Soutenez le forum !
1234
-10%
Le deal à ne pas rater :
Apple TV HD 4K 32Go (2021)
179 € 199 €
Voir le deal

Partagez

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi)

Ushinawa M. Fumei
Ushinawa M. Fumei

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 9:40





Visite surprise



Cela faisait maintenant quelques jours qu'il était là, à l’hôpital du village des nuages, à reprendre des forces. Il était là, sur son lit d’hôpital, torse nu avec une perfusion dans le bras en fixant le plafond, soupirant longuement d'ennuis, un ennui mortel. Il n'aimait pas vraiment rester inactif de la sorte, il préférait de loin être dehors à commencer à chercher des informations, mais bon. Il observa son reflet dans le miroir en se redressant, calmement. Il était toujours aussi musclé, même si une large cicatrice au torse gâchait un peu la vue. Il regarda ses mains, les posant ensuite sur ses cuisses en lâchant un nouveau soupire, quand il entendit des bruits de pas, et la porte de sa chambre s'ouvrir. C'était peut-être son repas du jour, ou alors un changement de perfusion.. Non, rien de tout cela en fait. Une petite blonde, tout sourire, entra dans sa chambre avec un bouquet de fleur. Il haussa un sourcil, perplexe. Elle s'était tromper de chambre ? Il allait ouvrir la bouche quand elle s'approcha, déposant les fleures dans un vase à côté de lui. Il était de plus en plus perdu, tant et si bien qu'il en oubliait complètement sa tenue légère.

- Je vois... C'est pour m'annoncer que je peux enfin sortir, pas vrai ?


Il se leva alors en souriant, arrachant les perfusions de son bras en s'étirant un peu par la suite. Bon sang ce que ça faisait du bien d'être enfin debout, de pouvoir bouger. Il ramassa alors son armure qu'il commença à enfiler calmement, glissant son épée à sa taille, puis il se retourna vers la blonde. Minute, elle n'avait pas vraiment l'air d'une infirmière.... Il avait été tellement obnubilé par l'idée de sortir d'ici qu'il avait fait une erreur de jugement ? Oups... Il devait se dépêcher de partir d'ici alors. Réflexion...

- Oh... Hem... Peut-être que nous nous connaissons ? Si oui j'en suis navré, j'ai.. Disons quelque peu perdu la mémoire. Pour être tout à fait franc, je ne me rappel même plus de mon nom. Mais tu peux m'appeler Fumei. Ushinawa Fumei. Et toi tu es ?

Il devait faire vite, et partir d'ici tout aussi vite. Si possible avant que l'infirmière en charge ne déboule et pousse une crise d'hystérie en voyant son patient hors du lit. Il se gratta un peu derrière la tête en souriant bêtement. Il avait dit cela pour changer de sujet, mais c'était une réflexion qui était méritée. Si elle était en effet quelqu'un qu'il connaissait jadis mais qu'il l'avait juste totalement oubliée comme tout le reste ? Pire encore, si elle était quelqu'un de sa famille proche, comme une sœur ou une cousine par exemple ? Il se sentirait... Horrible, mais d'un autre côté, il n'y pouvait rien, pas vrai ?




_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/u669
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 10:18
Tu marchais dans les couloirs de l’hôpital, un sourire niais aux lèvres. Aujourd’hui était une bonne journée : il y avait du soleil, les gens étaient aimables avec toi, et tu avais acheté des fleurs. Comme toujours lorsque tu avais le temps, entre tes entraînements et tes goûters remplis de gâteaux, tu te dirigeais les chambres des patients pour leur déposer des fleurs ; tu demandais à l’accueil quel patient pouvait recevoir de la visite, et s’ils le savaient, quel patient était seul ; tu entrais alors dans la chambre dudit patient pour déposer des fleurs fraîches dans un vase. Cela faisait toujours plaisir, n’est-ce pas ?

Et aujourd’hui, encore, tu te dirigeais vers une énième chambre. Tu aimais aider les gens à se sentir mieux ; tu aimais rester auprès d’eux, discuter avec eux, les faire rire, apporter un peu de joie dans leur vie monotone. Que tu étais mignonne.

. Tu étais face à ta dernière porte de la matinée. Tu soufflas légèrement pour te donner du courage ; il fallait que tu fasses ton plus beau sourire, à présent. Allez, ma petite, tu pouvais le faire ! Tu toquas doucement, peut-être trop doucement, et entras.

« Bonjour ! », dis-tu d’une voix douce pour ne pas trop gêner la convalescence du patient.

Tu l’observas un petit moment tandis que tu te dirigeais avec ton bouquet jusqu’au vase de la pièce : il s’agissait d’un jeune homme, aux cheveux sombres avec quelques mèches claires, et aux beaux yeux bleus. Et il était torse nu.

Quoi ? Ton cerveau cessa un instant de fonctionner, tandis que tes joues devenaient rouges. Tu te trouvais dans la même pièce qu’un homme torse nu, et ce n’était pas un vieux monsieur avec un gros ventre ? Tu n’étais pas du genre à rougir pour rien (bon, d’accord, si) ; du moins, pas en voyant le corps des autres. Enfin, pas le corps des autres femmes. Par contre, le corps des hommes… cela te gênait, bien que tu ne saches pas pourquoi. Il t’arrivait d’avoir tes petits battements de cœur qui s’accéléraient, et ton visage qui devenait aussi rouge que la peau d’une tomate. Au moins, maintenant, je sais que tu es hétéro.

« Je… je dépose ça et je vous laisse ! », t’écrias-tu, sûrement trop fort, en déposant hâtivement les fleurs dans le vase qui traînait près de la fenêtre.

Quoi ? Qu’est-ce qu’il faisait ? POURQUOI SE LEVAIT-IL ? Tu paniquas intérieurement, secouant vivement tes mains ; la petite-toi commençait à courir partout en criant aux problèmes. Kami, Shimi, qu’avais-tu encore fait ? Tu t’empressas d’aller aux côtés du guerrier, à en juger son armure et son arme, et posa tes petites mains sur son bras.

« Non, monsieur, vous devriez rester au lit ! »

Comment ? Tu le regardas avec des sourcils haussés ; si vous vous connaissiez ? Tu penchas ta tête sur le côté, toujours un peu paniqué, et réfléchis rapidement ; un, deux, trois, non, il ne te disait rien. Tu secouas tout aussi rapidement la tête, et tentas de le tirer jusqu’à son lit : peine perdue, tu n’avais aucune force.

« Enchanté, Ushinawa-san. », dis-tu en reprenant ton souffle. Tu tentas une seconde fois de le tirer. « Je suis Kamijiyū Shimi ! Maintenant, retournez au lit ! »

Tu décidas de changer de position : tu allas derrière-lui, et le poussas de toutes tes forces. Il allait retourner au lit, le gredin !

_________________
Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 https://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 https://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 https://www.ascentofshinobi.com/u1019
Ushinawa M. Fumei
Ushinawa M. Fumei

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 14:18





Visite surprise



Il se sentit repousser jusqu'au lit, regardant sans comprendre ce qu'il se passait vraiment. Il pesta intérieurement cependant, regardant la blonde avec un regard suppliant. Il ne voulait pas rester allonger plus longtemps. Il en avait plus qu'assez de ne pas pouvoir faire ce pourquoi il était venu : rechercher des informations sur sa personne. Il essaya donc de se lever, encore une fois, prenant doucement la main de la dénommée Shimi dans les siennes, secouant doucement la tête en lui souriant légèrement.

- Comprenez-moi Kamijiyū-san... Rester ainsi entraver alors que j'ai quelque chose d'une importance capitale m'est insupportable ! Je ne suis pas venu jusqu'ici pour rester allonger dans un lit d’hôpital..

Il se redressa donc, relâchant délicatement sa main, il baissa un peu les yeux, secouant la tête négativement. Non, il ne pouvait pas rester ainsi. Et si sa famille biologique le cherchait ? Et s’il était quelqu'un de mauvais ? Il ne pouvait pas juste se contenter d'attendre, il se devait de chercher des réponses, quitte à déplaire à la demoiselle qui semblait s'enquiert de sa santé. Il était touché, enfin, surtout surpris, qu'une parfaite inconnue semble aussi inquiète à son sujet. Il n'avait jamais pût voir tel comportement chez quelqu'un, enfin, peut-être à part chez les gens l'ayant recueilli suite à son malencontreux incident. Incident dont il n’avait pas le moindre souvenir d'ailleurs. Il avait juste crû comprendre qu'il avait été attaquer par quelqu'un. Il ignorait cependant le motif exact de cette attaque... Peut-être que son armure laissait croire qu'il possédait une certaine richesse et qu'un brigand avait tenté de s'en emparer ? Que de questions sans réponses. Mais ce n'était pas là sa priorité absolue, non, loin de là. Certes, il était curieux de la raison motivant une telle agression, mais pour cela, il devrait déjà apprendre qui il est.

- Je ne peux me permettre cela. Je dois me retrouver, et par extension potentiellement retrouver d'éventuelles personnes tenant à moi. J'ignore si de tels personnes existent, mais si c'est le cas, il est de mon devoir de leur donner signe de vie au plus vite, et pour cela, je dois avant tout apprendre à me connaître moi-même. Donc, je vous en conjure, ne me forcez pas à rester ici contre mon gré.

Il regarda ensuite de nouveau droit dans les yeux la petite blonde , lui faisant ainsi comprendre que quoi qu'elle en dise, il ne se contenterait pas de rester au lit, il devait bouger, sortir d'ici, et commencer sa collecte d'information. Il n'avait que trop tarder, et il ne voulait pas attendre davantage. Si elle voulait l'accompagner pour le surveiller, qu'elle le fasse, il comprendrait, mais il ne resterait en aucun cas cloîtrer au lit une minute de plus.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/u669
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 14:42
Tu réussis finalement à le repousser jusqu’au lit, en t’aidant de l’armoire qui t’avait gentiment permis de poser tes pieds dessus. Épuisée par cet effort, tu fis mine d’essuyer de la sueur de ton front et regardas le patient— Ushinawa-san. Tu te mis face à lui pour le forcer à se rallonger complètement, lorsqu’il prit ta main dans les siennes ; tu te stoppas alors, les lèvres entrouvertes, et le fixa de ton grand regard bleu-gris. Que tu le comprennes ? Tu voulais bien, mais… il n’était pas là pour rien !

« Mais c’est pour votre bien… Ushinawa-san, comprenez… », tentas-tu, afin de le raisonner.

Il se releva et tu constatas à quel point il était grand, à quel point tu étais une minuscule crevette face à lui. Tu lui arrivais au torse, et encore ; tu te sentais rapetisser face à sa grandeur. Des mèches blondes allèrent se mettre devant tes yeux, tandis que tu baissais la tête et triturais tes doigts : tu souhaitais l’aider. Vraiment. Mais… il devait rester au lit… Et si une infirmière ou un médecin arrivait, vous risquiez tous les deux d’avoir des problèmes… Ah, que devais-tu faire ? Tu venais juste apporter des fleurs, pas aider un patient à s’échapper ! Et pendant que tu te poses ces questions, je ricane au fond de ma cage, admirant ton désarroi. Si j’étais toi – oh, mais c’est ce que je suis –, je le ferais sortir et m’en irais avant que quelqu’un puisse me voir. Mais bien sûr, tu m’empêches d’accéder à cette partie de nos corps et esprit. Quelle tristesse ; une larmichette coule le long de ma joue aussi ronde que la tienne.

« Il y a forcément quelqu’un qui tient à vous ! Je… je peux être cette personne, si vous voulez ! », proposas-tu de ton innocence répugnante.

Tu ne voulais pas qu’il se sente mal. Tu voulais qu’il soit heureux, comme tout le monde ; tu es bien trop candide, ma fille. Ça te mènera à ta perte.

Puis il te regarda dans les yeux. Ses doux yeux bleus dans les tiens, nuancés de gris. Après avoir vu toutes ces émotions dans ses iris, toute cette volonté de sortir, que pouvais-tu faire ? Il avait bien plus de force et de détermination que toi ; tu ne pouvais qu’espérer qu’il aille bien. Et pour cela, il n’y avait qu’un seul moyen.

« Bon…, soupiras-tu. Je veux bien vous laisser sortir, mais à une seule condition ! » Tu brandis ton index et fis en sorte de prendre un air autoritaire. « Je viens avec vous ! Quelqu’un doit vous surveiller. »

Tu attrapas sa main pour la serrer, comme si vous aviez formé un pacte. Puis, la lâchant, tu te dirigeas jusqu’à la porte et glissas ta tête à travers l’ouverture. À gauche. À droite. Personne. La voie était libre !

« Ushinawa-san, venez ! », chuchotas-tu le plus fort possible, ta tête de nouveau à l’intérieur de la pièce. Tu pris une posture que tu avais vu dans un magazine d’art martiaux et continuas : « Je vous protège ! »

_________________
Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 https://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 https://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 https://www.ascentofshinobi.com/u1019
Ushinawa M. Fumei
Ushinawa M. Fumei

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Ven 22 Fév 2019 - 9:43





Visite surprise



Il sourit grandement quand elle accepta de le laisser, un sourire radieux, presque aveuglant pour ne pas dire toute la vérité. Il hocha alors la tête en la laissant lui serrer la main, avant de finalement la suivre calmement dans les couloirs de l'hôpital, esquivant soigneusement les gardes et médecins. Il s'était retenu de rire afin de ne pas alerter les gardes, mais qu'es-ce qu'était exactement cette pose étrange qu'elle avait prise quelques minutes plus tôt ? Cela semblait être une prise de karaté, mais reproduite avec un amateurisme presque adorable. Une fois dehors, il inspira un grand coup, enfin de l'air frais. Il s'étira calmement par la suite et la regarda en s'inclinant légèrement devant elle, fermant les yeux.

- Je vous remercie pour votre aide Kamijyu-san. Mais je me dois d'être tout à fait franc avec vous, je n'ai aucun moyen de retrouver une quelconque trace de mon passé, enfin, pas directement en tout cas. La seule chose que j'ai qui me différencie du lot, ce serait probablement ma capacité à manipuler et créer du métal ? J'ignore si cela vous parle, mais si c'est le cas je suppose que cela pourrait être un début dans mon enquête ?

Il se redressa ensuite calmement, la regardant de nouveau droit dans les yeux, avec un air interrogateur sur le visage. Il n'était pas là depuis longtemps, plus, avec sa perte de mémoire, il ignorait totalement s’il faisait une bonne pioche en venant ici, mais s’il y avait bien une chose qu'il savait, c'était que durant son voyage, il n'avait pas croisé une seule personne capable d'une capacité comme la sienne. Il pensait donc, à tord ou à raison, que cela constituait une base solide pour commencer son enquête. D'autant plus qu'il avait maintenant en sa compagnie une demoiselle de ce village, qui avait très probablement accès à bien plus d'information que lui, ce qui, en soit, serait un excellent début. Il n'avait pas relevé ce qu'elle avait dit plus tôt cependant, comme quoi elle serait une personne qui tien à lui. Il ne voulait pas la blessée, mais il ignorait comme réagir à cette déclaration. Dans d'autres circonstances, ces mots auraient pus être.. Très mal interprétés, chose qui le fit légèrement rougir. Il détourna alors le regard, se cachant un peu la bouche avec sa main droite.

- Vous savez... Vous devriez éviter d'annoncer à un homme de la sorte que vous désirez devenir une personne qui tient à lui.. Cela pourrait... Passer pour une déclaration d'amour vous savez ? J'ai bien compris que ce n'était pas le cas, rassurez-vous, mais quelqu'un réfléchissant un peu moins... Aurait très probablement sauter aux conclusions bien plus hâtivement. Vous devez faire attention à ce que vous dites Kamijyu-san, sinon vous pourriez avoir... Disons des problèmes assez compliquer à gérer.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/u669
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Ven 22 Fév 2019 - 10:24
Le sourire aveuglant qu’il t’offrit te fit si plaisir que tu te promis de l’aider à sortir de l’enfer que pouvait être l’hôpital. Tu lui rendis un sourire, un peu moins brillant, mais grand tout de même. Il était maintenant temps de partir ! Après avoir pris une pose de karaté ridicule vu ton manque de talent, ainsi que lui avoir promis de le protéger avec l’habituelle innocence dont tu faisais preuve, tu ouvris la porte pour que vous puissiez tous deux vous en aller.

Durant tout le trajet, tu fus aussi rigide qu’un bâton : tu avais l’impression de faire quelque chose de mal (et c’était le cas, ma chérie) ; or, tu n’avais jamais rien fait de mal avant. À part peut-être insulter mentalement les gens ; mais, pas d’inquiétude, on commence tous quelque part ! C’est pourquoi, une fois dehors, tu te relâchas complètement, de la sueur coulant le long de tes tempes. Lui, s’étirait. Eh ben ; pour être décontracté, il l’était.

« Vous êtes beaucoup trop insouciant, Ushinawa-san ! », ris-tu avec un sourire contrit.

Lorsqu’il te remercia et t’expliqua qu’il avait perdu la mémoire, tu cessas de rire pour le regarder d’un air sérieux. Puis d’un air complètement choqué. Attends… manipuler et créer du métal ? Mais… mais c’était… Tu vacillas, manquas de t’évanouir, te repris à temps. UN METARU ?!

« Mais… mais… mais… », balbutias-tu sans succès, tandis qu’il reprenait la parole.

Et… comment cela ? …

OUI. Enfin quelqu’un d’intelligent dans ce village ! Enfin quelqu’un pour te faire comprendre que, NON, on ne dit pas n’importe quoi à n’importe qui ! En entendant ces magnifiques paroles, tu te stoppas de balbutier, presqu’aussi choquée qu’avant, et devins… disons, rouge.

« Hein ? Euh, non, enfin… je ne voulais pas… Vous n’êtes pas… enfin, vous êtes très beau et très gentil, mais… Enfin… euh… Pardonnez-moi ! »

Tu t’inclinas brusquement, les joues rouges de gêne, et répétas plusieurs fois de petits « Pardon, pardon ». De mon côté, j’explosai dans ma cage, disons-le, morte de rire, tandis que tu te confondais en excuses et que ton mini-toi courait une nouvelle fois partout. Que tu peux être mignonne, ma Shimi ! C’est là que je te préfère, lorsque tu es gênée, que tu ne sais plus quoi faire, que tu ne joues plus à la fifille parfaite.

« Je… je suis vraiment désolée, Ushinawa-san ! t’excusas-tu une dernière fois tout en te redressant. Parlons… parlons d’autre chose ! Comme vous ! Je crois connaître vos origines ! »

Tu lui attrapas la main, un air déterminé sur le visage, et commença à le balader dans les rues contre son insu.

« Voyez-vous, nous avons des clans dans le village. Et l’un de ces clans est le clan Metaru, un clan trèèès important. Ils peuvent manipuler le métal, comme vous, alors peut-être que ce n’est qu’une coïncidence, mais… on peut au moins essayer ! »

Tu te tournas finalement vers lui, un petit sourire aux lèvres. Tu n’étais pas très calée en clans, ne connaissant que le nécessaire comme ce qu’ils faisaient et s’ils étaient importants ou non… mais c’était déjà cela, n’est-ce pas ?

_________________
Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 https://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 https://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 https://www.ascentofshinobi.com/u1019
Ushinawa M. Fumei
Ushinawa M. Fumei

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Ven 22 Fév 2019 - 13:38





Visite surprise



Il la regarda, gênée comme pas possible. Bon, après pour être tout à fait franc, c'était compréhensible. Il pouffa alors de rire, la regardant droit dans les yeux avec un petit sourire en coin. Si elle pouvait voir sa tête maintenant. Néanmoins, quelque chose le frappa, enfin, pas dans le sens littéral du terme bien entendu, ce serait ennuyeux pour quelqu'un qui sort de l'hôpital n'est-ce pas ? Il remarqua sa surprise quand il parla de sa manipulation du métal. Ça semblait lui être familier, chose qui se confirma par la suite. Metaru, un clan important du village contrôlant le métal.. Enfin, plus logique que ça, c'était pas possible, vu que Metaru voulait dire métal.. Pas besoin d'être un génie pour faire le lien. Il hôcha donc la tête pour faire comprendre qu'il avait bien compris la situation.

- Je vois, cette information m'aide déjà beaucoup.. Je serais donc issu du clan Metaru.. Dooonc.. Je devrais normalement porter le nom de Metaru quelque chose ? Mais Metaru qui ? Je suppose qu'ils doivent avoir des archives ou quelque chose dans ce style, qui pourrait m'aider à en savoir plus, enfin j'espère en tout cas. Merci de ton aide en tout cas. Je peux te tutoyer hein ? Nous sommes amis après tout maintenant, non ?

Bon, d'accord, il allait peut-être un peu vite en besogne, mais bon. Elle l'avait aidé à sortir, peu importe le risque, ce qui laissait croire qu'il pouvait avoir confiance en elle, surtout qu'elle venait de lui donner certaines informations qu'il n'aurait pas pensé obtenir aussi.. Aisément. Enfin, non pas qu'il s'en plaignait, bien au contraire. Il se gratta alors le menton calmement, pensif. La question était maintenant de savoir s'il pourrait avoir accès à d'autres informations importantes, et surtout, s'il est bien un Metaru, sa famille originelle était-elle présente en ces lieux ? Ou bien quelque part ailleurs dans le pays de la foudre ? Il n'en avait pas la moindre idée, en fait, il ne pouvait que croiser les doigts pour le moment. Mais d'un autre côté, un clan aussi important devait être au courant de sa présence dans le village non ? Donc si sa famille était ici, elle serait très probablement déjà venue à son chevet. Il ne voyait que deux options pour répondre à cette question si ses suppositions étaient vraies. Soit sa famille d'origine se fichait éperdument de son état de santés, ou encore savoir s'il est en vie ou non, soit elle n'est tout simplement pas ici. Bien entendu, une des deux options était plus agréable à envisager que l'autre, inutile de préciser la quelle. Il sorti par la suite de ses pensées, reportant son regard sur la petite poupée blonde, pure et innocente, peut-être même trop pour son propre bien.. Mais cette innocence naïve était la raison de sa présence hors des murs de l'hôpital, et elle était également l'origine des informations précieuses qu'il venait d'obtenir. Il secoua légèrement la tête et lui sourit doucement.

- Par le plus heureux des hasards, connaîtrais-tu une personne importante au sein du clan ? Tu sais, assez haute placée pour avoir accès aux informations que je recherche.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/u669
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Ven 22 Fév 2019 - 18:29
Metaru qui ? Mais comment pouvais-tu le savoir ? Oh, c’était sûrement une question qu’il se posait à lui-même… à voix haute… (fuis.) Il t’arrivait aussi de penser à voix haute ; cela t’aidait à ne pas oublier tes idées, à en acheminer le sens, le résultat, un peu tout, à vrai dire. Dans ce cas, tu ne pouvais qu’être compréhensive, et le laisser réfléchir jusqu’à ce qu’il s’adresse de nouveau à toi.

Comment ? Amis ?... il te rendait heureuse. Tu… tu avais un autre ami… Tes yeux se mirent à briller, ton sourire s’agrandit et tu hochas vivement la tête en riant.

« Oui, nous sommes amis ! Je… tu peux m’appeler Shimi ! Je peux t’appeler Fumei-kun ? »

D’accord, là, je ne ris plus. Pourquoi acceptes-tu aussi vite d’être son amie ? Il pourrait très bien être un tueur, que tu ne t’en rendrais même pas compte. Petite inconsciente ! ta maman ne t’a pas appris à ne pas parler aux inconnus ? Ne fais pas confiance à n’importe qui, encore moins à un homme ! Ils sont vils, vicieux, n’attendent qu’une chose : que tu baisses ta garde, pour mieux te blesser, mieux te torturer, mieux te tuer. Ne fais jamais confiance aux hommes.

Et pourtant, voilà qu’au lieu de m’écouter, tu m’enfermes et me bâillonnes, m’empêche de m’exprimer, tandis que je frappe mon propre corps contre les barreaux. Laisse-moi sortir. Tu serres inconsciemment la main de Fumei-kun. Laisse-moi partir. Tu serres de plus en plus fort. Tu sais très bien qui je suis.

Toi.

Tes jambes tremblent, tu vacilles ; tu n’aurais jamais dû me laisser d’ouverture ; voilà ce qui arrive lorsque tu penses trop longtemps.

Tu lâches sa précieuse main, tombes au sol.

« Quel… quel beau sol… », tu t’efforces de dire avec un sourire crispé.

Tu dois l’aider. Tu ne dois pas être faible. Tu es un ninja, maintenant. Vas-tu tenter de te reprendre ? Ou vais-je enfin prendre le contrôle ?

« J’aime ce sol ! », tu t’écries, attirant l’attention de quelques passants. Ils te regardèrent bizarrement, haussèrent les épaules, repartirent. Personne ne se souciait de toi. Tu te relevas, époussetas tes cheveux, vérifias que ta robe n’était pas tachée. « Donc, vous cherchez quelqu’un d’important du clan ? Hm, voyons voir… »

Bien joué. Habituée à mes tentatives de contrôle, tu te reprends de plus en plus rapidement. Mais ne t’inquiète pas, j’apprends également, de mon propre côté.

Et tandis que tu m’ignorais, elle te revint en mémoire. La tricoteuse— Leoko-san ! N’avait-elle pas dit être la fiancée de l’ancien Raikage ? Elle pouvait peut-être t’aider !

« Loué soit le tricot ! », lâchas-tu à voix haute.

Comment se faisait-il que tu connaisses quelqu’un de son influence ? Aurais-tu… des relations ? Non, impossible. Tu n’osais pas y penser de la sorte. Leoko-san était juste ta professeure attitrée de tricot.

« Je crois connaître quelqu’un ! Je ne sais pas si elle a accès aux archives, mais son fiancé, lui, oui ! Du moins, en toute logique. Par contre, je ne sais pas où elle se trouve… », finis-tu en te mâchouillant la lèvre.

Ah. Pouvais-tu te rendre plus inutile encore ?

_________________
Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 https://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 https://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 https://www.ascentofshinobi.com/u1019
Ushinawa M. Fumei
Ushinawa M. Fumei

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Sam 23 Fév 2019 - 9:11





Visite surprise



Il pencha la tête calmement, regardant Shimi qui agissait subitement pour le moins... Étrangement. Il l'aida à se relever, quand elle se releva après avoir chuté, puis soupira un peu, prit alors doucement la main droite de la petite blonde et secoua la tête calmement en lui souriant. Il ne pouvait pas, non, elle n'avait pas vraiment l'air d'aller bien, elle devait se reposer, ne pas forcer, peu importe ce qu'elle avait. Tout ce qu'il savait, c'était qu'elle était étrange tout d'un coup, il avait l'impression que ce n'était plus elle, enfin, plus vraiment, vous savez, cette impression dérangeante que la personne face à vous porte un masque.

- C'est bon, cela va faire quatre ans que j’attends d'avoir des informations sur mon passé... Je ne suis plus à un jour près, là il y a plus important !

Il posa doucement une main sur le front de la petite blonde, avec un regard visiblement inquiet. Peut-être était-elle malade ? Ou bien le stress de le faire sortir de l'hôpital lui avait fait sauter la lumière à un étage ? Il n'en savait trop rien pour être franc, ce qu'il savait, c'est qu'il était tout bonnement impensable qu'il pense à sa propre personne alors que la femme qui venait de lui tendre la main alors que rien ne l'y forçait été en détresse. Il retira ensuite sa main en lâchant un soupire.

- Je refuse catégoriquement d’aller ou que ce soit tant que tu ne me diras pas ce qu'il y a. Tu agis étrangement tout d'un coup... J'ai l'impression de regarder de l'autre côté d'un miroir, l'étrange impression que tu es Shimi, sans vraiment être elle. Un peu comme si tu mettais d'un coup un masque, à moins que ce ne soit qu'il tombe ? Je n'en sais rien, mais tu es clairement en détresse Shi-chan.

Il croisa les bras, secouant un peu la tête en la regardant droit dans les yeux, sérieusement. Il ne bougerait pas d'un pouce, pas tant qu'il n'aurait pas de réponse franche de la blonde. Il n'était pas du genre égoïste, et c'est exactement pour ça qu'il ne broncherait pas d'un millimètre.

- Dis-moi tout. Je ne prétends pas pouvoir comprendre, mais je peux au moins écouter ce que tu à sur la conscience et t'aider en retour. Tu m'as tendue la main alors que rien ne t'y obligé, à un homme brisé, qui n'est même pas fichu de se souvenir de son propre nom, alors je ne te laisserais pas. Je t'aiderais. J'ignore comment, mais je le ferais.

Il s'assit donc ensuite en tailleurs d'un coup, tombant presque sur le sol en position indienne, posant ses mains sur ses genoux en regardant la petite poupée qui se tenait devant lui, attendant simplement qu'elle ne se décide à parler. Peu importe qu'elle ai confiance en lui ou pas, là n'était pas la question. Non, il ne laisserait pas un obstacle aussi minable briser sa résolution à venir en aide à cette konoichi au grand cœur et sa nouvelle et seule amie pour le moment.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/u669
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Sam 23 Fév 2019 - 9:55
Il t’aidait à te relever tandis que je plaquais mon visage contre les barreaux de la cage. Tu veux l’ouvrir. Tu veux me laisser sortir. Tu le sais très bien au fond de toi… alors, ne résiste plus à la tentation. Je serai ton serpent, et toi ma délicieuse humaine. Je te croquerai d’un coup, sans que tu ressentes quoi que ce soit ; tu n’auras pas mal, je le jure. Après tout, pourquoi te blesserais-je ? Mais surtout, pourquoi te mentirais-je ?

Et tu m’ignorais, m’ignorais, encore et encore, tu n’osais plus resserrer les barreaux. Je me glissai alors, comme couverte de savon, entre ces derniers. Me voici dehors, tu ne peux plus m’enfermer ; c’est ce que je susurrai à ton oreille, un doux sourire aux lèvres. Le monde va enfin pouvoir connaître ton véritable visage. Tu me laissas diriger ta main, qui lâcha celle de Fumei-kun, sourire à ta place, agir à ton exquise place.

Plus important ? Mais qu’est-ce qui pouvait être plus important que lui ? C’était un homme, il ne se souciait que de lui. Je le regardai d’un air légèrement circonspect, tandis que tu allais t’asseoir dans un coin pour m’offrir les commandes. Je fronçai les sourcils lorsqu’il posa sa main sur mon front ; des sueurs froides coulèrent le long de notre dos. Je souhaitai frapper cette paume qui n’avait rien à faire là. Et ce faux regard inquiet, qu’était-ce ? Une moue ennuyée s’installa sur notre visage. Nous n’étions pas malade, comme il semblait le croire vu ses gestes inquiets : nous étions enfin nous-même.

Nous, en détresse ? Un pouffement m’échappa. Oups. J’arborai un sourire rassurant et posai (avec un dégoût que j’eus du mal à dissimuler) ma main sur son bras.

« Je vais bien, Fumei-kun. Il ne faut pas vous… t’inquiéter. Allons chercher qui vous êtes ! »

Mais rien n’y faisait. L’imbécile ne bougeait pas d’un pouce, malgré nos grands sourires adorables et notre peau douce. Il se permettait trop de choses à mon goût : tout d’abord, il nous appelait « Shi-chan » ; ensuite, il ne m’écoutait pas ; enfin… c’était un homme. Nos yeux reflétèrent le dégoût que j’éprouvais envers lui tandis que tu reniflais dans ton coin. Ne pleure pas, ma chérie ; je ne suis pas aussi cruelle que toi. Tu n’iras pas dans la cage.

Lui, capable de comprendre ? Non, en effet, il ne pouvait pas. S’il connaissait toute la situation, je suis sûre qu’il t’abandonnerait ; qu’en dis-tu, ma Shimi ? Il s’assit en tailleur et nous remarquâmes quelques derniers passants le regarder. De peur qu’il continue d’attirer l’attention sur nous, je m’empressai d’attraper ses bras pour l’aider à se relever.

« Relevez… relève-toi, Fumei-kun ; c’est gênant. »

Je me raclai la gorge. Devais-je lui mentir et risquer de ne pas être crue ? Dire la vérité pour qu’il t’abandonne enfin ? Il était évident qu’il n’allait pas abandonner de sitôt ; après tout, nous parlions à un fugitif de l’hôpital (après, pour être honnête, tu n’avais pas eu beaucoup de volonté de le retenir). Avec un léger soupir, je passai notre main sur notre visage, déjà épuisée par cet énergumène.

« Je… je suis étrange, Fumei-kun, commençai-je avec hésitation. Je ne vais pas mentir et dire que tout va bien, mais tout ne va pas mal non plus ; je ne souhaite pas parler de moi. Laissez… laisse tomber, je peux être aussi têtue que vous— toi. » J’allais m’agenouiller face à lui, un sourire compatissant (et sincère) aux lèvres. « Tu ne peux pas nous aider. Personne ne le peut. »

Avec une familiarité insultante, j’allais doucement lui tapoter la tête.



Avais-je dit « nous » ?

_________________
Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 https://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 https://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 https://www.ascentofshinobi.com/u1019
Ushinawa M. Fumei
Ushinawa M. Fumei

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Dim 24 Fév 2019 - 10:10





Visite surprise



Il se releva alors, sous l'insistance presque surprenante de la petite blonde. Quelque chose clochait, il ignorait encore quoi, mais quelque chose n'était pas bon. Elle semblait.. Détraquée, comme tiraillée par deux décisions extrêmes. Pourquoi était-elle soudain comme ça ? Il n'en savait rien, et il ne le saurait peut-être pas. Il réfléchit un peu, pourquoi refusait-elle de lui expliquer ? Était-ce par peur d'être rejetée, ou simplement trop dur pour elle ? C'était là une question à laquelle il n'avait pas de réponse, fort malheureusement il n'était ni devin, ni psychologue. Il prit doucement sa main droite et alla donc avec elle dans un coin plus tranquille, puis croisa calmement les bras. Aussi certain qu'elle l'avait aidée, il en ferait de même.

- Je t’écoute, explique-moi tout. Je ne sais pas si tu refuses de m'en dire plus par peur d'être rejetée, ou bien seulement parce que tu n'aimes pas en parler, mais tu n'as pas à t'en faire. Tu m'as déjà bien assez aider, laisse-moi te venir en aide, ou plutôt vous ?


Elle avait dit nous un peu plus tôt, ce n'était très certainement pas une erreur, sinon elle se serait très probablement rattrapée après. Et puis, ça expliquait pas mal de chose. Son changement de comportement soudain, ses agissements étranges... Mais si ce n'était qu'une simple séparation identitaire, était-ce vraiment condamnable ? Pensait-elle sérieusement qu'il allait la laisser tomber pour quelque chose d'aussi triviale ? Lui qui ignorait jusqu'à son propre nom ? Si oui, elle avait, ou plutôt celui qui soupçonnait être l'autre facette de sa personnalité, une bien piètre opinion de lui. Peut-être qu'elle avait un certain dégoût envers lui, vu son regard ? A moins que ce ne soit les hommes en règles général ? Si oui, il avait un peu peur de la raison de ce dégoût. Il secoua un peu la tête en se pinçant l’arête du nez.

- Une simple question, tu me regardes avec dégoût.. C'est ma personne qui te donne envie de vomir, ou les hommes en règles général ? Si c'est la seconde option, je suppose que c'est en lien quelconque avec ton passé. Je ne prétend pas tout savoir, je te le dis tout de suite, mais je ne demande qu'à comprendre ce que tu endure afin de t'aider à aller mieux. Je ne te demande pas de me faire une confiance aveugle, mais au moins de m'offrir une chance de te tendre la main. Tu à déjà fait beaucoup pour moi, alors que moi, je n'ai que des mots pour t'exprimer ma gratitude. Ce n'est pas acceptable. Laisse-moi t'offrir mon aide, aussi bien à toi, qu'à l'autre toi. Je ne suis peut-être pas une lumière, mais je ne suis pas aveugle, je sais reconnaître deux personnes différentes quand je les vois, même si elles partagent le même corps. Même si là c'est plus complexe qu'une seconde personnalité, je me trompe ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/u669
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Dim 24 Fév 2019 - 11:33
Lorsqu’il prit ma main, un frisson de dégoût mélangé à de l’horreur arriva ; je ne pus le retenir de me traverser. Pourquoi me touchait-il ? Qui lui avait donné l’autorisation ? Si les contacts physiques ne m’exécraient généralement pas, ceux des hommes avaient tendance à me faire peur. J’avais peur de ce qu’ils allaient ensuite nous faire ; ma peur se transformait alors en colère, une colère que je déversais sur toi, une colère qui justifiait peut-être le fait que je sois en cage. Dans ton coin, tu redressas lentement la tête, rassurée par le contact humain que nous venions de recevoir.

Que nous expliquions tout ? Pour qui se prenait-il ? Notre psychologue. Je ris intérieurement face à sa naïveté ; on pouvait donc trouver pire que toi. Je ne comptais pas me confier, encore moins sur nous. Ne l’avait-il pas compris ? Il ne pouvait pas nous aider. Personne ne pouvait nous aider à être complète, à part nous-même. Mais il y avait plus important : il avait remarqué mon erreur, ce « nous » que j’avais laissé échapper. Je me mordis l’intérieur de la lèvre pour me punir de ma stupidité. Et toi, comptais-tu te moquer ? Non, tu étais bien trop pure pour cela.

Alors, je me tus. Pour ne plus déraper, pour qu’il comprenne que l’heure n’était pas à parler de nous mais de lui, qu’il n’obtiendrait rien de moi. Avions-nous peur d’être rejetée ? Était-ce dur pour nous d’en parler ? Dans mon cas, je doutais de la seconde possibilité ; dans le tien, par contre… Tu étais tant une victime que tu avais peur à la fois d’être rejetée et d’en parler. Mais pourquoi avoir peur ? Pensais-tu que j’allais te frapper ? T’humilier plus que d’habitude ? T’enfermer ? Voyons, je ne suis pas à ce point toi.

Après s’être pincé l’arête du nez, Fumei-kun reprit la parole ; nous demandant alors si lui en particulier ou les hommes en général me donnaient envie de vomir. Pour être honnête, un peu des deux : je détestais les hommes pour leurs manières, leur façon de parler, de bouger, ces porcs, ces êtres infâmes, ignobles, hypocrites, IMPURS. Et je ne l’appréciais guère lui pour ces mêmes raisons, bien qu’objectivement il se soit montré différent de certains. Malgré tout, un homme restait un homme. Nous devions nous méfier.

Je m’apprêtais à lui dire ses quatre vérités lorsqu’il continua, pris dans son élan. Il poursuivit sa tirade, comme quoi nous n’avions pas à lui donner une confiance aveugle (seule toi serait assez stupide pour faire cela) ; comme quoi il ne faisait que tenter de nous aider à son tour (quel idiot) ; comme quoi il n’était pas une lumière (sans blague ?). Puis il parla de deux personnes différentes. Je tiquais à ses mots. Oui, c’était plus complexe. Bien plus complexe qu’il pouvait sûrement l’imaginer. Notre regard se posa dans le sien, bleu si beau, et ta détresse ressortit à travers mes iris.

Je la laissais transparaître par pitié envers toi.

« Je n’ai pas peur que tu me rejettes. Et ce n’est pas dur pour moi d’en parler. Peut-être pour elle, mais, eh, qui ça intéresse ? Tu aurais peut-être pu la convaincre elle, mais pas moi. » Avec un soupir, je continuai : « Tu n’es pas le seul homme à me dégoûter. Vous êtes tous les mêmes, répugnants, à attendre dans un coin pour soi-disant nous ‘sauver’. Vous vous cachez derrière un joli minois alors que vous êtes des porcs, des animaux de la pire espèce. Vous méritez à peine de vivre parmi nous. » Tu t’approchas de moi, hésitante, et posas ta main sur mon épaule ; je me sentis aussitôt apaisée par ce contact chaleureux. « Néanmoins… d’après ce que j’ai vu, certains peuvent être différents. Mais ne te méprend pas, je t’observe toujours ! »

Je passai une main dans nos cheveux pour me reprendre. Un rougissement apparut sur mes joues à la suite de ma soudaine gêne. Personne ne m’avait jamais remarquée. Cet homme était étrange.

« Allons chercher les infos, tu veux ? Plus vite on trouvera qui tu es, plus vite je pourrai me débarrasser de toi. »

Je le détestais moins que les autres hommes. Mais quand même.

_________________
Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 https://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 https://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 https://www.ascentofshinobi.com/u1019
Ushinawa M. Fumei
Ushinawa M. Fumei

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Dim 24 Fév 2019 - 19:17





Visite surprise



Il soupira légèrement, hochant la tête suite à cela, puis une question lui traversa la tête, tendis qu'il se gratta le menton calmement... Il avait la confirmation qu'elle était une autre personne, ou tout du moins une autre façade de la petite blonde fragile. Il la suivit donc, calmement, afin de lui faire plaisir, il ne voulait pas insister, c'était très certainement ce qui s'approchait le plus d'une très mauvaise idée. Il marcha donc, calmement, puis pris la parole après un temps.

- Dis, je dois t'appeler comment au fait ? Parce que, si tu es différente de Shimi, ça risque d'être problématique que je vous appeles par le même nom, enfin je pense. Admettons lors d'une discussion avec elle je dis « comment va Shimi ? » ça ne risque pas d'être un peu étrange ?

Il la regarda calmement du coin de l'oeil en poursuivant sa route à ses côtés, il était reconnaissant. Même si la raison n'était pas la même, le résultat final lui restait identique. Dans les deux cas de figure, il avait l'aide de Shimi et heu.. Yami Shimi ? Et dans les deux cas, il obtiendrait des informations sur sa personne, enfin, peut-être. Il ne savait pas ses le déplacement en vaudrait la peine, mais bon, ne pas le faire serait plus probablement une perte pour lui que pour elle, et puis, il le regretterait très certainement plus tard. Même s'il n'était pas vraiment du genre à avoir des regrets, ou tout du moins pas pour si peu. De toute manière il avait le prénom de la femme à aller voir, ainsi que sa profession. La retrouvée ne serait donc pas bien complexe. Il n'aurait ensuite qu'à aller la voir par ses propres moyens, d'ailleurs il y serait très probablement forcé si elle n'était pas présente quand ils s'y rendraient, ce qui, avec sa chance légendaire, serait très probablement le cas.

Il garderait le petit surnom de Yami Shimi pour lui, après tout, il ne pensait pas qu'elle apprécierait ce nom. D'autant plus que c'était plus une rapide analyse de la chose qui lui faisait penser à cela, et non pas une véritable connaissance de sa personne. Ce serait donc assez vexant, enfin, très certainement en tout cas ? Il n'en savait trop rien, il ne dirait rien donc pour toutes ses raisons, se contentant d'attendre calmement la réponse de l'autre Shimi, enfin celle qui était comme enfermée jusque maintenant, pas celle qui l'avait aidée à sortir de l’hôpital plus tôt. Peut-être appeler l'original, si elle était vraiment l'original, Shi-chan, et l'autre facette Shimi ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/u669
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Lun 25 Fév 2019 - 8:37
Nous reprîmes la route, tous deux côte à côte, moi silencieuse, lui aussi. Je le vis se gratter le menton ; réfléchissait-il ? À quoi ? Il m’inquiétait, avec son armure et son regard trop bleu. Tandis que nous marchions, il me posa une question : il me demanda mon nom. Je manquais de m’arrêter, choquée par sa requête ; personne ne m’avait jamais demandé mon nom, et pour cause, je n’en avais pas. Tu n’avais jamais pris l’effort de me reconnaître comme une part de toi, et avait tenté de dénier mon existence en me laissant sans nom. Quel beau moyen pour faire souffrir.

Je me repris et répondis à Fumei-kun :

« Je n’ai pas de nom. Je n’en ai jamais eu. » Je me mis à réfléchir à toute vitesse pour lui donner un nom. S’il y avait bien une chose sur laquelle nous étions tous les deux d’accord, c’était l’étrangeté de la situation s’il parlait de moi comme étant « Shimi ». Je n’étais pas la gentille, la douce, l’onctueuse enfant que tu étais. J’étais son contraire. Tu étais le Yang, et moi le Yin. « … Tu n’as qu’à m’appeler Yin. »

Une étrange vague d’allégresse me traversa lorsque je lui eus donné mon nom. Mon nom. Un sourire s’afficha sur notre visage rond ; j’avais désormais un nom, peu importe que tu l’apprécies ou non. Ha ! ça t’en bouchait un coin, pas vrai ? Je n’avais commis aucun crime (pourquoi en commettrais-je ?), n’avait insulté personne et m’étais trouvée un nom. Peu importe que tu reprennes bientôt le contrôle et que je retourne bientôt dans la cage ; je passais une journée de bonheur.

Nous continuâmes de marcher dans les rues, dans un léger silence. Je n’étais pas quelqu’un de prolixe avec les inconnus, sauf si gênée, mais cette dernière était partie depuis un moment. Je ne rougissais désormais plus. Après un moment, je croisais mes mains derrière mon dos et lui lançais un regard. Après l’avoir fixé de longues secondes, qui je l’espérais étaient gênantes pour lui, je lançai :

« Comment t’es arrivé à Kumo, au fait ? Je m’ennuie, raconte-moi ton histoire. Enfin, si tu t’en souviens. »

D’accord, la subtilité n’était pas mon fort. Mais pouvait-on me blâmer pour cela ?

Alors que nous arrivions à une intersection, j'attrapais sa main pour le faire tourner à gauche.

« On va au parc. », grommelai-je avec douceur.

_________________
Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 https://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 https://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 https://www.ascentofshinobi.com/u1019
Ushinawa M. Fumei
Ushinawa M. Fumei

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Lun 25 Fév 2019 - 17:08





Visite surprise



Fumei s'étira alors, se laissant d'un coup tiré par celle qui se faisait maintenant appeler Yin, manquant de tomber en arrière sous la surprise. Il la suivit donc calmement, hochant simplement la tête en plongeant ses mains dans ses poches, sans un mot, puis il prit la parole.

- Va pour le parc.

Il la suivit, ignorant totalement où pouvait bien être ce parc, il n'avait pas vraiment d'autres alternatives de toute façon. Il marcha donc à ses côtés, calmement,, réfléchissant un peu. Il y avait quelque chose qui le préoccupait si on peut dire. Les origines de Yin. Avait-elle toujours était là, enfouis au fond de l'être de Shimi, ou bien un événement de la vie de la petite blondinette avait-elle créée Yin ? Il secoua un peu la tête, ce n'était pas vraiment le moment de l’embêter avec ça, il venait à peine de se faire accepter, alors il éviterait de pousser le bouchon trop loin. Il prendrait son temps, après tout rien n'était pressant dans l’immédiat.

- Dit, Yin... Tu es là pour protéger Shimi pas vrai ? Je veux dire, la protégée d'elle-même, non ? Elle est gentille, trop pour son propre bien.. Je me demande même si elle est ne serait-ce que capable de voir le mal. Elle n'a pas vu en moi une menace une seule seconde, et je t'avoue que ça m'inquiète un peu. On ne s'était jamais vu avant aujourd'hui, enfin de ce qu'elle m'a confirmée à l'hôpital, et pourtant elle m'a fait sortir, elle m'a tendue la main sans broncher, et elle était même prête à me suivre si je lui avais demandé, j'en suis convaincu. C'est dangereux comme comportement, surtout pour elle. Μais elle aurait fait quoi si j'étais.. Je ne sais pas moi, un marchant d'esclave ou que sais-je quel autre monstruosité elle aurait pu croiser.

Il regarda alors Yin droit dans les yeux, s’arrêtant un moment le temps d'avoir une réponse de sa part, croisant les bras en la fixant d'un regard maillant sérieux et inquiétude. Lui était quelqu'un de bien, mais il savait pertinemment que ce n'était pas forcément le cas de tout le monde, et cette simple vérité, couplée aux agissements de la blonde avait de quoi lui donner la chaire de poule en imaginant dans quel genre de traquenard elle pourrait bien se retrouvée.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/u669
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Lun 25 Fév 2019 - 18:04
Et tandis qu’il s’étirait, je le tirai en arrière pour l’amener jusqu’au parc. Nous retirâmes rapidement nos mains l’une de l’autre, et alors qu’il mettait les siennes dans ses poches, je croisais de nouveau les miennes derrière mon dos. Nous marchâmes en silence jusqu’à la destination (je l’espérais) finale de ce « voyage ». Du moins, jusqu’à ce qu’il réponde à ma question par une autre question (ugh, il baissait dans mon estime).

Il m’appela par mon nouveau nom et me demanda si j’étais là pour te protéger. J’entrouvris la bouche pour répondre, mais me tus ; te protéger ? Moi ? Cette phrase qui semblait destinée à n’être qu’ironique me fit étrangement plaisir. Un sourire remonta un coin de ma bouche. Puis il continua avec une description de toi ; tandis que tu t’offusquais à côté de moi, je lâchai n léger rire, acquiesçant vivement. C’était complètement toi. Trop gentille, même trop naïve. Tu croyais que tout le monde pouvait être ami, que tout irait bien dans le meilleur des mondes. Il raconta les péripéties de l’hôpital, où tu étais allée jusqu’à lui promettre de l’aimer, de le protéger, bref, tant de choses gênantes.

J’arrêtais aussitôt de rire lorsqu’il me regarda dans les yeux ; je repris un air sérieux, fronçai les sourcils pour lui faire comprendre qu’il avait beau d’avoir déchiffrée, il n’avait pas à trop prendre ses aises. Il croisa les bras et je fis de même.

« Avant de te répondre, il faut que tu saches qu’elle est beaucoup moins naïve qu’avant. Ça montre à quel point elle est désespérante. » Un rictus se forma sur mon visage, tandis que je haussai un sourcil inquisiteur. « Tu crois que je suis là pour la protéger, et tu attends une réponse, mais je n’en ai pas. Je sais juste que j’étais elle et qu’elle était moi, jusqu’à son entrée à l’Académie. À partir de là… elle n’a plus voulu de moi. » Et ça me faisait mal de raconter cela. Parce que je n’aimais pas me dévoiler ; parce que ta trahison était encore une blessure trop fraîche. Je me repris. « Shimi est trop pure pour ce monde. Je ne sais pas si je la protège, mais je la conseille et espère qu’elle m’écoute. Je l’aide à survivre face aux dangers de la vie… enfin, j’essaie. » Il fallait dire que tu ne m’écoutais généralement pas.

Je lâchais un long soupir avant de reprendre :

« Je suis son Yin, et elle est mon Yang. Pour faire plus simple, c’est la gentille, et moi la méchante. Tout compte fait, je suis sûrement née pour lui mener la vie dure. »

Je jouais avec un caillou du bout du pied, les joues gonflées. N’étais-je que cela à nos yeux ? La méchante ? Moui, ça me correspondait bien. Les joues toujours gonflées, je refronçai les sourcils et regardai Fumei-kun d’un regard de chaton énervé.

« Bon, on y va à ton parc ou tu restes ignorant sur tes origines ? »

_________________
Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 https://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 https://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 https://www.ascentofshinobi.com/u1019
Ushinawa M. Fumei
Ushinawa M. Fumei

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Mar 26 Fév 2019 - 14:11





Visite surprise



Le brun écouta attentivement les dires de Yin, sans la coupée dans ses propos, se contentant simplement de faire une chose si simple et pourtant si compliquer pour certaines personnes, à savoir écouter. Il croisa les bras, la suivant en prenant à son tour la parole, il avait son mot à dire pour le coup, surtout vis-à-vis des derniers mots de la partie sombre de la demoiselle.

- Peu importe le pourquoi du comment, tu existe et tu es là. C'est un fait immuable, on ne peut le nier. De toute manière, que tu sois produit de l’imagination de Shimi ou non, tu n'en restes pas moins une personne à part entière. Tu à ta propre personnalité, ta propre façon de penser, de voir le monde. Tu as ton propre jugement et tes propres sentiments. Tu es donc aussi vivante que je le suis. Peu importe que tu n'es pas ton propre corps, que tu partages celui d'une autre, le fait est que tu n'es pas elle, tu es toi.

Il se figea ensuite à l'entrée du parc, observant l'endroit en silence. C'était plutôt beau à regarder, bien entretenu et assez vaste. Il respira un grand bol d'air pur, puis entra, calmement, se retournant vers la petite blonde en marchant en arrière, les mains croisées derrière le dos, souriant un peu en se penchant un peu sur le côté par la suite.

- C'est ici que je vais trouver ta connaissance ? Je t'avoue que je m'attendais plus à une boutique ou quelque chose du genre.


Il se retourna alors en pivotant sur lui-même, regardant autour de lui en quête d'une personne sortant un peu du lot, sans grand succès cependant, il devait être très probablement la personne s'identifiant le plus à cette description. Il faut dire que des personnes en armure comme ça, et bien disons seulement que ça ne devait très probablement pas courir les rues, encore moins dans un endroit tel que ce parc. Il lâcha un soupire discret, ennuyer par son manque de chance. Visiblement celle qu'il recherchait n'était pas présente, ou en tout cas, bien fondue dans la foule de civil qui se baladait. Il ne put s'empêcher de remarquer la forte présence de couple. Peut-être que c'était une tradition dans ce village de se balader en couple dans le parc ? Il n'en savait trop rien, et il devait bien avouer que pour le moment, ce n'était pas vraiment le but de sa venue en ces lieux, il avait d'autres priorités à l'heure actuelle. Il reprit donc sa marche, calmement, faisant tout de même attention à ne pas perdre Shimi, et donc se perdre à son tour, tout en observant les personnes présentent en ces lieux.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/u669
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Mar 26 Fév 2019 - 16:41
Il m’écouta lui raconter une partie d’un semblant de malheur sans me couper ; cette simple action lui valut de remonter dans mon estime bien basse de lui. Il prit alors la parole, disant des choses qui, j’eus bien du mal à l’avouer, me touchèrent. Elles éveillèrent quelque chose en moi ; quelque chose d’inconnu, de chaud, coulant et sucré comme du miel. C’était comme si… de la lumière naissait en moi. Chose impossible, bien sûr, mais eh, je pouvais bien espérer ! Moi, une personne à part entière ? Moi sans toi, c’était pourtant impossible ! Que racontait-il comme… bêtises ?! Je rosis (sûrement pas de contentement pour avoir été reconnue comme une personne à part entière) et croisai les bras.

« Ce que tu dis est… gentil. », avouai-je en baissant les yeux au sol. Que voulais-je dire, déjà ? Ne devais-je pas l’envoyer balader ? « C’est… un peu trop niais à mon goût, mais gentil ! », finis-je un peu plus fort que prévu.

Nous étions à l’entrée du parc. Fumei-kun prit les devants et avança le premier, se retournant vers moi alors que je restais derrière. Il me demanda si c’était bien ici que la tricoteuse allait se trouver, et je hochai nonchalamment la tête à cette question, m’autorisant un rictus lorsqu’il parla de boutiques. Tu en aurais bien été capable, tiens : rencontrer quelqu’un dans une boutique, et, alors que cette personne faisait tranquillement ses courses, l’importuner comme pas possible.

« C’est ici que Shimi a appris le tricot. » Devais-je lui dire que tu l’avais appris pour ton amour ? Non, c’était une information inutile. « Elle a rencontré la fiancée de l’ancien Raikage ainsi. Quelle chance. », lâchai-je avec un soupçon de dédain.

Comment faisais-tu pour avoir autant de chance, oui ? Je te jalousais. Un peu ; un tout petit peu.

Tandis que le parc était rempli de passants, majoritairement civils, je cherchai du regard la tricoteuse. Des arbres, des arbres, des arbres, un couple (beurk), des arbres, un buisson… Je voyais TOUT sauf Leoko-san. Un soupir m’échappa, et je te vis à côté de moi, déçue pour Fumei-kun. Je te tapotai doucement le dessus du crâne : là, là. Ça va aller.

J’allais rapidement aux côtés de Fumei-kun, et lui tapotai l’épaule (tout du moins, essayai : nous étions vraiment minuscule).

« Elle n’est pas là. En tout cas, je ne la vois pas, et ma taille n’a rien à voir avec ça. Je te ramène à l’hôpital ? »

Je lui tendais la main et penchais la tête sur le côté, attendant sa réponse. Tu avais promis qu’il resterait sous ta responsabilité, et je ne comptais pas briser cette promesse. Après tout, c’était bien la seule chose d’intelligente que tu avais faite aujourd’hui.

_________________
Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 https://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 https://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 https://www.ascentofshinobi.com/u1019
Ushinawa M. Fumei
Ushinawa M. Fumei

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Mer 27 Fév 2019 - 16:50





Visite surprise



Fumei retint un rire en voyant Yin la ténébreuse rosir sous ses paroles. C'était adorable, mais assez amusant de la voir, elle, réagir de la sorte. Shimi, il n'aurait pas vraiment était surpris, mais Yin ? Il était assez satisfait, hochant la tête calmement suite à cela, il ne cacha pas sa déception quant au fait de ne pas voir la femme désirée. Enfin, on ne pouvait pas tout avoir du premier coup non ? Il savait où commencer ses recherches, ce qui était en soit un excellent début. Il avait même deux pistes. Le clan Metaru, et cette femme, Leoko. Il secoua lentement la tête à la proposition de Shimi, souriant légèrement.

- Merci, mais je pense que je vais me diriger vers un restaurant, j'ai une faim de loup, et la bouffe d'hôpital... De toi à moi c'est parfaitement immangeable. J'irais ensuite à la tour du kage, vu que c'est un peu la raison de ma présence ici après tout. Si je reste à Kumo un certain temps, il faut bien que je gagne ma vie d'une façon ou d'une autre, et je pense que devenir un ninja de ce village est une bonne option pour moi. Je veux dire, regarde-moi et ma belle armure luisante, je me vois mal faire autre chose !

Il rit de bon cœur, puis sourit à Yin, et par intermédiaire à Shimi, reprenant la parole avec sérieux, mais douceur. Il plongea son regard océanique dans celui de la petite blonde, comme pour regarder au plus profond de son être et ainsi parler à Shimi qui sommeillait en elle, venant prendre ses deux mains délicatement.

- Shimi, tu devrais laisser Yin sortir de temps en temps, elle n'est pas si mauvaise qu'elle veut le faire croire. Juste... Trop méfiante, à contrario de toi ! Sur ces belles paroles...

Il salua Yin d'un mouvement de la main en souriant après avoir relâchés ses mains, avant de disparaître dans la cime d'un arbre et se propulser par la suite sur un toit proche, disparaissant bien vite par voie aérienne dans le village, se dirigeant vers ce qu'il avait crû comprendre comme étant l'endroit où réside le kage, après tout son séjour à l'hôpital ne lui avait pas était parfaitement inutile. Quand Yin pût ouvrit finalement les mains, elle remarqua un pendentif représentant le ying et le yang, présent laisser discrètement par Shin, fabriquer avec sa capacité spéciale qu'est la manipulation du métal. Un petit souvenir et un remerciement pour l'aide des deux personnalités fascinantes qu'il venait de rencontrer en ce jour qui marquait le début de ses aventures.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/u669
Kamijiyū Shimi
Kamijiyū Shimi

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Mer 27 Fév 2019 - 18:42
Quoi ? Comment cela, il ne voulait pas retourner à l’hôpital ? Nous nous offusquâmes toutes deux. Nous l’avions accompagné exprès pour veiller sur lui ET le ramener ! Il n’avait pas le droit de partir comme cela ! Je gonflai les joues et m’apprêtai à répliquer lorsqu’il continua, disant des stupidités comme quoi il comptait devenir ninja à Kumo. Je lâchai un soupir moqueur ; lui, ninja ? Moui, il serait déjà plus doué que toi. Toi, qui étais incapable de quitter un hôpital en restant discrète. Pathétique.

« Je doute qu’il accepte un idiot comme toi, mais l’espoir fait vivre. », dis-je en haussant les épaules, décroisant les bras.

Son rire se fit alors entendre, et il attrapa nos mains après avoir plongé son regard dans le nôtre. Je rosis de cette soudaine proximité que je n’avais en aucun cas provoqué : ça ne me plaisait pas. Je souhaitais qu’il recule. Maintenant. Et puis pourquoi nous regardait-il aussi intensément ? Souhaitait-il t’atteindre ? Je fronçai les sourcils ; j’étais celle en face de lui, qu’il me parle à moi ! Impoli, va.

Puis il parla. Il te demanda de me laisser sortir. Comme quoi je n’étais pas si méchante (il avait tort), comme quoi j’étais trop méfiante, contrairement à toi (oui, tu étais trop naïve, non, je n’étais pas trop méfiante). Moi, dans le déni ? Pas du tout. Néanmoins, je rougis fort face à ces mots : c’était… gentil.

Il s’enfuit après ceci, nous laissant seule dans le parc, s’enfuyant dans la cime d’un arbre. Nous le fixâmes, impressionnée.

« Cool… », lâchai-je contre mon gré.

Je secouai aussitôt la tête : que disais-je ? Non, ce n’était pas cool ! C’était quelque chose de normal pour un ninja. Il faudrait que tu demandes à Yahiko-sensei de t’apprendre à faire cela, tiens.

Nous allions partir lorsque nous sentîmes quelque chose dans nos mains ; en les ouvrant, une surprise nous attendit : un pendentif… représentant le Yin et le Yang. Nos doigts glissèrent doucement pour caresser le métal, tandis qu’un léger sourire s’affichait sur nos lèvres.

Tu l’adorais déjà. Je le détestais moins.

« Idiot. »

_________________
Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) 190630114834153306
Merci, Mouton. <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5045-kamijiyu-shimi-terminee#39549 https://www.ascentofshinobi.com/t5117-equipe-2-fighting-dreamers-kumo#40191 https://www.ascentofshinobi.com/t5047-kamijiyu-shimi-carnet-de-bord#39567 https://www.ascentofshinobi.com/u1019
Contenu sponsorisé

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi) Empty
Revenir en haut Aller en bas

Visite surprise (ft. Kamijiyū Shimi)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: