Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Apprendre le métier des armes [solo]

Hyûga Toph
Hyûga Toph

Apprendre le métier des armes [solo] Empty
Lun 19 Nov 2018 - 14:53
Toph, vêtue d'un kimono Hyûga, se présentait à l'Académie d'un pas assuré et plein d'énergie. A sa ceinture, un boken. Cela faisait tourner quelques regards. Car si cela n'était pas rare qu'un étudiant se balade avec ces instruments, il était peu fréquent qu'un Hyûga fasse de même. Encore plus rare pour une genin qui avait justement l'excuse de ne plus devoir en porter. Elle s'exprima à une secrétaire.

Bonjour, je suis Toph. Je cherche un enseignant en Bukijutsu, ou en Kenjutsu.

La secrétaire la toisa dans son regard. Elle vit le doujutsu. Elle vit le bandeau dans les cheveux. Elle eut un petit rire narquois, aux coins des lèvres. Pour ce genre de détails, le Byakugan n'était pas toujours une bonne chose. Car ce genre de tics ressortaient vraiment fort quand on avait une vision particulièrement développée. Son dédain pour la requête de Toph était évident.

Elle s'exécuta tout de même.

Deuxième couloir, troisième portes à droite. Le cours débute dans trente minutes.

Merci.

Toph s'inclina, car la politesse était malheureusement encore et toujours une vertu du Bushido, même face à des personnes aigres qui jugeaient sans savoir. Le pire ennemi de l'Humanité était sa propre bétise. Mais c'était un combat pour un autre jour.

Car aujourd'hui, Toph devait lutter contre sa propre incompétence. Des années durant, elle avait négligée son entrainement aux armes. Pourtant, elle avait suivit les bases à l'académie. Mais elle avait écouté les "conseils" de ses professeurs sans oser les remettre en question. Pire, elle n'avait même pas réfléchit à la situation. Pourtant, c'était céder à la tentation et à la facilité que de laisser tomber les armes quand on était une Hyûga destinée au Taijutsu.

C'était un erreur de leur part. Et une erreur de la part de Toph.

La diversité entrainait l'excellence et l'innovation. Toph avait reprit des exercices, des entrainements. A sa ceinture, il y avait un boken. Elle désirait vérifier ses bases, demander des conseils, peut-être avoir quelques exercices ou kata ? Son idée sur l'offensive était obsolète. Quand à la défense... si l'esquive et de manière général le jeu de jambe était au point, les parades demanderaient certainement du travail. Et malgré toutes les légendes à ce sujet, même Iwa ne s'était pas construite en un jour par une horde acharnée d'utilisateur doton.

Faire un tour des possibilités, quelques exercices, quelques démonstrations... Voilà ce que Toph attendait de ce cours-ci. Le reste, elle pourrait travailler par elle-même. Sa connaissance du taijutsu était extensive, et les disciplines reposaient sur des fondations identiques. Mais sans cette étape de tutelage, elle ne pouvait pas en bonne conscience se dire qu'elle avançait dans son apprentissage du Bushido. Il fallait bien qu'un expert en arme l'aide à se mettre sur de bons rails.
Spoiler:
 

_________________
Apprendre le métier des armes [solo] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Apprendre le métier des armes [solo] Empty
Ven 30 Nov 2018 - 19:49

Le Kage bunshin était une technique divine.

L'intérêt n'était pas tant de se voir soi-même bouger, ou de pouvoir faire une technique de l'autre côté du terrain de combat sans problème. Ou de pouvoir faire plusieurs techniques en simultané - ce qui avait un avantage certain.

Non, le kage Bunshin était une technique divine car elle permettait de diviser le temps d'études et d'entrainement par quatre. En théorie. En pratique, ce n'était pas tout à fait exact car il y avait un peu de recoupement, ce qu'un clone apprenait tout seul, il y avait des chances qu'un autre clone l'apprenne aussi. Faire affronter trois clones l'un contre l'autre n'était donc pas vraiment efficace. De même, on ne pouvait pas faire d'amélioration de capacités physiques car seule l'expérience était acquise, pas les muscles.

Il y avait, par contre, moyen d'optimiser ces efforts en répartissant les tâches de manière intelligente et avec du micro-management. Tout ceci fut expliqué à Toph par le professeur de kenjutsu qui arriva avec dix minutes de retards et des lunettes de soleil alors qu'il ne faisait pas super clair. Mais ce type - Ryusuke - s'y connaissait. Cela on ne pouvait pas le nier. Il avait posé quelques questions à Toph sur son envie d'un curriculum intensif en kenjutsu, et bukijutsu de manière général. Plus précisément, il avait posé une question sur pourquoi elle désirait en tant que Hyûga se servir d'armes. La princesse Hyûga lui avait répondu. Il avait hoché de la tête puis demandé de faire trois bunshin consistant.

Elle venait à peine d'apprendre la technique mais elle l'exécuta.

Ryusuke examina les clones, puis proposa son plan d'entrainement.

Le kage bunshin est une technique divine, mais la supporter revient parfois à vivre un enfer.

Comme les clones disparaissent au moindre choc, la façon la plus optimale d'en profiter n'est pas de les faire risquer la moindre blessure sur un intervalle d'une heure, au minimum. Comme ils apprennent chacun de leur côté et non en collaboratif, la façon la plus optimale d'en profiter est de leur faire faire des tâches différentes à chacun.

Du coup, Toph eut pour instruction de se défendre avec un Boken... tandis qu'un bunshin l'attaquait avec un autre boken similaire et qu'un autre lui tirait des flèches. Le dernier bunshin, quant à lui, lisait des traités théoriques. L'orignale apprendrait l'art de la défense et de la déviation, pendant que les autres apprendrait l'art du Kenjutsu et du Kyujutsu. Et puis le dernier... travaillerait à l'aspect théorique. Même si cela était ennuyeux à mourir, tant que le clone ne se tapait pas dessus avec le livre il devrait survivre.

De temps en temps Ryusuke donnait des conseils ou des ordres spécifiques - souvent au détriment de Toph originale qui fini avec beaucoup de bleus et une jambe un peu boiteuse. Mais quand ses clônes se dissipèrent, quel flux d'informations elle emagasina. Ce fut... prodigieux. En une heure, elle avait suivit l'équivalent d'une journée accélérée de cours particulier. Et elle avait encore du temps de libre.

Elle s'arrêta sur une petite zone d'entrainement et fit itéra plusieurs fois la technique du bunshin jusqu'à avoir une petite armée. A chaque clone, elle demanda d'étudier et de répéter un kata spécifique. Une tranche horizontale, pour l'un. Un dégainement rapide et fluide, pour l'autre. Une frappe en estoc. Une frappe verticale ascendante... Tout fut décomposé minutieusement. Et pendant le restant de l'après-midi, chaque clone passa son temps à son étude spécifique. Comme frapper de manière optimisée dans son scope à lui. Comment prendre en compte des obstacles. Comment ralentir, s'arrêter, feinter. L'expérience de Toph d'affrontements était utile. En effet, une partie était juxtaposable au bukijutsu. Elle savait dévier à mains nue, dévier au sabre était une action qui y ressemblait. Le tout était de bien étudier les différentes possibilités offertes par le sabre par rapport à la main nue.

Et de sublimer le tout.

Quand tous ses clones disparurent et lui ramenèrent leur souvenir, Toph s'effondra inconsciente, l'esprit écrasée par la masse de donnée. Elle se réveilla une heure plus tard avec la fraicheur de la nuit, toute sauf fraiche.

_________________
Apprendre le métier des armes [solo] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Apprendre le métier des armes [solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: