Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi

Aditya
Aditya

Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi Empty
Mar 22 Jan 2019 - 14:20


Le reflet d’une lame
ft. Hayame Atsumi

nota bene: l'ost représente l'ambiance du rp ou l'état d'esprit d'aditya lors de ce post

______Aditya foulait une nouvelle fois du pied les chemins pavés du village, alors que le soleil avait tiré sa révérence depuis bien longtemps ; seule la lune trônait fièrement au sein de la voûte céleste. Le blond releva son regard sur les pépites luisantes qui parsemaient le ciel de leur lumière reposante – les étoiles, qui par moment, dessinaient des symboles qu’il ne pouvait pas comprendre, bien que l’une d’entre elle ressemblait à s’y méprendre à une casserole. Le monde l’étonnait chaque jour, de par les mystères qu’il s’entêtait à cacher à ses yeux. Si ses études des arts ninjas et ses obligations auprès du temple Seidou lui laissaient un peu de temps libre, nul doute qu’il s’intéresserait de plus près à ce phénomène si singulier.

______Sentant ses mains s'engourdir par l'absence de chaleur que l'on prêtait d'ordinaire au printemps, il poursuivit sa route sur le chemin du retour, réajustant le sac dont les lanières étaient entourées autour de ses doigts. Les denrées commençaient à se faire rares, dans la réserve des moines, et puisqu'il avait toujours apprécié les balades nocturnes, quelle meilleure excuse aurait-il pu trouver pour régler ce problème en plein milieu de soirée ? Un peu d’air frais ne lui avait jamais fait de mal. Son regard glissa sur un groupuscule à quelques pas de lui, en pleine discussion plutôt animée. Positionnés en forme de cercle, les quatre à cinq individus qui le composaient donnaient l'impression de tenir une réunion de crise.

______Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils ne semblaient pas être bien intentionnés. J'ai comme un mauvais pressentiment. Aditya ne sût pas si ce fût à cause de leurs vêtements, de leurs divers tatouages montant jusqu'à hauteur de gorge ou bien des masques qui cachaient leur bouche et une partie de leur nez – il n'était pas du genre à juger les gens sur leur physique, on lui avait lui-même souvent souligné ses traits fins, presque semblables à ceux d'une femme – mais à ce moment précis, Aditya ne se sentait pas à l'aise. Pas qu'il avait peur non. Si une mêlée devait éclater, il supposait qu'il pourrait s'en sortir sans problème. C'était plutôt lié au fait qu'il n'avait, clairement, pas de temps à prendre dans des combats de rue.

______Aditya décida de ne pas en faire cas et continua sa route du même pas décidé que plus tôt, dépassant de quelques pas la position du groupuscule. Alors qu'il pensait déjà à organiser ses études de la soirée – entre autres, sur la modulation du chakra et sa stabilisation afin d'acquérir de bonnes bases sur d'autres domaines que le ninjutsu qui requéraient une telle rigueur – une voix retentit derrière lui.

____________« Eh, le moine. »

______Aditya se retourna, décochant un regard lourd de sous entendu vers l'homme le plus téméraire du groupe.

____________« Quoi ? », cracha-t-il d'une voix acerbe, visiblement plus qu'irrité par son comportement, d'autant plus que ça n'était que de l'intimidation ; ça n'était pas comme s'il allait tenter quelque chose. Si ses récents achats dans une échoppe à quelques mètres d'ici soulignait le fait qu'il avait de l'argent sur lui, il doutait que ces hommes soient désespérés à ce point.

______Du moins, c'était ce qu'il pensait, jusqu'à ce que la lumière de la lune reflète une lame dans la main de l'un de leurs membres. Et sans qu'il n'eut le temps de réagir, elle fusait déjà vers son visage.



_________________

_




Dernière édition par Aditya le Mar 29 Jan 2019 - 18:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi Empty
Mar 22 Jan 2019 - 20:18
Une nouvelle nuit paisible se profilait pour Atsumi, qui dégustait des sushis perchée en haut d'un toit, pour changer. L'heure relativement avancée de la nuit expliquait que les rues étaient quasi désertes, à l'exception d'un groupe qui discutait à quelques centaines de mètres d'ici. La blonde s'enfilait, certes, un nombre assez impressionnant d'aliments avec ses baguettes, mais elle avait une bonne excuse ! Comme l'avaient prédit les médecins, elle serrait souvent amenée à se sentir faible et affamée durant sa convalescence, et on ne pouvait nier qu'ils avaient absolument raison.

Atsumi avait charbonné toute la journée, elle se sentait fatiguée mais n'était vraiment pas d'humeur à dormir. Il lui fallait du temps pour elle, au calme. Elle fit un pause un instant dans son repas, et leva les yeux vers le ciel. Particulièrement dégagé ce soir, il permettait une observation des étoiles dans des conditions optimales. Si elle ne s'était jamais réellement attardé sur la partie théorique de l'astrologie, elle savait comme beaucoup apprécier la beauté d'un tel spectacle. Elle se perdit ainsi dans ses pensées pendant de longues minutes, avant de reprendre son repas qu'elle termina en silence.

Enfin repue, elle s'allongea sur les briques et poussa un long soupir. C'était décidément une période épuisante sur le plan physique. Elle savait parfaitement au fond d'elle qu'elle aurait du s'accorder plus de temps pour se remettre de sa maladie, mais cette sédentarité forcée la rendait en réalité bien plus malheureuse que ce qu'elle subissait ….

Son équipe comptait sur elle, et le village avait également besoin d'elle dans l'unité de renseignements. Nous vivons des temps de troubles, toutes les forces devaient être mobilisées.

S'assoupissant légèrement, elle fut tirée de son sommeil innocent par des éclats de voix. Le groupe de tout à l'heure s'était rapproché ? Elle n'était pas inquiète, on ne pouvait pas la repérer dans sa position depuis la rue à cette hauteur, mais elle décida quand même de se lever pour observer ce qu'il se passait, se mettant ainsi à découvert.

Elle repéra donc un groupe qu'elle connaissait bien, des petits bullys de bas étage qui ratissaient la rue à la recherche de personnes faibles ou isolées. Ils semblaient s'adresser à … Une femme peut être ? Difficile à dire, Il/Elle était de dos. Atsumi n'avait pas besoin d'attendre plus pour savoir que cette personne allait avoir des ennuis.

Elle hésita un instant. Elle connaissait la force de ce groupe, La victime portait une tenue qui semblait faire d'elle une personnalité religieuse. Elle connaissait sa propre force. Toutes les facteurs étaient réunis pour que ce sauvetage se fasse dans les meilleurs conditions … Non ?

Le temps pressait de toute façon ! Revêtant instantanément son jutsu de camouflage, la demoiselle quitta le toit sans un bruit et se faufila à toute vitesse vers la rixe, sans un bruit. Son cœur rata presque un battement quand elle vit la lame, mais son sang lui, resta plus froid que jamais. D'un bond calculé et précis, elle fonça sur la victime grâce à son chakra pour l'éjecter hors de la trajectoire du coup de sabre, elle dut sans doutes se retrouver bien surprise d'être soulevé(e) par une force invisible. L’atterrissage fut certainement un peu douloureux, mais ce n'est pas pire qu'une décapitation, pas vrai ? Atsumi et l'inconnu(e) se retrouvèrent cinquante mètres plus loin. Sur le sol.

Une prise de décision s'imposait à présent. Fuir et mettre la personne en sécurité, ou se retourner et corriger les malfaiteurs. Sa raison ne balançait vers aucune direction, les deux propositions la satisfaisait.

« Tu n'as rien ? » dit-elle, devenant progressivement visible aux yeux de tous à nouveau. « Désolé pour cette intervention brutale, je n'avais pas d'autres choix. »

Elle se releva donc, et tourna les talons, laissant le ou la religieux(se) se relever seul(e). Elle était bien trop fatiguée pour combattre ce soir, et les médecins avaient insisté sur le fait qu'utiliser son chakra retarderait sa convalescence de façon inévitable.

« Partons d'ici » dit-elle, en s'engouffrant dans une ruelle proche, alors que le groupe commençait à se rapprocher en ricanant. « Tu peux courir ? Je ne vais pas pouvoir te porter sur une très longue distance autrement ... Oui ? Eh bien, suis moi.»

Aussi tôt dit, la blonde commença une course effrénée en direction du centre ville, dans un rythme relativement soutenable. Elle ne s'arrêta que lorsqu'elle arriva à la place publique, lieu éclairé et légèrement fréquenté malgré l'heure.

Soupirant un bon coup, elle regarda attentivement sa nouvelle rencontre. Au final, pas de doutes, c'était un homme. Elle se rapprocha donc de lui et posa une main sur son épaule.

« Je ne me suis pas présentée, Hayame Atsumi, je suis une chunin du village. Enchantée »
dit-elle, le visage nettement plus détendu et souriant.

_________________
Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi 52164_s


Dernière édition par Hayame Atsumi le Mer 23 Jan 2019 - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Aditya
Aditya

Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi Empty
Mar 22 Jan 2019 - 23:54
______La rapidité avec laquelle le choc survint ne lui laissa pas le temps de se protéger de quoi que ce soit ; cependant, une question fusa dans son esprit. N'était-il pas menacé par une arme blanche ? Avant même qu'il en prenne conscience, son corps frappa le sol avec violence. Il se redressa sur les coudes, observant le contenu de son sac partiellement étalé sur le sol. Il avisa un coup d’œil vers le groupuscule qui semblait tout aussi surprit que lui. Qu'est-ce qui avait bien pu se passer ? Il jurait pourtant que son assaillant tenait une lame dans sa main. Son regard, profondément surpris cherchait inlassablement cette arme, jusqu'à ce que la lumière de la lune ne la découvre à nouveau à ses yeux. Piqué par l'adrénaline, il n'avait pas senti cette légère pression sur sa joue. Alors qu'il y portait la main, il constata qu'ils étaient légèrement teintés de sang. Il l’avait donc manqué. Mais pourquoi ? Et surtout... comment ? La distance était bien trop courte pour que même le plus grand des imbéciles ne puisse le manquer. Était-ce délibéré ?

______S’il en avait été autrement, il aurait sans doute sursauté en voyant une silhouette de jeune femme apparaître comme par magie devant ses yeux. Mais étant donné comment la situation avait escaladé, plus rien ne l’étonnait à présent. Lorsque la femme à l'aspect fantomatique lui susurra un « Partons d-ici », il ne se fit pas prier. Il empoigna rageusement les denrées au sol mécaniquement et se redressa d'un bond.

____________« Tu peux courir ? Je ne vais pas pouvoir te porter sur une très longue distance autrement ...
____________ Oui... pas de soucis de ce côté-là., Aditya prit un moment pour réaliser les choses, reprenant son équilibre.
____________ Oui ? Eh bien, suis-moi.
____________ ...Oï ! », il tenta de l'interpeller en la voyant fuser comme une flèche, sans succès. Se retenant de cracher une insulte dans sa barbe – enfin, façon de parler –, il lui emboîta le pas, arpentant les différentes ruelles du village avec une rapidité certaine.

______Aditya sentait ses muscles s'échauffer tout au long de cette course effrénée et sa respiration se faire plus erratique. Lorsqu'il vit qu'après avoir couru sur plusieurs centaines de mètres, la jeune femme s'arrêta brusquement, il en fit de même, son corps continuant cependant à petites foulées. Il se stoppa devant la fontaine de la grande place, les paumes sur les genoux. Il prit quelques secondes pour reprendre son souffle, son dos s'arquant et s'abaissant inlassablement. Intérieurement, il maudissait ces bandits sur au moins quinze générations – il espérait que quelqu'un leur rende la monnaie de leur pièce, un beau jour. Ils ne mériteraient que ça. Il rangea brusquement les quelques denrées entre ses doigts dans son sac en toile qu'il laissa retomber sur le sol.

______Finalement, il se redressa, l'air perdu. La jeune femme était visiblement dans le même état que lui, bien qu'elle semblait tenir la cadence bien plus facilement ; elle n'avait même pas l'air essoufflée. Il avisa quelques secondes la main qu'elle posa sur son épaule avant de planter son regard dans le sien. Happé par l'adrénaline et le visage de celle qui se présentait sous le nom d'Hayame Atsumi, il réussit qu'à baffouiller un merci « merci » incertain.

____________« ...Aditya. Je ne sais pas ce que vous faisiez dans cette ruelle, mais le moins que l'on puisse dire c'est que vous êtes arrivée au bon moment. »

______Et puis il réalisa quelque chose, maintenant que ses idées redevenaient claires. Elle était chûnin ; quant à son aspect fantomatique de plus tôt, et le fait qu'il avait été expulsé, qu'elle ait parlé de son intervention brutale... cela signifiait qu'elle avait très certainement eu recours à une technique pour se dissimuler. En tout cas, la réactivité de la jeune femme l'impressionnait.

______Néanmoins, quelque chose le tracassait. Il n'avait jamais eu à être dans ce genre de situation par le passé ; il ne savait même pas quoi lui dire. Mais ce dont il était certain, c'est qu'il lui était redevable. Il lâcha un rire gêné, son regard rencontrant le sol quelques secondes. Tout cela le mettait mal à l'aise.

____________« Désolé, je ne sais pas trop quoi dire, ni comment vous remercier. Ça n'est pas tout les jours que quelqu'un vous empêche d'être agressé. Mais... », il observa son baluchon, un temps, avant de le soulever légèrement. « Le temple Seidou n'est pas loin d'ici. Ça n'est pas grand chose, mais je pourrais au moins vous offrir de quoi boire ou manger, même s'il est certainement un peu tard pour cela. », glissa-t-il en observant de nouveau la noirceur de la nuit.

_________________

_




Dernière édition par Aditya le Mar 29 Jan 2019 - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi Empty
Dim 27 Jan 2019 - 15:22
Cette fuite improvisée demandait peut-être légèrement plus d'efforts que ce que la plupart des gens étaient capables de fournir, mais il était nécessaire de se mettre en sécurité au plus vite. Elle avait néanmoins prit soin de ne pas emprunter ses itinéraires habituels, à savoir toits, murs, et parfois lignes électriques.

Effectivement peu secouée par cette course, l'énergétique blonde sentait néanmoins son corps encore affaibli par la convalescence la supplier de se calmer. Mais elle était comme ça. Il n'y avait aucun facteur qui s'opposait à ce qu'elle agisse. Elle était sous couvert de dissimulation et pouvait profiter pleinement de l'effet de surprise. Néanmoins, il était vrai qu'elle devait se ménager, cela ne faisait que quelques temps seulement qu'elle sortait de l’hôpital, et les médecins avaient été formels, chaque utilisation de son chakra ralentissait toujours un peu plus sa guérison.

« Enchantée Aditya. Tu as eu de la chance en réalité, je cherchais simplement un coin calme pour me relaxer par cette température agréable, et j'ai entendu l'altercation démarrer depuis le toit où j'étais perchée ... » dit-elle avec un petit rire, s'asseyant sur le bord de la fontaine en croisant les jambes.

Elle remarqua la confusion du jeune homme, et ne pouvait que comprendre ce qu'il ressentait. Le sang froid dont Atsumi faisait preuve était avant tout le fruit d'une exposition très régulière à des situations de stress intense au cour de ses missions. Les sueurs froides restent, la peur aussi, mais les pensées finissent par ne plus se laisser paralyser par cette dernière. Malgré tout ce qui se passait, l'espionne était désormais en mesure de conserver une rationalité exemplaire, et c'est précisément ce qui se dégageait d'elle.

« Je ne suis que ravie d'avoir pu porter assistance à un de mes concitoyens Kirijins. Quel genre de kunoichi aurais-je été si je n'avais pas agi ? Tu es légèrement blessé d'ailleurs, j'étais bien trop loin pour arriver avant que son coup ne s'abatte, ce qui explique la brutalité de l'intervention ! » déclara-t-elle, toute aussi souriante.

L'invitation à se rendre à un lieu tel que le temple Seidou ne faisait que la ravir d'avantage, en plus de confirmer ses suppositions quant à l'affiliation du jeune homme à un groupe religieux.

« C'est un lieu que je n'ai jamais eu l'occasion de visiter et qui m’intéresse. Par ailleurs, on ne refuse jamais un thé, peu importe l'heure. Je vous suis ! » dit-elle en se levant, prête à lui emboîter le pas, les mains liées derrière le dos.

Spoiler:
 

_________________
Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Aditya
Aditya

Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi Empty
Lun 28 Jan 2019 - 8:10
______Aditya guida la jeune femme sur le chemin du temple Seidou qui laissait progressivement place à une route pavée où poussaient librement quelques mauvaises herbes, signe que l’on sortait des sentiers battus du village. Bientôt, le torii en argile rouge se dévoila sous leurs yeux, les caillons qui étaient rattachés aux cordelettes à ses extrémités ne produisant qu’un son faible ; tant mieux, car si le vent n’était pas de la partie, cela signifiait que la nuit serait claire ce soir.

______Le bâtiment en lui-même semblait délabré de l’extérieur, fissures et lierres apparents sur sa surface. Relativement haut, sa construction était découpée en deux étages, chacun disposant d’un petit rebord de toit au-dessus du plancher, légèrement recourbé vers le haut. Les tuiles, néanmoins, semblaient en parfait état et convenablement agencées pour ne laisser passer aucune goute de pluie. Un bassin purificateur se trouvait à la gauche du temple lorsqu’on lui faisait face, dans un renforcement du mur. Une sorte de louche en bois reposait sur son flanc de pierre, prêt à l’utilisation – comme chaque soir, Aditya avait prit soin d’avancer le travail des moines en s’occupant des préoccupations matérielles. Une large porte cloisonnée de papier leur faisait face.

______Le jeune homme s’en rapprocha, levant le presque-verrou après avoir adressé une très courte prière aux diverses divinités auquel ce temple était dédié – connu pour ses idoles sans visage, il permettait à tout à chacun de venir prier son dieu sans se retrouver bridé par des représentations physiques de quelque entité que ce soit à l’intérieur. Aditya jeta un coup d’œil à sa comparse, brièvement pour s’assurer qu’elle le suivait bel et bien avant d’ouvrir une seconde cloison similaire qui suivait la première, à l’opposé d’un couloir.

______La première chose qui pouvait frapper Atsumi en mettant le pied dans cette salle fut indubitablement l’odeur boisée de l’encens qui brûlait depuis maintenant plus d’une heure, depuis qu’Aditya avait quitté les lieux. Néanmoins, elle n’était ni trop forte pur être désagréable au nez ni pas assez pour que sa senteur embaume les lieux de manière discrète.

______Habituellement dotée d’un siège unique, la petite table qui ornait la salle principale du temple s’en retrouva pourvu d’un deuxième que le blond glissa à l’autre bout. Hormis les statues de bronze oxydées qui parcouraient le fond de la pièce et les divers artefacts et peintures de calligraphie qui servaient aux murs d’apparat, aucune décoration superflue n’était présente. Il invita la jeune femme à s’asseoir et à se mettre à l’aise d’un geste de la main, se dirigeant vers une sorte de commode entourée de deux placards courts.

______D’un geste méthodique et marqué par l’habitude, il en ressortit une théière en terre cuite et deux verres entourés d’une épaisse couche d’osier vert, permettant à quiconque de ne pas se brûler les doigts s’il souhaitait boire quelque chose de chaud. Son regard se perdit dans la préparation du thé alors qu’il retirait le couvercle de la théière, disposant le tout sur un petit plateau en bois.

____________« Vous avez des préférences particulières ? », demanda-t-il sans se retourner dans sa direction parlant bien évidemment de thé.

_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi Empty
Mar 29 Jan 2019 - 23:19
Toute souriante et intriguée, la jeune femme regardait tranquillement autour d'elle, s'attardant sur chaque détail qu'elle découvrait de ce nouvel environnement.

Elle fut agréablement surprise par la sérénité et le calme qui se dégageait de l'endroit, bien qu'au final il ne fallait pas en attendre moins de moines. Elle s'arrêta à quelque reprises pour mieux observer tantot quelque chose qui avait retenu son attention tantot pour admirer une statue, en demandant poliment de bien vouloir l'excuser à chaque fois.

Ils arrivèrent néanmoins assez vite dans le temple en lui même, Aditya effectua d'ailleurs un geste discret avant de pénétrer dans l'édifice. Était-ce un genre de tradition ? Dans le doute, Atsumi reproduisit le geste du mieux qu'elle pouvait avant de suivre son hôte en silence.

Comme à chaque fois qu'elle arrivait dans un endroit qu'elle ne connaissait pas, l'odeur fut en effet la première chose qui frappa Atsumi. Un parfum qui lui rappelait le peu d'édifices religieux qu'elle a eu l'occasion de visiter. Plutôt sympa, bien que franchement pas son genre.

Sans trop de gêne, la blonde commença à observer la pièce en profondeur, se baladant doucement en longeant les murs. Lorsqu'elle fut invitée à s'asseoir, elle prit place en prononçant un discret « Merci. » tandis que son hôte s'attelait à la préparation du thé, non sans lui demander son avis quant à la saveur.

« Je ne bois habituellement que du thé vert, ajoutez dont ce que vous préférez s'il vous plaît. » dit-elle poliment.

Les bonnes manières et le savoir vivre d'Atsumi ressortaient particulièrement lorsqu'elle se trouvait dans un lieu nouveau. Bien qu'elle ne fut pas intimidée, elle se sentait en dehors de sa zone de confort, ce qui provoquait un certain renfermement chez elle. Elle semblait légèrement moins accessible et légère qu'avant.

« Je dois bien dire que l'endroit me plaît beaucoup. Ce temple est certes, modeste, mais l’atmosphère reposante qui s'en dégage est appréciable. Depuis combien de temps vis-tu ici ? »

_________________
Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Aditya
Aditya

Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi Empty
Mer 30 Jan 2019 - 14:12
______Aditya hocha la tête imperceptiblement, glissant quelques cuillères de poudre matcha dans l’eau bouillante que contenait la théière. Il salua mentalement les goûts de sa comparse ; les thés verts, en plus d’être bourrés de qualités diverses pour le corps et l’esprit, étaient certainement les plus parfumés. Après quelques instants, il revint vers elle, laissant glisser le plateau sur la petite table principale. Il disposa pour tout deux un verre sous un petit morceau de tissu qui empêchait la table d’être marquée par la chaleur de ce qu’ils contenaient. Le jeune homme ne remplit pas tout de suite les récipients ; la poudre n’avait pas encore eu le temps de se diluer et l’eau de s’imprégner de ses senteurs.

______Il releva un regard intrigué vers elle lorsqu’elle lui demanda quelques précisions sur sa présence ici.

____________« Depuis mon arrivée au village, il y a quelques semaines tout au plus. A l’époque je n’avais pas encore prévu de me lancer dans l’étude des arts ninjas. », il laissa un sourire discret se dessiner sur ses lèvres. Non, ça, il ne s’y serait jamais attendu. « Avant ça, j’ai beaucoup voyagé par-delà le monde pour échouer dans le village de la brume, que ce soit au pays du Vent ou à celui de la Terre. »

______Aditya porta la main à la théière, en retirant le couvre-chef pour remuer encore un peu le contenu. Il remplit par la suite leurs deux verres de thé, laissant la légère vapeur qui s’en échappait s’évanouir dans les airs.

____________« Quant à vous, je suppose qu’étant donné votre grade au sein du village, cela fait bien longtemps que vous êtes ici. Peut-être même y êtes-vous née ? »

______Il laissa sa question en suspend pendant quelques minutes, avisant Atsumi d'un regard étonnement curieux.


_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi Empty
Mer 30 Jan 2019 - 21:13
Laissant tranquillement le thé refroidir, elle regarda son interlocuteur en écoutant sa question avec attention, sentant les effluves du thé vert envahir la pièce et remuant des souvenirs liés à sa tendre enfance. Tous les soirs, après le service, ses parents buvaient un thé avec elle avant de nettoyer le restaurant.

« Tu peux me tutoyer tu sais, nous avons probablement pratiquement le même âge. En réalité, cela fait maintenant 6 ans. J'ai emménagé au village dès mes 18 ans pour me former en tant que Kunoichi, au grand désespoir de mes parents. Il y a eu très peu de shinobis récemment dans l'histoire de notre famille, mais aucun n'a survécu assez longtemps pour que je puisse le connaître. » dit-elle, une pointe de regret dans la voix.

« Mais je ne m'en sors pas si mal ! Pas vrai ? Même si je suis bien souvent sur des missions à risque, je ne pourrais faire autre chose pour rien au monde. »

Et c'était vrai. Elle était véritablement tombée amoureuse de l'infiltration et du renseignement en général. Quoi de mieux qu'un contexte géopolitique comme l'actuel pour exercer correctement ? Avec l’essoufflement de l’expansionnisme et une branche politique de plus en plus présente, Atsumi ne manquerait jamais de travail.

Elle approcha la tasse de ses lèvres, et huma l'odeur avant d'en boire une gorgée, un peu chaude. Son palais reconnu évidemment le goût du thé vert, bien que légèrement différent de ce qu'elle avait l'habitude de boire. Eh oui, pour conserver son thé dans un thermos lors d'une mission longue durée, il fallait utiliser des ingrédients un peu plus rudimentaires.

« Délicieux » glissa-t-elle entre deux gorgée.

« Toi qui n'a vraisemblablement pas connu cela auparavant dans ta vie sur les routes, comment trouves tu la vie des temples ? Tu entretiens de bons rapports avec les moines d'ici ? Et les règles ne sont pas trop strictes ?» demanda-t-elle.

Quelques questions à la fois, bien qu'elle en avait probablement une centaine en tête. L'idée n'était pas non plus de noyer son hôte sous les interrogations.

« Tu as des projets pour le futur ? Tu comptes vivre ici toute ta vie ? »


_________________
Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Aditya
Aditya

Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi Empty
Jeu 31 Jan 2019 - 12:55
____________« J’ai toujours pris l’habitude de vouvoyer mes pairs, pardonne-moi. », dit-il en déclinant un sourire poli, écoutant attentivement ses confessions suite à sa question de plus tôt.

______Ainsi, la jeune femme avait pu se familiariser avec le village depuis six ans, accompagnée de ses parents. Et étonnement, elle ne venait pas d’une longue lignée de dignitaires shinobi, au contraire de l’image qu’il s’était fait d’elle ; c’était sûrement son manque de connaissance à ce sujet qui l’avait poussé à considérer toute personne talentueuse dans ce domaine comme quelqu’un de fondamentalement entrainé depuis sa naissance. Sur ce point, ils étaient presque similaires ; et même, elle montrait à Aditya que plusieurs années de travail pouvaient aisément compenser un enseignement dans l’enfance. Pour lui qui n’était ninja que depuis quelques semaines, c’était un intense soulagement d’entendre cela. Néanmoins il n’en montra aucune preuve, buvant son thé avec une indifférence singulière comme à son habitude. Il capta le regarde de la demoiselle lorsque cette dernière posa une question rhétorique. Il n’y avait nul doute là-dessus.

______Bien qu’elle prit une pause dans sa prise de parole, Aditya comprit qu’elle était impatiente d’apprendre tout ce qu’elle pouvait sur lui, étant donné la myriade de questions qu’elle lui posa par la suite. Il y répondit avec un calme des plus plat, modérant chacun de ses mots.

____________« Il y avait bien un temple, à Hayashi – mon village natal – mais comparé à celui-ci, il était laissé à la dérive et inhabité, si bien que les enfants l’utilisaient pour jouer ou se conter des histoires effrayantes. D’ailleurs, ces légendes de croque-mitaine arrangeaient bien leurs parents. », il reposa sa tasse, laissant ses doigts s’aventurer quelques secondes sur la couverture rêche que formait l’osier, réfléchissant. « Quant aux moines, leur hospitalité est exemplaire. Bien que je n’aie aucune raison de rester ici sans officier à proprement parlé dans le temple, ils ont accepté de m’accueillir et de me laisser m’occuper de la restauration d’objets, entre autres. »

______Il laissa le silence s’imposer un instant, le regard perdu vers la porte de la cour intérieure, à l’opposée de celle qu’ils avaient pris pour entrer, réfléchissant à sa dernière question. La moindre des choses que l’on eut pu dire, c’est qu’elle lui avait posé une colle. Il n’avait jamais prévu, ni même considéré l’idée de s’installer définitivement dans un pays qui n’était pas le sien, aussi loin de ses souvenirs et des fantômes du passé qui l’habitaient. Sans s’en rendre compte, il souffla un « Je n’en sais rien » éprit par ses réminiscences avant de réaliser la chose, et de lui répondre plus proprement.

____________« Je n’en sais rien. Je n’ai jamais considéré ce village comme un terminal, mais je n’ai pas non plus quelque part où aller, si ce n’est retourner à Hayashi. », il glissa de nouveau son regard vers Atsumi. « Tu veux savoir autre chose ? », dit-il en ne laissant aucune once d’ennui percer sa voix.


_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi Empty
Sam 2 Fév 2019 - 1:14
Satisfaite, elle posa simplement sa tasse désormais vide. Le jeune homme avait répondu à ses questions sans se braquer. Peut-être était-ce lié au fait qu'il se sentait redevable ? Elle ne l’espérait pas.

Elle avait apprit à la fois beaucoup et très peu sur le jeune homme, mais c'était suffisant. Ce genin allait probablement se retrouver placé dans un équipe d'un de ses collègues, si ce n'était pas déjà fait. Ils allaient être amenés à se revoir, elle en était sûre.

« Non, je sais tout ce que je veux savoir à présent … pour le moment. » dit-elle, avec un large sourire, plongeant ses yeux bleus dans le regard du jeune homme.

A noter que le genin n'avait pas réellement eu la curiosité de lui retourner toutes ses questions. Elle ne percevait pas cela d'un mauvais œil, cela relevait d'avantage de la politesse ou la timidité.

A vrai dire, la fatigue pointait enfin le bout de son nez, le rituel du thé étant passé, il était dorénavant presque impératif de récupérer. Et elle n'allait pas abuser de l'hospitalité du shinobi à une heure si avancée de la nuit.

« En vérité, je commence même à m'assoupir. Une dame doit avant tout écouter son corps si elle veut qu'il lui rende bien. Je vais prendre congé, le thé était excellent, il me tarde d'en boire à nouveau » dit-elle en s'inclinant légèrement.

La blonde se donnait des manières qu'elle n'avait pas toujours, mais elle comptait sur l'esprit assidu d'Aditya pour comprendre la partie d'humour qui se cachait derrière la phrase.

Elle se leva donc, et replaça correctement les différentes lanières de cuir et sacoches accrochées un peu partout sur son corps. On sentait bien dans son comportement qu'il était inutile de la raccompagner. Cela aurait été de toute façon bien cocasse au regard de la situation qui l’avait amenée ici.

« A bientôt Aditya » dit-elle avec un grand sourire en disparaissant dans l'obscurité, laissant son parfum fruité flotter dans la pièce quelques secondes avant qu'il s'évanouisse à son tour.

Eh oui, la blonde soignait ses entrées comme ses sorties.

_________________
Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Aditya
Aditya

Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi Empty
Sam 2 Fév 2019 - 10:20
______Il fut un moment déstabilisé par le regard de la jeune femme ; il était si perçant qu’il avait l’impression qu’elle pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert. Malheureusement, les pages de son histoire étaient fermement scellées, et il faudrait encore bien des soirées pour celles-ci pour n’espérer en lever que le premier verrou.

______ « Pour le moment », hein… ? Il redressa toute son attention sur la demoiselle après s’être brièvement perdu dans ses pensées lorsqu’elle se redressa, lui intimant qu’elle se devait de se reposer désormais. Il capta la brève trace d’humour qui parsemait son discours, cela lui ravissant un petit sourire. Lorsqu’il la vit se lever, il voulut en faire de même, avant de rapidement comprendre que sa nouvelle connaissance n’en avait nullement besoin. Néanmoins, par soucis de politesse, il se redressa à son tour sans pour autant se diriger vers la sortie.

______Son regard glissa un instant sur les diverses capsules retenues par des lanières de cuir un peu partout autour de son corps ; à quoi pouvaient-elles bien lui servir ? Si les quelques lanternes éclairant l’extérieur du temple les gratifiaient d’une chaude lumière, la couleur des contenus demeurait pour lui un mystère. Il supposa néanmoins qu’il s’agissait de… remèdes ? Du moins il espérait que ça n’était pas leur opposé, des poisons, auquel cas la jeune femme aurait plus d’un tour dans son sac que ce qu’il n’avait pensé au départ.

____________« Atsumi. », dit-il simplement, mais néanmoins assez chaleureusement pour que la jeune femme comprenne qu'il s'agissait d'une salutation, et qu'étant donné ses paroles précédentes, c'était bien ce à quoi elle aspirait.

______Bientôt, la seule compagnie qu'il put apprécier fut le silence qu'elle laissa derrière elle, et les effluves de son parfum. Il déclina un petit sourire en ramassant les deux tasses vides. Décidément, cette soirée fut riche en rebondissements.


TERMINÉ.


_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Le reflet d'une lame — ft.Hayame Atsumi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: