Soutenez le forum !
1234
Partagez

Show me what you can do | w. Genkû

Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Show me what you can do | w. Genkû Empty
Mar 15 Jan 2019 - 0:01
show me what you can do
Yaoguaï Genkû 2.0 & Chôkoku Tomoe
Déjà réveillée à peine aux aurores en ce troisième jour de présence sur les terres boisées d’Hayashi que Tomoe était déjà à arpenter une nouvelle fois la jungle touffue de son nouveau lieu de vie. Cela faisait déjà trois couchers de soleil que Wagyû –et même Fujimi– avaient scrupuleusement consigné à l’ancienne Iwajine de ne pas trop s’aventurer seule. Mais dure de la feuille qu’elle était, la brune était de nouveau en vadrouille. Après tout elle ne faisait rien de mal, que visiter, et pour une fois elle n’était pas sortie au-delà des deux Grands Arbres sacrés, marquant une frontière très précise et bien gardée de Yaogakure. Pour preuve, elle sentait encore les bleus provoqués par l’un de ceux-là qui l’avaient aplatie au sol sans aucun mal.

Tomoe marchait doucement, pour ne pas se faire surprendre par un quelconque sauvage. Malgré que l’arrivée de Tsukimono au pays du bois s’était faite en présence de ses têtes, les frères prodigues et les dragons jumeaux, la Chôkoku n’était pas complètement certaine d’être réellement à l’abri d’un malentendu. Avec un peu de chance ils étaient encore tous endormis. Ema. Kô. Wagyû. Honma. Senkû. Fujimi.

Genkû.
Genkû ?

La brune s’arrêta simplement sur place pour ne plus faire de bruit. Elle empêcha même sa respiration, et peut-être que cette fois elle réussirait à ne pas se faire entendre… Un pas… Après l’autre… Doucement… Pas un seul craquement de feuille ou de branche sous ses pieds. D’ailleurs, à bien y réfléchir, il était étonnant de voir que les arbres d’Hayashi se portaient de toute leur splendeur sans montrer moindre faille ou laideur. Des beautés du Yuukan. Aux abords même du mysticisme pour l’originaire du pays de la Terre.

Alors seulement qu’elle arriva presque à niveau du Yaoguaï, elle eut un flash visuel remontrant cette ancienne apparence plus chétive que celle empruntée à cette heure. Tomoe resta muette un instant de plus lorsque revint ce nouveau lui à ses yeux. Il était bien plus grand qu’elle maintenant –et elle était tout de même pas très loin du mètre quatre-vingt. La même chevelure qu’auparavant et quand bien même celle-ci semblait plus luisante, c’était peut-être la seule chose qui n’avait pas changé pour elle. Son dos, ses épaules aussi avaient pris en masse, et même sous son kimono cela se remarquait. Et cette information de taille faisait absolument rager la brune qui avait pris goût à le surnommer… « Petit homme, mh ? » Une voix basse, calme, loin de la Tomoe qui jetait des cailloux ou qui criait de colère après les varans de la grotte Ryoukokukan.
☾ anesidora

Spoiler:
 

_________________
Show me what you can do | w. Genkû JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

Show me what you can do | w. Genkû Empty
Mer 23 Jan 2019 - 3:57




YAOGUAI & CHÔKOKU



Assis en lotus sur une roche qui devait avoir cinquante fois son âge, Genkû était perdu là dans l’immensité sauvage sans octroyer quelconque attention au reste du monde, concentré à descendre toujours plus bas dans ce palais mental plein d’informations et de surprises. Bien que ce ne fut que souvenirs, réminiscences singulières et camisolées, images et odeurs, il pouvait y passer des heures. Ce jour-là, c’était à propos de ses recherches que son esprit divaguait, à la recherche d’une solution concrète à son bannissement. Loin de Iwagakure, les potentiels sujets se faisaient rare. Mais il restait les nouveaux venus et les natifs. Il laissa cela de côté et se mit à penser à sa fratrie, ses gardiens. Quelque chose clochait dans cet idyllique retour au pays ; il ne pouvait se mentir décemment. Il n’était pas assez stupide. Mais c’est quelqu’un qu’il n’attendait pas qui l’interrompit en chuchotant des mots qu’il avait déjà entendu. Sans ouvrir ses yeux, il se contenta de rester immobile, susurrant à son encontre quelques mots qu’elle était sûrement seule au monde à entendre.

« L’air d’Hayashi semble t’avoir apaisée. Ou peut-être était-ce celui de Tsuchi no Kuni qui affolait ton esprit ? »

L’air taquin, il déploya ses jambes engourdies et tomba debout, le dos glissant contre la pierre calleuse sans le marquer pour autant. Observant sa partenaire d’aventure animalière, il lui adressa des salutations silencieuses et commença à marcher vers le cœur de la jungle en imaginant qu’elle le suivrait.

« Que penses-tu de tout cela, Tomoe ? Je n’imaginais pas que Fujimi et toi étiez liés. »

En tant que Chôkoku sa place était à la nouvelle Rokkusu, mais il était content de la savoir parmi eux. Il continua sa route entre les troncs, laissant son regard se poser sur les marsupiaux volant de branches en branches, tandis que serpents et autres reptiles glissaient non loin. De quoi effrayer le farouche aventurier, mais pas le natif.







_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 https://www.ascentofshinobi.com/u509
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

Show me what you can do | w. Genkû Empty
Jeu 31 Jan 2019 - 0:35
show me what you can do
Yaoguaï Genkû 2.0 & Chôkoku Tomoe
Etait-elle véritablement aussi folle qu’elle semblait le montrer à tous ? Si même ce farouche juvénile qui l’avait accompagné autrefois à l’aventure le pensait, alors peut-être. Une question rhétorique pour l’esprit de Tomoe. Elle n’était pas folle. Quelle folie ? Qu’est-ce que c’était que ça là ? Un gros rocher qu’elle n’avait même pas vu en arrivant. Beau rocher. Majestueux, comme tout ce qu’elle avait découvert à Hayashi jusqu’à présent. Mille-et-une merveilles qu’elle ne soupçonnait que dans les récits enivrés d’alcool de Fujimi. Autrefois. Présentement juste sous son regard. Celui illuminé qu’elle reposa sur la silhouette grandissante du blondin. « Je crois que l’air d’Hayashi a provoqué beaucoup de changements. » Elle s’arrêta un instant pour lui afficher une grimace pleine d’une fausse surprise en l’observant de haut en bas. « Ou alors Iwa n’a jamais été propice pour chacun de nous. » Finalement il était bien plus élancé sous son apparence d’origine. Quelle frustration elle pouvait avoir maintenant.

Mais lorsqu’il commença sa marche, elle le suivit, prévisible. Elle songeait à ce qu’il aurait pu lui révéler sur sa propre personne, ses origines, Hayashi, les jumeaux, celle qu’elle voyait comme la plus grande des bénédictions dans sa misérable ancienne vie. Alors il l’évoqua en premier. Peut-être que lui aussi se posait des questions après tout. Dans un silence certain, durant des minutes qui s’étaient arrêtées pour la Chôkoku, elle était obnubilée par toute la faune environnante. Tomoe devança le natif pour aller tenter d’attraper l’un de ces petits singes, le faisant fuir. Fronçant doucement les sourcils, elle rangea sa main dans sa longue manche. D’un ton songeur, elle ne se retourna même pas, les yeux figés sur un autre marsupial. « C’est nouveau. Tout ce qui est nouveau est beau, comme un rêve. » Puis elle haussa simplement les épaules se sortant par la même occasion de son propre songe, et rétorqua. « C’est une longue histoire, mais tu peux me croire j’ai tout aussi été surprise qu’elle te soit liée d’une manière ou d’une autre, elle n’avait jamais parlé de vous. Quand bien même elle m’ait déjà conté le paysage de ce pays. » Avoua Tomoe avec sa curiosité mal placée.

La Chôkoku continua la route, à l’aveugle, étrangère à cette jungle. Elle sauta d’un coup sur une branche quelque peu branlante sous son poids et se tourna vers le Yaoguaï. . « Pourquoi être venu à Iwa alors que tu es né ici ? Tout me semble tellement mieux, bien que parfois j’ai l’impression de ne pas être la bienvenue, mais j’imagine que c’est ce qu’on appelle le temps d’inclusion à votre… Communauté ? » Là, elle songeait surtout aux sauvages peuplant les lieux qui, même s’ils ne s’étaient pas montrés activement hostiles, ne paraissaient pas rassuré de sa présence et celles de ses confrères étrangers.
☾ anesidora


_________________
Show me what you can do | w. Genkû JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298

Show me what you can do | w. Genkû

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: