Soutenez le forum !
1234
Partagez

Balade nocturne [Ichiryu]

Yasei Zeref
Yasei Zeref

Balade nocturne [Ichiryu] Empty
Jeu 24 Jan 2019 - 13:54
Dans la vie, il y a ces moments où on décide de se laisser aller, ne pas contrôler ce que l'on fait, juste voguer. Je ne fais jamais ça, personnellement. Je n'ai pas vraiment de période où je ne me contrôle pas, même mes instincts primaires en tant que loup ne réussissent pas à prendre le pas sur moi. Il m'arrive de chasser cela dit, mais c'est plus un choix qu'une nécessité. En revanche, me balader sous ma forme canine est une chose que j'apprécie particulièrement. La nuit tombée, lorsque je ne veux pas rentrer à la maison, voir la tête de mes parents, et que même ma sœur est fatigante, je préfère voguer discrètement dans les rues du village. J'ai appris à connaitre les endroits les moins fréquentés pour ne pas risquer de croiser quiconque, je n'ai pas envie de créer du tumulte ou de risquer de me faire prendre pour cible, se serait juste chiant. Il y a bien eu quelques fois où j'ai effrayé des passants, mais ils ne m'avaient pas vraiment vu, au pire ils ont cru avoir des visions, ou à un chien. Il ne m'est donc jamais arrivé de me faire voir, totalement.

Ce soir, je me balade dans les ruelles sombres, une patte après l'autre, je ne croise personne. Parfois je vois un chat, je lui cours après à pleine vitesse, il croit m'échapper en grimpant un mur, je grimpe le même mur ce qui l'effraie. Lorsque je suis à portée pour refermer mes crocs sur sa nuque, je m'arrête, pas mécontent de lui avoir filé une telle frayeur. Lorsque je rencontre un chien, on se fixe, mes yeux rouges dans ses yeux noirs, quelques grognements, une approche légère, puis la race inférieure finit par s'en aller, comprenant la différence entre lui et moi. Cela fait une heure que je me déplacer dans les endroits déserts, je décide d'aller sur un toit pour avoir une vue d'ensemble, mais arrivé là-haut, je peux voir la lune, si belle, si ronde. Mon regard se perd dedans, mon poil est hérissé, je ne peux réprimer un hurlement bien sonore, probablement audible dans une majeure partie du village... Reprenant mes esprits, je décide de m'éloigner d'ici, de peur que des shinobi n'aient été alerté par mon cri et ne cherchent à tuer l'animal sauvage responsable : moi.

Dans ma précipitation, je ne me fie pas du tout à mon odorat et je ne m'aperçois pas que des gens s'étaient aventurés juste en bas, si bien que je me retrouve nez à nez avec eux. Il est facile de comprendre que voir un loup noir avec des yeux rouge sang vous tomber juste devant n'est pas rassurant. Ils ne bougent plus, le regard horrifié, ils reculent lentement, puis finissent par pousser des cris et s'enfuir. Pas question de les laisser balancer cela, il faut les rassurer, leur expliquer qu'ils n'ont rien à craindre, mais comment ? Je leur lance un :


"Attendez, vous n'avez rien à craindre, je ne suis pas un anima sauvage !"

Ma voix... est différente, un peu, et pour tout dire pas très rassurante. Ils crient de plus belle, courent plus vite. Je pourrais les rattraper, mais je fais quoi ensuite ? Difficile de les rattraper sans les blesser, et reprendre ma forme humaine leur laisserait le temps de me distancer, surtout qu'ils pourraient penser à se séparer... Je ne peux que poursuivre ce cliché de l'animal sauvage qui court après des personnes innocentes...




_________________
Balade nocturne [Ichiryu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hyôsa Ichiryû
Hyôsa Ichiryû

Balade nocturne [Ichiryu] Empty
Jeu 24 Jan 2019 - 22:26
La lune venait nimbé le village de son voile astrale et protecteur. Une nuit sans étoile où seule la lumière lunaire irradiait les cieux... Une nuit propice à la méditation, sans aucun doute. Percher sur les hauteurs d’un des toits d’une bâtisse assez grande, notre assimilateur était en pleine réflexion. Plonger au sein de sa psyché, il méditait au sujet du Bushido. La poursuite de la guerre ne raffermissait que le corps des hommes, tandis que celle de la sagesse renforce à la fois le corps mais aussi et surtout l’esprit. Nul ne pourrait se targuer d’être un samouraï s’il ne possède point une volonté de fer et par extension un esprit solide et stable.

Tandis que son esprit se faisait balloter par de nombreuses maximes qu’il tentait de comprendre et de décrypter, un hurlement vint briser le calme spatiale des lieux. Il n’y avait pas besoin d’être un expert de la faune pour se rendre compte qu’il s’agissait d’un loup. C’était assez étrange qu’une telle créature rode si près du village mais après tout... Tous méritaient de sejoutner en ce lieu.

Son regard se referma, laissant de coté cet hurlement pour se reconcentrer sur quelque chose de plus propice à la maturation de son esprit. Le flot infinie des apprentissages de ses maîtres spirituels commençaient à la noyé, quelle sensation formidable que d’être dorloter par un tel flux. Cependant le destin ne semblait pas de cet avis là.

Quelques minutes après ce fameux hurlement, ce fut plusieurs personnes qui prirent leur jambes à leurs cous, criant à s’en déchirer les poumons, visiblement horrifier par quelque chose. Le regard de notre assimilateur s’ouvrit donc pour s’ancrer en contre-bas, au niveau des rues serpentant par ci et là. Une troupe d’homme était pourchassé par un loup aux pupilles rougeoyante et a la carrure imposante. S’il n’agissait pas, ce dernier se ferait soit tué par la Kenpei soit il se repaitra des civils innocents. Sa vision du Bushido offrait toujours une seconde chance aux âmes esseulées. À défaut de prendre son âme, l’assimilateur guidera la bête en dehors des murs de la cité.

Son corps se projeta du haut de la tour pour s’écraser avec une certaine force quelques mètres plus loin, se plaçant de ce fait entre le loup et ses proies pour ainsi couper la course poursuite infernale de l’entité. Ses deux mains se tendirent en direction de l’animal. Aucune inimité ne pouvait être visible sur son visage. Son mouvement n’avait que pour intention de stoppé la bête en lui sommetant de s’arrêter. La parole, ici, n’avait pas lieu d’être... Ce n’était qu’un animal.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5343-flocon-de-neige-100
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Balade nocturne [Ichiryu] Empty
Ven 25 Jan 2019 - 23:36
Course effrénée, les passants terrorisés, je vais être dévoilé si je ne fais rien... Mais quel est le problème au fond ? Si on me dit quelque chose, je n'aurai qu'à faire l'ignorant, peu de monde sait pour mon Yasei, je ne crains pas vraiment grand chose, et même dans ce cas, peut être simplement une remontrance, je n'ai tué personne. Mais tout ceci est interrompu bien vite, lorsque ce qui ressemble très fortement à un shinobi s'écrase devant moi. Pas le choix, je m'arrête net, en faisant un petit bond sur le côté. S'il avait été là pour le tuer, alors il aurait au moins attaqué une première fois. Mais il semble plutôt patienter, espère-t-il raisonner un animal sauvage ? Je fais des allers-retours dans la largeur de la rue, fixant cette fausse proie, car je ne compte pas l'attaquer. En fait, ces mouvements sont une façon pour moi de faire durer la situation, n'ayant pas envie de lui parler en particulier. Un brun, une carrure assez basique, il porte cela dit un sabre, le genre d'armes que je n'apprécie pas beaucoup, très contraignant pour un combattant tel que moi, surtout sous cette apparence. Je le fixe droits dans les yeux, de mes prunelles écarlates, et je me décide enfin à dire quelque chose, je n'ai pas le choix, il ne faut pas que ça dégénère.

"Je ne suis pas un animal sauvage, malgré ce que mon apparence dénote. Je suis un Yasei, et un ninja, comme toi."

Pour associer les paroles aux mots, mon corps commence à se déformer, mes poils raccourcissent, ma truffe disparait, mes oreilles changent, ma queue s'en va, et je finis par redevenir un humain normal. Du haut de mon mètre soixante-dix, avec ma crinière noire, je fixe mon vis à vis de mon regard rouge sang. Mon air est comme à son habitude : blasé, aucun sourire, aucune expression sur mon visage. Je me tiens là, face à lui, et je lui lance une phrase, me sentant obligé de lui donner certaines explications.


"Je n'avais pas d'intentions hostiles, j'essaie d'éviter les gens quand je suis sous cette forme... Mais je me suis retrouvé en face d'eux et j'essayais simplement de les rassurer..."

Il est évident que je n'y suis pas parvenu, et devoir m'expliquer m'agace énormément, mais trop tard pour les rattraper et maintenant je dois juste réussir à me débarrasser de lui... Quelle histoire.




_________________
Balade nocturne [Ichiryu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hyôsa Ichiryû
Hyôsa Ichiryû

Balade nocturne [Ichiryu] Empty
Sam 26 Jan 2019 - 10:30
L’entité épiait notre jeune assimilateur, comme s’il n’attendait qu’un faux pas de sa part. Le serein était d’un calme rare, ses mains n’avaient aucunement la volonté de fondre sur les bases de la relique familiale dans l’optique de scinder ce loup en innombrable morceaux. La nuit, si belle, ne prêtait pas à un acte de barbarie de la sorte.

Aussi étrange que cela puisse paraître, la gueule du loup s’ouvrît soudainement, non pas pour hurler à la mort, mais bien pour libérer de ces cordes vocales des mots parfaitement compréhensible, tout ce qu’il y a de plus humain. Ichiryû était totalement intrigué, d’autant plus que l’être se disait être un shinobi, un homme tout comme notre glaçon. Sans même atteindre un retour, le Yasei. Accompagna ses paroles d’un acte qui pourrait en traumatisé plus d’un. Un loup-garou, une malédiction ? Voir un don héréditaire ? Cela était surprenant, notre assimilateur n’en revenait pas c’était la première fois qu’il voyait un tel tour de magie un sourire se dessina entre ses joues tandis que son regard se voulait bien plus pétillant, la candeur d’un enfant face a un jouet qu’il venait tout juste de découvrir.

— Enchanté, Hyôsa Ichiryû. Cette apparence animale... Est-ce un don héréditaire ?

La question se voulait pertinente pour notre héros. Il ne connaissait pas l’ensemble des capacités aussi diverses que variées évoluant de par le monde. Le loup-garou ne se fit pas atteindre pour expliquer les raisons d’un tel comportement qui ne se voulait en aucun cas ponctué par une envie malsaine ou lugubre... L’erreur est humaine, une course poursuite sous cette forme était une maladresse difficilement explicable mais Ichiryû n’était ni juge ni bourreau.

— Je comprend, c’est tout à fait louable, n’en doute pas. D’ailleurs, tu as bien fait d’être tomber sur moi, nul ne sait comment d’autres Shinobis aurait pu réagir face à une telle scène. Mais il faut quand même avouer que la situation pousse a la maladresse.

Notre Candide avait quelque mal à appréhender son comparse. Ce dernier ne renvoyait que désintéressement total et froid. Tout en restant polie et courtois, l’Hyôsa, ne sachant pas comment se comporter avec un telle personne, n’avait pas pour vocation de le retenir plus longtemps. Il était libre de s’en allé... Sauf s’il avait d’autre idée derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5343-flocon-de-neige-100
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Balade nocturne [Ichiryu] Empty
Dim 27 Jan 2019 - 1:20
Hyôsa Ichiryû, son nom de clan ne m'est pas inconnu. Il est resté ancré dans l'histoire de Kiri et ce n'est pas une surprise, car un ancien Mizukage a porté ce nom, Hyôsa Hakyo, notamment connu pour sa politique très militariste. Les histoires concernant sa disparition ne me sont pas clairement connues, mais je connais le principal. En bref, il fait partie du même clan, ses capacités sont liées à la glace, mais je n'en sais pas plus. Il me demande ensuite si c'est un don héréditaire... Mes parents n'ont jamais été ninjas, toujours qu'un couple de libraires inutile, pas capables de se rendre utiles en dehors de cela... Non, rien d'héréditaire.

"On appelle cela un Yasei, c'est une forme de métamorphose ... Je suis né avec ça, personne dans ma famille n'est comme moi..."

Honnêteté, je suis obligé d'en faire preuve, en fait je n'ai jamais été malhonnête ou menteur, je ne parle juste pas aux gens mais cela ne m'empêche pas de dire la vérité quand je me décide à parler aux gens. Il tente de me rassurer en me disant que ce que j'ai essayé de faire est louable, et aussi que beaucoup de ninjas m'auraient attaqué et que j'ai de la chance d'être tombé sur lui. Mon visage ne bouge pas, pas d'air de remerciement, de gratitude quelconque. Je sais déjà ça, je n'aurai pas à me battre, c'est une bonne chose.

"Je vois, alors effectivement j'ai de la chance. Mais que fais-tu ici à une heure si tardive ? C'est une aubaine d'être tombé sur toi... Au fait, je m'appelle Kurayami Zeref..."

Je bouillonne de rage, je me sens obligé de parler avec cet homme pour ne pas éveiller de soupçons, et je n'aime pas ça, parler. Cela dit, j'ai lu tellement de livres que je sais comment m'adresser aux autres, une chance parce que ce n'est pas une expérience dans le domaine qui me le permet. En bref, je pense échanger avec lui encore un peu avant de prétexter quelque chose pour partir, jouer un rôle me débecte aussi...




_________________
Balade nocturne [Ichiryu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hyôsa Ichiryû
Hyôsa Ichiryû

Balade nocturne [Ichiryu] Empty
Lun 28 Jan 2019 - 9:18
Notre héros national écoutait avec intention les propos de son comparse qui semblait soudainement bien plus ouvert a la discussion... Ichiryû était secrètement intrigué, tout cela n’était peut être qu’une simple façade, juste que le Yasei n’avait pas la capacité propice pour clore leur discussion sous réserve d’une honte ou d’un introvertisme exacerbé ? La raison aurait pu être bien plus simple, Zeref, en manque d’opportunité de communiquer se serait reclus sur lui même et ne savait pas géré comme il se devait une discussion - ce qui pouvait expliqué la course poursuite d’une certaine manière.

— Une forme de métamorphose dis-tu, c’est surprenant. J’imagine que tu ne peux te transformer qu’en simple loup ? En cette nuit, j’ai appris quelque chose de nouveau, je te dois ainsi une faveur ou plutôt, je pourrai te rendre l’appareil, un jour, si l’envie te viens. Qu’en dis-tu ?

Créer des liens. Avancer dans un futur mystérieux aux cotés de camarades fidèles, Ichiryû savait pertinemment que c’était la meilleur façon d’agir pour durer dans le temps. Seul, on va vite, mais à plusieurs, on va bien plus loin que l’on n’aurait jamais pu l’imaginé. La tentative était à peine voilée, notre assimilateur n’avait que faire de cacher la vérité, d’autant plus quand elle était si belle, si éclatante. Et puis... au pire des cas, il ne ressortirait qu’avec un simple refus.

— La nuit est propice à la méditation ainsi qu’à la rétrospection. En tant que disciple samouraï, le Bushido me pousse à agir de la sorte pour continuellement avancer sans craindre de stagner dans cette vie. J’imagine que tu pratiques toi aussi ce genre de bien-fait d’où ton hurlement ? À moins que je ne me trompe et que cela soit pour une tout autre raison... Tel que se repaître de paysan.

Un sourire d’une bienveillance rare se forma dans le creux de ses joues. Il n’y avait qu’une tentative - légèrement maladroite - d’adoucissement de l’ambiance dans les propos de notre assimilateur. La boutade était assez compréhensible, même pour un loup-garou, et ne servait pas a blessé son homologue.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5343-flocon-de-neige-100
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Balade nocturne [Ichiryu] Empty
Lun 28 Jan 2019 - 15:21
Je ne sais pas dans quoi je me suis embarqué, mais il semble que je sois tombé sur quelqu'un d'anormalement... droit. Aucun jugement, une compréhension directe de la situation et une crédulité étonnante. Il était soit incroyablement stupide, soit vraiment très perspicace. Mais comme je dis la vérité, je ne peux pas vraiment savoir duquel il s'agit. Quoi qu'il en soit, il est maintenant temps pour moi de m'esquiver comme l'éternel asocial que je suis ... Enfin, malheureusement, Ichiryû n'a pas fini, il me fait même un genre de proposition, qui entre dans le cadre du peu de choses que je peux accepter du commun des mortels. En réalité, je n'ai pas envie de tenir compagnie à qui que ce soit, quel que soit le motif, mais dernièrement j'ai trouvé en moi la volonté de devenir puissant, car mon niveau actuel ne me permet pas d'accomplir mes objectifs. Cela me force à coopérer avec des personnes que je n'ai même pas envie de considérer. Ainsi, le Hyôsa est bien tombé, en cette nuit noire.

"D'après mon expérience, tous les Yasei ne possèdent qu'un animal dont ils peuvent prendre la forme... Et pour ta proposition ..."

Eh bien, je suis déjà pas à l'aise pour parler aux gens, mais ... faire une demande explicite, suite à une autre demande... Je me lance tout de même.

"Pourquoi pas nous entrainer ensemble un jour... Je n'ai jamais eu l'occasion d'affronter un Samouraï, et s'aider mutuellement à devenir plus fort ne peut être qu'intéressant pour notre village."

Toute cette tirade m'arrache une petite grimace, montrant bien que je déteste parler, mais au moins c'est dit et le reste dépend de lui. Mais la suite des propos du jeune homme me titille un peu, il a touché un point sensible... Heureusement que je ne suis pas du genre à m'énerver facilement... Je lui répond alors tout simplement...


"Les Yasei, une fois transformés, ont une tendance à adopter inconsciemment certains traits de leur forme animale. je n'ai pas fait ça sciemment."

Manger, même des animaux, sous ma forme animale, n'est pas une chose que je fais...




_________________
Balade nocturne [Ichiryu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hyôsa Ichiryû
Hyôsa Ichiryû

Balade nocturne [Ichiryu] Empty
Mar 29 Jan 2019 - 8:36
Dès que le metamorphe ouvrait la bouche, notre assimilateur écoutait avec grand intérêt les propos de son interlocuteur. Pourtant, Ichiryû n’avait pas - encore - le contrôle du temps en cs2 et la nuit ne cessait de continuer à suivre son cours. Il ne pouvait resté indéfiniment ici bien que la compagnie glaciale de l’homme loup ne lui était pas dérangeante si ce dernier n’était pas capable de clore cette discussion, ce sera lui qui prendra les commandes et fera le premier pas.

— Kurayami Zeref. Ta rencontre fut agréablement intéressante. Mais, malheureusement, je ne vais pouvoir rester plus longtemps... La méditation m’interpelle tel un aimant attirant le fer. Je ne peux me permettre de ne... Cependant, je ne te cache pas que l’envie de te revoir est bien présente, j’ai une dette en quelque sorte.

Un simple haussement d’épaule suivit d’un intense sourire destiné au Yasei. Cet être profondément solitaire méritait d’avoir des nakama digne de lui, Ichiryû pourrait sans doute rentrer dans son cercle privé d’ami - ou non. La bienveillance et compassion du Bushido surpassait allègrement toute idées noires après tout.

— Tu pourras me retrouver au Grand Dojo, de jour comme de nuit. Je m’entraîne et passe le plus clair de mon temps là-bas. Porte toi bien fier homme-loup et surtout, la prochaine fois, n’oublie pas les conséquences que tes actes pourraient engendré... Mais je n’ai pas de soucis à me faire !

Une fois l’échange orale entre les deux Shinobis et les salutations faites - de chaque coté - notre assimilateur s’éclipsera dans l’optique de parfaire sa nuitée en s’entrainant toujours plus à l’art de la méditation.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5343-flocon-de-neige-100
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Balade nocturne [Ichiryu] Empty
Mer 30 Jan 2019 - 15:54
L'acceptation, pour moi, est impossible. Je ne parle pas d'introspection ou de travail sur moi quelconque, mais du fait d'autoriser d'autres personnes à pénétrer mon espace vital, que ça soit en terme de gestes, de contacts, mais aussi en terme de paroles. Cela dit, au départ j'avais parlé dans l'optique de ne pas paraître suspect, puis j'ai complètement oublié le pourquoi, et j'ai donné des réponses, sans m'en rendre compte. Cela me dérange un peu, mais il faut dire qu'il a piqué ma curiosité, ce type peu banal. Je suis méfiant, tout de même, car je le suis toujours. Il y en a eu, des personnes qui ont piqué mon intérêt, mais je m'en lasse assez vite, en général. Enfin, comme je passe mon temps à les ignorer, mes semblables humains, pourquoi ne pas essayer à nouveau de voir si celui-ci a un quelconque intérêt ? Mais quoi qu'il en soit, ce soir n'est pas le bon soir pour le tester. Le Hyôsa semble aussi pressé de se séparer de moi que je le suis de me séparer du monde. Avec toute la politesse dont il était capable, le samouraï s'excusa de partir, mais au fond cela m'arrangeait, car d'une certaine manière, je pouvais partir sans avoir à me demander s'il allait faire quoi que ce soit à propos de ce qu'il avait vu.


"Ne pense pas avoir une dette envers moi, je n'ai rien fait de particulier."

Il me parle ensuite du grand Dojo, endroit que je ne fréquente pas, après tout, je suis plutôt quelqu'un qui aime l'extérieur, les grandes plaines, et m'enfermer ne m'arrange guère, en général. Cela dit, comme j'ai envie de tester ses capacités et de voir s'il peut m'aider dans ma quête de puissance, je ne peux qu'accepter, ça, et bien sûr les autres interrogations que j'avais.


"Je te rejoindrai, lorsque j'aurai envie de tester tes capacités, et affronter ton sabre."

Nous nous sommes ensuite séparés, et de mon côté, alors que je prends la direction de la demeure familiale, je me dis que j'ai fait une rencontre assez particulière, ce soir. Une personne qui peut éventuellement changer ma perception de Kiri, ou renforcer mon aversion pour l'espèce humaine...



_________________
Balade nocturne [Ichiryu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref

Balade nocturne [Ichiryu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: