Soutenez le forum !
1234
Partagez

Sagesse et Ninshu feat Hakuryū no Honma

Asaara Kō
Asaara Kō

Sagesse et Ninshu feat Hakuryū no Honma Empty
Dim 13 Jan 2019 - 4:59




SAGESSE ET NINSHU
Hayashi no Kuni Pays du Bois

S'il y a bien une chose à laquelle je ne m'attendais pas en le rencontrant, c'est d'être ici avec lui et encore moins aussi rapidement. À y réfléchir, cela ne fait pas si longtemps que ça, la première fois que je l'ai croisé et pourtant aujourd'hui, nous sommes face à face, dans une immense forêt à Hayashi no Kuni. C'est avec joie que je me retrouve dans les bois avec un homme que je considère comme un sensei depuis peu. Sa sagesse m'avait impressionné bien plus que sa force. En fait, ce n'est pas que je ne le vois pas comment une de ses personnes puissante dans le monde, car oui, je sais qu'il l'est, c'est surtout sa manière de penser et de voir le monde qui me plais. Honma avait surtout changé ma manière de voir le monde, enfin pas réellement changé, il avait surtout amplifié ce que je pensais déjà tout au fond de moi.

« Je suis heureux de me retrouver ici auprès de vous... Vous m'aviez prévenu que quitter le village d'Iwa serait difficile et pourtant, me voici libre. Prêt à vous suivre, à apprendre à vos côtés. »

Sur mon visage s'affiche un regard de détermination et un sourire de joie. Plus rien ne m'enchaînais, je suis un homme libre et rejoindre Tsukimono est la meilleure chose qui m'est arrivé depuis que j'ai quitté le désert de Kaze. Motivé, voulant montrer mes capacités et mon utilité, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour impressionner les deux frères Yaoguaï et Honma. Je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour rendre fièr Honma et l'aider dans sa grande quête.

« Honma... Maintenant qu'il y a Tsukimono et que j'en fais partie, je peux enfin vous le demander officiellement, acceptez-vous de me prendre comme élève, j'ai beaucoup de choses à apprendre auprès de vous. »

J'avais maintenant plusieurs mentors pour m'aider. Senkû pour le domaine de la traque et de la dissimulation et Honma pour la mentalité et le Ninshu. Je devais encore trouver quelqu'un pour m'aider à m'améliorer dans le domaine du Fûton, mais déjà avec ses deux personnes, j'allais devenir quelqu'un de plus grand, plus fort et plus sage. Je suis prêt à tout pour leur montrer qu'ils ont bien fait de me laisser les suivres.





Dernière édition par Asaara Kō le Dim 13 Jan 2019 - 8:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

Sagesse et Ninshu feat Hakuryū no Honma Empty
Dim 13 Jan 2019 - 6:04




Sagesse et Ninshu
Hayashi no kuni pays du bois

Honma est enfin ravi que d’être rentré dans ce qu’il considère finalement comme son chez lui. Durant son périple au sein de la Roche, tout cela n’eut cesse que de lui manquer. Ainsi à la vue de ce décor sempiternel l’ombre d’un sourire se dessine allègrement et son regard qui s’anime, devant lui, devant autrui. Il ôte enfin son cache-œil et sa seconde iris découvrir le monde. Il voit dans les yeux de son interlocuteur les flammes vaciller comme il n’en a pas vu dans des regards par milliers, d’amertume. Le gardien d’Hayashi lui aurait bien fait une révérence, pour lui si admiré, pour lui si fatiguant. Toutefois à ses dires, Honma saissait qu’il n’était nullement là pour sans rien attendre en retour. Tout cela s’annonçait d’un ennui. Alors le borgne (si l'appellation convient encore) exhale un léger soupir, à peine audible parmi les rires d’enfants qui court dans la forêt, pour mieux se protéger et rester dans le secret. Mais le gardien possède une trop grande franchise, qui est nuisible et parfois risible, mais il s’en accommode, l’a admise. Il laisse ces exclamations se perdre dans cette luminescences de la sainte journée. Ses yeux clos lui offrant la réponse sous son voile, qu’il détourne légèrement afin de se tempérer. Afin d’observer encore une fois, ces enfants qui courent. Il penche la tête sur le côté aux paroles prononcées, ne voyant pas le sens mené.

« Tu recommences donc avec tes sornettes ? » souffle t-il

Dans un premier temps dans un silence docile, Honma le regarde faire ou peut-être semble-t-il le regarder car il n’y a actuellement rien de sur. Ses prunelles sont trouées de mer dans son visage d'ivoire et il y a dans ses yeux cette expression désabusée et particulière qu'il ne réserve qu’à ceux qui comme lui savent lui laisser le temps. Ceux qui savent que le soin par le temps est un des remèdes les plus efficaces. Bien plus que celui des mots tremblotant aux vacillements certains.

En réalité, jamais personne n’est préparé à ces opportunités qui se présentent sans cesse. Des fois sous l’apparence d’un présent puis des fois au détriment d’autres sans doute plus méritant. La vie n’est qu’une succession d’équations toute plus difficile les unes que les autres. Et il n’en va là que de la responsabilités de l’Homme lui-même que d’embrasser à grands bras ouverts ses objectifs et rêveries.

« Raaah ce que tu peux être pénible. Avec tous ces gens qui compose désormais notre groupe, tu n’as trouvé personne d’autre à qui demander ? » légèrement agacé




Dernière édition par Hakuryū no Honma le Dim 20 Jan 2019 - 18:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Kō
Asaara Kō

Sagesse et Ninshu feat Hakuryū no Honma Empty
Dim 13 Jan 2019 - 6:31




SAGESSE ET NINSHU
Hayashi no Kuni Pays du Bois

Pour la première fois depuis notre rencontre, je peux regarder mon interlocuteur entre quatre yeux. Jusqu'à maintenant il avait toujours son cache-œil et j'étais quasiment persuadé qu'il était aveugle alors que c'est totalement différent. En réalité, il a un sceau à celui-ci, est-ce un Fuinjutsu ? Est-ce un Meikyu ? Tant de question auxquelles je ne trouverais réponse qu'en lui demandant, mais ce n'est pas le moment. En fait, j'avais déjà bien plus dur à réaliser pour le moment. Honma semble être bien plus flemmard que je ne le pensais et n'a pas pu s'empêcher de me dire que je raconte encore des bêtises, mais surtout que je devais me trouver quelqu'un d'autre que lui. C'est là qu'il n'a pas compris, j'ai bien l'intention d'apprendre auprès de tous, que ce soit Senkû, lui ou même Ema et Wagyû. Je reste persuadé que chacun d'entre nous aura des choses à apprendre grâce aux autres, mais également des choses à apprendre aux autres.

« Vous ne comprenez pas... J'ai bien l'intention de devenir un meilleur utilisateur de Ninshu auprès de tous nos compères... Mais vous, vous avez un vision du monde intéressante et de ce que j'ai vu de vous, vous êtes très doué. Je peux devenir une meilleure personne grâce à vous. » Dis-je déterminé.

Finalement, devenir son élève sera bien plus difficile que je le pensais, mais n'est-ce pas là un premier défi pour moi ? N'est-ce pas là le temps de lui prouver que je ne suis pas prêt de le lâcher avec ça ? N'est-ce pas là le temps de montrer à Honma que nous ne pouvons pas nous permettre d'être feignant ? Si et c'est pour cela que je vais tout faire pour qu'il accepte.

« Vous savez autant que moi que j'ai encore de nombreuses choses à apprendre. Senkû peut m'aider dans l'art de la traque et la dissimulation, mais je pense avoir une vision du monde se rapprochant de la votre avant la sienne. J'ai quitté ma condition de shinobi aussi bien pour lui, pour moi, que pour vous et je ne peux pas me résigner à ne pas être votre élève. » Avec toujours autant de détermination.

Je m'approche de lui un peu, mon visage n'affiche qu'une grande ambition. Si je n'arrive pas à le convaincre, si je n'arrive pas à lui enlever sa flemme, alors autant partir tout de suite, autant ne pas rester parmi eux, car cela voudra dire que je ne suis pas capable de les aider. Je ne sais pas vraiment de quoi ils ont discutés à quatre, je ne sais que peu de choses des plan de Tsukimono pour le moment, mais si Honma à décidé d'en faire partie, c'est qu'il a un minimum d'espoir et d'envie de construire quelque chose. Si Honma veut aider l'organisation, il va devoir comprendre que moi, j'ai besoin de lui, pour ne pas être un boulet, mais une carte en plus.





Dernière édition par Asaara Kō le Dim 13 Jan 2019 - 8:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

Sagesse et Ninshu feat Hakuryū no Honma Empty
Dim 13 Jan 2019 - 7:26




Sagesse et Ninshu
Hayashi no kuni pays du bois

Il y’a ces secondes qui font saccader le jour, ces secondes où en tant que gardien des Yaoguaï, Honma songe morosement à un moyen de sauver le jeune Ko de ce destin absurde vers lequel Tsukimono finira par l’orienter, vers lequel lui-même finirait par l’orienter. Il n’y a là aucun doute. Le chemin qu’il entreprenait de fouler n’était guère un sentier de paix - bien au contraire.

Automne des sens, tandis qu'il se meurt à écouter l’autre brindille jacasser. Ici – le jour décline en défilé terni toutes les successions patronymiques que brandissent les branches. Et distraitement – il songe ailleurs – fait voyager son index le long des souvenirs consignés dans cet espèce de cimetière – un peu trop vivant. Soudain – entrouvre par la main l’un de ces fantômes effeuillés prêt à hanter les esprits avec force poussière "depuis combien de temps on ne t’a pas rouvert, toi ?" se demande t-il.

Et – il essaye une fois de plus de jouer à se perdre entre les lignes serrées comme des liens…
se raccrocher aux arabesques des mots acérés (mais il y a déjà trop de signes en son âme pour qu’il (s’)entende penser). Mais son invité ne semble guère décider à le laisser tranquille non. Ko semble quérir son assistance, qu’Honma devienne le superviseur de son entrainement. Alors les secondes défilent, le silence qui s’imisce entre les deux hommes ne se fait que plus long encore - et Honma ne put s’empêcher de s’esclaffer ; voire même s'époumoner devant un tel comportement dérisoire.

« Bwaahahahahahaha. Sais-tu au moins ce qu’est le Ninshuu avant de me demander de te l’enseigner ? Fais toi une faveur, et rentre te reposer. » réponds t-il le nez dans son bouquin
Tandis qu’alors qu’il poursuit son discours, Honma sourit et s’amuser à l'entendre s'enthousiasmer, s'exprimer de la sorte, sans peur ni gêne. Tout ça à l'image d'un fier guerrier qui ne saurait connaître l'effroi. Toutefois, ce comportement ne s'avèrerait sans doute pas des plus appréciables à longueur de journée.

Il prit donc le temps d'écouter longuement tout ce qu'il avait dire, sans broncher, sans exprimer la moindre émotion. Il est clair et certain que jamais il ne se serait attendu à recevoir de tel explications de la part d'un aussi jeune homme. Son discours et cette élocution était preuve de l'enseignement de la Roche. Partout où son regard se portait, cette prestance elle était là du moins en apparence. Et puis… Dans les ombres, il y avait là cette insouciance criarde et ce manquement pour les aîné. Sans doute Ko était il ce genre d'oiseau qui avait besoin d'exprimer sa liberté pensa Honma. Pourtant, le chaos, plutôt que l’ordre ; L’impétuosité, plutôt que la sagesse. Les intérêts des uns, s’écrasaient contre celui des autres. La force, la rhétorique, la ruse. Tous les moyens étaient bons pour se prémunir des autres. Et dans cette lutte incessante, chacun se battait éternellement pour lui-même et ceux qu’ils considéraient comme plus importants.

Ses balbutiements rhétoriques. Ses balbutiements théologiques. Ses balbutiements philosophiques. Honma les entendait mais derrière tout cela, rien.
« Pourquoi ne commencerais-tu donc pas par apprendre de Senku et les autres hein ? » cherchant un moyen pour se débarrasser de Ko


Revenir en haut Aller en bas
Asaara Kō
Asaara Kō

Sagesse et Ninshu feat Hakuryū no Honma Empty
Dim 13 Jan 2019 - 7:50




SAGESSE ET NINSHU
Hayashi no Kuni Pays du Bois

Je retrouve là un interlocuteur tout aussi moqueur que lors de notre première rencontre, mais cette fois-ci je comprenais bien que ce n'était pas sans raison. Il est vrai que j'avais utilisé un terme sans vraiment le connaître, sans vraiment être sûr de sa définition. En fait, la première fois qu'il l'a utilisé devant moi, c'est après avoir vu ma technique Sunaton et je pensais, peut-être à tort, que cela était très proche du Ninjutsu. Vu la réaction de ce dernier, je me suis certainement trompé, j'ai dû faire un raccourci qui n'était pas dans la bonne direction. Est-ce de sa faute ? Absolument pas, ce n'est que de la mienne, alors je me mets à rigoler avec Honma, non pas par honte, mais par moquerie envers moi-même, par dérision. Il faut dire que le rire du pas si borgne que ça est assez communicatif.

« J'avoue que... Pas exactement. » Entre deux rires.

C'est après ça que je finis par reprendre mon calme, essayer de le convaincre était bien difficile. Malgré ce que je dis, malgré la détermination que j'affiche sur mon visage, Honma est pas du tout prêt à m'aider. Je le vois à sa colère qui semble monter petit à petit, il perd patience et n'est ce pas là un petit signe d'évolution quand même ? Je ne sais pas, je ne le connais pas assez pour savoir si je dois continuer dans ce sens ou si je dois vraiment le laisser tranquille. Pourtant... Je ne veux pas, Genkû est la première personne que j'ai rencontré ici, mais je le vois plus comme un ami avec qui on va se serrer les coudes plutôt qu'un sensei. Quant à Senkû, c'est différent, je le connais encore moins que mon ami du jour et je ne sais vraiment pas comment aborder la conversation, à vrai dire, j'espère surtout que c'est lui qui viendra me voir. Alors oui, peut-être il va finir par vouloir me frapper, mais à l'heure actuelle, à ce moment, il n'y a que la personne en face de moi qui peut m'aider. Je ne dois pas lâcher le steak, je ne peux tout simplement pas.

« Parce que c'est avec vous que j'ai décidé d'apprendre, c'est vous que je veux comme sensei. Êtes-vous si flemmard que ça ? » Dis-je en m'attendant à une colère, mais je prends le risque.

Ça y est, j'ai décidé de le piquer au vif. Si l'ambition et la détermination ne marche pas, il ne me restais plus que ça comme solution pour avoir ce que je veux. Même si cela fini en combat, j'irais jusqu'au bout, au moins ça m'entraînera sans qu'il le veuille. Il faut qu'il comprenne que je ne le lâcherais pas, qu'il a des responsabilités en tant que commandant du Tsukimono et que je compte bien lui forcer la main pour les prendre. On peut rigoler, on peut se reposer, mais là, ce n'est plus le moment. Normalement c'est le professeur qui pousse l'élève à s'activer, mais là c'est le contraire qu'il se passe et j'espère parvenir à mes fins.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

Sagesse et Ninshu feat Hakuryū no Honma Empty
Dim 13 Jan 2019 - 9:00




Sagesse et Ninshu
Hayashi no kuni pays du bois

Il sombre peu à peu depuis quelques secondes, les articulations endolories ; il constate avec effervescence cet habitat familier. — il pousse alors un soupir déchiré une dernière fois avant que sa dernière volonté ne s'accomplisse, les articulations poussées au supplice et les paupières inférieures soutenues par sa volonté de rester eveillé.

Le soleil de là, balaie la jungle équatoriale d’Hayashi no Kuni, noie d'un or gris les crêtes abruptes bordant les maréacges; dans peu de temps les herbes rêches se couvriront de boue, les pistes disparaîtront sous les pluies et les frontières de leur aïl, à l'endroit où ils séjournèrent durant ce court et bel frimas, seront consacrés par le soleil levant et les traditions, empêchant quiconque de les fouler au pied.

Instinctivement ses yeux se braquent sur les âmes agitées, les observant, les détaillant, instinct de prédation latent reprenant ses droits sans même qu’Honma n'en ai pleinement conscience. Simulacre de liberté qui retourne l'âme en une rafale de grognements alors que le fauve s'excite en ton sein, bête en cage cherchant à se libérer des chaînes de son humanité soudaine. Vulgaire substitut. Le gardien tente d’ignorer celui qui n’a de cesse de le déranger. Et d’ailleurs Honma se rassure quand enfin Ko répond par l’affirmatif, ô combien hésitant lui se montrait à ses côtés. Il ne lui apparait pas étonnant qu’un enfant aussi agité que Ko ignore tout du Ninshuu. La seule exception ayant été le jeune Genku. Alors non lui n’avait pas le cœur à négocier, et le Kazejin n’aurait pas su inventer plus d’arguments pour qu’il l’écoute, si la soit disante importance de tes propos ne l’avait pas rendu curieux et bien il y a longtemps qu’il serait parti. Alors il semble acquiescé, bien qu’embarrassé de devoir converser avec lui, cherchant dans sa mémoire une nouvelle destination, un autre endroit pour se perdre pendant que Ko s’égare en élucubration. Pendant que les secondes éreintent le temps, l’illustre Gardien se remémore d’un coin tranquille et ombragé près des steppes de Kaze, assez près de lui pour garantir sa quiétude, mais assez loin pour permettre son intimité.
« Il s’agit là de ma religion, Baka. Bon nombre de personne à Hayashi l’a pratique. Le Ninshū est une croyance qui remonte bien avant notre ère, transmis de génération en Génération. Pour les nuls, c’est un sorte de précurseur pacifique du ninjutsu moderne. Les enseignements de ninshū étaient destinés à donner aux gens une meilleure compréhension d'eux-mêmes, ainsi que des autres, et à conduire le monde dans une ère de paix. Mais à la place, les hommes utilisèrent le chakra pour relier leurs énergies spirituelles et physiques intérieures les unes aux autres. D'après cette croyance, nul chakra ne ne devrait être supérieur. Dés lors que le pouvoir est accumulé en une seule personne, alors cela augmente la possibilité que la personne devienne arrogante et désire encore plus de pouvoir. De ce fait, toi qui ignore cela, je n’ai rien à t’apprendre. » Affirme t-il sans le moindre détail


Revenir en haut Aller en bas
Asaara Kō
Asaara Kō

Sagesse et Ninshu feat Hakuryū no Honma Empty
Dim 13 Jan 2019 - 9:34




SAGESSE ET NINSHU
Hayashi no Kuni Pays du Bois

Voilà enfin j'obtenais ce que je voulais... Enfin pas dans la manière que je pensais, mais Honma avait enfin décidé à jouer son rôle de sensei. Alors oui, contrairement à ce que je voulais, cela n'est ni de la force de combat ou l'apprentissage de techniques, non, j'ai eu le droit à un court sur le fameux Ninshu dont il m'avait parlé. Alors j'écoute, sans le couper et je prends des notes spirituellement. C'est très intéressant, vraiment très intéressant. En fait, je me rends compte que mes parents s'approchaient beaucoup plus du Ninshu que du Ninjutsu. Ils n'ont jamais, dans ma vie en tout cas, utilisé leur savoir et leurs capacités à des fins personnels, non, toujours pour aider les autres ou protéger les leurs. Je me rends compte à quel point je suis dans l'erreur en voulant me faire connaître, en voulant devenir un des plus puissants. Pourquoi ? Pourquoi j'ai agis de la sorte alors que ce n'est sans doute pas ce qu'aurait voulu mon père ou ma mère. Ils ne me l'avaient jamais dit comme ça, mais c'est maintenant que je me rends compte qu'ils voulaient certainement que je le comprennes moi-même. Jusqu'au bout, ils m'ont laissés faire mes choix, m'ont appris ce qu'ils savaient pour que je puisse me défendre, mais jamais dans le but de devenir un shinobi, une personne voulant devenir le plus fort de tous. Ils n'ont jamais cherchés le pouvoir, ils n'ont jamais cherchés à nuir aux autres, bien au contraire. J'ai été stupide d'avoir juger leur manière de vie, alors qu'ils avaient bien plus raison d'être comme ça plutôt que ce que j'ai faillis devenir.

« Je pense comprendre où vous voulez en venir... À vrai dire, j'ai presque l'impression d'entendre mes parents quand vous parlez. Je pense que leur philosophie se rapprochait beaucoup plus de la votre que de celle des shinobi. J'ai failli devenir ce jeune et stupide lambda cherchant pouvoir, puissance et reconnaissance alors qu'il y a bien plus important que ça dans la vie. Alors je vais devoir faire un tri en moi, repenser aux leçons des miens qui ont voulu me partager cette idée. Vous savez, je pense que vous vous serez bien entendus avec mes parents, peut-être connaissaient-ils le Ninshu et ont voulu me le transmettre sans me le dévoiler car ils voulaient que je trouve cette voie tout seul. Ils m'ont aiguiller un maximum, mais ma soif de reconnaissance c'est faîte trop fort dans le passé. Aujourd'hui il n'en est plus rien, je m'en fou d'être reconnu, je m'en fou de devenir le meilleur, tout ce que je veux c'est vous protéger, vous, Tsukimono, Yaogakure, Hayashi... Le monde entier. Sauf que je resterais un hypocrite tant que je n'aurais pas sauvé la personne la plus important à mes yeux, ma mère. Elle qui a tout donner pour moi, elle qui a sacrifié sa vie pour que je puisse vivre la mienne. Elle m'a interdit de revenir, mais je me dois d'aller la libérer des chaines que mon clan lui a mise. J'ai bien compris une chose, ce n'est peut-être pas avec vous que j'apprendrais à devenir plus fort, mais c'est toujours en discutant avec vous que j'en apprends plus sur moi-même et comprends mieux les discours de mes parents. J'espère que bientôt... Je pourrais retourner à Kaze no Kuni, plusieurs choses m'attendent là-bas, que ce soit ma mère, le Scorpion Géant ou encore l'Entité des Sables. Malheureusement, beaucoup de choses nous attendent et j'attendrais que cela soit possible, mais sachez bien une chose Honma, même si je suis pour la paix, aujourd'hui nous sommes obligé de passer par la guerre pour l'obtenir et si je veux pouvoir vous aider dans cette quête, je dois devenir plus puissant. Le Ninshu est une religion qui semble si belle, mais à ce jour, n'est-elle pas utopique ? Je vous le demande à vous, qui semblez vivre pleinement comme ça, pensez-vous qu'il est encore possible de sauver les shinobi ? » D'abord pensif avant de devenir interrogateur.

Même si je vois où voulait en venir mon interlocuteur, j'ai l'impression qu'il est resté bloqué d'une idée qui aujourd'hui semble quasiment impossible à vivre. Sauf que si Honma pense qu'il n'est pas trop tard pour les êtres humains, s'il pense que le monde peut encore être sauvé des guerres et de la malfaisance, alors c'est que cela doit être possible et je suis prêt à le suivre pour y parvenir. Je venais également de lui parlé d'une chose dont j'avais jamais fait allusion à personne, le cas de ma mère qui est emprisonnée par mon propre clan car ils pensent qu'elle a tué son frère de sang alors qu'il n'en est rien... C'est moi qui en est responsable et si jusqu'à maintenant je préférais ne pas y penser, aujourd'hui je veux changer ça, je veux la liberté pour une femme qui a toujours vécu sa vie sans chercher le malheur aux autres.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

Sagesse et Ninshu feat Hakuryū no Honma

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: