Soutenez le forum !
1234
Partagez

Face it [Yamiko]

Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

Face it [Yamiko] Empty
Mar 22 Jan 2019 - 0:17
La jungle c'est étouffant, la végétation luxuriante commence par avaler l'étranger. Puis une fois dedans, on tâtonne une première fois, les plus imprudents avancent tout droit sans se douter du risque et danger omniprésent. Et généralement ils ne finissent pas entier, la flore n'est probablement pas le danger le plus évident et pourtant. La jungle dévore, la jungle ne pardonne pas. Pour avancer dans ce décors, comme souvent dans la vie, il faut utiliser la violence. Couper, encore et toujours les feuilles et branchent qui agressent. Il faut y mettre du sien pour y trouver quelconque forme de civilisations, et généralement la vie s'adapte à son environnement. Pour évoluer, pour comprendre les mécanismes de ce qui l'entoure.

Les habitants d'Hayashi sont à l'image de leurs pays, sauvages. Sans aucune forme de racisme, ou xénophobie envers ces chers indigènes mais Hayashi n'est probablement pas le coin de pays le plus attrayant. Les locaux l'admettent d'ailleurs que pas grand chose dans les environs ne donne envie de séjourner longtemps dans ces terres. Le bois ancestral étant probablement, vu comment c'est vendu, la seule attraction de ces contrées.

Pourquoi venir ici alors? Parce que c'est justement dans les coins les plus hostiles, les plus sauvages qu'on en apprend le plus. Sur le monde qui nous entoure et de manière général en faisant une bonne introspection de soi même. Et surtout pour transiter vers d'autres pays, d'autres missions. Ce n'est pas vraiment un modèle de vie attrayant, mais après tout quand on est enfant soldat survivre et gagner sa croûte ne font qu'un.

Le Bushidô n'enseigne pas la survie, le Bushidô rejette les actes immoraux, le Bushidô ne mène qu'à une mort vaine. Le paradoxe d'une vie finalement, utiliser le pouvoir et rejeter les valeurs autour. Ce que beaucoup font, Jun l'assume. Elle n'est pas samouraï, du moins si samouraï c'est respecter les valeurs transmissent, alors non elle ne l'est pas. En revanche pour ce qui est de manier le sabre, de l'utiliser et surtout d'utiliser les techniques dictées par le code.

Et c'est sans trop de difficultés que Jun sort de la jungle, bien sur elle aurait pu suivre les indications des locaux. Des chemins tracés par les shinobis se déplaçant ici, mais à ne jamais faire comme personne, on finit par sortir de la brousse en y laissant des traces. Les habits relativement sales elle finit par les abandonner aux abords du village.

Elle entre dans le patelin habillée de noir, un long manteau et son masque empêchant quiconque de la dévisager, et surtout de se rappeler d'elle. Si une inconnue masquée choque sur le coup, peu de chance qu'à visage découvert un Hayashin ne puisse la reconnaître. Toujours un avantage de se recouvrir, sauf pour passer inaperçus. C'est, se souvient-elle dans des conditions plus ou moins similaire qu'elle avait rencontrée...Qu'elle était son nom? Yamiko? Une utilisateur de Kinton.

Et semble-elle folle, ou est-ce le hasard qui provoque la jeune samouraï? Jun semble discerner les formes, pas trop compliqué de la repérer avec son physique, de la Metaru? Son regard rubis évaluant la situation, Jun décide de ne pas l'esquiver mais de ne pas provoquer la rencontre. Il faut savoir se fondre dans le décors.

Pour survivre.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Face it [Yamiko] Empty
Mar 22 Jan 2019 - 15:55
Des pas tranquilles tu empruntes les ruelles de la ville que tu commençais à bien connaître à force d’y traîner.

La Capitale d’Hayashi était l’inverse de Kumo. Une cité bien que grande mais très campagnarde. Une ville qui semblait être figée dans le temps. Un lieu si peu évolué mais où tu te sentais étrangement bien. Était-ce ton côté « sauvage » qui appréciait tant cet endroit mais à choisir tu préférais vivre ici que dans le Village Caché des Nuages. Mise à part que tu étais sur un territoire presque inconnu, ta vie ici ne changeait pas pourtant de celle que tu menais à Kumo. Tu n’étais toujours pas libre de faire ce qui t’entendait car pour le bien de votre mission dans ce pays, tu devais tout faire pour ne pas commettre un impair qui pourrait nuire à votre projet. Tu te sentais même plus bridée ici et pourtant tu t’y sentais mieux pour une raison que tu ne parvenais pas à expliquer clairement. Était-ce à cause de cette ambiance plutôt bon enfant qui régnait comme si les autochtones ne connaissaient pas le stress ou bien le bien fait de la nature qui était présente un peu partout même au sien de la ville qui était elle semblait avoir surgit au milieu des bois qui montaient bien au-delà des habitations.

Dernièrement, les habitants ne te dévisageaient plus avec autant d’insistance que lors de tes premières promenades car ils commençaient à s’habituer à ta présence mais aujourd’hui ils te suivaient d’un regard curieux ou anxieux ou parfois les deux chez certains. Mais, ce n’était pas toi qu’ils regardaient ainsi mais plutôt l’animal qui t’accompagnait : un lion de carrure plutôt imposante mais qui restait ordinaire pour les animaux du monde des humains bien que celui-ci venait d’ailleurs. En effet, l’animal était ce que vous les shinobi nommaient « kuchyose ». Une bête douée d’intelligence et qui venait d’un autre monde. Sa hauteur normale était le double de la tienne mais grâce à une technique, le fauve pouvait adapter son physique à celui de ses semblables de votre monde pour mieux s'y confondre et éviter d’effrayer ceux qui n’étaient pas habitués à les voir.

Pour préserver sa couverture, le lion évitait de parler bien qu’il en était capable. Celui-ci se contentait de marcher à tes côtés dans le silence.

Cela faisait un moment que tu déambulais sans direction ; ne sachant pas quoi faire, ni où aller. Tu marchais laissant tes pas te guider. Soudain ton regard, comme celui des nombreuses personnes autour, est attirée par une silhouette vêtue de noir de la tête au pied. Une apparence qui t’était étrangement familière. Alors que tu avances vers celle-ci qui venait dans ta direction, tu fouilles dans le tréfonds de ta mémoire pour essayer de te rappeler dans quelle circonstance avais-tu croiser cette étrange silhouette pour la première fois. Alors que tu n’étais plus qu’à quelques mètres de celle-ci, un sourire carnassier se peint sur ton faciès alors que tu te rappelais enfin de cette jeune fille.

>> Quel bon vent t’amène dans le coin, jeune ronin ? Fais-tu alors que tu t’étais arrêtée au même niveau que l’être camouflé que tu fixais d’un simple regard sur le côté.

En vérité la raison de sa présence ne t’intéressait aucunement mais tu avais posé la question dans le seul but d’engager la conversation. Il n’était pas dans tes habitudes de chercher à converser avec autrui à moins d’y trouver un intérêt mais le souvenir de cette fille éveillait en toi une certaine exaltation. Tu ne te souvenais pas de son nom, ni de son visage – certainement parce que tu ne l’avais jamais réellement vu à cause de ses accoutrements de camouflage – mais tu te rappelais très bien de ses actes. Par le passé, ton ancienne organisation mafieuse avait engagé cette adolescente pour exécuter une tâche bien ignominieuse et elle avait réussi avec brio. Le résultat était tel que ton être avait chercher à la provoquer en duel pour le simple plaisir de la voir à l’œuvre mais on t’en avait empêché. Il était peut-être venu pour toi le jour de l’affronter enfin …

_________________
Face it [Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

Face it [Yamiko] Empty
Mer 23 Jan 2019 - 0:35
Premier choix, premier échec. Malgré son apparence et les maigres précautions la situation s'oriente désormais vers une confrontation. Et visiblement la Metaru semblait amorcer un semblant de conversation. Jun ne pouvait de manière diplomatique plus esquiver la discussion, il aurait été facile et moins dérangeant de feindre de ne point reconnaître la dame mais, mais cette dernière avait ouvertement insinué son statut. Rônin? Une classe sociale au premiers abords composée majoritairement de traîtres, de lâches ou de meurtriers, les rônins étaient haïs par les samouraïs et vassaux des daimyos. Pourtant, et dans les situation délicate voir suicidaires d'aucuns n'hésitaient à les employer, eux qui n'avaient rien à perdre et aucune allégeance s'avéraient être de bons mercenaires. Et l'autre facette de cette classe de guerriers, des héros surgissaient, des guerriers loyaux qui après la mort de leur maître ou la perte du clan continuaient à vivre, certains pendant des années, avant de venger l'honneur des leurs. Deux faces donc très différentes reflétant l'incapacité du code du Bushido à reconnaître l'utilité de la survie. Le seppuku était l'ultime preuve de loyauté, des fils, des maris et des vassaux se suicidant pour effacer le déshonneur sur eux et le clan.

Pourquoi s'attacher? Sans foyer ni raison de donner autre chose qu'un service payant Jun ne pouvait même comprendre le passé de la Metaru. Car pour appartenir à une bande il faut déjà la notion basique de la loyauté, alors celle d'une organisation... Il faut savoir faire confiance à des êtres dénués de valeur que la majorité des gens rejettent. Des meurtriers se réfugiant derrière un code, des valeurs ou des intérêts. Il faut être fou pour s'entourer de fous, derrière cette phrase on-peut-plus basique se cache une chose que connaît très bien Jun. Ceux qui sont capable de produire la même violence que toi ne sont pas de bons camarades de jeux, le moindre faux pas et à tout moment ici même cela pourrait dégénérer. Et Jun si son ego est relativement présent, sait reconnaître une situation dangereuse.

Car la vérité c'est que la Metaru est plus forte qu'elle, et cela remonte à leur première rencontre. Un sale boulot dont la particularité était que celle ci provenait d'une mafia locale, comme souvent pour ne pas se salir les mains ou par prudence, parfois même par conflits diplomatiques ne peuvent eux même effectuer la tâche. Celle ci, celle ci était relativement simple de part la tâche pour laquelle Jun était embauchée: Un massacre, un massacre. La totalité d'un pâté de maison à décimer. Enfants et veuves compris, pas de quartiers et aucune merci. Mais un job est un job et la paye comblait les sévices qu'un être lambda aurait pu développer en le plongeant dans l'alcool et la drogue. Mais un shinobi ne ressent pas ou peu de sentiments dans des meurtres de masses, ce sont des inconnus qui ne maîtrisent pas l'art ninja.

-Il n'y aucun vent ici, seulement la jungle.

Derrière le masque, les yeux rubis rencontrent ceux de la Metaru.

-Je suis de passage, le travail m'attends.

La politesse voudrait que Jun réponde. Mais le désire-elle? Cela risquerait de froisser la Metaru.

-Et vous même?

Il s'agirait de trouver un moyen de partir, diplomatiquement ou non? Jun n'aime pas l'ambiance, le contexte d'une rencontre en plein jour et dans une ville inconnue, trop de données aléatoires risquant de mal finir.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Face it [Yamiko] Empty
Mer 23 Jan 2019 - 23:36
La jeune fille reste impassible alors que tu continuais d'afficher cette exaltation mystérieuse, ton regard violacé scrutant celui de ton interlocutrice emmitouflée sous ses accoutrements qui ne laissait entrevoir qu'une infime partie de son faciès.

Tu n'avais jamais vu cette gamine exprimer la moindre émotion. Elle arborait toujours ce regard froid comme si elle était dénuée d'émotion. Tu avais même ouïe dire que lorsqu'elle plongeait sa lame dans le corps de sa victime, elle continuait d'arborer cette froideur que rien ne paraissait pouvoir dégeler. Chose que tu aimerais bien vérifier par toi-même en l'affrontant mais provoquer une bagarre en ce lieu pourrait très mal finir pour toi. On t'avait expressément interdit de déclencher le moindre incident qui pourrait nuire à votre image, à l'image du Village Caché dont tu étais liée et au nom de qui tu étais ici. En effet, ce moment même, pendant que tu flânais certains de tes compagnons kumojin négociaient un arrangement avec le Seigneur d'Hayashi.

Tu t'en fichais en réalité de la réputation de Kumo mais compromettre votre mission dans ce pays ne t'apporterait aucun intérêt. Au contraire, tu avais plutôt tout à y perdre car un écart de conduite de ta part pourrait nuire à jamais ton propre dessein. Chose à laquelle tu ne tenais pas vraiment alors pour le bien de ton projet, tu refrénais tes ardeurs. Restait à savoir si tu y allais pouvoir tenir jusqu'à votre départ.

>> Je suis ici pour le travail aussi, lâches-tu tout en faisant enfin face à ton interlocutrice, dévoilant ainsi le bandeau ninja avec l'insigne du Village Caché des Nuages qui était accroché à la ceinture de ton pantalon.

Tu t'approches ensuite de la gamine pour passer sans gêne un bras par-dessus ses épaules comme si vous étiez des amies de longue date avant de chercher à captiver de nouveau son regard.

>> Tu as un peu temps pour une petite promenade avec une vieille connaissance ?

Tu n'avais aucune destination en tête mais tu n'avais rien trouver de mieux à proposer. Vous étiez en plein milieu de l'après-midi, il n'était donc pas l'heure de manger et seuls des ivrognes boiraient en une heure si tôt.

Il n'était pas dans tes habitues de chercher de la compagnie mais cette gamine dégageait quelque chose qui plaisait à ta personne. Une aura qui pousserait les plus méfiants à ne pas se rapprocher du ronin mais qui t'attirait irrésistiblement …

_________________
Face it [Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

Face it [Yamiko] Empty
Jeu 24 Jan 2019 - 0:17
Un soupire. Intérieur bien sur, on ne prend pas de risque à froisser son interlocuteur quand cette dernière semble visiblement décidée à vous mettre la main dessus. S'acquitter ou refuser et tracer son chemin? Et en plus, en plus elle affichait ouvertement l'appartenance à une nation, à un village caché c'était bien ça le nom de ces entités. Des villages regroupant des dizaines, des centaines de tueurs, de guerriers regroupés sous le nom de shinobis. Ils vivaient, mourraient et parfois désertaient mais une chose était sur, les villages étaient au centre des vies des ninjas modernes.

Fallait-donc se sédentariser pour obtenir la paix? Fallait-il donc obligatoirement mettre son honneur de côté pour survivre? Les remparts, la sécurité d'un village était-ce un avantage ou bien au contraire un handicap? Une fois qu'on entrait dans un village, on ne le quittait plus comme ça. Il fallait s'accommoder de règles basiques, de bienséance et de respect envers la hiérarchie. Rien dont ne faisait preuve Jun, et rien dont elle ne ferait preuve avant. Et puis malgré tout, au pire les geôles n'étaient pas si inconfortables quand on ne connaît qu'une vie d'errance.

-Allons nous promener alors.

Elle se laissait faire, feignant d'être docile. Elle voulait se renseigner, et il était trop tôt pour n'importe quel activité nocturne alors, alors oui autant accepter et se résigner à l'idée que cette femme. Que cette femme occuperait une place dans sa vie, que si elle la retenait présentement à l'avenir ça serait encore pire.

Pouvait-elle seulement imaginer un jour que cette Metaru, que cette femme l'interpellant ici en pleine rue deviendrait ce qui se rapproche le plus d'un senseï? Jun accepterait-elle seulement d'être l'élève de quelqu'un?

Un autre chapitre s'ouvre, le prologue lui se termine.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Face it [Yamiko] Empty
Lun 28 Jan 2019 - 11:36
Tu t’attendais à ce que la jeune fille refuse ta proposition mais elle te surprend en acceptant sans la moindre hésitation ta proposition bien que, fidèle à elle-même, la gamine n’avait manifesté aucune joie. Satisfaite, ton sourire s’élargit. Tu retires ton bras par-dessus les épaules de la jeune ronin alors qu’une destination qui te semblait parfaite se manifestait dans ta tête.

Alors que tu prends la direction de cet endroit idéal, le lion qui t’accompagnait te cogne exprès au niveau de la jambe qui se trouvait de son côté afin d’attirer ton attention. Tu fixes la bête qui te lance un regard dans lequel tu pouvais lire « n’y va pas là-bas » mais tu ignores l’avertissement du gros félin et poursuis ton chemin.

Tu empruntes une direction qui menait vers un quartier abandonné qui se situait en bordure sud-ouest de la ville. L’endroit avait été déserté à cause des incidents qui s’y étaient déroulés régulièrement. On raconte que cette partie de la ville avait été régulièrement les cibles des bêtes sauvages qui sortaient de la jungle pour s’en prendre aux humains. Les anciens ayant pris les attaques répétées comme un avertissement sur l’offense qu’ils commettaient certainement à la Nature avaient alors décidé d’abandonner cette partie de la ville. Étrangement, les animaux avaient cessés de les attaquer depuis. Du moins tant qu’ils ne s’hasardaient pas dans la forêt réputée très dangereuse pour quiconque qui s’y aventurait.

Après quelques minutes de marche, le décor autour de vous change subitement. Vous avancez à présent au milieu des habitations délabrées sur lesquelles la nature avait pris ses droits. Le calme régnait et tu appréciais cet endroit pour cela. D’ailleurs, fermant les yeux un bref instant tu inspires profondément pour savourer le bien fait de l’environnement tout en continuant de t'avancer en direction d’un grand arbre qui avait poussé au milieu d’une maison dont les matériaux faits par les hommes avaient été presque totalement absorbées par la nature. Cet arbre était presque aussi grand que ses cousins de la forêt alors qu’il n’avait que quelques années d’âge car il n’avait pu pousser qu’après l’abandon de ce lieu par les humains.

Nombreux sont des habitants qui pensaient que ce territoire qu’ils avaient abandonné était sacré. Il était donc déconseillé d’y traîner pour ne pas déranger les propriétaires du lieu mais depuis que tu avais découvert cette histoire, tu venais régulièrement à cet endroit dans l’espoir de croiser une bête féroce ou un esprit malfaisant mais tu n’avais été confronté qu’à un calme impérial. Chose que tu affectionnais également alors tu continuais de venir. Et puis, tu avais découvert quelque chose t’intéressant à faire ici finalement. En effet, des fervents croyants venaient déposer régulièrement au pied de l’arbre géant des offrandes pour les créatures et les esprits de la forêt et parmi les présents tu trouvais parfois des choses à manger. Tu étais loin d’être une avare mais tu n’avais rien contre des repas gratuits.

Tu mènes donc la jeune ronin et le gros félin au pied de l’arbre « sacré ». Tu constates que mis à part des fruits frais, il n’y avait rien d’intéressant niveau offrandes aujourd’hui.

Tu te baisses pour ramasser deux pommes.

>> Arrête Yamiko ! Finit par lâcher ton compagnon animalier qui était resté silencieux jusqu’à présent. Tu pourrais compromettre votre mission dans ce pays si les habitants apprenaient que tu voles ces offrandes !
>> C’est bon, ce ne sont que des fruits. Et puis je ne les vole pas, je les mange, fais-tu calmement avant de mordre dans une pomme.

Tu jettes ensuite la seconde pomme à la gamine avant de te baisser pour ramasser une grappe de raisins. Tu t’éloignes ensuite avec tes victuailles du jour.

>> C’est quoi déjà ton nom ? Demandes-tu à la gamine alors que tu t’étais installée sur le toit d’une maison dont les parties encore débout n’étaient soutenues que par des grosses lianes.

Tu mords de nouveau dans la pomme bien frais et juteux à souhait. Les habitants gaspillent vraiment des nourritures de qualité, pensais-tu alors que tu savourais sans la moindre culpabilité les offrandes destinées aux dieux et esprits de la forêt …

_________________
Face it [Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

Face it [Yamiko] Empty
Mar 29 Jan 2019 - 22:35
Une visite bucolique? C'était pas vraiment le genre des deux femmes, du moins pas le souvenir qu'avait Jun lors de leur rencontre. Yamiko avait un côté, outre ses formes, plus froid et sombre que ne pensaient les gens au premier point de vue. Cette femme pouvait être vraiment méchante quand votre visage ne lui revenait pas. Alors pourquoi donc, outre son félin de compagnie que Jun trouvait étrangement calme et pourtant si fascinant, globalement parce que le lion avait plus une allure de gros matou qu'autre chose. Il faut avouer qu'un lion de compagnie aux yeux de Jun ressemblait à quelque chose de domestiqué, et bien qu'il pouvait toujours être fatalement dangereux, la tendance à s'attendrir était plus forte que la crainte de perdre un main en approchant sa main de la gueule de l'animal.

Alors donc l'emmenait-on dans un endroit déserté par les humains face aux forces de Mère nature? Légèrement pathétique et un brin spirituel, ou tout simplement s'étaient ils installés en lisière de foret, tout semble être jungle dans ce pays. La nature ayant vite reprit ses droits, les ruines de ce qui reste ne font pas fière allures. Complètement pittoresque et pourtant toujours l'être humain cherche à expliquer ce qu'il ne comprend pas. En témoigne les offrandes que pille sans vergogne Yamiko. Cette fille est réellement méchante on vous dit. Elle lui lance une pomme qu'attrape Jun sans la croquer. Elle ne retire pas son masque et lorsque la femme au compagnon félin lui demande son nom, la masquée est tentée de répondre un autre nom. Mais la question est légèrement précise, assez pour indiquer que Yamiko à un vague souvenir de son prénom. Mentir est donc inutile.

-Jun Joo.

La pomme est balancée de nouveau à son interlocutrice.

-Outre le fait que je n'ai pas faim, manger des offrandes est dangereux. Sont-elles empoisonnées pour éloigner els animaux sauvages? Je suppose que non, mais c'est un risque.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Face it [Yamiko] Empty
Jeu 31 Jan 2019 - 16:54
Tu interceptes la pomme qui revenait à toi d’une main.

>> Si c’est le cas alors je ne devrais plus être de ce monde, réponds-tu calmement à la question de la jeune fille alors que tu finissais ta propre pomme.

La remarque de la gamine était pertinente. Les fruits pourraient être destinés en effet à empoisonner les bêtes qui s’aventureraient dans le périmètre mais tu savais que ceux qui les avaient déposés vénéraient plutôt les animaux en question. Il était donc impensable que ces hommes chercheraient à tuer des êtres qu’ils considéraient comme sacrés. Au contraire, les habitants de cette contrée avaient plutôt tendance à prendre soin des animaux sauvages bien qu’ils les causaient bien des ennuis. Surement parce qu’ils les craignaient. Après tout, il était dans la nature de l’Homme de vénérer ceux qui leur offraient bonheur et prospérité mais aussi ceux dont ils redoutaient le courroux.

Tu jettes le cœur de ta pomme puis commences à attaquer les raisins qui étaient tout aussi succulents après avoir déposé la pomme encore entière à côté de toi.

Toujours assise sur le toît délabré, tu fixes la jeune Jun, cherchant à savoir à quoi elle pouvait bien ressembler sous ses accoutrements de camouflage. Tu n’étais pas le genre de personne à s’intéresser aux autres mais cette gamine t’intriguait comme ça avait été le cas de cette jeune kirijin que tu avais croisé à Kaze et qui portait le joli nom de Madoka. A croire que ta personne était attirée par des adolescentes. Une attirance qui n’avait rien de physique donc n’était pas du tout malsaine. Tu étais juste curieuse de les connaître un peu plus que les autres.

Malgré ta curiosité, tu ne poses cependant la moindre question à cette gamine qui suscitait ton intérêt. Tu préférais rester dans l’ignorance plutôt que de devoir poser des questions qui ne voulaient pas franchir la barrière de tes lèvres. Tu n’étais pas habituée à poser des questions dans l’unique but de connaître un autrui et ta personne ne semblait vouloir s’y mettre aujourd’hui.

>> Si tu as marre d’errer un jour, viens donc me rejoindre à Kumo Joo-chan.

Tu avais parlé comme si tes mots n’avaient aucune importance et pourtant ta proposition était loin d’être anodine. Après tout, tu venais t’inviter la jeune ronin à intégrer le Village Caché des Nuages …

_________________
Face it [Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

Face it [Yamiko] Empty
Dim 3 Fév 2019 - 19:34
Elle a pas mangée depuis trois jours? Dévorer une pomme est une chose, les pépins c'est quand même vachement moins appétissant, Yamiko était incompréhensible pour la plupart des gens normaux. Se moquant bien des lois et des règles communs aux vivants pour ne garder que ce qui lui plaisait dans ce monde. Une manière et un mode de fonctionnement que pouvait comprendre Jun, adhérant volontiers à l'égoïsme franc mais assumé, après tout la jeune femme n'en faisant qu'à sa tête aussi. A voyager seule et à force de faire passer sa personne avant le reste, elle avait oubliée que partager un moment pouvait parfois s'avérer sympathique.

-Kumo?

Un des trois villages shinobis, pourquoi diable l'invitait-elle donc à rejoindre les rangs des shinobis de la foudre? Yamiko avait-elle des intentions secrètes, ou plaidait-elle la vaine tentative de transformer une errante en sédentaire. Non, l'ancienne mafieuse jouait franc-jeu et visiblement Jun avait piquée son intérêt, suffisamment pour avoir une proposition de cette envergure. Comment réagir désormais? Répondre directement non et finir la discussion dessus? Ou bien au contraire faire semblant d'y réfléchir.

-Pourquoi je rejoindrai un village pour m'enfermer derrière des murs?

Elle sauta, rejoignant la position de la Metaru pour plonger son regard rubis dans le sien. Rejoindre et servir un village, revenait finalement à avoir un idéal. Un élan de patriotisme et des gens à protéger, des raisons de s'emmurer. Et tout ceci, Jun ne le possédait nullement et sans répondre négativement elle cherchait un moyen d'annoncer ça tel quel à son interlocutrice.

-Rejoindre Kumo pour toi?

Elle sentit ses joues rougirent sans l'avoir voulu, la phrase annoncée comme ça était emplie d'émotions et de sentiments. Chose que ne voulait pas Jun, elle était censée l'annoncer froidement et de manière relativement distante, mais face à la mafieuse ce fut un autre résultat. Passant en revue les alentours, haussant les épaules et fermant les yeux l'espace d'un instant, la shinobi les rouvrit pour prendre de nouveau la parole.

-Ce serait la seule raison de m'enfermer volontairement dans un village shinobi, et je n'ai guère de raison de le faire pour toi présentement Yamiko.

Elle tourna légèrement la tête en prononçant le prénom de l'ancienne mafieuse, elle même avait rejoint le village et visiblement elle ne semblait pas se plaindre. Mais c'était quelque chose d'impensable, et totalement illogique qu'une personne ayant goûtée à la véritable liberté, bien sur avec des inconvénients, ne devienne d'un jour au lendemain le soldat à la solde d'une nation.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Face it [Yamiko] Empty
Lun 4 Fév 2019 - 11:16
Un sourire s’esquisse en coin de tes lèvres voyant le trouble qui semblait animé la jeune ronin alors que ton regard était plongé dans celui de la gamine. Tu avais également descellé pour la première fois dans sa voix une certaine douceur. Une teinte d’émotion qui parvient à te surprendre tant tu ne t’attendais pas à un quelconque sentiment de la part de Joo que tu représentais jusqu’à présent comme étant une jeune fille incapable de ressentir le moindre émoi.

Le comportement inattendu de la jeune ronin te permet de comprendre pourquoi elle avait accepté la promenade bien anodine que tu lui avais proposé. Celle-ci semblait t’apprécié également. Chose qu’elle avait tenté de te dissimuler mais elle venait de se trahir. Au vu de ses réactions, tu te demandais même si ses sentiments envers toi n’allaient pas au-delà d’une simple appréciation mais tu trouvais cela si invraisemblable que tu n’en étais pas convaincue.

>> Je préférerais que tu le fasses pour toi que pour moi, Joo-chan mais … si tu veux que je te donne une raison de me rejoindre alors soit !

Tu approches ton visage de celui de la jeune Jun comme si tu allais l’embrasser malgré son masque tout en la captivant avec ton regard violacé.

>> J’aimerais que tu vives avec moi, Joo-chan. Personne ne me connait vraiment à Kumo alors que toi, tu sais presque tout de moi … Tu pourrais devenir ma confidente et je pourrais t’enseigner … plein de choses. Qu’en-dis-tu ?

Tu pouvais rester dans l’incertitude et effacer de ton esprit cette idée que la gamine s’était embéguinée de ta personne mais fidèle à toi-même, tu ne pouvais pas t’empêcher de chercher à l'aguicher, quitte à jouer avec ses sentiments s’ils étaient bien présents ...

_________________
Face it [Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

Face it [Yamiko] Empty
Mar 5 Fév 2019 - 0:02
Jun n'avait pas tout prit en compte, il s'avérait que dans ce jeu de la surenchère ce n'était pas la jeune femme qui prenait l'ascendant mais l'inverse. Dès lors, entre les frontières de la sensualité et du charme Jun n'avait pas l'avantage, car Yamiko marquait un point. Si elle ne savait pas tout de la Metaru du moins la masquée en connaissait une grande partie et au vu des propos de couette-couette visiblement même dans son propre village ce n'était guère le cas. Cela surprenait d'ailleurs l'errante qui pensait au contraire que les villages connaissaient tout des membres et des soldats de leurs patrie. Mais visiblement elle se trompait, sur plusieurs points. Ce recrutement et cette balade bucolique se transformait soudainement en partie d'échecs. Yamiko plaçait ses pions, jouant sur la corde d'une sensibilité qu'elle découvrait chez Jun. Ce n'était pas vraiment ça, c'était d'avantage le manque d'expérience en drague et scène privée qui gênait Jun.

N'ayant ou presque jamais eu à recourir à ce genre de stratégies, elle se retrouvait en toute logique en position désagréable. Et les sous-entendus de Yamiko n'aidant en rien, la jeune femme à reprendre ses esprits. Les joues virant de nouveau au rouge malgré une apparence calme.

-Tu n'as rien dit de plus que je ne savais déjà.

Bon pas mal mais elle restait en position de défense, hors son terrain de prédilection c'était l'attaque. Il fallait donc non seulement riposter mais porter une attaque sur le propre terrain de jeu de Yamiko. Et comment faire ça? Comment retourner une situation délicate? Contre-attaquant en rapprochant elle aussi son visage de celle de la Metaru et avec l'assurance de son masque, affrontant le regard violacé de Yamiko.

-J'ai toujours vécue seule, m'assurant ainsi de me réveiller chaque matin. Je sais tout de toi et cela n'a pas l'air de te déranger, dans notre milieu c'est rare n'est ce pas?

Tentait-elle de l’enrôler?

-M'enseigner des choses?

Les pensées diverses et la proposition précédente provoquant de nouveau un teint, l'espace d'un instant, rouge pivoine.

-Ta confidente? Et toi que serais-tu pour moi?

Faisant mine de se gratter la tête et de feindre l'innocence.

-Ma maîtresse?

Rira bien qui rira le dernier.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Face it [Yamiko] Empty
Mar 5 Fév 2019 - 10:58
Une fois de plus, tu avais parlé sans réfléchir. En effet, si ton invitation pour que la jeune Jun rejoigne le rang de Kumo était sincère, la proposition pour qu’elle vive avec toi n’était cependant qu'une parole que tu avais lâchée sans la moindre réflexion. Emportée par ton désir de vouloir la titiller, tu lui avais fait cette offre sans penser à ta situation actuelle, ni aux conséquences que cela pourrait engendrer. Tu vivais dans le domaine des Metaru où les étrangers n’étaient pas admis sans autorisation du chef des clans et des doyens, à moins de faire partie intégrante de la famille via un mariage par exemple. De plus, tu habitais encore chez la vieille Aya qui ne voudrait jamais hébergée une " étrangère " de plus alors que tu lui en faisais déjà voir de toutes les couleurs avec tes écarts de conduites.

Tu fixes Joo dans le silence alors que celle-ci te parlait tout en essayant de te dissimuler ses émotions. A présent, tu n’avais aucun doute sur les sentiments qu’éprouvait la jeune ronin envers ta personne. Son expression et sa voix la trahissaient. La gamine s’était réellement entichée de toi. Une première pour toi qui jusqu’à présent n’avait fait face qu'aux sentiments du sexe opposé. Et, pour la première fois de ta vie, tu te demandais comment te comporter. Si tu avais proposé à cette gamine de te rejoindre à Kumo c’est que tu tenais - et peut-être plus que tu le pensais - à elle. Le fait que tu ne désirais pas la froisser en était d’ailleurs la preuve. Les choses auraient été bien plus simples si la jeune ronin ne représentait rien pour toi. Tu l’aurais alors tout simplement envoyé balader comme les autres.

Tu n’étais pas une sentimentale. Tu condamnais même les relations amoureuses que tu considérais comme sources d’ennuis divers et variés. Il était donc hors de question pour toi d’entretenir ce genre de lien avec Joo qui de prime était une fille. Son âge ne te dérangeait pas car pour toi elle était déjà bien plus mature que des nombreux des adultes mais tu n’as jamais été attirée par une personne de même sexe que toi.

Face à sa maladresse d’une inexpérimentée en relation amoureuse, tu ne peux t’empêcher de sourire devant les agissements et réactions de Joo. Tu la trouvais presque mignonne malgré son masque qui t’empêchait de voir entièrement son rougissement que tu ne faisais qu’imaginer.

>> Calme-toi, Joo-chan. Je ne te fais que des propositions. Si elles ne t’intéressent pas, tu n’as qu’à les refuser. Je ne t’en voudrai pas peu importe ta décision, fais-tu calmement alors tu avais éloigné ton visage de celui de la gamine.

Tu marques un bref silence avant de reprendre.

>> Mais si tu me rejoins, je pourrais t’aider à devenir plus forte et tu sais … se réveiller dans la même maison que quelqu’un d’autre n’est pas si mal. Tu devrais essayer.

Tu tends une main pour ôter le masque de Joo sans prévenir. Pendant que tu l’avais fixé de près, tu avais étudié comment enlever l’objet que tu réussis donc à le lui retirer sans mal.

>> Et on pourra veiller l’une sur l’autre si nous sommes ensemble.

Propos sortis du tréfonds de ton être.

Si jusqu’à présent tu aspirais à vivre seule, partager un logement avec Joo était une idée qui ne te déplaisait pas bien que tu n’éprouvasses pas la même chose que l'adolescente. Dernièrement, tu pensais partir du domaine du clan Metaru de toute façon alors ça serait peut-être l’occasion de sauter les pas …

_________________
Face it [Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

Face it [Yamiko] Empty
Mar 5 Fév 2019 - 23:22
-Devenir plus forte?

Voilà une proposition déjà plus raisonnable, mais savait-elle de quoi elle parlait? Yamiko avait-elle la puissance suffisante pour la transmettre? Et combien de temps, combien de mois à s'entraîner inutilement dans des dojos, dans des terrains contre d'autre faibles? Non on ne progressait pas comme ça, on ne progressait pas dans des combats amicaux. Même le faible à force de voir la mort de prêt, devenait assez dangereux pour faire tomber n'importe quel géant. Ils tomberaient, et leurs corps ensanglantés ne seraient d'autant de preuves de la force de Jun que sa détermination.

Que prônait-donc Yamiko? L'entraide? Non ce n'était pas sérieux, ce jeu devenait de moins en moins amusant, essentiellement car Jun commençait à cerner ce que proposait Yamiko. Vivre avec quelqu'un? Partager sa vie et ses secrets? Partager des moyens de lui nuire? Non, non résolument la samouraï ne pouvait se convaincre seule de rejoindre Kumo. Et perdue dans ses pensées, trop occupée à peser le contre et le pour, à évaluer chaque situation éventuel qu'elle ne remarqua que trop tard le geste de la Metaru.

Et le temps, le temps que ses deux mains agrippent les bras de son interlocutrice. Il était trop tard, et ses pupilles rubis se dilatèrent, et alors que le masque tombait au sol. Quelque chose, sans doute la fierté et l'égo disparurent pour laisser place à une peur viscérale. Elle ne s'aimait pas, Jun avait passée une vie entière à cacher sous son masque son visage mais pas seulement. Les stigmates d'un passé bien trop cru et violent pour une enfant, des années sans que personne n'ose faire tomber le masque. Et pourtant, pourtant celle qui osait c'était Yamiko sans doute inconsciente et poussée par la sécurité, et pourtant son geste ne fut pas sec ni violent.

Jun resta un moment, droite et silencieuse. Pétrifiée, comme si son système et son corps redémarraient de concert. Et lorsque, lors qu’enfin arriva au cerveau l'information celui ci s'emballa, ne contrôlant pas le flux d'émotions qui avaient étés maintenus à l'écart pendant des années.

Une larme coula, le long de sa joue droite une unique larme qui semblait ne jamais s'arrêter. Et pourtant le ton de Jun lorsqu'elle reprit la parole, n'était nullement triste mais à l'opposé complètement calme et froid. Elle avait déjà vécue ce genre de situation, et dans le passé elle aurait sans doute dégainer son sabre pour affronter l'impudent. Mais Yamiko, Yamiko ne semblait pas extérioriser un défis ou une attente de combat, elle avait fait tombée le masque en sachant très bien le trouble qu'elle menait dans le cerveau de Jun.

-Contente?

Fut le seul mot qui sortit de sa bouche. Son corps tremblait, sous l'effet contradictoire de ses instincts et de sa volonté. Elle attendrait, elle attendrait une réponse avant de commettre un nouveau crime.

-Tu comprends? Comprends-tu que personne ne veillera jamais sur moi?

Car elle ne veillerait jamais sur personne, la haine, la colère qu'elle éprouvait à chaque fois que ça arrivait, cette envie de tout envoyer chier et de détruire les environs. De laisser sa colère parler, de hurler.

De ne jamais plus revivre une situation pareil.

Elle était Jun Joo, enfant soldat, tueuse mais surtout.

Elle était incomplète.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Face it [Yamiko] Empty
Mer 6 Fév 2019 - 13:25
Ta phrase s’était terminée à voix basse alors que tu étais surprise par ce que tu découvrais sous le masque de Joo. Les yeux rivés sur le visage de cette dernière, tu restais sans voix.

La perplexité fait perdre l’emprise que tu avais sur le masque de la jeune ronin qui tombe sur le toit où vous étiez perchées alors que désorientée, la gamine s’était agrippée à tes bras.

Tu te contentes de fixer la jeune Jun dans le silence. Face à son état bien déplorable, tu restes totalement stoïque. Tu n’éprouvais ni de la compassion, ni de regret bien que ce fût de ta faute si l’adolescente se retrouvait dans un état aussi lamentable. Tu devrais certainement la consoler mais tout ce dont tu avais envie actuellement était de la frapper. Acte qui serait bien méprisable mais tu étais une méprisante personne.

Par ta faute, Joo venait de casser l’image de la fille forte et presque parfaite que tu avais d’elle. La gamine que tu convoitais venait de s’évaporer laissant place à un faible être que tu avais envie de cogner afin de faire retrouver l’esprit. Ton égoïsme t’empêchait de comprendre le traumatisme de la jeune ronin. Pour toi, elle ne représentait présentement que la faiblesse incarnée.

Tu admirais les puissants et tu étais capable de montrer de l’intérêt envers ceux qui étaient prêts à tout pour devenir plus forts mais tu méprisais ceux qui rampaient et ce, peu importait la raison. Pour toi, Joo était donc devenu sujet de répulsion. Une aversion qui n’avait rien avoir avec son faciès défiguré mais juste lié à son état que tu trouvais vraiment lamentable.

Tu libères tes bras puis attrape le masque que tu tends à la jeune ronin avant de te redresser. Tu abandonnes ensuite le toit en ruines en sautant sur la terre ferme ; sans avoir oublié de récupérer la pomme que tu n’avais pas encore entamé. Une fois au sol, tu lèves le regard pour fixer la gamine.

>> Mes propositions tiennent toujours. Ton apparence ne me dérange pas. Elle ne m’empêcherait pas de veiller sur toi cependant … sache que j’ai horreur des pleurnichards.

Tu ne comprenais pas la situation de la jeune Jun et tu n’avais aucune envie de la comprendre. Tu n’étais pas assez complaisante pour cela et tu n’avais pas le cœur assez tendre pour essayer de la consoler dans son malheur.

Tu commences à t'éloigner tout en mordant dans la pomme que tu avais en main.

>> Yamiko !? Interpelle Simba qui était resté sagement à t’attendre et qui marchait à présent à tes côtés tout en regardant dans la direction de Joo.

Tu comprenais que l’animal cherchait à te faire changer d’avis en allant consoler la jeune ronin que tu avais mis dans cet état si chagrinant mais tu ne daignes même pas t’arrêter.

Il était évident que ton agissement était plus que méprisable mais ainsi étais-tu. Tu faisais preuve d’engouement face à quelque chose qui suscitait ton intérêt mais une fois ce dernier éteint, tu te refroidissais aussitôt …

_________________
Face it [Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

Face it [Yamiko] Empty
Mer 6 Fév 2019 - 15:25
Elle s'y attendait, d'une certaine manière à la réaction de la Metaru. Elle affichait enfin son vrai visage, celle d'une femme aussi froide qu'hautaine, elle détestait les faibles? Jun était donc une pisseuse? Une pleureuse? Non, si le sujet principal de ce qui se cachait sous son masque avait été rapidement les propos que proférait Yamiko, était autant d'insultes que des mensonges. Et ça, non ça Jun ne le supportait pas. Se levant sur la poutre et laissant Yamiko marcher sur quelques mètres, Jun l'observa.

Et dire, et dire qu'elle avait faillit tomber dans cette ridicule mascarade, se rendait-elle compte que ce qu'elle disait n'avait ni queue ni tête. Veiller sur quelqu'un indiquait généralement que la personne était faible, et les faibles souvent fondaient en larmes. Yamiko ne souhaitait pas, ou refusait d'admettre l'ensemble du genre humain, il n'y avait pas que des forts mais cette leçon, ce comportement.

Tout ceci était une vaste blague, il y a quelques secondes les deux femmes étaient proches plus que jamais, et maintenant, maintenant Yamiko fuyait cette rencontre? Craquant ses articulations, Jun cracha au sol avant de remettre son masque. Et d'armer son bras, de former une lance raïton et de la lancer sur Yamiko. La Metaru après tout ne souhaitait dans son entourage que des forts, il était temps de lui prouver quelle grossière erreur elle avait commise. Et cela, Jun s'y engageait. Lançant son projectile en direction de Yamiko et ignorant le félin qui semblait neutre dans l'affaire, Jun chargea Yamiko.

Se retrouvant dans son dos, elle posa la main sur son katana. D'un bond elle avait rattrapée Yamiko, mais maintenant. Maintenant il était temps de choisir, une bonne fois pour toute la marche à suivre avec cette femme dont la provocation semblait avoir marché. Devait-elle dégainer? Devaient-elles combattre nécessairement? Il y avait eu affront de la part de la Metaru, et cela Jun ne pouvait pas lui pardonner.

-Je ne t'ai jamais demander de veiller sur moi, je n'ai pas besoin de toi. Je n'ai besoin de personne, encore moins d'une femme comme toi.

Et pourtant c'était un mensonge, certes Jun n'avait pas besoin nécessairement de quelqu'un, mais Yamiko avait piquée son fort intérieur, la preuve? Elle était encore ici à hésiter sur le fait de dégainer son arme ou de se retirer, la colère et l'hésitation se lisaient sur le visage de Jun. Son regard pourpre plongeant de nouveau dans celui de Yamiko, elle avait presque mit les deux pieds dans le piège de son interlocutrice. Et si elle hésitait c'était que le discours de la Kumojin avait provoquée quelque chose en elle. Sa main droite serrait toujours le pommeau de son arme, son bras tremblait et le fourreau aussi.

Elle ferma les yeux, et dégaina.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Face it [Yamiko] Empty
Ven 8 Fév 2019 - 15:02
>> Attention Yamiko ! Crie Simba qui avait gardé le regard rivé sur la jeune ronin alors qu’en animal bienveillant contrairement à toi qui avait le cœur en acier, la bête éprouvait de la compassion pour la gamine que tu venais de froisser involontairement.

S’attendant à une attaque possible de la part de l’adolescente après ce que tu venais de lui faire, tu te meus légèrement sur le côté pour éviter ce qui semblait être une lance faite de foudre. Dans ton esquive, tu avais pivoté de sorte à avoir ton assaillante en face, s’apprêtant à défendre ta vie alors que cette dernière s’était retrouvée face à toi en seulement quelques secondes.

Ton invocation s’était écartée pour vous laisser dans un face à face que la bête pensait ne s’envenimerait pas. Il suffisait de voir l’hésitation de ta rivale pour comprendre qu’il n’y aura pas un réel combat entre vous. Et même si l’adolescente décidait finalement de te combattre réellement, tu ne tenais pas à l’affronter sérieusement. Tu ne te laisserais pas faire certes mais tu n’avais la moindre envie de la blesser bien que tu vinsses de l’offenser intérieurement. Une retenue qui prouvait que tu tenais à cette gamine malgré ton comportement bien ingrat.

Délicatement, tu fermes la main droite sur la lame que la jeune fille pointait vers toi les yeux fermés. Ne tenant pas à te blesser et en méfiance, tu avais pris le soin de revêtir ton membre d’une peau métallique.

>> Désolée Joo-chan. Je ne voulais pas te blesser.

Propos lâchés avec sincérité qu’on pouvait entendre au timbre de ta voix bien que tu n’éprouvasses toujours pas le moindre regret vis-à-vis de ton acte précédemment. C’était la première fois que tu t’excusais sincèrement auprès d’une personne autre que ton ancien Parrain que tu avais respecté comme un véritable père. Preuve de plus que tu appréciasses la jeune rônin malgré vos différents actuels.

>> Réfléchis bien à mes propositions s’il te plaît.

Il était rare que tu insistasses à ce point mais pour une raison que toi-même tu ne parvenais pas à expliquer clairement, tu tenais à ce que cette gamine te rejoignes. Sans doute parce qu'elle était une des rares personnes encore de ce monde qui connaissaient ton ancienne vie et qui tu étais réellement. Tu avais aussi le pressentiment que tu pourrais lui faire confiance contrairement à ceux que tu fréquentaient actuellement à Kumo. Ton intuition te murmurait que tu pourrais tout lui confier sans craindre une trahison …


_________________
Face it [Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

Face it [Yamiko] Empty
Ven 8 Fév 2019 - 21:15
Jun avait été contrée, preuve que non seulement son attaque n'était pas létale, et que Yamiko pouvait tout à fait répliquer. D'une certaine manière c'était presque pire, dans cette escarmouche que de manière aussi simpliste ce duel se réduise à une explication. Car Jun au travers de cette impulsion avait pu apercevoir une once de la force de Yamiko, mais pas seulement. En rangeant son sabre et en dévisageant son interlocutrice, ses yeux rubis se perdirent de nouveau dans la contemplation de cette scène ridicule.

Yamiko s'excusait, et c'était le plus surprenant. Elle s'excusait visiblement sincèrement, cette pique passagère était-elle un test? A n'en pas douter, se doutant probablement de la réaction de Joo il était envisageable que cette situation se soit déjà conclue au moment même ou Yamiko commettait son affront, c'était presque comique si on oubliait pas qu'il y a quelques secondes à peine les deux femmes auraient pu s’entre-tuer. Et il eut été probable que Jun ne gagne pas, son niveau actuel étant en dessous de la Metaru.

Et elle le savait bien, haussant les épaules et se rapprochant pour faire face à Yamiko elle s'inclina légèrement à la manière des guerriers du Bushidô. Pour ne pas perdre la face, pour ne pas passer pour un coup de sang et se relevant pour finir sur cette prise de bec.

-J...J'accepte.

Et elle ne le répéterait pas, elle tendit la main comme pour sceller cet accord. Elle rejoindrait Kumo un temps visiblement du moins jusqu'à que ce les deux femmes se séparent. Son teint vira légèrement au rouge et l'errante se positionna aux côtés de son interlocutrice. La relation entre les deux étant désormais plus ou moins établie.

-Et donc je devrai t'appeler 'senseï'? Ou Madame?

La pic était volontaire, Yamiko était jeune et pourtant elle avait insisté sur l'action d'apprendre et de veiller sur Jun.

Et cette dernière comptait bien en profiter.

A fond.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Face it [Yamiko] Empty
Lun 11 Fév 2019 - 11:13
Tu fixes un moment la main de Joo tendue vers toi avant de serrer celle-ci tout en te demandant si tout ceci était bien nécessaire. La jeune ronin avait rangé son arme et accepté tes propositions mais avait-il réellement besoin de sceller votre accord d’une manière aussi … solennelle ? Rejoindre un Village Caché n’était pas quelque chose de banal mais l’individualiste que tu étais ne mesurais pas l’importance de ce que tu venais de proposer à la jeune Jun. Pour toi, ce n’était qu’une offre comme une autre et pourtant tu étais bien placée pour comprendre le prix à payer pour se mettre au service d’un Village Caché. L’adolescent venait de sacrifier sa liberté pour toi mais évidemment l’égoïste que tu étais ne voyais pas les choses sous cet angle.

>> Yamiko suffira, fais-tu d’une voix sereine, les yeux rivés sur la gamine qui s’était positionnée à tes côtés. Je suis à Hayashi avec d’autres kumojin pour une mission très importante et pour une durée indéterminée alors je te conseille de te rendre directement à Kumo une fois que tu auras terminé ta propre mission. Enfin … si tu ne changes d’avis d’ici là.

Tu ne te voyais pas traîner avec la jeune ronin dans le parage alors que tu étais étroitement surveillée par Metaru Kenshin à cause de ta dissidence que tu avais bien du mal à cacher et qui pourrait compromettre votre objectif dans le Pays du Bois.

Rester ensemble pourrait très bien fermer la porte de Kumogakure no Sato à Joo car les autres pourraient voir votre complicité comme un danger et ainsi chercheront ils à vous séparer. Beaucoup des kumojin te considéraient comme un élément perturbateur, un danger à la tranquillité du Village Caché des Nuages alors ils ne toléraient certainement pas que tu ramènes une complice avec toi. Il valait donc mieux que Joo intégrer Kumo sans ton intervention.

>> Je suis contente que tu me rejoignes Joo-chan.

Machinalement, tu avais posé une main sur l’épaule de la jeune fille alors que tu la fixais d’un regard à la fois ravi et satisfait.

>> Tu pourras toujours partir si ma compagnie ou Kumo ne te plait pas.

N’étant pas native de Kumogakure no Sato, la jeune ronin pourrait certainement quitter celui-ci à condition de ne pas attendre trop longtemps car sinon elle sera alors considérée comme une espionne qui chercherait à s’échapper après avoir obtenu ce qu’elle désirait et non une pauvre âme qui n’avait pas su trouver sa place au sien du Village.

>> Tu veux que je te dépose quelque part ? Fais-tu alors que tu étais sur le point de monter sur le dos de Simba qui avait retrouvé sa taille normale afin que tu puisses le chevaucher …



_________________
Face it [Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed
Asaara Aduichi
Asaara Aduichi

Face it [Yamiko] Empty
Mer 13 Fév 2019 - 12:49
Ainsi donc tout s’éclaircissait, et Yamiko dévoilait donc la raison de sa venue ici et visiblement celle de son village. Prenant tout de même assez d'attention pour ne pas parler de la mission visiblement secrète ou du moins propre aux Kumojins et ne pas divulguer. Si Kumo était à Hayashi et visiblement en nombre ce n'était pas juste en reconnaissance, qu'importe cela ne concernait pas l'errante. Mais il était précieux de garder cette information en tête, et visiblement cela n'était pas prévue que Jun rejoigne le groupe.

Pourquoi? Qu'avait donc d'autre à cacher Yamiko? Il y avait forcément une idée ou une raison spécifique, ou diplomatique pour que l'errante ne soit pas introduite une première fois au groupe Kumojin. Mais comme précédemment qu'importe, ou lui avait donnée une solution et une direction à prendre. Kumo et son village, servir une bannière un temps et Yamiko mentionnait une possibilité de partir du village. L'errante doutait cependant de la facilité à déposer sa démission une fois embrigadé dans un service militaire et nationaliste.

Mais Yamiko insistant sur le plaisir de son recrutement difficile de poser d'autre questions. L'affaire était réglée, désormais il était temps de passer à un futur coopératif. Les deux femmes travaillant visiblement dans un but plus ou moins commun. Observant ce qui pouvait s'apparenter à un numéro de cirque ambulant Jun derrière son masque et après le geste de l'ancienne mafieuse en vers elle, décida de continuer les recherches.

-Ou loges-tu avec le reste de ta délégation? La dernière fois que nous nous sommes aperçus l'ambiance était différente Yami..ko? Il est plus ou moins établit que nous travaillons ensemble.

Rectification.

-Que je...j'ai placé mon être à ton service comme dirait les samouraïs. Du moins tant que j'apprécie ta compagnie.

Rougissement mais reprise calme du discours après tout, pourquoi se compromettre?

-Partageons donc un premier moment entre alliés non?

Rare percée diplomatique de l'errante mais après tout pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5368-jun-joo-100 https://www.ascentofshinobi.com/u886
Gentoku M. Yamiko
Gentoku M. Yamiko

Face it [Yamiko] Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 12:00
>> Tu es bien trop curieuse Joo-chan !

Tu n’appréciais pas vraiment les gens curieux non pas par peur qu’ils découvrissent ton secret mais parce qu’ils t’ennuyaient avec leurs questions. En vérité, tu n’étais pas une grande bavarde. Lorsque tu ouvrais la bouche, généralement c’était pour balancer des âneries dans le but de tourner ton interlocuteur en bourrique ou pour provoquer. Rarement tu t’engageais dans une longue conversation sérieuse ou anodine. Tu préférais te murer dans le silence et observer que de converser.

>> L’endroit où nous logeons n’est pas un secret mais il vaut mieux que les autres ne nous voient pas ensemble.

Tranquillement, tu t’installes sur le dos de Simba avant de fixer la jeune ronin qui ne semblait vouloir monter sur ta monture.

>> On se reverra à Kumo dans quelques jours … Du moins si tu ne changes pas d’avis et … on partagera beaucoup de moments ensemble Joo-chan ! … Sois prudente !

Sur ces derniers mots, Simba s’éloigne sans se précipiter dans un premier temps puis le gros félin finisse par courir.

Afin de ne pas soulever un vent de panique chez les habitants à cause de la taille de ton invocation, vous prenez un détour, en empruntant des chemins moins fréquentés, pour vous rendre sur le domaine où toi et tes autres camarades kumojin avaient déposé bagages le temps de votre séjour dans la Capitale d’Hayashi.

En chemin, tu repenses à ce que tu venais de faire. Maintenant que tu étais loin de la jeune Jun, tu avais l’esprit plus clair et tu te demandais si tu ne venais pas de t’ajouter un problème alors que tu en avais déjà assez avec ton propre comportement. Cependant tu ne regrettais rien. Vivre avec Joo pourrait certainement rendre ta vie à Kumo plus distrayante …

_________________
Face it [Yamiko] B6y1
(c) Merci à Aimimi pour le kit <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Face it [Yamiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: