Soutenez le forum !
1234
Partagez

Decision ๑ FEAT Genku

Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

Decision ๑ FEAT Genku Empty
Dim 13 Jan 2019 - 17:30




Décision
Hayashi no kuni pays du bois

Le jour agonisait en bronze et en rouge. Le soleil tutoyait une dernière fois la haut de la jungle avant de se fondre à l'horizon. La rosée, qui plumait les branches et les feuilles depuis quelque mois, scintillait sous les premiers rayons de l'astre ; l'étendue de forêt luxuriante, quand d'aventure Honma se perd à les observer...

Ces ardentes lueurs dans le ciel alourdi, qui semblait tristement rêver. Les arbres recouvrant peu à peu leur impériale feuillage, en proie au mouvement sylvestre. Dans cet air flottaient les apaisements, les résignations et les inquiétudes. Du sol consterné montait une rumeur étrange, quelque peu inattendue. Pourquoi et en quel circonstance les Kirijins avait-elle foulé les terres du Bois ? Il se l’était demandé et avait décidé de faire avec sans même en avoir la réponse. Dans un silence quasi mortuaire, le gardien d’Hayashi déambule sans l’ombre d’un sourire, sans prononcer un traître mot.

Les lumières étaient encore éteintes dans l'intimité du Temple Yaoguaï; pas un seul son venant troubler ce vide immense nommé silence. L’éclat solaire attire les prunelles du jeune homme qui finit par s’agenouiller près de la convoitise, avant que la douce rosée matinale ne se répande librement. Les paupières papillonnent le temps d’un instant, avant d’osciller vers la gestuelle suspendue sous l’ombre d’un sourire incommodé, aussi le conseiller venait-il d’interrompre un procédé habituel d’une mécanique aussi personnelle que ses propres affaires. Le coude se pose sur le genou et la tête au creux de sa main. Son esprit suspendu s’était rapidement consumé au fond de ses iris. Les pupilles papillonnent et s’efforcent de trouver un point d’ancrage qu’est l'horizon.

Manifestement à entendre les mains qui tapent contre la porte du domaine, le Washi ne semblait pas être le seul à être arrivé sur les lieux. La voix s’écorchant dans le silence qui s’était posé, ses jambes se replacent légèrement pour venir se poser en tailleur. Dans son esprit, un vide blanc s’était instauré. Ne laissant aucune place au dérangement que représentait les vils émotions humaines. - Son intensité brave l’immensité azure du ciel tandis que sa concentration s’avance en roi. Les yeux clos il s'exprime.
« Que puis-je pour toi, jeune maître ? » Demande t-il les yeux clos


Revenir en haut Aller en bas
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

Decision ๑ FEAT Genku Empty
Lun 14 Jan 2019 - 19:46




T S U K I M O N O



Le domaine Washi avait bien changé mais il exhalait de ce dernier le même effluve parfumé de pin et de cire, véritablement monument désormais habité par ses deux représentants. Dans la quête de retrouver son tuteur il erra donc vers ce dernier paré d’un kimono noir nacré de filaments dorés, ses getas foulant la terre battue séparant le logis des habitations Yaojins. Une fois l’endroit pénétré, il monta la courte série de marche et bifurqua dans un grand salon aux murs recouverts de tentures contant les épopées de leurs ancêtres qui jadis, comme eux, avaient avancés main dans la main au cœur de batailles dantesques pour protéger et servir une cause plus grande qu’eux. À la voix résonnante de son senpaï, semblant dans ses pensées, il le contourna pour venir adopter la même position seiza en face du borgne.

L’air aussi serein que son précepteur, il laissa échapper quelques mots avec l’appréciation d’un homme qui les comptait. « Suis-je si transparent à vos yeux ? » Son regard rieur trahit ses lèvres désormais fermées tandis qu’il bocardait ses derniers doutes dans les engrenages de sa détermination. « À vrai dire, profiter du calme de votre domaine est une fin en soi. Mais pour être tout à fait honnête je m’interrogeais sur un des jutsus du parchemin que vous m’avez légué. Je pense être parvenu à le maîtriser mais de là à vous égaler. » Sans en dire plus, il tapota de son index la table basse et y dessina inconsciemment le kanji de l’Eau.

« Êtes-vous disposé à vous rendre à la cascade ? » Là-bas, ils pourraient laisser libre court à l’insitution du ninshû et sa pratique sur les eaux, afin que Genkû vienne à en maitriser les derniers tenants et aboutissants qui lui restaient encore. Son affinité première différent de ce domaine, il lui fallait encore perfectionner son art et qui de mieux que l’illustre Dragon pour l’aider dans sa quête ?









_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 https://www.ascentofshinobi.com/u509
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

Decision ๑ FEAT Genku Empty
Mar 15 Jan 2019 - 6:10




Décision
Hayashi no kuni pays du bois

Les mots. Honma en ignore le pourquoi du comment. Il en ignore même depuis quand était-il devenu si important entre eux. Entre lui et son disciple - entre lui et son maître. Puisse les flammes ne jamais emporter aux quatre vents ni même changer en braises les mots et photos d’hier. De lui, Honma reconnaît le regard qu’avait sa mère quand elle le portait ; Heureux et tendre, et des cernes bleutés sous les yeux. Elle qui l’eut conçue, a la plénitude des seins, à la rondeur du ventre, a la nouvelle lumière de son visage… Le dragon d’Hayashi se souvient des sentiments qu’il eût pour elle et qu’il arbore désormais tout ce qu’il reste d’elle. Jamais eut-il pensé refuser la moindre de ses quémandes.

Il s’agit donc là, que d’une renaissance, d’une de choses que l’on nomme résurgence… Car il est vrai qu’il y a de cela bien longtemps qu’il s’était exercé à l’art même qu’est le Ninshuu.

Ainsi poursuivant son avancée, Honma feint l'indifférence aveugle quant à ceux qui n'avaient plus rien à offrir ; si ce n'est le déclin de rêves brisés, d'espoirs ressassés qui ne font que souffrir. Suivi de Genku, s'impose en maître dans la grande cour parmi ces hommes et ces femmes, la carrure voilée d'étoffes aux armoiries de son clan, ces derniers de passage à qui l'aube pleurera peut-être.

Rejoignant la cascade, préludes estampillés de doux cataclysmes, complaintes craintives ; les psaumes s'essoufflent et brûlent de silences abrasifs : l'engouement nouveau, qu'autant en emportent le vent et la murge. Le pire étant encore de plonger ses yeux dans ceux qui croient encore à la rédemption, aux promesses murmurées de vagues confessions, à ces élans apogées aux virulentes abnégations. Mais si l'homme est capable d'accueillir le pire dans des chopes aux relents saumâtres, alors Honma tendrait ses mains livides et saluera de sa voix les clameurs de l'âtre à l’image d’un messie délivrant son paisible savoir.

Lieu paisible où ils aimaient venir. La fraîche vision hantant encore son doux souvenir.
Enclos de trois côtés par de hautes collines, le val s’ouvre au couchant et descend vers la mer. Une cascade, au fond, de ses eaux cristallines où baigne les rochers noirs, éparpillant dans l’air sa poussière d’écume en blanches mousselines. Au pied des rocs abrupts, dans sa chute sans fin, l’eau tombe et s’élargit en un vaste bassin, où s’alimente et dort la rêveuse rivière.

L’oiseau bleu de la Vierge aux instincts familiers, l’inoffensif oiseau des monts hospitaliers se plaît dans cette ombreuse et tiède solitude : Furtif, il guette et suit les pas du voyageur qui vient sur ces plateaux, indolent et songeur, respirer des hauts lieux la vaste quiétude. Des pentes du ravin, des monts, des bois épais, de toute part descend une ineffable paix, le charme enveloppant d’un lumineux silence, de ce silence fait de bruits d’ailes et d’eaux. Passant dans l’air, montant des joncs et des roseaux, et des bambous lustrés qu’un vent léger balance.
« Il y’a de cela bien longtemps que nous ne sommes pas venus en ces lieux, jeune maître... » prêche t-il


Revenir en haut Aller en bas
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

Decision ๑ FEAT Genku Empty
Mer 23 Jan 2019 - 3:56




MASTER



Malgré les décennies et le climat de l’endroit, en plus de la faune qui s’appropriait sans vergognes les lieux connus et habités de l’Homme, ce cadre idyllique ne sembla pas avoir changé. Les mêmes troncs centenaires ornaient le pourtour de cette chute gargantuesque et les prédateurs s’abreuvaient sans se soucier des présences environnantes, comme confiants en leurs capacités à se défendre. Genkû et Honma c’étaient maintes fois tenus en ces mêmes lieux, dans des conditions et des temps tout autres.

Il se positionna en seiza sans attendre de réponse ou d’imitation de son maître puis entonna, sur un ton monocorde. « Si je ne m’abuse, c’est ici que j’ai pour la première fois manié ma seconde affinité ; celle que nous partageons. Mais je dois confesser que depuis tout ce temps, j’ai préféré m’occuper de Celle tonitruante plutôt que de la Calme. Je pense qu’il est temps de remédier à cette erreur et vous pouvez m’aider. »

Il pencha la tête en avant d’un bref mouvement de respect. Ce qu’il voulait été clair pour Honma ; car ce n’était pas la première fois qu’il quémandait à son tuteur l’octroiement d’une technique nouvelle. Le Raitei en avait d’ailleurs plusieurs en commun avec le borgne dans des domaines éparses, qu’ils avaient usités dans des situations qui aurait valu la mort au plus preux des shinobis. Son enfance et adolescence n’avaient pas été de tout repos, et il le devait à la dévotion du Washi pour en faire un guerrier d’exception, chose qu’il n’avait -comme beaucoup d’autres- pas manquée.

« Vous vous doutez de ce que je veux apprendre, non? »

Un fin sourire naquit sur sa peau mate, tandis qu’il orientait la nuque de façon à voir le Maître et la Cascade d’un même regard comme perdu dans le vide abyssal d’une telle création naturelle.








_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 https://www.ascentofshinobi.com/u509
Hakuryū no Honma
Hakuryū no Honma

Decision ๑ FEAT Genku Empty
Mar 29 Jan 2019 - 22:41




Décision
Hayashi no kuni pays du bois

A l’aube d’un jour nouveau, Honma gardien d’Hayashi fait face à celui qui est son disciple - conservant toute sa composante. Il l’observe de mainte et mainte façon, son regard jaugeant le sien, toutefois, sans pour autant pouvoir mettre un qualificatif sur sa puissance nouvelle. En effet, celle-ci l’intrigue et l’empli d’une hardiesse insolente. Au fond, même si il se sait pertinemment incapable que d’attaquer véritablement le jeune maître, dissimulée sous l’égide d’une rixe respectable, (“entrainement” pour les plus connaisseurs), sans doute sa soif de connaissance pourrait-elle être tarie. Il sait d’ailleurs que quelqu’en soit le résultat, Honma en serait profondément repentant, mais les mots pour l’en empêcher ne lui parviennent pas. Ainsi tandis qu’ils procèdent tout deux à ce rituelle sacrée, le dragon se remémore.
« Avant toute chose, souviens-toi du tumulte, du fracas. De toute la sensation qu’apporte la rixe, Jeune Maître. » lui recommande t-il
Le corps fourbu qui se lève, Honma se défait de ces parures austères propre à son clan ; l'éclat vermeil des orbes effleure les courbes de son visage si blême, tandis que les flammes se mêlent à l'océan de ses prunelles qui frôlent les végétaux entassés en ces terres salubres. Si les tempêtes saillantes aux pavanes puissantes n'ont d'échos à sa mémoire, c'est que la débâcle de l'exode ne sied guère au Shinobi, pourtant, il en aurait reconnu le timbre grave et ces adages pesants.

Peu à peu dehors, le temps s’arrête. Le tumulte d'entraînements plus féroce les uns les autres s’inscrit en lui, le bruit des lames qui s'entrechoquaient, des cris de guerres, de joie et de clameur qui reviennent. La terre qui tremble à l’unisson tandis que tout semble se reculer pour les laisser avancer, tandis que le ninshuu s'élève. Alors une succession de bruit de fond aquatique commença à retentir.
L’espace d’un instant, un regard s’échange. Et la cérémonie s’apprête à débuter tandis qu’ils se jaugent.
« Il est vrai que la raison qui a motivé ta venue, ne m'est au final pas si inconnu. Toutefois, montre moi d’abord de quel bois tu es fait et peut-être jouiras-tu une nouvelle fois de mon enseignement. » prêche t-il


Revenir en haut Aller en bas

Decision ๑ FEAT Genku

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: