Soutenez le forum !
1234
Partagez

Never Alone

Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Never Alone Empty
Dim 13 Jan 2019 - 19:05
Une silhouette rampant sur le dos cherchant à fuir une autre qui se dirigeait vers elle des pas sereins. Comprenant sans doute qu'elle ne pourrait pas s'échapper, la première ombre cesse donc de ramper. Elle joint ensuite ses mains en guise de prière à la seconde ombre, réclamant sans doute à cette dernière de lui épargner la vie mais sa supplication n'est point entendue. En effet, en guise de réponse, l'ombre de la mort lève une jambe pour écraser sans la moindre hésitation l'ombre malheureuse au niveau de la poitrine, faisant gicler du liquide que tu devenais être du sang malgré l'absence de couleur dans ta vision. La victime semble avoir succombé du premier coup car celle-ci cesse de bouger brutalement. L'ombre vainqueur se tourne alors vers toi et tu reconnais ta silhouette à travers elle. Le plan se rapproche sur le visage de cette ombre menaçante qui affiche un sourire carnassier puis tu te réveilles en sursaut.

Réveillée, tu t'assois sur le bord de ton lit, cherchant à comprendre ce que tout cela signifiait. Tu faisais souvent ce rêve dernièrement. La scène n'était jamais la même mais le scénario était toujours similaire : une ombre qui en décimait une autre, de différente façon, et à la fin le bourreau se révélait te ressembler mais jamais tu n'avais vu son véritable visage. Était-ce réellement toi ? Et pourquoi donc ressasser ce rêve étrange ?

Le sommeil t'ayant désertée, tu décides te lever alors que la nuit était loin de se terminer . Tu passes un t-shirt par-dessus ta petite culotte que tu portais en guise de simple vêtement de nuit. Tu te diriges ensuite vers la fenêtre par laquelle s'infiltrait la lumière de la lune. Tu ouvres celle-ci avant de t'accouder à son bord. Tu cherchais à comprendre la signification de ton rêve mais réfléchir longuement n'étant pas ta tasse de thé, tu finis par abandonner rapidement. Tu te contentes alors d'admirer l'extérieure illuminée par la lumière lunaire lorsque soudain tu ressens comme une présence dans le bois un peu plus loin. Bien que tu ne distingues rien de particulier, tu te sentais comme épiée et avec insistance. Tu te demandes si ce n'était pas Kenshin mais tu avais un doute. Le Noble aimait certes t'avoir à l'œil à cause des bévues dont tu étais capable mais pas au point de te surveiller même en cette heure si tardive et tout en sachant que tu étais dans ta chambre.

La présence mystérieuse ne semble pas vouloir disparaitre et continuait de t'observer en toute discrétion. Tu décides alors de sauter par la fenêtre et aller à la rencontre de celle-ci. Tu étais au courant de la dangerosité de la flore de ce pays et que s'y aventurer même de jour était déconseillé et pourtant tu t'y enfonçais en pleine nuit. C'était une forêt en bordure de la ville alors tu pensais que c'était moins dangereuse. Les bêtes sauvages ne s'aventuraient pas en général près d'un lieu habité.

Avec prudence, tous les sens aux aguets, tu marchais en direction de la présence mais celle-ci semblait s'éloigner en même temps que tu avançais vers elle. Trouvant cela fort douteux, tu décides alors de t'arrêter. Tout ceci ressemblait fort à un traquenard. Tu t'étais déjà assez enfoncée dans le bois et ton instinct te dictait de faire demi-tour immédiatement ...

_________________
Never Alone B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Never Alone Empty
Dim 13 Jan 2019 - 19:11
Se montrant raisonnable, tu décides de rebrousser chemin mais tu n'avais fait que quelques pas qu'un craquement lent mais bien présent se fait entendre derrière toi. Brusquement tu fais volteface et instinctivement ton corps avais adopté une position de combat, s'apprêtant à te défendre.

>> N'aie crainte Yamiko.

La voix bien grave qui avait prononcé ces quelques mots te fait frissonner malgré toi alors que ta garde se baissait peu à peu face à cette chose. La présence intimidante aurait poussée nombreux mortels à reculer plus d'un pas mais tu restes plantée là à le fixer dans les yeux alors qu'elle s'avançait tout doucement vers toi.

La stupéfaction cède rapidement la place à la curiosité et une pointe de fascination. Cette chose qui te faisait à présent face arborait une apparence d'un animal qui existait dans ton monde et pourtant elle t'apparaissait comme une créature imaginaire. Outre les araignées qui t'avaient toujours fasciné dès ta plus tendre enfance, tu n'avais aucune affinité avec les animaux mais, par sa prestance, cette bête avait réussi à te captiver. Tu n'étais pas pourtant un être à s'ébahir commodément.

>> Qu'est-ce que tu es et d'où connais-tu mon nom ?

Tu savais quel genre d'animal il était mais il te paraissait anormal que celui-ci sût parler. De plus, il semblait être pourvu d'une intelligence égale à celle d'un humain.

>> Je me nomme Mufasa. Je suis ce que vous autres shinobi nommez une "invocation". J'ai conclu un pacte avec ton père il y a longtemps et il m'a chargé de veiller sur toi depuis que tu es dans le ventre de ta maternelle … Je me présente à toi aujourd'hui car j'ai une proposition à te faire suite à - l'animal baisse la tête tout en arborant une expression emplie de tristesse - son récent décès. La bête te fixe de nouveau. Je viens te proposer un pacte avec moi afin que je puisse continuer à veiller sur toi.

Ton regard devient dur face à cette révélation qui ne te plaisait guère alors que tu encrais tes prunelles violacées dans celles dorés de la créature.

>> Tu es en train de me dire que tu m'as épié depuis ma naissance ?
>> Epier est un fort grand mot mais on peut dire ça comme ça si tu veux.
>> Dans ce cas, tu devrais savoir que je ne veux rien savoir ni rien à voir avec mon … géniteur.
>> Effectivement et c'est une décision que je respecte. C'est pour cette raison que je me contente de te révéler la raison qui m'a poussé à provoquer cette rencontre … Quelle est donc ta réponse à ma proposition ? ...


_________________
Never Alone B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Never Alone Empty
Dim 13 Jan 2019 - 19:27
Tu restes silencieuse un instant.

>> Pourquoi voudrais-tu continuer à veiller sur moi alors que tu pourrais te délester de cette tâche à présent ?
>> Ma famille et celle de ton père sont liées depuis des générations. J'ai effectué un pacte avec ton père mais aussi avec son père avant lui. Et j'aimerais perpétuer cette "tradition" avec toi.

La bête marque un bref silence.

>> Mais si je te fais cette proposition c'est aussi parce qu'à force de t'observer, j'ai fini par … m'attacher à toi.

Tu riotes.

>> S'attacher à moi !? … Qu'est-ce qu'un être aussi sentimental pourrais bien m'apporter ? J'ai horreur des sentimentaux.
>> Je le sais bien mais je sais aussi qu'au fond de toi tu n'aimes pas être totalement seule, Yamiko. Tu as beau jouer celle qui n'a cure des relations avec autrui mais je sais qu'au plus profond de toi-même, tu te sens seule. Je t'ai vu grandir et évoluer et à travers ta relation avec celui que tu nommais Parrain, j'ai compris que tu apprécies avoir à tes côtés un être à qui te confier et te conseiller lorsque tu es indécise . Dans ton ancien monde de la pègre, tu avais cet être particulier en la personne du Parrain mais depuis qu'il n'y est plus, tu cherches désespérément à le remplacer. Or, tu ne parviens pas à trouver le remplaçant idéal parmi toutes ces personnes que tu fréquentes aujourd'hui. Depuis que tu as rejoins Kumo, je te surprends souvent attristée. Chose qui t'était jamais arrivée auparavant. Même maintenant, je décèle en toi une profonde solitude.

De nouveau l'animal marque un silence pour accentuer la conclusion de ses propos.

>> Je voudrais mettre un terme à cet isolement, Yamiko. Traite-moi de sentimental si tu veux mais ta situation m'attriste sincèrement.

Tu baisses le regard face à cette vérité qui te frappait de plein fouet.

Cette bête te connaissait si bien. Il avait totalement raison. Tu avais considéré le Parrain comme un véritable père bien que vous n'étiez pas lié par le sang. Il avait été ton confident mais aussi ton guide. Une personne en qui tu avais eu une confiance totale bien que pour beaucoup il avait été un être méprisable. Tu t'étais confiée à lui sans avoir eu à craindre de représailles et tu lui avais obéis aveuglement tant ta foi en lui était absolue. Votre complicité était inéluctablement la meilleure chose qui t'était offerte jusqu'à présent et celle-ci te manquait cruellement. Rien que de penser à ces moments heureux qui tu avais auprès de cet homme, ton cœur se serrait de tristesse. Les poings serrés, tu te retiens de verser des larmes.

La dernière fois que tu avais pleuré c'était en assistant à la mort de ton cher mentor. C'était pour réparer cette préjudice que tu ne parvenais pas à pardonner que tu avais atterri à Kumo. Tu avais intégré le clan Metaru et devenue une kunoïchi du Village Caché des Nuages dans l'unique but de devenir plus forte afin de tuer cet homme qui t'avait arraché si violemment ton père de cœur ...


_________________
Never Alone B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Never Alone Empty
Dim 13 Jan 2019 - 19:43
>> Tu as certainement besoin de temps pour réfléchir à ma proposition mais je ne me sens pas rassuré de te savoir dans ce pays si dangereux sans pouvoir intervenir si jamais tu es en danger, ajoutes la bête voyant ton indécision. Suite à sa mort, le pacte que j'ai avec ton père est devenu caduc. De ce fait, seul un avec toi me permettrait de te venir en aide en cas de nécessité.

Tu réfléchis un long moment.

>> J'accepte si tu réussis à me prouver que j’ai effectivement besoin de toi !

En effet, à quoi bon accepter l’aide de quelqu’un de plus faible que soi ? Mais, plus que le désir de voir à quel point cette bête était féroce - car tu n'avais aucun doute qu'elle était très puissante - c’était plutôt l’envie de l’affronter qui t’animait.

Aussitôt, du métal s’était revêtu de tes bras exprimant ainsi ton souhait de combattre contre l’animal. Sans accorder à ce dernier le temps d’exprimer son accord ou un refus de ta proposition, tu fonces vers la bête et tente de lui asséner un coup de poing au niveau de la tête. Comme s’il avait anticipé ton attaque, l’animal effectue un bond sur le côté, te laissant frapper dans le vide. Tu ne lui octroies aucun répit en le changeant sans plus attendre mais d’un coup de patte, la bête t’envoie valser contre un arbre.

>> Cela suffit Yamiko ! Je sais de quoi tu es capable et tu es certes forte mais pas assez pour espérer gagner contre moi ! Si je te savais plus puissante que moi je ne te proposerais pas mon aide !

Face à cette vérité sur ta faiblesse, tu fixes ton poing droit alors que tu t’étais redressée. Tu avais fermé celui-ci jusqu'à te faire mal alors que l'envie de devenir plus forte t'attisait.

>> Ok, j’accepte ton offre mais je veux que tu cesses de m'épier et que tu m’aides à devenir plus forte.
>> Si tels sont tes souhaits.

La bête fait apparaître un rouleau qu'il déroule devant toi.

>> Signe ici avec ton sang et le pacte sera conclu.

Grâce à ta maîtrise du kinton, tu crées une aiguille avec laquelle tu te piques un doigt. Tu attends que le sang perle avant de griffonner sur le rouleau avec, à l'endroit désigné.

>> Bien. Ce pacte te lie désormais à moi mais aussi au reste de ma famille, déclare l'animal tout en récupérant le rouleau. Les membres de mon clan te connaissent déjà plus ou moins. Pour invoquer l'un d'entre-nous tu dois énoncer le nom de celui que tu souhaites faire intervenir. De ce fait, tu as besoin de connaitre nos noms mais pour l'instant retiens juste le mien qui est Mufasa et celui de mon fils Simba. D'ailleurs j'aimerais que tu te fasses accompagner en permanence par Simba, du moins durant ton séjour dans ce pays. Comme tu le sais déjà, ce dernier est extrêmement dangereux et ça me rassurerait de savoir que mon fils pourra intervenir immédiatement en cas de danger.
>> Il me semblait t'avoir dit que je signais le pacte à condition que tu cesses de me surveiller.
>> Ce n'est pas pour te surveiller Yamiko mais une façon de t'éviter des ennuis futurs. Je sais que tu aimes d'aventurer seule dans les bois et ceux de cette contrée cachent bien des dangers. La flore en elle-même peut se révéler très dangereuse mais en plus elle est peuplée des bêtes féroces et des sauvages sans scrupule. La présence de Simba à tes côtés pourraient t'être d'une grande aide, crois-moi. Et puis, ça ne serait que provisoire. Une fois votre mission dans ce pays terminée, tu pourras le renvoyer dans notre monde.

Tu t'accordes un moment de réflexion avant de hocher la tête en guise d'acceptation. Tu te disais qu'avec un animal féroce à tes côtés, on te laissera certainement plus souvent te promener seule.

>> Simba, viens à moi !

Sur ces mots, une bête similaire à la première dans la morphologie mais extrêmement différente par la couleur du pelage fait son apparition. Le père arborait des poils blancs immaculés alors que le fils était dans le ton roux. Mais chose qui t'étonne le plus fût que le fils soit plus imposant que le père. En effet, le premier devait dépassé les deux mètres de haut en étant à quatre pattes alors que le second avait la taille d'une espère de ton monde. Tu connaissais peu de chose en kuchyose mais tu te demandais si cela ne devrait pas plutôt être l'inverse.

>> Est-ce normal que tu es plus petit que ton fils ?
>> Je suis beaucoup plus grand mais j'ai utilisé une technique pour avoir cette apparence afin d'être plus discret. Avoir la taille des animaux de votre monde nous permet de s'y dissimuler plus aisément. Sous cette apparence je ne peux pas déployer toute ma puissance mais c'est grâce à cette ruse que j'ai pu te surveiller sans avoir attiré l'attention sur moi jusqu'à présent … Yamiko, je te présente donc mon fils Simba.
>> Ravi de te rencontrer enfin en face à face, Yamiko.
>> Maintes fois, j'ai dû l'envoyer t'observer à ma place. Il te connait donc aussi bien que moi. J'espère que vous vous entendriez bien.

En guise de réponse tu te contentes de déshabiller la créature au pelage jaune-or du regard. Malgré sa stature imposante tu la trouvais moins impressionnante que le père mais il émanait de celui-ci la même force bestiale que chez son géniteur.

>> Vous ne devriez pas vous attarder dans cette forêt.

Sur ces propos, le père s'évapore laissant le fils en ta compagnie. Sans plus attendre, tu prends la direction de la ville, la bête t'emboitant le pas.

>> Ne voudrais-tu pas monter sur mon dos, Yamiko ? J'ai toujours souhaiter de pouvoir te porter un jour.
>> Arrêtes de me parler comme si nous sommes des vieilles connaissances, fais-tu sèchement tout en continuant d'avancer. Mais je veux bien te chevaucher si cela peut te faire plaisir.

Sans perdre de temps, la bête s'avance jusqu'à tes côtés avant de s'allonger comme si tu étais incapable de le grimper sans assistance de sa part. Tu ne dis rien cependant et grimpe pour te caler sur le dos de l'imposante créature. Tu es surprise par la douceur de ses poils qui rentrent en contact avec ta peau. Une fois que tu fusses confortablement installée, l'animal se redresse puis avance sans se précipiter à travers la forêt. Heureusement que les arbres montaient suffisamment haut pour lui laisser un passage qui parfois était vraiment limite.

Never Alone Simba10

Vous ne mettez pas longtemps pour atteindre l'orée de la ville. Simba te demande de descendre avant d'user de cette technique dont t'avait parlé son père pour emprunter la taille d'un lion de ton monde. Même sous cette apparence, il pourrait attirer l'attention et susciter la peur mais heureusement personne ne trainait dehors lorsque vous vous faufilez jusqu'à ta chambre. Tu ne cherchais pas à cacher la présence Simba car, conformément au souhait de Mufasa, son fils allait être ton compagnon durant ton séjour à Hayashi. Tu verras par la suite si tu le garderais auprès de toi ou non …

Techniques Utilisées:
 

_________________
Never Alone B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Metaru G. Yamiko le Lun 21 Jan 2019 - 12:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Never Alone Empty
Dim 13 Jan 2019 - 19:52
Alors que la nuit était sur le point de s'achever, tu te réveilles en sursaut. Une fois de plus tu avais fais ce rêve.

>> Tout va bien, Yamiko ?

Tu sursautes en entendant la voix grave de Simba. Tu avais oublié que l'animal s'était couché par terre juste à côté de ton lit. Il va falloir que tu t'habitues à la présence de cette créature.

>> Pourquoi ? … Pourquoi donc je fais toujours ce rêve ?

Tu avais parlé comme si Simba pouvait fournir la réponse que tu cherchais.

>> Quel rêve ?
>> Laisse tomber !
>> Non, raconte. Je pourrais peut-être t'aider … Enfin, si tu veux.

Tu fixes un moment l'animal alors que tu étais restée assise sur ton lit, les jambes ramenées contre ta poitrine.

>> Je vois une ombre qui en tue une autre. L'ombre tueuse m'observe ensuite avec un sourire carnassier en me faisant ressentir une frayeur qui me tire de mon sommeil. Cette ombre me ressemble par sa silhouette mais comme elle n'a pas de visage, je ne parviens pas à savoir si c'est réellement moi ou pas.
>> Hum … Je me demande si ton subconscient n'essaierait pas te transmettre un message.
>> Quel genre de message ?
>> Aurais-tu de regret d'avoir tuer quelqu'un ?
>> Non.
>> Alors désolé mais je ne vois pas de quoi il peut bien s'agir, fais Simba avant de reposer sa tête sur le sol pour te signifier qu'il n'avait plus rien à ajouter.
>> Tu a été d'une grande aide dis donc, balances-tu avant de sortir du lit.

Tu t'étires tout en te dirigeant vers la fenêtre sur le rebord duquel tu t'accoudes comme dans la soirée. Les propos de Simba te hante l'esprit. Aurais-tu donc un regret que tu ne voulais pas reconnaitre ?

Tu te remémores les méfaits les plus graves que tu avais commis par le passé. Celui qui semblait le plus te marquer était l'assassinat de cette fillette qui était au mauvais endroit au mauvais moment. Tu avais dû te débarrasser de cette enfant sous l'ordre du Parrain car elle avait été témoin d'une scène qu'elle n'aurait jamais dû voir. Sur le coup, tu n'avais rien senti alors que tu lui avais tranché la tête avec ton kusarigama mais tu avais mis cependant plusieurs jours avant d'oublier cette meurtre alors qu'habituellement tu oubliais tes crimes aussitôt qu'elles avaient été commises.

Préférant penser à autre chose tu te retournes vers Simba qui était toujours allongé par terre, le dos tourné vers toi. Tu te demandais comment tu allais bien pouvoir expliquer la présence de cet animal aux autres …

_________________
Never Alone B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 


Dernière édition par Metaru G. Yamiko le Sam 19 Jan 2019 - 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Metaru Hideko
Metaru Hideko

Never Alone Empty
Sam 19 Jan 2019 - 11:10
Des cadavres... Des cadavres à perte de vue. Des mares de sang jonchés de cadavres. De loin on pourrait s’y confondre avec un terrain accidenté, d’où certaines collines se détachent du lot... Des tas de corps si grand que l’on ne parvient même pas à en voir le sommet. Debout, au milieu de ce spectacle morbide, j’observe en quête du moindre signe de vie. Rien. Je marche, je cours, toujours plus loin, regardant ci et là à la recherche d’une vie… Rien. Des morts par centaines, par milliers… Des morts… Pourquoi suis-je le seul en vie ? Pourquoi moi ? Le ciel est sombre, parcouru de filament rouge que le soleil étire jusqu’à perte de vue, tel le sang qui coule partout autour de nous. Des ruines, des plaines, des collines, toutes autant jonchées de cadavres les unes que les autres. Ci, le visage de ma mère ensanglanté. Là, celui de Yahiko. Tout autour de moi gisent les cadavres de ma famille, mes proches, mes amis. A mes pieds est étalé celui de Yamiko.

Je me relève, en sueur, apeuré. Je regarde partout autour de moi, rien. Mon lit, mon bureau, la fenêtre, les murs de ma chambre. Je suis dans mes quartiers, tout va bien. J’inspire profondément puis expire. Une fois, deux fois. Depuis combien de temps n’avais-je pas fait ce cauchemar ? Plusieurs mois. Peut-être est-ce parce que nous nous trouvons ici en terrain inconnu, entouré de dangers. Mes sens sont aux aguets, mes sommeils légers, je le sens. Mais mon cauchemar a néanmoins changé : il ne s’agit plus de moi me retrouvant seul face à tous ses morts et ma propre mort. Il s’agit de moi, entouré de mes proches assassinés, que je n’ai pas su protéger. Mon cœur bat vite, ma respiration saccadée. Dans l’état, impossible de se rendormir. Dehors il fait encore nuit, la lune bien en haut dans le ciel, le soleil n’est pas près de se lever. Je vais marcher un peu, me changer les idées, ça me fera le plus grand bien.

A peine sorti de mes quartiers, je me dirige vers l’orée des bois, afin de m’écarter un peu de toute cette population, de me retrouver un peu seul. Mais là, tandis que je venais tout juste de quitter la ville, j’aperçois dans les bois une silhouette qui m’est familière. Yamiko ? Je m’approche, discrètement, en tournant autour de la jeune femme à grande distance afin de vérifier de quoi s’agit. Un lion. Je forge un sabre dans ma main. Un danger ? Non, il ne semble pas. Les deux êtres semblent converser… Qui est-ce ? Une métamorphose ? Un kuchiyose ? Je n’ai jamais vu la jeune femme avec un tel animal… Ni même avec aucun animal que ce soit. La conversation continue quelques peu, puis l’animal s’allonge derrière elle. De toute évidence ils se connaissent, jamais un animal sauvage ne baisserait ainsi sa garde face à un humain. Jamais il ne courberait l’échine. Et il ne doit pas non plus s’agir d’un humain. Quel humain qui se métamorphoserait en lion s’allongerait ainsi face à un autre humain, surtout Yamiko.

Elle ne semble pas en danger. Dois-je l’approcher ? Je ne sais pas. Déjà qu’elle pense que je l’épie constamment, la suivre encore une fois ici ne ferait que confirmer son idée et la rendre paranoïaque. Yamiko est déjà assez… rebelle pour lui donner plus de grain à moudre. Elle n’est pas en danger. Je devrai rentrer. Avec hésitation, je rebrousse chemin, m’enfonçant dans la ville, marchant au hasard vers l’inconnu. Que vient-il de se passer ? Tout ce que je viens de voir… tellement de questions sans réponses. Mais pour sûr l’occasion viendra de toutes les poser et d’obtenir mes réponses. Quoi qu’il se passe, Yamiko ne pourra pas garder tout cela caché bien longtemps. Est-ce une traitre ? Non, je ne veux pas le croire. Mais je ne sais pas. Cette première excursion dans les bois durant le trajet et puis maintenant… Deux fois en très peu de temps. Elle peut tout autant s’être perdue comme la sotte qu’elle est… Et j’aimerai pouvoir croire cela… Je dois redoubler de prudence, mais je ne peux rien dire, pas encore, pas avant d’être certain. Je ne peux que garder mes yeux rivés sur elle et consacrer tous les efforts dont il m’est pourvu à la suivre. Si ce que je crains s’avère vrai, j’essayerai de la convaincre. Dans le cas contraire, je m’occuperai moi-même de cette situation avant qu’elle ne dégénère.

Jamais plus je ne laisserai une autre trahison comme celle de Kaldea Suzuri se reproduire impunément. Jamais plus je ne resterai spectateur d’un tel crime.

_________________
Never Alone Sighid10
Grand merci à Zenjirō pour cette magnifique signature !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11216-presentation-de-metaru-hideko https://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Never Alone

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: