tel que tes pulsions cardiaques s’affolaient malgré la placidité de ton faciès.

>> Non.

Tu mets un certain temps avant de lâcher la réponse à la question que l’Ideka t’avait posée. Tu disais la vérité mais la jeune femme devait sentir de l’irrégularité de tes pouls. Anomalie que tu avais provoquée exprès afin de te jouer d’elle. Tu ne la détestais pas personnellement, tu ne lui en voulais pas pour quelque chose mais, fidèle à toi-même, tu ne pouvais pas t’empêcher de chercher d’ennuis …

_________________
Examen d'insolence [Metaru Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

Examen d'insolence [Metaru Yamiko] Empty
Jeu 25 Oct 2018 - 17:48



Ma main refermée sur son poignet, je pouvais à présent à présent sentir son rythme cardiaque. Attendant qu’elle me réponde, je constatai assez rapidement de son irrégularité ce que je trouvais assez étonnant. Mensonge, stresse, nervosité ? Autre chose ? Et cela m’étonnait davantage encore lorsque j’entendis sa réponse. Un non tout ce qu’il y avait de plus simple, sans hésitation ni aucun autre signe de mensonge ou de nervosité ; justement.

J’en avais vu des personnes mentir, et ce n’était pas les premiers battements de cœur que je ressentais, ou que j’écoutais… Je ne savais néanmoins pas pourquoi il était si irrégulier. Peut-être souffrait-elle d’une maladie cardiaque, malgré son jeune âge ; et qu’elle n’en savait rien ? Cela pouvait tout expliquer. Néanmoins, avec une telle pathologie… Il y aurait d’autres signes…

-Tu es nerveuse ? Lui demandais-je simplement. Je pense que tu ne me mens pas… Mais ton rythme cardiaque ; soit tu es nerveuse, soit tu fais de l’arythmie. Haussais-je les épaules. Alors, essayes de te détendre… C’est ce qu’elle avait de mieux à faire autant pour elle que pour moi. Fausser ce teste même inconsciemment n’était pas… utile.

Puis autre chose me vint à l’esprit, qui pouvait aussi très bien expliquer ces fluctuations : je lui faisais de l’effet. Oui, c’était une hypothèse. L’excitation accélérait le rythme cardiaque et pouvait donner une impression de nervosité. Néanmoins, son visage ne laissait rien transparaître ; que ce soit de cette hypothèse ou des deux autres. Hum… On va faire autrement. Soupirais-je. Réponds toujours par oui ou non. Tu t’appelles Yamiko ? Tu es chuunin ? Tu vis à Kumo ? Tu es une Metaru ?

Une succession de questions qui n’avait que pour but d’établir l’archétype de ses pulsations, de ses réactions. Et surtout de me faire une idée quant à ce premier pseudo-échec. Cela faisait longtemps que je pratiquais la médecine, et cette Metaru n’était pas non plus la première que je « pratiquais ». Enfin, je ne perdais pas mon calme du coup, faire face à ce genre d’anomalie faisait partie du métier.

-Souffres-tu d’un handicape quelconque ? Repris-je finalement. Si ce n’était celui d’être nerveuse, ou excitée à l’idée que je la touche…


Revenir en haut Aller en bas
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Examen d'insolence [Metaru Yamiko] Empty
Ven 26 Oct 2018 - 14:55
Tu ne savais pas comment mais la jounin parvient à savoir que disait la vérité. L’irrégularité des pouls liée à un mensonge était certaine différente si elle avait été causée par autre chose. La jeune femme ne parvenait pas cependant à déterminer l’origine de ton problème. Tu avais donc réussi ton coup bien que tu ne fusses pas totalement satisfaite de la réaction de l’Ikeda. En effet, la jeune femme gardait son calme et tentait de trouver sereinement la source de l’énigme que tu avais déclenché volontairement afin de la dérouter. Il était clair que tu te retrouvais face à une personne qui savait contrôler ses émotions. La faire sortir de ses gonds serait sans aucun doute un véritable exploit.

Aimant le défi même le plus futile, tu t’entête à vouloir énerver la doctoresse. Alors qu’elle te fait un bilan approximatif de ton état avant de t’inviter à te détendre, tu cherches à l’analyser à travers tes yeux violacés fixés sur elle. Tu tentais de déceler la moindre perturbation chez la jounin à chacun de ses gestes, à chaque mot qu’elle prononçait … Ainsi, tu remarques son soupir juste avant de te poser des nouvelles questions. Tu esquisses un sourire en coin face à ta victoire bien qu’insignifiante avant de répondre d’une voix placide.

>> Oui … Oui … Oui … Oui.

Tu avais répondu positivement aux quatre premières questions sans chercher à mentir cette fois encore mais tu t’abstiens de répondre à la dernière qui était une question qu’elle t’avait déjà posée.

>> Combien de questions aussi débiles allez-vous encore me poser ? … Si vous n’êtes pas apte à faire votre travail, démissionnez donc au lieu de faire perdre du temps à vos patients comme vous le faites maintenant.

Tu t’étais exprimée d’une voix calme à l’image de ton visage alors que tu fixes sans vaciller ton interlocutrice.

Tu ne pensais pas à tes propos vipérins car en vérité tu cherchais juste à relever le défi que tu t’es lancé toute seule en faisant sortir l’Ikeda de ses gonds. Un challenge qui n’avait le moindre intérêt mais qui était ô combien digne de ta frivole personne ...

_________________
Examen d'insolence [Metaru Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

Examen d'insolence [Metaru Yamiko] Empty
Sam 27 Oct 2018 - 20:25



Etrange, très étrange. Sa réaction aux différentes réponses semblait d’un coup plus… sereine. Mais réellement. Comme si elle s’était calmée d’un coup. Une personne ayant quelque chose à cacher ou se reprocher ne pouvait être aussi calme, si « facilement ». Je soupirai légèrement alors que le dernier « Oui » venait conclure la série de questions. Enfin, pas tout à fait ; il manquait une réponse sur l’ensemble ; celle qui m’intéressait le plus. Oui, étrange, très étrange.

Mais outre son comportement étrange, ce qui me surprit davantage fut sa réponse. Au lieu de dire oui ou non… Elle venait de m’affliger d’une remarque que je percevais comme négative ; mais loin d’être vraie ou justifiée. Je n’allais pas souligner ce qui nous différenciait ; mais remettre les choses dans l’ordre ne pouvait pas faire de mal, à priori.

-Hum… J’en conclus que tu connais mieux mon travail que moi ? D’ailleurs, quel est ton travail ? Dis-je en parcourant rapidement le dossier de la jeune femme. Ah… Tu n’en as pas, évidemment. Tu te contentes d’être une Kunoichi… Rigolais-je légèrement... Recevoir des conseils ou une leçon d'une personne comme elle... Ô je ne portais pas de jugement, être shinobi de Kumo, faire partie des forces armées du village était un « métier » à part entière, mais… pas vraiment utile tout le temps. En fait je trouvais ça intéressant de l’entendre se plaindre. Il n’y avait pas que via son rythme cardiaque que je pouvais la « cerner ». Enfin… que ça prenne du temps... Je m’en fous ; cela prendra le temps que ça prendra. C’était à toi de voir si on continue d’en perdre, ou si en on gagne. Dis-je en haussant les épaules, et lâchant son poignet.

J’aimais bien écouter les problèmes des gens même si dans le fond je m’en fichais ; cela me distrayait et m’apprenait aussi, indirectement, à qui je parlais. Et, en l’occurrence, j’étais en face de quelqu’un… se voulant « irritant ».

-Tu devrais prendre exemple sur ta cousine, la Raikage. Laquelle pouvait être aussi irritante, par moment; mais ô combien appréciable lorsqu'on la connaissait.


Revenir en haut Aller en bas
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Examen d'insolence [Metaru Yamiko] Empty
Mar 30 Oct 2018 - 10:45
Sachant qu’il était fort inutile de continuer à fausser le résultat de tes pouls, tu abandonnes donc l’idée. Tes pulsations redevenaient alors normales alors que tu ne cesses de fixer l’Ideka. Tu avais vite compris qu’elle cherchait à te discerner à travers tes propos et ton expression et non uniquement à travers tes pouls.

Malgré le calme dont faisait preuve la doctoresse, par ses propos tu comprenais que tu avais réussi à l’atteindre. A présent elle semblait chercher à t’irriter en retour en tentant de te dénigrer. Tu ressentais presque de la déception face à une attaque aussi basse alors que tu attendais d’elle quelque chose de plus … haut niveau. D’autant plus que ses attaques ne te touchaient guère car n’ayant aucune estime de toi-même, elle pourrait très bien te rabaisser plus bas que terre que cela ne te ferait rien.

>> Si je connaissais mieux que vous votre travail, je serais déjà à votre place … Je ne suis pas comme vous. Je n’aime pas prétendre savoir quelque chose qui en réalité je ne maîtrise pas.

Il se livrait entre vous une sorte de combat pour savoir qui réussirait à faire craquer l’autre. Une bataille bien futile mais qui était pourtant bien là discrètement et tu comptais jeter de l’huile sur l’étincelle pour que celle-ci se transforme en braise.

>> Je me contente d’être une kunoïchi car c’est la seule chose dont je suis capable. Vous devriez faire pareil au lieu de vous cassez la tête avec un métier que vous ne maîtrisez pas.

En vérité tu ne voyais pas l’intérêt de t’investir dans un Village Caché que tu fréquentais que par pur intérêt. Tu ne te voyais pas être une kunoïchi au service de Kumo toute ta vie alors tu te contentais de faire le minimum qu’on attendait de toi jusqu’à ce que vienne le jour où tu partiras de cette prison dans laquelle tu t’étais enfermée afin d’atteindre ton ultime dessein. Occuper un poste spécifique au sein même de l’organisation shinobi du Village Caché des Nuages ne t’intéressait guère, quand bien même tu avais le potentiel pour en occuper un. La seule chose que tu espérais était de pouvoir intégrer l’organisation des assassins un jour. Tu n’espérais pas y briller mais tu te disais que cela rendrait certainement ta vie dans ce Village plus attrayante.

>> Vous parlez de cette Sorcière qui s’énerve pour un oui et pour un non ? Non, sans façon !

Par Sorcière tu désignais la Raïkage que tu avais eu l’occasion de rencontrer à ton arrivée à Kumo. Une jeune femme dont tu admirais la puissance et la brutalité mais beaucoup moins le manque de contrôle de soi. Tu avais réussi à l’irriter en seulement quelques secondes.

>> Si vous n’avez pas d’autres questions débiles à me poser, je peux m’en aller ?

_________________
Examen d'insolence [Metaru Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

Examen d'insolence [Metaru Yamiko] Empty
Jeu 1 Nov 2018 - 23:31



Je la laissais parler, ce qu'il fallait faire de ce genre de situation. Envenimer les choses, faire montre de répartie... Je pouvais le faire mais n'en voyais pas l'intérêt. Je savais ce que je vallais, il n'y avait que cette unique donnée qui comptait, et pas les remarques futiles d'une criminelle soit disant repentie. Si elle avait eu la moitié de mes connaissances; nous n'aurions probablement pas à cet instant la même discussion. Cela-dit...

-Effectivement, tu es une Kunoichi, une Chûnin plus précisément. Et tu t'adresses à cet instant à une Heidan. Je ne vais pas te rappeler dans quel cadre nous nous trouvons. Lui dis-je en l'observant. Effectivement, même si je n'aimais pas placer mon grade au dessus de la tête des autres, il était bien là; et lorsque la bienséance était absente, il était le dernier rempart au grand n'importe quoi. Kumo était très hiérarchisé, ce n'était pas pour rien.

Je l'écoutais toujours, répandre sa bile sur ce que je faisais; jusqu'à ce qu'elle n'évoque Reiko. Les sourcils arqués, signes de mon étonnement; je sentis mon cœur accélérer subitement, si bien qu'il était inutile d'avoir recours à un jutsu ou un quelconque geste médical pour le ressentir. Je me levai subitement, le sang ne faisant qu'un tour, et assénai une puissante gifle à la jeune femme, sans donner de signe avant coureur. Il était rare que j'emporte... mais là...

-Montre un peu de respect ! M’exclamais-je sur un ton ferme, presque brutal en me frottant l’intérieur de la main. Si tu te comportes ainsi à Hayashi... nous ne pourrons jamais être crédibles!



Revenir en haut Aller en bas
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Examen d'insolence [Metaru Yamiko] Empty
Mar 6 Nov 2018 - 14:34
L’Ikeda ne cherche plus à feindre l’indifférence face à ton insolence. Elle hausse le ton et te fait comprendre que tu lui dois le respect à cause de la position que vous occupez respectivement au sein de la hiérarchie de votre organisation ninja. Si seulement cette femme savait à quel point tu avais cure de ses arguments. Tu étais le genre à accorder le respect à qui tu jugeais le mériter et non à celui qui trônait au-dessus de toi. Tu étais capable de te montrer respectueuse envers un mendiant et odieuse envers un souverain. La preuve, présentement, tu tenais tête à l’Ikeda alors qu’elle était positionnée au-dessus de toi.

Malgré tes propos bien médisants, au fond, tu respectais en réalité cette Doctoresse. Seulement, l’insolente que tu étais ne pouvait pas s’empêcher de créer de problèmes. Le fait que tu la vouvoyais en était la preuve. En effet, le vouvoiement était peut-être quelque chose de banale venant de la plupart des êtres mais de ta part celui-ci était synonyme de respect sincère. Même Reiko, tu la tutoyais car tu n’avais aucune estime envers elle qui n’avait su te montrer que son côté méprisant bien qu’elle occupât la position la plus haute au sien de la hiérarchie politique de Kumo.

Tu fixes l’Ikeda d’un regard amusé alors que ton faciès arbore une expression de satisfaction. Une béatitude que même la gifle que la Doctoresse t’inflige ne réussit pas à effacer malgré la violence de la frappe qui fait vaciller ta tête sur le côté et mettre aussitôt en feu ta joue qui était pourtant habituée à recevoir des coups. Il semblerait que tu as trouvé le point faible de cette femme. Si elle s’était montrée indifférente face à tes propos visant à la dénigrer, elle avait riposté avec véhémence dès que tu avais parlé mal de la Raïkage. Comportement qui fait germer une idée plutôt déplacée mais pas impossible dans ta tête : que l’Ikeda éprouvait des sentiments pour la Metaru.

>> Ne vous inquiétez pas pour Hayashi. Je ne suis peut-être qu’une simple kunoïchi mais je n’ai encore jamais failli à mes missions.

Si autrefois, tu n’en faisais qu’à sa tête, aujourd’hui, pour parvenir à ton dessein personnel, tu faisais l’effort d’exécuter les ordres donnés même si la possibilité que ton désir prendrait le dessus sur la raison était toujours à prévoir. C’était sans doute grâce à ton comportement plutôt exemplaire lors des missions que tu avais obtenu le grade de chuunin.

>> Puis-je partir ?

Tu te montrais enfin plus docile maintenant que tu avais obtenu ce que tu cherchais : sortir l’Ikeda de ses gonds …

_________________
Examen d'insolence [Metaru Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Metaru G. Yamiko le Lun 19 Nov 2018 - 9:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

Examen d'insolence [Metaru Yamiko] Empty
Jeu 15 Nov 2018 - 13:08



Je ne savais pas à quel jeu jouait cette jeune femme, mais cela me déplaisait fortement. Le sourire qu’elle affichait laissait facilement penser qu’elle avait cherché cette situation, qu’elle avait voulu que je m’en prenne à elle. Ma réaction quant à ses mots m’avait d’ailleurs laissé perplexe, jamais auparavant je n’avais eu un tel geste à l’encontre d’une personne qui avait manqué de respect à une autre. Etait-ce l’effet Kumo ? De s’attacher à des personnes si bien qu’on en prenait la défense ? Cet endroit… m’avait ramolli. Sans conteste.

Mais finalement, cette autre Metaru… avait eu de la chance. Oui, que je sois si mesurée dans mes réactions ; que je ne sois pas trop déséquilibrée et prompt à faire usage de violence, gratuitement. J’avais réagis en suivant la graduation que j’appliquais dans mon travail ; en appliquant à chaque maux son remède, bien spécifique. Là, c’était une gifle, l’équivalent d’un antalgique qui avait eu pour effet d’adoucir la jeune femme, ou tout au moins de remettre certaines choses dans l’ordre.

-Tu as intérêt. Lui répondis-je, les sourcils légèrement froncés. Si tu fais le moindre faux pas, je peux te garantir que d’entre la Raikage et moi ; Reiko sera le moindre de tes maux. Repris-je sur un ton sec. Tu peux disposer, et effaces ce sourire de ton visage. Concluais-je dans un soupir en reportant mon attention sur un autre dossier. Ces comportements auxquels je ne prêtais attention que depuis que j’étais à Kumo… m’exaspéraient. Ils dénotaient un manque évident de confiance et d’estime de soi. Cette Yamiko me faisait un penser à… Yuko.


Revenir en haut Aller en bas
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Examen d'insolence [Metaru Yamiko] Empty
Lun 19 Nov 2018 - 22:57
Malgré la menace de la Doctoresse et sa réclamation, tu ne parvenais pas à effacer l’alacrité qui avait peint ton faciès alors que tu la fixes sans vaciller.

>> Merci pour la gifle, fais-tu d’une voix placide avant de te diriger vers la sortie sans même te retourner.

Etrange que de remercier une personne qui t’avais distribué une baffe mais c’était l’unique chose qui t’avais réellement marqué durant cette consultation. L’Ikeda avait certainement réussi à avoir les informations qu’elle attendait de toi si elle te laissait partir mais tu avais l’impression d’être venue pour rien. Tu pourrais néanmoins avancer que tu connaissais un peu mieux à présent cette scientifique qui faisait beaucoup parler d’elle au sein de Kumo par ses bonnes actions, seulement tu n’avais cure de son existence et de son importance. Tout comme elle ne te considérait certainement que comme ses nombreux patients qu’elle était forcée de fréquenter par devoir, pour toi elle n’était qu’une personne que tu devais côtoyer par obligation.

A peine la porte du cabinet refermée derrière toi, tu oubliais déjà l’Ikeda et ses menaces mais tu ressentais encore une légère chaleur au niveau de ta joue qu’elle avait maltraitée. Machinalement tu y passes une main tout en empruntant le couloir du bâtiment scientifique pour te retrouver quelques secondes plus tard à l’extérieur.

Tu lèves la tête pour essayer de voir la position du soleil afin de devenir l’heure qu’il était puis tu te décides à prendre la direction vers le centre-ville. En quelques minutes, tu te retrouves dans ton refuge du soir bien que le soleil fût encore assez haut dans le ciel. Tu avais envie de descendre quelques verres de saké avant de rentrer et naturellement tes pas t’avaient mené dans ce piteux taverne nommée Chez Chikamaru. Un établissement considéré comme le repère des scélérats de Kumo. Des gens peu recommandables préféraient fréquenter cet endroit plutôt qu’un autre car son propriétaire les laissait commettre certains excès tant que cela n’allait pas trop loin pour alerter la Police du Village et que les coupables remboursaient les casses. Ici, tu étais dans ton univers.

A peine tu t’installes au comptoir qu’un homme d’accoste. Il te salue puis te parle comme si vous étiez des vieilles connaissances alors que vous ne faisiez que fréquenter le même endroit. Tu le laisses causer sans participer à la conversation tout en vidant vos verres respectifs. Sous l’effet de l’alcool, l'homme finit par entreprendre de poser une main sur l'une de tes cuisses. Sans prévenir tu le gifles, essayant de copier l’Ikeda. L'audacieux personnage tombe misérablement de son tabouret et le peu des gens présents se mettent à applaudir.

>> C’est mieux qu’un coup de poing en fait, s'exclames-tu avec une certaine satisfaction ta paume ouverte vers toi.

C'était la première fois que tu talochais une personne car jusqu'à présent tu avais toujours usé de ton poing pour corriger un malotru. Étrangement, cela te plaisait assez car cet acte, bien que faisait certainement moins mal qu'un coup bien placé au niveau du faciès, avait le mérite d'être plus humiliant. Tu décides donc de l'adopter sans la moindre pensée envers celle qui t'avait inspiré …

Technique utilisée [à faire valider]:
 

_________________
Examen d'insolence [Metaru Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Contenu sponsorisé

Examen d'insolence [Metaru Yamiko] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Examen d'insolence [Metaru Yamiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: