Soutenez le forum !
1234
Partagez

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū

Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Ven 25 Jan 2019 - 20:18
Ça y est, le jour de sa visite au quartier du clan Kaguya pointait le bout de son nez. Notre jeune kunoichi était parée, tant sur le plan créatif que combattif. La veille, elle avait passé la fin de sa journée de repos à renflouer ses provisions, en faisant quelques courses dans la rue mercantile près de son domicile. Elle en avait d'ailleurs profité pour laisser sa lettre en les mains d'un porteur, qui, elle espérait, avait accompli sa tâche en temps et en heure. La tigresse voua sa matinée à la cuisine, afin de ne pas se présenter les mains vides. Même chez les nomades, et surtout chez eux, il était de coutume de ramener au moins quelque chose à se mettre sous la dent, puisque son hôte lui ouvrait sa porte.

***

L'heure du rendez-vous approchait à grands pas, lorsque Reikan foula les pavés de la rue menant au quartier. La jolie brune pressa le pas, s'approchant de la première maisonnette du repère des enfants de l'os. Depuis sa dernière rencontre avec Sesshū, sa façon de s'habiller était devenue plus attitrée, bien que des résidus ancestraux ne cédaient pas à cette tentation de banalité. Comme à sa récurrente habitude, ses parures de tête ornaient sa crinière ébène, et ses lobes d'oreilles portaient ses boucles d'oreilles en forme de magatama. Une simple combinaison noire, tout aussi pratique que confortable, l'habillait des épaules jusqu'aux chevilles. Quant à sa chevelure, elle s'était contentée d'une tresse en épis très élégante, bien qu'elle n'ait voulu que gommer l'aspect gênant de sa longue chevelure, en conditions d'entraînement. Au sein de sa svelte et harmonieuse silhouette, seul un panier à l'allure champêtre faisait tâche. Il était rare que Reikan s'encombre d'une telle bricole, mais pourtant, elle y avait cédé. J'espère que ça lui plaira... Enfin, sage comme il est, il reconnaîtra sûrement mon effort.

Elle fût extirpée de ses pensées dès l'instant où elle se retrouva sur le seuil de l'entrée du quartier. Parmi les membres du clan qui y vadrouillaient, dont l'intégralité possédait des cheveux si nivéens, la jolie brune se sentait quelque peu adventice. Loin d'être intimidée par ce sentiment, qu'elle avait l'habitude de côtoyer, elle pénétra dans le domaine. L'atmosphère des lieux était plutôt chaleureuse, infligeant une coupure nette avec le décor habituel de Kiri. Pour la première fois depuis son arrivée dans le village, Reikan savoura l'atmosphère et le cadre de l'endroit, plutôt idylliques. Elle se faufila d'un pas indécis entre les maisons plutôt imposantes, admirant le secteur avec un œil d'esthète. Dans l'espoir de reconnaître le visage de Sesshū parmi ses pairs, elle s'efforça de ne pas dévisager chaque individu croisant sa route.



_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Ven 25 Jan 2019 - 22:28
www

Ce fut au tout dernier moment que Sesshū se rendit compte de l'effet de ce rendez-vous amical. La lecture de cette lettre, à la calligraphie si particulière, avait certes arraché un sourire à son flegme ; mais l'éternelle attente de l'arrivée de la jeune femme fustigeait son sang-froid lambeau par lambeau. Un poids ancrait son cœur au sol. Ses entrailles se nouèrent, par peur de sortir de leur zone de confort. Le Kaguya n'était pas devin ; et malgré l'innocence tacite de cette journée, l'homme craignait ce qui allait suivre.

— Tu vas bien, Sesshū ? Tu as l'air d'avoir vu un fantôme.

La voix de Jikô le happa de ses songes. L'augure secoua la tête de gauche à droite, confus, mais rassura aussitôt son voisin en dodelinant de la tête. Il prit alors une grande inspiration ; et fit du mieux qu'il pût pour se vider l'esprit de ces pensées conflictuelles.

Hélas, lorsqu'il posa ses yeux sur la chevelure de Yasei Reikan déambulant dans les rues du domaine Kaguya, tous ses efforts s'émiettèrent soudain au néant.

— Hey, Sesshū. Mire un peu ce qui arrive !

Comment ne pas la remarquer ? se susurra l'augure à lui-même pour ne pas vendre la mèche – bien qu'il eût suffi d'un seul coup d’œil pour lire à travers lui.

— On devrait peut-être l'aider. Elle a l'air perdue...
Jikô... ? Tu pourrais... ?
— Hm ?
Nous laisser.
— Comment ça ?
Tous les deux, j'entends.
— Est-ce que... oh. Je voiiiiis. Ergo le rendez-vous que tu m'as fait annuler !
Ça reste entre nous ?
— Je ne te gêne pas plus que ça. Va, grand garçon !

Se levant de la tribune cintrant la demeure de Sesshū, Jikô abandonna son frère d'os à une solitude éphémère, se frayant innocemment un chemin en direction de la fameuse jeune femme, l'air de rien, jusqu'à la saluer de la tête en passant devant elle pour inspecter les traits de son visage – curieux du comportement de son voisin.

Alors, l'augure se leva de sa modeste terrasse, et fit un pas vers son amie. Nul doute qu'à cette distance, Yasei Reikan allait le reconnaître entre mille Kaguya.

_________________

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Sam 26 Jan 2019 - 0:43
N'osant pas demander la localisation de la demeure de Sesshū à ses confrères - et puis, bien trop débrouillarde pour le faire -, Reikan continua sa route. De toute évidence, le lieu et les personnes le composant étaient bien trop paisibles pour qu'elle vienne ébranler ce calme marmoréen. En bazardant les environs du regard, elle fit une halte à sa route, puisque coupée par le dénommé Jikô. Se sentant inspectée d'un peu trop près, sa seule réaction fut celle d'hausser un sourcil, avant de le suivre d'un œil sceptique pendant qu'il s'éloignait. Quelque chose ne cloche pas chez moi, ou bien...? L'expression dubitative qui imbibait le minois de la demoiselle brune s'estompa, dès l'instant où elle retourna la tête sur le côté.
[invisible_edit]
Déjà prête à reprendre la route, elle se figea toutefois sur place, alors que des bruits de pas s'immisçant sur les graviers avaient attiré son attention. Ses yeux arpentèrent la silhouette en approche, de bas en haut, avant de se clouer sur son visage. Ce n'est pas trop tôt. Dès qu'elle eut reconnu son ami, un sourire gracieux vint s'esquisser sur ses lèvres charnues, fortement marquées par l'arc de cupidon. Elle inclina l'échine vers l'avant, en guise de salutations, avant de la redresser dans la seconde qui suivit. Tenant d'une main son panier, elle se caressa l'arrière de la tête avec l'autre, d'un air embarrassé.

« Bonjour Sesshū. Je ne vous cache pas, j'ai eu un peu de mal à vous trouver... »

Son regard furtif divagua en direction de l'entrée de sa demeure, ne pouvant s'empêcher d'entrer dans son intimité, de nature un peu trop curieuse. Néanmoins, elle ne fit qu'admirer l'architecture des bâtisses du domaine, dont celle de son ami. Cette rêverie psychique s'interrompit d'elle-même, à l'instant où Reikan se souvint de son présent. Sa main portant le panier s'étendait vers Sesshū. Ce dernier, recouvert d'un fin tissu oriental pour protéger son contenu de l'extérieur, était présenté au Kaguya comme un cadeau.

« C'est pour l'accueil. »


_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Mar 17 Déc 2019 - 20:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Sam 26 Jan 2019 - 13:18
www

Ne sachant pas où se mettre, ni où en était leur trop jeune relation, Sesshū rendit les salutations de sa consœur d’une révérence maladroite. Une partie de lui aurait aimé la prendre dans ses bras, dans l'instant ; mais aurait-il ainsi foncé droit dans un mur ?

Maintenant, vous connaissez le chemin, répondit-il posément, les mains jointes entres elles pour les occuper. Vous pourrez aller et venir selon votre envie.

Suivant le regard de la métamorphe, le regard de l'augure capta l'entrée de sa demeure. Outre le fait que celle-ci était son repaire, son refuge, son nid, sa tanière, l'architecture Kaguya demeurait singulière. Tandis que les maisons personnelles jouaient souvent sur la simplicité, composées du strict minimum, à savoir de coffres de rangement, d'un long braséro central et d'un lit ; les bâtiments communs, quant à eux, condensaient toute la vie active du domaine. Ainsi, à des plages d'heures fixes, les frères et sœurs de l'os se donnaient rendez-vous sous le toit des cuisines, par exemple. Tout le monde travaillait pour tout le monde. Bien qu'il ne s'agissait pas de travail, mais de partage des tâches.

Soudain, comme sauvée de ses pensées, la métamorphe tendit son panier à l'augure. Une étoffe somptueuse épousait les formes de celui-ci, nouée par deux fois, à la manière d'un cadeau. Sesshū ne put réprimer la sincérité de son sourire, qu'il offrit sans laisse à la jeune femme. Le Kaguya n'avait pas eu le luxe de s'habituer à ce genre de gestes.

Il ne fallait pas...

La réponse était certes banale – mais rien d'autre ne lui vînt en tête.

Hésitant un court instant, une force invisible l'empêchant de déglutir, Sesshū se résolut enfin à avancer d'un pas. Il effleura les mains de Reikan... pour les saisir brièvement.

Merci beaucoup. Je l'accepte avec plaisir.

Le Kaguya libéra aussitôt son hôte de cette étreinte imposée. Alors, d'un signe de la tête, qui se voulait être la transition de ces retrouvailles maladroites avec la raison de la présence de son amie, il se dirigea vers le seuil de chez lui, son panier en mains.

Laissez-moi vous débarrasser.

L'intérieur de la bâtisse était semblable à l'accoutrement Kaguya : modeste. Le long bâtiment, rectangulaire, frappait de par son espace vide. Après avoir promené son regard sur le braséro central parcourant la pièce sur toute sa longueur, on pouvait remarquer, en effet, des coffres de rangement en bois, ornés d'ivoire, sur lesquels étaient posées des fourrures diverses. Ainsi, lorsque Sesshū proposa à son invité de s'asseoir, il désigna l'un de ces meubles hétéroclites, près du feu. Le reste était décoré de peaux, d'étoffes, de trophées, de babioles ; et au fond de l'unique pièce, un épais rideau semblait faire la séparation avec une chambre, les contours d'un lit se dessinant dans l'embrasure.

Désolé, je manque à mon devoir d'hôte. Voulez-vous boire quelque chose ?

_________________

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Sam 26 Jan 2019 - 15:13
La nature méfiante qui imprégnait de façon constante Reikan semblait s'évaporer peu à peu, dès l'instant où elle fut en compagnie de son ami. Elle laissa ses mains se faire saisir par Sesshū sans riposter, ce qui était une aubaine. Quel malheureux aurait pensé pouvoir toucher à un seul de ses cheveux sans en subir les conséquences? Cette passivité témoignait avec certitude la confiance amicale qui s'établissait entre les deux apprentis de la voie shinobi. Son emprise abandonna la poignée en osier du panier, qui était désormais entre les mains du Kaguya. Si, il le fallait. Hors de question que je sois reçue de la sorte et que je vienne bredouille.

« Ravie que ceci vous enchante, c'était le but. »

Lorsque Sesshū entreprit de tourner les talons vers le seuil de son antre, la jeune femme lui emboita directement le pas. Bien qu'elle prit le temps d'observer d'un œil soucieux du détail l'ensemble de la demeure, elle peina à ne pas trop en faire, histoire de n'occasionner aucune gêne à son hôte. Elle adressa un regard béat aux peaux de bêtes qui ornaient les meubles, plutôt apaisée par cette aura familière - ce n'est pas comme si sa famille n'était pas aussi sauvage que ces peaux, tout compte fait. Son attention glissa au fond de la pièce, avant de s'en détourner aussitôt, dès l'instant où elle démêla l'ombre d'un lit derrière la nébuleuse toile qui le dissimulait. Ses songes furent avortés lorsqu'elle fut invitée à s'asseoir près du feu, invitation à laquelle elle acquiesça évidemment. Elle s'installa face à Sesshū, détachant son regard du décor pour le planter dans le sien. Elle rétorqua aux excuses - qui n'avaient pas lieu d'être - de ce dernier, d'une voix aussi claire que ferme.

« Si vous avez du thé... je pense que ça ira à la perfection avec ce que je vous ai ramené, surtout après un effort. »

Un sourire malicieux vint imbiber sa mine, comme à son habitude. C'était à se demander si elle n'espérait pas que son ami ait la curiosité de s'intéresser au contenu du berceau en pousses de saule. Au cas où il aurait cédé à cette tentation, le contenu du panier se résumait à une dizaine de taiyaki (たい焼き, litt: dorade cuite) encore chauds, sorte de biscuits-poissons en pâte à gaufre, fourrés à divers arômes. Reikan affectionnait particulièrement ces gâteaux, non pas seulement pour leur goût exquis - sans se vanter, elle n'était pas une amatrice dans le domaine culinaire -, mais aussi pour leur forme plutôt originale et alléchante.

présent

Pendant ce temps, et plus qu'attirée par les cuirs de bêtes et les formations d'ivoire, la jolie brune contempla l'héritage décoratif de l'intérieur de son ami. Vraisemblablement, ces ornements lui rappelaient ses traditions honorables, que certains pouvaient qualifier de trop... sauvageonnes. Elle ne put s'empêcher de complimenter Sesshū à ce sujet.

« Je dois dire que vous avez vraiment bon goût. J'ignorais que le clan Kaguya disposait d'ailleurs de tels apparats. »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Dim 27 Jan 2019 - 0:28
www

Une fois son appréhension apaisée, Sesshū se sentit fondre dans une ambiance mielleuse, confortable, familière, saine – comme s’il avait eu l’habitude de converser avec la métamorphe depuis des lunes, chaque semaine, même jour, même heure.

Notre clan a une sinistre réputation. Et nous la méritons. Mais d'aucuns ne peuvent chercher la violence sans s'enticher de son équivalent de répit. Bien que vous ne partagiez pas cette vision des choses, les Kaguya ont toujours été sédentaires. Nos effets se transmettent ainsi par héritage. Et croyez-le ou non, nous excellons en ivoirerie !

Lorsque la jeune femme lui demanda du thé, ou du moins une infusion, il accepta à cœur joie. C'était l'occasion de partager un autre pan de la culture clanique. Ainsi, il se retourna vers un coffre derrière lui pour soulever son capot. D’innombrables sacs fermés, hermétiques, ceints d’une ficelle pour conserver au mieux leurs feuilles, graines, et plantes séchées, y étaient disposés ci et là, parfois l’un sur l’autre, jusqu’à remplir le coffre à ras bord. Des kanjis avaient été brodées à même l’étoffe afin de faciliter le choix de ces herbes aromatiques lorsque l’envie prenait au Kaguya de s’approprier leurs vertus.

L'augure extirpa trois maigres bourses hors du lot.

Me faites-vous confiance ? Je pense que cette préparation vous siéra.

L'augure déverrouilla un second coffre, juxtaposé au premier, et sortit tout le matériel nécessaire pour la confection de leur potion. Dépliant une fourrure de lapin près de la métamorphe, aux pieds du braséro, il y installa une bouilloire, un mortier, et un pilon.

Thé noir, pavot à opium, et mandragore. Dosé de manière à nous donner des forces pour notre duel – si notre proposition tient toujours. Mais en attendant...

De manière à avoir accès au panier, et à pouvoir mirer le visage de Reikan à la lueur jaune-orangée des flammes, Sesshū s'installa à ses côtés. Le Kaguya saisit le cadeau à deux mains, puis, délassant les nœuds du paquet d'une prise délicate, put enfin contempler l'offrande de son amie. De succulents taiyaki attendaient d'être dévorées.

S'il y en fourrés à l'anko, je crains de devoir vous présenter à mes frères.

Le visage de Sesshū rayonnait d'insouciance et de complicité. Ce jour-là, lorsqu'il eut laissé la jeune femme passer le seuil de sa porte, une barrière était tombée ; et ses muscles détendus, de concert avec le teint rose de ses joues soulevées par l'entrain, n'arrivaient pas à cacher cela. Peut-être le Kaguya avait-il voulu dicter sa phrase comme une plaisanterie bienveillante ; mais la vérité n'était pas très tombée loin du pot.

Je vais puiser de l'eau un instant. Nous feriez-vous l'honneur d'attiser les flammes ?

_________________

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Dim 27 Jan 2019 - 2:53
L'impétuosité des flammes du feu de la demeure faisait rage dans les pupilles si froides de Reikan, qui fixait l'âtre braisée. Les flammèches intenses du foyer offraient un spectacle innommable dans son regard exalté, dansant à la surface de ses yeux, au rythme de l'incinération. Je vous crois, Sesshū-san. Extirpée de son mirage flamboyant, elle releva le menton vers ce dernier, pour observer ses faits et gestes. Sa tête se pencha automatiquement sur le côté, adoptant une mimique digne d'un félin chassant cette proie que l'on appelait la curiosité. Ce coffre renfermait bien des trésors, et cela intriguait sans détour notre chère tigresse. Au cours de ses voyages, s'encombrer de telles bricoles était un luxe. Elle ne jurait que par les traditions authentiques, presque intemporelles, et par l'utilité des choses. Son regard dubitatif balaya les bourses détenues par son hôte, alors qu'elle apporta une réponse à sa question.

« ...J'imagine que je peux. »

Elle lui accorda un petit sourire, avant de s'intéresser - du moins, par un contact visuel - à la confection de ce qui allait être leur élixir de combat. Elle acquiesça d'un hochement de tête, pour lui intimer que la proposition était toujours d'actualité. Sa satisfaction ne put que grandir lorsqu'il prit la peine de déballer son présent, avant de faire face à sa remarque. Elle ne put que ramener le dos d'une de ses mains contre sa bouche, pour étouffer un rire.

« Je doute que je puisse complaire avec brio l'appétit de toute une fratrie, sans vous offenser. »

Elle lui adressa un regard du coin de l’œil, lorsqu'il lui sollicita son aide pour la gestion du feu. Dès le départ de son ami vers la source d'eau, Reikan contempla un instant les dernières braises étincelantes, triturées entre les tons orangés et bleutés. Sur le point de se relever, elle empoigna d'une main ferme l'un des serviteurs de cheminée, afin de démantibuler les les tisons restants encore brûlants. Ni une ni deux, elle abandonna le tisonnier là où elle l'avait emprunté, engendrant un bruit sourd de métal. Sans attendre et sans broncher, elle se décida à empoigner une grosse bûche de sa main dominante. La bûche fut délaissée sur les cendres, alimentant l'ultime lueur ardente du bûcher, qui vint à se tortiller.

La restauration du feu allait de paire avec l'humeur de Reikan, qui sentait comme une reviviscence imminente en elle, celle de la soif de combat. Dans le silence, qui n'autorisait que les crépitements naissant entre la bûche et la flamme, elle se contenta de rester stoïque face à la renaissance de l'incandescence, phénomène à la fois si commun et si surnaturel, dans l'attente du retour de son hôte. Le peu de pierreries et de parures précieuses qui habillaient sa chevelure brillaient de mille feux, reflétant la lumière ignescente.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Lun 28 Jan 2019 - 12:40
www

Sesshū revint enfin dans l’enceinte de sa demeure, un seau d’eau claire dans une main, puisée dans l’une des sources du village. Par chance, peu de gens s’affairaient à utiliser la puits ; ainsi le Kaguya ne s’était pas absenté très longtemps. Passant le seuil de sa porte, il retira ses geta, s’inclina d’une révérence pour s’excuser de cette brève entracte, et rejoignit le flanc de sa partenaire.

Vous avez ravivé avec brio la flamme de ce foyer.

Le Kaguya contempla le fruit du travail de sa consœur avec entrain. La température du feu atteignait par dix fois celle nécessaire à l’infusion des herbes aromatiques.

L’augure plongea la bouilloire dans le seau jusqu’à extinction de sa soif puis, ainsi pleine, l’immobilisa dans les flammes. Sans attendre davantage, l’augure empoigna le nécessaire mortier-pilon, et y déposa quelques graines de pavot à opium. D’un mouvement circulaire, constant, ferme, il commença à les réduire en miettes.

Cet élixir nous confiera un affûtage des sens. Le corps et l’âme combattront en symbiose contre les menaces qui les affubleront. Il suffit de se laisser… porter.

L’augure tendit soudain son matériel à la jeune femme...

Puis-je encore abuser de votre aide ?

… et s’affaira à émietter les feuilles de thé noir avec l’index et le pouce, au-dessus de sa paume creuse, ouverte vers la charpente de bois et d’os. Enfin, il les rajouta au mortier.

Ça devrait suffire.

Après avoir dégainé l’os de ses doigts hors de leur cocon d’épiderme, et ce pour ne pas se brûler en manipulant la bouilloire dévorée par le foyer, le Kaguya souleva son capot. Il récupéra le mortier en pierre des mains de la jeune femme, et vida tout son contenu dans l’eau en ébullition. Enfin, l’augure plongea sa main dans la troisième bourse pour y extirper une tige de mandragore séchée. Il la lâcha aussitôt dans l’appareil, inaltérée.

Je dois vous avouer d’être curieux quant à vos capacités, Yasei Reikan. Vous partez avec un net avantage, en connaissant les miennes. Pouvez-vous me donner un maigre indice ? Votre héritage déborde de mysticisme, de curiosités.

Sesshū saisit un biscuit-poisson hors du panier et lui arracha goulument la tête.

_________________

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Lun 28 Jan 2019 - 20:46
La songerie incandescente de Reikan fut avortée au moment où Sesshū fit son retour, portant le seau d'eau promis. Elle détacha ses pupilles de la bûche empourprée, zieutant du coin de l’œil le Kaguya, qui la complimentait sur sa réussite flambante. Son regard félin suivait constamment ses moindres faits et gestes, à l'image d'une autochtone qui découvrait les nouvelles technologies. Elle éprouvait une certaine curiosité un peu trop tentante à l'égard du Kaguya, sentiment que sa fierté vint immédiatement étouffer.

Elle jeta un coup d’œil sur son visage, ses épaules et ses bras, jusqu'à faire une fixette sur le mortier-pilon en pierre. Se laisser... porter? Une mimique féline vint transgresser la délicatesse de son visage, alors qu'elle tirait une mine douteuse. En espérant que ça n'altère pas trop mes sens dans les heures qui vont suivre... La décoction des diverses poudres aux milles vertus attrayait l'odorat de la kunoichi, qui haussa un sourcil lorsque son confrère lui tendit son matériel. Elle acquiesça d'un hochement de tête vers l'avant, arborant à nouveau un sourire accueillant. Puis, elle avança les mains sous ce dernier, pour le soutenir, en attendant qu'il finisse d'émietter les feuilles de thé noir dans le récipient.

Une fois qu'il eut terminé et qu'il eut saisi la bouilloire, elle lui rendit son ustensile, avant d'observer la scène comme un jeune félin qui observait ses aînés en pleine chasse. Elle attarda son attention sur ses phalanges en excroissances, sans pour autant montrer une once de dégoût, plutôt intriguée par ce phénomène. Face à ses interrogations, elle ne put qu'esquisser un énième sourire, cette fois-ci plutôt rusé.

« Disons que je suis plutôt... bestiale. Mais pour en savoir plus, il va vous falloir vous dépêcher de finir votre eau-de-vie, afin que nous puissions passer aux choses sérieuses. »

L'intonation de sa voix, remplie de malice, témoignait d'un mystère sans pareille qui venait profondément titiller l'appétit curieux de Sesshū. Elle se redressa sur ses jambes, écartant un bras vers son panier. Raclant le fond de ce dernier avec ses ongles raffinés, elle en extirpa un haut de kimono muni de deux lanières blanches. La jolie brune l'enfila sans attendre, recouvrant sa combinaison à dos nu noire. Elle ne tarda pas à attacher les bretelles de son nouvel habit d'entraînement, raffermissant le soutien de ses omoplates et de tous les muscles y étant rattachés. Pour s'assurer du maintien de son haut-corps, elle les noua par deux fois, avant de lancer un regard confiant à son ami.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Mar 29 Jan 2019 - 18:26
www

Sesshū évita du mieux qu’il pût la jeune femme du regard lorsqu’elle rajouta une couche de vêtements à sa tenue. Dans un énième coffre, il alla quérir deux tasses au fond décoré, et se servit d’une fourrure repliée sur elle-même pour ôter la bouilloire des flammes. À cette température, le métal eût attaquer sa peau nue sans pitié. Enfin prêt – à l’instar de la métamorphe – il se leva de son siège et invita son amie à le suivre dehors.

Notre breuvage refroidira sur le trajet.

Le Kaguya referma la porte derrière son invitée, sans la verrouiller ; et reprit enfin la route aux côtés de Yasei Reikan en direction d’un terrain d’entraînement improvisé. Le Grand Dojo avait certes l’infrastructure nécessaire pour palier aux nombreux besoins d’un shinobi, mais celui des maîtres du Shikotsumyaku, plus modeste, compensait avec les précieux conseils martiaux de ses habitués. Et puis, au vu des mœurs du clan, il y avait toujours un enfant de l'os prêt à recevoir autrui, même en plein cœur de la nuit, à l’heure où les personnes saines d'esprit dorment à poings fermés.

Le binôme arriva enfin à destination.

Sesshū ne s’attarda pas sur les détails de l’architecture devant eux, mais un néophyte ne put se montrer indifférent, que ce fut de l’engouement ou du dégoût. À côté du dojo, les guerriers Kaguya avaient installés, ou du moins érigé, des mannequin d’entraînement faits de bois… mais surtout d’os. Et pour cause, sur cette archipel aux ressources souvent limitées, il y en avait une extrêmement résistante, modulable, à portée de mains, et à profusion. Des artisans s’étaient enquit de décorer ces cibles inertes, leur confiant tantôt un visage enjolivé, tantôt une grimace de rage. En guise de plastron, des côtes entrecroisées paraient tout assaut, attachées à un rondin de bois à demi-enterré.

Il y a suffisamment de place pour nous défier ici.

Ce disant, le Kaguya s’installa aux abords d’une terrain à ciel ouvert, de cinq mètres sur cinq mètres, des structures en pierre ayant été placées ci et là pour s’y asseoir.

Je vous sers ?

_________________

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Mar 29 Jan 2019 - 21:31
Toujours aussi impénétrable au sujet de ses capacités, elle haussa les épaules en vue d'ajuster la touche finale de sa tenue. Fin prête, elle ne put qu'accepter l'invitation de Sesshū à se rendre à l'extérieur. En frôlant le panier, elle plongea sa main droite dans son fond pour y récupérer un taiyaki, fourré à la noix de coco. Avant même d'avoir passer le seuil de la porte, le malheureux était déjà à moitié avalé par la bête. Sa marche fut ponctuée par une petite pause, en attendant que son confrère verrouille sa demeure, avant de reprendre de plus belle sur les pavés. Ses pas emboitèrent ceux de son guide, qui allait sous peu devenir son adversaire. En cours de route, elle eut le luxe de terminer son grignotage en toute tranquillité.

La tigresse eut à peine le temps de fouler les premières pierres du terrain d'entraînement typiquement clanique, qu'elle afficha d'emblée un air plutôt satisfait. La vue du mannequin osseux ne la dérangeait guère et suscitait même en elle une envie plus audacieuse, plus poussée, de faire face à l'augure. En un bref coup d’œil, elle balaya la zone pour analyser les matériaux à disposition des combattants. Rien n'échappait à son regard scrupuleux, pas le moindre détail, pendant que ses talons venaient discrètement tâter la texture du sol environnant. Je suis rassurée qu'il n'ait pas opté pour un terrain clos... payer des réparations conséquentes est loin d'être l'une de mes priorités actuelles. Bien que réjouie de son choix, l'espiègle tigresse contint sa jubilation entre les murs de ses pensées, forgées par l'ataraxie.

« Si vous le dîtes. »

Reikan s'enfonça un peu plus sur le chemin de l'énigmatisme, cultivant aux portes du duel la curiosité du Kaguya. Au premier abord, et sans l'avoir déjà vu se battre, il était laborieux de deviner les facultés de la kunoichi. Qui plus est... il était encore plus ardu de croire en la bestialité d'une telle beauté. Ne s'occupant pas des arrangements de pierre pouvant servir de siège, elle se contenta de rester stoïque aux côtés de Sesshū, pendant qu'elle acquiesçait à sa proposition.

« Avec plaisir. »

Résolue à profiter de cet ultime moment avant que les hostilités ne soient lancées, Reikan prépara déjà ses papilles au goût méritoire du thé. J'espère pour lui qu'il ne se repose pas sur le fait que je me relâche avec cette eau-de-vie aux vertus presque miraculeuses... sinon, il risque d'être surpris.

« Sesshū, avant de commencer, j'aurai une requête. »

Temps de pause faisant foi, pendant lequel la jolie brune lui accorda un sourire finaud. Son regard vint plonger dans le sien, avec un air plutôt taquin, comme si elle connaissait l'augure depuis des lustres.

« Ne vous retenez surtout pas contre moi. »


_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Mer 30 Jan 2019 - 14:53
www

Ne pas se retenir. Est-ce que le maître du Shikotsumyaku était capable de faire la part des choses lorsque son sang tambourinât contre les parois de ses veines ? La jeune femme craignait certainement d’émousser le tranchant de Sesshū avec sa tendre présence mais, devant le fouet du danger, les souvenirs traumatiques de l’enfance du Kaguya le guidaient d’une poigne de fer.

Je ne comptais pas vous faire ce déshonneur, Reikan.

L’augure installa deux tasses sur le banc de pierre sur lequel la métamorphe et lui s’étaient installés, puis ôta le couvercle de la bouilloire. Un fin mécanisme, à l’intérieur du récipient, séparait le filtrat et de la concoction au moment de verser celle-ci. Malgré la température ambiante agréable de cette journée printanière, l’infusion laissa échapper un spectre au parfum de verdure. Juste assez pour envoûter leurs narines...

Mes frères et sœur veilleront à panser nos plaies si nous allons trop loin.

Et pour cause, l’Ombre du village avait donné son aval pour la création d’un hôpital géré par le clan Kaguya, réputé pour leur connaissance experte du corps humain. Sesshū lui-même avait suivi des cours, tout du long de son enfance, sur les innombrables os constituant un être, et il lui restait encore ce jour-ci des bribes de ce vocabulaire. À l’instar du corps qui n’est rien sans l’esprit ; la pratique, elle, n’était rien sans théorie.

Des enfants de l’os, curieux de la présence de la jeune femme, se rapprochèrent de leur arène privée. L’un d’eux courba l’échina d’une révérence pour saluer l’augure ; celui-ci lui rendit la pareille d’un sourire bienveillant. Complice, le Kaguya se pencha vers l’oreille de sa consœur ; emporté par les effluves de sa chevelure le temps d’une confidence intime.

Il se pourrait que nous attirions une petite audience.

Sesshū saisit enfin une première tasse de thé, et l’apporta entre les mains de son amie.

L’augure récupéra la sienne, et y trempa ses lèvres sans même sonder la température du breuvage. Comme prévu, celle-ci avait chuté durant le trajet – les deux compagnons pouvaient ainsi boire sans crainte de se brûler la langue. Alors, le Kaguya clôt ses paupières. Un tourbillon de saveurs, et d’effets plus insidieux, se délivrait dans son corps. Le repère de ses sens humains se bouleversèrent à cause du poison ingéré. Bien que plongé dans une épaisse obscurité, Sesshū se sentit virevolté ci et là, son esprit ne savant plus où donner de la tête, la moindre inspiration lui donnant l’impression de retourner le navire de son âme en pleine tempête. Et puis… il se sentit léger. Les fibres de son organisme acceptaient enfin à bras ouverts l'invasion de psychotropes.

Lorsqu'il ouvrit les yeux, il greffa aussitôt son intérêt sur le visage radieux, mirifique, surnaturelle de sa compagne. Et pour cause, après avoir condamné ses sens à la torture, l’augure en avait développé de nouveaux, comme ceux l'accompagnant au quotidien. Un calme impérieux l’habitait. La caresse du vent, les messes basses de ses confrères, sa position par rapport aux lignes telluriques, sa proprioception étendue au chakra – toute la perception que le Kaguya avait du monde venait d’être altérée en bien.

Nous sommes prêts, Yasei Reikan.

_________________

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Mer 30 Jan 2019 - 23:26
Rassurée par la réponse de l'augure, elle crayonna un sourire de satisfaction sur son visage, mêlé à une profonde malice. Celui-ci vint à s'estomper à l'instant où elle put renifler l'essence odorante plutôt envoûtante du thé. Le spectre parfumé vint faire trémousser ses papilles, tant olfactives que gustatives. Sa soif, aussi bien physique que combattive, la torturait sans que cela ne puisse se voir.

La métamorphe prit place à côté du Kaguya, s'apprêtant à savourer l’élixir de bagarre. Panser nos plaies... Ses yeux bifurquèrent sur le côté, la remarque de ce dernier lui rappelant l'habitude perpétuelle des membres de sa famille, pendant les voyages, de s'entraider et de prendre soin les uns des autres. Elle fut extirpée de ses songes à l'instant où elle aperçut quelques petites silhouettes enfantines dans les parages. Sa première réaction fut de froncer les sourcils, presque gênée de paraître aussi étrange aux yeux des membres de ce clan. Décidément... j'ai presque l'impression d'être un cirque à moi toute seule. Les traits de son visage s'apaisèrent suite à la révérence de l'un d'eux, qui avait mérité l'attention de Sesshū. Cet assagissement fut de courte durée, puisque l'augure se rapprocha d'elle pour lui intimer quelques mots.

« Une audience...? »

Elle le reluqua d'un œil pointilleux, avant de se saisir de la tasse de thé qu'il lui déléguait. La vue perçante de la tigresse vint à plonger tout droit dans la surface hypnotique du breuvage. Cet effet singulier ne put qu'attirer le bord de la tasse aux lèvres charnues de la jolie brune, qui prit son temps pour y prélever une première gorgée. Contrairement à son interlocuteur, elle ne put clore les yeux au cours de sa dégustation, savourant le bouquet de saveurs. Finalement, elle assimila sa part de thé d'une traite, pour tourner la page de ce moment de tranquillité. Apparement, Reikan n'appréciait pas le calme avant la tempête, puisqu'elle se releva aussitôt pour y couper court.

Tournant le dos à son ami de l'os, elle foula le terrain de quelques pas en vue de s'écarter. Sa longue chevelure, attachée par le bout et habillée d'une fine tresse raffinée rappelant les coutumes nomades, fut caressée par la légère brise qui venait de se soulever. Une fois positionnée, elle pivota sur ses talons pour faire face à Sesshū, qui s'était déjà relevé de son banc de pierres pour prendre place. Vraisemblablement, l'appétit du combat était partagé entre les deux amis, qui étaient voués à devenir des rivaux. Elle courba l'échine vers l'avant en guise de respect, avant de reculer un pied en arrière. La courbe de sa nuque vint contaminer sa colonne vertébrale, qui s’arqua elle aussi un tantinet vers l'avant. Reikan adopta une posture assez atypique, à l'image d'un félin qui se préparait à bondir sur sa proie. L'espiègle tigresse effectua un hôchement de tête, pour s'accorder avec Sesshū et lui faire savoir qu'elle était prête.

Voyons voir ce que tu vaux. En son for intérieur, elle se permit de le tutoyer, mais sans réellement savoir pour quelle fichue raison. Peut-être cela traduisait-il une envie de ne plus se limiter à ces simples formalités respectueuses? D'un appui de son pied droit sur le sol, Reikan s'élança vers l'augure avec rapidité, pour refermer au plus vite la distance qui l'en séparait. Ses paumes restèrent ouvertes, alors que son bassin pivota sur le côté. Une fois à proximité du Kaguya, elle décolla son pied dominant du parterre, pour l'élancer vers les côtes de ce dernier, en effectuant un vif mouvement rotatif de sa jambe déjà engagée. La vivacité et la souplesse de la métamorphe semblaient n'avoir d'égale que sa délicatesse. Néanmoins, en cas d'encaissement de la part de Sesshū, il put ressentir une force démesurée émanant de la kunoichi, qui ne se retint pas sur son premier coup.

résumé:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Mer 30 Jan 2019 - 23:59
www

Sesshū emboîta le pas de son amie pour rejoindre son côté de l’arène. Il se délaissa du haut de sa tunique et la jeta en direction du banc en pierre sur lequel ils étaient assis, en tâchant de ne percuter ni la bouilloire, ni les deux tasses vides laissées-là. Alors, il se retourna vers la jeune femme ; et répondit à sa révérence par la sienne, sereine.

La métamorphe adopta soudain une posture étrange – avant de charger. Les paumes ouvertes, ses mains crispées, le dos courbé, son corps près du sol, Sesshū crut un instant que des griffes allaient lui pousser au bout des doigts pour qu'elle lacérât le torse nu de l'augure. Mais qu’importe ce que Yasei Reikan allait tenter à distance de mêlée : le maître du Shikotsumyaku, d'un clan réputé pour ses prouesses martiales, pouvait l’arrêter.

Lors d’un mouvement de jambe de dernière minute, le Kaguya comprit la manœuvre de sa consœur : atteindre ses côtes d’un violent coup de pied, soutenu par son élan.

D’innombrables os pointus émergèrent soudain sur le corps de Sesshū. La métamorphe faillit s’empaler sur cette barrière osseuse naturelle, mais ça n’était que le premier pas d’une danse séculaire transmise de génération. Elle connaissait sûrement le nom de cette danse. Tout le monde, à Kiri, voire dans le monde, l’avait déjà entendu un jour. Celle qu’un enfant de l’os apprenait à maîtriser pour son quatrième anniversaire. Celle qu’un enfant de l’os utilisait chaque jour pendant les nombreuses années qui l’eurent séparé de sa mort. Celle que Sesshū sublimait à la perfection. Ainsi, sans laisser le moindre temps mort après sa parade, l’augure tourna sur lui-même pour mutiler son ennemi de toute part.



_________________

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Jeu 31 Jan 2019 - 20:01
Un sourire malicieux arborait encore et toujours les doux traits du visage de Reikan, alors qu'elle venait tout juste de lancer les hostilités. Quand bien même la riposte de l'augure fut soudaine et agressive, son expression ne changea pas, profondément animée par la ferveur du combat.

À l'instant où le corps de Sesshū s'hérissa soudainement de tranchantes pointes osseuses, la métamorphe vint à plisser les yeux. De par l'effet immédiat de la technique clanique, son pied droit fut tamponné par la naissance fulgurante d'une côte en pleine excroissance. La bête ramena aussitôt son pied droit au sol pour reprendre ses appuis, et former une croix avec ses avants-bras, en vue d'adopter une position défensive improvisée. Dès lors que le Kaguya tournoya sur place, Reikan encaissa les mutilations sur l'intégralité de son corps. Si j'avais osé penser que les membres du clan Kaguya étaient dotés de si bons réflexes... Elle décida d'absorber la plupart des dégâts, avant d'effectuer un retrait vers l'arrière dès qu'elle le put. Force était de constater que, quand bien même l'appel à la douleur l'alertait, elle ne bronchait pas. En à peine deux bonds, elle établît une distance de sécurité. Avant de retomber sur ses pieds, elle dégota un kunaï muni d'un parchemin explosif de sa sacoche ninja, pour l'envoyer aux pieds de l'augure. Dans l'immédiat, elle matérialisa un signe incantatoire pour engendrer son explosion, créant un nuage de fumée opaque. La jeune femme se redressa, marquée à plusieurs parties de son corps - même son joli petit minois - par les blessures du tranchant des os.

Ni une ni deux, une fois atterrie, la métamorphe enchaîna sans attendre en accumulant son chakra dans son bras dominant. Son bras droit, habituellement si raffiné et féminin, vint à se couvrir d'une épaisse fourrure tigrée de noir et de blanc. Ce dernier décupla grandement, sans pour autant contrecarrer l'élégance naturelle de la jeune femme. Cette beauté si bestiale pouvait aussi bien être admirée que crainte. Nul doute, il est dans mon intérêt de temporiser cette lutte. La rapide et puissante transformation de son membre s'acheva, se finalisant par l'apparition d'impressionnantes griffes, aussi acérées que les os de son opposant. Derechef, elle élança l'énormité qui lui servait désormais de patte vers l'avant, pour balayer l'air avec ses griffes. La puissance du coup propulsa une lame d'air fûton, qui vint éventrer la fumée environnante. Elle demeura sur ses gardes, ses yeux cherchant inlassablement la position exacte de sa cible dans la pénombre explosive, avant de renvoyer une seconde lame d'air à son encontre.



_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Ven 1 Fév 2019 - 13:08
www

La métamorphe se fit surprendre par l’arcane du maître du Shikotsumyaku, mais ne se laissa pas abattre pour autant. Dégainant un kunaï affublé d’un parchemin explosif, celui-ci fut envoyer directement dans les pieds de Sesshū. En l’espace d’un soubresaut, l’augure essaya d’esquiver le projectile – en vain. Le souffle balayait déjà tout le sable en un épais nuage opaque, et avait léché la peau à nue du Kaguya.

La fumée obstruait maintenant son champ de vision. Ce fut certainement le plan de Yasei Reikan, et comme il l’avait appris très tôt au cours d’escarmouches : la victoire appartient au guerrier menant la danse. Ainsi, il se réfugia aussitôt dans le sol, sa position celé grâce aux vestiges du parchemin explosif ; et laissa dépasser sa main du sol pour déposer un second parchemin – le sien – avant de s’immerger complètement sous l’arène.

Il ouvrit ses yeux à la double-vue pour suivre le déroulement du combat. La féline projeta une onde de chakra dans la fumée, depuis un bras droit infesté d’une quantité difforme d’énergie. Au vu de son clan, devina l'augure, ce doit être une transformation partielle.

D’un mudra de la Chèvre à une main, tandis que son adversaire essayait de mieux y voir, Sesshū activa le déclenchement de son piège. Le souffle balaya une seconde fois la poussière du sol ; le nuage de fumée avala Yasei Reikan. Celui-ci n’était qu’un leurre, mais s’il pouvait infliger des dégâts à la métamorphe, c’eût été d’une pierre deux coups.

Le Kaguya enchaîna alors sur sa riposte. Le sol sous les pieds de la femme s'affaissa, s’y embourbant, et mettant à mal ses points d’appui. L’augure profita derechef de sa proie déstabilisée pour s’approcher d’elle. Il chargea son poing droit d’une quantité phénoménale de chakra Doton, au prix d’une pigmentation assombrie de sa peau, et l’extirpa soudain du sol mouvant pour frapper violemment la métamorphe.


_________________

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Ven 1 Fév 2019 - 18:43
Reikan tiqua au moment même où sa première lame d'air vint pourfendre la fumée de l'explosion. Où est-il? Laissant tomber à l'eau son idée de réitérer son attaque, la métamorphe s'empressa de balayer la zone de son regard perçant, tandis que son bras dominant retrouvait sa forme initiale. Au sein de la fumée qu'elle venait de trancher, elle descella la présence d'une des mains de l'augure à la surface de la terre, en train de déposer un parchemin explosif.

La Yasei eut à peine le temps de fléchir les genoux pour s'expulser, que son corps fut absorbé par le souffle nébuleux de l'explosion. Elle s'en extirpa in extremis, se détachant de la fumée opaque en effectuant un bond vers l'arrière. Reprenant contact avec le sol par l'intermédiaire de ses deux pieds, elle utilisa néanmoins une de ses mains en renfort contre la terre pour atténuer son dérapage.

Davantage d'égratignures avaient contaminé le visage de la jolie brune, telles que des brûlures plutôt superficielles. Aux aguets, elle se remit aussitôt sur pieds pour avoir un champ de vision sur tout le sol environnant, bien qu'un sombre smog campait sur le terrain.

Alertée par l'affaissement de la terre sous ses pieds, Reikan sourcilla avant d'adopter une posture vouée à la stabilité. Tant bien que mal, elle maintint ses appuis, sans pour autant relâcher son attention. Dès l'instant où elle comprit le but de cette technique de modélisation terrestre, qui était l'embourbement, la métamorphe s'attela dans la seconde pour quitter à grande vitesse de sa position.

Expulsée en arrière de son plein gré pour éviter l'empêtrement, elle put apercevoir des ondulations qui s'agitaient à la surface du sol. À l'affût d'une apparition soudaine, Reikan malaxa son chakra dans la totalité de ses membres. Personne n'aurait envie de rester pourir sous terre, pas même un Kaguya en plein combat. Le corps de Sesshū refit surface comme elle l'avait anticipé, armé d'un poing enténébré. Sur-le-champ, les bras et les jambes de la bête féminine se dotèrent d'un pelage inhumain et de griffes affûtées.

Une fois la transformation aboutie, la mutante féline vint intercepter l'attaque de l'augure avec son énorme patte droite, blindée de chakra. Une onde de choc conséquente s'esclaffa sur l'arène, à cause de l'opposition puissante entre l'enfant de l'os et l'enfant du tigre.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Ven 1 Fév 2019 - 19:10
www

Le Kaguya imposait son propre rythme à la jeune femme. Usant de subterfuge et de force brute, il venait d’acculer Yasei Reikan dans ses derniers retranchements, et l’obligea à réveiller la bête intérieure qui sommeillait en elle. Il ne lui restait plus qu’à la dompter.

Sesshū replongea aussitôt sous terre – jetant un fumigène aux pieds de Reikan pendant sa descente. Une fumée opaque, violette, envahit rapidement le champ de bataille, se mêlant à la poussière soufflée de tantôt pour saturer la vue de la féline. Ainsi, les ondulations que l’augure provoquait en se déplaçant sous terre étaient dissimulées.

Le danger pouvait frapper la métamorphe de partout.

Dans une volonté de contrôler le combat, le Kaguya opéra un second assaut sous les mêmes conditions. Percevant Reikan grâce à sa double-vue, il déforma encore une fois le sol sous ses pieds ; et tendit sa main vers l’endroit où elle termina son esquive pour lui envoyer une salve de phalanges perforantes depuis le sol.


_________________

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Ven 1 Fév 2019 - 20:40
Bien que la prédatrice semblait avoir prit la qualité de proie, cela était loin de la faire déclarer forfait pour si peu. Une fois la parade utilisée, Reikan reposa les talons à terre pour constater le retrait souterrain de Sesshū. S'il croit me dompter de la sorte, il se fourre le doigt dans l’œil. Jamais je ne plierai le genoux, quand bien même il aurait l'audace de me scier les tendons. Elle pesta intérieurement, commençant presque à perdre patience à cause de son impuissance.

La métamorphe ramena sa patte droite devant son visage, lorsque son ennemi disparût dans le sol en relâchant un fumigène, pour lui brouiller la vue. Sur ses gardes, elle fronça les sourcils lorsqu'elle ressentit des vibrations sous-jacentes. Avant que ses jambes ne s'empêtrent, la tigresse en profita pour se laisser guider par ses sens et localiser la position du Kaguya. Sitôt, elle s'expatria d'un vif bond sur le côté, à une vitesse accrue, pendant que la fumée aveuglante s'estompait peu à peu.

Dans son esquive, elle prit soin de ne pas fouler le sol pour atteindre le plus vite possible l'augure. Le point d'atterrissage de son échappatoire visait tout bonnement sa cachette terrestre, et ses doutes furent confirmés lorsqu'elle reçut trois phalanges d'os qui provenait de cette dernière. Reikan se contenta d'encaisser les projectiles dans son imposante patte gauche, fronçant un sourcil sous la douleur. Remplie d'animosité et déterminée à faire décamper l'enfant de l'os, la bête vint précipité la fin de sa vive esquive sur la position tellurienne de Sesshū. Elle effectua sans attendre un coup de pied sauté, celui-ci étant également transformé, pour venir frapper la terre à son arrivée au sol, juste au-dessus de la source de chakra de son opposant. Le coup, boosté par sa forme animale, fût si puissant qu'il était capable de déloger l'augure de son repaire, en déstructurant la terre qu'il manipulait depuis bien trop longtemps.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Ven 1 Fév 2019 - 21:35
www

Lorsque la métamorphe concentra du chakra dans ses jambes, l’augure sut qu’elle allait sauter – comme il avait prévu. Hélas, le senseur n’avait pas prédit son lieu de destination, ni que la femme disposait elle-même d’un don de sensorialité.

Yasei Reikan s’éclipsa ainsi de la double-vue du Kaguya pour atterrir violemment au-dessus de la position de sa cachette, une robuste patte de tigre blanc en guise figure de proue. En l’absence d’informations sensoriels durant le saut de son ennemie, Sesshū ne put réagir à temps pour diminuer l’impact du coup. La terre se fissura de part en part. Le sol s’éventra comme en plein cataclysme. Et malgré la résistance des os du maître du Shikotsumyaku, celui-ci faillit subir un traumatisme crânien.

Le monopole du combat venait de changer de mains.

Sesshū sortit soudain de terre. Pas le temps de se laisser abattre : la métamorphe ne lui laisserait aucun répit à moins qu’il posât un genou un terre. Face à la bête, son cœur lui dictat d'aiguiser ses armes pour la vider de son sang. Mais il lui fallait d'abord revêtir une tenue adéquate pour chasser le tigre blanc.

Des os hérissèrent brusquement son corps – puis d’autres – encore et encore, jusqu’à façonner d’innombrables plaques de protection osseuse s’imbriquant d’une vitesse folle les unes avec les autres. En guise de touche finale, deux cornes démoniaques poussèrent sur le masque d’albâtre qui recouvrait alors son visage.

Bien répondu, Rei.

Au travers de la couche osseuse, la voix de Sesshū s’entendit déformée – caverneuse. Bien que l’armure avait été créée dans le premier but de rendre son porteur virtuellement invulnérable, il était certain que son apparence s’affairait à rendre le guerrier effroyable.

Le Kaguya asséna aussitôt un coup de poing renforcé vers la gueule de son adversaire – qui allait certainement être bloqué par la gigantesque patte de la métamorphe. Alors il projeta une salve de phalanges perforantes – à bout portant.


_________________

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Ven 1 Fév 2019 - 22:31
Après avoir enfin fait sortir la taupe de son satané trou, Reikan esquissa un sourire malicieux, les traits de son visage étant quelque peu tiraillée par la bestialité de sa nouvelle forme de combat. En prenant appui sur l'une des parcelles de terre qu'elle avait précédemment déstructuré, la
jeune femme s'éloigna de quelques pas pour rétablir une distance de sécurité. Ksh, je ne vais pas pouvoir tenir plus longtemps en cette forme. À la vue de la nouvelle défense squelettique de l'enfant de l'os, la kunoichi fulminait intérieurement.

Haletante, la tigresse à la fourrure monochrome était penchée vers l'avant, se serrant son bras gauche transformé avec sa patte droite - il fallait dire qu'il avait encaissé les premières phalanges de plein fouet. N'ayant que peu de temps pour reprendre son souffle, elle s'empressa d'accumuler une partie de son chakra - dont le manque commençait à se faire gravement ressentir -, dans sa patte dominante. Le bout de sa patte s'imbiba profondément de chakra fûton, alors que Reikan vint bloquer le coup de poing du Kaguya, juste devant son visage.

Une goutte de sueur teintée de rouge dégoulina d'une de ses tempes, alors qu'elle observait l'effrayante armure de son opposant. Profitant du fait qu'elle ait déjà fait appel à son chakra de nature aérienne, la jolie brune recula d'un pas vif en arrière, après avoir absorber le coup de poing. Derechef, ses griffes rétractiles sortirent de façon exubérante entre ses coussinets. À reculons, la métamorphe dressa brusquement ses deux pattes vers le haut, en encaissant au passage les trois nouvelles phalanges d'os qui vinrent transpercer le même bras. Elle se retint de lâcher un cri de douleur, lâchant à la place un grommellement de rage. D'une pierre de coup, elle se précipita pour rabattre les deux énormités qui lui servaient de membres, vers le bas. Pendant leur course à traverse le vent, les griffes relâchèrent sans la moindre hésitation deux monstrueuses lames d'air comprimé vers Sesshū, à très courte portée, afin de détruire son armure osseuse.

Épuisés par cette dernière technique, les membres de Reikan se débarrassèrent de leur fourrure animale, pour reprendre forme humaine. Les bras ballants, dont l'un dégoulinant de sang, la métamorphe tâcha tant bien que mal de rester sur ses appuis, genoux fléchis, prête à riposter s'il le fallait.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Ven 1 Fév 2019 - 23:14
www

La métamorphe faiblissait à vue d’œil. Elle essayait tant bien que mal de tenir son effroyable adversaire en respect, à distance de sécurité pour ne pas déclencher la riposte de sa Danse du Mélèze, mais le tempo du Kaguya demeurait implacable – son masque d’albâtre dissimulant pourtant un visage tiraillé par la fatigue et la douleur.

Dans un hurlement de rage, Yasei Reikan reprit le taureau par les cornes et, lors d’un ultime baroud d’honneur, tenta le tout pour tout malgré ses réserves critiques de chakra.

Assénant deux puissantes lames d’air comprimé à très courte portée de l’augure.

L’exosquelette de Sesshū explosa en morceaux. Son torse nu, lacéré, ensanglanté, réapparut devant les yeux redevenus humains de sa partenaire épuisée. L’homme saignait, mais il tint bon. Debout. Stoïque. Silencieux. Tandis que ses côtes hérissaient à nouveau son buste pour reformer des plaques d’os résistantes.

...

Le Kaguya releva sa garde. Un souffle rauque émanait depuis son épais visard. Sa respiration haletante, qu’il maîtrisait jusqu’alors, trahissait son état de faiblesse. Mais il semblait y avoir une crevasse entre l’état des deux combattants.

Je tâcherais de t’assommer.

Et pour cause, le code d'honneur de la métamorphe lui interdisait de baisser les bras.

Sesshū fonça ainsi vers le cadavre. Et après un crochet de gauche, enchaîna du droit.



_________________

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Ven 1 Fév 2019 - 23:55
La détermination qui sublimait les traits de Reikan depuis le début des hostilités, vint à subitement s'envoler. Elle avait certes été satisfaite par la lacération qu'avait causé ses deux lames d'air, mais cela ne fut que de courte durée. L'augure fit renaître moult et moult os tranchants sur la partie blessée, la recouvrant d'une plaque osseuse sans fin.

Le regard accablé, le souffle époumoné, la métamorphe recula son pied droit sur le côté, veillant à ne pas faillir. Un rappel à la raison tamponna son for intérieur, à l'instant même où Sesshū prononça ses mots. M'assommer? S'il pense... que je vais le laisser faire... Ce n'était pas que son corps qui était au bord de la rupture, mais aussi son esprit. La jeune femme avait repoussé les limites raisonnables de sa transformation, fraîchement acquise. Et puis, cette peur de l'homme violent, qu'elle avait enfoui au plus profond d'elle-même, refit surface en ces lieux, alors qu'elle s'était juré de ne plus jamais rien laisser paraître.

Une fois que le Kaguya fusa sur elle, sa respiration se coupa. Son bras gauche désormais hors-jeu, elle n'avait plus qu'une seule possibilité pour contenir l'assaut dévastateur de son ami. Bien qu'une partie d'elle, portée par la raison, aurait souhaité déclarer l'abandon face à Sesshū, sa fierté ne pouvait pas la laisser faire une chose pareille. Il était improbable, voire inconcevable, que la tigresse abandonne face à son ami, ami qui d'autant plus s'était révélé sans pitié.

Face à l'accrochage imminent, une pointe de chakra vint scintiller au bout des doigts de la féline. Une infime partie de sa réserve, désormais complètement étripée, vint recouvrir ses phalanges. Les yeux grands ouverts, elle serra brusquement les dents, pour tenter de le recevoir comme il le fallait. Elle retint le premier coup du Kaguya, laissant son bras gauche invalide en retrait, entachant davantage le sol de son sang. Sa dextre encore utilisable s'accrocha sur le poing de Sesshū. Contrainte par la raison, elle tenta de lui intimer qu'elle était à bout, mais son souffle palpitant ne put lui permettre que le strict minimum.

« Ça suff-... »

Interrompue, elle ne put qu'encaisser le second coup de poing au visage. Son échine pencha vers l'avant, malgré le fait qu'elle s'accula à rester debout, la main droite liée sur celle de son opposant, comme si c'était sa seule accroche pour ne pas vaciller. Ses cheveux retombèrent sur les côtés de son minois, désormais possédé par l'ombre, alors qu'un filet de sang perlait sur ses traits. Sonnée par le coup et sans défense, la vue de Reikan sur les jambes des deux combattants se troublait, en plus d'être imbibée par ce qui semblait être... un soupçon de larmes de colère contre elle-même?


_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū Empty
Sam 2 Fév 2019 - 0:40
www

Le sablier du temps se retourna à l’horizontal. Ses grains se figèrent en suspens. Le heurt des phalanges de Sesshū contre l’os zygomatique de sa consœur avait tiré le rideau de leur pièce brutale. Hélas, l’un des deux acteurs ne put tirer sa révérence. Ses plaies l’enfermaient dans un cercueil de douleur, et la gravité la clouait sur place. Le Kaguya avait sans doute porté un coup trop fort – ou celui de trop. Mais le serment qu’avaient juré les deux combattants avant l’escarmouche ne pouvait être rompu dans l’arène.

La modeste audience s’empressa de rejoindre la métamorphe. Le lien effilé que retenait son âme à son corps insufflait l’effroi en ces enfants de l’os. Leurs regards se jetèrent désespérément sur le flegme de Sesshū, en quête d’une marche à suivre ; mais les pensées de l’augure s’embourbaient entre fierté d’avoir respecté leur promesse, et remords d’avoir âprement violenté son amie.

Son exosquelette s’arracha en morceaux. Ses plaques de protection, successions de côtes et d’os imbriqués les uns à côté des autres, se détachèrent d’elles-mêmes pour laisser le corps du Kaguya à nu. Une couche de sang noir, séché, souillait son torse meurtri. Ses plaies béantes lui infligeaient de vives douleurs, mais il serra les dents lorsqu’il prit son amie dans ses bras.

Cette bataille était terminée.

Sesshū puisa dans ses dernières forces afin de soulever la féline. Ses frères d’os lui proposèrent leur aide, s’invitèrent à l’embrassade, insistèrent pour les accompagner jusqu’au seuil de l’hôpital Kaguya ; mais l’augure refusa. Nimbé dans un linceul de remords, il endura les plaintes de la métamorphe, qu’il transporta à l’orée du domaine clanique pour épargner le salut de leurs corps. Les quatre, cinq, dix curieux suivirent le couple de près. Si l’augure titubait contre une roche, l’un d’eux aurait accouru pour le rattraper. Mais ils n’en firent rien. Car Sesshū résista jusqu’au bout.

_________________

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969

Entre os et griffe, ft. Kaguya Sesshū

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: