Soutenez le forum !
1234
Partagez

Mettre les choses au clair. [Solo]

Sentetsu Chiaki
Sentetsu Chiaki

Mettre les choses au clair. [Solo] Empty
Jeu 7 Fév 2019 - 22:01
Mettre les choses au clair.

Une altercation avec une blonde, une prise d’otage, des missions et beaucoup de chirurgie. Beaucoup, beaucoup de chirurgie. Chiaki s’est laissée entraîner par le travail pour oublier. Ryû lui manque, c’est indubitable, mais … Mais il lui faut faire autre chose. Pratiquer. Combler le manque gigantesque dans sa poitrine, qui l’empêche d’avancer convenablement. Peut-être que grandir passe aussi par ces désillusions ? Comment grandir, après tout, dans un univers comme celui-ci ? Non, les femmes n’ont pas toutes besoin d’être prises en otage pour, un jour, atteindre l’âge adulte, évidemment. Heureusement, d’ailleurs. Mais … Mais Chiaki est passée par-là. Dans les livres, ils ne disent pas comment cela fonctionne une fois qu’on traverse cette épreuve. Ils n’écrivent pas s’il existe des solutions miracles. À vrai dire, ils n’écrivent rien à ce sujet. Ils recensent, peut-être. Parfois. Mais ils ne font pas plus. Les victimes doivent grandir et passer à autre chose elles-mêmes. C’est comme ça.

Chiaki passe d’un couloir à un autre, ses dossiers dans les mains. Aujourd’hui, comme pour chacun de ces derniers jours, ils sont nombreux. Tous ces noms qui s’entassent, ces silhouettes qui défilent devant ses yeux émeraudes. La chirurgienne les traite tous, sans relâche, sans pour autant qu’ils ne traversent le masque. Aucun d’entre eux ne mentionne ce qui lui est arrivé, probablement à cause de ses grands sourires et de sa voix cristalline. Elle carillonne, elle est joie, elle est bonne humeur. Elle est le Soleil de ces corps abîmés, qui n’attendent qu’un peu de soin et de douceur. Chiaki s’oublie dans les blessures des uns et des autres, à perdre le fil de sa propre santé. Les journées défilent, aujourd’hui est un jour comme un autre, à une exception près : la Sentetsu est une patiente, non un médecin.

Elle s’assoit sur le tabouret et explique à la femme qui la regarde qu’il y a un problème. Un sourire étire les lèvres de la doctoresse. Le problème que Chiaki s’apprête à mentionner, la jeune femme le connaît : tous ceux qui viennent la voir ici viennent la voir pour cette raison, à vrai dire. Ils se rendent ici avec un mal, terrible mal, qui diffère mais les rassemble toujours : les problèmes de vue. En réalité, la chirurgienne n’a pas perdu de son acuité visuelle à proprement parler, elle voit toujours parfaitement. Néanmoins, avec la fatigue, le stress et toutes ces choses qui s’accumulent, Chiaki souffre de terribles migraines. Un mal silencieux, invisible, qui pourtant l’empêche de remplir toutes ses tâches convenablement. L’autre problème de cette pathologie ? Il la bloque. Dans la hiérarchie, la Sentetsu est bloquée à cause de cela. Son internat est fini désormais, elle peut devenir une chirurgienne à part entière, seulement … Son chef lui a dit non. Pas tant qu’elle ne ferait pas quelque chose pour ses migraines. Alors, la voilà, à sourire bêtement devant l’ophtalmologue. Elle connaît le pronostic final, elle sait ce qui va arriver à la fin de cet entretien … Quelle plaie.

Les deux médecins se sourient bêtement pendant de longues minutes, jusqu’à ce que la spécialiste des yeux décide de briser le silence.
« Alors, dîtes-moi tout. »
Chiaki hausse doucement les épaules et amène une main distraite dans sa crinière, qui a encore poussé depuis les récents événements. À vue d’œil, les cheveux châtains descendent jusqu’à l’arrière de ses genoux, voire encore plus bas. Pour ne pas être gênée, la chirurgienne décide désormais de les attacher, en partie ou totalement. Ils se mettent moins sur le chemin. Elle ramène sa tresse le long de sa poitrine puis brise le silence. Maintenant qu’elle est ici, autant aller au bout.
« J’ai des migraines. Je m’en sors très bien sans lunettes, mais vous connaissez les règles de la chirurgie … Ils ne peuvent pas se permettre de me laisser perdre la vue juste parce que je suis obstinée. Il me faut donc des lunettes, pour calmer tout ça. »
Le sourire de la médecin s’agrandit, s’affirme sur son visage. Chiaki n’y avait pas fait attention, mais elle est très jolie. Elle porte elle-même des lunettes, qui encadrent ses pommettes et recouvrent ses belles prunelles océan. Sa peau est claire, laiteuse. Les quelques rougeurs sur ses joues permettent à la Sentetsu d’être sûre qu’elle n’est pas malade, au contraire. C’est juste une jeune femme pâle. Elle hoche doucement la tête. Docteur Arakage Kinana. Un nom simple et facile à retenir. Aussi adorable que son porteur. Chiaki croise les bras sur sa poitrine.
« Aaaah … Ce bon docteur Onogure. Il veut un service irréprochable, hein ? Avouez qu’il a raison, tout de même. Que feriez-vous si vous perdiez vos yeux, Docteur Sentetsu ? »
La brune cille. C’est vrai, ça. Que ferait-elle, sans ses yeux ? Dans sa vie de ninja comme dans sa vie de chirurgienne, d’ailleurs. Ça n’aurait aucun sens … Elle ne pourrait plus rien faire. Mais … Non, pas de mais. Chiaki ne peut plus rien objecter. Cette ophtalmologue a raison, au fond. Peu importe comme sa poitrine lui paraît creuse. Peu importe comme elle souffre. Il ne faut pas que Chiaki s’oublie. Pour elle, pour le village, pour l’hôpital, mais aussi pour Ryû, à vrai dire. Il ne veut probablement pas retrouver sa chère et tendre absolument déprimée ni incapable de voir la lumière au fond du tunnel. Non … Il ne veut probablement pas ça. Au fond, elle non plus. La chirurgienne hausse les épaules. Un sourire gêné se dessine sur son visage.
« Vous avez raison … 
— Ah ! Ne vous en faîtes pas. Occupons-nous de vous remettre en état, tout ira bien. »
Kinana se lève et passe de l’autre côté de son bureau en invitant Chiaki à la suivre vers tout son attirail. L’examen va pouvoir commencer : un examen dont toutes deux connaissent l’issue. Pas de suspense, juste des réponses déjà connues de tous.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 https://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku https://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne https://www.ascentofshinobi.com/u883

Mettre les choses au clair. [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: