Soutenez le forum !
1234
Partagez

Au marché noir [Genkü]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Au marché noir [Genkü] Empty
Mar 27 Nov 2018 - 19:14
Tsuyoshi avait passé du temps à se perfectionner sur cette technique qui lui échappait encore. Malgré son entrainement pourtant plutôt productif avec sa cadette Toph, il n’arrivait toujours pas à exécuter à volonté l’une des techniques ultimes des Hyûga : les 64 coups de poings du Hakke. L’une des astuces de Toph avait permis à Tsuyoshi de se rapprocher un peu plus du résultat final. Il ne lui restait plus qu’à continuer à s’entrainer jour après jour pour parvenir à ce qu’il souhaitait ardemment. Au fond de lui, pourtant, il savait qu’il y parviendrait. Il savait que ce n’était qu’une question de temps avant qu’il compte comme corde à son arc, cette fameuse technique du clan. Encore quelques efforts, encore quelques sacrifices et il serait capable d’utiliser à tout moment ce joyaux du clan. Alors il pourrait se considérer comme un grand du clan, tout comme l’était sa cadette Toph.

*Dire que je dispose de cette capacité au fond de moi…*

Car oui, Tsuyoshi avait déjà réussi à exécuter cette technique. Cette prouesse, il l’avait réussie dans un moment critique, face à une adversité mortelle. C’est à ce moment fatidique, qu’il avait su sortir de ses tripes la technique et qu’il avait pu s’offrir une chance de demeurer parmi les vivants. Seulement, depuis ce jour, comme si tout n’était qu’un rêve, il n’y arrivait plus…

Profitant d’un de ses jours de repos, alors qu’il avait choisi en ce jour de ne pas s’entrainer et de profiter à fond de sa journée, Tsuyoshi décida de se rendre dans un des marchés du village. Habillé simplement d’un kimono blanc, sandales aux pieds, le jeune homme marchait chevelure au vent à travers les étals. Ici on vendait du tout, des produits issus de la terre, ceux de l’élevage etc. Il y avait également beaucoup de marchandises diverses. Flânant à travers les étals, le Hyûga semblait marcher sans réel but. Il déambulait donc jusqu’à parvenir au bout d’une rue. Cette dernière se terminait abruptement en haut d’un escalier donnant sur sous-sol un peu moins éclairé que l’extérieur. Il s’agissait du marché aux occasions, le marché qui contenait surtout des choses intéressant le monde secret des ninjas. Ici on échangeait, on vendait des armes ; des armes de toutes sortes, mais pas seulement. C’était également ici que se donnaient rendez-vous des informateurs et leurs clients car l’information est un objet très prisé dans le milieu shinobi. Mais ce n’était pas la seule particularité du lieu. Ici aussi se vendaient de curieux parchemins. Des parchemins allant de mains en mains et se vendant parfois à prix d’or à la va vite ou aux enchères. Des parchemins contenant un type d’information particulier : des techniques à l’usage des shinobis. C’est aux portes de se marché que se trouvait donc le Hyûga comme amené par une force inconnue. Il y était arrivé sans y penser, peut-être finalement y avait-il une raison à ce que ses pas le mènent en ces lieux ? Sans plus se poser de questions, Tsuyoshi décida de descendre les marches.


_________________
Spoiler:
 


Au marché noir [Genkü] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

Au marché noir [Genkü] Empty
Mer 28 Nov 2018 - 17:32
Au marché noir [Genkü] LvAveRC
« black friday »






Iwagakure no Satô avait finalement beaucoup à offrir. Ville commerciale, c’était un vrai vivier pour toute sorte de denrées, allant du poulet fermier aux armes ninjas. Bien que peu intéressés par ces deux domaines bien que le dernier cité puisse être utile à quelqu’un de sa caste, c’est avec de toutes autres intentions qu’il se dirigea vers là où Senkû l’avait aiguillé quelques nuits auparavant à la recherche de matériel. Le village de la Roche n’était certes pas le plus avancé technologiquement, mais l’argent pouvait tout acheter dans ce bas-monde et il se trouva qu’entre ces murs, ce dernier coulait à flot.

Les pieds nus sur les pavés, ses orteils ayant tout loisir de sentir sous eux la dureté cailleuse des dalles finement découpées de l’une des grandes artères principales, sa petite liste dans la poche, il voguait tranquillement. Malgré qu’on lui ait indiqué plus ou moins précisément l’endroit où se rendre, son sens de l’orientation avait l’air de lui faire défaut. Genkû n’allait pas non plus demander la direction d’un marché noir, il n’était pas fêlé à ce point.

Après une petite heure de recherches, suivant parfois des individus à l’air louche ou empruntant des allées sombres, il finit par apercevoir une ruelle censée donner sur un cul de sac qui se trouva terminée par une longue série de marches s’enfonçant dans la pénombre. Ni une ni deux, il s’engouffra et dévala lesdites marches pour se retrouver dans un petit marché bien différent de celui à ciel ouvert de la surface. Là, divers quidams, pour la majorité Iwajins mais comptant plusieurs étrangers, dont le sauvage s’interrogeait sur la provenance et leurs autorisations d’être ici.

Peut-être y avait-il des criminels. Des victimes pour une potentielle traque ? Il décida de ne pas faire trop de bruits et finit par se rendre à l’évidence ; ses achats n’étaient pas compatibles avec des interrogatoires. Préférant se fournir, il se mit à lorgner les diverses étrangetés et finalement, tomba sur un stand qui pourrait convenir. Là se tenaient divers instruments sur une grande nappe immaculée, une bande avec des chiffres et des kanjis la recouvrant à moitié.

Il jeta son dévolu sur un nécessaire à distillation ainsi que plusieurs seringues de confection étrangère au conteneur assez grand pour un demi-litre. Après avoir jeté sa poignée de ryôs sur la table suite aux âpres négociations, il fit gonfler sa sacoche et continua son périple. Un homme adossé à l’une des parois posa sa main sur son épaule et Genkû n’eût comme seule réaction que de se tourner vers lui, prenant un air de Genin apeuré.

Eh, j’ai vu que t’as l’air bien riche. J’peux pas passer par l’réseau normal mais j’ai un truc à vendre, t’vois.. ? Pour la moitié de ce que t’as dépensé, c’est à toi. Une arcane secrète du village, un truc bien lourd. Avec ça, tu deviens God.. Shishi.. Enfin le prochain Kage. ” L’adolescent ne put retenir un rire et fit craqueler le masque de son incrédulité. “ T’as volé ça où, hein ? Si tu m’le donnes, j’dirais rien à mon senseï, et t’auras peut-être ma monnaie. ” L'homme s'attendait à un enfant faisant les courses pour quelqu'un d'autre. Il s'était trompé. “K’so, stupide gam.. ” Deux des doigts de Genkû s’enfoncèrent dans l’abdomen du forban, recouverts d’un chakra presque imperceptible.

L’homme se mit à tortiller, lâcha son bien au gamin et partit en courant ce qui interpella l’un de ceux qui ressemblaient à des gardes. “ Il se passe quoi ici ? ” “ Oh, il a dit que j’étais mignon et qu’il voulait me payer pour passer la nuit avec moi. Je lui ai dit que j’étais le frère du chef des Forces Spéciales, alors.. ” Prenant son air le plus enfantin, il put continuer sa route tranquillement. Accroupi dans un coin de la ‘caverne’, il déroula une partie du parchemin. Puis il pesta. C’était certes une arcane puissante, mais elle exigeait un savoir clanique qu’il n’avait pas. Restait à trouver quelqu’un à qui la refourguer. Pour plus cher.. ?







Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 https://www.ascentofshinobi.com/u509
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Au marché noir [Genkü] Empty
Jeu 29 Nov 2018 - 21:19
Laissant son esprit divaguer ci et là le Hyûga descendit les marches, tout en jetant des regards vide autour de lui. Il était clair pour un observateur extérieur que ce n’était pas un homme intéressé par quelque chose de précis qui déambulait entre les étals. Un observateur averti, il devait y en avoir foule dans la zone, aurait compris qu’à moins d’un subterfuge, le bonhomme n’était là que pour se promener. Pour autant, la chose ne semblait guère décourager quelques vendeurs entreprenants. Tsuyoshi se fit aborder dès qu’il fut arrivé à la dernière marche de l’escalier par un homme. Capuche sur la tête, lunette sombres et rondes, il vint se masser auprès du bonhomme un article à la main.

_ 10 ryos pour ce katana. Il a appartenu à l’actuel Chef de Tetsu…

Tsuyoshi regarda l’homme qui venait de l’aborder. Ce dernier jetait des coups d’œil autour de lui de temps à autre. On aurait dit qu’il était sur ses gardes et qu’il voulait se ménager un temps d’avance sur son environnement. Peut-être craignait-il le passage d’une patrouille ? Pouvait-il dire vrai ? Comme s’il devinait les pensées du Hyûga, l’individu montra le katana. Il était enroulé dans un large tissus couleur sombre.

_ En vérité je ne crois pas avoir besoin d’un katana. Merci.

Hasardant un dernier coup d’œil vers son interlocuteur, le Hyûga parvint à se détacher de lui. Presque comme par réflexe, il se tâta les poches histoire d’être certain qu’on ne les lui avait pas faîtes. Il n’avait rien senti, mais la prudence est mère de toutes vertus dis-t’on. La petite sacoche dans laquelle il gardait son argent était à sa place visiblement aussi remplie que la normale. Tout étant en ordre, le Hyûga continua sa petite visite en demeurant un peu plus aux aguets. C’est alors qu’il remarqua une scène qui semblait sans réel intérêt dans un pareil lieu : un gosse, enfin un adolescent, qui discutait avec un homme. Ils semblaient marchander à la va vite comme presque tout le monde dans les environs… Alors que Tsuyoshi détachait son regard de cette scène, il fut alerté par un bruit venant du côté des deux énergumènes. Un dernier coup d’œil vers l’arrière et le Hyûga s’arrêta. Aussi incroyable que cela pouvait paraître, l’homme s’était mis à se tordre de douleur visiblement puis sans demander son reste, il lâcha l’objet qu’il tenait et partit sans demander son reste. Tout ceci commençait à être assez distrayant pour Tsuyoshi. Lui qui ne savait que faire ni où aller… Peut-être suivre un peu ce gamin et voir ce qu’il pouvait faire d’intéressant de cet objet qu’il avait si honnêtement gagné ? D’ailleurs, pendant que le Hyûga pensait à cette hypothèse, des gardes s’approchèrent de l’adolescent. Un problème ? Vous croyez ? Tsuyoshi paria en son for intérieur que l’ado allait trouver une pirouette pour s’en sortir l’air de rien. A tous les coups, il devait être ninja. Et comme il s’y attendait, en même pas une minute, l’ado se sortit d’affaire. Puis l’air de rien, il s’en alla.

Lui laissant un temps de répit, le Hyûga activa son Byakugan histoire de pister spécifiquement le jeune homme. La chose était aisée. Avec son pouvoir filer un homme était aussi simple que de suivre à la trace un éléphant dans une boutique de porcelaine. Pas besoin de maintenir une quelconque distance. Lorsque finalement l’ado, qui était bel et bien ninja –cela se voyait clairement à travers le dojutsu Hyûga, s’arrêta pour découvrir son butin, Tsuyoshi pu voir avec lui qu’il détenait visiblement quelque chose de particulier. On aurait dit qu’un chakra avait été scellé via fuinjutsu sur un parchemin.
*Une technique interdite ?*

L’idée lui avait immédiatement traversé l’esprit. Le lieu s’y prêtait après tout. S’il y avait bien un endroit dans Iwagakure no Sato où pouvait se trimbaler une technique interdite c’était bien ici, dans le marché noir. Cela dit, il ne pouvait s’agir que d’une supposition. Mais une supposition plutôt alléchante.

Intrigué, Tsuyoshi entrepris de se rapprocher de l’adolescent une fois qu’il serait sorti de son coin. Le trouver sur place pousserait possiblement ce dernier à être un peu sur ses gardes voire à devenir agressif. S’il voulait savoir ce que le gamin avait entre les mains il lui faudrait peut être un peu d’ingéniosité ou alors un peu de spontanéité comme cet homme qui se dirigeait vers le gosse tiens.

_ Bordel de merde file moi c’que t’as dans les mains... Sinon...

C’était ce qu’avait trouvé à dire l’homme encapuchonné qui s’était approché de l’adolescent. Sa posture indiquait plus que nécessaire que l’adolescent n’aurait pas moult solutions. Se montrant le plus persuasif possible, l’homme encapuchonné sorti un katana d’un morceau de tissu noir. Tsuyoshi reconnut sans peine l’homme qui l’avait abordé. Probablement l’avait-il suivi ? Ou alors était-il tombé par hasard sur ce gamin ? Quoi qu’il en soit l’homme à la capuche semblait savoir détecter les bonnes affaires et possiblement s’arranger pour obtenir ce qu’il souhaitait.

Se rapprochant, histoire de pouvoir intervenir au besoin, Tsuyoshi laissa cependant le gamin se débrouiller seul dans un premier temps. Quelque chose lui disait que l’ado était hors de danger. Peut-être à cause de ce qu’il avait vu via son dojutsu ?

_________________
Spoiler:
 


Au marché noir [Genkü] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

Au marché noir [Genkü] Empty
Lun 3 Déc 2018 - 22:20
Au marché noir [Genkü] LvAveRC
« black friday »








Une fois sa petite affaire rondement menée, Genkû remonta le large passage pas si secret et s’aventura encore une fois dans les ruelles de Iwagakure qui semblait exhaler d’une douce amertume, comme si la brise caressant ses cheveux l’orientait vers un lendemain toujours plus éloigné d’Hayashi. Toujours plus loin de son géniteur. Toujours plus loin de son senseï. De ces trois éléments, il ne savait pas honnêtement lequel lui manquait le plus.

Toutefois, la nostalgie pour un être si juvénile avait un il-ne-savait-quoi de pathétique, comme si sa maturité naissante l’empêchait de tomber en désarroi tant il restait au jeune homme de choses à vivre. Et l’univers shinobi était passionnant, ce rouleau en tenait compte de preuve. Et il ne l’était pas seulement pour un Eisei-nin prêt à tout pour déchiffrer chaque pan de chaque Hidden. Sa valeur marchande suffisait à attiser les appétits féroces, dont celui d’un homme encapuchonné qui paraissait une parodie de racketteur semblables à ceux apparaissants dans les vieux mangas qu’il possédait.

Et voilà qu’à ses mots, le charognard ajouta la menace d’une longue lame effilée qui semblait de mauvaise facture. Vu leur proximité et la façon dont l’étranger tenait la donneuse de mort, il en déduisit vite qu’il n’avait pas à faire à un professionnel dans la branche du Kenjutsu. Bien qu’il ne l’avait jamais pratiqué, il connaissait bien cette engeance et ses us et coutumes. S’il avait eu à faire à un samouraï, il y aurait peut-être réfléchi mais face à cet hurluberlu, le Yaoguaï se contenta de rire dans la barbe qu’il n’avait pas. Bien qu’il regardait son interlocuteur, sa vision périphérique fit apparaître un homme de stature commune bien que sa démarche trahit un entraînement Taijutsu caractéristique et conscient qu’il était en plus d’être observé par la possible plèbe scruté par un shinobi, de surcroît Iwajin, il opta pour la solution la moins apte à le mettre à nu, lui et ses capacités.

Vous avez l’air de passer une mauvaise journée, senpaï. Mais je ne peux l’égayer en acceptant votre requê… ” La lame fusa vers lui. Il interposa le plat de sa main, qui frappa contre mais elle pénétra la chair de son abdomen. Du sang coula le long de l’acier trempé. Pourtant Genkû souriait toujours.

Sa connaissance de l’anatomie était telle qu’il avait poussé la lame des quelques centimètres pour éviter tout dégâts internes conséquents. Se laissant tomber sur le bitume, la main sur la plaie toute fraîche, il espérait en son for intérieur que tout se passerait comme il l’avait prévu...


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 https://www.ascentofshinobi.com/u509
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Au marché noir [Genkü] Empty
Mer 5 Déc 2018 - 21:23
La suite des événements fut assez troublante, inattendue. Alors que le Hyûga aurait parié sur une esquive doublée d’une violente riposte de l’adolescent qu’il savait ninja, ce fut un tout autre scénario qui se déroula sous ses yeux. Innocemment, le gamin s’était rapproché de l’homme en capuche, comme s’il n’avait pas compris que ce dernier était venu spécialement pour l’agresser. La suite fut encore plus troublante. Alors qu’il s’attendait jusqu’au bout à une attaque de l’adolescent, Tsuyoshi fut on ne peut plus surpris de voir le gamin se prendre un coup de lame dans le bide. Seulement, dans cette action plus que confuse une image lui remonta en tête presque aussitôt. Le gamin avait eu de taper du plat de la main le katana, comme pour le dévier légèrement. On ne trompe pas les yeux d’un Hyûga, surtout lorsque celui-ci porte toute son attention sur vous.

Froissant les sourcils, étonné, Tsuyoshi se mit à réfléchir rapidement. Quelles options s’offraient à lui ? Le gamin l’avait fait exprès, c’était presque certain, à moins que son geste soit un réflexe ? Alors pourquoi ne pas avoir reculé ? Pourquoi s’être rapproché ? D’un autre côté, son statut de Chuunin le rattrapait. Pouvait-il se permettre d’assister ainsi à l’agression d’un ninja ? Ce dernier était nécessairement Genin car Tsuyoshi connaissait la plupart des Chuunin et Jonin du village, ne serait-ce que de vue. Serrant les dents, puis lâchant un juron après avoir expulsé un souffle, le Hyûga sortit de sa cachette à grande vitesse. Arrivant dans le dos de l’homme encapuchonné alors que ce dernier s’apprêtait à sabrer le champagne l’adolescent, Il stoppa littéralement ce dernier d’un coup savamment pensé et exécuté au beau milieu de la colonne vertébrale. Un bruit sec se fit entendre. Le bonhomme se cabra et fut comme bloqué dans son mouvement le temps d’un souffle. Sans lui laisser le temps de réagir, Tsuyoshi récupéra le katana de l’homme encapuchonné puis le frappa sur le ventre du plat de la main. Un nouveau craquement se fit entendre tandis que l’agresseur de l’adolescent basculait vers l’arrière et tombait lourdement au sol. Hurlant de douleur il se tortillait désormais au sol et semblait pris de spasmes.

_ Pourquoi ? Pourquoi tant de naïveté ? A moins que ce ne soit voulu ?

Tsuyoshi s’intéressait désormais à l’adolescent. Arrêtant sa technique Byakugan, il portait un regard d’où pointait à la fois l’étonnement et la déception.

_ Hyûga Tsuyoshi… Ta blessure est-elle profonde ?

Il ne s’intéressait guère à l’artefact que possédait l’adolescent, encore moins à son agresseur qui se tortillait au sol et dont les râles indiquaient à suffisance combien il avait été atteint par la technique du Hyûga. Pour l’heure, ce qui importait était que l’ado aille bien. Enfin… Toutes proportions gardées en considération du coup qu’il venait d’encaisser.

_________________
Spoiler:
 


Au marché noir [Genkü] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

Au marché noir [Genkü] Empty
Jeu 6 Déc 2018 - 19:08
Au marché noir [Genkü] LvAveRC
« black friday »







Comme il l’avait préssenti, son poursuivant devint son sauveur. Pour se faire, ce dernier se servit d’une école martiale qu’on ne pouvait pas confondre avec une autre ; le Jûken, qu’il avait déjà vu à l’oeuvre depuis son arrivée. Il était donc un membre de ce clan important de Iwagakure no Satô et sa maîtrise de ses arcanes séculaires en faisait un élément qui n’était certainement pas débutant comme les gamins traînant à Hashira. Fort de cette nouvelle rencontre bien que Genkû était dans une situation peu enviable, il regarda son tortionnaire s’écrouler au sol et repéra les dégâts internes qu’il avait subi sans même le faire exprès, plus par réflexe qu’autre chose. Cet homme avait besoin d’un médecin le plus vite possible. De préférence un médecin qu’il n’avait pas préalablement agressé à l’arme blanche. S’adossant contre le mur tout proche, la main contre sa plaie pour amoindrir l’hémorragie, il écouta sans broncher le Hyûga.

Il m’a simplement surpris, je le pensais juste capable de menacer sans vraiment attaquer. Haha, je fais un piètre shinobi, hein. ” Il toussota, presque amusé de sa sottise, un fin filet de sang coulant de sa bouche. Perceptible pour l’homme s’il avait son byakugan d’activé, une mince couche de chakra, cachée par ses vêtements, recouvrait sa main pour guérir le coup loin d’être bénin et stopper le saignement.

Yaoguaï Genkû. Je dirais que je survivrais, j’ai une formation pour les premiers soins.

Bien que ce n’était pas un mensonge, il était loin de la vérité. Il lui aurait fallu quelques minutes ou moins pour être indemne, mais pas question pour le natif d’Hayashi de révéler son plein potentiel. Toujours adossé, son rouleau à côté de lui, il se demanda les chance de tomber sur l’un des possesseurs de la pupille blanche juste au moment où il venait de faire l’acquisition de ce parchemin. Peut-être un coup du destin ?

Arigatô. Pour ton aide, Tsuyoshi. J’ai peut-être une idée pour te renvoyer l'ascenseur. ” Laissant le doute planer, il se releva difficilement ou fit mine de, désormais debout face à Tsuyoshi. Maintenant qu’il avait attiré son intérêt, il saisit le rouleau et l’attacha derrière sa ceinture. S’il la jouait fine, cet événement lui rapporterait beaucoup plus que des ryôs.




_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 https://www.ascentofshinobi.com/u509
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Au marché noir [Genkü] Empty
Mer 12 Déc 2018 - 23:51
Tsuyoshi regardait plutôt intrigué l’adolescent. Ce dernier saignait, mais il laissait entendre que sa blessure n’était pas profonde. Le regardant quelques secondes en plus, les yeux dans les yeux, Tsuyoshi ne doutait plus que son interlocuteur disposait d’une formation à la va vite, en premiers soins. Autrement, il aurait été bien plus paniqué. Mieux, il aurait évité le coup que lui avait réservé l’homme qui se tortillait au sol. Hésitant un instant, Tsuyoshi lança finalement :

_ Bon je vais considérer que c’est trois fois rien vu que toi-même ne semble pas plus impacté que cela. Portant son regard sur l’homme au sol, il termina sa phrase. Lui par contre, il aurait besoin d’une aide rapidement. Je crois que j’y suis allé un peu fort.

Le dénommé Genku remercia le Chuunin pour son aide précieuse. Plus le temps passait et moins le Hyûga avait le sentiment finalement d’avoir été utile. Non… La chose ressemblait beaucoup à une mise en scène. Cette attaque évidente à peine esquivée… Cette posture de victime par rapport à lui qui était intervenu tel un sauveur. Si le dénommé Genku avait été une femme, Tsuyoshi n’aurait plus douté une seconde de l’existence d’un plan concocté par l’adolescent. S’il avait été une femme, la chose aurait été pensée et exécutée tel quel probablement pour permettre à la Genku féminine de s’approcher de l’élégant homme qu’il faisait. Mais là… Quelle était la raison ? Probablement pas ce mystérieux parchemin qu’il montrait ostensiblement au Chuunin avant de le ranger. Comme pour faire monter la sauce, aiguiser l’appétit et accroître brusquement en faisant ressentir le manque. Seulement pouvait-on manquer de quelque chose que l’on ne connait pas ? A bien y penser… Oui. Tsuyoshi avait été attiré jusqu’ici tout simplement parce qu’il avait flairé que l’adolescent portait sur lui un objet potentiellement intéressant. Et s’il en était arrivé là c’était bien parce qu’il avait été attiré par quelque chose qu’il ne possédait pas.

_ Me renvoyer l’ascenseur ? Si tu vois les choses ainsi… En réalité mon geste était désintéressé. Venir en aide à un frère d’arme potentiellement en mauvaise posture est un devoir iwajin.

Marquant une courte pause il poursuivit :

_ Qu’as-tu donc trouvé de si intéressant pour qu’ils te tombent dessus les uns après les autres ? Son regard se porta sur le rouleau que le dénommé Genku avait attaché à sa ceinture comme pour appuyer ses propos. Son regard vira au sombre, comme les yeux normaux de monsieur tout le monde. Non, lui n'était pas tout à fait comme les Hyûga. Ses pupilles n'étaient pas tout le temps d'un blanc immaculé.

_________________
Spoiler:
 


Au marché noir [Genkü] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

Au marché noir [Genkü] Empty
Ven 14 Déc 2018 - 19:46
Au marché noir [Genkü] LvAveRC
« skr »






La rencontre singulière n’avait d’amusante que la situation cocasse. Si Honma ou Senkû apprenait ça, il serait sûrement tané de discours et couvert d'opprobre pour s’être laissé traverser par une lame si mal maniée. Mais tout cela, il l’avait voulu et il n’en ressortait aucune honte. Genkû avait toujours trouvé qu’être blessé était le meilleur moyen de dompter la douleur et la peur de la Mort. Il lui avait fallu des années, des os brisés et des litres de sang perdus, mais dorénavant, même subir le courroux d’un utilisateur de Hachimon ne l’effrayait plus. Bonne ou mauvaise chose, c’était avant tout un fait.

Je n’ai pas l’habitude de venir en aide à mes agresseurs, il a u ce qu’il méritait. Puis, les forces iwajines ne vont pas tarder à débarquer pour s’occuper de lui. ” Il haussa les épaules, la main toujours sur sa plaie ensanglantée. L’adolescent n’était pas dupe, Tsuyoshi ne pouvait être assez bête pour n’avoir rien vu, surtout pourvu de ces yeux là.

Dépourvu d’intérêt personnel ou devoir, je te dois une fière chandelle. ” Il hocha la tête à ses propres propos, faisant quelques pas pour s’éloigner du pitoyable voleur de bas étage à la colonne fracturée, tandis qu’une femme semblait courir dans la direction opposée pour chercher des secours. Les deux shinobis n’avaient après tout rien à se reprocher, alors pourquoi fuir.

C’est une arcane secrète d’un clan Iwajin. Le Hyûga Ichizoku. ” Un sourire se dessina sur ses babines quelque peu rougeoyantes d’hémoglobine. Son Dojutsu était reconnaissable entre tous. Genkû avait ferré le bon poisson, mais il ne voulait pas d’argent de sa part. Maintenant que la mise en scène était terminée, il en vint aux choses sérieuses avec un tact négligé.

Tu en es un, si je ne m’abuse. Il t’intéresse ? Voilà ma proposition ; il est tien si tu me fais une offre correcte. Toutefois, je ne désire aucunement de l’argent. ” Comme un jeu, il proposait à l’homme de trouver le paiement adéquat, debout face à lui, ne payant pas de mine au vu de sa tenue de sauvage.

Il n’avait pas dévoilé le contenu exact, mais cela faisait partie du jeu. Quel Hyûga voudrait que une des techniques de sa famille soit dévoilée au grand public? Peut-être allait-il même se montrer violent pour la récupérer. Ou juste jouer le jeu ?







_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 https://www.ascentofshinobi.com/u509
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Au marché noir [Genkü] Empty
Mar 18 Déc 2018 - 14:15
Tsuyoshi continuait à regarder et à détailler les réactions de son interlocuteur. Ce dernier nia s’être laissé aller au point de se retrouver en mauvaise posture face à son agresseur. Bien entendu, le Chuunin doutait de plus en plus de cette version des faits. D’ailleurs, il allait finalement avoir la certitude quelques minutes après qu’il avait bel et bien raison de se méfier un peu des propos et de l’attitude de son interlocuteur. Une femme cria et couru rameuter du monde après avoir découvert le corps de l’agresseur au sol. Certainement qu’elle s’imaginait que les deux iwajins étaient à l’origine de la mauvaise posture de l’agresseur agressé. Au final, d’un certain côté, la chose était vraie.

Le dénommé Genku expliqua qu’il n’agissait guère par intérêt et encore moins parce qu’il s’estimait redevable du Chuunin. Mais alors qu’est-ce qui pouvait expliquer ses réactions. Qu’est-ce qui pouvait justifier ce mystère ? Cette volonté d’en dire toujours un peu plus, mais pas trop, juste ce qu’il faut pour ne pas se mouiller. Une logique mercantiliste ? Après avoir avoué à demi-mots qu’il disposait d’une arcane du clan Hyûga, l’adolescent finit par se jeter à l’eau. Bien entendu, il espérait en tirer un prix. Mais il ne souhaitait pas d’argent. Non… d’après ses dires, il appartenait à Tsuyoshi de formuler une offre.

Le regardant fixement quelques secondes, le Hyûga réprimait plusieurs sentiments contradictoires qui s’exprimaient en lui. En réalité, il était dérouté. Dérouté par ce petit bout d’homme. Dérouté par le côté malin de ce gamin qui visiblement savait et ce qu’il faisait et ce qu’il souhaitait réellement. Portant un regard sur la ceinture du bonhomme, il y vit le parchemin. Si les dires de l’adolescent était vrai, ce parchemin contenait une arcane secrète du clan Hyûga.

_ Bougeons d’ici et discutons en chemin tu veux bien ? Il se rapprocha de Genku et avec lui quitta la zone. Pendant ce moment où ils se déplaçaient vers un endroit plus propice à la discussion, Tsuyoshi ne dit pas un mot. Il ne cessa pourtant d’observer le gamin notamment pour savoir est-ce que sa blessure n’était pas trop importante et s’il tenait le coup. En cinq minutes ils furent à un endroit plus calme. La discussion pouvait reprendre.

_ Si je comprends bien Genkû, tu disposes d’une technique appartenant au clan Hyûga… Fort bien ! Je comprends donc que tu t’es débrouillé pour m’attirer à toi par je ne sais quel stratagème… Ce gars qu’il avait martyrisé et Genku étaient-il de mèche ?

_ As-tu pris en considération l’ensemble des paramètres ? Je veux bien que tu ne me vendes pas ladite technique, mais quelle est-elle réellement ? Puis comment as-tu fait pour obtenir pareille technique ? Où et quand ? Ses sourcils venaient de se froncer. Il était certain que voir une technique du clan aux mains d’un inconnu n’était pas pour lui plaire quand bien même n’importe qui ne pouvait exécuter les techniques Hyûga. Pour cela, il fallait le plus souvent disposer du Byakugan en plus d’un entrainement spécifique plus que difficile. Cela dit, voir une technique du clan se promener dans la nature avait le don d’énerver un peu Tsuyoshi, même s’il ne le montrait guère et qu’il était encore parfaitement maître de ses émotions.

_ Pour finir dis-moi réellement ce que tu attends de moi. Je ne suis pas très bon pour les jeux de devinettes et aux questions pour un champion.

Il attendit fermement les réponses de son interlocuteur.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Au marché noir [Genkü] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

Au marché noir [Genkü] Empty
Ven 21 Déc 2018 - 0:38
Au marché noir [Genkü] LvAveRC
« higher when i’m heavy »






Quand Tsuyoshi l’exhorta à bouger, le jeune homme n’y vit pas d'inconvénient. Ils étaient après tout sur une scène de crime, une où il avait joué le rôle de la victime. N’ayant aucune envie de devoir remplir des paperasses ou même témoigner, puisque le bougre avait eu son compte, il suivit le Hyûga en hochant la tête à sa prérogative.

La petite marche se fit en silence, sa paume ayant presque intégralement stoppée le saignement. Il ne restait comme seul témoin de son agression que l’hémoglobine teintant le blanc cassé de son haori, qu’il ne pouvait faire disparaître aussi facilement. Mais cela servait le plan global.

Bah. J’ai juste eu de la chance que mon bon samaritain fasse partie de cette entité clanique. ” Il haussa les épaules, l’air presque innocent. Ses pommettes se relevèrent un peu et on put croire apercevoir sa dentition l’espace d’une seconde.

Voilà que le gentil petit ninja sortait les crocs et se pavait de moins bonnes intentions. Pendant un instant, il imagina le brun essayer de lui dérober l’objet. Un éclat de rire aurait pu surgir, si l’affaire en cours valait mieux qu’un peu d’égo mal placée.

Chacun des paramètres que j’avais en ma connaissance. Ce qu’elle est, tu es mieux placé que moi pour le savoir, tu pourras me le dire quand tu l’auras apprise, si tu veux. Comment j’ai fait? Je l’ai acheté dans le souterrain à quelques centaines de mètres. Le clodo’ qui m’a attaqué m’a sûrement suivi.

Genkû ne parut pas hostile, pas même malicieux. Simplement calme, trop calme. La dernière phase des négociations allait s’amorcer. Il afficha une moue de dépit devant tant de sérieux, et ôta sa main ensanglanté de sur sa plaie pour la coller contre le mur, imprimant sa paume sur la pierre.

Je ne le sais pas moi-même. Mais cette chose a une vraie valeur ; c’est honnête d’en demander quelque chose qui en a autant, tu ne crois pas ? Alors voilà. ” Soudain, il se redressa. Il ne semblait ni blessé, ni même affecté en quelque domaine que ce soit.

Quand j’en aurais besoin, tu dois jurer sur ton honneur que tu accepteras de m’apporter ton aide ou ta participation, comme je m’apprête à le faire maintenant. C’est mon prix. ” Cela pouvait être n’importe quoi et ils ne se connaissaient pas. À quel point Tsuyoshi voulait-il devenir plus fort?

Ah, et dernière chose. Ce parchemin parle d’une arcane maîtrisée habituellement par les Jônin et autres Taishô Hyûga, tu ne perds pas ton temps.







_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 https://www.ascentofshinobi.com/u509
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Au marché noir [Genkü] Empty
Dim 30 Déc 2018 - 17:23
Il apparaissait évident que le Genkü disposait de plus d’un tour dans son sac. Il était certain qu’il réfléchissait et même anticipait concrètement toute réaction du Hyûga. Bref, cette idée pouvait paraître extrême, mais c’était le sentiment de Tsuyoshi. Une intuition venue du tréfonds de sa personne. Quoi qu’il fasse, le jeune adolescent espiègle trouverait une astuce pour se sortir d’affaire. Au final, quelles pouvaient être ses réactions d’ailleurs ? Agresser Genkü et lui prendre de force le parchemin. A cette hypothèse, l’adolescent serait probablement en mesure de riposter et d’une manière forte. Autant dire que malgré la petite blessure qu’il s’était infligé, le Yaoguaï avait ses chances. Tsuyoshi n’avait-il pas vu combien le bonhomme disposait de chakra ? La deuxième option serait d’intimider le bonhomme et de jouer sur les rapports inter grade. En plus de jouer sur cette corde, Tsuyoshi pourrait y ajouter deux autres facteurs, le fait qu’il était justement un Hyûga de la branche principale et qu’il ne pouvait s’amuser à laisser trainer des techniques claniques ainsi… D’un côté, utiliser cette méthode, même dans cet endroit d’Iwa pouvait s’apparenter à du racket. La dernière option étant de négocier tout simplement. D’ailleurs sur ce dernier point, les choses allaient dans un bon sens. Du moins, le Yaoguaï avait précisé ne pas vouloir d’argent. Un bon début.

Laissant le Yaoguaï répondre à toutes ses sollicitations, Tsuyoshi remarqua qu’il venait d’apposer la main sur le mur y laissant une trace ensanglantée. Pour autant, il n’y prêta guère plus attention, quand bien même une partie de lui-même se demandait pourquoi pareil geste.

_ Je note surtout que tu dis que c’est une technique importante qu’à priori seuls les puissants Hyûga utilisent mais en même temps tu affirmes ne pas savoir ce que contient ce parchemin. Peut-être que si tu me laissais y jeter un œil nous serions fixés ?

Bien entendu, il ne s’attendait pas à une réponse positive du Yaoguaï. Le Hyûga savait que son interlocuteur n’utilisait que des techniques pour appâter son potentiel client et obtenir le prix qu’il désirait.

_ Faire une promesse pour quelque chose qu’on a pas et dont on ne connaît pas le contenu serait assez fou de ma part. Tout autant que de faire une promesse floue alors que je ne sais même pas de quel genre d’aide tu auras besoin. Non !

Il était impossible que Tsuyoshi s’engage à la légère ainsi. Il allait reformuler la proposition du Yaoguaï et en terminer avec ce dernier :

_ Voici mon offre. Je jure sur mon clan de t’apporter mon aide lorsque tu en auras besoin, en échange de cette arcane à ces conditions : que l’arcane en vaille la peine, que mon aide ne me pousse pas à violer les lois d’Iwa et de Tsuchi et que cette aide ne consiste pas à mettre inutilement ma propre vie en jeu.

Ces mots lui conviendraient-ils ? La main tendue, Tsuyoshi s’attendait maintenant à découvrir la valeur du prétendu parchemin.

_________________
Spoiler:
 


Au marché noir [Genkü] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

Au marché noir [Genkü] Empty
Mer 9 Jan 2019 - 19:55
Au marché noir [Genkü] LvAveRC
« black friday »







Genkû écouta les conditions de Tsuyoshi ; elles étaient honnêtes et surtout déformables si besoin était. La parole était sacrée chez beaucoup d’hommes, et s'il avait raison sur son interlocuteur, il venait de s’acheter une précieuse carte. Un large sourire naquit sur ses babines où l’hémoglobine avait disparue. Comme guéri par la proposition de son nouvel ami et pactisant, il tendit vers lui une paume qui allait sceller cet accord. Ses doigts serrèrent les siens, Tsuyoshi n’ayant pas idée avec qui il venait de faire affaire. Ceci fait, l’Hayashijin recula d’un pas, composa deux mudras puis frappa le haut du rouleau et en attrapa la page désormais volante pour la dérouler d’un geste rapide et précis. Le contenu fut alors dévoilé devant le possesseur de Dôjutsu. Les soixante-quatre poings du Hakke. Genkû n’avait pas menti sur la qualité de la marchandise et vu le visage du Hyûga, il avait visé juste.

Après l’avoir laissé reluquer les inscriptions, il frappa le bout du rouleau touchant le sol et le fit voler, le propulsant d’un coup de paume dans les bras du Chûnin avec une précision déconcertante. Puis, lentement, avec la prestance et l’agilité d’un félin, il passa à ses côtés et chuchota presque, d’une voix doucereuse et amicale. “ Voilà qui scelle véritablement notre accord, Tsuyoshi, nous sommes liés désormais. Peut-être te verrais-je bientôt l’utiliser en situation réelle, qui sait. ” Ambigü, il se pourvut d’un rictus carnassier et le dépassa. À la vitesse où il allait, il serait rattrapable si le shinobi Iwajin le désirait. Il avait eu ce qu’il voulait et le natif des Bois aussi. D’un signe de deux doigts partis de son front vers le ciel pour le saluer, Genkû s’enfonça dans la foule disparate comme autant de fétus de paille autour d’une dague.

Il restait au temps de prouver la vétusté ou la solidité de cet accord. Après tout, qu’était l’argent contre l’impact d’un homme sur l’histoire qu’il comptait écrire. Le Yaoguaï n’oubliait jamais rien et ce moment venait de se sculpter dans le marbre de sa conscience.

Haha. ” lâcha-t-il pour lui-même, enfonçant ses mains dans ses poches comme si cette balafre n’avait été qu’un songe.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 https://www.ascentofshinobi.com/u509

Au marché noir [Genkü]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: