Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Alerte/Prisonnier A] L'Avant-gardiste

Aller à la page : Précédent  1, 2
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier A] L'Avant-gardiste - Page 2 Empty
Lun 10 Déc 2018 - 22:14
[Alerte/Prisonnier A] L'Avant-gardiste - Page 2 Aburame-Fukuo
Aburame Fukuo

Les deux hommes se faisaient face, tandis que le jeune derrière son chef tenait toujours son livre à deux mains pour ne pas prendre son arme, et que le dernier observait la scène, une main sur la garde de son katana. L'ambiance était plutôt tendue, mais de nouveau les deux jeunes femmes essayèrent de faire redescendre la pression.

Chacune des deux donnait des arguments en faveur de l'Aburame, qui se tourna vers elles lorsqu'elles prirent la parole. La première parlait de l'accompagner voir le Daimyô, tentant de faire comprendre aux gardes qu'ils étaient alliés. La seconde essayait de prendre sa défense en arguant le fait qu'il n'était pas agressif et n'avait fait que répondre aux attaques. Fukuo arqua un sourcil et lança un regard un peu plus appuyé lorsque Yuka parla même du fait qu'il « n'avait rien fait » envers elle.


« D'accord, cessons de faire couler le sang. »

Le chef rengaina son arme, mais observait toujours l'Aburame, qui reprit alors une posture un peu plus décontractée.

« Vous pourrez peut-être obtenir une audience, mais vous risquez d'attendre un moment. Surtout dans des temps troublés comme actuellement. Je ne vous promets rien le concernant, mais je peux vous accompagner jusqu'au palais pour éviter d'autres morts. J'aimerais éviter autant que possible d'avoir à prévenir d'autres familles qu'elles ont perdu un proche. »

L'Aburame s'inclina respectueusement.

« Je vous remercie de votre clémence, et de croire en mon histoire. Je ne souhaite que faire effacer mon nom de la liste des criminels de ce pays. Pour vivre de nouveau librement. »

Et revoir son clan, quant il ne serait plus un danger pour eux. Il se releva pour se tourner vers les deux femmes. S'avançant vers Katsuko en première, il lui prit la main pour y déposer un baiser.

« Merci. J'en avais oublié mes bonnes manières. Nos chemins se séparent ici, je ne peux pas vous demander d'attendre des jours, voire des semaines pour espérer avoir un entretien. Vous en avez déjà fait assez pour un inconnu. »

Il se dirigea ensuite vers Yuka, et prit sa main à son tour pour y déposer un baiser également. Mais il garda ensuite la main dans la sienne.

« Merci à vous aussi. Vous avez fait beaucoup pour quelqu'un que vous ne connaissez pas. Je ne vous remercierais jamais assez pour ce que vous avez fait. »

Fukuo déplia les doigts de la jeune femme pour déposer quelque chose dans sa paume, et chuchota pour ne s'adresser qu'à elle cette fois-ci.

« Je suis désolé d'avoir voulu vous blesser. Si jamais vous avez besoin d'aide un jour, pour quoi que ce soit, dites-lui. Je viendrais aussi vite que possible. »

Il s’éloigna d'elle, lâchant doucement sa main contenant une abeille.

« Vous pouvez la nourrir de pollen. »

Il s'inclina une dernière fois vers les deux femmes avant de se diriger vers les hommes.

« Allons-y, messieurs. »

Les quatre hommes prirent le chemin du palais, laissant les deux femmes qui avaient réussi à sauver à la fois le prisonnier et le daimyô du pays du feu. Se verraient-elles comme des héroïnes ?

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Chinoike Katsuko
Chinoike Katsuko

[Alerte/Prisonnier A] L'Avant-gardiste - Page 2 Empty
Lun 10 Déc 2018 - 22:45
Avec une certaine satisfaction, Katsuko vit les gardes rengainer leurs armes et se calmer. Ainsi, ils avaient gagné, Fukuo aurait son audience et les massacres s'arrêteraient. Voilà qui devrait plaire à Kagami qui souhaitait échanger avec son clan en paix. Avoir réussi à calmer le jeu dans un danger où un membre de son clan était impliqué serait un signe de sa bonne volonté. Même si Katsuko et Yuka avaient fait le plus gros du travail mais bon, c'était Kagami.

Se laissant faire au jeu de l'Aburame, la demoiselle se crispa légèrement lorsqu'il prit sa main, le geste lui rappelant des souvenirs peu agréables de ses années à Kaze où elle servait d'entremet pour certains nobles sous les ordres de son père. Des souvenirs pour le moins ennuyeux mais dans lesquels cet homme n'avait aucune place, aussi ne fit-elle aucune remarque, se contrôlant.

« Si vous souhaitez nous montrer votre reconnaissance, dites simplement au Daimyo du Feu que c'est grâce à Seichi que cette solution pacifique a pu être trouvée et que le prince Tenshû lui transmet ses amitiés pour un futur pacifique. »

Elle avait un petit sourire, transmettant simplement ce qu'il pouvait faire pour les remercier, encore une manière de se mettre dans un état positif par rapport au reste du monde. La diplomatie était de mise pour un futur pays qui serait complexe à diriger, autant entretenir de bonnes relations avec ses voisions. Du moins c'est comme cela que Katsuko le voyait et tant qu'elle serait au service de l'organisation, elle s'assurerait du bon sens de la marche de cette dernière ainsi que de son futur. Mercenaire efficace, aucun commanditaire n'aurait à se plaindre de ses résultats, telle était son idée.

_________________
[Alerte/Prisonnier A] L'Avant-gardiste - Page 2 5m0g
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine https://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues https://www.ascentofshinobi.com/u336

[Alerte/Prisonnier A] L'Avant-gardiste

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice
» [Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres
» [Alerte/Prisonnier] Assaut sur le fort
» [Alerte/Prisonnier] Porter secours
» [Alerte/Prisonnier] Printemps meurtrier

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu
Sauter vers: