Soutenez le forum !
1234
Partagez

ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ]

Yaoguaï Senkū
Yaoguaï Senkū

ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] Empty
Jeu 17 Jan 2019 - 3:57




ワイルドテスト ▬ Bizutage Yaojin



« Survives or dies »

Lost Jungle theme

▬ Hayashi no Kuni, Ruines abandonnées

L’Aurore brillante et vermeille préparait le chemin au soleil qui la suivait ; tout riait aux premiers traits du jour qui se réveillait paisiblement. S'extirpant de sa délicate torpeur quotidienne, le Yaoguaï sortait de sa tanière, afin de se rendre au point de rendez-vous avec deux membres du groupuscule de possédés fraîchement arrivés en terre forestière.

Effectivement, le shinobi atypique avait convié ses nouveaux équipiers à un rude entraînement très tôt en cette matinée, désireux de pouvoir jauger leurs aptitudes au combat mais également d’en savoir davantage les concernant. Ceci permettrait également de solidifier la cohésion du groupe et de favoriser les affrontements et missives en équipe.

Cependant, l’exilé savait déjà en quoi consistaient les dons héréditaires de ses comparses, l’Asaarâ ayant combattu et même risquer sa vie lors de son test visant à rejoindre la faction de l’ombre Tengu à Iwa. Quant à la Chokoku, Senkû avait déjà eût à faire à une ressortissante de cette famille influente par le passé. Diao.

Vêtu de son traditionnel ensemble en peau de félidae, le Jônin entama sa marche lente et sereine en direction de la plateforme dédié aux entraînements. Un endroit assez fréquenté par les nombreux sauvageons peuplant Yaogakure. Les colosses s’écartèrent afin de laisser place au Guerrier Millénaire, un salut en guise de respect témoigné pour le neveu du patriarche était de mise.

Alors il patientait en haut des marches menant aux ruines d'un temple ancestral clanique, les barbares prenaient leurs distances, mais demeuraient tout de même intrigué de par les capacités des étrangers ayant rejoint récemment la patrie. Nul doute que la prestation des deux gaijin allaient influencer leur statut au sein de la cité d’indigènes. Le balafré perpétuellement dans l'attente, autour de lui, un espace parsemé de verdure et d’arbres séculaires. L’on pouvait entendre le rugissements des panthères et les cris des singes, comme une sérénade naturelle.

« Konnichiwa, Tomoe, Kõ. J’espère que votre intégration se passe bien. Je vous ai convoqué afin de pouvoir évaluer vos compétences au combat. Je préfère de suite vous prévenir, chez nous Yaoguaï, les entraînements diffèrent de tout ce que vous avez pu connaître jusqu’ici. En d’autre termes, vous allez devoir vous battre dans l’unique optique de me tuer si vous voulez avoir une chance de survivre... » S'écriait l'Hayashijin dans ses explications aux allures de mise en garde.

Le brun au faciès peinturluré émis ses mots une fois que les concernés parvinrent finalement à trouver l'endroit indiqué. La fin de sa phrase était particulièrement dédié au jeune manipulateur du Sunaton. Il décroisa lentement ses bras, ne prenant aucune posture particulière tandis que les molosses environnant retenaient leur souffle à l’idée de pouvoir enfin entrevoir le Sennen Mûsha à l’oeuvre, et ce pour la première fois depuis son départ pour Tsuchi no Kuni.

« Itsudemo ikuze ! Kakatte koi !* » Lançait-il haut et fort avec autorité.

*Nous pouvons y aller ! Combattez !

À la fin de ses dires, il effectua un mudra avant de faire apparaître à ses côtés, une réplique parfaite de sa personne, le combat allait tout d’abord débuter dans un deux contre deux mouvementé.

HRP:
 



_________________
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 https://www.ascentofshinobi.com/u130
Asaara Kō
Asaara Kō

ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] Empty
Jeu 17 Jan 2019 - 4:37




ドテスト ▬ BIZUTAGE YAOJIN
Hayashi no Kuni Pays du Bois

Cela fait maintenant plusieurs jours entiers que j'ai quitté Iwa no Kuni pour suivre ceux que je pense digne d'être suivi. Parmi eux, il y a un homme que j'ai décidé de prendre pour modèle après avoir eu un entrevu avec lui, Yaoguaï Senkû, le Sennen Mûsha. Cet homme venant d'Hayashi no Kuni qui avait réussit à s'intégrer à un village shinobi. Il s'est fait bannir, ce qui m'a poussé à partir avec lui, car si mon modèle à finalement pas eu sa place, alors je ne l'aurais jamais eu. Je me suis si facilement identifié à lui, moi venant du désert, n'ayant aucune idée de comment vivre dans un village militaire. Je ne regretterais jamais mon choix, même si cela doit mal finir avec Tsukimono, au moins j'aurais choisis ma voie en toute liberté, personne ne m'aura dit comment agir.

Ce matin, je me suis levé très tôt, avant même que le soleil ne se lève. En réalité, je suis assez stressé, j'allais devoir passer une sorte de test en compagnie de Chôkoku Tomoe. Une femme que je ne connais quasiment pas, je n'ai pas encore vraiment eu le temps de discuter avec elle, mais de ce que je sais, nous avons la possibilité de former un bon duo. Je ne suis pas le seul à le penser et c'est pour cette raison que notre chef nous a invité à un combat. Il veut que nous nous allions pour le vaincre, ou dû moins pour essayer de le vaincre. Je sais que c'est pour voir nos capacités, voir si nous pouvons nous défendre correctement.

La dernière fois que j'ai dû passer un test, cela s'est très mal terminé pour moi, preuve avec ma cicatrice énorme sur le torse. C'est avec fierté que je décide qu'aujourd'hui je la laisserais visible pour le combat. Je me suis vêtu que de ma veste favori, avec une fourrure de guépard sur le col. Une longue cape sur le dos et rien devant, une tenue que j'ai eu l'habitude de porter chez moi. Aujourd'hui, je ne ferais pas la même erreur que la dernière fois, aujourd'hui je vais me donner à fond.

ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] 1547696871-veste

Je me suis réveillé si tôt pour deux autres raisons que le stress, je voulais être complètement réveillé pour le combat et je savais que je mettrais un peu de temps pour trouver le lieu de rendez-vous, après tout, je ne suis qu'un néophyte ici. Je n'ai pas l'habitude de me déplacer et prendre des repères avec autant d'arbres qui se ressemble tous, alors j'en profite pour essayer de remarquer quelques détails qui m'aideront dans le futur.

Je cherche, encore et encore pour enfin arriver là où il faut. Je suis en bas des marches quand je vois en haut, mon adversaire du jour, que dis-je, notre adversaire du jour. Je les monte sans perdre de temps pour me retrouver face à face avec Senkû. Je l'écoute attentivement, lui-même nous fait remarquer ce que je savais déjà, je vais devoir me donner à fond et tenter de le tuer si je veux ne serait-ce que survivre. Je ne peux m'empêcher de regarder ma partenaire avec un air déterminé et sérieux pour lui montrer que je suis totalement prêt pour cette épreuve.

« Bonjour à vous deux, Tomoe, Senkû. Ne vous inquiétez pas, j'ai fais une erreur, je ne recommencerais pas. » Dis-je en montrant avec mon pouce et le poing fermé ma cicatrice en direction du grand brun.

ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] 1b2e071f300fa27b9f3796011f654a08

C'est après quelques secondes que Senkû lance le combat, il commence lui-même par faire un clone pour essayer de rééquilibrer les comptes. Un seul allait déjà être bien difficile à combattre, alors deux... Ça s'annonce impossible. Je ne pensais pas forcément avoir besoin de m'en servir pendant ce combat, mais il ne me laisse pas le choix. J'effectue un mudra à mon tour pour laisser apparaître deux clones à mes côtés. Un se dirige droit vers notre adversaire pour se retrouver au corps à corps pendant que mon autre clone effectue quelques mudras, le sable dans ma jarre sort et s'enfonce vers le sol. De plus en plus de sable apparaît à mes pieds jusqu'à obtenir une quantité non négligeable.

« Ecoute Tomoe, je m'occupe de notre défense principalement, ne te soucis pas de ce qui pourrait t'arriver, j'assure tes arrières. »

Je lui lance un regard confiant, elle doit absolument avoir confiance en moi et pour cela je ne peux pas me permettre d'afficher le moindre doute sur mon visage. Pourtant... Je sais qui nous affrontons et s'il décide de s'y mettre à fond, je ne pense pas pouvoir nous défendre tant que ça. Sauf que je n'ai pas le choix, si je veux que nous ayons une chance de gagner, elle doit se donner à fond sur l'offensive car je suis très certainement moins doué qu'elle dans ce domaine. Mon clone est maintenant au niveau des deux Senkû.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] Empty
Jeu 17 Jan 2019 - 21:13
ドテスト Bizutage Yaojin
Yaoguaï Senkû & Asaara Kô & Chôkoku Tomoe
Une convocation avait été ébruitée aux oreilles traînant dans Yaogakure. Ce nouveau village dans lequel Tomoe avait déjà arpenté quelques arbres. Tout se ressemblait. Tout en ces lieux était pourtant unique. S’il lui faudrait davantage que quelques jours seulement pour bien mémoriser chacun de ces troncs, la Chôkoku ne perdait pas espoir. Un lieu-dit, très précis, pour le rendez-vous auquel la jeune femme était conviée. Tout ce qu’elle savait en vérité résidait en la présence de deux membres de Tsukimono : Kô et Senkû. Si l’un était tout comme elle un étranger à ces pairs du pays du bois, le second était comme qui dirait un érudit de cette jungle. Le natif qui avait quitté son peuple pour aller arpenter les montagnes du pays de la terre. Le « Sennen Mûsha », encore fallait-il qu’elle comprenne le sens si important pour les habitants de Yaogakure.

Levée depuis des heures déjà, elle s’était habillée d’un kimono sur lequel elle avait minutieusement retiré le symbole de son clan. Traîtresse à son sang. Le plaisir qu’elle avait pris à l’y arracher. Un habit quelque peu cintré maintenant qu’elle avait réajusté les coutures. Tsukimono ne serait plus que sa seule famille. C’était d’ailleurs pourquoi la kunoïchi avait entamé ses recherches suffisamment tôt pour espérer ne pas être en retard. Yaoguaï Senkû. Quand bien même elle ne s’était jamais attardée à écouter les légendes au village caché de la roche, elle ne doutait pas un seul instant qu’il devait très certainement être fort. Plus encore. Elle se souvint brièvement de ce caillou brisé entre les phalanges d’un Genkû bien plus chétif à l’époque. Est-ce que l’aîné maîtrisait aussi le taijutsu ? Si c’était effectivement le cas, la vigilance ne pourrait être que de mise face à un tel adversaire.

Sautant d’arbres en arbres –parce qu’elle avait pris cette habitude dès son arrivée, que cela plaise ou non– elle chercha le point de rendez-vous indiqué le jour précédent. Asaara Kô. Les échanges n’avaient pas tué ces deux-là, quand bien même ils devaient chacun savoir qu’ils allaient devoir collaborer pour espérer faire de cet entraînement une ressource. Loin était l’idée de demeurer en solitaire. A Iwa il avait été tout autre pour la Chôkoku qui ne désirait pas se mêler aux moutons, et qui était également déconseillée par sa propre Obasan lorsqu’il s‘agissait de faire équipe, aujourd’hui tout repartait à zéro. Tsukimono était son tremplin à présent. Puisse-t-elle écouter, vivre, protéger et combattre pour Tsukimono.

Alors qu’elle arriva sur la branche d’un grand arbre, elle s’arrêta instantanément devant une petite troupe de sauvage qui se cachait là. « Oups.. Je crois que c’est pas par là. » Déclara-t-elle, quelque peu embarrassée avant que chacun de ces indigènes ne pointent de leurs doigts une même direction. Sans rien dire de plus à leur regard si… Animal, Tomoe se laissa aller dans le vide pour atterrir à son tour en bas de l’escalier. « Ohayô. » Fit-elle simplement en retombant sur ses deux pieds, faisant face au brun loin devant.

Tandis que le Yaoguaï prit la parole un court instant, Tomoe se demanda tout de même ce que le manipulateur de sable avait bien pu laisser passer pour qu’il y ait pareille réflexion. Jetant un coup d’œil à cette cicatrice, elle choisit de ne pas rétorquer, et reposa les yeux aussi vite sur Senkû. Sa posture si humble, si peu présomptueuse et surtout si peu méfiante, fit serrer les mâchoires de la Chôkoku. Il était donc si sûr de lui. Chose que la jeune femme craignait finalement, elle qui n’avait pu cacher ses facultés.

Elle releva lentement ses manches pour laisser jaser les deux bouches figurant sur ses avant-bras. Lorsque son coéquipier du jour lui adressa quelques mots, Tomoe n’en dit rien de plus. Il lui serait terriblement difficile de laisser sa vie entre les mains de quelqu’un d’autre. Mais peut-être était-ce là le véritable exercice ? Elle qui avait toujours fait seule. Même lors de l’aventure la menant à la grotte Ryoukokukan elle avait choisi de ne pas se reposer sur le blond qui l’y avait accompagnée. Un clone, deux clones de sable. Asaara Kô. Tomoe comptait dès à présent sur lui d’un hochement de tête, et advienne que pourra.

Le silence dont elle faisait preuve dénotait une toute autre personne que d’ordinaire. Glissant chacune de ses mains dans sa réserve d’argile, elle laissa ses bouches en faire ressortir trois petites bêtes chacune pour que celles-ci viennent à voler jusqu’aux visages des deux Senkû qu’elle voyait devant elle. D’un mudra, elle fit exploser chacune de ses petites bombes qui avaient voulu se poser sur les deux faciès de marbre. Sur ses gardes tout de même, Tomoe plia quelque peu les genoux avant de récupérer une nouvelle boule d’argile.
☾ anesidora

Spoiler:
 

_________________
ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Yaoguaï Senkū
Yaoguaï Senkū

ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] Empty
Mar 22 Jan 2019 - 14:22




ワイルドテスト ▬ Bizutage Yaojin



« Survives or dies »

Senkû vs Kõ & Tomoe

▬ Hayashi no Kuni, Ruines abandonnées

Les deux silhouettes bestiales demeurraient perpétuellement stoïques et observatrices face à l’adversité. Comme il pouvait s’y attendre, le duo de gaijin fraîchement émigré en territoire Hayashijin ne tarda point à montrer les crocs. Et ce fut à l’héritier de Kaze de prendre l’initiative, en effet, celui-ci répliqua de la même manière que le Mûsha en donnant naissance à deux clones dont un qui se dirigeait avec véhémence au contact de l’ancien iwajin.

Quant à la Kunoichi, elle avait accompagnée l’offensive du clone de Kõ en usant de son argile sous forme d’insectes bourdonnant. Les deux Senkû patientèrent jusqu’au moment opportun, plus précisément dès l’instant où les bestioles volantes s’étaient assez approchées pour figurer à proximité du clone de l’Asaara dans le but de rejoindre le Primal, jouant sur le timing.

L'homme vêtu de peaux de bêtes tapa le sol avec la plante de son pied, et d’un coup, fit instantanément jaillir, un mur de totems protecteur moyennement haut, qui se dressa entre les doubles et l’offensive adverses. Ceci ayant pour objet, de faire en sorte que les abeilles explosent au contact du mural de totems, tout en faisant d’une pierre deux coups en contraignant le clone du Kazejin à recevoir les dégâts explosifs lié au jutsu de son équipière.

L'autre balafré quant à lui, avait agit promptement et avec clairvoyance : Il composa une courte série de mudra derrière le mur et la fumée camouflant ainsi ses agissements, bondissant ensuite jusqu’au sommet du mur de trois mètre de haut afin de prendre de la hauteur lui permettant, d’une part, de profiter d’une vue périphérique sur la surface du terrain et de pouvoir surprendre ses opposants par le biais d'un jutsu direct, d’autre part, d’anticiper plus aisément leurs assauts communs.

«KATON ! Insei no Shouheki no Jutsu ! » Hurlait-il intérieurement.

Celui-ci en position accroupi tel un fauve, extirpa alors directement de sa bouche, une volée de plusieurs rochers enrobés de flammes sur la Chokoku. Barrage de Météores. Au même instant, l'alter ego s’enfonça sous terre et semblait avoir complètement disparu de la surface du terrain. Mais ceci pour le deviner, il fallait contourner ou détruire le mur de roche aux multiples faciès animales.

HRP:
 



_________________
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 https://www.ascentofshinobi.com/u130
Asaara Kō
Asaara Kō

ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] Empty
Dim 27 Jan 2019 - 14:22




ドテスト ▬ BIZUTAGE YAOJIN
Hayashi no Kuni Pays du Bois

Ainsi le combat avait commencé et il faut dire que cela me réjouis particulièrement. Depuis maintenant quelques temps, je n'avais plus eu le plaisir de m'entraîner réellement. Quand j'étais à Iwa, il y avait eu un combat regroupant plusieurs membres du village, mais j'avais vite quitté le fight, préférant garder mes meilleures techniques pour moi. Ne sachant pas trop si j'allais y rester longtemps ou pas, je ne voulais pas donner plus d'informations sur mes capacités. Aujourd'hui c'est différent, aujourd'hui je suis auprès de personnes avec qui je me sens à ma place. Aujourd'hui, vu mon adversaire, notre adversaire, je dois être en mesure de montrer des jutsus que je cachais jusqu'à présent.

Sans surprise, Senkû n'est absolument pas surpris par notre offensive et agit rapidement, sans avoir besoin de réfléchir pendant trop longtemps. Il invoque d'abord un mur de totem devant lui pour se protéger et encore plus malin que ça, il calcule avec précision le moment de le faire pour que les abeilles explosives de ma coéquipière s'écrasent dessus et réduisent mon clone en sable.

De la fumée empêche la vision sur ce qu'il se passe, mais je reste totalement vigilant, prêt à nous défendre dès que le moment est venu. Mon clone a créé une énorme quantité de sable à nos pieds également, je suis totalement prêt à agir et donner le meilleur de moi-même. D'un coup, sans prévenir, je vois le Sennen Mûsha, ou son clone, sur le mur qui prend la position d'un fauve. Que prépare-t-il ?

Plusieurs rochers enflammés sortent de sa bouche pour se diriger droit sur Tomoe, celle que j'ai jurer de protéger. Je devais donc maintenant prouver que je ne disais pas ça pour rien. Mon clone effectue quelques mudra avant de manipuler une grosse quantité de sable lui permettant de former un grand mur de sable très résistant. L'offensive de Senkû s'écrase dessus en laissant de lourds dégâts.

Dans le même temps, je ne perds pas une seconde pour manipuler le sable de mon clone qui a explosé pour l'envoyer rapidement vers notre adversaire. J'avais prévu d'envoyer mon clone au suicide pour avoir une quantité de sable plus proche de Senkû pour pouvoir le prendre par surprise. Le sable se dirige droit vers les jambes du célèbre Jônin banni d'Iwa pour tenter de l'immobiliser.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] Empty
Jeu 31 Jan 2019 - 1:37
ドテスト Bizutage Yaojin
Yaoguaï Senkû & Asaara Kô & Chôkoku Tomoe
Ne pas bouger. Faire confiance. Confiance ? Tomoe inspira profondément silencieusement tandis qu’elle contrôlait encore ses propres pulsions défensives. Non, c’était au Asaara d’assurer ses arrières, de lui donner le temps. Alors durant ces quelques secondes où elle vit cette grande fumée faisant redevenir poussières les clones de sable, la Chôkoku fit sortir de ses mâchoires anormales deux nouvelles pièces d’argile explosive. Trois brunettes habillées du même kimono récemment modifié ressortirent de cette fumée, dont une étant l'originale. Laquelle ? D’abord un miroir composé de deux d’entre elles et la troisième légèrement en avant. Dans une synchronisation exécutée parfaitement, les deux entités à l’arrière s’écartèrent de deux petits pas.

« Merci. » L’écho qui se fit à l’encontre de son partenaire qui avait su arrêter l’attaque de feu. « Clonage, katon, est-ce que tu as d’autres informations ? Toi qui semble l’avoir connu lorsque nous étions encore à Iwa ? » Déclara Tomoe suffisamment fort pour être entendue de tous. Le clone à l'avant s'avança de quelques pas sûrs vers le mur de terre, mais à distance raisonnable. Car elle ne savait pas si le Senkû sur son piédestal était de chair et d’os ou s’il s’agissait de l’artifice. Dans le même temps, les deux Chôkoku plus en retrait prirent une petite poignée d’argile pour en faire deux nouvelles techniques. Une tactique. Il leur fallait juste une tactique pour… L’impressionner ? Ceci était un pari gagnant s’il s’avérait effectif. Elles posèrent leurs mains au sol faisant dégager sous terre des sculptures rampantes minant alors les souterrains sur un périmètre de quelques pas autour du mur forgé par le Yaoguaï, patients, ils ne détonèrent pas.

Alors que les Tomoe avaient positionné leurs pions explosifs, elles se tinrent prêtes, toujours sur cette même cadence harmonieuse, elles maintinrent toutes les deux un même mûdra, prêtes à déclencher ce gros boom qu’elles affectionnaient tant. Faisant un signe léger pour être suffisamment discret à l'encontre de Kô pour qu'il recule un peu aussi, la vraie Tomoe, instigatrice de cette offensive latente, se tenait à l'affût de tout mouvement qui pourrait lui être défavorable. Elle savait qu’à ses côtés se trouvait toujours les réserves de sables utilisables par son partenaire, sait-on jamais une nouvelle défense pourrait être adéquate. A eux deux, aussi fort et mystérieux était leur adversaire, la Chôkoku gardait en elle cette même assurance qui l’avait animée depuis tant d’année, qui l’avait menée jusqu’à fouler les terres du pays du bois, et qui en cet instant lui forçait la concentration : Il était hors de question de ne pas être à la hauteur.
☾ anesidora


Spoiler:
 

_________________
ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Yaoguaï Senkū
Yaoguaï Senkū

ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] Empty
Dim 17 Fév 2019 - 16:05




ワイルドテスト ▬ Bizutage Yaojin



« Survives or dies »


▬ Hayashi no Kuni, Ruines abandonnées

L’ostrogoth demeurait perpétuellement immobile, ancré dans une attitude analytique du haut de son perchoir totémique. Il remarqua la présence d’une couche de sable aux pieds de sa muraille ancestrale, le clone de l’Asaarâ avait bel et bien explosé en un tas de poussières sablonneuses. Son regard dorée se porta sur le mur naquit de la part de Kô dans l’objet de protéger sa coéquipière, le Yaoguaï ne pu s’empêcher d’esquisser un léger rictus de satisfaction à la vue des prémices d’une association probablement fructueuse.

Mais il fut également alerté par la gestuelle de l’authentique, qui n’avait vraisemblablement pas bougé lui aussi. Le fait que Senkû prenne position en hauteur lui permettait notamment de favoriser l’anticipation d’attaques terrestre et souterraines. Ici en l’occurrence, ce fut au tas de sable qu’il devait se méfier, se dirigeant vers ses jambes prêt à l’immobiliser et sans doute tenter de le broyer.

Ses météores avaient assez amochés le mur de sable pour le laisser entrevoir ce qu’il se tramait de l’autre côté, du moins en apparence. Tomoe comme ses pairs, avait engendrée deux copies qui lui étaient parfaitement similaires. Sa voix retentissait quémandant à son équipier quelques informations sur les capacités au combat du Yaoguaï acrobate. Malheureusement pour elle, l’héritier du Vent n’avait encore jamais pu apercevoir le balafré à l’oeuvre, c’était sa toute première fois. Quant au Sennen Mûsha, lui connaissait les aptitudes du Kazejin par le biais d’un test d’admission chez les Tengu qu’il dirigeait autrefois. L’indigène partait donc avec un léger avantage en terme de connaissance adverse.

Et pour preuve, il n’eût pas de réelles difficultés à éviter l’assaut du guerrier des dunes en sautant sur l’une des branches d’un arbre séculaire à proximité. Le patriarche des possédés affectionnait prendre position en hauteur, sans doute allaient-ils notifier ce détail. De sa place actuelle, il pouvait aisément entrevoir les actions de ses antagonistes, mais étant un fervent du combat rapproché, cela ne pouvait que conforter ses adversaires adepte des affrontements à distance. D’une certaine manière, il tombait peu à peu dans leur tempo, le forçant à prendre ses distances. Toujours accroupi à l’instar d’un jaguar examinant ses proies, son aspect sauvage transparaissait plus que jamais de par la présence de ses mèches tombant le long de son visage, dissimulant la majeure partie de son faciès aux nombreuses cicatrices.

« Naruhodo.. » Marmonnait le banni dans sa barbe après analyse.

Naruhodo - Je vois

Son regard sombre se porta sur les deux Tomoe en retrait, une prise d’information rapide sur celles-ci qui effectuaient un signe incantatoire en continue, dénonçant avec véhémence l'arrivée ou plus précisément, la présence d’une technique à retardement. Un jutsu qui plus est indétectable puisqu’il n’en avait pas encore vu les contours ni la formation.

Un énième sourire du coin transparaissait et restait visible aux yeux de l’Asaarâ et de la Chokokû, un air provocateur qui se volatilisa d’une traite, laissant place à un visage impassible. Au même moment, profitant de l’attention porté par celui en hauteur, le clone d’ombre réapparu rapidement et furtivement à proximité du jeune Kô, la paume de sa main frappa violemment celui qui avait précédemment manipulé le sable et qui n’avait point changer de position - le coup avait pour principale objectif de l’envoyer valser en direction des trois totems.

Une offensive visant également à vérifier si les mûdras de la Kunoichi étaient liés à une supposée technique souterraine, si tel était le cas, le corps du Kazejin devait suffire à provoquer leur détonation.

À contrario, le perché continuait à rester silencieux, observant la scène du haut de son piédestal. Constatant une première erreur de la part du nomade du désert, en effet, celui-ci n’avait pas pris la peine de tromper son adversaire en usant de son clone pour se fondre dans la masse, il était ainsi aisé de deviner lequel était le vrai pour les deux Yaoguaï. Le second après coup, effectua plusieurs bonds acrobatiques à reculons jusqu’à atteindre le sommet d’un pilier fissuré.

HRP:
 



_________________
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 https://www.ascentofshinobi.com/u130
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] Empty
Ven 15 Mar 2019 - 23:24
ドテスト Bizutage Yaojin
Yaoguaï Senkû & Asaara Kô & Chôkoku Tomoe
Il ne semblait rien y avoir de pire que quelque chose pouvant atteindre la fierté d’une personne. Pour certains il s’agissait de la famille, des amis, proches ; pour d’autre c’était l’affecte de leur force, la remise en question de leur puissance, de leur personne à part entière ; Tomoe était, comme tout le Yuukan –et peut-être plus particulièrement les shinobis- affectée par un amour-propre. Cependant il ne résidait ni en posant sa « virilité » sur une table, ni en quiconque autour d’elle, elle était un peu plus subtile. Ses explosions, son héritage, ses jouets, son Arme à proprement parler, c’était ça. C’était le doute qu’autrui pouvait porter sur la maîtrise qu’elle avait de son argile. Elle qui se refusait à appeler ceci de l’art, comme pouvaient le symboliser tant de ses ancêtres, Tomoe ne se résolvait à voir ceci faire… Avantage à l’adversaire.

Ce fut malheureusement ce qu’il se passa maintenant. Tandis qu’elle avait ordonné d’un geste de la main à son nouveau partenaire de reculer comme elle le faisait, l’ennemi en décida autrement. Tous deux surpris, et assurément pas suffisamment sur leurs gardes, ce fut au blond de faire potentiellement les frais du stratagème Yaojin. Prise d’un élan, et surtout sans réfléchir, la Chôkoku originelle tapa violemment du pied par terre pour faire surgir un mur de terre pour intercepter l’Asaara et qu’il ne puisse pas, effectivement, enclencher un seul des serpents d’argile qu’elle avait dissimulé. « Argh... » murmura-t-elle en se disant que le contre-coup de l’épaisse couche de terre sur laquelle il avait dû se cogner quelque peu ne devait pas faire de bien. Mais c’était un mal nécessaire. Hors de question que son propre jutsu se retourne contre le duo.

Revenant au Yaoguaï, Tomoe était agacée car peut-être avait-il fait attention à laquelle de ces jeunes femmes avait pu user de son affinité primaire. Quand bien même, elle ne se laissa pas intimidée pour autant et aussitôt, ce fut le clone de la Chôkoku qui s’empara d’une poignée d’argile explosive. Elle la malaxa et en fit ressortir un grand oiseau qu’elle fit monter dans les airs, suffisamment pour venir faire face aux deux Sennen Mûsha. Elle qui n’avait pas été une seule fois prise pour cible lors de cette provoquante –mais petite- offensive, ne pouvait pas laisser passer cet avantage. Si elle n’avait pas à se défendre contre cet adversaire qu’elle s’imaginait puissant, il lui suffisait d’attaquer.

C’était son tour. L’ancienne iwajine était prête. Elle fit élancer son oiseau mais également d’un bond vers le pilier mal en point, le deuxième clone qui était en avant fonça droit sur les deux ténébreux. Quand bien même il pourrait certainement parer l’oiseau, le clone quant à lui pouvait espérer être suffisamment proche pour détonner et engager les réelles hostilités. Il fallait vouloir le tuer, avait-il dit. Alors qu’il meurt. Tomoe n’y songeait pas tant mais ceci lui traversa l’esprit, elle n’aimait pas perdre. Auquel cas, l’une ou l’autre de ses pièces forceraient le vrai ou le faux à poser pied au sol et ainsi faire également exploser les serpents toujours présents.

Quoiqu’il arrivait, par n’importe laquelle de ses figures d’argile, à vue, la Chôkoku détonnerait en une explosion qui pourrait possiblement impressionner, voire blesser le Maître de ces bois.
☾ anesidora


Spoiler:
 

_________________
ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Asaara Kō
Asaara Kō

ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ] Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 16:53




ドテスト ▬ BIZUTAGE YAOJIN
Hayashi no Kuni Pays du Bois

Sans aucune surprise, mon offensive n'avait pas atteint la cible qui se déplaçait vraiment rapidement. Je pouvais clairement voir la différence qu'il y avait entre un si grand utilisateur de Taijutsu et moi-même. Pourtant, je ne me laisse pas abattre, je reste concentré sur le combat et ce qui va suivre. D'abord provocateur, Senkû récupère son sérieux, mais j'ai été imprudent, celui qui se cachait sous la terre fini par en sortir derrière moi pour me lancer une attaque au corps à corps qui me propulsa droit vers ses totems. Ma coéquipière réagit tout de suite en faisant apparaître un mur Doton pour que la propulsion soit moins douloureuse et surtout pour me protéger de son attaque souterraine. Je suis impressionné par sa rapidité d'exécution et surtout de réaction, elle n'a vraiment pas perdu de temps.

Je me cogne violemment contre son mur avant de tomber au sol. Des blessures, du sang qui gicle, mais rien de grave, je ne suis pas encore out, je peux continuer le combat. Je me sens pas si bien, mais je ne peux pas me laisser abattre, après tout nous devons montrer nos capacités et être hors course si rapidement n'est pas une bonne chose. Je me dois de montrer que je ne suis pas si faible, que je mérite ma place à Tsukimono. Tomoe continue d'agir pendant que je reprends le plus rapidement possible mon souffle. Il se déplace trop rapidement pour moi, mais une chose est sûr, il y a un endroit où je pourrais agir sans que lui ne puisse m'atteindre.

J'effectue très rapidement des mudra et très rapidement une plate-forme de sable se créer à mes pieds sur laquelle je m'empresse de sauter pour prendre de l'envol. Ni trop haut pour pouvoir continuer à manipuler tout le sable que j'ai fabriquer au sol, ni trop bas pour empêcher le Sennen Mûsha de m'atteindre avec un simple bond. Je me suis éloigné de la Chôkoku, mais de là je pourrais quand même continuer de la défendre. Nous avons un avantage certain contre lui, nous sommes très puissant quand il s'agit de combat à distance.

De là, on peut voir du sable, ainsi que des minéraux prendre leurs envols pour arriver à ma hauteur avant de former une lance très spéciale. Cette attaque est une de mes bottes secrète qui est bien plus puissante qu'elle en a l'air. Aucune structure n'avait encore su résisté à son contact et le banni d'Iwa nous avait bien dit d'essayer de le tuer si nous voulons gagner, alors il va être servit. Les deux ténébreux sont très proche l'un de l'autre et je peux sans un mal les transpercer. Je lance mon bijou du plus fort possible droit vers eux en faisant mine de rien pour le moment, voulant laisser un effet de surprise s'ils évitent mon offensive.

Pendant ce tout petit temps où ma lance se dirige vers ses cibles, j'effectue des mudra très rapide et peu nombreux pour créer une pluie de sable venant du sol. Plus proche que ma lance, elle devrait gêner les deux Senkû un minimum pour maximiser mes chances de touche. Maintenant je suis là, à me concentrer sur ma lance, attendant une quelconque esquive pour la manipuler et la faire poursuivre ses cibles. Quant à mon clone qui était encore là, il reste concentré, prêt à défendre ma coéquipière en cas de besoin.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639

ドテスト ▬ Bizutage Yaojin [ Kõ & Tomoe ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: