Soutenez le forum !
1234
Partagez

Passion sauvage [PV Yasei Akane]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Yasei Akane
Yasei Akane

Passion sauvage [PV Yasei Akane] - Page 2 Empty
Dim 17 Fév 2019 - 12:31
Elle ne sut pas comment ses mots furent accueillis par le muet, mais n'attendait pas de réponse particulière. Elle voulait juste le lui dire, c'était tout. Lui avouer ses sentiments pour lui, et à quel point il comptait dans sa vie. L'avoir enfin contre elle après lui avoir dit tout ce qu'elle pouvait lui dire était réconfortant. Elle se sentait enfin apaisée, acceptée. À sa place. Surtout à l'endroit où ils se tenaient tous les deux, dans cette clairière qui ne trahirait jamais leurs secrets respectifs qu'ils se montraient l'un à l'autre.

Une montagne de non-dits et de choses cachées qu'ils se disaient peu à peu, avec appréhension. Et si de son côté la féline en avait enfin terminé avec ce qu'elle pouvait lui avouer – car elle cachait encore d'autres choses qu'elle espérait qu'il n'apprendrait jamais -, le vaillant chevalier d'ébène, lui, n'en avait pas fini. Elle s'écarta légèrement de lui pour l'observer et il planta ses yeux noisettes dans les siens. Avant de lui dire quelques mots à son tour. Il lui dit une phrase, sans l'écrire sur un carnet ni en lui faisant des signes. Surprise, Akane resta interdite quelques secondes en le dévisageant. Avant que son visage ne s'éclaire et qu'elle lui adresse un large sourire.


- « Saji... Tu... Tu parles ! »

Elle posa les mains sur ses joues et ses lèvres sur les siennes. Avant de se détacher de nouveau de lui, n'arrivant pas à contenir sa joie.

- « Tu parles ! C'est merveilleux. »

C'était étrange de l'entendre après autant de temps à le côtoyer. Même s'il ne s'agissait pas vraiment de sa voix, mais d'un résonnement à l'intérieur de sa tête. Une illusion, tout comme était capable de le faire Madoka. Mais tant que ça lui permettait de s'exprimer, peu importait s'il s'agissait d'une illusion ou non. Il pouvait enfin dire tout ce qu'il voulait.

Enfin ? Pourquoi maintenant ? Le sourire s'effaça, et le visage redevint plus grave, comme celui qu'elle affichait la plupart du temps. Ses mains descendirent pour se poser sur ses épaules, tandis qu'elle le dévisageait de nouveau. Malgré tout ce qu'ils venaient de partager, son éternelle méfiance refaisait surface. Et entachait ce moment de joie.


- « Depuis quand ? »

Certes, elle n'était pas la mieux placée pour reprocher à qui que ce soit de cacher ses capacités. Mais avoir une partie animale que l'interlocuteur ne connaissait pas ne l'engageait à rien. Alors que là, elle ne comptait plus les fois où elle avait discuté avec lui en lisant ses mots écrits sur un carnet, sur un morceau de papier déchiré. Elle avait aussi apprit le langage des signes pour mieux le comprendre, et il lui avait fallut de nombreuses heures d'apprentissages pour y arriver. De même lorsqu'il lui avait donné des cours d'écriture en même temps que Shitekka, pourquoi n'avait-il pas directement prit la parole plutôt que de faire intervenir un interprète ? Interprète dont elle gardait un très mauvais souvenir.

- « Et désolé de quoi ? »

De lui avoir fait passer un genre de test avant de lui montrer ses capacités ? Elle avait la désagréable impression d'avoir été roulée, et n'aimait pas ça du tout. À moins que cette faculté soit nouvelle, et qu'il n'ait tout simplement pas encore eu l'occasion de lui montrer jusqu'à présent. Après tout, elle avait déjà été témoin de sa progression fulgurante en matière de sens aiguisés. La surpassant désormais dans un domaine où elle était auparavant la meilleure. Ce ne serait pas vraiment étonnant qu'il ait réussit à développer ça aussi au fil du temps. Pourtant, elle restait méfiante, et attentive aux expressions de son visage qu'elle pouvait enfin déchiffrer.

_________________
Passion sauvage [PV Yasei Akane] - Page 2 Banakane

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 https://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 https://www.ascentofshinobi.com/u227
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Passion sauvage [PV Yasei Akane] - Page 2 Empty
Lun 18 Fév 2019 - 12:48
Il est des moments dans la vie où vous aimeriez vous trouvez ailleurs, très loin. Surtout quand vous êtes confronté à une situation gênante, où l’on vous demande de vous expliquer, parfois la vérité peut blesser, ou bien consolider une relation. Tout dépend. Mais compte tenu de la pression désormais mise sur les épaules du Nobuatsu par la Yasei, le regard perçant et accusateur de la féline lui donne l’impression que le moindre mouvement déplacé, la moindre bribe de mot risque de le condamner à une déferlante de reproches acérées ne laissant guère de porte de secours à l’homme face à sa responsabilité. Celle de lui faire comprendre pourquoi il peut maintenant parler, ou plutôt, pourquoi ne lui a-t-il pas confié plus tôt son pouvoir d’échanger par télépathie.

Une juste requête de sa partenaire un brin vexée, qui a été contrainte d’apprendre le langage des signes, feuilleter des livres. Des heures, des journées de travail, juste pour lui, dans le seul but de mieux échanger avec le muet. Certes, son pouvoir s’est manifesté dans d’étranges circonstances, alors qu’il avait eu le malheur de s’être fait servi un bol de ramen trop salé, écœurant, d’un restaurant bas de gamme dans un quartier adjacent au Grand Dojo.

Lançant son regard en direction du gérant, il se demandait comment on pouvait servir un plat aussi dégoûtant et accueillir encore des clients. Un commentaire à lui-même qui semble-t-il a fait écho dans la tête du responsable de l’établissement qui, paniqué et pris de colère, s’est tourné vers le client au comptoir alors en pleine dégustation, pour lui demander de quitter les lieux. Une coïncidence, a-t-il d’abord pensé. Mais en testant son hypothèse à plusieurs reprises, il est parvenu à la conclusion qu’il est bel et bien capable d’influencer l’esprit d’un sujet.

Tout cela sûrement n’intéresse aucunement la kunoichi, dont la question n’exige aucune circonlocution, seulement la certitude que le muet ne s’est pas joué de lui en lui laissant croire qu’il ne pouvait communiquer autrement que par les signes. Quand ? Lui demande-telle simplement. Un sourire légèrement gêné, il tire la tête en arrière comme pour doucement s’éloigner de la farouche avant qu’elle ne lui brise les doigts.

Il déglutit en se souvenant du jour où elle avait fait tomber sa colère sur lui pour l’avoir fait venir et attendre durant des heures au Cheval Aqueux, le lendemain d’une soirée trop arrosée en compagnie de Kuzan, lui écrivant un message d’urgence alors qu’il était en état d’ébriété. Que n’aurait-il aimé éviter de s’embarrasser ainsi devant elle, pour la deuxième fois.

Feindre d’être muet, lui faire croire qu’elle a seulement imaginé sa voix ? Impossible. Lui mentir non plus n’est pas une option, aussi décide-t-il juste lui dire la vérité, rien que la vérité.

« C’est-à-dire que… »

Se grattant la nuque, embêté à l’idée de devoir expliquer qu’il n’a pas vraiment trouvé le moment de lui avouer ce secret, et qu’il a déjà eu recours à la communication par la pensée à plusieurs reprises, sans qu’elle soit la première informée… Autant dire que ce rendez-vous amoureux risque de tourner au drame s’il ne fait pas preuve de discernement. Sa voix télépathique d’habitude si austère semble maintenant plus... timide à l’idée de s’exprimer, comme s’il craignait de prononcer le mot de trop, le mot qui risque d’énerver sa partenaire qui dorénavant l’attend au tournant.

« … je l’ai éveillé assez récemment. Bien après que tu aies assimilé le langage des signes. Je ne savais pas quand te le dire, ni comment. Désolé de ne pas t’en avoir parlé plus tôt, j’attendais un moment plus opportun... et spécial. » Comme lors d’un tête à tête dans une forêt. « Un rendez-vous plein de surprises n'est-ce pas? » Lance-t-il avec dérision pour détendre l'atmosphère.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

Passion sauvage [PV Yasei Akane] - Page 2 Empty
Mar 19 Fév 2019 - 0:47
Les mains sur les épaules de l'homme qu'elle aimait, la métamorphe l'observait d'un œil inquisiteur. Sans aucune colère, simplement de la méfiance et de l’inquiétude. Du moins, pour le moment. Le Nobuatsu devrait prendre soin à bien répondre s'il ne voulait pas la voir énervée, comme il en avait déjà eu – malheureusement pour lui – l'occasion. Car il avait apprit à ses dépends que si sa moitié était la plupart du temps calme, discrète et patiente, il ne valait mieux pas la mettre en rogne. Même si sa colère redescendait aussi vite qu'elle était venue.

Ce fut donc avec prudence qu'il chercha ses mots afin de bien pouvoir lui répondre. Tandis que la jeune femme attendait patiemment, observant ses mouvements. Elle fut de nouveau surprise en l'entendant dans sa tête, alors que pourtant elle s'y attendait. Et bientôt ses yeux couleur tanzanite regardèrent de nouveau amoureusement l'homme qui s'adressait à elle. Peut-être qu'il avait bien choisit ses mots. Ou bien était-ce le fait qu'elle l'entende la tutoyer, car elle avait changé d'expression à ce moment-là. Ou encore car elle ne décelait pas le moindre signe de mensonge sur son visage. Ou tout ça à la fois. Dans tous les cas, elle lui sourit tendrement et répondit à sa question.


- « Oui. Je n'arrive pas encore à réaliser. »

Et de fait, mis à part lorsqu'ils s'étaient rhabillés, elle avait toujours cherché à être en contact avec lui depuis le moment où elle avait détecté sa présence camouflée. Comme si elle voulait s'assurer qu'il soit bien réel et non pas une illusion susceptible de s'en aller.

- « Je suis contente que tu aies réussi à apprendre à t'exprimer. Ça ne m'étonne pas de toi. »

Il s’entraînait sans relâche, et elle avait déjà été témoin de ses progrès fulgurants en matière de sensorialité. Qu'il réussisse à s'éveiller au monde des illusions alors qu'il n'y était à première vue pas destiné, ne la surprenait pas vraiment. C'était tout à fait logique, bien plus que le fait de s'imaginer qu'il lui cachait ça depuis des mois. Dire qu'elle avait osé douter de lui. C'était désormais à elle de se sentir gênée.

- « J'ai cru... »

Alors qu'elle le regardait dans les yeux un peu avant, ils se faisaient maintenant fuyant. Puis elle prit son courage à deux mains et les planta de nouveau dans les siens. Mais sa voix se faisait hésitante.

- « C'est stupide. S'il y a bien quelqu'un en qui je peux avoir confiance, c'est toi. J'ai tellement l'habitude de me méfier de tout le monde... Désolée. »

Elle tourna la tête de droite à gauche, d'un air peiné. Comment avait-elle pu douter de lui, surtout après le moment qu'ils venaient de passer ensemble ? Et tous ces mois où il lui avait largement prouvé qu'elle pouvait compter sur lui ? Jamais il ne pourrait lui faire une chose pareille. Il était bien trop à cheval sur ses principes pour ça. Lui, l'ange gardien d'ébène. Elle releva de nouveau la tête vers lui, pour changer de sujet et demander tout aussi timidement :

- « J'aimerais profiter de la forêt, pendant que nous sommes là. Sous mon autre... Forme. Je n'ai pas eu l'occasion de le faire depuis que j'étais... Libre. Les seules fois où je suis sortie de Kiri, c'était toujours pour une raison précise. Et même si maintenant je suis chûnin, je ne peux toujours pas sortir seule. »

Il était le mieux placé pour savoir de quoi elle parlait. De son père qu'elle n'avait pas encore retrouvé, mais qui n'hésiterait certainement pas à la tuer s'il le pouvait. Comme il avait cherché à le faire pendant sa fuite, durant quelques années.

- « La nature à l'état sauvage me manque terriblement. »

Et elle espérait bien pouvoir en profiter avant de rentrer à Kiri. Dans cette prison géante mais pourtant sécuritaire, où elle étouffait. Cette prison grâce à qui elle avait trouvé quelqu'un qui embellissait sa vie.

_________________
Passion sauvage [PV Yasei Akane] - Page 2 Banakane

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 https://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 https://www.ascentofshinobi.com/u227
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Passion sauvage [PV Yasei Akane] - Page 2 Empty
Mer 20 Fév 2019 - 7:59
Caressant de ses prunelles noisettes le regard tantôt fuyant, tantôt amoureux de sa partenaire, il la rassure d’un sourire bienveillant remplaçant aussitôt son expression de gêne qui se crayonnait plus tôt sur son visage. Ses doutes, il les comprend tout à fait. Difficile d’entretenir une relation avec tant de secrets, surtout quand on craint que la motivation derrière procède davantage d’un manque de confiance en l’autre.

Sans demander de preuve de sa bonne foi, elle acquiesce au constat du muet, qui réalise que cette journée en plein cœur de cette forêt aux mille mystères a été l’occasion de moult révélations. Ce qui ne signifie pas pour autant que parmi les feuillages surplombant les sentiers, il n’existe pas encore un jardin dans lequel serait enterré le plus précieux et dangereux de leurs secrets.

Elle ignore, ou peut-être qu’elle se doute encore, que derrière le visage qu’elle croit démasqué, il protège de la lumière inquisitrice du jour une sombre vérité qui risquerait de compromettre la béatitude du moment, ou pire encore, les séparerait à jamais. Qu’importe, pourquoi se soucier autant du futur, quand on peut profiter et savourer le moment présent ?

Une philosophie épicurienne qui pourrait lui coûter cher sur le long terme, mais qui lui a permis de se préserver mentalement. Si elle croit que ce don de parole est venu de lui-même, elle oublie qu’elle en a été le catalyseur. Grâce à elle, il a su s’exprimer, et s’ouvrir plus facilement. Son traumatisme, sa cicatrice qu’il refuse de montrer aux autres, elle en est la seule gardienne à présent.

Maintenant qu’elle s’est délestée d’un poids, celui de sa condition animale qu’elle avait jusqu’ici jalousement caché aux yeux de ses comparses kirijins, elle peut désormais éprouver sa liberté, et enfin profiter de l’environnement idyllique dans lequel ils se sont aventurés. Elle n’entendra aucune objection de la part du muet, lequel lui accorde simplement un sourire attendri de la voir aussi enthousiaste au milieu de cette forêt grisâtre et monotone, mais dont l’air est pur et embaumé par la végétation sauvage.

Contrastant avec l’excitation de la Yasei, le visage du Nobuatsu se ferme au moment où sa partenaire part profiter de la sylve sous sa forme féline. Son regard se voile, se rappelant non seulement de cette chose qu’il n’a pas eu la témérité de lui dire, et se rappelant aussi qu’il devait assister à un rassemblement avec le reste des Sans-Visage, dans les quartiers du Kyôi, pour une mission secrète périlleuse risquant de l’occuper plusieurs jours.

Quel prétexte lui donner ? Mentir encore, pour préserver le secret scellé dans son cœur ? Vivre dans le mensonge, ou mourir par intégrité. Un homme d’ores et déjà condamné, reste à déterminer quelle pénitence est la moins pire. C’est donc à contrecœur, déchiré de l’intérieur par son amour pour elle et son sens du devoir qu’il joint les mains pour exécuter un mudrâ tandis qu’elle ne le regarde pas. Attendant le retour de sa partenaire, il l’accueille avec des paroles moins rassurantes, mais qu’il tente de mitiger avec une promesse qui ne nécessitera guère de sceau pour qu’il la tienne.

« Akane. J’ai oublié de te dire… il me faut m’absenter ces prochains jours, je ne sais pas exactement combien de temps. Pour une mission. Mais nous aurons l’occasion de nous retrouver. Très bientôt. Je te réserve une surprise pour notre prochaine rencontre, et j’espère que tu seras prête et les sens en éveil. » Annonce-t-il avec un brin de taquinerie sur la fin et en la serrant fort dans ses bras, sans qu’elle ne puisse déceler sa nervosité… avant de finalement la quitter sur un long baiser. Plein d’amertume, il s’éclipse à travers le manteau de grisaille enveloppant la futaie.

Une retraite qui sonne comme un retour à la réalité, mais bientôt il reviendrait, plus fort, plus épanoui, pour la retrouver le cœur serein, une fois que toutes les ombres voilant son esprit se seront dissipées. De la patience, la Yasei en a déjà fait preuve dans le passé, sauf qu’avec le lien affectif qui s’est tissé entre eux, il est devenu bien plus difficile de se séparer. Il ne veut pas partir, et pourtant il y est obligé.

Le bonheur que d’avoir connu une telle partenaire à ses côtés, il peut déjà se réjouir de cette longue aventure, celle-ci lui ayant permis de retrouver un semblant d’estime de lui-même, lui donnant le courage d’affronter les tribulations auxquelles il est confronté. Prisonnier de son tourment, il se sent réconforté par sa présence quintessentielle. Un combat qu’il pensait perdu d’avance… Peut-être s’est-il trompé ?

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

Passion sauvage [PV Yasei Akane] - Page 2 Empty
Dim 3 Mar 2019 - 18:44
Il ne fit aucun commentaire, ne posa aucune question suite à sa requête. Simplement une approbation muette, qui lui valut un sourire de gratitude. Et tandis qu'il veillait silencieusement sur elle, tel un ange gardien, la jeune femme partit s’épanouir dans la nature. Se sentant parfaitement en sécurité avec quelqu'un de confiance pour la protéger contre les dangers éventuels, elle pouvait se concentrer pleinement sur son environnement.

C'était donc sous sa forme finale réelle qu'elle parcourait désormais la forêt. S'imprégnant de l'odeur de la sylve, de l'humus moelleux sous ses pattes, des sons de la faune environnante et surtout de son lieu de vie naturel. Si bien que pour l'une des premières fois de sa vie, elle put en profiter pleinement, sans se soucier de ce qui pourrait bien la menacer pendant qu'elle relâchait sa garde. La panthère courut parmi les arbres, y grimpa en quelques bonds. Elle y fit même ses griffes avec reconnaissance. Délaissant son côté humain pour embrasser pleinement celui qu'elle freinait et contrôlait depuis plusieurs mois sans jamais pouvoir y arriver complètement.

Elle ne sut pas combien de temps son escapade dura, si c'était en heures ou en minutes. Mais elle s'en fichait pas mal et se contentait juste de profiter de l'instant présent. Libre d'être elle-même, pour la première fois depuis très longtemps. Car elle n'avait pas eu l'occasion de profiter de la forêt depuis qu'elle était devenue Kirijine. De longs mois à être enfermée, au sens propre comme au figuré.

La panthère finit par revenir auprès de l'homme qu'elle aimait, et reprit sa forme habituelle pour le retrouver. Sa gaieté et son bonheur apparents furent vite balayés par le visage plus fermé du sabreur. S'était-elle trop lâchée ? Aurait-elle dû se contenir ? Peut-être que finalement, il n'acceptait pas cet aspect d'elle-même, qu'elle venait entièrement de lui montrer. Bien trop heureuse de ne plus se retenir, elle n'avait pas fait attention à l'effet que ça aurait pu avoir sur celui qui venait de partager sa couche – ou plutôt, son lit d'herbes -. C'était donc de nouveau avec inquiétude qu'elle observa son visage tandis qu'il s'introduisait dans son esprit pour lui parler. Il devait s'absenter, alors qu'ils avaient prévu de passer la journée ensemble ?


- « Mais... »

Elle n'eut rien d'autre à lui dire, retenant une nouvelle fois ses mots et ses émotions. Elle ne décelait aucun signe de mensonge chez lui : il avait réellement oublié qu'il partait en mission. Sans doute bien trop prit par leur relation. Et elle ne pouvait pas s'opposer à Kiri, n'est-ce pas ? Ce qu'il avait à faire était bien plus important que de rester vadrouiller ici. Même si elle aurait largement préféré qu'il passe la journée avec elle, pour profiter plus longtemps de sa présence réconfortante à ses côtés. Mais elle devait taire ses envies, pour qu'il fasse ce qu'il avait à faire. Alors elle se laissa simplement aller dans ses bras, profitant qu'il soit là, tout contre elle. Il était l'une des rares personnes à avoir obtenu sa confiance. Sa simple présence la revigorait et il avait apprit à la connaître, savait comment l'apaiser. L'apprivoiser.

- « Je t'attendrais avec impatience. »

Un dernier échange tendre entre les deux partenaires, avant qu'il ne reparte à la vie réelle. Même si leur rendez-vous s'arrêtait plus tôt que prévu, il avait été riche en émotions et rebondissements. Malgré le fait qu'il doive partir juste après qu'ils aient consommé leur amour - qu'elle lui avait avoué, contrairement à lui - pour la première fois, elle ne lui en voulait pas. Car peu importe ce qu'il choisirait de faire par la suite, qu'il revienne vers elle ou non, elle en garderait de magnifiques souvenirs. Et chérirait ces instants passés en sa compagnie, lui qui avait embelli sa vie.

Spoiler:
 

_________________
Passion sauvage [PV Yasei Akane] - Page 2 Banakane

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 https://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 https://www.ascentofshinobi.com/u227

Passion sauvage [PV Yasei Akane]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: