Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le voleur de culottes. [Sesshû]

Yuki Kaelia
Yuki Kaelia

Le voleur de culottes. [Sesshû] Empty
Jeu 14 Fév 2019 - 16:20
Le voleur de culottes.

Le printemps est une saison agréable. Les températures ne sont pas trop élevées, pas trop basses, les gens sortent un peu plus de chez eux, le soleil brille. Toute vie semble recommencer dès que le printemps se manifeste. L’hiver les cloître chez eux, tandis que la saison des fleurs les invite à se manifester de nouveau. Kaelia est une sorte de mutante, qui sort autant dans les deux cas, bien qu’elle préfère la chaleur printanière. Toutefois, voir toute cette vie, tout ce monde qui se réactive dès que le Soleil pointe le bout de son nez … Cela lui met du baume au cœur et lui donne envie de sortir encore davantage.

Aujourd’hui, Kaelia est sortie sans but réel, à part celui d’aller aux sources chaudes. Certes, elle a tout le nécessaire dans sa grande demeure, mais ce n’est pas aussi bien. Et puis, on ne sait jamais, sortir favorise les rencontres en général. Maintenant qu’elle est entrée dans l’armée, si elle peut se faire des compagnons de route, ça ne peut qu’être une bonne chose. Combien parmi eux vont se relaxer là-bas ? À l’instinct, Kaelia dirait … Tous. Au moins une fois dans leur vie, ne serait-ce que pour essayer … Alors elle fait pareil : elle essaye.

Les rencontres paisibles, simples … Sont bien trop belles pour être réelles. Pendant sa marche, un gamin la pousse brutalement. Kaelia vole sur quelques centimètres mais reste bien droite sur ses pieds. La bête qui arrive après ne lui laisse pas autant de chance et l’envoie valser sur un bon mètre. La Yuki atterrit sur le coccyx, hébétée.
« Hey ! Vous pourriez pas faire un peu attention ?! »
Une réflexion qui est sortie toute seule, incontrôlable. Ses prunelles remontent pour examiner le coupable de cette bousculade quand … Quand … Les joues de Kaelia s’empourprent brusquement, passant de leur habituelle teinte pâle à un rouge tomate. Cet homme … Cet homme est … Il est nu. Que … Qu’est-ce qu’il fait là ? Qu’est-ce qui se passe dans ce village ? Pourquoi il est là, tout nu ?
« Je … »
Les yeux innocents de la jeune femme se détachent du corps qui lui fait face. Elle en a trop vu pour aujourd’hui. Ou pour très longtemps encore. Le pire, dans tout ça, c’est qu’elle ne parvient pas à s’expliquer les raisons de sa nudité. Ça ne fait pas sens.
« Pourquoi ? »
Le mot s’échappe lui aussi d’entre ses lèvres, dépasse sa pensée. Perplexe, Kaelia fait en sorte de remonter jusqu’au visage de l’inconnu qui lui fait face, en esquivant tout le reste de son anatomie. Il n’a pas l’air d’un énième pervers, alors la question est d’autant plus légitime. Pourquoi se balade-t-il nu dans les rues du village ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5663-yuki-kaelia-100 https://www.ascentofshinobi.com/t5948-kaelia-carnet-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u782
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Le voleur de culottes. [Sesshû] Empty
Ven 15 Fév 2019 - 18:30
www

Quelle histoire. Vraiment. Comment pouvait-on expliquer l’horrible déroulement des choses ? Jusqu’où fallait-il remonter la trame du temps pour tomber sur le nœud du problème ? Quelle idée saugrenue avait poussé l’affreux coupable à commettre l’impensable ? Et surtout, quel en avait été l’évènement déclencheur ? Y avait-il un complot justifiant cette avalanche de bouleversements ? Une insidieuse initiative ennemie afin de déstabiliser Kiri de l’intérieur ? Le but final du plan dantesque en quatre points des Fanatiques de Wasure no Kuni ? Une expérience à échelle humaine de l’unité spéciale Kyôi ? Ou les travers de l’humanité essayaient-ils de se synthétiser eux-mêmes en un exemple singulier ? Bref, ce jour-là, une question à un million de ryôs se posait. Pourquoi diable Sesshū déambulait sous son plus simple appareil devant les sources thermales ?

Pour répondre à cela, il fallait remonter quelques minutes plus tôt.

Comme à son habitude, le maître du Shikotsumyaku avait décidé de consacrer une heure de son temps afin d’épargner son corps des affres du surmenage. Certes, des clones d’ombre de lui parcouraient encore le village afin de s’exercer aux arcanes du clan, affûter leur double-vue, passer du temps avec les leurs, parcourir les bibliothèques, nettoyer la demeure du Sesshū originel… ; mais celui-ci avait levé son drapeau blanc et comptait bien profiter de la moindre seconde de répit. Jusqu’au moment où il se retira du bassin revigorant et, voulant mettre la main sur ses affaires, se rendit compte de leur disparition. À peine eut-il le temps de tourner la tête qu’il remarqua la silhouette d’un gamin quitter l’enceinte des sources thermales, fuyant à toutes jambes, le rire aux lèvres. Le Kaguya hésita un moment mais, contraint à l’impensable, à défaut de se cacher dans les vestiaires ou de rentrer chez lui pantois avec sa serviette pour seuls atours, se résigna à embrasser la fierté de son corps de tout son saoul. Et c’est ainsi qu’il arriva nez à nez devant une frêle jeune femme, visiblement… intriguée ? … par l’allure de l’homme.

Avez-vous vu un gamin avec une pile d’affaires sous le bras ?

Sesshū fit du mieux qu’il put pour garder son sérieux et ses esprits, mais sa voix trahissait toutefois une once d’agacement. Qui pouvait bien apprécier cet état précaire ? À part certains énergumènes du Cheval Aqueux, bien évidemment. Mais c'est une autre histoire.

Par un éclair de clairvoyance, le Kaguya pensa soudain au contexte dans lequel il pataugeait. Déjà, il y avait lui, nu – sinon vêtu d'une dague en cristal en guise de collier. Et puis, il y avait elle – une femme bien trop jeune pour apprécier une compagnie libertine.

Intérieurement, il pria toutes les entités sans visage du Temple au Bronze Oxydé pour ne pas être enfermé dans les froides geôles du Palais de la Brume. Sa masculinité dévoilée au grand jour risquait d'en pâtir, sinon. Et à l'inverse de ses clones, il ne pouvait disparaître en claquant des doigts. Bref : Sesshū ne regrettait pas du tout son bain.

Je répète : avez-vous vu un gamin passer par ici ? C’est urgent.

_________________

Le voleur de culottes. [Sesshû] 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yuki Kaelia
Yuki Kaelia

Le voleur de culottes. [Sesshû] Empty
Sam 16 Fév 2019 - 19:43
Le voleur de culottes.

De toutes les rencontres possibles à Kiri, il a fallu qu’elle tombe sur un exhibitionniste. Elle aurait pu croiser n’importe qui, n’importe où, dans n’importe quel contexte, mais non. Voilà. En allant aux sources chaudes, c’est lui qui s’est présenté. Lui et un gamin, mais le gamin n’est pas important … Ou peut-être ? Les deux sont probablement importants, vu la réaction du type. Kaelia réfléchit. Le gamin qui l’a bousculée … Oui, le gamin qui l’a bousculée en premier avait des vêtements sous les bras. Il doit s’agir de celui-ci.

La brune ne peut s’empêcher de sourire quand il se répète. Il met l’emphase sur le fait que cette situation soit urgente. Eh bien ! Kaelia ne l’avait pas remarqué ! Comme si elle ne s’était pas retrouvée face à un sexe, son premier, qui plus est, contre sa volonté ! Elle n’aurait jamais deviné l’importance de retrouver ses vêtements pour cet homme, oh, non, alors ! La Yuki pose une main au sol pour s’appuyer dessus et se relever. Une fois bien droite sur ses jambes, la brune tend le bras en direction du sud, là où le gamin s’est tiré.
« Il est parti par-là. »
Avant de le laisser repartir, Kaelia pose une main sur le bras de l’inconnu. Dans une telle situation, il ne peut pas rester ainsi le sexe à l’air. Il faut faire quelque chose. D’autres âmes plus innocentes que celles de la Yuki ne le supporteront pas. La brune farfouille un instant dans son sac et en tire une très grande serviette, qui fait possiblement deux fois sa propre taille en largeur pour sa taille en longueur. Une serviette née des doigts de fée d’excellents couturiers, juste pour elle. Sur un des bords, on peut lire « Yuki Kaelia », brodée avec un très grand soin. Une fierté incroyable, ce petit outil.
« Là, prenez ça et couvrez-vous. Vous allez effrayer les femmes âgées et attirer les plus jeunes. Ça ne vous aidera pas. »
Kae tend la serviette à l’inconnu.
« Bien, maintenant que je vous l’ai prêtée, allons-y. Je reste avec vous jusqu’à récupération de votre larcin. »
La brune ne prend pas un instant avant de se mettre à courir dans la direction du gamin. L’avantage, c’est que c’est un enfant. Les adultes ont de plus longues jambes, ils courent plus vite. Bon, certes, Kaelia n’est pas très grande, mais elle est certaine de dépasser le gamin ! Alors ça ira pour ça. Il lui faut embrayer à toute vitesse de toute façon, accélérer un peu plus s’il le faut. Ces mômes ne peuvent pas rester impunis s’ils s’amusent de cette manière … Voler des vêtements … Au fond, ça colle au stéréotype kirijin : ces gens sont des barbares … Peut-être que l’inconnu n’en est pas un ?
« Oh, au fait. », glisse-t-elle, pendant la course. « Je m’appelle Kaelia. »
En parlant de rustre … Où étaient ses bonnes manières, hein ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5663-yuki-kaelia-100 https://www.ascentofshinobi.com/t5948-kaelia-carnet-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u782
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Le voleur de culottes. [Sesshû] Empty
Dim 17 Fév 2019 - 9:01
www

Malgré son attachement à la politesse et aux codes de la société, l’homme n’avait pas eu le temps de se présenter. Ni de présenter ce qui était visiblement en trop dans ce tableau surréaliste. Par chance, la jeune femme plongea sa main dans son sac magique pour… y sortir une serviette brodée ! Sesshū la remercia humblement, avant d’envelopper son bassin de cette fine étoffe offerte. Dans la manœuvre, ses yeux purent y décrypter un nom finement cousu, sur un bord du rectangle. « Yuki Kaelia ». Ce doit être une kunoichi, jaugea-t-il vu son appartenance au clan d’architectes de Kiri. Il espéra seulement qu’elle n’allait pas répéter cette malheureuse anecdote à tous les membres de sa famille.

Je me passerais bien d’attirer les curieuses vers mon appareil, acquiesça-t-il en dodelinant la tête. Mon âme est déjà comblée. Quant aux dames âgées...

Un sentiment de dégoût déforma subitement les lèvres de l'augure.

Kaguya Sesshū, enchanté.

Les deux mains retenant la serviette pour qu’elle ne chût pas, le Kaguya s’inclina d’une révérence respectueuse. Ce qui laissa tout le temps au voleur de déguerpir à plusieurs pâtés de maison, son rire tonitruant en écho entre les ruelles du village. Lorsque le maître du Shikotsumyaku releva la tête, et qu’il ne put apercevoir le gamin dans les parages, il décida aussitôt de fermer les yeux pour ouvrir son troisième œil : celui de la double-vue.


Comme l’augure l’avait prévu, le démon nain avait pris une nette avance sur eux. Et le fait que la manipulatrice de glace tombât dans leur course n’avait pas arrangé la chose.

Fermez les yeux, mademoiselle.

Sesshū ne donna pas de second avertissement avant d'accoucher de son plan. Lâchant brusquement sa serviette pour composer une série de signes incantatoires, il termina sur celui de la Chèvre, et fit apparaître trois copies conformes de lui – nues – à ses côtés.


Aux grands maux les grands remèdes. L’augure se fichait éperdument d’être miré sous toutes les coutures ; seule la capture du fieffé coquin lui importait.

Attrapez-le. Vite.
On s'en occupe, répondirent les doppelgänger en chœur, d'un sérieux comique.

Le Kaguya récupéra aussitôt sa serviette. Ses sourcils froncés scrutèrent l’horizon, traquant les signatures chakratiques aux alentours afin de prévoir les mouvements dans la zone. S’il pouvait éviter de montrer son séant à la brigade Kenpei, c'était un plus.

Je suis désolé que vous ayez dû voir ça. Ce monde est fou.

_________________

Le voleur de culottes. [Sesshû] 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yuki Kaelia
Yuki Kaelia

Le voleur de culottes. [Sesshû] Empty
Mar 19 Fév 2019 - 11:49
Le voleur de culottes.

Un homme comblé, hein ? Kaelia sourit. Oui, sa situation est d’autant plus dérangeante, du coup. Le peuple du village peut voir son appareil, hommes, femmes, enfants, de tous les âges … Alors qu’il a une amoureuse, ou quelque chose dans des termes similaires. La Yuki ne peut qu’imaginer le malaise ressenti par l’homme beaucoup plus grand qu’elle. Sa petitesse est une bénédiction, parfois. Dans le cas présent, néanmoins … Il s’agirait surtout d’une malédiction. Les images perçues ne peuvent être oubliées, malheureusement.

Sesshû. Kaguya Sesshû. L’avantage, c’est que Kaelia peut désormais poser un nom sur cette créature. Mettre une identité sur cette rencontre plutôt particulière. Ainsi recouvert de sa serviette, l’homme est déjà bien moins dérangeant. Elle peut davantage se concentrer. Enfin … Pendant une courte durée. Jusqu’à ce qu’il lui dise de fermer les yeux. À vrai dire, Kaelia, qui ne comprend que trop bien ce qui va se passer, décide d’obtempérer. Baisser les paupières et s’adonner à une étude du noir. Le noir de ses propres yeux. Un bruit retentit. Curieuse et incapable de se tenir, la Yuki ouvre les yeux. Il n’y a pas un seul homme nu, non. Pas un seul, pas deux … Mais quatre ! Quatre hommes complètement nus prêts à partir chercher un môme. Le cœur de Kaelia accélère, accélère, accélère. Elle va tomber dans les pommes, elle va tomber dans les pommes … Non, non, non, il faut tenir sur ses pattes, se calmer, se calmer … Elle inspire profondément et ferme les yeux.

Lorsque ses paupières s’ouvrent de nouveau, l’homme a remis sa serviette. Enfin, celle de Kaelia. Peu importe au fond ! Il s’est caché. Il a recouvert ce corps que la brune ne saurait regarder davantage. Trop d’intimité bafouée aujourd’hui. La sienne, celle de Sesshû. Cette journée est un carnage. Ce gamin va probablement se prendre une belle mandale et, en réalité, il l’aura méritée. Kaelia soupire doucement et hausse les épaules.
« Ce n’est pas tellement de votre faute … Et puis, bon. Je m’en remettrai ! »
Oui, concrètement il n’y a pas de raison de ne pas s’en remettre … Kaelia est jeune, issue d’un milieu très coincé, mais ce n’est pas un sucre, non plus. La brune se tourne en direction de la rue dans laquelle le voleur est parti.
« Comptez-vous punir ce gamin ? »
La Yuki croise les bras sur sa poitrine, interrogative. Faut-il le punir ? Comment le punir ? Une gifle, ou le même traitement ? Au fond, le vol n’est pas une action vraiment méchante dans ce genre de cas, simplement une farce … Une farce digne d’un môme, à vrai dire. Néanmoins, faut-il l’accepter ? Faut-il le laisser agir à sa guise alors qu’il met une personne dans une situation qui pourrait être préjudiciable ? Kaelia hésite.
« Hum … J’avoue que je ne suis pas la meilleure pour décider d’une sanction dans ce genre de cas … »
La brune hausse doucement les épaules, une nouvelle fois.
« Allons-y ! Nous aviserons une fois que nous l’aurons retrouvé. Il est plus important de retrouver vos vêtements, d’abord ! »
Kaelia lève le nez et se concentre pour pister les signatures de chakra qui les entourent. Assez facile de déterminer où se trouvent les clones, qui se sont dispersés un peu partout. Auprès d’elle, le Sesshû original et … Et là, une signature plus discrète. Le gamin. Sûrement le gamin.
« Là-bas ! »
Kaelia s’élance dans la direction que ses sens lui indiquent. Il est temps de retrouver ce môme et lui arracher l’objet de son larcin.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5663-yuki-kaelia-100 https://www.ascentofshinobi.com/t5948-kaelia-carnet-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u782
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Le voleur de culottes. [Sesshû] Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 16:36
www

Fallait-il punir le gamin ? Et de quelle manière ? Sesshū réfléchit brièvement à la question, et l’anecdote d’un certain membre du clan Shimazu lui vint aussitôt en tête. Au moins, l’augure savait que les autorités de Kiri n’acceptait pas que l’on tranchât les mains d’un innocent, qu’importe le larcin. Le Kaguya devait donc improviser une sanction moins sévère qu’une amputation – mais tout de même plus conséquente qu’une simple pichnette. Et ce jour-ci, il semblait être partisan de l'adage œil pour œil, dent pour dent.

Il faut qu’il apprenne de ses erreurs.

Retenant sa serviette d’une main, il suivit sa généreuse camarade se rapprocher de la direction du gamin, tout en évitant les trop grandes enjambées. Soudain, un clone se dissipa. Ses souvenirs aussitôt transmis au Sesshū originel, le visage de celui-ci accueillit malgré lui un sourire pernicieux. Ses renforts l'avaient maîtrisé avec brio.

Je l'ai retrouvé, lâcha le maître du Shikotsumyaku.

Après quelques secondes, le binôme arriva enfin sur place. La jeune femme put ainsi découvrir un mioche geignard, enseveli dans un sol mouvant jusqu'à la taille pour ne pas qu'il pût s'échapper. Autour de lui, en plein maintien d'un mudra du Tigre, deux versions nues du Kaguya – provoquant assurément une vision effroyable pour le gamin comme la kunoichi. Mais le plus jeune l'avait cherché. Et pour la Yuki... c'était une autre histoire.


Sesshū dissipa ses deux derniers doppelgänger d'un signe d'une main.

Bien que le sol n'essayait plus d'avaler le voleur d'atours, celui-ci demeurait mouvant ; ainsi, la proie luttait tant bien que mal pour se dépêtrer du maléfice. Le Kaguya en profita pour se rapprocher de son otage, tout en le mirant de haut. La femme allait bientôt découvrir la parfaite punition qu'avait décidé le sang froid de l’augure.

Tu vas rentrer chez toi voir tes parents et leur expliquer la situation. Sans émettre le moindre mensonge. Et tu t'excuseras auprès d'eux pour ta bêtise.

Sesshū s'accroupit à hauteur du gamin, les yeux dans les yeux, s'octroyant un contact direct avec la conscience de l'éphèbe. Il voulait le toucher au cœur – à vif.

Par tes actes, tu as souillé ta lignée. Ne t'avise pas te déroger à ta responsabilité.

_________________

Le voleur de culottes. [Sesshû] 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yuki Kaelia
Yuki Kaelia

Le voleur de culottes. [Sesshû] Empty
Dim 24 Fév 2019 - 16:09
Le voleur de culottes.

Apprendre de ses erreurs … Au fond, ça se tient. On punit un enfant pour ne plus qu’il recommence, pour qu’il sache qu’il a mal agi et qu’il ne réitère pas. Mais comment faire comprendre à un gamin, alors qu’il sait qu’il n’agit pas de la « bonne » façon – ces notions étant propres à chacun – qu’il n’a, justement, pas fait le bon choix ? Comment lui faire comprendre que ce n’est pas une bonne idée et qu’il ne doit pas le refaire ? Kaelia ne peut s’empêcher de réfléchir encore et encore à cette situation, car elle n’a aucune idée du comportement à adopter dans ce genre de cas. Certes, il a mal agi, mais comment le lui faire comprendre ? Comment faire en sorte qu’il ne réitère pas ? Qu’est-ce qui leur certifie ?

Incapable de savoir, la petite brune se contente de suivre Sesshû, en attendant de savoir comment il compte s’y prendre. Peut-être a-t-il une meilleure marche à suivre que la sienne ? Une autorité supérieure à celle de Kaelia, rattachée à sa maturité … Après tout, il a l’air d’avoir au bas mot cinq ans de plus, si ce n’est davantage … Peut-être sait-il comment s’y prendre ?

Ils arrivent à destination. Face à la Yuki, deux autres Sesshû, complètement nus, et le gamin. La brune porte rapidement son attention sur le voleur, en faisant son maximum pour effacer la présence des deux autres. L’enfant, l’enfant, l’enfant … Le voleur, rien que le voleur. Juste le voleur. Inspirer, expirer. Regarder comment l’homme gère cette situation. D’abord, les clones disparaissent. Kaelia respire bien plus simplement, déjà. Et le reste, alors ? La brune étudie avec attention ce que va faire Sesshû.

La sentence tombe … La demoiselle arque un sourcil. Taper directement sur l’honneur … Dans un village différent, cela n’aurait fait aucun sens. Cela n’aurait rien signifié. Mais à Kiri, cette valeur est d’une importance particulière. Les combattants ont tous cette fibre, ce courage, cet honneur qui leur tient tant à cœur. Kaelia cligne rapidement des yeux et hausse les épaules. C’est une bonne punition, au fond. Elle se demande ce que ses parents lui vont dire.
« Eh bien … »
Les yeux implorants du gamin se déposent sur cette nouvelle voix qui sonne. Il la fixe avec un air d’animal perdu, malheureux. La Yuki ne se laisse pas abattre. Ces sourires sont les plus beaux, les plus simples à faire, quand on est dans une situation comme la sienne. Elle secoue doucement la tête.
« Non. Tu te débrouilles avec ta victime. »
Le môme semble avoir le cœur brisé. Kaelia décide de ne pas démordre. Cela ne la regarde pas complètement au fond. La seule chose qui importe, maintenant, est que Sesshû récupère ses vêtements et que cette situation cesse. Qu’il retrouve enfin un peu de décence ! La brune fait naviguer ses prunelles de l’un à l’autre, plusieurs fois. L’adulte, l’enfant, l’enfant, l’adulte. Un combat d’ego, entre l’adulte déshonoré et l’enfant bien trop fier de sa bêtise. Certes, il regrette, mais il aura mis la honte à un ninja, un vrai. Il se dit sûrement qu’il a de l’avenir dans ce village, qui sait ?
« Doit-il être nu, lui aussi, pour faire ça ? »
La brune penche la tête. Si certains pourraient voir une quelconque malice dans cette dernière question, en réalité, Kaelia n’a aucune arrière-pensée. Cette interrogation, candide, est celle d’une petite fille, qui se demande jusqu’où va la punition. Peut-être que cela causera du tort au gamin, elle ne le sait pas. Mais elle n’y a même pas pensé.

Le gamin, lui, par contre …

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5663-yuki-kaelia-100 https://www.ascentofshinobi.com/t5948-kaelia-carnet-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u782
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Le voleur de culottes. [Sesshû] Empty
Lun 25 Fév 2019 - 18:55
www

La remarque de la jeune femme ne tombait pas très loin du pot. Parmi toutes les idées de représailles qu’avait accoucher l’esprit de l’augure, nombre d’entre elles prévoyaient la nudité du voleur pour qu’il tirât une leçon de ses erreurs. Mais Sesshū n’était pas d’humeur pour une vengeance aussi gratuite. L’enfant n’avait pas reçu la même éducation que ceux de l’os, et ne pouvait donc pas être la cible des mêmes attentes. Ce n’était pas le devoir du Kaguya. Pas sa responsabilité. Il y avait des parents, là dehors, qui ne se doutaient pas des affres de leur progéniture. Et bientôt, ils allaient devoir s’en occuper.

Qu’il garde sa dignité de corps.

Car celle de son esprit l’avait déjà abandonné.

Sesshū saisit le bras de sa proie et l’extirpa du sol mouvant, qui reprenait doucement sa forme habituelle. Il n'avait plus rien à faire avec lui. L'augure récupéra ses atours, lâchées par terre lors de la capture du fieffé gourgandin, et vint recouvrir sa chair nue avec le bon soulagement de sa compagne de circonstance. D'un long regard, au message tacite, le mioche fut invité à rentrer chez lui. Et c'est ce qu'il fit, sans tarder. Peut-être allait-il assumer ses responsabilités et tout avouer à ses parents. Peut-être, au contraire, allait-il enfouir cette maudite expérience au plus profond de son âme afin de paraître angélique une journée de plus. Jusqu'au passage du Kaguya chez lui, le sac plein d'aveux.

Mais c'était une autre histoire.

L'augure se retourna vers son amie, cette bonne samaritaine qui, malgré l’absurdité de la scène, avait fait le choix de sauver le Kaguya de sa détresse. D'aucuns auraient détourné le regard ou ri du malheur de leur prochain ; mais Yuki Kaelia, elle, avait transcendé son embarras pour tendre sa main à un inconnu suspect – et de surcroit, nu.

L'homme appréciait les valeurs qu'essaimaient son interlocutrice.

Veuillez m'excuser pour ce... spectacle. J'aurais aimé vous rencontrer dans d'autres circonstances. Mais le fait est que nous nous sommes rencontrés ; et pour cela, je remercie la fortune. Je suivrai de très près votre évolution au sein de la Brume.

Respect et solennité imbibaient les paroles du Kaguya. Il n’y avait aucun désir charnel, aucune fausse politesse obligatoire ; seulement des louanges inspirées du comportement exemplaire de sa consœur. Et l’augure ne revenait jamais sur celles-ci.

Kiri a cruellement besoin d'influences comme la vôtre. Merci infiniment.

_________________

Le voleur de culottes. [Sesshû] 1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Yuki Kaelia
Yuki Kaelia

Le voleur de culottes. [Sesshû] Empty
Mar 26 Fév 2019 - 3:34
Le voleur de culottes.

Pas de nudité pour le gamin ! On se demande s’il remercie le ciel, ou l’homme, pour avoir fait ce choix. Sesshû l’extirpe sans ménagement du marécage de boue, avant de le remettre sur pieds. Jusque-là, tout semble aller. C’est maintenant que tout se joue : le gamin parlera-t-il de ses mésaventures à ses parents ? Leur expliquera-t-il ce qui a mené à une telle conclusion ? Ou poursuivra-t-il son chemin, comme si de rien n’était ? Kaelia avoue ne pas savoir. Les gens sont-ils honnêtes, dans ce genre de cas ? Acceptent-ils de se couvrir de honte et de reproches, lorsqu’ils sont en tort et que tout joue en leur défaveur ? À vrai dire, elle ne pense pas. Pour elle, ce gamin ne dira rien à personne de ce qui s’est passé. Il n’assumera rien, niera en bloc les propos de quiconque en parlera et poursuivra sa vie, comme si de rien n’était. Compréhensible, certes, mais pas moins dommageable.

Sesshû s’est rhabillé, pour le plus grand bonheur de la Yuki. Un homme vêtu, surtout lorsqu’il n’appartient pas à la femme qui le voit nu, est bien plus plaisant pour le regard. Le voilà revenu à son état normal, tous les malaises sont dissipés. Kaelia ne pense même plus à ce qui a pu se dérouler jusque-là, tout est déjà au fin fond de son esprit, dans un recoin sombre où tombent les expériences et les récits étranges. Il se tourne vers elle.

Les joues de Kaelia rosissent sous les mots du jeune homme. De la gentillesse, de la gratitude. Il fait preuve d’une grande politesse, d’un langage particulièrement poli et soutenu pour quelqu’un issu du clan Kaguya. À croire qu’ils ne sont pas tous barbares et idiots, qu’il existe dans ce clan des gens civilisés. La brune ne peut s’empêcher de lui sourire, agréablement surprise par ce qu’il lui dit. Il l’achève lorsqu’il la remercie pour de bon. Kaelia ne sait plus où se mettre, toute rouge. C’est tout naturel, pour elle, d’avoir agi ainsi. C’est leur rôle en tant que ninjas, non ? Préserver les innocents, aider ceux qui en ont besoin … Que cela le touche ainsi révèle un autre problème, plus profond. La brune se contente de sourire un peu plus.
« Ne vous en faîtes pas pour ça, c’est oublié. Le principal, c’est que vous ayez retrouvé le fruit de votre larcin. Ma mission est accomplie. »
La Yuki hausse les épaules. Naturel, tout est terriblement naturel chez elle, au point que ça puisse en devenir dangereux pour sa propre sécurité. Mais peu importe, au fond. Les faits sont là, Kaelia est telle qu’elle est et elle ne compte pas changer.
« Merci pour tous ces compliments, vraiment … »
Sont-ils nécessaires ? Pour lui, peut-être. Elle ne peut pas les contredire, ce serait impoli.
« J’espère que ce jeune homme ne troublera plus l’ordre public … Et que ça ne donnera pas d’idées à d’autres voyous du même style ! »
Changement de sujet, ou au moins de cible. La meilleure technique pour se dépêtrer d’une situation qui peut mettre mal à l’aise.
« Quant à nous, même si notre rencontre n’est pas la plus exemplaire, rien n’empêche les prochaines d’être plus habituelles, disons. Après tout, Kiri est un village vaste, certes, mais tous les chemins finissent, un jour, par se recroiser. »
Kaelia sourit à Sesshû. Le même sourire que précédemment, plus large, mais aussi plus doux.
« J’espère sincèrement vous croiser à nouveau, Kaguya Sesshû. Que notre duo puisse servir à Kiri. Après tout, le village a probablement autant besoin de moi que de vous. »
La brune hoche la tête, amusée. Oui, cet homme est une espèce rare parmi les Kaguya. Le village a forcément besoin d’une telle perle. Après avoir pliée la serviette soigneusement et remise dans son sac, Kaelia décide de ne pas se rendre aux sources chaudes, finalement, et de rentrer au domaine Yuki. Au final, un bain, dans sa baignoire, c’est peut-être bien aussi.
« Prenez soin de vous ! »
Elle lui adresse un signe de la main et une courbette pour le saluer, avant de se mettre tranquillement en route. Décidément, Kiri est un village plein de surprises, bonnes comme mauvaises.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5663-yuki-kaelia-100 https://www.ascentofshinobi.com/t5948-kaelia-carnet-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u782

Le voleur de culottes. [Sesshû]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: