Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Dîner en côte à côte | Ft. Yasei Reikan

Aller à la page : Précédent  1, 2
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Dîner en côte à côte | Ft. Yasei Reikan - Page 2 Empty
Sam 16 Fév 2019 - 17:04
[invisible_edit]


Si je pense pouvoir le battre? La Reikan si douce et si élégante fit face à ce mur, cet obstacle osseux qui l'empêchait de voir par-delà les frontières. Il était vrai, la féline ne s'était jusqu'à alors jamais, ô grand jamais fixé un objectif pareil. Les péripéties de son si long et éprouvant voyage ne lui avaient jamais permis de pousser son corps jusqu'à ses véritables limites. Elle qui s'était toujours reposée sur ses acquis, Reikan s'était ainsi contenté du peu de puissance dont elle disposait. Et de toute évidence, elle se servait d'ores et déjà parfaitement de ce brin de force, comme en témoignaient les cicatrices sur le poitrail de Sesshū.

« Je t'ai eu de très peu, la dernière fois. Qui sait, peut-être à notre prochain duel, c'est de ta bouche que ressortiront ces mots? »

Alors que l'augure compléta cette double poignée de main, la malice vint noyer les traits du minois de la métamorphe. Ses joues, ponctuées par ses éphélides si singulières, ne parvenaient pas à se défaire de cette teinte rosée. Une candidate potentielle pour... le titre d'Ombre? Elle n'avait jamais envisagé cette éventualité, puisqu'elle sous-entendait irrémédiablement la sédentarité. Elle l'avait donc automatiquement exclu de son horizon de possibilités. L'Ombre du village avait pour obligation de protéger ses habitants, et il ne devait se déplacer qu'en cas de grande nécessité. Néanmoins, le degré de puissance qui était attaché à cette fonction la séduisait et assouvissait définitivement son besoin d'omnipotence. Certes, en temps normal, l'altruisme n'allait pas nécessairement de paire avec le pouvoir. Pourtant, il fallait que la tigresse soit bien armée pour affronter le précipice de calamités l'attendant. Pour se faire, elle ne put que continuer sur cette lancée, qui s'entremêlait fatalement et intimement avec le chemin emprunté par Sesshū.

« C'est tout ce que j'espère. Avant de penser au futur qui nous attend, pensons à l'instant présent. Cette soirée m'a comblée, Sesshū. Je veux que l'on réitère ça, autant de fois qu'il le faudra, autant de fois qu'on le voudra. »

Leur étreinte manuelle semblait durer éternellement. Plutôt comblée par la tournure des choses, le cœur de l'indomptable bête battait étrangement vite. Et cela pouvait se faire ressentir rien qu'à travers ses fins doigts, qui subissaient ce pouls effréné sous la chaleur des mains de son ami.

_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Dim 2 Juin 2019 - 2:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Dîner en côte à côte | Ft. Yasei Reikan - Page 2 Empty
Sam 16 Fév 2019 - 19:00
www

Le bond entre les mots de la métamorphe eut le même effet sur le souffle de Sesshū. Son cœur manqua d’un battement ; son diaphragme se contracta en attendant la suite avec impatience. Il entrouvrit les lèvres, et par cette embrasure sortit une envie furieuse de dévorer sa muse. Par chance, seuls ses yeux s’autorisèrent ce dîner. Une approche aussi osée aurait ébranlé les compromis auxquels les tourtereaux s’alignaient. Hélas, libres de tout carcan moral, leurs hormones se fichaient éperdument de la trêve tout juste signée. Leurs deux corps continuaient de se lancer dans la bataille, jouant des mains pour gagner du terrain sur celui de l’autre, sans pour autant pouvoir s’extirper de la mêlée. Sesshū profita de ce moment élémentaire. Ce long roulement de tambours avant un baiser ; les secondes charnières où le sablier du temps se couche à l’horizontale. Alors, il ferma les yeux. Muet. Sans raccourcir la distance séparant ses lèvres de celles de Reikan. Et abandonna ses dernières défenses pour embrasser la tigresse de son chakra tentaculaire. Sans bouger d’un cil, sa présence enveloppa la femme, léchant sa peau d’une tendre sensation. Cela ne pouvait soumettre un esprit humain – ni faire pencher sa volonté d'un côté ou de l'autre de la balance. L’initiative était inoffensive. L'augure désirait simplement étirer ce doux moment jusqu'au lendemain, lorsque les premières lueurs de l'astre solaire caresseraient le domaine Kaguya – et au-delà encore. La soirée semblait terminée, et ne faisait pourtant que commencer. Jusqu'où pouvaient-ils continuer ?

_________________

Dîner en côte à côte | Ft. Yasei Reikan - Page 2 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Dîner en côte à côte | Ft. Yasei Reikan - Page 2 Empty
Sam 16 Fév 2019 - 20:56
[invisible_edit]


Chaque surface et chaque recoin du sublime portrait de Reikan était continuellement caressé par les éclats lunaires de cette nuit si spéciale. Le cadre idéal, presque idyllique, peinait à poser des limites physiques et spirituelles entre la métamorphe et l'enfant de l'os. Alors qu'elle gardait les yeux ouverts pour contempler le moindre trait du visage de l'augure, la longue et sombre chevelure de la tigresse fut happée par la brise. L'un des voiles orientaux pendant le long de son corps, en guise d'accessoire, fut balayé sur le côté, dans le sens du vent. Ses deux boucles d'oreilles d'éther, en forme de griffes, vinrent même à cliqueter face à l'alizé. La féline ne parvint pas à détacher son regard perçant de Sesshū, sa curiosité ayant été piquée par cet entrain de complicité. Ce sentiment étranger ne put qu'engendrer un entremêlement entre la crainte et l'envie dans l'estomac de cette dernière, jusqu'à former une boule d'angoisse obsessionnelle.

Sous la pression de celles de l'augure, ses mains devinrent fébriles, moites. Quasiment saisie par cette poignante sensation de réconfort, qui l'appelait depuis les bras du Kaguya, Reikan avança son pied droit vers l'avant, jusqu'à le placer entre ceux de son ami. Bien qu'absorbée par cette convoitise, ce désir de la chair auxquels les plus faibles pouvaient céder dès la première occasion... la métamorphe y résista avec brio. Ses pupilles se dilatèrent, en raison de l'émotion intense qui parcourait son corps et son âme. Ainsi, quand bien même cette prison sensorielle pouvait paraître effrayante, elle ne se débattit pas.

Déjà assez rapprochée de Sesshū, dont les yeux étaient clos, la féline fit de même avant de se remettre sur la pointe des pieds. En conséquence, son cou s'étira gracieusement vers lui, permettant à ses lèvres douces et charnues de se rapprocher des siennes. Ces dernières s’entrouvrirent à l'image d'un félin prêt à dévorer sa proie, dévoilant ses canines carnassières. Cependant, elles ne parvinrent pas aller au bout de leur trajectoire. La bouche presque collée à celle de l'augure, Reikan inspira puis expira un souffle chaud sans forcément le vouloir, comme fiévreuse. Grippée par sa conscience et non plus par cette concupiscence déroutante, ses lèvres bifurquèrent pour ne frôler que celles de Sesshū, et ainsi se déposer au bord de l'une de leurs commissures, sur la peau de sa joue. Elle se pencha sur l'option la plus raisonnable à ses yeux, prolongeant le baiser à sens unique en serrant ses fins doigts sous ceux de l'augure. De fait, la féline fit preuve d'une patience indétrônable, combattant à feu et à sang son instinct aussi bestial qu'humain, jusqu'à l'enchaîner au plus profond d'elle-même.

_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Dim 2 Juin 2019 - 2:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Dîner en côte à côte | Ft. Yasei Reikan - Page 2 Empty
Sam 16 Fév 2019 - 22:17
www

Ses paupières demeuraient closes, mais tous les autres sens du Kaguya caressèrent la présence de leur proie commune. Un tourbillon de sensations enivra l’enfant de l’os. Ses poils se hérissèrent par l’invasion de la peau de la tigresse contre la sienne. Une chair de poule crispant ses muscles, de sa mâchoire à ses avant-bras. Il s’agrippa à sa muse tel un marin au cordage de son navire, à l’annonce d’une tempête à l’horizon. Mais celle-ci avait déjà atteint les côtes de l’augure. De ses effluves exotiques, elle balayait narines et sang-froid. Le rempart de Sesshū vola en éclats, ses blocs de pierre s’arrachant de la masse les uns après les autres. Lorsque l’œil du cyclone se posa au coin de ses lèvres, l’enfant de l’os assuma son destin. Rien ne servait de lutter contre le vent.

Alors il se laissa emporter corps et âme.

Son souffle se fit voler par celui de la métamorphe. En retour, il récupéra le sien. Leur respiration commune, chaleureuse, soulevait leurs bronches en canon, les unes s’essoufflant tandis que les autres reprenaient vie. Toutes les fibres de Sesshū désiraient étreindre celles de la tigresse, et bien plus encore, mais lui seul possédait le cor de guerre. Il attendit le dernier moment, la corde fragile de leur tension primitive s’effilant à mesure que les secondes s’écoulèrent, afin d’émettre une décision qu’il devrait alors assumer jusqu’au bout. L’augure s’interdit de prononcer, ou de souffler, le moindre mot. Dans ce royaume charnel, les missionnaires de la raison n’avaient aucune légitimité. Au contraire, ils ne pouvaient causer qu’un vent de panique, père de bien des tourments.

Le Kaguya sentit sa conscience happée par la sirène. Ses mains se détachèrent de celles de la tigresse pour dénicher un appui plus solide, ses ongles frayant des sillons sur son échine cambrée. Tandis que son cœur battait la chamade, ses globules rouges tambourinant contre leurs veines, un concert de percussion ébranla les organes de l’augure. Son souffle se précipita, haletant ; son désir transcenda la transe dans laquelle il s’était engouffré pour venir l’y extirper de force. Ses muscles se tendirent. Ses prises se confirmèrent sur le cuir de la tigresse. Son corps entier se verrouillait contre celui de Reikan – bien que seules ses lèvres pussent mettre fin à leur lutte. Et c’est d’un courage surhumain qu’il décida de sauter le pas. Achevant le relais qu'avait entamé sa moitié.

_________________

Dîner en côte à côte | Ft. Yasei Reikan - Page 2 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Dîner en côte à côte | Ft. Yasei Reikan - Page 2 Empty
Dim 17 Fév 2019 - 3:36
[invisible_edit]


Reikan fit durer ce baiser sur la joue innocent et pudique, se réconfortant dans l'idée selon laquelle sa décision avait été la bonne. Lorsque Sesshū délia ses mains des siennes pour les reposer sur ses clavicules, la boule d'angoisse qui infectait l'estomac de la métamorphe ne put que prendre en ampleur. Elle l'empoisonna de l'intérieur, au fil des secondes qui s'écoulaient presque au ralenti. Ce phénomène d'épouvante intérieure ne put que fortement s'aggraver, alors que l'augure resserrait sa poigne au bas de son cou. Sentie comme prise au piège, la féline s'apprêta à rompre ce lien situé entre l'ambiguïté et l'amitié, qui étreignait ses lèvres à la douce joue de son ami.

Cédant à l'impatience et au vice du désir, les lèvres du Kaguya vinrent trouver celles de Reikan, en se décalant de côté. Ses paupières se débridèrent au maximum, pour témoigner d'un effarement certain. Un gloups tout à fait audible vint garrotter la gorge de la féline, incapable de déglutir sa propre salive, tant elle fut surprise par cette initiative. Les contours de leurs bouches s'épousèrent parfaitement, jusqu'à étouffer une inspiration inquiète de la tigresse. Le duvet de ses bras et de sa nuque vint à se hérisser, exploitant de trop son sens du toucher, qui n'avait quasi jamais été sollicité de la sorte jusqu'à lors. Une sueur froide transcenda sa colonne vertébrale, alors que des nuages s’immisçaient dans le ciel, faisant naître une fine pluie sur le quartier du clan Kaguya. Le paroxysme de la proximité était à son comble, et cela vint lui embrouiller l'esprit. Impossible de penser, de parler, de... crier. Ses pupilles se plantèrent dans le vide, alors que son instinct lui ordonnait de déguerpir le plus loin possible du manipulateur d'os. La métamorphe agrippa soudainement le col de Sesshū pour l'empêcher d'avancer de trop, essayant par la même occasion de s'extirper de son étreinte dévorante. Elle décolla volontairement mais délicatement ses lèvres des siennes après les avoir goûté, reportant son pied droit en arrière pour engager un mouvement de recul.

Ses mains tremblotantes restèrent accrochées à son encolure, comme paralysées par le spectre de l'effroi. Ce qui devait être un bon moment, agréable pour n'importe quel être humain, finit par devenir une torture de la chair et de l'esprit pour Reikan. Tout. Trop vite. Beaucoup trop vite. La teinte rosée de ses joues avait viré au rouge fébricitant, tenant debout comme elle le put. Cet acte de la part de l'augure incarnait le trop-plein, acculant la féline au bord de l'écroulement émotionnel, voire physique. Haletante, elle tenta autant que possible d'extérioriser le mal de l'amour inavoué qui la rongeait.

« Sesshū, je... »

Dénuée de la confiance qu'elle arborait en temps normal, elle clôtura cet étau charnel par un temps de pause. Ses jambes peinaient à supporter le poids de cette ivresse émotivement abusive, tandis que les fins doigts de ses mains relâchèrent la pression sur son col. La métamorphe voulu reprendre le fil de la discussion pour s'expliquer. Mais sa timidité profonde et son corps ne lui en laissèrent pas la chance. Les jambes aussi faibles que celles d'un faon, elle ne put que déclarer forfait, jusqu'à fermer les yeux et s'écrouler sur place.

_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Dim 2 Juin 2019 - 2:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Dîner en côte à côte | Ft. Yasei Reikan - Page 2 Empty
Mar 19 Fév 2019 - 17:04
www

La sortie de route fut magistrale. Sesshū avait cligné des yeux et, la seconde d’après, son visage s’encastrait dans un épais mur de roche saillante. Le heurt lui infligea une vive douleur, si bien que ses os ne purent encaisser le traumatisme seuls, mais en laissèrent échapper une partie vers les organes qu’ils avaient juré de protéger coût que coût. Le coeur de l’augure se romput. Ses entrailles se nouèrent à lui en couper la respiration. L’incompréhension asservit son esprit puis l’abandonna au néant. Le Kaguya se sentit perdu. Livré à lui-même. Trahi par sa muse. Et pourtant, rien ne lui avait promis le succès qu’il avait désiré si ardemment. Fort de ses sentiments, il avait brûlé maintes étapes, en vain, jusqu’à s’écraser depuis une hauteur phémonale – trop pour l’homme fragile qu’il n’était qu’alors. Lorsque la métamorphe s’enquit à se justifier du mal qui les rongeait, Sesshū supprima son étreinte de leur réalité. Son dernier souhait était de la contraindre à l’action, ou de lui causer le moindre tort. Ce rendez-vous n’était ni un Agni Kai, ni un entraînement amical au dojo du domaine clanique. À défaut de blessures que le temps pût panser, les deux combattants s’étaient échangés des tirs à peine réelle.

Et leur dernier échange avait touché en plein coeur.

La tigresse blanche traversa toutes les étapes de l’embarras jusqu’à clore ses paupières – et avec elles le rideau de sa conscience. Son corps inerte s’effondra dans les bras de l’augure. À défaut d’être le témoin de la chute dangereuse de son amie jusqu’au sol, Sesshū s’était empressé de la ramener vers lui. Enfermé malgré lui dans cet horrible étau où il valait mieux embrasser l’inconscience, le sédentaire se sentit l’envie d’abandonner son fardeau émotionnel pour fuir à toutes jambes vers la cachette crépusculaire de l’astre solaire. Mais l’anneau osseux enfilé autour du doigt de son amie creva aussitôt la peine occultant sa raison. Ce désastre n’était pas de sa faute – ni celle de sa consoeur évanouie. L’équation de leur intimité manquait simplement d’une variable importante : le temps. Ravalant le tsunami de sentiment l’ayant submergé, le Kaguya descendit de son perchoir, la bête somnolant dans ses bras, et l’emmena s’enfouir dans le cocon de ses fourrures rapiécées – cousues entre elles pour couvrir toute la surface de leur lit.

En guise de conclusion à ce sublime chapitre, l’augure déballa son matériel d’écriture et, de sa plus belle plume, composa un message à travers lequel il ne pouvait, ni ne voulait, imposer sa présence. Les deux moitiés avaient besoin de temps avant de se retrouver.


Bonjour, Rei.

J’espère ne pas avoir gâché le souvenir de cette agréable soirée. Mange à ta faim au réveil – l'un des coffres recèle de quoi assouvir ton appétit. Il te faudra des forces pour me vaincre. Puisses-tu considérer cette demeure comme la tienne.

Amicalement,

Ton Rival Adoré


FIN

_________________

Dîner en côte à côte | Ft. Yasei Reikan - Page 2 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969

Dîner en côte à côte | Ft. Yasei Reikan

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: