Soutenez le forum !
1234
Partagez

Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin

Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin Empty
Lun 17 Déc 2018 - 13:02




❞ Si tant est qu'un homme puisse se parementer de tant de vanité, il n’existe nul réglementation en la vie pouvant justifier sa croissance au fil du temps et des épreuves. Enorgueilli et boursouflé l'ephèbe se rend dès lors compte que plus haut monteront ses croyances, ses espérances et que fatalement, plus haute en sera la chute. - Mais lui ne fut pas exempte de cette nature humaine ; de cette même nature qui poussent les hommes à ne jamais croire que ce que leurs prunelles peuvent voir - à éluder l’invisible. Non. Honma, sauvage de par sa naissance n’a jamais pris le temps de croire aux coïncidences. Il est l’un des gardiens d’Hayashi et de par sa fonction se doit de posséder un avis quelconque sur tout.
Alors on le retrouve, là - A la frontière du monde, debout de cet jungle hostile que s’avère être sa terre natale. Éloigné derrière lui à des centaines de kilomètres se trouve le plus proche signe de civilisation. Mais lui est là, à l’orée des portes du pays ; ici il élit domicile sommaire et temporaire. Là où aucun bipède humanoïde ne peut l'entendre, le voir ou même le sentir. Pourtant en ce jour, il a bien du mal à ne faire qu'un avec l'environnement. Ici tout se chamboule, et la faune plus agité qu’à l'accoutumée - En effet, cette dernière perçoit l’homme comme un prédateur potentiel et adopte donc un comportement de fuite pour assurer sa survie. Par cette réciproque il est de mise l’augmentation de la population humaine et surtout des activités de pleine nature. Après tout, le vol des oiseaux ne ment pas.

Une myriade d’élucubrations et de questions surgit dans l’esprit du Yaojin, chacune se targuant d'une opinion différente et tranchée qui ne laisse aux autres que l'opportunité de parler quand elle reprend son souffle.

Sa respiration est incroyablement calme, presque insignifiante face à la température tropicale venant licher sa peau de sa langue râpeuse et coupante, chaque battement de son palpitant est espacé de plusieurs secondes comme si l’homme vivait en catatonie depuis ces longues minutes. Mais il doit agir - car lui ne croit d’ailleurs pas plus aux miracles. Ni même à ce que l’homme considère colère divine. L’homme qu’il fût autrefois n’est plus. Car il n’est plus cet homme de foi ou alors faudrait-il associer la loyauté au spiritualisme.

Alors vigoureusement, il s’avance en Hayashi qu’il connait par coeur. Hayashi, l’une de ces patries désertiques où seul il s’égare, triste fantôme qu’il est alors que Genku et Senku rient, heureux d’être à-nouveau réunies après tant d’années sans doute. Les larmes coulent dans ce coin du pays qui ne pleure pas. Ici, même la peine finit par s’assécher et mourir. Pendant qu’en d’autre endroit tels que Tetsu, ces dernières gèlent et perdurent au-delà des tombes et cathédrales; dans le cœur des hommes.

Et tandis qu’il tarde, il y’a cet homme à l’épiderme brun qui marche.
Il tarde, oui, car il est accablé tant par la chaleur que par son esprit alerte. Il est comme un morceau de glace venu s’échouer sur la terre craquelée d’Hayashi, où à l’image de sentiments passés, il s’efface lentement parmi la flore. Le Soleil darde le sol qu’il fait chauffer comme le métal. Sol qu’il foule en y brûlant ses semelles, imbu d’une mission qu’ils croient divine ; et pourtant, il erre sans but à la recherche d’une anomalie, ce gardien.

« Il me tarde de découvrir ce qui se trame ici... » Dit-il, hilare.






Dernière édition par Hakuryū no Honma le Mer 2 Jan 2019 - 0:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin Empty
Ven 21 Déc 2018 - 0:14
Dans la file des kumojin qui avançaient en direction d’Hayashi, tu avais été placée juste devant Kenshin. Ce dernier ne désirait pas te laisser derrière craignant probablement que tu ne disparaisses sans prévenir. Cet homme était sans doute celui qui te connaissait le mieux parmi tous ceux qui composaient votre petit groupe. Il savait à quel point tu étais un être irresponsable et plutôt imprévisible en plus d'avoir la mauvaise manie à n'en faire qu'à ta tête. Le genre de personnage qui pourrait faire échouer votre mission alors il était tout à fait normal que lui qui a été désigné chef de votre équipe veille à ce que tu ne commettes aucun impair. Après tout, il sera indirectement responsable de tes bévues.

Voilà plus de deux jours que vous marchez, s’arrêtant juste le temps de remplir votre estomac des victuailles que vous avez apportées et les nuits pour dormir. Jamais tu n’avais effectué autant d’heures de marche en une journée et pourtant, par le passé, tu avais déjà quitté maintes fois Kaminari pour des affaires diverses et variées pour le compte de ton ancien Parrain. Le plus souvent c’était pour assurer l’arrivée à bonne destination de marchandises précieuses et souvent illégales et quelques fois pour escorter le patron dans ses déplacements à l’étranger.

Alors que tu t’ennuyais à marcher aussi lentement à cause de la civile que vous vous trimballez pour une raison que tu ignorais, tu te remémores tes voyages passés. Des déplacements qui étaient bien plus plaisants que celui que tu effectuais actuellement. Une fois arrivée, tu savais que l’ennui ne ferait qu’accentuer car vous veniez en paix au Pays du bois et non pour provoquer un quelconque conflit. On vous avait rabâché qu’il fallait à tout prix éviter le moindre heurt pour le bien de votre mission. Chose auquel tu n’étais pas vraiment douée. Si tu avais été affectée à cette mission c’était pour ton aptitude au combat - au cas où les choses tourneraient mal - et non pour ta diplomatie.

Cette fois, tu allais devoir redoubler d’efforts pour ne pas commettre d’impair. Le moindre faux pas de ta part ce coup-ci pourrait très bien te faire retourner en prison et certainement pour y rester longtemps, voire même définitivement. Chose qui n’arrangerait pas ton dessein. Tu pensais même que Reiko serait capable de faire tomber ta tête en cas d’échec de votre mission par ta faute.

L’heure de la pause déjeuner vient alors que vous veniez tout juste de franchir la frontière d’Hayashi. Le premier lieu habité était encore cependant loin devant vous. Vous vous engouffrez dans une forêt qui ne paraissait pas très hostile afin de vous mettre à l’abri du soleil qui tapait très fort en cette heure de journée. Sachant la dangerosité des forêts de ce pays, vous ne vous aventurez pas trop loin mais restez non loin de votre chemin. Chacun se trouve un coin pour manger tout en restant aux aguets afin d'agir rapidement au moindre danger. Tu t'étais perchée sur une branche, le dos confortablement adossé contre le tronc.

N’ayant pas beaucoup d’appétit, tu ne manges pas énormément et termine ton repas avant tout le monde. Tu abandonnes alors ton perchoir et annonce à vive voix que tu allais aux petits coins avant de disparaître dans les bois. Tu avances tout en enregistrant le chemin que tu empruntais pour éviter de te perdre. En vérité, tu n’avais pas besoin de te soulager mais tu avais juste envie te promener un peu en solitaire. Se montrant raisonnable, tu évites cependant de d'aventurer trop loin dans la forêt. De ta position, tu pouvais aisément entendre tes camarades bavarder.

Tu examines la flore autour de toi qui te faisais sentir si bien. Tu as toujours apprécié la nature que tu préférais en réalité aux grandes villes bien que tu vivais dans la Capitale de Kaminari. Soudain, tes yeux se posent sur des empreintes des pattes ancrées dans la terre humide au pied d'un grand arbre et vers lesquelles tu te diriges sans attendre. Tu te baisses pour mieux les examiner. Celles-ci semblaient appartenir à des sangliers que tu te décides à débusquer, oubliant la raison de ta présence en ce lieu. Tu suis les traces sans prêter attention aux voix de tes camarades qui s'atténuaient de plus en plus au fur et à mesure que tu avançais pour finir par s'éteindre totalement.

La piste des pas finit par te mener sur un chemin qui n'était pas celui que tu avais emprunté avec tes compagnons et tu avais déboulé juste devant un homme en kimono. Surprise par cette soudaine apparition, ton corps se met instinctivement en position de combat s'apprêtant à se défendre mais tu te ressaisis presque immédiatement, comprenant que cet inconnu était tout aussi surpris par ta présence.

>> Le bonjour, fais-tu accompagné d'une légère courbette avant de rebrousser aussitôt chemin, t'enfonçant dans les bois, par là où tu étais venue.

Cet homme était certainement un habitant de la contrée et tu avais peur de ne pas savoir te conduire correctement avec lui alors que tu te rappelais de votre mission. Face à ta difficulté à se comporter convenablement, tu préférais donc fuir au lieu de prendre le risque de faire capoter votre mission dès ton premier contact avec un autochtone …

_________________
Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin Empty
Mar 25 Déc 2018 - 1:07




❞ Depuis que Honma avait décidé de s’exiler sur sa terre natale Hayashi no Kuni, il ne lui avait été donné que de côtoyer des personnes non natives d’ici. La zenith resplendissait, étendant les voiles lumineux de ses bras rachitiques, mordant les étoiles suppliques et l’astre de flamme dont l'agonie ne semblait que combler le ciel de tourments. Firmament suspendu au bout de ses doigts mutilés, luminescences divines, l'empyrée accablant de ces peines désolées ; tandis que les hommes se fondent et se confondent parmi les fantômes ivres d'âmes désertes et d'espoirs bouleversés.

L’utopie n’est plus que douce chimère ; le pas rapide de cette carcasse qui effleure ces terres, cœur bercé de ces pensées amères. Il n'est que l'ombre d'un passage, traînant sa dépouille fuyante par-delà l'ouest maudit de la marée furieuse, loin des berceaux sauvages de ces violents ravages. Ode navrante à l'errance désœuvrée, peu à peu le gardien centenaire s'échoue aux confins de rumeurs enlacées. Il fait enfin face à cette silhouette désoeuvrée -il se questionne d'ailleurs quant à sa présence en ces lieux pourtant si loin de sa terre d’origine. Comment le sait-il ? Sans doute à cette vestimentaire particulière qu’il ne daigne pas reconnaître d’office. Et à l’image d’un chasseur guettant sa proie, Honma l’observe déambuler en toute impunité dans ce qui semble être son territoire - son habitat naturel. Son bras s’auréole en un mudra rapidement.
«
Bien le bonjour, demoiselle. Qui êtes vous ?
» Demande t-il.




Revenir en haut Aller en bas
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 0:40
L'étranger t'adressant la parole, tu es forcée de t'arrêter car poursuivre ton chemin aurait été inconvenant. Chose à laquelle tu n'aurais prêté aucune attention habituellement mais pour le bien de votre mission, tu faisais l'effort de te montrer bienséante. Restait à savoir combien de temps tu allais bien pouvoir jouer la comédie avant que ta véritable nature ne prennes le dessus. Tu étais une bonne actrice mais il y avait de limite à ce que tu pouvais proscrire.

Alors que tu effectues quelques pas pour revenir sur le chemin que tu avais si rapidement abandonné, tu cherchais quoi répondre à cet homme. Sa question était pourtant simple et y répondre serait tout aussi aisée mais tu te demandais si tu devrais lui révéler ta véritable identité et ce qui t'avait mené dans cette contrée ou bien lui mentir.

>> Je ne suis qu'une simple étrangère qui s'est égarée.

Tu ne disais pas tout mais au moins tu ne mentais pas.

Tu espérais que l'inconnu ne quémanderait pas de détails mais tu doutais qu'il allait se satisfaire d'une telle réponse - surtout si comme tu le pensais il était du coin - alors tu cogitais toujours sur ce que tu pourrais bien lui révéler ou non au cas où il demanderait plus de précisions.

>> A qui ai-je l'honneur ?

Il n'était point dans tes habitudes de demander l'identité d'un autrui à moins que celui-ci n'eut réussi à suscité ton intérêt. Ce qui n'était point le cas présentement mais si tu savais à qui tu avais affaire, peut-être saurais-tu quoi relater ou pas à cette personne.

Que tu haïssais te retrouver dans une telle situation qui te donnait l'impression d'être une gamine complètement égarée. C'était vraiment frustrant pour ta personne habituée à être si sûr d'elle …

_________________
Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 17:29




❞ Il lui semble bien qu'étrange, voire irrespectueux des personnes ne résidant pas en ces lieux saints, daignent en fouler le sol. Mais Honma s'interroge quant à la raison qui les habitent. A vrai dire, rare sont les documents qui attestent de l'importance de ces contrées. Ceci étant, l'aborigène ne manquait pas de rester sur ses réserves quant à la gaijin qui lui faisait face - manque de tact ou franc-parler nul n'aurait ne saurait en déceler l'infime subtilité.
« A qui avez-vous l'honneur ? Et bien la rhétorique voudrait que je sois le gardien de ce lieu si du moins vous êtes bien ce que vous dites être, une simple brebis égarée. » Répond t-il.
D'ailleurs depuis ces dires, il y a dans les yeux de celle-là une noirceur dont le gardien de ces lieux se souvient sans avoir besoin de l'observer. Une dualité que les hommes connaissent sous le nom de méfiance sans doute.

De cette dernière découle d'ailleurs, le souvenir encore de ces étrangers qui eurent repeint son monde de rouge - ce meme rouge dont Honma accusé désormais les représailles.. Lui le respirait, juste, ce rouge ferrugineux, ce pourpre métallique maculant l’ourlet de sa tunique de même couleur ; et le ciel était plein de cette odeur d’encens poisseux qui lui collait aux sinus, ci-bas quelque part dans les virulente jungles d'Hayashi..

Et le monde était de ce rouge éblouissant, nuée brunâtre le long d’une troncature à l’irrégulière coupure, que Honma humait comme un parfum de souvenirs. Pour lui qui ne pensait pas à la blessure, il avait au fond de la mémoire la chaleur du sang incrustée dans les cimes des mêmes arbres qu'il côtoie ; les mille bouches ouvertes sur son dos par un nerf de bœuf prompt à lui laper la peau ; le visage de ces victimes allongées qui lui sourient à travers leur peur pendant qu’elles lui griffent les paumes avide de vies ; la valse lente des carcasses suspendues que des chasseurs, en quelques gestes vifs, décortiquent de l’aine au cou. Rien qui ne ressemblait à cette plaie infligée par le seul goût de la quiétude – moins qu’un avertissement, pas même une vengeance. Un rappel tout au plus.
« Que faisiez vous dans les environs avant de vous égarer ? » Demande t-il.


Revenir en haut Aller en bas
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin Empty
Ven 28 Déc 2018 - 0:34
Par ses accoutrements et son éloquence, tu avances que l'homme qui te faisait face devait être quelqu'un de distingué. Un membre d'une noble famille certainement. En tout cas, il n'avait rien d'un paysan qui venait de travailler sa terre. Tu étais bien placée pour savoir que l'habit ne faisait pas le moine mais tu étais presque certaine de ce qui tu avançais silencieusement.

>> Enchantée de vous connaitre Monsieur le Gardien de ce lieu.

Tu te demandais si l'inconnu te disait vrai ou s'il te mentait. Sa suspicion envers ta personne, penchait cependant la balance vers la vérité. Gardien de ce lieu ou pas, l'homme semblait en tout cas bien décidé à savoir la raison de ta présence sur son territoire. Ses propos te laissaient sous-entendre qu'il pourrait se montrer hostile si jamais tu lui mentais ou que le motif de ta présence lui déplairait. Peut-être étais-tu un peu trop sur tes garde pour interpréter les choses si gravement. Habituellement, tu étais pourtant de nature si peu méfiante. Sans doute l'importance de votre mission te mettait trop la pression. Tu avais si peur de vous faire échouer que tu n'étais plus toi-même.

>> Je me suis détachée de mon groupe pendant notre pause repas et j'ai trouvé des traces des bêtes sauvages que j'ai décidé de suivre et cela m'a conduit jusqu'ici, devant vous.

L'inconnu ne t'inspirait aucune confiance mais s'il était effectivement quelqu'un d'important comme tu le pensais, il valait mieux éviter de le mentir. Et puis, votre venue dans ce pays n'était point un secret. Pas à ta connaissance en tout cas.

>> Mes compagnons et moi souhaitons rejoindre la Capitale de ce Pays … Ne vous inquiétez pas Monsieur le Gardien, nous ne causerons aucun ennui ; ni aux habitants, ni à la nature … pas même à vos moustiques, ajoutes-tu alors que ton regard était attiré par un anophèle qui virevoltait juste devant ton faciès.

Tu venais à peine de conclure tes propos que le culicidé décide de se poser sur ton avant-bras droit dénudé et tu le claques violemment. Comprenant ta maladresse, tu fixes la minuscule bête écrasée que tu attrapes ensuite délicatement entre deux doigts avant d'adresser un large sourire forcé à l'homme qui se tenait en face de toi.

>> Désolée. Les réflexes, fais-tu tout en tendant le moustique mort à l'inconnu …

_________________
Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin Empty
Ven 28 Déc 2018 - 12:46




❞ L'aborigène ne peut décidément pas dissimuler le sourire béant qui orne désormais ses lippes. Surtout quand il l'entend enfin faire part de la présence d'un groupuscule en ces terres. En effet, il semble tressaillir d'excitation - très semblable à la soif de connaissance d'un enfant bien que légèrement autre… Il y’avait de cela bien longtemps qu’aucun individu n’eut daigné pénétrer dans l’enceinte même de la capitale. Et dans leur imprudence, là où sans doute leur contrée voyait là, un courage, une prouesse (une avancée) – Honma lui n’y voyait qu’une vaine tentative de plus de la part des grandes nations, une démonstration de force. Un concours de puissance puérile auquel il ne se prêterait nullement, n’étant lui-même pas un shinobi.
« Rejoindre la capitale d’Hayashi vous dites ? Vous en êtes bien loin. Mais permettez-moi de vous y conduire. » annonce t-il.
Sans le moindre consentement, il lui impose ainsi sa présence comme pour être certain qu'elle ne puisse échapper à sa surveillance. Et les mots s’en suivent sans pour autant que les cœurs se comprennent. Leurs regards s’entrechoquant mutuellement sans jamais que ne s’y affiche une véritable animosité – celle-ci bien que trop contenu par les protocoles, par les mœurs et les devoirs.

Mais décidément, l’étrangère ne semblait pas être du genre à fléchir face à l’adversité. De fait, elle avait réussi à intriguer le gardien de ces lieux, et cela sans aucune difficulté apparente.
Son impertinence ? Sans doute. Un trait de personnalité qu’Honma ne manquerait pas d’exacerber avec amusement. Pourtant, son expression ne trahissait aucune malveillance singulière à l’égard de la kunoichi. Alors oui, le gardien se saisit de ce funeste présent sans pour autant démontrer la moindre gêne. Un flot continu de chakra surgit alors de cette même main qui en accepta le du, avant de ne retourner un moustique d’apparence du moins tout neuf.
« Veuillez excusez la méprise, mais nous ne sommes pas ce genre de "Sauvage" si je puis dire. D'ailleurs est-ce de la sorte que les femmes courtisent dans votre contrée ? Fascinant. » Demande t-il.


Informations.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Metaru Hideko
Metaru HidekoEn ligne

Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin Empty
Mar 1 Jan 2019 - 21:44
Pourquoi, encore une fois, tu me prouves que j’ai raison Yamiko. Pourquoi ? Ce n’est pas faute de t’avoir prévenu maintes et maintes fois… De ne pas commettre d’acte isolé pouvant mener à une catastrophe… Et voilà que tu disparais. Une bien longue pour une petite commission… bien trop longue. Traçant les pas de la jeune femme par là où elle s’en est allée, je suis prudemment sa piste, veillant à observer les horizons, prêt à tout imprévu. Ses pas me semblent lents hasardeux… Comme si elle explorait ou cherchait quelque chose… Ou comme si elle se baladait simplement sans aucun but en tête. Ce serait bien elle d’agir ainsi… Et je l’espère sincèrement. Car dans le cas contraire…

La dense forêt n’est pas d’une grande aide quand il s’agit de tracer quelqu’un… Surtout pour quelqu’un comme moi, qui n’est pas le plus expérimenté en la matière. Sazuka n’avait pas l’air bien plus inquiet que ça de sa disparation, comme si elle aussi était convaincue qu’il ne s’agissait pas là d’un acte malfaisant, mais d’une simple étourdie dont elle en a l’habitude. Le groupe resté en arrière, je scrute chaque trace, chaque pas qui pourraient me mener à elle. Maintes fois j’ai failli perdre sa piste, mais finalement, voilà que je ne trouve plus une, mais deux traces de pas… Deux traces de pas. Doucement, sans faire un bruit, je suis cette piste qui me mène jusqu’à la jeune femme… Et la compagnie d’un inconnu. Est-ce un shinobi ? Ou un simple civil ? Rien ne laisser penser qu’il soit l’un ou l’autre. Mais un homme seul en des terres si dangereuses… Ce ne peut-être un homme désarmé. Discrètement, sans un bruit, je m’approche d’eux, les observants afin de desceller leurs intentions. Les gestes et expressions faciales en disent long sur les intentions d’une personne… la peur, la colère, la joie, la tristesse, la satisfaction, tout cela se lit bien facilement sur le visage. Mais ces deux là m’ont plutôt l’air de ne rien dégagé, à part un peu de surprise et d’amusements. Ne se connaissent-ils donc pas ? Il semblerait. Je l’espère. J’hésite, devrai-je m’approcher de manière innocente ? Ou continuer à les suivre ? Dans le second cas, ce serait me risquer à entrer dans leur jeu, quel qu’il soit. Mais prendre les devants pourraient me mener à ma perte… Mourir ? Non. Pas aujourd’hui, plus maintenant. Je dois prendre une décision, rapidement. Je dois y aller.

D’un pas assuré, je sors de ma cachette et m’exprime posément, à haute voix afin que tous deux aient conscience de ma présence. En m’approchant, j’entends cet homme proposer de nous mener jusqu’à la capitale. Ainsi Yamiko lui a dit où nous allons… Quelle sotte.


« Yamiko, il semblerait que ta pause t’est menée un peu trop loin. »

Mon regard se pose sur l’inconnu, que j’observe attentivement sans une once d’agressivité, mais avec la plus grande prudence.

« Et vous monsieur, vous êtes ? Permettez-moi cependant de répondre à votre proposition, vu que je n’ai pu m’empêcher de l’entendre en arrivant : nous savons où nous allons. Nous n’avons donc pas besoin de votre aide et je me trouve dans l’obligation de la décliner. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 15:28
Oubliant de jouer la comédie, peu à peu tu avais retrouvé ta vraie personnalité et sans même t'en rendre compte, tu avais agis d'une manière spontanée qui aurait pu très bien offusquer l'étranger. En effet, un anophèle - mort qui plus était - n'était pas un présent qu'on offrirait à un être qu'on ne désirait point contrarier. Ton intention n'était pas pourtant de vexer cet homme alors fort heureusement pour toi, celui-ci semblait avoir un certain sens de l'humour qui le pousse à accueillir ton acte plutôt déplacé avec amusement.

Tu réponds à son sourire par un autre.

>> Vous êtes le premier que je courtise de cette manière. Je voulais me montrer ... originale.

Mensonge. En vérité tu n'avais aucune intention de séduire cet étranger. Tu avais agis juste par spontanéité comme à tes habitudes. Tu décides pourtant de rentrer dans le jeu de l'inconnu. Un jeu qui est rapidement interrompu par une intervention qui ne te surprenait guère.

>> Navrée mais je vais devoir vous laisser. Ravie de vous avoir rencontré Monsieur le Gardien.

Sur ces mots, tu te diriges vers la forêt pour rejoindre ton groupe mais tu t'arrêtes après quelques pas alors que Kenshin prend l'initiative de répondre à la demande de l'étranger à ta place. Le Noble refuse la requête de l'inconnu. Contestation qui ne te surprenait guère de la part du Metaru bien que tu te demandes bien pourquoi. En effet, contrairement à celui-ci, tu aurais accepté la proposition de cet homme car tu pensais qu'il pourrait vous aider dans l'accomplissement de votre mission dans son pays.

On t'avait rabâché avant votre départ que vous devriez tout faire pour établir des bonnes relations avec les autochtone alors tu ne comprenais pas vraiment la décision de Kenshin. Après tout, cet homme était originaire de ce pays donc il faisait partie de ceux avec qui vous devriez bien vous entendre. Peut-être n'étais-tu pas assez méfiante pour ne pas déceler que cet homme était en réalité suspect. Une suspicion que le Noble avait su entrevoir à ta place. Accordant peu d'importance sur le sujet, tu ne cherches pas à comprendre plus longtemps le pourquoi du comment de la décision du Noble.

A présent légèrement à l'écart, tu attends la réaction de l'inconnu que tu fixais avec insistance depuis ta position. Tu cherchais à lire en ce dernier bien que là était une chose à laquelle tu n'étais pas vraiment douée ...

@HAKURYŪ NO HONMA

_________________
Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Seeking for the unknown ๑ Yamiko / Kenshin

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: