Soutenez le forum !
1234
Partagez

Une blonde trop zélée à la rescousse d'une assimi suiton dans son milieu naturel...(pv Akairu Fuki)

Asayo Shinju
Asayo Shinju

Une blonde trop zélée à la rescousse d'une assimi suiton dans son milieu naturel...(pv Akairu Fuki) Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 0:54
Une nouvelle fois Shinju se rendait non loin du Port Naragasa devenant ainsi une figure passante régulière des lieux mais c'était plus fort qu'elle. Elle avait découvert avec regrets que les défenses de son nouvelle village ne bloquaient pas uniquement les menaces-sur papier- mais aussi la sortie aux genins sans superviseur d'un grade supérieur.

Elle se voyait donc mal demander à Yami qui semblait déborder dans son bureau de l'accompagner explorer par curiosité les Marécages brisés : quoique une sortie chasserait peut-être les nuages sombres de son regard et le changerait la tension qui semblait teinter l'atmosphère du clan Hokkyokusei.

Ainsi, elle avait pris l'habitude d'aller nager chaque jour non loin du port tout en restant bien dans les limites des eaux territoriales de Kirigakure.Que ce soit pour ramener les fruits de ses pêches aux cuisines ou pour simplement nager librement dans l'eau survolé de brume.

Cette fois-ci et malgré le brouillard assez dense, elle avait décidé de se laisser flotter et dériver simplement par le courant en somnolant. Ses longs cheveux blancs lui faisant comme un linceul immaculé, les yeux clos et avec son teint pâle naturel : elle pourrait donner l'impression d'être un cadavre à la dérive...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster https://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet
Akairu Fuki
Akairu Fuki

Une blonde trop zélée à la rescousse d'une assimi suiton dans son milieu naturel...(pv Akairu Fuki) Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 19:19
Une journée de boulot comme les autres à la forge, mes devoirs ninja ne nécessitant pas ma présence. Je passe le plus clair de mon temps à m’entraîner ou à travailler pour la forge, ce qui est en soit une forme d'entrainement physique vu le difficulté du métier. Rare doivent êtres les genins qui peuvent entretenir leurs corps sans passer des heures à simplement enchaîner des exercices physiques divers et varier qui ne leurs rapporte rien d'autre que des courbatures et un peu de muscles. Moi au moins je gagne de l'argent en plus de gagner une musculature efficace en toutes situations. Et aujourd'hui mon taff est plutôt simple transporter une livraison pour les pêcheurs de Kiri, des harpon, mais aussi des hameçon de qualité, je me demande même pourquoi c'est la forge qui les fait ses derniers, enfin ce n'est pas mon problème je ne gère pas la forge donc cela ne me regarde aucunement.

Je pousse une brouette remplie des deux barils contenant la commande, ce n'est pas vraiment lourd en fin de compte quoi que ....pour certains cela pourrait être un poids insurmontable pour certains. Je me met à ricané en imaginant Koba essayer de pousser cette brouette. Il ne s'en sortirais pas le pauvre. Il faut que je pense à un programme d'exercices simple, mais permettant d'obtenir une musculature correct. Cela pourrais lui servir, j'ai beaucoup trop facilement le dessus sur lui niveau force même si techniquement il arrive à se défendre efficacement. De plus,il y as certaines choses qu'il ne pourrais pas faire vu son état, comme porter un blesse pour évacuer une zone. Il compterais surement sur Kosu pour cela, ce qui est une erreur car le pantin ne pourrais transporter blesser et le défendre en cas de besoin.

Enfin, cessons ses penser macabre et profitons de ce beau jours, enfin beau le temps reste brumeux, pour une fois la visibilité n'est pas mauvaise cependant, autant profiter de cela. Je parcours les berge du port en me dirigeant vers le groupe de pêcheurs visible au loin quand je remarque dans l'eau une silhouette entrain de flotter. Je m'arrête un instant et observe de manière plus attentive, oui c'est bien une silhouette humaine! Non de !!!! Quelqu'un est tomber à l'eau et s'est noyer??? Une seule façon d'en avoir le coeur net. Abandonnant ma veste , mes chaussures et mon épée dans la brouette je me jette à l'eau sans réfléchir plus.

Premier contact avec l'eau..AIE qu'elle est gelée! La pauvre personne dans l'eau doit aussi crever de froid! C'est peut-être pour cela qu'elle ne se débat pas tu me diras... je nage aussi vite que possible dans sa direction, mais visiblement le courant l'as emmener assez loin de la berge.Je hurle alors, ignorant si elle m'écoute ou même si elle peu le faire à cette instant.


-TIEN BON!!! J'ARRIVE!!!

Avant de plonger sous l'eau et m'approcher encore plus d'elle. Je finis par l'atteindre et l’attraper par en dessous, je passe un de mes bras sous sa poitrine...visiblement il s'agit d'une femme, et me met à nager en direction de la berge utilisant pour cela mon seul bras libre en tentant de garder sa tête hors de l'eau.

t'en fais pas! on est presque arriver!

Lui dis-je en luttant pour la ramener sur la terre ferme, les paroles étant autant pour elle que pour moi, car je sens déjà mes bras et mes jambes s'engourdir à cause du froid. Putain quel idée d'allez dans l'eau en cette saison...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5010-akairu-fuki-kunoichi-valeureuse-end https://www.ascentofshinobi.com/t5024-le-journal-d-une-forgeronne-perdue#39359
Asayo Shinju
Asayo Shinju

Une blonde trop zélée à la rescousse d'une assimi suiton dans son milieu naturel...(pv Akairu Fuki) Empty
Ven 28 Déc 2018 - 1:26
Somnolant tranquillement sur son lit d'eau naturel, Shinju commença à rêver que Jade avec un chapeau de lotus se faisait poursuivre par un Shitekka parlant une nouvelle langue inconnue et ayant une coupe rappelant étrangement un polype à Shinju.

Malheureusement- ou heureusement- un cri provenant de toute la puissance des poumons d'une inconnu mit fin à cet étrange songe d'un tonitruant :


"-TIENS BON ! J'ARRIVE ! !

Bondissant de surprise, elle eut le temps de voir une blonde ôter sa veste de qualité, ses bottes et jeter bruyamment une longue épée dans une brouette avant de plonger sans préparations dans l'eau pour sauver quelqu'un ?

Tournant la tête à la recherche d'une personne risquant de se noyer, l'Asayo dût se résigner à ne point pouvoir la trouver et rabattre ses yeux jaunes sur la femme blonde pour essayer de déterminer dans quelle direction : elle devrait plonger pour réussir à trouver la personne en danger.

Sauf qu'elle sentit brusquement une pression au dessous de sa poitrine exercée par de puissants bras avant de sentir émerger une personne dans son dos : c'était celle qu'elle recherchait.

Et qui se mit à battre furieusement des jambes pour les ramener vers la berge en lui adressant des paroles rassurantes et en lui disant qu'elle allait la tirer de là...


*Oh...Donc, je suis la personne en danger de noyade.... ?*songea incertaine la plongeuse professionnelle en clignant les yeux pour exprimer son émotion en veillant toutefois à alléger son poids et à joindre sa nage à celle de la bonne âme.

Pour la soulager un tant soit peu surtout lorsqu'elle constata la raideur qui envahissait les membres de l'héroine inconsciente qui n'avait pas pris la peine de se prévenir de l'hydrocution en plongeant de manière si directe...

Attendrie par la bravoure mignonne de cette inconnue, l'ama posa ses mains sur les bras la soutenant afin d'attirer l'attention de la Mizunin avant de lui dire d'une voix qui malgré le professionnalisme insufflé dedans ne parvenait à chasser la douceur naturelle de celle-ci :


"-Laisses moi prendre le relais, je suis une alma ou si tu n'es pas habituée à ce terme de pêcheur : une plongeuse. L'eau est mon élément et je finirais de nous ramener sur le rivage en toute sûreté."

Sentant les membres supérieurs qui jusque là n'avaient pas relâchés leur prise sur son ventre de peur de la perdre en route, la nageuse expérimentée accéléra le rythme de sa nage pour se placer en toute fluidité derrière elle.

Assurant avec délicatesse mais ne péchant pas pour autant du point de vue fermeté sa prise sur sa vis-à-vis,elle finit le voyage de retour sur la terre ferme avant de se placer au niveau des membres inférieurs de son apprentie sauveteuse pour les masser vigoureusement afin de rendre une once de chaleur dans les jambes...

...Elle s'attaquerait ensuite aux bras de la puissante femme, pour sa part : elle ne nécessitait nullement des frictions pour se réchauffer son organisme étant habituée à de longs séjours dans la mer qu'importe le temps et les saisons.


"-Est-ce que ça va mieux ?"



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster https://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet
Akairu Fuki
Akairu Fuki

Une blonde trop zélée à la rescousse d'une assimi suiton dans son milieu naturel...(pv Akairu Fuki) Empty
Lun 31 Déc 2018 - 11:46
Je lutte contre les éléments, et cela n'est pas une image, la mer tente de me repousser du rivage, la température de l'eau m'engourdie peu à peu et c'est à ce moment que je décide de me traiter d'idiote... J'aurais du simplement marcher sur l'eau, je réfléchie encore trop en citoyenne et pas en shinobi, idiote que je suis! On vas être deux à se noyer au lieu d'une, j'aurais l'air con quand ça se sauras. Le problème c'est que j'ai trop froid pour rectifier le tir. Je sens à peine mes jambes, alors envoyer de manière précise du chakra dans mes pieds? Impossible, puis faudrais déjà les sentir pour pouvoir faire ça.

Je serre les dents et tente de lutter autant que possible, par chance le courant est pas si fort et j'avance plus que je ne recule, alors avec un peu de chance ... Je sens alors des mains douce sur mon bras, elle est consciente? Avec la température et le temp passer dans l'eau même moi je serais incapable de bouger voir même déjà endormie. je sens alors que l'erreur que j'ai fait est encore plus grosse que ce que je pensais.


-Laisses moi prendre le relais, je suis une alma ou si tu n'es pas habituée à ce terme de pêcheur : une plongeuse. L'eau est mon élément et je finirais de nous ramener sur le rivage en toute sûreté.

Quelle douce voix, cette fille doit être une sirène c'est pas possible, d'ailleurs elle se serait présenté comme tel je l'aurais cru sans poser de question et comme j'ai rien compris à ce qu'elle à dit, à part plongeuse, mais cela ne doit pas avoir la même signification que celle que je connait, car je ne connait personne qui plongerais volontairement dans l'eau par ce temp. En tout cas c'est clairement quelqu'un dans son éléments aussi je lui laisse le relais sans resister, de toute façon mes forces me quittent de plus en plus.

Le problème de la laisser faire, c'est que je reste sans activité et le froid coupler à l'inactivité m'emporte rapidement aux pays des songes.

Lorsque je reprend conscience je sens la terre ferme sous moi et je sens qu'on me frictionne les bras, et bien on prend soin de moi on dirais. Je me souviens de ce qu'il s'est passer au moment même ou je me met à greloter de froid. Saison de merde, pas possible de prend un bain sans crever de froid derrière. Le meilleur moyen de me réchauffer se trouve cependant à porter de main et je le saisie.

J’attrape la jeune femme qui est entrain de me frictionner et la serre contre moi pour lui voler sa chaleur corporel, car elle, ne semble pas avoir froid. avant de me rendre compte que c'était peut être mieux de demander avant... tant pis c'est fais. Puis vaut toujours mieux demander pardon que l'autorisation, l'un est plus souvent accorder que l'autre. Je maintiens le calin avec douceur en la regardant et en essayant de sourire bien que cela soit difficile car je reste encore engourdie et je crève de froid.


-Désolé, j'ai pas réflechis, j'ai trop froid et t'est le premier truc chaud aux alentour. En tout cas merci, ca m'aurais fait mal de mourir de froid après avoir essayer de sauver une sirène de la noyade.

Ma voix est faible et tremblante, on peu tout de même sentir la sincérité de mes propos. Je ris faiblement à la fin de ma phrase avant de tousser sur le coter en recrachant un peu d'eau. Tiens, j'avais bue la tasse? Je m'en souviens même pas. Je retourne mon attention vers l'ondine.

-Je m'appelle Akairu Fuki, et c'est quoi ton petit nom, déesse des mers gelée?

On sens cette fois un peu plus mon entrain habituel et mon ton rieur qui me caractérise même si ma voix continue de me faire défaut..c'est saoulant, je passe pour un être faible la..Enfin, je vais tenter de me ressaisir rapidement.

-Et merci pour ce que tu as fait, cependant si il y as une prochaine fois, frictionne moi la poitrine, si tu veux réchauffer quelqu'un rapidement il faut réchauffer au niveau du cœur de la le reste vas se réchauffer de lui-même.

Et à peine ais-je fini ma tirade que je rougis comme une pivoine, je viens plus ou moins de lui dire que me peloter me réchaufferais efficacement, bonjours la bourde...j'ai l'air conne maintenant ... ca vas me faire passer pour une perverse aux yeux de la sirène...non pas que je le soi ou non, mais comme première impression on peu faire mieux me semble.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5010-akairu-fuki-kunoichi-valeureuse-end https://www.ascentofshinobi.com/t5024-le-journal-d-une-forgeronne-perdue#39359
Asayo Shinju
Asayo Shinju

Une blonde trop zélée à la rescousse d'une assimi suiton dans son milieu naturel...(pv Akairu Fuki) Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 0:42
Alors que Shinju réchauffais l'endormie en veillant à ne pas outrepasser son éventuel zone de confort, des bras forts la saisir brusquement pour la serrer contre leur propriétaire. Comprenant assez rapidement l'intention de la jeune femme glacée de tenter de se réchauffer grâce à sa propre chaleur corporelle, l'Asayo bloqua son réflexe de se liquéfier pour fuir la capture.

Caressant doucement les mèches humides de la femme pour la rassurer et l'éveiller en douceur pour qu'elle desserre son étreinte, elle lui adressa les mots suivants avec douceur et coercition comme si elle s'adressait à un animal blessé et paniqué :

"-Tout va bien. Nous sommes arrivées sur la terre ferme. Vous ne risquez plus rien. Réveillez-vous."

Finalement des mouvements de yeux sous leur membrane la récompensèrent pour finalement s'ouvrir sur des joyaux verts qui attirèrent l'attention de Shinju qui tenta de se souvenir si elle avait déjà vu la mer adoptée une telle teinte. Elle l'avait déjà vu enflammée du lever triomphal de l'astre solaire ou ténébreuse prête à avaler quiconque s'y baignant silencieusement.

Se remémorant elle écouta distraitement les explications maladroites de sa sauvée-sauveuse en se dirigeant vers sa brouette où elle saisit sa veste de cuir avant de la lui remettre. N'ayant pas de meilleur choix sous la main bien qu'elle savait que le cuir ne faisait pas bon ménage avec l'eau de mer en lui disant amusée et avec douceur :


"-Ce n'est pas grave, ton instinct n'a pas eu tort en te poussant à m'attraper pour tenter de te réchauffer bien que ma température ne doit être qu'à peine plus chaude que celle de l'eau. Cependant, tu as tort de penser que je suis une sirène : j'ai des jambes comme toi.

Agitant ses jambes pâles naturellement et exposées jusqu'à mi-cuisse malgré le froid, la plongeuse continua avec une voi désolée :

"- Cependant je ne peux que vous donner vôtre veste pour vous soulager du froid mes affaires humides ne feront que vous geler d'avantage. Au fait, je m'appelle Asayo Shinju et je viens de Buntan.

N'ayant plus la veste de cuir en main, elle écouta la tête penchée les remerciements de la fille tremblante de froid et qui lui conseilla que la prochaine fois qu'elle sauvera une personne de la réchauffer en se concentrant sur la poitrine :

"-Akairu-san il est inutile de me remercier, je devrais m'excuser au contraire. Vous vous êtes mise en danger pour mon bien-être alors que cela n'était nullement nécessaire. Et pour votre méthode, je l'aurais utilisée sans hésiter sur une personne ne respirant plus mais il était fort probable que vous vous éveillée au cours de la manœuvre et méprenez mon geste pour une agression... Une histoire similaire est arrivée et le pêcheur a été puni pour avoir voulu sauvé une vie.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster https://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet
Akairu Fuki
Akairu Fuki

Une blonde trop zélée à la rescousse d'une assimi suiton dans son milieu naturel...(pv Akairu Fuki) Empty
Dim 13 Jan 2019 - 17:24
Une crème cette fille, elle ne m'en veux pas que je l'ai prise contre moi de force. Lorsqu'elle s'esquive, je la laisse faire à contre-coeur. Elle est plus chaude que moi et ...disons que malgré la situation je n'ai pas que des pensée saines en tête. Aussi répondis-je en rigolant un peu, malgré que ma voix reste tremblotante pendant qu'elle part chercher des vêtements dans ma brouette.

-Peut-être qu'il n'y avait pas que l'instinct de survie qui m'as fait te prendre dans les bras, c'est pas tout les jours qu'on peu serrer une belle sirène contre soi.

Je commence à me frictionner en la regardant..ou plutôt en l'admirant..oui c'est le bon mots, d'habitude une femme qui m’intéresse de la dévore du regard et l'imagine dans certaines situations...avec elle, c'est différent, je suis juste éblouie par sa beauté exotique. Putain, j'en arrive à regretter qu'elle n'ai pas eu besoin de me faire du bouche à bouche. Je vais vraiment pas bien.

Et tu dis que les sirènes n'ont pas de jambes? T'en as déjà vu une? Car pour moi une sirène c'est une très belle femme capable de vivre dans l'eau et de charmer les marins. Et tu colle parfaitement à cette définition.

Concluais-je en lui tirant la langue par jeu. J'ai l'impression d'agir comme une gamine en faisant cela. Y as pas à dire, elle me fait perdre tout mes moyens...je n'arrive pas a me reprendre pleinement , j'ai beau essayer d'agir comme d'habitude je n'y arrive pas.. Elle se présenta ensuite..Shinju..elle s'appelle donc Shinju, je ne t'oublierais pas ma belle, ca tu peux en être sure et certaine. Et je fus surprise de sa réponse..visiblement elle n'avait pas mal prit mon conseil maladroit. Bon au moins je n'ai pas fait mauvaise impression.

-Appelle moi juste Fuki, et tu n'as pas à t'excuser, aider les gens et naturel et personne n'aurais pu savoir que tu n'avais pas besoin d'aide. Et à vrai dire, c'est vrai que certaines personnes prendrais ça pour une agression...si c'était fait par un homme. Vu que tu est une femme personne ne le prendrais mal, et moi encore moins venant de ta part.

Je flirt encore....j'abuse complètement, on est pas dans un bar et plus grave encore, pourquoi je continue de rougir en le faisant? D'habitude je ne me sens pas du tout gênée quand je le fais...Je prend doucement sa main et la serre doucement, et le pire c'est que je ne sais pas pourquoi je fais ca...enfin si mais..non mais raaah...je deviens folle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5010-akairu-fuki-kunoichi-valeureuse-end https://www.ascentofshinobi.com/t5024-le-journal-d-une-forgeronne-perdue#39359
Asayo Shinju
Asayo Shinju

Une blonde trop zélée à la rescousse d'une assimi suiton dans son milieu naturel...(pv Akairu Fuki) Empty
Jeu 17 Jan 2019 - 21:43
Alors que la femme athlétique se séchait du mieux qu'elle pouvait avec les maigres moyens à sa disposition, elle n'oubliait pas de l'observer avec chaleur et de la comparer souvent à une sirène. Faisant s'interroger la fille au teint de nacre sur le sens de cette comparaison : était-ce un compliment pour son adresse dans ses mouvements dans l'eau ?

Ou était-ce une allusion aux créatures mortelles mais au combien charmantes que sont les sirènes qui par leur beauté conduit les navires et leur équipage à leur perdition ? Certaines femmes jalouses et endeuillés les considèrent comme de stupides et maléfiques morceaux de poiscaille bien qu'elles convoitent aussi la chair de leur partie poisson.

Ne dit-on pas que manger de la chair de sirène peut octroyer l'immortalité ? Bien qu'il existe aussi le risque de devenir une âme perdue... Enfin, il ne semblerait pas que la jeune femme réchauffée et émettant une sorte d'ardeur par son espièglerie ne songeait à mal.

C'est pourquoi d'une voix taquine et d'une main sur hanche, elle lui partagea ce qu'elle savait de ces êtres marines comme les vieux marins contaient aux jeunes et pleins d'énergie successeurs.

"On dit toujours dans les histoires que les sirènes ayant le pouvoir de troquer leur queue contre des jambes humaines l'ont fait après s'être nourri d'une fille ayant atteint l'immortalité après avoir consommé la chair d'une des leurs..."

Légère silence afin de laisser les mots faire remonter des sentiments intérieurs, elle finit de hocher ses mèches blanches avant de placer un doigt sur ses lèvres toutes aussi pâles en commençant d'un air pensif pour afficher une lueur triste dans ses yeux jaunes :

"Pour ma part je me suis toujours demandée si je pourrais me mesurer à elles lors d'une course et voir comment elles vivent... Sauf qu'elles sont bien cachées : compréhensif quand on sait que certains individus : hommes et femmes seraient prêts à tout pour mettre la main sur leurs cendres ou même leur foie pour préserver leur jeunesse.

Fuki ayant repris de l'aplomb en même temps que de la chaleur lui demande de l'appeler par son prénom et lui affirma que cette méthode de sauvetage serait acceptée et la bienvenue tant qu'elle venait d'une femme. Ce qui fit naître une ombre éphémère de doute dans le regard de son homologue qui savait que le genre n'était pas totalement responsable de la mort du bon samaritain qu'elle avait mentionné.

Le fait est que les parents et le fiancé avaient exigé la mort de l'homme car ce dernier aurait souillé la pureté immaculée de la jeune fille aisée. Mais cela était passé et qu'une injustice parmi d'autres : la bonté était repayée par de l'ingratitude. Enfin,ce n'était pas le cas de la situation actuelle et Shinju ne comptait pas suivre l'exemple de cette anecdote.


"Et bien Fuki, si un jour tu te retrouves à devoir être tiré hors de l'eau et que je suis présente : comptes sur moi. Et comme j'ai ton autorisation : j'userais peut-être de cette méthode sur toi.clin d'oeil complice avant de jeter un regard interrogateur vers la brouette"Mais dis-moi avant que je ne perturbe ta journée : que faisais-tu ? "
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster https://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet
Akairu Fuki
Akairu Fuki

Une blonde trop zélée à la rescousse d'une assimi suiton dans son milieu naturel...(pv Akairu Fuki) Empty
Mar 29 Jan 2019 - 18:43
Les sirènes,..j'en ai une devant moi et elle ne semble même pas comprendre pourquoi je dit cela, pire elle part excessivement loin dans ses explications sur ses dernières... Ce qui m'apprend deux choses, déjà qu'elle semble caller sur ses dernière,s ensuite...elle ne semble pas avoir compris que c’était un compliment ... Elle n'en as peut être pas l'habitude cela dit, ce qui m’étonnerais quand même au vu de sa beauté. A moins que son ton....elle joue avec moi?
Dans ce cas...


-Ca depend, c'est quelle partie du corps qui donne l'immortalité, parce que moi je veux bien te croquer mais ca depend le morceaux. Quand à ce que je faisait, j'amenais jsute la brouette aux pécheurs, mais ca presse pas ils ressortent pas en mer avant demain.

Ma voix toujours tremblante est cependant assez sure pour qu'on puisse comprendre le sous entendu. Cependant, j'etais encore mouiller et j'eu envie de tenter un truc à voir si ca fonctionne. M'écartant un peu d'elle j'utilise mon chakra futon pour tenter de me secher...ce qui marche plus ou moins... sauf que maintenant j'ai le cheveux complètement en petard et mes cheveux qui m'arrivent jusqu’à creux des reins quand ils sont détacher son la complètement à l'état sauvage..ébouriffée de partout..Je dois avoir une drôle de tête , j'ose même pas l'imaginer.

-Beh....et j'ai même plus de cigarettes elles ont prit l'eau ... Ca vas..je fais pas trop peur avec cette tête?

Le teint pâle par le froid, les cheveux long compliment ébouriffée, les vêtements trempés, le haut se trouvant même devenu semi-transparent à cause de cela...je doit ressembler à un mort noyer sortit de la mer pour me venger

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5010-akairu-fuki-kunoichi-valeureuse-end https://www.ascentofshinobi.com/t5024-le-journal-d-une-forgeronne-perdue#39359
Asayo Shinju
Asayo Shinju

Une blonde trop zélée à la rescousse d'une assimi suiton dans son milieu naturel...(pv Akairu Fuki) Empty
Mer 30 Jan 2019 - 23:19
L'Asayo avait-elle conscience de l'aura de prédation légèrement émise par la jeune femme se trouvant en face d'elle ? Pas vraiment son inquiétude face à ses tremblements qui ne s'arrêtaient pas cachant les signaux envoyés par la jeune trempée. C'est pourquoi elle répondit simplement à l'interrogation comme une curiosité véritable envers le mythe des sirènes et qu'elle plaisantait de manière tendancieuse.

"L'immortalité serait soi-disante octroyée par l'ingestion de la partie poisson, ce qui fait que même si tu me consommes tu n'auras pas accès à cette malédiction enfin don.

Elle n'était même pas sûre si il était sain de boire son eau bien que les légumes et fleurs qu'elle a déjà arrosé semblaient l'avoir appréciée et avaient grandis sainement. Enfin, ce n'est pas comme si Fuki avait besoin de s'abreuver ayant déjà eu sa dose d'humidité avec sa baignade. Bien qu'elle tenta de chasser cette dernière en émettant soudainement du vent de son corps.

*Serait-elle une de ses semblables assimilatrice ?*songea la jeune femme un instant avant d'écarter cette possibilité n'ayant pas réellement l'impression que le vent émis était aussi indissociable que ne l'était l'eau de son être. De plus, l'aspect ébouriffé de ses cheveux n'était pas seulement amusant mais semblait corroboré l'idée qu'elle ne faisait pas qu'un avec cet élément joueur.

"-Jolie coupe ! " s'exclama-t-elle d'un léger rire cristallin avant de s'approcher et de discipliner du mieux qu'elle pouvait les cheveux de la dorénavant séchée. Une fois les cheveux légèrement aplatis, elle reprit la parole :
" Ils sont bien rebelles... Je ne peux pas arranger plus que ça ta coupe sans les mouiller encore... Mais on ne voudra pas nuire tes efforts.

S'approchant de la brouette, elle prit les poignées avant de se tourner vers elle et de lui dire : Que dirais-tu qu'on livre ça aux pêcheurs qui doivent tout de même t'attendre pour être tranquille ? La marche pourra aussi te réchauffer...


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster https://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet
Akairu Fuki
Akairu Fuki

Une blonde trop zélée à la rescousse d'une assimi suiton dans son milieu naturel...(pv Akairu Fuki) Empty
Sam 2 Mar 2019 - 16:30
Je me retint de faire une remarque complément déplacée et pas drôle, vu qu'elle n'as pas de partie poisson apparente. De toute manière elle ne semble pas avoir captée le sous entendu de ma réplique. Je note cependant qu'elle me regarde avec intérêt, à moins qu'elle soit intriguée quand je me séche.

Je rougis instantanément, retrouvant des couleurs et un peu de chaleur sur mon visage quand elle rit. Ce rire m'avait traverser et m'avait ...fait quelques chose, je n'en sais rien, car je me sentait toute gênée quand elle s'approcha de moi pour tenter de me recoiffer, je baissa instinctivement les yeux pour échapper à son regard, mais je me retrouve à matter son décolletée sans le vouloir, ce qui étrangement, me gêne encore plus....Moi qui normalement ne se fait pas prier pour faire ce genre de chose..... Cette sirène m'as vraiment envoûtée ma parole... Toute rouge je tourne donc la tête sur le côter, espérant ainsi éviter une autre scene ..gênante? Gosh, moi gênée j'aurais tout vu. Je tente alors de lui répondre mais je ne parviens qu'as bégayée bêtement. La honte.


-ne..ne t'en..fait ppppas..C'est.. rien...c'est..ma faute.

J'ai envie de m’aplatir la tête contre un mur, sérieux il m'arrive quoi la...Je la vois prendre la brouette et je me rapproche. Hors de question de la laisser faire, c'est mon boulot et elle m'as bien assez aider comme cela.

-Laisse t'as pas à la pousser, c'est mon travail.

Essayant de recuperer la brouette ma main effleure la sienne, me refaisant devenir une pivoine, c'est alors que je laisse échapper dans un murmure.

-C'est toi qui me réchauffe.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5010-akairu-fuki-kunoichi-valeureuse-end https://www.ascentofshinobi.com/t5024-le-journal-d-une-forgeronne-perdue#39359

Une blonde trop zélée à la rescousse d'une assimi suiton dans son milieu naturel...(pv Akairu Fuki)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: