Soutenez le forum !
1234
Partagez

Plus vite que son ombre [PV. Asaara Kō]

Naari Etsuko
Naari Etsuko

Plus vite que son ombre [PV. Asaara Kō] Empty
Lun 3 Déc 2018 - 22:08
La jeune femme aux yeux émeraude était en train de travailler ses enchaînements pour s'échauffer. Elle enchaînait notamment les techniques basées sur ses pieds, adoptant un style de taijutsu où ses jambes travaillaient avant tout. L'avantage était dans la puissance qu'elle y gagnait, bien supérieure à celle de ses bras dans son début de parcours sur l'art martial qu'elle apprenait.

Elle frappait tantot sur un mannequin, tantot dans le vide avec des katas précis où s'enchaînaient ses mouvements avec régularité jusqu'à ce qu'ils deviennent lisses. Qu'il n'y ait plus d'hésitation. Qu'elle frappe juste même les yeux fermés. Elle fit finalement une pause après une heure à ce rythme, attrapant une serviette qu'elle avait laissé là, traîner dans un coin en attente d'un moment de repos où elle pourrait l'utiliser. Elle but aussi un peu de sa gourde qui patientait proche de ses affaires, reposant finalement l'eau là où elle se trouvait juste avant.

Elle s'étira alors un peu, regardant le ciel depuis la petite cour d'entraînement extérieure où elle se trouvait, puis elle se redressa d'un bond. Elle relâcha un peu ses muscles en sautillant sur place puis recommença ses enchaînements, essayant d'aller beaucoup plus vite cette fois-ci. D'abord la précision, ensuite la vitesse. Si elle parvenait à faire l'un et l'autre séparément, progressivement, à force d'entraînement, elle parviendrait à faire les deux à la fois et sa technique serait prête. Mais bon, pour vraiment pouvoir parfaire celle-ci, il lui faudrait un compagnon d'entraînement, mais ça, elle pourrait en trouver un plus tard.

Alors qu'elle était un peu perdue dans ses pensées, elle avait d'ailleurs reprit son entraînement depuis une dizaine de minutes, son regard s'égara proche de la porte d'entrée de la cour où elle remarqua un jeune garçon qui patientait là. Depuis combien de temps ? Elle l'ignorait, trop prise par ses enchaînements de jutsus. Elle s'arrêta alors, se tournant vers lui. Elle sourit légèrement reprennant sa repiration, puis elle fixa ses yeux droit dans ceux de l'Asaara.

« Ohayo, je peux t'aider ? »

Sincère, n'ayant aucune moquerie ou malhonnêteté visible sur le visage, la Naari observait cet inconnu, cherchant à savoir ce qu'il faisait ici.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Asaara Kō
Asaara Kō

Plus vite que son ombre [PV. Asaara Kō] Empty
Lun 3 Déc 2018 - 22:33
Je suis pensif aujourd'hui, pourquoi le suis-je autant ? Peut-être car j'ai plus de mal à m'acclimater au village que je ne le pense. J'avais pris l'habitude d'avoir beaucoup de moment de solitude, de silence autour de moi et il est vrai qu'à Iwa, à part la nuit et encore, il y a très peu de silence. En tout cas, je ne connais pas encore les bons endroits pour se trouver dans un calme plat en plein jour, mais un je trouverais un petit nid douillet dans lequel je retrouverais le calme du désert.

Dans tous les cas, je ne suis pas là pour faire de la figuration, si je veux devenir un shinobi de renom et faire connaître mon clan, je me dois de faire mes preuves. De ce que j'ai pu apercevoir, il y a de nombreuses personnes sachant se battre ici et certainement beaucoup plus puissant que moi. Sachant contrôler mes émotions la plupart du temps, j'ai appris à aimer la concurrence et même à m'en servir pour devenir plus fort. Après tout, on ne devient pas un Asaara en baissant les bras, sinon on meurt dans le désert sans perdre de temps.

C'est pour ça, que je décide d'aller à l'académie pour aller m'entraîner. Ne connaissant encore pas grand monde, je ne suis pas capable de le faire avec d'autres Iwajins, alors je me dois de le faire seul. Après tout, même en solitaire, un entrainement reste efficace j'en suis persuadé. Arrivé à l'entrée de la cour, je peux apercevoir une shinobi qui semble avoir le même âge que moi, ou pas loin qui est en plein entrainement. Intéressant, voyons un peu ce que cela donne une Iwajin de ma génération... Après quelques temps, elle s'arrête et je dois dire qu'elle semble avoir un très bon niveau en Taijutsu, peut-être que je viens de trouver une partenaire pour m'entraîner ? Le problème, c'est que je suis incapable d'aborder quelqu'un comme ça, je n'ai vraiment pas l'habitude. Pensif, je suis beaucoup trop pensif et sans vraiment m'y attendre, je vois son regard croisé le mien, un sourire, une prise de parole. Je maintiens son regard, mais contrairement à elle, aucun sourire ne s'affiche sur mon visage, je reste passible.

- Ohayo, je suis nouveau à Iwa et je dois dire que je n'ai pas encore rencontré grand monde, mais je t'ai un peu observé et je dois dire que ton entrainement au Taijutsu est très intéressant. Es-tu une professeur par hasard ?

Je me tourne vers elle, j'étais jusqu'à là adosser contre un mur et m'approche doucement, très calmement. Je commence à enlever les surplus de vêtements qui vont gêner mon entrainement et je commence à m'échauffer tout en continuant de m'intéresser à ce qu'elle pouvait me dire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Naari Etsuko
Naari Etsuko

Plus vite que son ombre [PV. Asaara Kō] Empty
Mer 5 Déc 2018 - 14:06
Le jeune homme se mit alors à expliquer à la jônin un peu qui il était sans pour autant entrer dans des précisions quelconques. Elle hocha légèrement la tête, pensive. Il était intéressé par le Taijutsu donc ? Elle eut un nouveau petit sourire amusé avant de secouer légèrement la tête.

« Je suis bien professeure à l'Académie Hashira depuis peu mais en ce qui me concerne, je suis professeure de Katon. Je peux cependant toujours t'apprendre quelques petits trucs si tu souhaites découvrir le Taijutsu. J'ai encore moi-même beaucoup à apprendre mais je suis plus avancée que toi sur cette vois, alors je peux te montrer les premiers pas si tu le souhaites. »

Elle s'étira un peu et l'observa des pieds à la tête pendant quelque secondes. Oui, il n'avait pas exactement la carrure d'un grand maître des arts martiaux. Mais tout le monde pouvait apprendre. La preuve, elle-même avait fini par réussir quelques enchaînements. Ils étaient loin d'être parfaits et n'importe qui de suffisamment l'aurait vu, mais elle commençait à tenir quelque chose de moins risible que la moyenne.

« Je m'appelle Naari Etsuko, et toi ? Tu me montres un peu ce que tu sais déjà faire ? Même si les techniques ne sont pas lisses et académiques bien sûr. C'est simplement pour avoir une idée d'où tu commences. »

Etsuko se mit alors en garde, lui faisant signe sans plus attendre de venir et de lui montrer un peu ce dont il était capable. Attentive, elle était prête à réagir, peu importe la méthode qu'il utiliserait.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Asaara Kō
Asaara Kō

Plus vite que son ombre [PV. Asaara Kō] Empty
Mer 5 Déc 2018 - 18:35
Une professeur de Katon ? Cela me semble intéressant pour des shinobis possédant cette affinité, mais je ne suis pas venu pour ça à vrai dire. Je voulais voir le niveau de Taijutsu des Iwajins pour voir si j'ai beaucoup de retard ou non. À vrai dire, mes parents n'étaient pas forcément les plus doués dans ce domaine et j'ai un peu appris en autodidacte tout ça. À force d'entrainement, j'ai musclé mon corps et augmenter grandement ma vitesse, mais je sens que je peux largement m'améliorer et peut-être que la belle femme en face de moi va m'aider. Après tout, je ne connais pas son niveau, je ne peux pas savoir si elle est apte à m'apprendre quoi que ce soit. Dans tous les cas, elle est professeure et donc elle a un grade plus élevé que le mien et rien que pour ça je vais m'y intéresser un peu plus. De plus, elle semble sûr d'elle quand elle dit d'être plus avancée que moi, je suis tenté de la croire.

Je sens son regard parcourir mon corps, elle doit être en train de me jauger, mais je n'ai pas l'habitude qu'on m'observe de la sorte. Sachant me contrôler, je ne fais aucun signe qui montre ma petite gêne et j'en profite pour faire la même chose qu'elle. Je dois avouer une chose, elle est plutôt bien foutue, pour ne pas dire carrément sexy, mais je ne suis pas là pour me rincer l'oeil ou draguer une femme alors je ne m'attarde pas plus que ça.

- Asaara Kô.

Je la vois se mettre en garde et je fais naturellement comme elle, je souris gentiment, elle semble grandement me sous-estimer quand même. Je ne comprends pas trop pour quelle raison, mais après tout ce n'est pas grave, je pourrais peut-être un peu plus l'impressionner qu'elle ne pense. Après, je ne dis pas être un expert, mais je sais que je ne suis pas non plus quelqu'un n'ayant jamais combattu avec mes mains. Je charge rapidement pour me retrouver au corps à corps avec elle et j'essaye de lui porter un coup de poing en plein visage. Bien sûr, la vitesse est là, mais pas la puissance, on ne sait jamais, je ne voudrais pas abimer son joli visage en entrainement, ce serait con.

Technique utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Plus vite que son ombre [PV. Asaara Kō]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: