Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Premiers Pas — [HONÔ]

Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Lun 18 Fév 2019 - 12:31

Premiers pas


L’homme muet m’annonçait que cet entretien était une réussite, que j’étais en droit d'aller et venir comme bon me semble dans la cité militaire du pays de l’Eau. Il me remettait un document qui stipulait que j’étais une étrangère pouvant circuler à Kirigakure no satô même si je n’étais pas citoyenne de cette ville. Néanmoins, l’individu m’annonçait que je pouvais être potentiellement surveillée, certes j’avais réussi le petit entretien, mais cela ne devait certainement pas être suffisant. Cela m’était égale puisque je savais pourquoi j’étais venue ici et je connaissais également mes intentions, eux ne le savaient pas encore, mais j’étais parfaitement inoffensive. Tôt au tard, ils finiraient par le découvrir et la suspicion à mon égard ne serait plus un problème.

Je pouvais faire mes premiers pas ici, déjà la première chose qui me frappait était que le village n’avait rien à voir avec son homologue dans le pays de la Terre, l’ambiance ainsi que l’architecture différaient complètement, ce qui n’était pas pour me déplaire. Quel dommage que Rin ne soit pas avec moi, j’étais sûre et certaine que cette cité lui plairait, elle était déjà bien plus agréable que celle d’Ame. Le fait de penser à cette aventure que j’avais vécu avec la rouquine dans la ville des brigands me faisait sourire bêtement, c’était un excellent souvenir malgré les nombreuses péripéties qui nous avaient frappées durant notre séjour. Il était temps pour moi de me rendre dans la partie du village qui me semblait la plus adéquat pour obtenir ce que j’étais venue chercher en premier lieu, du minerai de fer voir du minerai d’acier si la cité militaire en commercialisait. D’après les informations que j’avais pu regrouper parmi mes nombreuses haltes dans l’archipel de Mizu no Kuni, l’endroit idéal pour commercer était le port Naragasa. Les terres du pays de l’Eau n’étaient pas riches en matière première, c’était pour cette raison qu’elle devait faire venir du continent les ressources naturelles et primordiales par bateaux, alors quoi de mieux que de se rendre au niveau des embarcations qui avaient amarré ?

Après plusieurs dizaines de minutes, je me rendais compte que j’étais en train de tourner en rond. Je n’avais pas encore réussi à gagner le port de Kiri à mon grand dam. Je marchais en essayant de sentir l’odeur de la mer pour me repérer, mais jusque-là mon odorat me trahissait totalement. Il n’y avait rien à faire, je n’y arrivais pas. Soudain, une sensation de picotement me parcourait tout le bras droit, mon torse sans le vouloir tournait légèrement vers l’arrière. Quelqu’un venait de me rentrer dedans sans crier garde. Était-ce de ma faute ? De la sienne ? Aucune idée. Néanmoins, j’allais profiter de cette opportunité pour me faire indiquer le chemin.

« Pardonnez-moi, mais où se trouve le Port Naragasa ? Je suis à sa recherche depuis un bien long moment, malheureusement je suis plus proche de l’échec que d’autre chose. » Disais-je à l’homme pendant que mes cheveux et mon kimono se battaient avec le vent.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Imai Nobume
Imai Nobume

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Lun 18 Fév 2019 - 17:40
Journée de repos ! N’ayant rien à faire, je me rendis au port de Naragasa retrouver quelques voyous des bas-quartier du village avec qui j’avais l’habitude de traîner. Nous nous promenions ensemble dans les endroits reculés du port et nous escaladions les entrepôts délabrés et bateaux abandonnés des marins.

J’avais l’impression de revenir au bon vieux temps où j’étais encore un bandit. On se posait en hauteur et on discutait des actualités en même temps que nous jouions à la balle. C’était idéal pour faire passer le temps et me distraire de mon ennui.

Après quelques heures passées à gambader ci et là, nous repartîmes en direction du centre du village chercher un peu d’animation dans les bars. Alors que l’on longeait les ruelles reculées du port avec mon groupe, je me heurtai à une inconnue qui me tira de ma conversation. Je me retournai vers cette dernière légèrement surpris.

C’était une jeune femme vêtue de noire qui m’avait légèrement plus vieille que moi. Ce qui m’intrigua le plus, c’était son apparence. Elle n’avait pas l’air d’appartenir aux environs. À force de me balader ici, je commençais à connaître les habitants, mais son visage, ses cheveux, ses vêtements, rien ne semblait appartenir à Kiri et sa question confirma mes suppositions.

Je lançai un regard derrière moi, puis nous éclatâmes tous de rire. Oui, nous partagions tous la même pensée. Nous manquions tout justement de distraction et pile au bon moment, une jolie jeune femme se pointa devant nous comme un cadeau tombé du ciel. Un jeune homme du groupe s’avança vers elle avec un petit sourire au coin de la lèvre. J'observais en le laissant faire.

« Perdue ma jolie ? T’es pas d’ici, dis-moi ? Nous sommes actuellement très proche du Port de Naragasa. Nous allions justement nous y rendre.. Tu voudrais pas venir avec nous boire un verre ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 14:48
Allais-je obtenir les informations que je recherchais ? Le Port Naragasa commerçait-il avec des étrangers même si ces derniers étaient autorisés à circuler à Kirigakure no Sato ? Vais-je trouver du minerai de fer ou d’acier de suffisamment bonne qualité pour travailler convenablement la matière première pour donner naissance à des armes d’exceptions ? Toutes ses interrogations se bousculaient dans mon esprit avec frénésie depuis que j’avais demandé mon chemin à la personne qui venait à l’instant d’entrer en contact avec moi par le biais d’une bousculade volontaire ou involontaire.

Ce n’était pas qu’un homme solitaire qui m’avait bousculé, mais une petite troupe d’individus. Par chance l’un d’eux m’annonçait que nous n’étions pas loin du Port Naragasa. Néanmoins, il n’avait pas l’air très motivé pour m’indiquer le chemin, bien au contraire il souhaitait m’inviter à rejoindre son groupe pour aller boire un verre. On m’avait prévenu que les habitants de la cité militaire du pays de l’Eau étaient un peu particuliers, ils différenciaient beaucoup de leurs homologues iwajines, en était-il de même pour les kumojins ? N’ayant pas envie de m’enivrer avec des inconnus, je poussais un profond soupir, car j’aurai préféré que l’on me donne mon chemin plutôt que d’obtenir une proposition aussi cavalière.

« Navrée, mais je ne suis pas intéressée. » Disais-je d’un ton plat avant de tourner les talons et de reprendre ma route.

Malgré tout, celui qui m’avait répondu venait de me dire à l’instant que nous n’étions pas très loin du port. C’était une bonne nouvelle, car j’étais sur la bonne voie, il ne me restait plus qu’à trouver une bonne âme charitable qui accepte de m’offrir ce que je recherchais. Maintenant que je tournais le dos au groupe, je me remettais à marcher. A ma gauche, il y avait un couple de commerçant, je m’approchais de l’échoppe avec un grand sourire.

« Bien le bonjour, je suis à la recherche du Port Naragasa, auriez-vous l’extrême amabilité de m’indiquer l’itinéraire à suivre ? » Demandais-je de façon très poli.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Imai Nobume
Imai Nobume

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Dim 24 Fév 2019 - 21:28
Comment mettre fin à une rencontre qui n’avait même pas débuté - aïe, mon petit cœur..

Pendant que la jeune femme s’éloignait du groupe, on pouvait entendre derrière elle de longs soupires déçus et un gros râle de celui qui venait de se prendre un râteau. Pour ma part, j’étirai un léger sourire amusé de rencontrer une jeune femme avec une aussi forte tête.

Mes coéquipiers me proposèrent de continuer notre chemin et d'aller boire un verre entre nous au centre-ville - avec potentiellement une bonne compagnie trouvée sur place. Toutefois, j'effectuai un léger mouvement de le tête pour dire que je les quittais pour la soirée.

En effet, j’étais assez intrigué par cette étrangère. Elle n’avait pas l’air d’être des environs et quelque chose me disait qu’elle n’était pas qu’une simple civile - rare était ceux qui tenaient tête face à une bande voyous - chose qui attisait ma curiosité comme ma méfiance.

Lorsqu'ils furent suffisamment éloignés, je repris, sans plus attendre, le même chemin que la jeune femme. Empressant le pas, je la rattrapai et la suivis jusqu’à l’échoppe. Je lançai discrètement un regard par dessus son épaule en direction de la vieille petite dame qui tenait stand, lui imposant le silence. Cette dernière, sentant ma menace sur elle, secoua de la tête.

« Non, je ne sais pas. Demandez à quelqu’un d’autre.. »

À savoir ..Moi - posé sur le côté de l’échoppe avec un petit sourire innocent sur les lèvres. (Je n’aurais jamais cru être aussi collant de toute ma vie. Après ça, si je me prenais à mon tour un râteau, j’irai ailleurs pour laver mon honneur..)

« Non, plus sérieusement. Tu n’es pas du village, je me trompe ? Voyageuse, commerçante ou.. Infiltrée ? Quoique, si t’étais une infiltrée tu n'chercherais pas ton chemin comme ça. Donc commerçante, je suppose.. Quoique, tu n’as l'air d'avoir grande marchandise avec toi et tu m’as l’air d'une commerçante bien perdue qui ne sait pas où trouver le port, mh.. »

Effaçant mon sourire, je repris un air plus neutre - indiquant du doigt l’ouest de la rue.

« Continue d’avancer.. Et tu trouveras ton chemin en tournant à gauche. Le bruit du commerce du soir d'la poiscaille confirmera que t’es au bon endroit.. Mais pourquoi cherches-tu le port ? »


Dernière édition par Mamoru Honō le Jeu 28 Fév 2019 - 7:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Mar 26 Fév 2019 - 22:11
La commerçante se refusait de me répondre prétextant qu’elle ne savait pas où était le port. Était-ce une blague qu’elle était en train de me faire à l’instant ? La vieille femme se fichait totalement de moi, je savais qu’elle connaissait l’emplacement du lieu que je désirais visiter, elle n’allait pas me faire croire qu’elle ne connaissait pas l’endroit stratégique où les capitaines amarraient leurs navires pour décharger leur cargaison du continent. Très clairement, il y avait une omerta, on se refusait de m’aider parce que j’étais une étrangère ? Que je venais d'une contrée trop lointaine pour être acceptée pacifiquement ?

Malgré tout ça, je restais calme ainsi que poli, disant à la commerçante que cela n’était pas grave, que je trouverais bien quelqu’un qui accepterait de m’aider. Une voix masculine m’interpellait. Un homme s’était adossé près de moi. Il avait le même style vestimentaire que l’homme qui m’avait interpellé tout à l’heure, était-il du même groupe ? Oui, j’avais ma réponse grâce à sa réplique. L’individu me questionnait sur mes intentions, mais aussi sur les raisons de ma venue à Kirigakure no Sato, je l’écoutais sans dire le moindre le mot. Au début, il pensait que j’étais une infiltrée puis après une courte réflexion orale, il trouvait que cela n’était pas plausible. C’était déjà un premier bon point. Il procédait de la même manière pour savoir si j’étais une commerçante venant d’ailleurs. Là aussi, il ne pensait pas cela possible, trouvant que je n’avais pas beaucoup de marchandise. Il avait tort et raison à la fois, mais je m’abstenais de le lui dire pour le moment.

Finalement, il m’indiquait le chemin à suivre pour me rendre au Port Naragasa. Incroyable, je venais enfin d’obtenir la précieuse information et mon visage s’illuminait en ayant cette indication dans ma besace. Néanmoins, l’inconnu puisque ce dernier ne m’avait donné aucune indication sur son identité, me demandant pourquoi je souhaitais me rendre là-bas. N’ayant rien à cacher et puisque je l’avais révélé au shinobi muet qui m’avait fait passer un rapide entretien aux portes du village, je me décidais de dire qui j’étais et pourquoi j’étais ici.

« Je me nomme Ryuboku Asa et je suis Maître Forgeron. Si je souhaite me rendre au port c’est avant tout pour m’approvisionner en minerai d’acier ou de fer pour laisser parler mon art. Ce qui signifie que je souhaite mettre à contribution mes talents et donner aux hommes et femmes de ce village la chance de pouvoir combattre avec des armes que seuls les habitants de Tetsu no Kuni sont censées manier. » Mes prunelles étaient plongées dans celles de mon interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Imai Nobume
Imai Nobume

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Jeu 28 Fév 2019 - 13:45
« Oh.. »

Mes yeux s’écarquillèrent sous l’effet de la surprise. En effet, je ne m’attendais pas à une telle réponse. Ainsi, elle était une Maître Forgeronne venue de l’étranger. C’était loin du petit commerçant ou du petit imposteur que j’avais imaginé. On ne manquait pas de forgerons au village, mais nos lames étaient loin de celles du Pays du Fer. Elle était une passagère de marque.

« Et bien… Bienvenu j’suppose ? J’peux t’accompagner ? J’suis curieux d’voir une forgeronne à l’œuvre. »

-Également curieux de surveiller une étrangère. J’esquivai son regard. D’une main, j’ouvris la voie en direction du port, l’invitant à effectuer le chemin en ma compagnie. Le chemin, plutôt calme, laissait place au dialogue.

« Mais p’tit curiosité, t’es originaire de Tetsu no Kuni ? Pourquoi mettre tes talents au service de not’ village plutôt que d’ton pays ? »

La logique voudrait qu’elle soit forgeronne au Pays du Fer. Tout forgeron rêvait d’aller là-bas, que ce soit pour les matériaux primaires qui coûtaient bien moins chers ou que ce soit pour la qualité de ces matériaux. Certes, on n’était pas déplorable en matière de forger des armes. À l’époque, c’était les bandits qui en utilisaient, aujourd’hui c’était les shinobis qui en utilisaient. Cet art était en développement et en constante évolution. Mais celui du Pays du Fer était une tradition et un talent ancestral, rien de comparable à celui du Pays de l’Eau.

« Quel intérêt éprouves-tu à l’égard de Mizu no Kuni ? Quels avantages gagnes-tu à nous fournir des armes ? »

Nous étions un village militaire, toutes ses lames forgées risquaient de baigner dans du sang et ce, pour une bonne ou mauvaise cause. Avait-elle un objectif caché derrière cette action ..?

« Ah.. J’oublie d’me présenter - Mamoru Hono, enchanté Asa. (Matin ?) »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Jeu 28 Fév 2019 - 16:24
« Je ne suis pas du genre à montrer mon art au premier inconnu surtout quand ce dernier ne s’est pas encore présenté. » Disais-je de façon malicieuse.

Néanmoins, j’acceptais que le jeune homme m’accompagne. Étant donné qu’il était un local, peut-être que de l’avoir à mes côtés me faciliterait la tâche de pouvoir communiquer avec les différents capitaines du port ? L’inconnu, car il l’était toujours était très curieux, il me demandait des informations supplémentaires. Je me rappelais des paroles du shinobi muet qui m’avait fait passer un entretien avant de pouvoir passer les portes imposantes de la cité militaire du pays de l’Eau, ce dernier m’avait dit que je pouvais être surveillée. L’homme qui s’était joint à moi était-il justement cette surveillance ? Je ne pouvais pas être sûre, alors je laissais le bénéfice du doute et j’acceptais de répondre à sa question.

« Je ne suis pas originaire de Tetsu no Kuni, malheureusement j’ai perdu la mémoire il y a de cela sept ans maintenant. » Je préférais jouer la carte de l’honnêteté et de garder le même discours que j’avais eu tout à l’heure avec le shinobi muet. « Néanmoins, mon savoir dans la confection d’armes me vient de ce pays, ce sont les samouraïs qui m’ont trouvé et m’ont donné cette identité de Ryuboku Asa. » Je marquais un nouveau temps d’arrêt.

L’inconnu se demandait pourquoi je préférais offrir mes talents plutôt que de servir la patrie qui m’avait sauvé, m’avait donné un toit, m’avait donné un nouveau nom, m’avait donné un nouveau but dans la vie. La réponse était simple, mais je ne souhaitais pas la communiquer avec cet homme, il n’avait pas besoin de connaître le sort qui avait été réservé à mon Maître lorsque celui-ci avait décidé de me prendre comme disciple reniant tous les préceptes de Tetsu no Kuni.

« Si je suis ici, c’est avant tout pour faire briller mon art. Mon rêve est de voir mes créations être maniées par n’importe qui et ce bien au-delà des frontières du pays des samouraïs. » Disais-je, mais l’homme était vraiment curieux, alors j’approfondissais ma réponse. « Je n’ai aucune intérêt particulier pour Mizu, hormis qu’il me reste encore trois pays à visiter avant d’avoir fait mon tour du continent. Voilà pourquoi je suis là, car tout simplement mon voyage m’obligeait à me rendre au pays de l’Eau. » Terminais-je par dire.

Je n’avais pas spécifiquement répondu à sa dernière interrogation, mais les propos que je venais de lui dire lui permettait d’avoir sa réponse. La dernière phrase qui jaillissait de la bouche de mon interlocuteur était de me donner son identité. Je souriais en ayant enfin obtenu cette information.

« Enchanté, Mamoru Hono. Effectivement mon prénom signifie matin, car j’ai été retrouvée sur une plage de Tetsu no Kuni inconsciente une matinée. » Mon sourire se dissipait lentement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Imai Nobume
Imai Nobume

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Sam 2 Mar 2019 - 0:53
« Oh.. »

Le Pays du Fer ne transmettait pas son art et son savoir-faire des armes à n'importe quel inconnu. Bien souvent, c’était réservé à ceux du pays. C'était comme une sorte de savoir national ou du moins, c'était ainsi que je voyais les choses. C’était une chance pour elle de détenir une telle connaissance comme c’était une chance pour elle d’avoir été recueillie au sein de ce pays.

Décidément, la jeune femme ne cessait de me surprendre. En effet, elle était loin d’être le petit voyageur banal qui passait dans les environs. Elle m’avait l’air d’avoir une histoire tout à fait intéressante à raconter. Après un court instant de silence, je repris la parole.

« Et donc tu n'connais rien d'ta vie passée, ni même de c'qui aurait pu provoquer c'te perte d'mémoire, mh ? »

Quelque part, cela ne me regardait pas vraiment, mais il s’agissait de la simple curiosité à l’égard d’une étrangère comme d’une autre. Après tout, elle avait accepté d'évoqué ce fait..

« Et si 'comprends bien t'as laissé d'côté ton pays d’accueil pour partir à l’aventure pour tenter d'propager tes capacités en forge à travers l'continent ? C’est un objectif plutôt intéressant en tant que forgeron.. Mais t’as pas peur du danger ?

Des tensions règnent entre les différents villages. Si tu comptes effectuer une visite d'chaque pays et d'chaque village -militaire-, tu risques d’avoir biens des ennuis.. Globe trotteur pourquoi pas, mais n’est-ce pas risquer d'voyager ainsi ? Surtout que t'vends des armes.. Et les armes, peu importe que c'soit d'l’art ou pas, c’est avant tout une arme pour trancher..
»

Je savais de quoi je parlais, étant donné que j'étais shinobi. Ce monde conflictuel entre les différents villages, je le connaissais.

« En forgeant des sabres pour des militaires, tu armes une possible future guerre. Les sabres n'choisissent pas qui ils tranchent, c’est les manieurs qui en sont maîtres. En leur confiant un sabre, tu leur confies la possibilité d'trancher une vie. Dois-je comprendre que cela t'importe peu et que tu cherches simplement à armer le plus offrant ? - Ce qui en soit n'est pas spécialement criminel, tu serais dans ce cas un simple marchand et artiste qui prend ses distances d'ce monde et d'ses conflits. Enfin.. À voir ce que en pensent les villages qui t'engagent. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Dim 10 Mar 2019 - 23:41
« Malheureusement, aucun souvenir ne m’est revenue et ça va faire bientôt sept ans que cela dur. » Il y avait un peu de mélancolie dans le son de ma voix.

Je m’étais faite à l’idée que peut-être je ne serais jamais qui j’étais auparavant. Au début cela avait été dur, mais maintenant je m’y étais habituée, cette amnésie faisait partie de moi et la vie que je menais me convenait parfaitement. J’aimais la personne que j’étais aujourd’hui, peut-être même que je n’aimerais pas la personne que j’étais jadis ?

« Le danger ne me fait pas spécialement peur. J’ai déjà fait face à des menaces à travers mes nombreux voyages, mais je m’en suis toujours sortie. Je crois que dans ma vie passée, j’ai dû être une combattante, mon corps à des vieux restes et je sais me battre. Les muscles eux n’ont pas oublié à défaut de mon esprit. Les samouraïs avaient émis cette hypothèse, malheureusement nous n’avons pas pu définir d’où je pouvais potentiellement venir. » J’avouais à l’homme au chapeau que je n’étais pas qu’une simple forgeronne.

Mon corps était plus fort que mon esprit. La première fois que j’avais fait usage des arts du ninjutsu, les samouraïs étaient devenus encore plus méfiant vis-à-vis de moi, surtout avec mon incroyable don qui était de pouvoir créer et manipuler le bois à ma guise. Je savais aussi me battre au corps à corps et j’étais même plutôt douée pour cela. Néanmoins, ce n’était pas du tout cela avec les armes, aucune arme ne me convenait, épée, comme shuriken.

« Je comprends ton point de vue. Mais je ne suis pas d’accord avec toi. Une arme sert avant tout à protéger quelque chose, ceux qui combattent lors de conflit protègent ce qui leurs aient chers, donc mes armes n’ont pas cette vocation de tuer de prime à bord, ce n’est qu’une conséquence. Néanmoins, il y a ceux qui tuent pour le plaisir ou pour l’argent, ces individus-là, je ne travaille pas pour eux. Je ne créais pas pour les meurtriers ou assassins. » Lançais-je à celui qui répondait à l’identité Mamoru Honû.

Une arme pouvait être un objet décoratif ou honorifique comme un objet mortel et dangereux. Tout dépendait de son propriétaire, il pouvait agir pour autrui comme pour son propre profit. Je ne me sentais pas responsable du après de l’arme une fois en possession de son heureux élu.

« Je me suis plutôt dévoilée, et toi que fais-tu ? Tu n’as pas vraiment la tête d’un shinobi. Je n’ai peut-être pas laissée transparaître, mais j’ai vu les nombreux regards qui se posent sur toi et tous ont la même signification, je te laisse deviner de quelle signification je parle. » Mon regard se posait sur le jeune homme pour scruter la moindre de ses réactions.

Mon interlocuteur devait certainement être un de ces voyous que l’on m’avait dépeint avant de venir à la cité militaire du pays de l’Eau, son allure, sa façon de se tenir, de parler, mais aussi le groupe dans lequel il faisait partie, me laissait penser que je voyais juste.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Imai Nobume
Imai Nobume

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Mar 12 Mar 2019 - 19:21
« Des sabres pour protéger, hein.. Le monde n’est-il pas cruel ? On s'retrouve avec une arme entrer les mains, obligé à blesser autrui pour pouvoir se protéger soi-même et c’qui nous est cher.. »

Je haussai des épaules. Quelque part, je m’en fichais pas mal. Ce monde était pourri jusqu’à la moelle et ça, je l’avais toujours dis. Pour ma part, je me trouvais dans l'autre catégorie de personnes. Je faisais parti de ceux qui aimaient blesser les autres, que ce soit pour de l’argent ou pour mon plaisir. J’étais une de ces brutes de service qui aimaient se battre plus que tout autre chose. Je voyais les armes comme de simples jouets, ni plus, ni moins. Enfin, tout le monde ne partageait pas cette pensée, comme par exemple cette jeune femme qui semblait chercher le pacifisme. Lorsqu’elle me posa la question sur mon identité, j’eus un léger sourire.

« À quoi devrait ressembler une tête de shinobi ? Charmant ? Gentleman ? Ou.. Blasé ? Lassé ? Comme un militaire à qui on aurait amputé un bras ? »

Je marquai une courte pause.

« D'nos jours il y a des shinobis d'toutes sortes : ceux qui ressemblent à des gangsters, ceux qui ressemblent à des anges.. Et pourtant tous sont shinobis. On l’devient assez facilement à condition d’en montrer les capacités - soit par une bonne maîtrise du ninjutsu, soit par une bonne maîtrise du Taijutsu, ou aut'chose dans l’même genre qui pourrait se révéler utile au village. Pour ma part.. Je maîtrise un peu le feu. »

Un peu plus qu’"un peu" et c’était comme ça que j’étais devenu shinobi. Toutefois, après un instant de silence, je repris la parole avec un regard bien plus curieux.

« D’ailleurs tu viens d’évoquer des aptitudes au combat.. Quel genre d’aptitudes d'combat possèdes-tu ? Des réflexes au corps-à-corps..? À mains nues ? Ou maniement d’arme ? Si ça s'trouve.. P’têt que t’étais toi-même une shinobi avant. » Dis-je avec ironie.

Mais il était vrai que tout à coup, je portais un intérêt tout autre à la jeune femme si elle n’était pas qu’une simple civile. J’aimais, de manière globale, tous les combattants et encore plus ceux du corps-à-corps. Si elle avait des choses à me montrer, alors je n’avais que plus envie de faire connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Dim 31 Mar 2019 - 10:49
J’écoutais les nombreuses phrases de mon interlocuteur. Pour lui, il n’y avait pas d’archétype précis pour être shinobi. Tout le monde pouvait l’être, qu’importe la nature de la personne, bonne ou mauvaise. Il n’avait pas tort sur ce point, néanmoins de ce que je savais il y avait un certain honneur au sein des shinobis et lui semblait n’avoir aucun honneur.

« Peut-être. » Disais-je de façon très laconique pour marquer mon opposition à ses dires sans pour autant donner des arguments pour étayer mon propos.

Mes nombreuses années à voyager dans le monde m’avait permises de comprendre qu’il était difficile et non-conseillé de donner sa vision des choses si elle était en désaccord avec les locaux que l’on pouvait rencontrer. Malgré tout, ma méfiance ne faisait que monter vers ce personnage qui cherchait à cacher sa véritable forme. De plus, il était même un ennemi naturel à mon don, à savoir la maîtrise du bois puisqu’il était capable d’user du contrôler et la création du feu.

Le jeune homme soulevait un point non-négligeable et peut-être qu’il avait même raison. Moi-même ainsi que les individus que j’avais pu côtoyer à Tetsu no Kuni à savoir le pays des samouraïs, avions émis l'hypothèse que ma vie d’antan aurait pu être celle d’une shinobi. La seule certitude était que je n’étais pas originaire de Rokkusu plus communément connu sous le nom d’Iwagakure no Satô. Mon voyage au pays de la Terre, m’avait permis de rentrer en contact avec des iwajines ayant des origines tetsujines et aucun registre ne faisait mention d’une femme ninja maîtrisant le Mokuton et ayant disparu en 196. Je ne venais donc pas de Tsuchi no Kuni, mais d’ailleurs. Peut-être de Mizu no Kuni ?

« C’est une hypothèse tout à faire plausible. C’est aussi l’une des raisons qui me poussent à aller dans les cités militaires des différents pays afin de pouvoir consulter les registres des soldats disparus. J’en ferais de même ici en demandant une autorisation. » Lançais-je au jeune homme.

Nous parlions beaucoup lui et moi, mais ce pourquoi j’étais venue ici n’avançait pas grandement, bien au contraire. J’avais l’impression qu’Honô cherchait à me détourner de mon but premier comme s’il essayait de me faire oublier que j’étais là pour du minerai de fer ou d’acier. Il fallait que je remette les pendules à l’heure et que je fasse comprendre à mon interlocuteur que j’avais un but précis. Toutes ces questions sur mon passé, les shinobis, mes voyages, cela faisaient maintenant sept ans que je les entendais, non pas que j’étais lasse, mais plutôt habituée.

« Nous conversons beaucoup, mais j’espère que cela ne me fera pas rater les commerçants de fer ou d’acier. » Je marquais un temps d’arrêt. « Pouvons-nous accélérer le pas afin que je puisse obtenir ce que je désire réellement en ce moment-même ? » Lançais-je au jeune homme.

Mon ton avait été légèrement plus sec, plus autoritaire, comme pour montrer que je n’étais pas qu’une simple étrangère que l’on pouvait avoir facilement. Je traversais le continent sans crainte de mort, malgré les innombrables conflits qui pullulent sur cette terre, alors je n’allais pas me faire avoir par le premier shinobi de la cité militaire du pays de l’Eau.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Imai Nobume
Imai Nobume

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Dim 31 Mar 2019 - 11:48
Je haussai les épaules.

« Effectivement, on traîne. C'est par ici. »

Je lui indiquai du doigt une petite ruelle qui menait tout droit vers le marché. Je ne l'attendis pas, j'entamai directement le pas devant elle pour guider le chemin. Il nous fallut à peine quelques minutes de plus pour arriver à destination. Les commerces n'avaient pas fermés - ça serait dommage qu'ils ferment juste sous notre nez. Je m'empressai de me diriger vers le plus grand bâtiment fournisseur de métaux.

« C'est juste ici l'meilleur fournisseur - il n'fait pas un prix très cher pour une qualité d'métaux plutôt bonne. Enfin, j'dis ça, c'sont juste les rumeurs et les dire que je répète. »

Je ne connaissais rien matière de forge, mais habitué à me balader de droite à gauche dans le village, je savais quels étaient les meilleurs commerces. Toutefois avant de la quitter, j'avais une petite demande - à voir si elle acceptait. Calmement, je me rapprochai de la jeune fille avec un léger sourire en coin de lèvre.

« Dis-moi, tu voudrais bien m'forger également une lame ? En guise de première rencontre au village ? Bien évidement, j'te paie le prix que tu veux sauf si tu veux me l'offrir.. J'aurais besoin d'une petite lame d'environ simple et basique, mais résistante, forgée de la main d'une forgeron qui a hérité des talents du Pays du Fer. Si tu veux, en échange, je pourrai aller me renseigner pour toi quant au registre des shinobis disparus. ..D'ailleurs, j'viens d'y penser.. Il y a peut être un moyen rapide pour déterminer ta nationalité. »

Je marquai une courte pause.

« Chaque habitant d'chaque pays ont des capacités différentes souvent dû à leur environnement d'naissance. Par exemple, les habitants du Pays d'l'Eau ont une très bonne navigation en mer et par exemple, les habitants d'la foudre ont une très bonne capacité d'apprentissage. Après, à voir si ton corps ou ton cerveau a conservé cette capacité ou s'il a tout oublié en m'me temps que ton amnésie est tombée. Ça s'rait p'têt une bonne piste. »

Si elle était résistante à la torture alors cela voudrait dire qu'elle était originaire du Pays de l'Oubli - haha.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Yuki N. Hana
Yuki N. Hana

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Lun 1 Avr 2019 - 17:45
L’individu acceptait ma requête et décidait de m’amener vers les ruelles où se trouvaient les marchands avec qui je désirais commercer. Parfait, j’allais obtenir ce que je désirais à savoir la localisation de ces derniers. N’étant pas née de la dernière pluie, je n’allais pas m’empresser d’acheter à la première rencontre. J’allais d’abord tout observer pour voir qui était le meilleur sur tous les plans. Honô m’indiquait que cette échoppe était celle où l’on pouvait trouver le meilleur fournisseur et elle était encore ouverte.

« Je te remercie amicalement de ton aide. » Disais-je en hochant très légèrement de la tête pour montrer mon respect.

Même si cela avait pris du temps pour obtenir ce que je recherchais, l’homme avait été respectueux jusqu’au bout puisqu’il avait tenu parole. Peut-être avait-il plus d’honneur qu’il laissait y paraître ? Sans doute et même si ce n’était pas le cas, je n’en avais que faire puisqu’il avait tenu parole. Mais, avant que nos routes se séparent, le mizujine me demandait une faveur ou plutôt il était en train de passer commande puisqu’il désirait que je lui fasse en sabre. Mon premier client kirijine ?

« Offrir, cela ne sera pas possible. Néanmoins pour le reste, je me ferais une joie de te faire l’arme qui te sierras le mieux pour tes futures aventures. Plus tu auras de ressources, plus l’arme sera grandiose. Néanmoins, sache que je ne fais que de la qualité. Je suis un Maître Forgeron de Tetsu no Kuni, je ne peux pas faire un sabre d’une piètre qualité pour le plaisir. Je mets mon âme sur chacune de mes réalisations. » Terminais-je par dire.

J’observais attentivement les mensurations de l’homme afin de les garder en mémoire. Cette mémoire qui me jouait tant des tours étaient ironiquement très observatrice et conservatrice, ce que je voyais, je pouvais m’en souvenir avec facilité. Honô m’expliquait aussi quelque chose dont je n’avais jamais pensé. Je fronçais légèrement les sourcils, car j’étais en pleine réflexion et les paroles qu’il venait de prononcer étaient des plus intéressantes.

« Mmmh, je vois. Pour le moment, je me concentrerai sur ton arme, je verrai par la suite pour ce qui est de ma mémoire. Il ne sera pas nécessaire que tu ailles demander les registres pour moi. Ta servitude m’honore, mais je n’en ai pas besoin. » Disais-je avec un sourire amical.

Il n’avait pas besoin d’en faire autant. Le simple fait de me demander un katana était déjà beaucoup à mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9972-yuki-nagamasa-hana-en-cours#84492 https://www.ascentofshinobi.com/t9987-yuki-nagamasa-hana-carnet#84653 https://www.ascentofshinobi.com/u1299
Imai Nobume
Imai Nobume

Premiers Pas — [HONÔ] Empty
Jeu 4 Avr 2019 - 22:34
« Pas d'offre gratuite, hein.. Bon, au moins j'aurai tenté. Je n'm'y connais pas trop dans c'domaine, mais en tant que voyageuse venu des territoires du Fer, j'te fais confiance sur la qualité. Ah, et ne me fait pas un truc trop grand - je veux un truc facile à manier avant tout ! Une lame aiguisée et bien tranchante, mais facile à manier. »

Une sorte de cure-dent passe partout et tranchant ?

Je ne comprenais pas vraiment ce sentiment d'affection que l'on pouvait éprouver à l'égard d'une lame. Je ni gladiateur, ni sabreur, je n'étais qu'un simple combattant du corps-à-corps. Je voyais les armes comme des outils et le sabre était le plus efficace à mes yeux. Ma commande sortait également un peu de nul part.

Je venais de rencontrer par pur hasard une forgeron venue du Pays du Fer. L'idée d'avoir une lame m'avait traversé l'esprit il y a quelques jours de cela. Je repensais au vieillard qui faisait parti de mon clan, il avait vécu longtemps grâce à sa maîtrise des lames. Et aujourd'hui, une occasion se présentait à moi pour demander une sabre - une arme de plus ne pouvait que être pratique, et c'était bien pour une rencontre.

Enfin, si elle me forgeait une lame, j'allais en prendre soin comme n'importe quel outil de combat. Ça coûtait cher de nos jours les matériaux et les armes. Et j'avais comme l'impression qu'elle n'allait pas me faire un prix cadeau..

J'étirai un léger sourire tout en m'apprêtant à quitter.

« À ton avis, il t'faudrait à peu près combien de temps pour que la lame soit prête et que je puisse venir la chercher ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302

Premiers Pas — [HONÔ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: