Soutenez le forum !
1234
Partagez

Je cuisine pour mon idole ▬ Ft. Honma

Nabemono Wagyū
Nabemono Wagyū

Je cuisine pour mon idole ▬ Ft. Honma Empty
Jeu 13 Déc 2018 - 19:15
Je cuisine pour mon idole ▬ Ft. Honma 1544722639-op
キャンプ場 ▬ Kyanpujou


Ciel dégagé, brise fraîche, une flore et une faune calme... tout était propice à ce que cela soit une journée sans encombre et remplie de dialogue sans réelle avancée pour le monde Shinobi. Les aurores sonnaient le réveil de deux êtres rattachés, dont la rencontre était sans l'ombre doute, une providence du destin même, d'un coup de pouce d'une divinité voulant poussé le poussin vers sa mère canard, afin qu'il grandisse et devienne grand. Ce poussin, blond comme la naïveté, avait trouvé la voie qu'il voulait suivre et pour cela, comme tout débutant, il avait trouvé son mentor, celui qui l'avait prit sous son aile.

Cela remontait encore à quelques années auparavant, lorsque son Maître lui avait dérobé sa nourriture et que, tentant de récupérer son bien, le gladiateur s'était fait corriger de manière inégalable. Sous la classe et les compliments du Meikyû, le lutin -du haut de ses un mètre soixante-, souhait devenir son disciple de voyage, son escuyer pour arpenter le monde et comprendre comment découvrir les secrets qui le regorgent... Comment devenir un vrai débrouillard et survivre avec ses propres moyens sans aucune aide extérieur.

D'ailleurs, le semi-homme, avait déjà évolué en bien ! En effet, cela faisait quelques jours qu'il s'adonnait à la lecture d'un livre de cuisine afin d'améliorer son art pour lequel il se passionnait... Et bizarrement, cela marchait. A force de test -avec son Maître pour seul Cobaye-, d'observation et de travaille, il avait rapidement atteint un niveau plus que correct concernant la façon de cuisiner certains aliments que l'on pouvait trouver dans les bois du pays d'Hayashi.

Il s'était levé plus tôt que son mentor, dans l'unique but d'aller cueillir le déjeuner, à base de champignons, de plantes comestibles, de pommes et d'un poisson tout fraîchement pêché. Ce n'était pas vraiment le mélange d'arôme idéal, mais évidemment, il fallait se remplir la pence. Et en revenant au petit campement dont le feu était encore allumé, il trouvait Honma éveillé et c'est tout heureux, qu'il saluait son idole.

Tiens, Maître Honma ! Avez-vous bien dormi par cette nuit douce au gré du vent ? Disait-il d'un large sourire.


Il déposait le plateau des aliments qu'il avait trouvé dans les bois près d'eux sur un tronc d'arbre coupé proprement par on ne sait qui. Les mains sur les hanches, il regardait son sensei se lever d'un air niais avec un sourire étiré, presque large jusqu'à ses oreilles. Il se tournait alors, pour alimenter le feu de bois, en y rajoutant une petite bûche qu'il avait coupée précédemment la veille, avant de retourner près de son plateau.

▬ J'espère que vous avez un petit creux bien gardé pour le festin que je vais vous cuisiner ! Regardez-donc ce beau plateau rempli de belle trouvaille, Maître !

Il commençait alors à balancer les ingrédients dans la marmite posée sur le feu de bois à cet effet, dans le but de les faire mijoter dans l'eau afin de créer une soupe succulente pour bien éveiller le seigneur tout puissant Honma. Quand il y repensait d'ailleurs, notre héros se disait simplement qu'il avait bien de la chance d'avoir trouvé un pareil compagnon de voyage pour vivre ses premières aventures, quelqu'un qui pouvait le guider et lui donner des directions.

▬ Quand j'y pense, le destin fait bien des choses ! Voilà deux aventuriers réunis pour de belles aventures... n'est-ce pas formidable, Honma-sama ?! Clamait-il fort d'un air tout à fait enfantin.

Et dans cet esprit bon enfant, il continuait de sourire comme le parfait ahuri qu'il laissait penser être en touillant sa soupe aux Champignons, pommes, poissons et herbes fraîchement cueillis ! De quoi guérir les maux de ventre de son Maître, si jamais il en avait... ou alors lui en produire, car étonnement, celui-ci n'avait jamais faim quand il s'agissait de goûter les mets succulents que lui préparait son larbin.


Dernière édition par Nabemono Wagyū le Dim 16 Déc 2018 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

Je cuisine pour mon idole ▬ Ft. Honma Empty
Dim 16 Déc 2018 - 17:29




❞ Il y’a la désormais des années depuis qu’il est devenu le maître de cet incorrigible disciple qu’est Wagyu. Tandis qu ces deux hommes ce sont rencontrés en des circonstances plus qus fortuites. Honma rigole, hilare se remémorant peu à peu les méandre de leur rencontre hasardeuse.Et pas une seule minute Honma, regrette de l'avoir pris sous son aile.

Ses pupilles carmins parcourent avec légèreté l’immensité bleue que l’on nomme le ciel. Sa paume de neige se tend en direction attendant patiemment que daigne un jour revenir, ce temps de paix. Et ainsi pour le moment, il se questionne sur ce qui l’impressionne tant chez Wagyu ; sur ces choses qui font d’un cœur sa valeur ; sur ces choses qui donne à sa voix tant d’ardeur. Il aimerait (à la folie tout aussi) pouvoir crier au monde ô combien sa fierté est grande, exulter l’alphabet des émotions que lui font ressentir ces gamins dont il a la responsabilité ; Il aimerait pouvoir sentir la liberté v i b r e r le long de sa peau.

Faire ainsi de son corps une musique une chanson que les rues entendraient faiblement,
un souffle, une brise entre les murs une louange à la gloire des vivants - à la gloire de son clan.

Faire comme bon nombre de parent, et se trouver une existence une façade contre laquelle s’appuyer pour respirer, comme bon nombre d’hommes trouver un dieu à prier comme bon nombre d’humains trouver son cœur à travers la chair pour en entendre pulser les rêves

Comme bon nombre de parents, pouvoir retrouver son enfant et le féliciter, prendre soin de lui.
mais sa vie actuelle ne le lui permet pas. Il ne peut se permettre de tout lâcher pour partir à l'aventure avec ses disciples. ,

Ô lui qui se répercute dans les esprits, ô lui qui (au mieux) s’essouffle entre deux souvenirs.
Mais ses pas qui cognent contre le sol s’étouffent peu à peu tant il est fatigué de dormir contre ce tronc d'arbre et les siens qu’il entend comme un sourd lui rappellent l'inestimable place qu’a prit le jeune homme dans sa vie ; tout cela enlisée sous cette peur maladive d'entendre parler de son trépas.

A l’entente de cette voix, Honma effectue une révérence, la nuque basse, d’une déférence exemplaire – j’espère. Son ton est chaleureux, pourtant il ressens cette pointe de moquerie à son égard. - Habitude dont il ne se mefit plus - C’est peut-être la, sa propre réserve qui l’y pousse.

- Hoy Gaki ! Il n'est un homme, celui qui n'est pas capable de dormir contre un tronc d'arbre. Dit-il esquissent un gigantesque sourire en dépit de la douleur qui lui prend dans le dos.

ses paroles, pour ne pas dire son souffle s'échappe dans la fraîcheur, volute figée
(fugace) de ses doigts froids il se saisit de la touffe de petit Meikyu (pas si petit que ça)
tendre comme la brise et craint que le tissu ne suffise pas à réchauffer la résonance magnétique de son cœur mythique. Et ainsi le remercier de lui avoir préparé un tel festin. Mais il ne l'y prendrait pas.

Tu n'aurais du prendre tant de mal et me faire un tel repas. Je te prierai donc de me rejoindre et de goûter ce succulent plat que tu m’as fait.

Et pourtant en dépit de tout cela, Honma sourit ravi, de tout ce temps qui s'est finalement écoulé depuis que lui et Wagyu avait pris la route ensemble. Tout cela au détour d'un plat voler.

« Et dire que tout cela à commencer à cause de ce plat que je t'ai dérobé ahah.. » Dit-il, hilare.


Revenir en haut Aller en bas
Nabemono Wagyū
Nabemono Wagyū

Je cuisine pour mon idole ▬ Ft. Honma Empty
Lun 17 Déc 2018 - 19:02
Je cuisine pour mon idole ▬ Ft. Honma 1544722639-op
キャンプ場 ▬ Kyanpujou


MAÎTRE ! VEUILLEZ NE PAS PLAISANTER AVEC CELA ! Je cauchemarde encore qu'une telle tragédie puisse m'arriver face à un vil vilain ! Insistait-il en pointant du doigt son supérieur de voyage.


Amer souvenir. La perspective de se remémorer le jour de leur rencontre ne l'enchantait qu'à moitié, car à vrai dire, il cauchemardait encore à ce sujet très régulièrement. Il avait eu la chance inespéré que Honma était une personne bien veillante et que même si elle avait volé le dîner du lutin, finalement, il avait décidé grâce à cette rencontre de prendre le blondinet sous son aile de manière définitive pour lui enseigner les rudiments du voyage et de l'aventure.

Si jamais cela avait été un parfait criminel par exemple aux intentions plus que sournoises... peut-être que cela aurait pu finir très mal ! Bien plus que quelques coups au visage. Il aurait pu perdre la vie en tentant de récupérer son saint repas et alors tout ce qu'il aurait resté du semi-homme aurai peut-être était une dent plantée dans le bitume avec un peu de chance. C'est tout ce que l'on aurait pu retrouver de lui, dans le pire des scénarios. Mais finalement, tout cela n'était pas arrivé et c'est bien évidemment, en bonne compagnie qu'aujourd'hui notre héros évolue au côté de son mentor.

Désormais, il lui fallait s'installer près de lui afin de prendre un copieux repas. Remuant la casserole à l'aide d'une grande cuillère de bois, il pouvait apercevoir les aliments s'imprégner dans un bouillon qui allait servir de soupe ! Une soupe goûtu préparée avec un grand amour pour ce cher Honma. Une fois le repas prêt, il servait une assiette à chacun d'entre eux, conformément à la demande du Maître, afin de prendre place à ses côtés.

▬ Attendez, Maître. J'ai oublié votre ingrédient secret qui fait que vous aimez tant ma cuisine !

Il se tournait alors, pour sortir une petite fiole de sa besace qu'il cachait à la vue de l'homme au bandeau. Il saupoudrait le dessus de la soupe de son mentor avec ce dit aliment secret, avant de déposer l'assiette devant Honma, avec un large sourire. Tout était fin prêt et ils allaient pouvoir passer à table sans plus attendre... ou presque.

▬ Veuillez m'attendre Honma-sama, je dois m'en aller aux petits coins...

Il se relevait et disparaissait un peu plus loin dans les bois, laissant son maître seul face au trésor sacré qu'est la nourriture dignement préparée par son élève. Et ce n'est que quelques minutes plus tard, qu'un vacarme sans égal en provenance de l'endroit où était partie Wagyuu, se faisait entendre. Le voici qu'il sortait de quelques feuillages, en courant comme un ahuri vers son Maître.

SIR ! SIR ! AU SECOOOOOUUUUUR ! Criait-il en courant comme un dératé.


C'était sans compter sa chance légendaire, qu'en allant pisser sur un tronc d’arbre dans les bois, que l'aventurier avec croiser la route de deux ours adultes qui à l'heure actuel, le prenait en poursuite et filait le derrière du disciple de Honma qui devait faire un choix : Laisser mourir son cuisinier ou le sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

Je cuisine pour mon idole ▬ Ft. Honma Empty
Lun 17 Déc 2018 - 20:31




❞ Honma n’a de cesse que d’esquisser une triste moue quant à la nouvelle qu’est la cuisine de Wagyu. Il apprécie sincèrement son disciple mais des fois, il se demande s’il s’agissait réellement d’une bonne idée que d’avoir sauvé un gamin dont le rêve secret fut de le tuer à l’aide d’un plat ? Triste référence. Alors il attend simplement que ce daigne aller se vider la vessie, comme tout homme respectable. Et loin de lui l’idée que d’ingurgiter cette nourriture démoniaque. Il y jète un oeil et décide de finalement en vider le contenu dans un trou fraîchement creusé. Puis secrètement recouvert.

- Plutôt mourir que de manger ça.

[...]

Il est là, à agir comme un parano tandis qu’il jete un oeil à droite puis à gauche. Effectivement des cris retentissent. Et alors il se questionne. “Est-ce la montagne qui soudain murmure à ses tympans ?” S'agit-il d'une aria végétale qui tendrement bruisse et charme son ouïe, là tout près, un lied d'orchis au chœur de silène ? Les mots, comme autant de ricochets à la surface d'une rivière, clapotent jusqu'au Gardien, chutent à l'intérieur de son thorax à la façon d'un serein éphémère – le font s’interroger, muet, puis tourner le visage vers son jeune ami. Il ne distingue d’ailleurs pas de suite cette prononciation syllabique – que fait-il au juste ? Honma s’inquiète, et peu à peu s’enquit de la situation. Écoute les mille bruits du silence et des cœurs humains. Acquiesce à peine à l'assertion du jeune homme.

Tandis qu’immobile (trop, toujours trop, avec la même aisance que dans la turbulence), il scanne plus qu’il ne dévisage, et aussi croirait-on au mouvement-réflexe d’une caméra de surveillance ; alors que Wagyû qui accourt, est venu le trouver, s'était d'ailleurs déjà montré bien plus bavarde que lui, le prévenant sur la dangerosité de cette région.
« Qu’est-ce que tu dis Wagyu ? » Dit-il, silencieux
Il engrange (la vivacité de moineau dans sa main qui s’égare un instant sur son front, ses gestes futiles, fébriles, leurs bords ronds, et la sensibilité qui sans cesse meut ses traits ; le manque de prétention qu’il émane) trie et traite (sans danger sur le plan physique), se débarrasse déjà de l’inutile. Aux salutations de l’enfant qui court, il retourne un signe de reconnaissance ; sans plus, inclinant la tête - ses yeux toujours ronds.

Ainsi à la vue de ses deux ours monstrueux, il se lève lentement et recule…
Encore
Et Encore…
Et Encore…

CRACK !!!

Son pied venait de briser une branche, par la même occasion d’enclencher le rugissement divin des deux bêtes.
S’entreprit alors une course poursuite dans la forêt tandis que le gardien s’enfonçait dans cette dernière. Légèrement inquiet, ses foulées se faisaient de plus en plus grandes. Un pas devant l’autre, cadence rapide. Puis une accélération. Puis une autre. Il rattrapait petit à petit ce petit bout d’homme qui s’était mise à courir avant lui, le souffle saccadé, les yeux irrités.
« MAIS PUTAIN QU’EST-CE QUE TU AS ENCORE FAIT ?! » Dit-il, comme outragé, les yeux exorbités.
Toutefois à l’inverse de ce qu’on aurait pu penser, ce dernier chuta.
« Merdeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee... Seigneur GENKU » Dit-il, en tombant


Revenir en haut Aller en bas
Nabemono Wagyū
Nabemono Wagyū

Je cuisine pour mon idole ▬ Ft. Honma Empty
Lun 17 Déc 2018 - 21:01
Je cuisine pour mon idole ▬ Ft. Honma 1544722639-op
キャンプ場 ▬ Kyanpujou


La légende racontait que la faune d'Hayashi était indomptable et sauvage comme aucune autre contrée. La preuve étant, à l'heure actuelle plusieurs espèces dangereuses pour la survie de l'homme se baladait libre dans les vastes décors du pays du bois. Et, comme un bon pays digne de ce nom, celui-ci renfermait des chasseurs hors-pairs aux talents extraordinaire. Et il était temps de mettre à bien l'expérience des deux aventuriers, pour voir comment allaient-ils pouvoir survivre face à la bestialité du pays.

Courant vers son Maître dans l'espoir qu'il puisse sauver ses fesses, ce dernier n'avait pas eu la réaction escomptée. Effectivement, après avoir fini son repas -semblait-il-, il percutait très lentement l'urgence et la dangerosité de la situation qui s'approchait à grands pas de lui... À très grand pas... À pas d'ours. Et non pas d'un ours... mais de deux ! Dans la situation actuelle, le lutin passait à toute allure devant son maître, le laissant sur la ligne de départ, scotché au sol.

Honma réalisait qu'il fallait prendre ses jambes à son cou et courir vite ! Ne pouvait-il pas sortir de techniques de la mort qui tue du haut de sa puissance, pour terrasser les deux bêtes et pouvoir survivre ? Bien sûr que non, la solution de facilité ne semblait pas lui sier. Et donc, il se mettait finalement à cavaler en essayant de rattraper son élève qui était presque loin devant.

Le lutin se retournait pour jeter un oeil derrière lui et c'est surpris qu'il voyait son maître à terre, avec deux ours qui continuaient à charger. Wagyuu saisissait l'urgence... il comprenait la situation dans laquelle il était. Il lui fallait agir et vite ! Et sans attendre, voilà qu'il s'élançait vers son mentor à vive allure.

SEEEENSEEEEEIIIII ! IL ME FAUT AGIR ! Exclamait-il en s'élançant dans un élan de fureur


Il attrapait le bouclier à son dos pour le placer devant lui, avant de se servir du corps de son maître à terre comme d'une plateforme pour se propulser dans les airs. Il se protégeait alors des griffes de l'ours qui tentait de le chopper en plein vol à l'aide de son artefact de gladiateur, afin de passer derrière les bêtes sauvages. Il courrait alors en direction de leur position précédente et ramassait son assiette qu'il avait délaissé plutôt pour aller pisser dans les bois.

▬ Aaaaah... Sauvé ! Se rassurait-il, en soupirant.

Il reniflait à grande inspiration de narine sa soupe parfaitement assaisonnée. Il se retournait soudainement pour voir un ours qui grognait face à lui. " Yiiiiiiiiiiiih ! " Un petit cri qui était loin d'être viril, et le revoilà reparti à toute allure, se servant une nouvelle fois du corps de son maître comme d'une plateforme pour courir et se propulser plus vite en avant.

▬ VITE MAîTRE COURREZ ! COURREEEEEEEEZ ! Disait-il en portant son assiette à bout de bras.
Revenir en haut Aller en bas

Je cuisine pour mon idole ▬ Ft. Honma

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: