Soutenez le forum !
1234
Partagez

Quant faut y aller (Wutu-Fuku)

Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Sam 3 Nov 2018 - 16:51
Quand faut y aller
Ft Kaguya Wutu-Fuku



Le grand jour est proche. Le grand jour est imminent. En fin de compte, le grand jour est là. Plus l'idée me traverse l'esprit, plus le stress grandit en moi. À quarante ans, arrêter de fumer va très certainement être l'épreuve la plus difficile que je vais connaitre depuis le décès malheureux de ma famille. Comment se débarrasser d'une habitude vieille de plus de vingt ans ? Elle fait partie de vous, malgré qu'elle vous détruise de l'intérieur vous ne pouvez vous empêcher de vous soumettre à elle tel l'homme faible devant une femme séduisante accoudée au bar. Mais les effets positifs quant à l'arrêt de mon addiction seront plus que bénéfiques. L'arrêt de la cigarette me délivrera une fois pour toute et je serais officiellement un homme libre.

C'est lors de notre escapade en compagnie de l'équipe sept que, après mûres réflexions, j'ai pris l'initiative d'arrêter de fumer. La fumée provoquer par la calcination du tabac serait mal vu quant à la discrétion imposé lors d'une potentielle épreuve de survie; nous serions bien trop vite repérable. Et mettre la vie de mon partenaire en danger est absolument impensable. Je ne me permettrais pas d'avoir la mort de quelqu'un d'autre sur les épaules. Il en est hors de question.

Un désaccord est à l'origine de cette décision. Du moins, une négociation musclée. Sur Ue, nous étions en pleine phase de repérage, d'apprentissage. Il nous fallait passer le temps en apprenant un peu plus sur les uns et sur les autres. Mon addiction à la nicotine a très vite été mise sur la table, faisant de mes camarades, des tuteurs ne souhaitant que mon bien. Evidemment, en tant que quarantenaire et plus vieux de l'assemblée, mon orgueil démentiel l'a forcément mal pris. Quel ordre pensaient-ils donner à leur ainé ? Mais mes valeurs sont formelles, qu'il soit plus jeune ou plus vieux, dans tous les cas je me dois de respecter la parole de mon supérieur hiérarchique. De plus, j'en avais fais la promesse à ma femme. Elle qui détestait cette saloperie dont je ne pouvais malheureusement pas me passer. Cette saleté me faisant destresser, passer le temps ou tout bonnement passer un bon moment. Je me rends compte que ce n'est seulement mon cerveau qui me somme de continuer de nourrir mon corps de ce poison.

Une balle en mousse entre les mains, allonger sur mon lit, j'envoie le boule au plafond avant de la rattraper et réitère indéfiniment l'action attendant l'heure fatidique. Le temps passe et ma boule au ventre ne cesse de grossir, signe d'un stress d'appréhension notable. Vais-je me dégonfler et fuir mes responsabilités ? Non, je vais faire face et respecter ma parole.

Déterminer, je me lève de mon pieu marchant avec convictions vers la sortie de mon appartement afin de rejoindre maitre Wutu-Fuku. Direction les rues du village, plus précisément près du plus grand lac du village, là où il m'a donner rendez-vous pour mettre un terme à mes démons.

Je suis prêt mentalement, le sevrage peut commencer.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4312-yuki-kuzan-finish
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Dim 4 Nov 2018 - 16:31
On pourrait croire qu’il est plus facile d’avoir à gérer des adultes que des jeunes débutants dans une équipe de shinobi, mais c’est faux. Il est vrai qu’ils sont plus expérimentés que les aspirants ninjas à peine recrutés et qu’ils ont déjà certaines compétences. Mais ils ont en conséquence une manière de voir les choses, et des habitudes qui sont ancrées depuis des années en eux. C’est le cas de Kuzan. Un genin quarantenaire et dépendant au tabac. Wutu-Fuku n’a pas demandé à être dans cette situation, c’est Shiori qui lui a imposé cet élève atypique. Les rapports entre eux sont cordiaux, mais le jeune chûnin voit bien que le fait d’avoir un chef d’équipe deux fois plus jeune que lui peut déranger le Yuki. Mais ce dernier a accepté de se remettre en question alors le jeune maître fera ce qui est en son pouvoir pour l’aider à se débarrasser de ses vieux démons.

Le temps qu’il a passé fumer est presque aussi long que le temps que Wutu-Fuku a passé sur terre. Autant dire que ce sevrage ne sera pas facile. La discrétion sur Ue est un prétexte : le Kaguya cherche surtout à le libérer de cette addiction pour sa propre santé. Qui sait si des dégâts irréparables n’ont pas déjà été causés aux poumons de Kuzan.

Pour cette tâche, le jeune homme a étudié les paramètres de l’addiction en détail. Il a avec lui un carton plein de sucettes. De quoi reproduire le geste de la cigarette, et la présence d’une sorte de bâton dans la bouche. Le geste est devenu un automatisme autant que la nicotine. Pour le reste, il n’y a pas de secrets. Privé de sa drogue, le corps du quarantenaire va passer par de nombreuses phases assez désagréables. La présence de son chef d’équipe n’est qu’accessoire, le principal combat, il va le mener contre lui-même. Cela ne se fera pas en quelques heures. Il n’y a pas de secret.

Le Kaguya attend Kuzan à côté d’un lac intérieur au village, au milieu d’un grand jardin public. Il espère que le cadre naturel lui permettra de se détendre un peu. Il arrive finalement, un air grave sur le visage. Il est invité s’asseoir.

-Bonjour Kuzan. Encore bravo pour l’effort que tu fais. Se remettre en question face à un « jeune » n’est pas facile, j’en fais l’expérience souvent dans ce village.

L’archiviste du palais de la brume n’est qu’un exemple qui lui vient en tête parmi tant d’autres. Il lui tend d’abord le carton de sucettes.

-Quand tu as envie d’une cigarette, prend une sucette à la place. Au moins, l’automatisme du geste que ton corps a assimilé sera contenté. Pour le reste. Je vais rester avec toi, jusqu’à ce que tu sois sevré. Jour et nuit. Pour te soutenir mais aussi pour éviter que tu fasses des choses que tu pourrais regretter. Si tes nerfs craquent et que tu as besoin de te défouler, tu t’en prends à moi. J’ai de quoi me défendre, ne t’inquiète pas pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Lun 5 Nov 2018 - 11:55
Quand faut y aller
Ft Kaguya Wutu-Fuku



Il est là. Sur le ponton, face au vent à regarder l'eau calme du lac. L'Homme qui me sauvera du malheur qui me ronge. Wutu-Fuku senpaï, le kimono branlant sous la brise. Avançant vers lui, ma gorge bâfre une énième gorgée de salive comme symbole d'un stress présent. Est-ce que je regrette ma décision prise d'arrêter le tabac ? Plus j'avance et plus mon esprit me tourne ne bourrique. Il ne veut pas mais ma conscience me pousse à battre mes démons. La raison pour laquelle je fais mes derniers pas, avant d'entendre les salutations de mon sensei.

La remise en question grâce ou face à un plus jeune que soit comme il me le mentionne est certes difficile à concevoir pour moi, un quarantenaire buté et inflexible sur ses conceptions des choses. Prétextant qu'il en ai lui aussi victime au sein du village avec les autres ninja de Kiri, il est soit disant la meilleure personne pour m'accompagner. Non. Il est le seul à pouvoir faire ça. Après tout, il est le chef de l'équipe sept. Il est l'Homme qui me sauvera la vie.

Néanmoins, la tête dans les nuages, je constate une boite pleine de sucette dans les bras du Kaguya. Il m'informe que comme première étape vers mon sevrage finale, il est important de substituer le geste de la cigarette par quelque chose de différent mais toujours en ayant un bâton dans la bouche. Ce geste, cette forme, fera croire à mon cerveau que je fume alors qu'en réalité, il n'en sera rien. J'ai déjà lu cette astuce dans de nombreux livre spécialisé mais ne m'y suis jamais essayé. L'occasion se présente donc aujourd'hui comme un symbole logique.

La main dedans, j'en pioche une bonne poignée en en mettant une dans ma bouche alors que les autres finissent au chaud dans une des poches de ma veste spéciale hiver. J'avais envie d'une clope alors comme il me le dit, si j'en ai envie, je prends une sucette. Son implication et son souhait de rester avec moi tout du long du sevrage afin que je sois définitivement soignée est remarquable. C'est une raison supplémentaire pour ne pas craquer et enfin être libérer.

Quelques minutes plus tard, je fini la confiserie. Le goût sucré reste un peu de temps sur mon palais avant de s'en extraire. Une envie remonte du bout de mes pieds, traversant tout mon corps avant de terminer dans ma gorge et d'exprimer en moi un besoin naturel ... d'en allumer une. Un seul souhait possible ? Une clope. Tout l'argent du monde ou une clope ? Une clope. Avoir la force de one shot l'homme au chapeau et délivrer le monde ou une clope ? Une clope. Me faire valider toute mes techniques cette après-midi ou une clope ? Une clope. Atteindre immédiatement les 1000xp ou une clope ? Une clope. Les exemples peuvent être encore nombreux et je sens peu à peu cette volonté de début de journée, déterminée à arrêter, s'évaporer peu à peu. Quand tout à coup ...

« Mais c'est pas vrai ça ! On peut pas marcher plus vite ?? Et il peut pas faire un peu plus chaud dans c'pays ? Histoire que les filles puissent profiter du lac tranquillement ?? Je sais pas même quel jour on est ! Senpai ! Vous êtes vraiment une fiotte ! Vous vouliez même pas qu'on reste tous ensemble sur Ue parce que vous avez peur d'une pauvre petite bête ! ... »

Et ça continue durant de nombreuses minutes. Premier symptôme; l'énervement et une irritabilité sans précédent cachant une frustration ultime.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4312-yuki-kuzan-finish
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Lun 5 Nov 2018 - 22:04
Kuzan, comme lucide par rapport au challenge qui l’attend, prend une bonne poignée de sucettes et en prend immédiatement une. Un infime soulagement dans le tourbillon de tourments qui s’annonce. Le Kaguya invite son disciple à s’asseoir au bord de l’eau. La journée est belle même si elle est fraîche, saison oblige. Cela n’empêche pas le parc d’être fréquenté par des promeneurs ou des gamins jouant aux shinobis avec des morceaux d’écorces et des feuilles mortes. Les premières minutes passent. Les veines du front du Yuki commencent à palpiter. La première étape du manque commence à se manifester : l’irritabilité et la frustration. Un mauvais moment à passer, sous réserve que ce sevrage soit un succès. Comme prévu, Wutu-Fuku est rapidement la cible de la frustration de son disciple. Tout devient prétexte à devenir agressif. Même les détails les plus insignifiants d’événements étant arrivés des semaines avant.

-Allons-nous promener un peu.

Une manière pour le Yuki de canaliser son énergie. Le duo commence à faire le tour du lac. Cette technique ne permet de gagner que quelques minutes. Le tempérament explosif de Kuzan refait donc rapidement surface. Il demande pourquoi ils n’avancent pas plus vite, comme pour arriver à une destination plus rapidement. Mais la destination est la fin de la dépendance et marcher plus vite ne l’aidera pas à se débarrasser du tabac. Sa frustration se dirige ensuite vers le climat du Pays de l’Eau, pestant sur le fait que le climat est trop frais et qu’une température plus clémente lui permettrait de se rincer l’œil en regardant des jeunes filles s’y baigner. La baignade est-elle seulement autorisée ici ? C’est une question qui mérite d’être posée.

Même les repaires les plus évidents disparaissent sous les couches de frustration. Il en vient à se demander quel jour il est. Puis l’insatisfaction le pousse enfin à diriger sa colère vers son chef d’équipe. Il lui reproche une prétendue lâcheté car il ne voulait pas rester sur Ue de nuit. Un prétexte totalement fallacieux et sans fondement. Et puis Kuzan a encore des progrès à faire sur la faune de Ue s’il pense que la chose la plus dangereuse s’y trouvant est une « petite bête ». Face à ce caractère instable, il vaut mieux rester pertinent et objectif, voir changer de sujet pour essayer de focaliser l’attention du Yuki sur autre chose.

-Disons que je préférais éviter cinq semaines de traitements antiparasites pour me débarrasser du ver qui rentre dans le corps humain via les chemins les plus sinueux et inattendus.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Mar 6 Nov 2018 - 12:56
Quand faut y aller
Ft Kaguya Wutu-Fuku



La sang bouillonne en moi pour une raison que j'ignore totalement. J'ai faim, j'ai froid, j'ai chaud, j'ai encore faim, je vois tout en rouge, je suis entrain de me transformer en fou. Est-ce ça les dangers d'une addiction ? Nous faire sombrer dans la folie comme punition lorsque l'on arrête ? Devons nous être soumis à nos pulsions ? Devons nous nous plier face à la difficulté que nous procure cette épreuve titanesque.

On marche sur les bord du lac et ma vue commence à se déformer. Je sombre dans la démence.

« Une sucette viiiite ! »

Qu'il ne le prenne pas pour lui, je me parle à moi même. La main perforant ma veste, j'attrape au travers une nouvelle sucette pour substituer mon envie maladive de cigarette et suce aussi fort que je peux me le permettre. Aspirant le sucre liquide de cette dernière, son goût de cola me fait oublier ma dépendance quelques secondes avant de m'ouvrir les yeux.

Les sucettes vont me sauver la vie !

Mais je m'emballe un peu trop vite et face à l'irritabilité dont j'ai preuve quelques minutes auparavant, Wutu-Fuku change de sujet et me parle de ver dans un traitement antiparasite de cinq semaines avec un corps humain dans un chemin boueux. la subtilité de sa phrase ne me dit pas grand chose, quant à sa compréhension elle est totalement nulle. Mais un sourire au visage, je confirme ses dires comme si je comprenais le sujet dont on est entrain de parler.

Mais cela fonctionne, la substitution de la cigarette par une sucette, parler avec le senpai, changer d'air ... Tous ces changements me font comprendre qu'il y a un monde en dehors de tout cela. Je décide alors de continuer sur cette voie afin de m'occuper l'esprit. Et en repensant, je ne connais pratiquement rien de l'homme qui nous guide, Ito et moi.

« Dîtes moi Senpai, je ne vous connais pas totalement mis à part le peu de temps qu'on se voit. Mais à part cela, j'aimerais bien vous connaitre un peu plus en détail si vous le voulez bien ? »

Dis-je avec un nouveau sourire, zappant complètement ce qu'il venait de me dire, mon cerveau étant encore sous le choc de l'arrêt de la cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4312-yuki-kuzan-finish
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Mar 6 Nov 2018 - 22:08
Les questions du Yuki perdent vite de leur intérêt. Il se détourne de ces préoccupations, seulement intéressé par l’obtention d’une nouvelle sucette afin de remplacer la précédente, au point de presque déchirer sa veste. Ce sevrage risque de lui coûter cher en vêtements. La tension redescend d’un cran alors que le quarantenaire affiche désormais sur son visage un large sourire naïf, ce qui change radicalement avec son comportement d’il y a à peine quelques minutes. Occuper l’esprit de Kuzan semble lui permettre de mieux supporter les conséquences du manque. L’esprit humain est vraiment étonnant pour pouvoir passer du coq à l’âne de cette manière… La nouvelle lubie du Yuki est d’en savoir plus sur Wutu-Fuku. Le chûnin connait l’histoire personnelle de son élève grâce aux documents auxquels il a eu accès au moment de la formation de l’équipe. Mais eux n’en savent pas beaucoup plus sur lui. Le jeune homme n’est pas du genre à raconter sa vie à ses connaissances les plus proches, alors à ses deux genins ce n’est pas la peine d’y penser. Néanmoins, pour le bien du sevrage, il accepte de se livrer un peu, espérant que cela aidera.

-Hé bien… qu’est-ce que je pourrais dire ? J’ai 21 ans… Mon plat préféré est le riz au curry… Pour la boisson, c’est le thé. J’ai horreur de l’alcool. J’aime jouer de la flûte pendant mes heures perdues mais je ne suis pas très bon… La prochaine c’est un secret donc ne le dit à personne : je ne porte pas toujours le même kimono… j’en ai plusieurs exemplaires, je les ai achetés un jour à un marchand qui ne savait pas quoi en faire… la meilleure affaire de ma vie. Sinon… je n’ai de Kaguya que le nom et le Kekkei Genkai, tu t’en sera rendu compte.

Pour l’instant il reste vague, mais il se doute bien que ce n’est pas ce que Kuzan veut entendre.

-Les autres Kaguyas m’ont toujours détesté parce que je ne suis pas comme eux. Un fou du combat assoiffé de sang. Même mes parents, quand ils étaient encore en vie, ne cachaient pas leur mépris. Ceux comme moi, ou Shyko, mon ancien chef d’équipe… Nous sommes vu comme des erreurs, des faibles (quand bien même on arrive à être promus chûnin et pas eux). On ajoute à cela les coups quotidiens quand j’étais gamin « parce que ça forme la jeunesse » et tu arrives avec un jeune adulte qui déteste son propre clan. Maintenant que je suis en moyen de me défendre (ou pour être plus précis, de les no-diff parce qu’ils sont incapables d’inventer de nouvelles techniques et ne font que recycler celles du clan), ils ne prendront plus le risque. Je ne leur parle pas, ils ne me parlent pas, et c’est très bien comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Mer 7 Nov 2018 - 17:51
Quand faut y aller
Ft Kaguya Wutu-Fuku



Dans un blanc se mettant entre nous, le Kaguya s'exprime sur ses goûts et ses couleurs. Ce qu'il aime manger, boire, pratiquer lors de ses jours de repos, sa passion des kimonos et ses week-end au marché pour dénicher les bonnes affaires. Intéressant mais pas totalement dans ce que je souhaites savoir. Il se tait alors quelques secondes avant de m'en apprendre un peu plus sur sa vie.

Son clan, sa façon d'être, lui aussi était la risée des autres. Ou il l'est toujours aux yeux des grands de son clan. Parce qu'il n'est pas une brute épaisse, réfléchit aux conséquences de ses actes et ne suit pas bêtement les règles, les membres de son clan le traitent comme un moins que rien, quelqu'un indigne d'être des leurs. Ce qui est totalement stupide. Parce qu'on décide de ne pas suivre le reste du groupe les yeux fermés, parce qu'on décide d'avoir notre propre personnalité et notre propre façon de pensée, cela fait de nous la honte de tout un clan ? Si c'est ça, autant s'en détacher et vivre sa vie comme on l'entend. Mais ce serait comme un acte de trahison envers les siens ... Néanmoins lui comme moi faisons preuve d'une intelligence légèrement supérieur, ce qui dans son cas, s'est permis de grimper en flèche dans la hiérarchie Kirijin et à prouver à tous qu'il était meilleur d'eux.

Un bel exemple de vie se dresse devant moi, ce qui me fait totalement oublier mon envie de tabac dans l'immédiat.

« Haha ce qui est important c'est que vous restiez vous-même sans prendre compte des critiques des autres. Et à première vue, vous vous en tirez merveilleusement bien ! »

Aspirant une énième gorgée de sucre, je me délecte de ma sucrerie avant de moi aussi balancer une vérité sur mon cas. Pas de raison qu'il soit seul à se livrer. Après tout, c'est un des rares moments où on se retrouve seul tous les deux. C'est ce genre de moment

« Pour ma part ... Je dois vous avouer que je suis un peu le maillon faible de mon clan. Un quarantenaire Genin alors qu'il a tout fait durer les conflits pour sauver ce pays et construire le village où le peuple de Kiri vit désormais, c'est frustrant. Mais j'en suis pas totalement innocent, comme à peine des dernières pierres posés, j'ai défais mes valises et me suis reposer sur mes lorries sans aucuns entrainements depuis. Je pense également que les décès de ma femme et de ma fille m'ont fais perdre mon pouvoir d'en tant et mon talent ... Mais je suis ambitieux et je sais que j'arriverais à mon objectif final tout en regagnant la force qui faisais de moi ce Yuki redoutable ! Qui sait, peut être qu'un jour on pourrait se faire un entrainement ensemble et déployer notre plein potentiel ! Hahaha ! »

Toujours le sourire aux lèvres, je lui fais signe en direction d'un salon de thé présent au coin de la rue adjacente. Lui qui aime les thés, il ne devrait pas être déçu et cela pourrait m'occuper.

Phase deux: Se sortir l'idée de fumer de la tête. Ne pas y penser. S'occuper un maximum.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4312-yuki-kuzan-finish
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Mer 7 Nov 2018 - 22:22
Kuzan répond à son maître qu’il est important qu’il reste lui-même et qu’il n’a pas à prendre compte des critiques des autres. Peut-être s’est-il mal exprimé. Il parle certainement des critiques négatives et infondées… Wutu-Fuku n’est pas contre la critique constructive et bien formulée, qui permet d’aller de l’avant. Mais il est certain que ce n’est pas le genre de retours qu’ont les jeunes membres du clan Kaguya quand ils sortent du rang. Avec le temps, il a appris à s’affranchir des commentaires toxiques de ce genre. C’est la meilleure chose à faire de toute manière. Agir par la force ne fera pas changer les mentalités. Peut-être qu’ils ne diront plus rien, mais ils n’en penseront pas moins. L’idéologie restera la même. Le Yuki termine son intervention par la constatation que le Kaguya se débrouille très bien malgré les conditions.

-Merci. Mais je t’avouerais que je trouve que j’ai été promu chûnin un peu trop tôt… ça s’est accompagné de la constitution de notre équipe, avec Ito. C’était peu après l’attaque menée sur le village… Le Mizukage a dû voir en moi une personnalité stable et assez lucide pour lui confier une équipe. Ou peut-être qu’ils n’avaient pas de meilleur option… Bref.

Le genin en vient à croquer le sucre des sucettes. Il y va sans retenue. Il ne faudrait pas non plus qu’il devienne diabétique… Il semble également lucide par rapport à son excès. Le Yuki fait également preuve de confiance envers son chef d’équipe puisqu’il se livre également à lui. Il détaille ce que Wutu-Fuku sait déjà. Une stagnation, conséquence d’une longue période sans entraînements. L’inaction est le pire ennemi du shinobi, car ce dernier rouille très vite. Il finit également par évoquer les décès de sa femme et de sa fille. Un sujet très délicat, que le chûnin s’était retenu d’aborder jusqu’ici, ne sachant pas ce qu’il devait faire de cette information. Le Kaguya n’avait pas beaucoup d’affection pour ses parents aussi estime-t-il être mal placé pour bien comprendre la peine immense qu’il a dû ressentir.

Malgré les drames, le quarantenaire décide de ne pas être un esclave de son passé. Ce deuil sera éternellement une partie de lui, mais il faut aller de l’avant. C’est dans la rigueur et la vie de shinobi qu’il souhaite changer sa vie et redevenir le redoutable combattant qu’il a été par le passé.

-Peut-être pourrons-nous nous entraîner ensemble à l’avenir, oui… Mais il y a un temps pour tout.

Et pour l’instant, il est le temps du thé. Une alternative au sucre qui fera du bien à Kuzan. Le breuvage chaud fera également du bien au chûnin par ces froides nuits d’hiver. Un établissement qu’il ne connait pas… Peut-être une future bonne adresse à retenir. Mais… pourquoi le personnel de l’établissement semble connaître le Yuki ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Jeu 8 Nov 2018 - 13:49
Quand faut y aller
Ft Kaguya Wutu-Fuku



La raison de sa nomination en tant que Chûnin ? Le souhait du Mizukage de former rapidement des Genin prometteurs à la suite de l'attaque que Kiri a subit afin de leur permettre à leur tour, de prendre sous leurs ailes des Genin comme moi et Ito. Ce qui semble assez cohérent pour une meilleure défense du village. Les attaques étant redoutés dans chaque nation, Kiri ne doit pas en subir de nouvelle. Cela pourrait ternir l'image de ce dernier tout comme révéler la faiblesse du village. C'est pour cette raison que je dois également devenir un shinobi supérieur afin de veiller sur la génération future.

C'est alors qu'il accepte que l'on se combatte mais dans un temps futur. Car comme on l'aperçois, il est l'heure du thé.

Nous nous dirigeons alors vers le shop spécialisé dans ce dernier. Poussant les portes papillons, nous entrons. Fait entièrement de bois, l'enseigne est propre et bien agencé. De l'encens y brûle, laissant une agréable odeur flotter dans l'enceinte de l'établissement. Je m'avance alors vers le comptoir principale et salut notre hôte en m'inclinant tout en joignant les mains.

« Oh ! Salut Kuzan ! Comment vas-tu ? »
« Oy Aikio ! Très bien et toi ? Comment se porte ton salon de thé depuis le temps ? »
« Et bien écoute super ! Depuis que tu nous as aidé à reconstruire l'établissement depuis cette attaque sur le village, les affaires se portent bien mieux ! Je ne saurais jamais comment te remercier !? »
« No problem ! C'est mon boulot d'aider les autres ! »

Depuis l'attaque, nombreuses sont les actions que je m'efforce de faire pour que le quotidien des victimes de cet attentat soit meilleur de jour en jour. On peut me traiter de fou, de dépravé, de pervers, mais ceux qui saliront mon nom en m'accusant de ne rien faire pour la communauté subiront mon courroux. Personne ne me connait entièrement mais pourtant ils me jugent comme s'ils avaient grandis avec moi. C'est déprimant en y repensant ...

Je demande alors deux thés verts, citron et miel, tout en nous dirigeant vers l'un des tables libres. A même le sol, nous nous installons sur les zabuton et attendons notre commande. J'espère qu'avec tout ça, mon aide apporté à Aikio, ma présence d'un un lieu qui n'est pas un bar où l'on peut draguer des femmes à volonté etc montrera à Wutu-Fuku sensei que je ne suis pas celui qu'il pense réellement. Et ça, ce n'est très certainement pas écrit sur ses petites fiches conventionnelles.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4312-yuki-kuzan-finish
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Sam 10 Nov 2018 - 0:26
Effectivement, le genin est familier de l’établissement. Au point que l’homme au comptoir est en mesure de l’appeler par son prénom et de le tutoyer. Bien loin des bars insalubres dont le Yuki aurait l’habitude selon certaines rumeurs… Quoi qu’il en soit, le gérant remercie le shinobi pour son implication dans la reconstruction du salon de thé, précisant que c’est son rôle de ninja d’aider les autres. Mais ce n’est rien d’exceptionnel non plus. Beaucoup de kirijins ont aidé à reconstruire le village, il y avait même des missions pour ça.

Kuzan commande deux thés verts aromatisés au citron et au miel tandis que son chef d’équipe prend le temps d’admirer l’architecture rustique de l’établissement. Une fine odeur d’herbes aromatiques flotte dans l’air, dispersée par plusieurs encens qui brûlent çà et là. Le duo se dirige ensuite vers les petits tapis où ils s’installent pour attendre leur commande. Les autres tables ne sont pas occupées mais l’heure de la journée ne se prête pas à un thé… la majorité des gens sont déjà au travail à cet heure de la journée. De véritables glandeurs, ces shinobis. Payés à ne rien faire.

Après une courte attente, le serveur revient avec deux tasses à l’apparence cohérente avec le reste de l’identité visuelle du salon de thé. Le Kaguya pose ses deux mains autour de sa tasse afin de bien s’imprégner de la chaleur qu’elle dégage et qui ne peut qu’être bienvenue par ce début d’hiver si rude et propre au Pays de l’Eau.

-Pfiou, ça fait du bien…

L’homme sage sait qu’il est déconseillé de boire un thé qui vient juste d’être préparé. Gare à sa langue dans le cas contraire. Pour l’instant, le jeune homme se contente de pencher la tête vers sa tasse et de s’imprégner du mélange d’odeurs qui émane de son breuvage.

-Je vois que tu viens souvent ici… Vous vous connaissez bien pour pouvoir vous appeler par vos prénoms respectifs.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Sam 10 Nov 2018 - 11:58
Quand faut y aller
Ft Kaguya Wutu-Fuku



Aikio nous amène les thés fumant et embaumant notre espace de dégustation tout en nous souhaitant une agréable appréciation du goût fruité de ces derniers. Prenant sa tasse à pleine main, soulager de ressentir la chaleur, le teint de Wutu-Fuku senpai reprend des couleurs. Passant de blanc violet à blanc rougeoyant. Nous soufflons alors sur nos tasses respectives avant de nous réchauffer par un premier trempage de lèvres. Ce goût citronné mélanger à la douceur du miel est sans doute ma saveur préféré de thé vert. Je pourrais en boire jour et nuit sans problème. Même si pour l'instant je préfère plus le saké accompagné d'une bonne clope.

Clope. Fumer. Interdiction sous peine de sanction. Je sens mon sang commencer à bouillir, me provocant une nouvelle crise, une nouvelle envie. Une sucette ? Mais bordel ! J'en ai rien à foutre.

« Je vois que tu viens souvent ici… Vous vous connaissez bien pour pouvoir vous appeler par vos prénoms respectifs. »

Oui c'est bien bien, parlez moi Senpai ! Faites moi changer d'air, de penser !

« Oui ! Je les ai aider à reconstruire lorsque le village a subit l'attaque. Comme de de de nombreux shinobi qui qui qui ont aidés les les les civils à remettre sur pieds le le le village ! »

Mais bordel qu'est ce qu'il m'arrive ? J'me mets à bégayer maintenant ? Et c'est quoi que je sens là ? Mon oeil à l'air d'avoir une contraction répété de la paupière qui me donne l'air d'être complètement fou. Peut être qu'une sucette m'aidera à passer cette crise. J'espère qu'il ne s'en rend pas compte. La honte ... !

Déballant une nouvelle sucette, je substitue mon envie de cigarette pour une nouvelle sucrerie qui me fera très certainement attraper un diabète monstre dans au moins deux jours. Je me dois de trouver une autre échappatoire pour me contrôler. Mais quoi ?

Je décide alors d'inspirer et d'expirer calmement après avoir placer le bâtonnet sur le côté de ma tasse, au sein de la petite coupole qui l'accompagne. Regardant le Kaguya d'un air désespéré, mon regard change et se transforme en une sorte de rage profonde à son encontre. Comme une sentiment de haine s'empare de moi. Tapant du poing sur le sol, mes nerfs commencent à lâcher prise et je m'effondre en larme, désespéré de ressentir ce combat à l'intérieur de moi. Comme l'impression que je vais explosé, je demande à ce qu'on me tue.

« Senpai ! Aidez-moi !!! J'vous en pris ' »

Quelle sensation insupportable. Une nouvelle crise en vue.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4312-yuki-kuzan-finish
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Sam 10 Nov 2018 - 17:24
Après avoir longuement soufflé sur sa tasse, Wutu-Fuku ose enfin y tremper ses lèvres. Effectivement, le goût est à la hauteur de l’odeur qui s’en dégage. Il est néanmoins encore trop tôt pour boire cul sec, sous peine d’avoir des brûlures d’estomacs. Les vapeurs du récipient cachent un temps le visage de Kuzan à son chef d’équipe, mais quand elles se dissipent, il peut voir un regard crispé. Par sa précédente phrase, le Kaguya tentait d’attirer l’attention du Yuki afin qu’il ne se focalise pas sur son manque. Il apprend donc au passage qu’il a aidé à reconstruire l’établissement. Néanmoins les mots du quarantenaire se répètent parfois. Puis la paupière de son œil commence à décrire des mouvements étranges.

-Euh… ça va ?

L’homme d’âge mur ne dit rien et se contente de retirer sans ménagements l’emballage d’une nouvelle sucette avant de l’enfoncer avec vigueur dans sa bouche. Une nouvelle crise en vue ? Le chûnin se tient prêt à réagir dans l’urgence. Surtout qu’ils sont dans un lieu public, certes avec une affluence plutôt modeste, mais des dégâts collatéraux restent possible. Le substitut ne semble plus suffire car Kuzan décide de placer sa sucette dans sa tasse avant d’inspirer et d’expirer lourdement pendant quelques instants.

Une succession d’émotions s’enchaînent dans le regard de son disciple. D’abord un certain désespoir, puis les vaisseaux sanguins dans ses yeux craquent, lui donnant comme un air enragé. Mais il semble assez lucide pour passer sa rage sur autre chose que sur les autres car c’est finalement le sol du salon de thé qui déguste. La rage inhibe certainement la douleur qu’il a dû ressentir en écrasant sa main sur un sol somme toute solide. Puis les émotions qu’il tente de résorber se déversent sans aucune barrière. Le genin implore l’aide de son senpai.

Que faire ? Les autres clients du magasin commencent à regarder dans leur direction. Même le fameux Aikio commence à faire les gros yeux en regardant dans leur direction. Les sucettes semblent avoir atteint leurs limites… Wutu-Fuku se lève et contourne la table d’un geste vif, avant de se mettre à genoux et se prendre Kuzan dans ses bras, faute de savoir quoi faire de mieux. Un rapprochement physique prématuré mais justifié par l’urgence de la situation.

-Tu es plus fort que ça Kuzan, tu as surmonté bien plus dur… ça va aller…. Ça va aller.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Dim 11 Nov 2018 - 15:21
Quand faut y aller
Ft Kaguya Wutu-Fuku



Stress, énervement. C'est impossible. Je ne pensais pas que ce serait si dur. Cette épreuve n'est peut-être pas faite pour moi ? ... Suis-je faible si j'abandonne maintenant ? Même après le chemin parcouru, je ne sais pas si je suis assez fort en fin de compte pour ce genre de chose. La cigarette me manque et mon envie d'y mettre fin se dissipe peu à peu. Je me sens tomber dans le désespoir en moi est bien trop grand et me tire vers le bas. Je sens que je vais craquer ... je vais craquer .. !

« Tu es plus fort que ça Kuzan, tu as surmonté bien plus dur… ça va aller…. Ça va aller. »

En un éclair, Wutu-Fuku se retrouve à côté de moi avant de me serrer fort dans ses bras. Un câlin ? Mais pas n'importe le quel. La chaleur que dégage son corps me pénètre et me fait ressentir les sentiments qu'il a envers moi. Espoir, soutien, envie; par ce geste, il me transmet sa force et sa détermination quant à me faire arrêter la cigarette. Un sentiment et un geste fort qui, de loin pourrait s'apprêter à une scène homo, me font ressentir la volonté qu'il souhaite me transmettre.

Une force me gagne de nouveau, mes convictions se reforge comme de nouvelles résolutions. Je remonte à la surface, me dégageant de cette sensation d'étouffement et serre à mon tour mon senpai, une fois l'air étonné sur mon visage dissipée. Le soutien de mes proches, de mon maitre, de mes amis dans cette épreuve me sont importantes et ici j'en ai la confirmation. Car sans eux, jamais je n'aurais pu me convaincre d'arrêter le tabac.

Si j'en suis ici aujourd'hui, c'est grâce à eux. Alors ...

« Merci. Merci Senpai ! »

Mes muscles se relâchent et se trop plein d'émotions me donne un coup de barre. Mes paupières se ferment peu à peu. Alors je m'empresse de reprendre une dose de théine afin de me remettre d'aplomb.

Moi qui pensait qu'il était froid et indifférent, Wutu-Fuku me surprend de jour en jour. Quelle sera la prochaine étape ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4312-yuki-kuzan-finish
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Dim 11 Nov 2018 - 18:48
Le soutien moral et physique du jeune Kaguya semble faire son effet. Immédiatement, il se relâche, et la tension qui était en lui s’évapore très rapidement. Il est vrai que ce geste pourrait être assimilé à de l’homo-érotisme de loin mais il n’en est rien. Et il se moque de ce que d’éventuels témoins pourraient penser. Le principal objectif est que la crise de manque de son disciple passe, et c’est une réussite. Kuzan a perdu sa famille il y a des années maintenant. Y a-t-il vraiment quelqu’un qui lui ai fait un câlin sincère depuis, les filles de joies rémunérées grassement ne comptant évidemment pas ?

Peut-être avait-il besoin de sentir la volonté de quelqu’un d’autres à le sortir de sa dépendance ? Qu’il n’est plus seul dans ses objectifs. Une équipe ninja n’est pas une famille, loin de là. Mais elle rapproche tout de même ses membres. Pendant qu’il se relève, le Yuki remercie sincèrement son maître pour ce pur geste d’amour viril et non tendancieux. Le chûnin va reprendre tranquillement sa place. Heureusement dans l’agitation, le thé ne s’est pas renversé. Heureusement, car Kuzan commence à piquer du nez visiblement. Les changements d’humeurs soudains sont manifestement très gourmands en énergie… Les propriétés du thé seront bienvenues pour l’aider à rester éveillé pour la suite. Mais il est évident qu’un cap mental a été franchit par le quarantenaire dans la guerre qui l’oppose à lui-même. Une guerre dans laquelle il n’est pas seul.

-Oui, ne t’endors pas, il est un peu tôt…

Le genin reprend peu à peu des couleurs. Wutu-Fuku lui tape amicalement sur l’épaule.

-Hé. On ira manger des sushis après si tu veux.

Le chûnin est au fait de l’intérêt de son élève pour les différentes déclinaisons du poisson cru. Une autre addiction, mais beaucoup plus seine, et qui n’a pour conséquence d’une couche de gras ou dans le pire des cas, un ver gastrique, mais rien de mortel.

-Si tu as besoin de dire certaines choses, profites-en.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Dim 11 Nov 2018 - 19:19
Quand faut y aller
Ft Kaguya Wutu-Fuku



Une tape amicale sur l'épaule et quelques mots comme nouveau soutien. Je retrouve des couleurs tout en me redressant et en me délectant d'une gorgée de thé, avant de remercier d'un signe de tête l'homme qui m'aide à combattre mes démons; mon sensei.

Le temps se fait long, l'impression de ne pas fumer depuis des semaines se fait ressentir. Alors que ça ne fait qu'une petite journée. Tristesse et malheur. Mais le mot sushi, sortant de la bouche du Kaguya, me fait dresser sur mon coussin. Les yeux en coeur, fumant de bonheur, je termines ma tasse et en demande une seconde afin de faire passer le temps.

Néanmoins, dans mes rêves gastronomiques, les nouvelles paroles de Wutu-Fuku me sortent de mon utopie. Il pense que j'ai des choses sur le coeur, des choses qui, si je déballe mon sac, je me sentirais peut être mieux. Pourtant, j'ai beau y réfléchir, le regardant avec les yeux écarquillés, je ne sais pas ce qui peut me faire tant de peine. Ce qui évite mon esprit lorsque je fume l'une de ces cigarettes pour m'éviter de trop y penser. Peut-être que ...

« J'en ai très certainement marre qu'on me prenne pour l'idiot du village. Je ne mérite pas ça. J'ai fais tant de chose pour que ce village existe et persiste jusque là, les gens ne voient en moi que l'homme qui poursuit les femmes de Kiri dans la rue ou les bars. Mais est-ce si facile de porter un jugement sur quelqu'un sans même le connaitre ? Peut être bien que oui ... Après tout ça, ma femme et ma fille me manque. Mais plus les jours, plus j'arrive à en parler et à faire mon deuil. Je veux vraiment réussir et parvenir à faire attendre mon nom aux quatre coins du monde. Un jour, les gens reconnaitront ma valeur. »

Un silence s'installe, avant que je ne reprennes.

« Mais peut être que c'est aussi un problème que j'ai en moi. Comme un gamin, je souhaites porter l'attention du monde sur moi. Sûrement la crise de la quarantaine qui dure depuis deux ans hein ? Hahaha »

Malgré une peine au fond de moi que je n'identifie toujours, je prends toujours les choses du bon côté. C'est tout moi.

« Vous reprendrez un autre thé ou vous souhaitez y aller ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4312-yuki-kuzan-finish
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Lun 12 Nov 2018 - 21:00
Les propriétés du thé, en plus de l’annonce d’une dégustation prochaine de sushis, fait reprendre des couleurs au Yuki. Le quarantenaire est un grand amateur du poisson cru sous toutes ses déclinaisons, il n’y a pas besoin d’avoir des fiches détaillées pour le savoir, sa réputation le précède. C’est l’annonce dont il avait besoin : la nourriture peut être une addiction et c’est certainement vrai dans un sens pour Kuzan. La débauche de nourriture permettant de noyer la peine de la perte de sa famille. L’activité de shinobi permet de ne pas grossir malgré une alimentation que l’on pourrait qualifier de peu équilibrée.

Le dernier commentaire de Wutu-Fuku fait néanmoins sortir son disciple de cette espèce de transe alimentaire. Ses yeux s’écarquillent. Puis un court silence, une réflexion interne. Peut-il en parler, à quelqu’un qu’il ne connait pas depuis si longtemps ? Le Kaguya a pourtant montré qu’il n’était ici que pour l’aider. Sur son temps libre de plus. Ce qui devait sortir sort donc. Kuzan en a assez d’être considéré comme l’idiot pervers du village, tel un ero-sennin. Il en a assez que l’on retienne ses déboires récents plutôt que ses actes passés dans le sens de la construction du village. Vient aussi la douleur de l’absence de sa femme et de sa fille. Une blessure qui ne se soigne réellement jamais, mais qui peut s’atténuer avec le temps, pour autant qu’on accepte d’aller de l’avant. Pour cela, il s’est trouvé un nouvel objectif : faire en sorte que son nom soit connu aux quatre coins du globe, dans un besoin de reconnaissance.

-Tu m’as déjà prouvé ta valeur, Kuzan.

Rien que la capacité à se remettre en question et à affronter ses propres démons place le Yuki au-dessus d’une bonne partie de l’humanité aux yeux du Kaguya. Quoi qu’il en soit, le genin détend un peu l’atmosphère en disant que c’est certainement un effet de la crise de la quarantaine. Le chûnin finit son thé, ce qui pousse son élève à lui demander s’il en souhaite un autre.

-Non, ça ira. Je serai un mauvais maître si je te tenais loin des sushis plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Lun 12 Nov 2018 - 21:59
Quand faut y aller
Ft Kaguya Wutu-Fuku



« Tu m’as déjà prouvé ta valeur, Kuzan. »

De nouvelles paroles qui me vont droit au coeur. Qui me touchent. Qui me confortent dans mon idée de devenir un homme meilleur, passer outre le décès de mes proches. Le Kaguya est de plus en plus surprenant et notre relation se renforce depuis le début de cette journée. Mon estime ne cesse de grandir par rapport à lui.

Refusant une nouvelle tasse de thé, Wutu-Fuku me propose alors de nous prendre la route en direction du stand de sushi afin de continuer ma thérapie. Car c'est vrai, la nourriture me permettra très certainement d'oublier mon envie de cigarette. Et puis je commence à avoir faim. Une fois encore.

Une nouvelle fois dans les rues du village, nous marchons malgré un froid hivernale toujours plus intense. Le senpai se frotte les mains, témoignant d'un frisson le parcourant. En le voyant, j'aimerais lui transmettre mes capacités héréditaires mais je risquerais de le transformer en un glaçon géant, glissant sur les pavés de Kiri. Ce serait quand même triste ...

« Senpaï, je voulais vous demander ... Votre sagesse, vous l'a tirer d'où ? Parce que vous êtes le seul jeune de ce pays que je trouve aussi responsable et sérieux ! Vous avez toujours été comme ça ou c'est grâce à votre vécu ? Ah et puis pour vous remercier de m'aider dans cette épreuve, je vous paye les sushi ! Comme preuve de notre amitié et mon respect envers vous. »

Une question que je me suis toujours posé depuis notre première rencontre. Mais c'est ce qui fait de lui, déjà, un grand shinobi. Un homme de valeur comme il s'en fait de plus en plus rare.
Et c'est alors que nous arrivons à la boutique de sushi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4312-yuki-kuzan-finish
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Ven 16 Nov 2018 - 0:16
La promesse des sushis futurs permet de changer les idées des deux shinobis. Même si Kuzan est plus impacté par cette perspective car cela lui permet d’ignorer les conséquences de son addiction. Un manque qui hurle comme une bête féroce en cage, prête à détruire ses barreaux à la moindre occasion, cherchant la moindre faiblesse pour attaquer. C’est pour cela que Wutu-Fuku ne doit laisser aucune ouverture à cet ennemi intérieur qui n’est pas le sien.

Les consommations sont réglées, les deux ninjas quittent donc le salon de thé en direction du stand de sushi. Le choc thermique provoque un effet de froid mordant, qui vient s’insinuer dans les moindres ouvertures du kimono de Wutu-Fuku. Le chûnin se frotte vigoureusement les mains dans l’espoir de se réchauffer un peu, mais ce n’est pas très efficace pour l’instant. Kuzan n’est lui pas indisposé par cette température. Etre un Yuki a ses avantages.

Le genin ne résiste pas à l’envie de demander à son chef d’équipe l’origine de sa « sagesse », si on peut effectivement appeler ce trait de caractère ainsi. Le quarantenaire pense que Wutu-Fuku est le seul dans ce domaine, mais c’est parce qu’il ne connait pas Shyko.

-Ah… vaste question. Je pense que nos expériences, surtout celles de l’enfance, forgent notre caractère à l’âge adulte… pour autant, si j’avais été éduqué différemment, je ne me verrais pas avoir un caractère radicalement différent par rapport à celui que j’ai aujourd’hui… Et puis il y a certainement beaucoup d’autres jeunes aussi « sages » que moi à Mizu. C’est juste qu’ils ne sont pas forcément mis en valeur. On préfère mettre en avant d’autres « qualités » à Mizu en général…

Quoi qu’il en soit, Kuzan se sent assez redevable pour payer les sushis de son chef d’équipe… un choix qu’il devra assumer au moment de payer la note. Car une fois installé dans l’échoppe, le Yuki, s’il a un bon coup de fourchette, pourra constater que son Senpai n’est pas en reste, commandant pour lui une quantité prévue initialement pour deux personnes.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Sam 17 Nov 2018 - 13:16
Quand faut y aller
Ft Kaguya Wutu-Fuku



La révélation du Kaguya est relative à sa personnalité que je commence à connaitre. Il affirme que sa dite sagesse se forme avec le temps, les expériences et les aventures qu'il a vécu tout du long de sa vie déjà passée.

« Et puis il y a certainement beaucoup d’autres jeunes aussi « sages » que moi à Mizu. C’est juste qu’ils ne sont pas forcément mis en valeur. On préfère mettre en avant d’autres « qualités » à Mizu en général … »

Une chose est sûre, c'est évident que certains Kirijins ne sont pas come lui ou moi. Leur envie de sang est plus grande que leur volonté à aider les autres.

« C'est vrai qu'il y a certaines personnes, qui ne sont pas comme nous. Enfin calme ou extravagante, je pense que nos personnalités ne sont pas apte au massacre ou au meurtre facile. Même si je le conçois, j'ai commis une erreur lors de notre mission à Fii. Mais certains d'entre nous répandent le sang plus facilement que d'autre. C'est dommage. Nous devrions tous nous serrer les coudes et profiter de cet élan pour renforcer le village ... » dis-je alors que l'on commande nos plats tout en nous installant à l'une des tables libre.

Les plateaux arrivent et les commandes sont généreuses. Lui comme moi, avons une quantité importante de sushi devant nous. L'addition risque peut-être d'être plus salé que prévu. Mais ça vaut le coup, j'ai devant moi un adversaire de taille en ce qui concerne notre appétit. Il me surprend de jour en jour mais malheureusement, il ne sait pas à qui il se frotte.

Cassant nos baguettes mutuelles, les gestes de politesses s'effectuent, et un "bon appétit" générale résonne entre nous. Maki, Sushi, sauce au soja et wasabi sont présents sur notre tablé. De quoi faire un repas conséquent. En plus de ça je me sens faible. Refoulé mon addiction m'affaibli mentalement comme physiquement pour ce début de sevrage. Mais je suis fier de moi, je n'ai toujours pas replongé.

Profitant du repas, je veux en savoir plus sur le Kaguya.

« Alors comme ça vous aussi vous êtes friands de ces petites choses ? » dis-je en constatant ces deux plateaux. « Ça vous dis ... un petit challenge ? Histoire d'animer cette journée forte en émotion ! »

Si ça part en concours de boustifaille, ça risque d'être intéressant. L'aspect financier ne me fait pas peur, mon clan a les moyens après tout. Et mon sourire mesquin tout comme mon regard diabolique derrière mes verres teintés lui confirment qu'il n'a pas à faire à un débutant.

La partie va être plaisante.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4312-yuki-kuzan-finish
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Sam 24 Nov 2018 - 0:39
La réponse du Kaguya semble convaincre le Yuki. Il est vrai que beaucoup de Kirijins ont un rapport différent à la violence par rapport aux deux hommes. En même temps, l’archipel de Mizu a longtemps été en proie à une criminalité délirante, qui ne trouve aujourd’hui un équivalent qu’à Ame no Kuni. L’utilisation de la force a donc longtemps été une nécessité. Et il est difficile pour une population adoptant un comportement pendant des siècles de s’en débarrasser en quelques années. Et en regardant bien les relations diplomatiques entre les différentes grandes nations ninjas, ce n’est pas prêt d’arriver. Kuzan fait le lien avec son propre comportement lors d’une mission de l’équipe 7 à Fii. Une résurgence d’un comportement enfoui, mais qui menace de rejaillir à chaque instant difficile. Du moins, le quarantenaire a accepté de se remettre en question, ce qui est le premier pas pour changer, mais également le plus compliqué.

Tandis que les deux hommes conversent, le chef se met à l’ouvrage pour concevoir leurs commandes. Kuzan invite, mais il risque de dépenser plus que ce qu’il pensait. Peu après, les plateaux de poisson cru arrivent sur la table. Wutu-Fuku a fait le choix de varier les plaisirs. Il a devant lui des makis au saumon enroulés dans de l’algue verte, des sushis classiques, mais aussi des portions aux crevettes et quelques pièces agrémentées d’œufs de poisson. Le tout avec l’habituel wasabi et sauce soja. Pour le Kaguya, c’est la sauce salée qui est de mise. Le Yuki a à peu près la même chose de son côté. Le chef, en apportant les plateaux, fait les gros yeux devant une telle quantité de nourriture avant de s’éclipser.

Wutu-Fuku prend son temps et savoure chaque pièce de son repas. Kuzan, après quelques instants, affiche une mine plus joueuse. Il propose à son chef d’équipe un challenge alimentaire, certainement. Ce qui va sous-entendre de nouvelles commandes plus tard. Tout cela après que le fumeur ai proposé de payer l’intégralité du repas. Les sushis coûtent quand même cher, aussi l’addition sera extrêmement salée pour le Yuki. Mais c’est lui qui a proposé, alors il n’y a pas à culpabiliser. Et puis, ils risquent d’être assez pleins pour que le genin oublie momentanément son envie de cigarette.

-Héhé, j’accepte, bien sûr… mais ne sous-estime pas l’appétit des Kaguyas, tu pourrais avoir quelques suprises…

Dit-il en portant à sa bouche un Maki couvert de wasabi et imbibé de sauce soja.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Sam 24 Nov 2018 - 15:45
Une compétition est sur le point de commencer, mais l'extrémité du challenge n'est pas encore au rendez-vous. pour le moment, nous dégustons les deux plateaux que nous venons de commander. Sushi, maki ... Je me laisse tenter par ces dernier au thon et à l'avocat, en les imbibants de sauce soja légèrement salé.

Prenant plaisir à m'enfiler un puis deux puis trois hors d'oeuvres, je les prends désormais deux par deux. Ma gourmandise prend le dessus. Une nouvelle crise de boulimie en vue ? Très certainement, je risque de m'enfiler un sacré nombre de poisson cru pour m'éclater l'estomac afin d'être dans une situation de bien être à la fin du repas.

C'est pendant nos premieres joies gustatives que Wutu-Fuku me dit qu'il est lui aussi un fin gourmet. Enfin, il me conseille de ne pas trop sous-estimé les capacités des Kaguya quant à l'ingurgitation de nombreux aliments.

Les deux premiers plateaux finis, je fais signe au chef qu'il nous faut des provisions. Et fait le signe quatre avec mes doigts. Quatre, pour le nombre de plateaux qu'il nous faut à chacun. On monte d'un cran et la compétition repart de plus belle. J'ai faim et ce que je viens d'avaler ne fait que le tier d'un petit apéritif en début de soirée. Il m'en faut plus.

« Prêt pour le deuxième round senpai ? » lui dis-je un rictus compétitif aux lèvres.

Et pour l'instant, dans mon inconscience, l'envie de fumer ne se fait toujours pas ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4312-yuki-kuzan-finish
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Dim 25 Nov 2018 - 16:58
Le duel alimentaire commence, sous les regards intrigués des autres clients de l’échoppe. Les sushis, ça se savoure, ça ne se prend pas deux par deux. Et pourtant, Kuzan enfile les portions sans ménagement, alors que Wutu-Fuku préfère prendre son temps et savourer les subtilités alimentaires de chaque création. L’appétit du Yuki est certainement à mettre en relation avec l’exercice difficile qu’il vit en ce moment. Au pire il attrapera un peu de bedaine, c’est toujours mieux qu’une addiction au tabac. Les duellistes viennent sans peine à bout de leur plateau respectif, ce qui pousse le quarantenaire à passer une nouvelle commande. Le chef n’est pas au bout de ses peines, puisqu’il a une gigantesque commande sur les bras. Le Kaguya hausse un sourcil. C’est quand même un peu trop… mais il ne voudrait pas couper Kuzan de son obsession pour le poisson cru. La situation actuelle est plutôt satisfaisante, l’homme ayant oublié son envie de fumer pour l’instant. Alors le chûnin va suivre, même s’il doit se faire exploser le bide pour cela. Une dévotion sans faille. Et gratuite en plus, car c’est Kuzan qui paye à la fin. Quelle chance.

-Toujours prêt.

Dit-il avec assurance. Il se lève néanmoins avant de se diriger vers le comptoir. Il a une demande particulière pour les prochains plats. Il saisit la carte et montre quelques pièces spécifiques au chef.

-Ouais… voilà, et un à l’omelette si vous voulez bien… merci !

Quitte à manger jusqu’à ses limites, autant en profiter pour tester de nouvelles saveurs. Et ce sushi à l’omelette lui faisait envie depuis quelques temps déjà, sans pour autant passer le pas, par manque d’occasion. Une petite attente commence donc. Wutu-Fuku observe les différentes bouteilles de sauce soja qui sont entre les deux hommes. Une salée et une sucrée. Le chûnin n’a pas eu l’occasion de voir quelle était la préférence de son disciple. Cela aura au moins le mérite de faire un sujet de conversation.

-J’espère que tu préfères la sauce salée… j’ai toujours eu du mal avec la sucrée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

Quant faut y aller (Wutu-Fuku) Empty
Dim 25 Nov 2018 - 18:30
Les plats commandés viennent alors à nous et le regard du chef ne cesse d'être impressionné. Comment peut-on engouffrer tout ce qu'il nous sert ? Sommes nous des monstres ? Des sur-humains ? Très certainement.

Quatre plateaux, deux pour chacun d'entre nous. Mais avant de commencer à manger, le senpai se lève et discute avec le chef à propos de quelque chose. Néanmoins je n'entends rien, mon ventre gargouille trop, la faim me prend de plus en plus. Il doit surement me prévoir quelque chose d'encore farfelue.

Et c'est alors qu'il revient à table et qu'il me parle de sauce soja. Je crois qu'on tourne vraiment en rond. Très certainement pour gratter un peu d'XP ici et là. Mais ça commence à faire vraiment juste.

Ayant de plus en plus faim, je lui répond rapidement que je préfère la salée à la sucrée tout comme lui, avant de m'en faire couler sur certains des makis et sushis présents sur ce plateau.
Et c'est donc à une vitesse sans comparaison que j'engouffre tous ces hors-d'oeuvres face à moi, avant de commander le reste de la carte.

Car si on est ici pour se faire exploser l'estomac, il est grand temps de passer aux choses sérieuses.

« J'éschpère qche vous êtches prêt Chenpai ! Ches milles chuchis arrivent ! »

Dis-je alors, la bouche pleine, prête à recracher ce qui y déborde légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4312-yuki-kuzan-finish

Quant faut y aller (Wutu-Fuku)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: