Soutenez le forum !
1234
Partagez

Rencontre avec l'homme en noir (w/ Saji)

Hokkyokusei Yami
Hokkyokusei Yami

Rencontre avec l'homme en noir (w/ Saji) Empty
Mar 18 Déc 2018 - 11:00
Rencontre avec l'homme en noir
Feat Nobuatsu Saji

« L'entrainement c'est important. »

Printemps comme hiver, le Berserk passe son temp à s'entrainer. Trancher, détruire, annihiler sont ses domaines de prédilections. Il n'y a pas un jour où l'homme à la cigarette se permet de passer ce moment de la journée qui lui est si cher. Le matin, le midi ou le soir, il s'adonne à l'art du Jûbukijutsu une à trois fois par jour. Pour lui, rien n'est jamais parfait. Son souhait étant de devenir plus puissant, il l'est. Mais pas assez.

C'est donc à travers les rues de Kiri que Yami déambule pour se rendre en direction du Dojo. Néanmoins, si pratiquer encore et encore l'art qui fait de lui le shinobi impétueux que la nation connait si bien, aujourd'hui, l'heure est à la conversation.

Kuzan, un vieil ami non seulement du Belliqueux mais également, du clan Hokkyokusei en général, leur a parler d'un ami qu'il souhaite voir grimper au sommet de la puissance Kirijin. Un prénommé Saji. Nom; Nobuatsu.D'après les dires de ce dernier, celui étant son meilleur ami au sein du village est également l'homme étant le fier représentant du clan des sabreurs.

S'il est bien une chose qui intéresse le Berserk Pourpre, c'est bien les individus doués une lame à la main. Pour lui, maitrisant les arts du Ninjutsu, la force d'un homme mais également l'aplomb qu'il met au combat se prouve par les arts ancestraux maitrisant les armes de ce monde. Car si l'on ne possède plus aucunes gouttes de chakra en nous, la maitrise du Bukijutsu ou même d'un simple Kunai peut nous permettre de survivre face à l'adversité.

Arrivant alors à l'entrée du Dojo, il aperçoit de son oeil à moitié éveillé un garde veillant à la sécurité du temple et à ses côtés, un homme vêtu de noir. La clope en bouche, l'impétueux s'avance alors vers les deux hommes se tenant devant lui.

« Yo. C'bien toi l'muet dont Kuzan m'a parlé ? »

Bien évidemment, personne ne peut dire que la rencontre entre ces deux hommes va bien évidemment marché. Le langage cru de Yami risque de déplaire à l'homme masqué. Pourtant, lui aussi, est tolérent vis-à-vis du handicap des autres. Si il en avait rien à faire de l'avis des autres, le Belliqueux est tout fois compréhensible et fait preuve d'une intelligibilité quant à la différences des hommes.

_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu https://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi https://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Rencontre avec l'homme en noir (w/ Saji) Empty
Jeu 20 Déc 2018 - 0:31
Voilà quelques temps que Kuzan lui a annoncé sa retraite de la vie shinobi, du jour au lendemain, alors que Saji s’attendait à ce qu’il continue l’aventure jusqu’au bout du chemin. Fatigué de ne pas être reconnu pour son travail au service du village de Kiri, qu’il a servi pour une grande partie de sa vie, il a décidé de prendre une autre voie, celle de la retraite, afin de ne plus être exposé comme avant à la critique de la population. Ou peut-être ne le fait-il que pour lui-même afin de se changer les idées et de mettre derrière lui tout son passé de shinobi. Toujours est-il qu’aujourd’hui, ils n’ont plus l’occasion d’échanger comme auparavant. Il leur arrive de s’échanger des lettres quelquefois, mais leur vies ne sont plus aussi interconnectées qu’auparavant. La faute à la pression qu’exerce la menace constante des prisonniers et fanatiques sur le territoire de l’Eau, la gestion compliquée d’un clan sans cohésion ni identité, et la divergence des vocations.

Malgré tout, Saji retient de bons souvenirs en compagnie de son ami, que ce soit dans les bars de Kiri ou bien dans les missions qu’ils ont mené ensemble. Dans l’adversité, ils ont combattu l’un contre l’autre, et l’un avec l’autre. Se surpassant tour à tour, ils grandissaient de leur rivalité, pour enfin obtenir la promotion tant espérée. C’est donc avec regret que l’homme masqué l’a vu renoncer à son rêve d’arriver dans les plus hautes sphères du village, pour changer les choses, pour lui, et en souvenir de sa femme disparue. En poursuivant son nindô, le sabreur muet espère aussi réaliser celui de Kuzan, porter les espoirs du quarantenaire et les concrétiser. Défendre Kiri comme il l’aurait encore fait s’il avait eu la volonté de continuer.

Comme tous les jours, le représentant officiel des Sabreurs effectue son inspection quotidienne des lieux, en compagnie d’une autre personne-clé du clan, celui qui l’a accueilli dès son arrivée par un duel traditionnel afin d’évaluer la qualité de son style. Le Gardien, un homme d’une carrure impressionnante, des épaules larges et une taille supérieure d’une tête par rapport au sabreur. Vêtu d’un kimono, il suit les pas de Saji qui passe de salle en salle afin de faire état des équipements à renouveler, des mannequins en bois à racheter ou à rafistoler de façon à entretenir cet environnement consacré à l’entraînement. Si le Grand Dojo est la propriété des Sabreurs, il est néanmoins ouvert à tous les shinobis de Kiri. Un service public subventionné par le Palais de la Brume qui leur envoie des fonds pour l’entretien des lieux.

L’inspection se poursuit à l’extérieur. A peine sortis, ils tombent nez-à-nez devant un homme en débardeur blanc et au regard plein d’assurance. Sa musculature impressionnante et comparable à celle du Gardien, l’étranger aperçoit le sabreur et lui demande, la cigarette entre les dents, s’il est bien « le muet dont Kuzan lui a parlé ». Agacé par ce manque de tact, le Gardien, impulsif comme il est, décide de répondre immédiatement.

« Vous, je ne vous ai jamais vu ici à Kiri. Qui êtes-vous pour vous adresser au gens ainsi ? »

La réponse est comme sa lame, tranchante.

« Vous êtes en présence de Nobuatsu Saji, actuellement responsable… »

L’homme muet l’arrête dans sa présentation, lui fait quelques signes avec ses mains pour lui demander de traduire le message à haute voix à leur interlocuteur.

« Que lui voulez-vous ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Hokkyokusei Yami
Hokkyokusei Yami

Rencontre avec l'homme en noir (w/ Saji) Empty
Jeu 20 Déc 2018 - 13:24
Rencontre avec l'homme en noir
Feat Nobuatsu Saji

« L'entrainement c'est important. »

En haut des quelques marches qui les sépares, l'homme aphasique accompagné de son domestique se tiennent droit telles des lames plantées parfaitement dans leur martyr. Néanmoins, l'homme au masque vêtu tout de noir, laisse sa bonne prendre la parole à sa place afin de répondre à la tirade du Berserk. Normal, quand on sait que ce dernier est dénué de toute force de d'éloquence. Pourtant, sur un malentendu, l'armoire à glace se présente à lui sous une parole quelque peu menaçante. Une façon de faire convenant parfaitement à l'impétueux, souriant de manière narquoise au garde du Dojo.

« Alors comme ça on a besoin d'un chien pour aboyer à sa place ? »

Des propos faisants sourciller le protecteur du temple, un objectif bien pensé de la part du Chûnin. Car qu'il reste dans son Dojo ne regarde que lui, mais insulter les Kirijin dont il n'a pas connaissance fait bien rire l'homme.

« J'ai fais pas mal de mission depuis quelques années. Des actions pour la protection de Kiri. Contrairement à toi qui doit passer tout ton temps ici à glander et à t'toucher la nouille. Et c'était à toi que j'parlais l'affreux, c'était à ton patron ! » dit il en pointant du doigt le shinobi resté en retrait.
Mais alors qu'il se permet une nouvelle tirade menaçante, le muet lui fait alors quelques signes et sa langue de serpent cesse de proliférer son poison, avant de reprendre un ton plus neutre et de demander à Yami, ce qu'il souhaite de la part du Nobuatsu.

« Yami Hokkyokusei. Je viens d'la part d'un ami commun. Histoire de faire connaissance. »

Réplique t-il alors, tirant sur sa clope, tout en montant les quelques marches les séparants. Désormais face à la grande perche, il attend une réponse ferme du maître. Et non de la bonne du Dojo.

_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu https://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi https://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Rencontre avec l'homme en noir (w/ Saji) Empty
Ven 21 Déc 2018 - 10:59
Nullement intimidé par la réplique du Gardien, l’inconnu continue à envoyer des provocations à l’adresse de son interlocuteur, allant jusqu’à le traiter de « chien ». Ce qui est aller très loin, surtout quand on sait que le Gardien s’est déjà énervé pour moins que ça. Il se souvient encore de la provocation du marionnettiste qu’il a failli tuer dans l’enceinte du dojo, heureusement, Saji était intervenu au bon moment pour l’empêcher d’aller jusqu’au bout de son erreur. Les mots de l’homme au débardeur ne sont donc pas sans effet sur lui, on le voit même froncer les sourcils, tenté de dégainer son sabre afin de couper la langue du serpent.

Connaissant son confrère, l’homme masqué tourne sa tête et lui donne une tape au niveau du bras de façon à l’interrompre au milieu de sa montée de colère. Intrigué par la confiance de cet inconnu qui cherche à le rencontrer, Saji continue de l’écouter afin d’en apprendre plus sur ce curieux personnage qui semble suffisamment confiant pour se moquer d’un homme aussi imposant que le Gardien. Le respect de ce dernier est toutefois définitivement enterré avec la suite de la tirade du visiteur.

« Comment osez-v… » commence le Gardien avant qu’il ne soit interrompu par un geste de la main du sabreur masqué.

Perplexe quant aux intentions de leur interlocuteur, Saji veut l’entendre parler sur l’objet de sa venue. Une chose est sûre, cet homme est fou, ou bien tellement sûr de lui qu’il peut se permettre de telles bravades. Il prétend avoir travaillé pour Kiri « depuis quelques années »… Et pourtant le muet ne l’a jamais rencontré. Ce n’est qu’au nom de « Yami Hokkyokusei » qu’il se rappelle avoir entendu parler d’un Gladiateur, un disciple du Shireikan en personne. Un ami en commun ? La première personne qui soit vraiment ami avec Saji n’est autre que Kuzan, il comprend donc immédiatement de qui il veut parler.

S’approche alors le Hokkyokusei, continuant à fumer sa cigarette tout en montant les marches qui mènent vers l’entrée du Grand Dojo où se tient le Sabreur. Craignant que son interprète ne puisse contenir son animosité, Saji lui demande par le langage des signes de continuer l’inspection des terrains extérieurs sans lui. La conversation se poursuit à deux. Le muet sort son bloc-notes pour y noter un message… Une fois terminé, il détache la feuille de papier et la présente au visiteur.

Saji a écrit:
« Kuzan ne m’a jamais parlé de vous. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Hokkyokusei Yami
Hokkyokusei Yami

Rencontre avec l'homme en noir (w/ Saji) Empty
Ven 21 Déc 2018 - 18:56
Rencontre avec l'homme en noir
Feat Nobuatsu Saji

« L'entrainement c'est important. »

Marche après marche, le Berserk avance d'un pas déterminé en direction des deux hommes se présentants à lui comme les responsables des lieux, les maîtres du Grand Dojo de la Brume. De la plus simple des manières, la clope entre les dents, il se présente à eux et leur fait part de la raison de sa venue. Une chose des plus simples; faire connaissance avec l'homme qui trouve grâce aux yeux de celui que Yami connait un minimum depuis bientôt quatre ans, Yuki Kuzan.

Néanmoins, le bloc de glace, toujours sur la défensive, tente désespérément de s'interposer entre les deux hommes. Pourtant, d'un simple geste de la main, l'homme au masque lui fait signe de ne pas agir, de ne prononcer la moindre parole. De l'autre côté de la scène, l'impétueux fixe l'homme d'un regard menaçant. Comment peut-il oser se sentir aussi supérieur à l'Hokkyokusei ? Comment ose t-il parler comme ça, tout bonnement, à une autre personne ? Si Saji n'était pas le sujet principal de sa visite au Dojo, le Roturier n'en aurait fait qu'une bouchée.

C'est quelques signes de la part du muet qui font s'éloigner le gardien du temple, laissant alors les deux shinobi en face à face. L'air frustré, il s'accorde à sa tâche et disparait au sein de la structure, aussi immense soit-elle.

Le Belliqueux prend alors l'initiative de se mettre au niveau du sabreur vêtu de noir, avant de recevoir de sa part un bout de papier sur lequel une note y est inscrite. Étonné quelques secondes, Yami réfléchit un instant du comment du pourquoi ce message écrit comme s'il vient instantanément d'oublier la cécité de l'homme. Mais cette dernière lui revient alors, lui faisant comprendre qu'en langage des signes, il est vraiment à chier. Mis à part faire un doigt d'honneur pour faire entendre par la gestuelle, le fond de sa pensée, ses capacités à communiquer par le geste restent extrêmement limitées.

Mais alors qu'il ouvre le bout de papier, le mot qui s'y trouve est quelque peu ... étrange. — Kuzan ne m'a jamais parlé de vous. — Face au masque sans âme ni expression, le Hijin reste de marbre. Comment ce sale pervers de quarante balais a t-il pu lui parler d'un homme, lui demandant d'aller le voir s'il souhaitait s'entrainer ardemment. D'après le Yuki, il est celui qui offre le plus grand panel de possibilité, quant aux méthodes d'entrainements. Alors pourquoi ne pas parler au Nobuatsu de Yami, sachant que Kuzan connait les dons infaillibles du gladiateur à l'art du combat.

Une situation bizarre, laissant perplexe le Chûnin, intrigué par l'homme se tenant face à lui.

« T'es sur de ne jamais avoir entendu parler d'moi ? C'quand même bizarre. Kazan m'a dit qu't'étais l'genre de type avec qui on pouvait s'entrainer sans avoir peur des conséquences. Et qu'il te parlerait de moi. » répond alors le rustre de sa voix puissante.

Quoi qu'il en soit, il souhaite connaitre l'homme dont son ami lui a tant parlé.

« Maintenant que je suis là, on peut quand même prendre la peine d'causer, t'crois pas ? Ça m'emmerderais d'avoir fait tout ce ch'min pour rien ... Et puis ... Tu m'as l'air d'un type droit et respectueux. »

Après plusieurs nuages de fumée, il attend une réponse du muet afin de savoir s'il reste planté là ou s'il va pouvoir rentrer dans ce fameux Dojo.

_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu https://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi https://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Rencontre avec l'homme en noir (w/ Saji) Empty
Sam 22 Déc 2018 - 11:59
Le message du muet aura au moins le mérite d’être clair. Il n’a aucune connaissance de l’homme qui se tient devant lui, et il est également certain qu’à aucun moment il n’a été fait mention de lui par son meilleur ami Kuzan. Pourtant, ils se disent beaucoup de choses, parlent de sujets sensibles quelquefois. Malgré cela, ce chuunin a échappé au radar de Saji qui commence à avoir eu bonne connaissance de l’ensemble des hommes-clé du village. Alors ou bien ce Yami n’est pas celui qu’il prétend être, ou bien Kuzan a omis de le prévenir qu’un élément perturbateur risquerait de troubler sa journée, au beau milieu d’une inspection de routine.

Une langue aussi bien pendue, une personnalité aussi excentrique, se moquant totalement des politesses… Sûrement, bavard comme il est, son ami lui aurait conté au moins une anecdote à son sujet. Les doutes traversent désormais l’esprit de Saji dont l’hypothèse la plus probable est que son interlocuteur n’est autre qu’un menteur, et qu’il vaut mieux le refouler. Qu’est-ce qui lui dit qu’il ne ment pas ? Quelle preuve a-t-il qu’il vient de la part de Kuzan ?

Même le rustre semble tout aussi surpris que lui par le fait que leur « ami commun » ne lui ait jamais parlé de lui, ce qui, ajouté à la mauvaise impression donnée par le Hyokkokusei, renforce les soupçons de Saji à son égard. Est-il en train de se moquer de lui ? En plus, il va jusqu’à écorcher le prénom de Kuzan en l’appelant « Kazan », un lapsus peut-être révélateur de la duplicité du personnage. Il ne semble pas se rendre compte de son erreur, et poursuit ses déclarations, prétendant que le Yuki lui aurait dit qu’il pourrait s’entraîner avec lui « sans avoir peur des conséquences ». De quelles conséquences parle-t-il seulement ?

Le visiteur demande alors qu’on lui accorde le droit de passage, ce qui ne va pas à l’encontre des règles d'usage du Grand Dojo même s’il existe toutefois une exception. Tout le monde est admis ici, tous les shinobis de Kiri, à moins que le Clan des Sabreurs ait quelque chose à redire. Ce qui est le cas. Il serait risqué de tolérer quelqu’un comme cet homme-là dans l’enceinte de leur établissement. Pour Saji, le meilleur moyen de l'évaluer serait de croiser le fer avec lui, comme il l'a fait avec Kuzan, afin d'en apprendre plus sur lui. C'est d'ailleurs comme cela qu'ils se sont connus la première fois, par le combat. Saji prend alors quelque secondes pour inscrire sur son carnet un message, lancé comme une lettre de défi à la brute en débardeur.

Saji a écrit:
« Le Gardien n’étant pas à son poste, je vais assurer son rôle. Vous voyez, tous les candidats au titre de Sabreur de Kiri doivent passer un test avant de prétendre passer l’Epreuve des Lames. Ce test est simple : un duel. Sauf que l’enjeu sera différent. Si je vous juge digne, alors je reconsidérerai votre permission pour vous entraîner dans l’une des salles. »


Il s’apprête à ranger son calepin, puis s’arrête au moment de sentir la fumée lui monter aux narines.

Saji a écrit:
« Pas de cigarettes à l’intérieur. »

Un mouvement de tête pour faire signe à Yami de le suivre dans le grand hall, qui est relativement rempli, notamment par un groupe d’apprentis sabreurs en ligne au milieu d’une séance d’entraînement par un tuteur. Ce dernier aperçoit le sabreur masqué qui lui indique d’un geste de la main de faire évacuer la salle.

Rencontre avec l'homme en noir (w/ Saji) Snake_15
Le sabreur masqué dégaine son katana

Avançant de quelques pas jusqu’à atteindre une position au centre du grand hall, le sabreur masqué dégaine son katana et se met déjà en garde, prêt à engager le combat. Tout autour des deux hommes, un cercle de spectateurs curieux se sont précipités pour assister à cette scène très rare, pour voir le représentant officiel des Sabreurs en action, au lieu des duels coutumiers entre le Gardien et les candidats en général mal préparés. Face au Nobuatsu se positionne le grand rustaud qui vient de faire son apparition remarquée dans le Grand Dojo. S’il veut s’entraîner ici, il n’aura d’autre choix que de se plier à la coutume des Sabreurs, aussi indifférent soit-il vis-à-vis des règles en général.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Hokkyokusei Yami
Hokkyokusei Yami

Rencontre avec l'homme en noir (w/ Saji) Empty
Sam 22 Déc 2018 - 21:32
Rencontre avec l'homme en noir
Feat Nobuatsu Saji

« L'entrainement c'est important. »

Complimenter le bougre ne le réconforte cependant pas dans un climat amicale. Est-il perturbé par le comportement de son interlocuteur ? Il est vrai qu'au premier abord, le Roturier peut paraitre un tant soit peu brute, rustre et outrageant. Des qualificatifs qu'il connait bien, mais qui ne l'ébranlent pas plus que ça. À vrai dire, le Belliqueux ne s'en prend même pas compte. Pour lui, l'avis des autres n'est que superflu, inutile quant à sa progression et sa réussite.

De par son masque sans émotion et ce silence qui persiste de la part du muet, l'impétueux continue de tirer sur son bout de tabac attendant un potentiel écrit de son interlocuteur. Va t-il accepter l'offre de l'Hokkyokusei traitant d'un potentiel entrainement ? Cependant, depuis quelques instants, le silence s'étend et s'empare de l'atmosphère, devant de plus en plus pesante.

Mais après quelques longues secondes, paraissant aux yeux du Berserk des minutes voir des heures, l'homme en noir se munit de son calepin ainsi que de son stylo et griffonne quelques mots, s'avérant un roman.

Prenant le rôle du Gardien, le Nobuatsu transmet son message dont les mots retranscrivent ses pensées les plus acerbes. L'homme souhaite faire passer un test au Chûnin. Le fameux test des sabreurs consistant en tout et pour tout à un duel prétextant à l'évaluation des capacités que les élèves possèdent. Une connerie pour Yami. Sans doute la plus grosse qu'il n'ai jamais entendu. Pour qui se prennent-ils, à contrôler ce lieu ouvert à tous ? A lancer des défis aux personnes qu'ils ne connaissent pas mais tout de même Kirijin ? S'il le souhaitait, l'impétueux leur donnerait bien une leçon ... Mais s'il est ici aujourd'hui, c'est tout bonnement pour parler dans un premier temps. Même si malgré ça, comme il l'a mentionné plus tôt, son envie de combat est plus forte que tout.

Un sourire carnassier se tend alors sur le faciès du Gladiateur, avant de suivre les instructions du muet consistant à éteindre sa cigarette avant de pénétrer dans l'enceinte du grand Dojo. Pourtant, il se rappelle s'être entrainé en compagnie de Kuzan, à époque où celui-ci fumait également, où ils s'en grillaient une dans une sérénité totale.

Cet endroit a bien changé. Est-ce à cause de l'homme actuellement à la tête du complexe ? Que c'est frustrant ...

« Et bah putain, cet endroit a bien changé. Bienvenue chez les coincés. »

D'un humeur quelque peu consternée, il fait preuve de sen moral et écrase le mégot tout en suivant l'aphasique au sein du Dojo. Contemplant cette architecture traditionnelle des temples orientaux, il reconnait l'endroit au semi du quel il s'est entrainé depuis de nombreuses années. Même si désormais, ces compétences ne lui permette plus de s'entrainer dans un espace aussi restreint.

Mais malgré toute la plus grande volonté du monde, l'Hokkyokusei n'a pas le temps de prévenir Môsieur-j'suis-le-maître-du-Dojo-j'suis-un-ouf qu'ils entrent dans le Hall du bâtiment stoppant dans leur course, des apprentis sabreur en plein apprentissage. Tous quittent les lieux, avant de se regrouper tout au tour des deux hommes, guettant le muet se mettant en garde, le katana en main.

Il dégaine vite. Cela n'échappe pas à l'impétueux qui constante ses dons immédiats pour le Kenjutsu. Un compère donc ...

« Alors désormais, ça s'passe comme ça hein ?! Vous provoquez les gens en duel dès que vous ne les croyez pas ? Qu'ils soient poli ou un minimum provoquant ? ... »

Il tire alors un regard noir et ténébreux du haut de son mètre quatre vingt, fixant le muet jus'a travers le masque de ce dernier.

« ... Vous êtes vraiment irrécupérable. Et toi ... »

Réplique alors Yami, pointant frénétiquement du doigt le muet.

« Tu t'prends pour qui à défier les gens comme ça ? ... Redescend un peu et arrête de prendre les gens de hauts. Ce Dojo est ouvert à tous, si j'te dis que j'suis Kirijin alors je suis Kirijin. Et très certainement depuis bien plus longtemps que toi. »

Plus cette journée passe et plus l'avis que l'impétueux se fait sur l'homme est funeste. Déjà qu'être prit de haut par un adversaire qu'il doit tuer l'emmerde, alors par l'un de ses paires ... La gerbe remonte tout du long de sa gorge, le Berserk n'aime décidément pas ce pseudo Kirijin.

_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu https://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi https://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Rencontre avec l'homme en noir (w/ Saji) Empty
Dim 23 Déc 2018 - 0:36
Le muet aura beau lui envoyer tous les signaux pour lui faire comprendre que son comportement est intolérable au milieu de ce temple de l’entraînement, il semblerait que la brute ne sache que hausser le ton et gueuler pour se donner raison. C’est dans ces moments-là que Saji s’estime heureux de ne pas avoir la voix, car il risquerait de parler sans réfléchir comme le fait cet énergumène qui semble-t-il aime se donner en spectacle.

On pourrait en dire de même pour les sabreurs qui ont pour coutume de se défier en combat singulier, sauf qu’il ne fait cela que par tradition et simple curiosité. La philosophie du kendô fait prévaloir le silence et la résonance de l’acier. C’est par le truchement de l’affrontement qu’ils apprendront à mieux se connaître l’un l’autre. Ce que ne semble pas réaliser ce rustre personnage. Ce dernier refuse de se plier à la règle, ainsi qu’aux étiquettes. L’homme le plus impertinent qu’il ait rencontré jusqu’ici. Décidément, manquer de respect à son prochain est devenu tendance à Kiri. Ou est-ce seulement la racaille qui a proliféré dans l’ombre pendant qu’il ne regardait pas ces derniers mois ?

Le Hokkyokusei se pense investi de droits dans ce lieu qui est, ne l’oublions pas, la propriété des Sabreurs. Ce que le Sabreur lui propose, c’est un combat amical, afin de savoir ce dont il est capable et en même temps juger de sa valeur… N’est-ce pas lui qui voulait le rencontrer pour s’entraîner ? L’opportunité est idéale. Et surtout, cela lui permettra de comprendre pourquoi Kuzan a jugé judicieux de le diriger vers Saji. Pas que le Yuki ait toujours les idées les plus brillantes, mais il est assez surprenant de suggérer à ce rustaud d’aller à la rencontre d’un homme aussi investi par la moralité et le respect de l’autre. N’importe qui aurait pu prévoir que leur relation deviendrait aussi conflictuelle.

La voix face au silence. L’insolence face au respect. Le Berserk contre le Sabreur muet. Si jusque-là, Saji était plutôt indifférent vis-à-vis de ce visiteur pour le moins agressif, il commence peu à peu à ressentir une certaine hostilité à son égard. Un besoin obscur de lui faire regretter de manquer de tenue dans leur propre dojo, que croit-il qu’il va lui arriver en criant au scandale et en les jugeant de la sorte ? Lui qui est d’habitude si serein, sauf quand il est témoin d’une scène d’iniquité exceptionnelle, Saji est désormais impatient d’en découdre face au Hyokokkusei.

La logique voudrait que le sabreur engage le combat comme il l’a été prévu par la coutume, d’autant qu’il y est incité face aux aboiements toujours plus violents de son interlocuteur. Et pourtant, à la surprise de tous, l’homme masqué range la lame dans son fourreau, en même temps que son ego. Nul besoin de forcer le duel si le visiteur ne le veut pas, surtout qu’il ne semble pas avoir compris le véritable dessein de cette coutume. Saji n’est pas de ceux qui cèdent à la violence facile, du moins pas pour des raisons aussi futiles. Le duel qu’il proposait aurait pu le faire apparaître sous ce jour, mais ce n’est rien d’autre qu’un signe de respect pour apprécier la valeur réelle d’un homme. Par l’action, plus que par la parole. Car si les paroles peuvent tromper, les actions (morales), elles, jamais.

Que faire maintenant de cet homme enragé ? L’inviter à s’en aller ? Il ne partira pas sans l’usage de la force, ce que refuse d’employer Saji. Lui proposer de s’entraîner dans l’une des salles ? Cela lui donnerait raison pour le comportement incorrect dont il a fait preuve tout à l’heure face à lui alors qu’il était encore avec le Gardien. Peut-être un compromis ? Il marche droit vers le rustre, écrit un message d’avertissement qui comptera pour le reste de sa présence ici.

Saji a écrit:
« Vous devez vous être trompé de personne. Je ne vois pas pourquoi Kuzan penserait que c’est une bonne idée que vous fassiez ma rencontre. Prenez garde à ne pas troubler la paix du Grand Dojo comme vous l’avez fait aujourd’hui. Autrement, notre prochaine rencontre risque de se finir sous de fâcheux auspices. Hyokokkusei. »

Sur ces mots, le sabreur muet fait volte-face et retourne à ses occupations tandis que la foule des apprentis sabreurs et autres visiteurs se disperse pour reprendre leur entraînement.

Spoiler:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Hokkyokusei Yami
Hokkyokusei Yami

Rencontre avec l'homme en noir (w/ Saji) Empty
Dim 23 Déc 2018 - 10:25
Rencontre avec l'homme en noir
Feat Nobuatsu Saji

« L'entrainement c'est important. »

Est-ce une blague ? Comment peut-il faire preuve d'un irrespect aussi navrant que la minable prestance qu'il offre au Berserk ? Le faire venir jusqu'ici pour lui donner un bout de papier consistant simplement à le remercier de ne pas troubler l'ordre au sein du Dojo quand il repartira. Si ça n'tenait qu'au Belliqueux, il n'en ferait de ce Grand Dojo qu'un tas de débris sur le quel ce muet un peu trop sûr de lui ne pourra que pleurer l'erreur de cet affront. Certes, l'impétueux est quelqu'un de spécial au premier abord, il peut paraitre insolent et brute de décoffrage et ça, malheureusement, ça ne peut plaire à tout le monde.

Néanmoins, ce geste, cette façon d'être hautain envers les autres, de plus de la part d'un Kaminarijin est insupportable aux yeux du Démon. Mais il ne s'emportera pas ici, alors que les élèves reviennent au centre du Hall accompagné de leur maitre et reprennent possession des lieux. Tandis que le Nobuatsu, lui, dépasse l'Hokkyokusei, dont il a fait une faute au nom qu'il ne relèvera tout simplement pas puisqu'il s'en car l'oignon.

Cependant, il tien à le remercier à sa manière, le stoppant avec qu'il ne le quitte, une sur l'épaule alors que le sabrer allait le dépasser.

« Bonne chance pour ton frère ... Kaminarijin. » réplique alors le 魔神 Majin, un sourire des plus satisfaits au coin des lèvres.

Aucune provocation de plus, il disparait dans un coup de vent, laissant seul face à ses problèmes le pseudo-kirijin. Allait-il se demander comment peut-il savoir tout ça ? Peut-être que cet idiot ouvrira enfin les yeux qu'il est bel et bien un Kirijin et leur ami en commun a une grande bouche lorsqu'il est soûl.

Le laissant avec sa conscience et ses emmerdes, le Hijin disparait du Dojo. Il a bien plus important à faire que de s'adonner à des querelles, aussi minime soit-elles, de ce genre. L'impétueux doit préparer son voyage au bout du monde.

_________________
異世界 割れる
 Isekai Waeru ▬ Le Fendeur de Monde
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4884-hokkyokusei-yami-oushi-norainu https://www.ascentofshinobi.com/t5162-equipe-05-oushi-kuroi https://www.ascentofshinobi.com/t4944-hokkyokusei-yami-the-impetuous-warrior

Rencontre avec l'homme en noir (w/ Saji)

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apprentissage avec le chef des Sabreurs feat Nobuatsu Saji
» CS Jiongu : Fil noir
» [Empereur #03] L'Ange Noir
» L'homme au shôzoku noir
» Soleil Noir [Amiko]

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: