Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Sky-Slayer Hunters !

Konran Tenzin
Konran Tenzin

Sky-Slayer Hunters ! Empty
Lun 10 Déc 2018 - 21:55
Aujourd'hui n'était pas une journée comme les autres. Il y a peu nous était parvenu la légende d'une arme capable de pourfendre les cieux. Une arme légendaire, qui revêtait une puissance encore inexplorée, incomprise, voir peut-être insoupçonnée. Dès lors que j'avais entendu cette nouvelle, j'avais été particulièrement intrigué. Fils du vent et arpenteur des cieux, je ne pouvais m'empêcher de porter un intérêt particulier pour tout ce qui s'apparentait à ce domaine. De quelle arme s'agissait-il ? Quel était donc ce pouvoir capable de fendre mon domaine ? J'étais à vrai dire particulièrement émoustillé par ce que cela annonçait. Et bien heureusement, les autres membres de mon équipe l'étaient tout autant. De ce fait, nous partirions à la recherche de cet artefact tous ensemble. Nous avions rendez-vous dans le coeur commerçant d'Iwa, lieu de rencontre qu'avait proposé notre estimée jônin pour commencer nos recherches, et c'est ainsi que je me rendis sur les lieux à l'heure donnée par la chef d'équipe.

Lorsque j'arrivai sur place, je saluai mes deux coéquipiers avec entrain et impatience. J'avais longuement réfléchi à ce que signifiait les quelques mots de la légende. Cela impliquait de traverser le feu, trouver la pluie et continuer son chemin pour trouver l'arme. Après plusieurs heures de réflexions, il m'était apparu logique que les éléments naturels dont parlait le récit n'étaient autres que les Pays qui portaient le même nom. Hi no Kuni et Ame no Kuni. L'un était la mère patrie des Hyûgas, et un endroit où Iwajins n'étaient pas toujours les bienvenues. L'autre était le siège d'une organisation shinobi dont j'ignorais beaucoup. Mais cela m'importait peu. La réelle question à présent était : l'arme se trouvait à la frontière de ses deux pays, ou dans le pays qui suivait ces derniers ? Pour ma part j'optais plutôt pour la seconde opinion, ce qui nous menait vers Hayashi no Kuni. Mais tout ceci était encore très floue, et si nous étions ici, c'était pour récolter des informations à ce sujet. Il y avait-il des épreuves à passer pour arriver à cet artefact ? L'ordre des pays donnés était assez clairs pour me faire penser que passer par ces deux pays dans l'ordre était nécessaire. Il y avait-il quelque chose à récupérer ? Enfin bon, je fis part de mes pensées à mes deux camarades, impatients de me confronter à leur théorie me demandant sur quoi ils avaient penché.

Iwa était un village diplomatique et très tourné vers le commerce, nous avions choisi cet endroit pour nous réunir en espérant que nous tomberions sur des marchands de divers pays -et notamment les trois qui nous intéressaient principalement- pour pouvoir leur demander des renseignements, et possiblement des ouvrages sur les mythes et légendes entouraient cet objet. Des livres, des documents, ou même du bouche à oreille de vieilles légendes urbaines qui se transmettaient sans que personne ne sache réellement l'origine. Et bien souvent, les mythes contenaient autant de part de vérité que d'absurdités résultant de maintes déformations au cours du temps. Mais je ne pouvais m'empêcher de me sentir excité par cette aventure.

-C'est parti pour la chasse à l'objet pourfendeur de cieux, dis-je à mes compagnons avec un sourire mince mais ne dissimulant rien de ma joie ni de mon excitation.


Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Sky-Slayer Hunters ! Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Sky-Slayer Hunters ! Empty
Lun 31 Déc 2018 - 16:41
Depuis qu’il avait eu vent de cette étonnante énigme concernant un artefact d’une grande puissance et pourtant oublié, Tsuyoshi n’avait de cesse d’y penser. Cette idée lui revenait à l’esprit jour et nuit au point de hanter ses nuits. Rien que la nuit précédente il s’était vu dans un pays étranger en possession d’un arme d’une hauteur et d’une envergure supérieure à un village –et curieusement il la tenait cette arme entre ses mains. L’arme déclenchait selon son bon vouloir des attaques de foudre dans le ciel se scindant littéralement en deux laissant voir la noirceur de l’univers dans le restant de ciel. Face à cette obsession grandissante, Tsuyoshi n’avait eu d’autre recours que d’en parler autour de lui. Il avait commencé réellement à en parler à ses coéquipiers. Sa senseï et Tenzin son coéquipiers. Tous formaient l’équipe 25.

Ils s’étaient finalement rencontrés pour discuter à ce sujet. Tous semblaient tout aussi intéressés que Tsuyoshi par l’affaire. Après Tenzin, Tsuyoshi accepta l’idée de Tenzin. Il y avait lui-même pensé en se repassant en long et en large les mots de cette légende… Il les connaissait par cœur d’ailleurs : « L’Arme qui pourfend les cieux attend. Quiconque oserait passer au travers du feu pour y trouver la pluie n’aurait qu’à poursuivre sa route pour s’emparer de son pouvoir. » Cela indiquait assez clairement qu’il fallait passer à travers le pays du Feu, représenté tout bêtement par le feu, puis par l’eau représenté par par le pays de Ame no Kuni. Mais tel que le disait Tenzin, il semblait qu’un dernier pays était indiqué. Il en fit part à ses collègues. L’assertion « poursuivre sa route » pour lui signifiait bel et bien la présence d’un dernier pays. En posant un croquis du monde connu sur la table, le Hyûga y montra les différents pays : Hi no Kuni dont il était originaire, Ame no Kuni pays de la pluie et enfin Hayashi no Kuni. Etant originaire du pays du Feu, il avait dû traverser le pays de la pluie en compagnie de son clan pour arriver à Tsuchi no Kuni. Cela dit, jamais il n’avait mis les pieds à Hayashi no Kuni. Pour autant, il avait déjà entendu parler de ce pays même s’il n’en savait que très peu de choses, sinon trois fois rien.

_ Connaissez-vous quelqu’un de Hayashi ? A moins que des indices déterminant permettant de trouver l’artefact soient à Hi no Kuni et Ame no Kuni, c’est effectivement là qu’il faudrait se rendre… un jour…

Il marqua une très légère pause, et poursuivit avec un ton un peu moins enjoué, presque las, comme si sa voix s’éteignait :

_ De toute façon avant de se déplacer il faudrait bien avoir quelque chose de concret en tête… Nous devrions peut-être nous documenter sur ce pays… Et en même temps réunir toute information que nous pourrions avoir sur Hi no Kuni et Ame no Kuni au sujet de cet artefact légendaire.

Ils n’étaient qu’au début de leur aventure. Elle s’annonçait palpitante quoique l’absence de toute information crédible les laisse au stade de début de quête. Ils risquaient de tourner en rond, puis de se lasser aussi vite qu’ils s’étaient laissés prendre au jeu. Tout ceci n’était peut-être que passions… Le genre de passions qui disparaissent tel un feu de paille en plein désert.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Sky-Slayer Hunters ! 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Naari Etsuko
Naari Etsuko

Sky-Slayer Hunters ! Empty
Sam 12 Jan 2019 - 0:20
Etsuko s'étira, baillant un peu. Elle observa le ciel de sa fenêtre pendant quelques instants, assise sur son futon. Les nuages étaient assez lourds, écrasant l'horizon en partie contre les montagnes qui se profilaient au loin, ne laissant qu'un maigre espace. Enfermés comme dans un bocal, les Iwajins devaient parfois accepter ces conditions météorologiques peu sympathiques qui avaient tendance à rester sur place pendant un long moment, les amas de nuages se bloquant dans la cîme des monts qui entouraient la cité militaire. La Naari se leva finalement, s'habillant rapidement. Une tenue simple, son bandeau autour du bras gauche, elle était prête. Pas d'uniforme aujourd'hui, elle avait rendez-vous avec ses deux kohai pour trouver des informations sur un artefact mystérieux suite à une légende offerte à Takumi par le biais du Collectionneur. Le Hyûga avait fini par en parler à d'autres à Iwa et finalement, des recherches étaient mises en place pour essayer d'avancer sur cette affaire pour éventuellement le récupérer.

La femme aux yeux émeraude sortit de chez elle une fois prête, traversant deux rues avant de retrouver ses élèves là où elle leur avait donné rendez-vous la veille. Elle les salua rapidement, hochant la tête au discours de Tenzin.

« Oui, c'est bien là-bas que je suppose qu'il se trouve. C'est le plus évident, et c'est pour cela que je vous ai demandé de me retrouver ici ce matin. Nous avons la chance qu'Iwa soit un village où le commerce est très développé et on y trouve parfois quelques petites merveilles sur ces étals qui attendent les clients à longueur de journée. Ce que je vous propose est assez simple, c'est que l'on fouille toutes les boutiques avec une priorité pour les marchands itinérants. Cartes, livres, n'importe quelle information écrite ou dessinée pourra être utile. »

Elle prit une grande respiration, leur montrant alors un étal à quelques mètres d'eux.

« Et le premier d'entre eux est ici. L'idée est de rassembler toutes les informations sur Hayashi, Ame et Hi no kuni que nous pouvons trouver, ensuite nous nous installerons à un endroit calme et nous pourrons tout décrypter, analyser, recouper. S'il y a des informations à trouver à Iwa ailleurs que dans la bibliothèque de l'Académie qui doit déjà être prise d'assaut par d'autres groupes, c'est bien dans les dédales du centre commercial selon moi. Alors courage, toutes les missions ne sont pas forcément drôles, celle-ci n'en est qu'une parmi d'autres. »

Avec un petit sourire, elle leur fit un signe de tête et s'avança vers l'étal en question, saluant le vendeur au passage en commençant à fouiller dans les présentoirs. Alors qu'elle commençait à sortir déjà quelques ouvrages où elle avait aperçu des mentions d'au moins l'un des trois pays, elle se tourna vers ses deux élèves.

« On risque d'y passer un certain temps alors... Si ça ne vous dérange pas et si vous acceptez d'y répondre, j'aimerais que vous me parliez un peu de vous, l'un après l'autre. De votre passé, avant d'être shinobis. Je n'ai jamais pris le temps de vous écouter à ce sujet alors j'aimerais me rattraper, vous connaître un peu mieux pour mieux vous enseigner ce que je peux sur ce que signifie être un ninja au service d'un pays. »

Sourire aimable, elle était prête à les écouter sans détours en continuant les recherches.

HRP:
 

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Sky-Slayer Hunters ! Empty
Mar 15 Jan 2019 - 12:20
Mes deux autres camarades étaient bien présents, et Tsuyoshi avait eu la présence d'esprit d'amener une carte du monde afin qu'on puisse se repérer bien mieux dans notre quête. Il semblait être précautionneux, un peu à la manière d'Hayate, restant très pragmatique. J'avais réfléchis de mon côté, et il semblait que mes deux coéquipiers avaient fait de même. Lorsque j'exposai ma théorie, impatient que je l'étais de me mettre sur les traces de cette arme légendaire, ils semblèrent plutôt d'accord avec moi, ce qui me conforta dans l'idée que nous étions surement sur la bonne voie -ou à défaut, sur la même longueur d'onde. Tsuyoshi demanda alors si nous connaissions des gens venant d'Hayashi no Kuni, qui pourraient surement nous aider sur d'éventuelles légendes à ce propos. Je réfléchis quelques instants, et fis non de la tête. Je ne connaissais personne provenant de ces contrées. Mais comme le souligna Etsuko-sensei dans la foulée, Iwa était un village commerçant et avec un peu de chance nous tomberions rapidement sur un marchant -ou des marchandises- venant des coins qui nous intéressaient.

Et le mieux pour cela, c'étaient les livres. Nous nous dirigeâmes vers une des étales, et nous commençâmes la fouille immédiatement à la recherche d'information sur les trois pays que nous avions cités. Je commençai par le premier que j'avais énuméré, car il me semblait que l'ordre des énigmes était à respecter. C'est donc vers des ouvrages concernant Hi no Kuni, le pays d'origine des Hyûgas, que je me tournai. Tout en glissant le doigt sur la reliure des livres, je me mis à la recherche de tout ce qui pouvait mentionner une arme, des rites de passages, des épreuves, ou même des légendes urbaines. Tout ce qui pouvait concerner aussi la frontière avec Ame no Kuni, le village de la pluie. Mais c'est alors qu'Etsuko prit la parole. Nous avions en effet pas mal de temps à passer à éplucher les documents. Mais parler de mon passé ? Avant d'être shinobi ? Ma gorge se serra un instant, puis je pris une profonde inspiration. Il était normal pour des partenaires de missions et d'équipes d'en connaître plus sur les siens. Je soupirai ensuite, et tout en gardant mon nez dans les documents, je pris la parole.

-Je viens de Kaze no Kuni. J'y ai habité jusqu'à mes onze ans. Mes parents étaient assimilateurs aussi, mais d'éléments différents. Sauf qu'un jour, des gens sont arrivés pour nous capturer. Je pense...Je n'ai jamais su ce qu'ils voulaient. Mes parents m'ont protégé et m'ont permis de m'enfuir. Avec la tempête de sable et mes capacités d'assimilateurs, j'ai pu leur échapper, ou alors peut-être en avaient-ils assez avec mes parents pour venir après moi ? Je ne sais pas...J'ai erré dans le désert pendant longtemps. Et je suis arrivé à Tsuchi no Kuni. J'y ai erré pendant bien longtemps aussi...jusqu'à arriver à Rokkusu, où j'ai espionné des cours de ninjutsu. J'ai fini par être intégré, et je suis devenu un Iwajin à part entière.

Ce n'était pas l'histoire la plus heureuse du monde, mais elle était terminée maintenant. J'étais un autre homme, plus grand, plus fort, plus mature. Je n'avais pas perdu de vue mon but de retrouver mes parents, mais pour ce faire j'avais besoin de piste. Ce qui n'était pas encore le cas actuellement. Mais dans tous les cas, je me sentais plus à l'aise qu'à mes débuts pour parler de mon histoire. Peu de gens la connaissaient. Hayate en connaissait une partie. Mais pas grande monde à part lui.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Sky-Slayer Hunters ! Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Sky-Slayer Hunters ! Empty
Dim 27 Jan 2019 - 17:37
Finalement ils étaient tous les trois d’accord. Ils étaient pour le fait que l’arme légendaire, pour peu qu’elle existe, soit à Hayashi no Kuni. La chose était entendue. Etsuko l’avait validé du premier coup sans perdre de temps. La certitude bien installée pour tous, Naari Etsuko suggéra au duo d’aller fouiller les étals et autres marchands notamment ceux provenant du pays ciblé afin de recueillir un maximum d’informations sur cette histoire. Elle expliqua par ailleurs que les bibliothèques étaient probablement déjà prises d’assauts par d’autres groupes iwajins également à la recherche de l’artefact. Cela était plausible, mais aux yeux de Tsuyoshi, il n’en demeurait pas moins, qu’après les recherches au niveau des marchands, antiquaires il faudrait nécessairement se diriger vers la bibliothèque afin d’éventuellement compléter l’information qu’ils pourraient avoir obtenu.

_ De toutes façons, le mouvement de recherche s’estompera de lui-même. Seuls les plus déterminés ainsi que les plus chanceux arriveront au bout de cette aventure. Beaucoup s’essouffleront en cours de route. Néanmoins ton idée est bonne Etsuko senseï…

Aussitôt après Etsuko leur fit signe de la suivre vers un étal tout proche afin de commencer les recherches. Et tandis qu’ils le faisaient et fouillaient les livres, cartes documents divers qui leurs tombaient sous la main, la cheftaine leur proposa de parler d’eux. Tsuyoshi se tut et laissa Tenzin se livrer en premier. Toutes ouïes, il ne perdit aucun détail de la croustillante histoire du Konran. En vérité, il ne savait strictement rien sur ce dernier, mis à part le fait qu’il disposait d’un étonnant pouvoir de transformation en élément et qu’il maîtrisait l’air. La révélation fut assez bouleversante. Tenzin avait perdu son père et sa mère, deux êtres qui possédaient comme lui, le pouvoir de transformation en élément. Mais chose étrange, aucun de ses deux parents, d’après ses dires, ne possédait la même affinité que lui. Cet événement entraîna sa fuite de Kaze no Kuni à Tsuchi no Kuni jusqu’à Rokkusu, village qui devint alors Iwagakure no sato. Et de fil en aiguille il finit par intégrer les forces du village. En écoutant cette histoire, Tsuyoshi ne put s’empêcher de poser une question au Konran. Cette question lui brûlait les lèvres…

_ Et tu n’as jamais souhaité retourner à Kaze à la recherche de tes parents ?

Ou pour tenter d’élucider cette affaire. Pour sa part Tsuyoshi s’imaginait aisément que les parents du Konran avaient été soit capturés soit s’étaient fait tués. Autrement il en aurait peut être entendu parler. Après, le monde était vaste et dès lors que leur rejeton était sorti du pays dans sa fuite, le retrouver s’avérait ardu, tant pour ses agresseurs que pour ses parents.

_ Pour ma part, je suis né à Hi no Kuni. J’ai commencé à être entrainé aux arts ninjas à l’âge de 5 ans. J’ai fait mes premières missions à l’âge de 10 ans. Et j’ai intégré le conseil clanique vers la vingtaine. J’ai combattu pour les Hyûga lorsque nous étions à Hi no Kuni pendant la période de troubles. Et j’ai fait partie de ceux qui ont voté pour le départ vers des terres et un futur que nous espérions plus radieux. J’ai effectué quelques bons et loyaux services pour mon clan, raison pour laquelle à la création d’Iwa on m’affecta directement au grade de Chuunin.

Tsuyoshi ne voulut pas préciser que ses parents étaient encore en vie. Il ne voulait pas blesser Tenzin ou avoir l’air de prononcer ces paroles en opposition à l’histoire du Konran. Le Hyûga se limita donc à ces quelques paroles qui en disaient long sur son passé de guerrier. Il évita cependant de dire combien il avait été considéré comme un guerrier d’avenir alors qu’il était tout jeune et comment sa progression avait été freinée depuis son arrivée à Iwa. Mais pouvait-on tout dire de soi une quelques mots ? Une journée entière ne suffirait probablement pas à brosser le portrait détaillé d’un homme.

_ Et vous Etsuko senseï ?

Tsuyoshi venait de renvoyer la question à sa cheftaine. Il était tout aussi curieux qu’elle d’en savoir plus sur la ravissante jeune fille qu’était la Jonin.

_________________
Spoiler:
 


Sky-Slayer Hunters ! 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Naari Etsuko
Naari Etsuko

Sky-Slayer Hunters ! Empty
Dim 10 Mar 2019 - 1:38
Etsuko continuait de rassembler des documents, fouillant les étals et échangeant avec les marchands. Le reste du temps, elle écoutait ses élèves avec attention. Tenzin n'était donc pas vraiment orphelin comme elle avait cru le comprendre, ses parents étaient peut-être encore en vie, et elle l'espérait de tout coeur pour lui. Elle eut un sourire compatissant, hochant finalement la tête.

« Et Iwa sera toujours là pour toi, tout comme moi Tenzin. Tu peux en être certain. »

La Naari écouta ensuite Tsuyoshi après avoir acheté de nouveaux livres, les mettant sur le dos de Byakko-san qu'elle avait invoqué à la fin du premier étalage, ayant de toute façon trop de livres dans les mains pour en consulter de nouveaux. L'immense tigre intrigait les passants qui le voyaient bien pacifique, certains enfants ayant même l'audace de venir le caresser comme un gros matou. Et le tigre blanc se laissait faire bien volontier, ayant toujours été un adepte des câlins.

Elle écouta ensuite Tsuyoshi qui leur expliqua être un membre du conseil clanique Hyûga et avoir rejoint le village avec son clan sans trop se poser de questions apparemment, mais cela lui avait réussi puisqu'il était chûnin et désormais membre de l'équipe 25, quelle chance avait-il ! Cette pensée fit sourire la Jônin qui sourit un peu plus en entendant la question de son élève.

« Tu es curieux... C'est bien... »

Parlant de nouveau avec un marchand pour lui payer les livres dont un qu'il voulait vendre à prix d'or, elle mit un peu de temps avant d'enchaîner et de répondre à son élève lorsqu'elle parvint finalement à avoir ce qu'elle souhaitait.

« Moi je suis une fleuriste de métier. Kisetsu no Hana, c'est dans la rue juste là. »

Elle lui désigna une rue à l'angle suivant, celle où était sa maison et la boutique familialle.

« J'ai passé toute ma vie à Rokkutsu et il y a deux ans et demi environ, avec la construction de l'Académie, j'ai choisi de rejoindre les combattants pour défendre le village qui m'était cher. Et ça n'a pas tardé puisque j'ai fait parti des défenses pendant l'attaque des ninjas Kiri de 201. Depuis, j'ai simplement fait tout ce que je pouvais pour apprendre à me battre, à soigner, et protéger Iwa. Et une des voies pour cela a été de rejoindre l'équipe de Lee-sensei puis j'en suis devenue la dirigeante. Et j'ai aussi évolué petit à petit dans la police que j'ai cherché à rejoindre puisque j'y voyais un moyen de défendre Iwa, et c'est toujours le cas. »

Elle sourit un peu.

« Allez courage, il ne reste plus que ces deux étals de libraires puis on peut se poser pour feuilleter tout ça plus en détails et voir si l'on découvre des informations intéressantes sur nos artefacts. »

Continuant donc la chasse aux livres pouvant receller n'importe quel type d'information, Etsuko termina la fouille des deux stands avec ses élèves puis s'étira après avoir déposé les derniers livres sur le dos de son Kuchiyose, lui caressant un peu la tête pour le remercier de son aide.

« Je vous propose d'aller dans le parc de l'Académie pour se poser tranquillement et feuilleter tout ces livres, ça vous va ? Ça nous évitera de prendre racine dans une bibliothèque ou de ne plus voir le soleil pendant une semaine. »

La jeune femme aux yeux émeraude leur sourit, amusée. Elle savait que l'exercice n'était pas facile car peu passionnant pour quiconque n'avait pas grand attrait aux livres, mais pour elle, tout allait bien et c'était toujours un plaisir que de chercher du savoir. Elle n'en avait jamais assez une fois lancée. Marchant tranquillement vers le domaine de Borukan Muramasa, elle se retourna vers ses élèves pour leur poser une nouvelle question.

« Et dites-moi un peu, quelles sont vos aspirations pour la suite ? Des unités que vous souhaiteriez intégrer ? Une spécialisation en vue ? Un art supplémentaire que vous souhaiteriez apprendre ? J'aimerais beaucoup développer mes techniques sensorielles personnellement, mais je n'ai pas encore pris le temps de me chercher un professeur. Je pense que ça pourrait m'être particulièrement utile pour le domaine médical, même si ça aurait également son utilité pour ce qui concerne les combats. »

HRP:
 

_________________
Theme song : Ici
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1606-naari-etsuko-la-douceur-des-fleurs-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Sky-Slayer Hunters ! Empty
Mer 13 Mar 2019 - 18:55
Une fois que j'eus fini mon récit, Etsuko me signifia que quoi qu'il se passât, le village de la Roche serait toujours là pour moi. Et plus important encore, qu'elle le serait, elle aussi. Je souris et acquiesçai, remerciant ainsi silencieusement ma cheffe d'équipe et les paroles réconfortantes qu'elle venait de prononcer. Je ne savais pas réellement quoi dire, mais c'était une preuve que ce que je pensais depuis bien longtemps était avéré. Ce village et les shinobis qui l'abritaient étaient devenues ma seconde famille. Je n'oublierai jamais la première, cependant, cette seconde famille était elle aussi très chère à mes yeux. Tsuyoshi cependant me posa une question qui faisait tout à fait sens. Et à cette question, je baissai les yeux en prenant un air attristé. Après tout, dans la vie, il fallait parfois faire des choix, et ceux-ci étaient parfois difficiles.

-Aller à Kaze sans l'autorisation ni ordre de mission serait revenue à un acte de désertion...Et bien que l'envie ne me manquait pas, Iwa est aussi une des choses pour lesquelles je dois devenir plus fort, que je dois protéger. Mais...J'échange de temps en temps avec Lee-Senseï, l'ancienne cheffe de l'équipe Gosei qui est à Kaze en ce moment. Elle me donne quelques infos, même si elles sont maigres. J'essaie de faire avancer mon enquête petit à petit, avec le peu de moyen que j'ai...

Ce fut au tour de Tsuyoshi d'exposer son histoire, et j'appris donc qu'il était l'un des hauts membres du clan Hyûga. Il avait connu Hi avant de connaître Iwa, mais était l'un de ceux qui avaient voté pour que le clan quitte ses guerres intestines et rejoignent des lieux plus chaleureux. Si l'on pouvait ainsi dire les choses. L'importance de ses efforts et son dévouement pour l'un des clans majeurs d'Iwa lui avait valu le grade de chunin, ce qui était une belle récompense et une preuve de sa loyauté, ainsi que de ses capacités à mon sens. Avant qu'Etsuko ne mette cette exercice en pratique, je ne m'étais pas rendu compte d'à quel point il était important d'en savoir un peu plus sur ses coéquipiers, et j'étais content d'avoir cette discussion. Cela me permettrait d'apprendre un peu plus sur mes camarades. Pendant ce temps, la Naari avait invoqué un grand tigre blanc, son Kuchyose, pour nous aider à transporter les livres. Je récupérais tous ceux qui semblaient parler de loin ou de près à une arme légendaire et qui mentionnaient l'un des trois pays que nous suspections comme étant route vers cette dite arme. Ame, Hi et Hayashi no Kuni. Heureusement, nous avions un octogone de Hi avec nous, qui nous serait certainement d'une certaine aide dans cette entreprise -même s'il ne semblait pas avoir entendu parlé de l'épée pourfendant les cieux.

Pendant que nous donnions nos livres au gentil et magnifique tigre blanc, je me pris l'envie d'avoir un compagnon moi aussi. Mais cette envie fut rapidement reléguée au second plan lorsque Tsuyoshi demanda à son tour à la jonin de nous parler d'elle. Elle, la seule d'entre nous, à être une pure Tsuchijin de naissance. Qui avait petit à petit gravi les échelons, allant de batailles en batailles, se donnant corps et âme pour protéger Iwa. Elle était ainsi devenue cheffe de police - ce qu'elle n'avait pas prononcé à voix haute, par humilité ou par désir de ne pas être redondante alors que nous le savions probablement déjà. Elle était aussi devenue, à l'image de Lee-senseï, une eisenin émérite. A la suite de cela, nous passâmes encore plusieurs minutes à parcourir les étagères et les étales, à la recherche de la moindre pièce d'information que l'on pouvait glaner. Et nous allâmes ensuite nous poser à l'Académie, où le vrai travail commencerait. Le tri des informations.

Arrivée là-bas, nous nous plongeâmes tout de suite dans le travail. Et alors que j'étais entièrement absorber par mes lectures concernant les Grands Mythes et Légendes des différents pays, Etsuko reprit la parole. Au détours d'une de ses questions, elle nous apprit aussi qu'elle souhaitait développer sa sensorialité. Non seulement dans le domaine médical, mais qui serait à vrai dire tout aussi pratique en combat. Je souris à cette information en hochant la tête, tant j'étais d'accord avec elle.

-Je me débrouille plutôt pas mal en sensorialité, mais ma méthode risque de ne pas vraiment être compatible avec ce que vous rechercher. J'utilise pour ça le vent. Par contre nous avons avec nous un as dans la matière, dis-je avec un sourire en coin en direction de Tsuyoshi.

Il était assez facile de déduire que le clan Hyûga était certainement le meilleur clan de senseur de tout Iwa -et à n'en point douter parmi les meilleurs du Yuukan. Pour ma part, ma sensorialité était uniquement basée sur le vent. Mon affinité. La seule que je savais maîtrisée et par laquelle je faisais tout ce que je pouvais faire. Mais ses questions restaient intéressantes.

-Pour ma part, je cherche à exploiter les limites de mon assimilation. Je ne cherche pas tant à exceller dans un art, plutôt que de voir toutes les possibilités que m'offre cette condition génétique...pour laquelle j'ai dû traversé tout cela, terminai-je avec un petit sourire. Par ailleurs, je ne suis pas sûr qu'une des sections du Yamagenzo m'intéresse réellement. J'aimerais devenir fort, assez fort pour protéger Iwa de ses ennemis venant de l'extérieur. Assez fort pour être perçu comme un esprit défenseur, ou vengeur. Que tous réfléchissent à deux fois avant de nous attaquer. Et j'espère bien sûr un jour retrouver mes parents, et découvrir ce qui leur est arrivé.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Sky-Slayer Hunters ! Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Sky-Slayer Hunters ! Empty
Mar 4 Juin 2019 - 23:26
Le trio se dirigeait vers l’académie tel que suggéré par la senseï. Elle avait proposé qu’ils aillent éplucher les livres que la Naari avait payé afin d’essayer de découvrir ne serait-ce qu’une piste concernant cet objet de légende. Le parc de l’Académie Hashira était un endroit bien choisi pour à la fois son côté studieux et la beauté de l’environnement. Il permettait aux étudiants de se concentrer à fond dans leurs études tout en se laissant l’opportunité de s’évader entre deux intenses séances de révisions ou d’exercice. Etudier dans un cadre attrayant, un élément positif qui n’était plus à démontrer.

Alors que le groupe s’en allait dans cette direction, les échanges tournèrent autour des buts et objectifs de vie de chacun. Avant cela, cependant, Naari Etsuko et Tenzin évoquèrent une certaine Lee-senseï. Tsuyoshi comprit qu’il s’agissait de l’ancienne cheftaine de l’équipe Gosei… Le Hyûga ne l’avait pas connu. La bonne dame d’après les dires de Tenzin, se trouvait désormais à Kaze no Kuni et il échangeait avec elle assez régulièrement. Un peu après la Naari avait affirmé vouloir développer ses techniques sensorielles et affirma chercher un professeur. Et après que Tenzin expliqua que le Hyûga pourrait faire un excellent professeur en la matière, ce dernier répondit presque aussitôt.

_ Je pense plutôt que tu ferais un meilleur professeur en la matière Tenzin. Nous autres Hyûgas sommes bons en sensorialité, probablement les meilleurs en la matière dans Iwa, certes. Mais en ce qui me concerne ma sensorialité passe surtout par le biais de mon dojutsu. Mon affinité raiton ne m’aide pas beaucoup en la matière et je n’ai pas eu besoin de développer des techniques de détections de chakra en dehors du dojutsu… Vous comprendrez ma position. Finit par dire le Hyûga en rigolant.

Tenzin exposa par la suite ses objectifs de vie. Il cherchait à devenir meilleur en termes d’assimilation. Il affirma ne pas être nécessairement avoir besoin d’intégrer une unité spéciale du Yamazengo… Lui souhaitait protéger Iwa de ses ennemis extérieurs… N’était-ce pas le lot de tout shinobi du village ? Tsuyoshi ne comprenait pas vraiment… Mais il ne fit aucune remarque en la matière. Lorsque son tour arriva, il prit la parole.

_ Pour ma part, intégrer le Yamazengo m’intéresserait. Ce serait plutôt le Shishiza comme vous Etsuko senseï. La diplomatie n’est pas nécessairement mon fort. Cela dit j’aimerais que mon clan soit reconnu encore plus au sein du Yuukan. Et je ferai tout ce qui est en mon possible pour que ce soit le cas.

Le trio finit par arriver au parc de l’Académie. Ils y passèrent plusieurs heures à détailler les ouvrages qu’ils avaient entre les mains avant que finalement ils durent se séparer. Ils avaient décidé de continuer les recherches chacun dans leur coin et de se réunir plus tard pour voir s’ils avaient plus de pistes à ce sujet.

Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Sky-Slayer Hunters ! 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Sky-Slayer Hunters !

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: