Soutenez le forum !
1234
Partagez

Smog - PV Atsumi

Soyomaru
Soyomaru

Smog - PV Atsumi Empty
Sam 23 Fév 2019 - 22:38
Smog - PV Atsumi Latest?cb=20140303160322

Le soleil est couché depuis maintenant plusieurs heures. Le ciel dévoile enfin sa véritable noirceur, malgré une Lune des plus rayonnantes essayant tant bien que mal d'éclairer les contrées pour nos petits yeux. Toutefois, au travers de cet épais brouillard qui recouvre l'archipel en toutes circonstances, c'est à peine si un point clair est visible tout là haut. Tout semble emmitouflé dans un manteau de coton, devenant insaisissable dès l'instant où la brume vient tout engloutir.

L'air est plus humide que d'habitude. Il fait un temps de chiasse, même du point de vue des habitants de ce pays qui y sont accoutumés. Pourtant, je suis dehors. N'y voyant pas plus clair devant moi que dans mon esprit. Le sommeil perturbé depuis quelque temps, j'ai besoin de prendre l'air un instant. Alors, vêtu de ma tenue de fonction, je franchis le seuil de ma modeste demeure et m'en vais déambuler dans les ruelles afin de m'aérer l'esprit.

Je marche d'un pas lent, traînant des pieds comme un enfant contrarié. Le regard vide, je ne prends même pas garde aux rares passants que je croise sur mon chemin. Des images sanglantes défilent sous mes yeux. Des êtres humains ôtant la vie d'autres individus, qu'ils soient shinobis ou non. Qu'ils soient Kirijin ou non. Des massacres que personne, pas même moi, n'a pu empêcher.

Je m'arrête soudain lorsque je marche dans une grosse flaque d'eau. La sensation de froid m'envahit le pied, et lentement me ramène à la réalité. Le regard posé sur la surface de la flaque, rendue floue par mes remouds, je distingue malgré l'obscurité le reflet de mon visage. Je reste ainsi immobile quelques secondes durant. Fébrile, je m'efforce à soutenir mon propre regard en me fixant droit dans les yeux. Mes poings se serrent, mes dents grincent, tandis que j'essaie de réprimer une montée de larmes.

Smog - PV Atsumi Onlt

- Bon, allez, dis-je en reniflant.

Mon bras droit vient essuyer mes yeux humides tandis que je reprends ma marche, décidé à penser à autre chose. Mon attention se porte alors sur une douce odeur de bouillon. Et si je me chopais un bol de ramen ? Il semblerait qu'un petit snack est encore ouvert à cette heure-ci... Attiré par des besoins primaires, je me mets en quête de la provenance de cette douce odeur aux parfums épicées.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5710-tomura-oden-termine
Hayame Atsumi
Hayame AtsumiEn ligne

Smog - PV Atsumi Empty
Dim 24 Fév 2019 - 1:55
Une nuit de plus que la blonde passait dehors. Plus qu'une habitude, c'était un véritable rituel essentiel à son bien être. D'abord, elle se réveillait d'une sieste s'étendant de la fin de l'après-midi jusqu'au milieu/fin de soirée, ensuite, elle prenait ses médicaments, et surveillait son poids comme demandé par le médecin. Ensuite, elle remplissait un thermos de thé vert, et allait déambuler dans les rues calmes de Kiri, le ventre criant famine.

Cette fois, elle se rendait dans une rue particulière qui abritait un petit stand très discret de ramen à emporter. Fréquenté la plupart du temps par des shinobis en patrouille ou qui rentraient très tard de mission, la blonde y jetait souvent son dévolu. Par chance, elle arriva juste à temps pour acheter la dernière portion qui restait au vieil homme qui la servit avec un grand sourire, désormais prêt à fermer boutique. Il faut dire que l'espionne venait ici depuis presque son arrivée au village il y à 6 ans.

Et comme d'habitude évidemment, Atsumi grimpa sur le toit le plus proche et dégustait le tout en surplombant la rue peu animée mais bien éclairée. Cette nuit était particulièrement brumeuse, ce qui n'était pas vraiment un véritable problème pour elle : La brume, ça, elle connaissait.

Laissant de côté un instant le bol à moitié vide, elle contempla le ciel, faisant le point sur sa situation. Elle sentait ses forces revenir, c'était incontestable, mais son corps ne cessait de la rappeler à l'ordre tout de même. Elle osait cependant s'aventurer de plus en plus loin des murs, prenant des missions de deux voir trois jours parfois …

Sa nouvelle équipe lui apportait une nouvelle force qu'elle ne soupçonnait pas. Au départ réellement peu enthousiaste à l'idée d'avoir deux boulets à charge, Keitei et Zeref avaient su retenir son attention. Leurs destins étaient liés, pour un bon bout de temps.

Un léger bruit vint stopper Atsumi dans son flux de pensées. Il faut dire que dans une rue aussi calme, le moindre bruit résonnait et pouvait parvenir facilement aux oreilles de la blonde. Cette dernière était d'ailleurs en train de se pencher légèrement, histoire d’apercevoir brièvement qui ou quoi était à l'origine de ce bruit.

Un garçon, vraisemblablement. Il était penché face à une flaque d'eau, dont la surface semblait se distordre, tandis qu'elle entendait distinctement des reniflements … Etait-il … en train de pleurer ? Difficile à dire vraiment. Il aurait pu simplement se moucher ou autre … Le fort intérieur de la blonde lui hurla avec violence de rester à sa place, mais il fallait dire qu'elle s'ennuyait beaucoup, et que de toute façon, elle n'était pas prête de dormir de sitôt. Et si il avait besoin d'aide ?

Prenant doucement avec elle le reste de nourriture, elle descendit de sa démarche élégante et silencieuse le mur, avant de partir à la poursuite du jeune homme qui s'était éloigné. A vrai dire, peut-être même qu'il ne s'en apercevait pas, tant la blonde était silencieuse et discrète : espionne oblige.

Enfin, elle l'interpella lorsqu'elle arriva dans son dos, à quelques mètres seulement.

S’éclaircissant doucement la voix pour ne pas l'effrayer, elle dit d'une voix douce à l'inconnu.

« Excusez-moi, est-ce que tout va bien ? Vous avez peut-être besoin d'aide ? Les rues ne sont pas très sures la nuit alors je veux simplement m'assurer que vous n'ayez subi aucune agression ... »

Elle se souvenait encore très bien comment Aditya, un genin, avait été prit à part par des bandits de bas étage. L'altercation aurait pu tourner au vinaigre si elle n'avait pas intervenu.


_________________
Smog - PV Atsumi 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Soyomaru
Soyomaru

Smog - PV Atsumi Empty
Dim 24 Fév 2019 - 14:33

À peine ai-je eu le temps de sécher mes larmes que voilà quelqu'un qui m'accoste. Les yeux encore légèrement rougis, on voit clairement sur mon visage ce qu'il s'est passé, bien que l'épaisse brume qui nous enveloppe puisse masquer certains détails. Il était même surprenant que quelqu'un me remarque avec ce temps-là. Moi qui voulais rester discret, c'est raté... Ainsi, quelqu'un est venu jusqu'à moi, se préoccupant de mon état avec une grande gentillesse, comme l'aurait fait le grand héros issu de mon petit village perdu dans les confins du Pays de l'Eau, le fameux Poramaru.

- Excusez-moi, est-ce que tout va bien ? Vous avez peut-être besoin d'aide ? Le son de sa voix me stoppe net dans ma marche. Les rues ne sont pas très sûres la nuit alors je veux simplement m'assurer que vous n'ayez subi aucune agression...

Une fille ? Ohlala, la honte ! C'est vraiment ma veine ! J'espère qu'elle n'a rien vu. Prenant une grande inspiration, je tente de prendre un air décontracté et me retourne face à ma locutrice avec un sourire d'ange.

- Moi ? Haha ! Tout va parfaitement bien ! Hahaha ! Haha..! Ha..! Haha..!

Une main derrière la tête me grattant l'arrière du crâne et un air béa sur le visage, j'essaie tant bien que mal de ne pas divulguer ma peine. De la part d'un futur héros de ma trempe, il serait inconvenant de montrer un quelconque signe de faiblesse, d'autant plus face à mes concitoyens que je compte protéger au péril de ma vie. Une figure héroïque se doit d'être implacable, afin de supporter les espoirs de chacun.

Un étrange sentiment m'envahit à cet instant précis. La jolie blonde me regarde droit dans les yeux avec insistance, ce qui me rend nerveux. Elle ne semble pas avoir gobé mon petit mensonge. Il va falloir que je trouve autre chose... Tiens, d'ailleurs, mon estomac se met à crier famine, tandis que les effluves de ce qui s'apparente à un bol de nouilles remontent jusqu'à mes narines de sauvageon, me mettant rudement l'eau à la bouche. Le regard dévié, n'osant pas soutenir celui de la miss plus longtemps, je finis par poser les yeux sur le bol qu'elle a emporté avec elle. Il y a donc bien un stand de ramen dans le coin... Il m'en faut absolument.

Smog - PV Atsumi J2xb

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5710-tomura-oden-termine
Hayame Atsumi
Hayame AtsumiEn ligne

Smog - PV Atsumi Empty
Dim 24 Fév 2019 - 14:55
Le bougre tente de faire bonne figure. Elle ressentait presque de la peine pour lui, mais elle fit comme si de rien était, faisant abstraction de ses yeux encore rouges et humides ainsi que son nez qui coulait.

Il y eut comme un moment de silence, durant lequel le regard du jeune homme dévia doucement sur le bol encore fumant qu'elle tenait dans ses mains, s'y attardant un peu trop longtemps pour qu'Atsumi ne puisse pas en conclure qu'il avait faim.

Si le véritable altruisme était une notion que la blonde avait à travailler, sa très grande perception humaine compensait ce défaut. Ce n'est donc pas par empathie qu'elle aidait les gens. Elle se contentait de repérer ce qui clochait chez quelqu'un, elle voyait ensuite comment elle pouvait aider sans trop donner de sa personne.

Suivant donc le regard de l'inconnu, elle s'attarda également sur son propre bol, avant de soupirer : de toute façon, elle n'avait plus faim, sa curiosité avait prit le dessus.

« Tiens, tu peux l'avoir- dit-elle, en tendant le bol et les baguettes. « De toute façon, celui qui me l'a vendu à fermé, donc je te le laisse, à condition que tu m'accompagnes pendant ma balade. » dit-elle, avec une sourire sincère.

D'une pierre deux coups : Elle occupait sa nuit, et apportait de la compagnie et une oreille attentive à quelqu'un qui en avait visiblement bien besoin. Mais elle allait le laisser venir, tout vient à point à qui sait attendre, en tout cas, cela avait toujours marché pour notre espionne favorite.

La philosophie d'Atsumi était en l'état très simple à comprendre. Tant qu'elle était elle même bien dans son assiette et apte à apporter de l'aide, elle était prête à soutenir quinconce serait susceptible de lui renvoyer l'ascenseur ou de témoigner d'une sincère amitié. Si l'échange est à sens unique, elle n'aura aucun mal à se détacher du parasite.

Elle emboîta donc le pas, laissant le garçon manger en marchant. Par ailleurs, elle avait prit soin de se mettre un peu en avant par rapport à lui, pour qu'il puisse sécher ses yeux et reprendre ses esprits tranquillement : il semblait bien nerveux et cela amusait le blonde. En revanche, pas question de profiter de cet avantageux point de vue pour se rincer l’œil !

« Tu n'arrives pas à dormir ? Ou bien tu rentres simplement d'une mission ? J'avoue croiser rarement grand monde à cette heure tardive. C'est moi qui règne sur ces rues durant la nuit » dit-elle avec humour en riant.

_________________
Smog - PV Atsumi 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Soyomaru
Soyomaru

Smog - PV Atsumi Empty
Dim 24 Fév 2019 - 16:03

Le vent commence à se lever, agitant la brume épaisse qui recouvre le village. Mon regard insistant trahit largement mes intentions. La miss ne tarde pas à le remarquer. Il semblerait qu'elle soit très observatrice, scrutant les moindres détails de la situation. Cela me rappelle à quel point je suis distrait par mes petits soucis, et qu'il serait grand temps de me reprendre en main. Ma destinée doit s'accomplir coûte que coûte, et rien ne se fera tout seul. Et pour commencer, rien de mieux que de se restaurer.

Hochant la tête, j'accepte volontiers de l'accompagner. Je lui adresse un sourire amical en guise de remerciement. Puis, je chope ses baguettes et son bol avant de l'entamer en me mettant marche. Je m'essuie le visage dans la manche entre deux bouchées, avant de terminer le bouillon en quelques gorgées. Je laisse échapper un "aaah... de soulagement, tandis que je tends le bras pour jeter mes déchets dans une corbeille postée au coin d'une rue. Je m'entiche ensuite de rattraper la jeune femme pour marcher à côté d'elle.

- Tu n'arrives pas à dormir ? Ou bien tu rentres simplement d'une mission ? J'avoue croiser rarement grand monde à cette heure tardive. C'est moi qui règne sur ces rues durant la nuit.

C'est vrai ça, mais qu'est-ce que je fous là ? À vrai dire, je n'en ai aucune idée. J'essaie tant bien que mal de fuir la réalité, basculant sans cesse entre mes pensées les plus obscures et mes rêves les plus rayonnants. Dans ces moments-là, je ne suis plus que l'ombre de moi-même, un fantôme errant au gré du vent. La chaleur de ce petit repas m'aura toutefois ramené les pieds sur Terre un instant. Les bras croisés derrière la tête, j'adopte une démarche plutôt relaxée, sincèrement cette fois-ci. Un petit soupir m'échappe avant de répondre.

- Eh bien... Je suis également du genre à ne pas dormir la nuit, si tu veux tout savoir... Par contre, je préfère habituellement rester terré au fond de ma piaule.

Le vent continue de souffler au point où une petite partie du village retrouve sa visibilité. La voûte céleste étant désormais visible, j'en profite pour lever les yeux et observer ce spectacle scintillant silencieusement. Je me laisse emporter ainsi durant quelques secondes, avant de revenir à notre discussion.

- Au fait, mon nom est Tomura Oden. Ravi de faire ta connaissance. Et puis... Merci pour les ramens !, lui dis-je en adressant cette fois un sourire radieux. Satisfaire son estomac est décidément le meilleur moyen de conquérir le cœur d'un homme.

Smog - PV Atsumi Eum8
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5710-tomura-oden-termine
Hayame Atsumi
Hayame AtsumiEn ligne

Smog - PV Atsumi Empty
Dim 24 Fév 2019 - 17:46
Attendant avec patience que le jeune homme finisse de manger, elle se contenta d'observer à droite et à gauche les rues calmes et brumeuses du village caché. Toujours aussi élégante et silencieuse, on entendait à peine le froissement de ses habits tandis qu'elle progressait les mains derrière le dos à travers le pavé vieillissant de la chaussée.

Lorsque le jeune homme termina sa collation, il répondit à sa question. Une variante casanière d'Astumi hein ? Pourquoi pas !

« Et moi Hayame Atsumi, tout aussi ravie. De rien, tu avais l'air d'en avoir plus besoin que moi. »
dit-elle, se tournant vers lui avec un regard ferme mais pas hostile.

Elle marcha ainsi encore un instant, jusqu'à arriver à la grande place. Tranquille, seul le bruit de la fontaine venait perturber le silence assourdissant de la nuit. Prenant place sur son rebord, elle plongea la main dans l'eau glacée, et observa le ciel qui s'était dégagé suite à quelques bourrasques.

Elle chercha ses mots un instant, mais laissa tomber. Pas de place pour la diplomatie cette fois, il fallait parler avec son cœur. Prenant une grande inspiration, elle prit la parole, toujours le regard perdu dans l'immensité du ciel.

« Tu sais, tous les sentiments d'un guerrier proviennent de l'ambition, pas de la faiblesse. La véritable faiblesse n'est rien d'autre que le courage des autres, et inversement. » Elle le regarda à nouveau. « En réalité, je pense que chaque mortel est susceptible de fléchir. Ce qui importe est la façon dont il se relève. »

C'était une invitation discrète et peu envahissante à se confier. Peut-être avait-il énormément de doutes, mais ne s'était jamais accordé le droit de vraiment en discuter ? Peut-être bien même qu'il ne s'accordait tout simplement pas le droit d'en avoir ? Impossible de dire réellement ce qui tracassait le jeune garçon, mais la curiosité combinée avec son désir d'aider la poussait à faire en sorte de savoir quoi.

_________________
Smog - PV Atsumi 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Soyomaru
Soyomaru

Smog - PV Atsumi Empty
Dim 24 Fév 2019 - 23:07

Les présentations désormais terminées, nous continuons notre marche paisiblement. Ce n'est pas si désagréable de sortir son nez de chez soi, finalement. Frissonnant à cause de la fraîcheur des lieux, je ferme ma veste en ramenant le col bien vers le haut afin de couvrir ma gorge. Mon attention se laisse ensuite transporter au gré de mes sensations. L'odeur du sol mouillé, le froid qui s'attaque à mes oreilles, mes joues...

Ne connaissant pas très bien ce quartier, je suis Atsumi sans vraiment me demander où nous allons. Je crois néanmoins reconnaître cette petite place sur laquelle nous nous trouvons. Une grande fontaine siège en son centre. Légère et guillerette, la blonde s'avance jusqu'au petit bassin afin d'y plonger la main. Je me place à ses côtés, me penchant face à la surface de l'eau afin d'y observer à nouveau mon reflet.


Cette fois-ci, le ciel est dégagé. La lueur de la Lune éclaire les environs suffisamment pour donner un effet de contre-jour à mon reflet. Ainsi, seule mes contours sont discernables, mon visage étant dans l'obscurité la plus totale. Naïvement, j'essaie de reconstituer mon visage en le projetant mentalement sur la silhouette que j'aperçois. Inconsciemment, une mine attristée apparaît lentement à mes yeux. Est-ce ça, la relève du grand Poramaru, héros légendaire de l'archipel d'Akawanka ?

- Tu sais, tous les sentiments d'un guerrier proviennent de l'ambition, pas de la faiblesse. La véritable faiblesse n'est rien d'autre que le courage des autres, et inversement. En réalité, je pense que chaque mortel est susceptible de fléchir. Ce qui importe est la façon dont il se relève.

Ses mots projettent en moi des images floues. Je crois y reconnaître Poramaru-sama, un genou à terre. Face à un ennemi surpuissant, il tente de se relever, rassemblant ses dernières forces, poussé par le devoir de protéger les siens. Il se redresse fièrement, ses ambitions et ses rêves bien ancrés en lui. Soudain, tandis que j'observe toujours mon reflet, je parviens à discerner mon visage. J'y vois un regard embrasé, une expression grave mais déterminée, sensible et inflexible à la fois. Une vague de chaleur monte en moi. C'est comme si, tout à coup, une aura protectrice était venue m'envelopper. La preuve une fois de plus que les mots peuvent avoir plus de pouvoir que le plus puissant de tous les jutsu.

- Je crois que tu as raison. Je n'ai pas le droit de lâcher, j'ai encore trop de choses à accomplir. Merci de me le rappeler !, dis-je en me tournant dos à la fontaine afin de m'appuyer contre son rebord. Et toi alors, pourquoi ne dors-tu pas la nuit ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5710-tomura-oden-termine
Hayame Atsumi
Hayame AtsumiEn ligne

Smog - PV Atsumi Empty
Lun 25 Fév 2019 - 21:18
Le jeune garçon en question semblait avoir eu comme un regain d'énergie suite à ses paroles. A vrai dire, elle était plutôt étonnée que ses paroles aient réussies à le requinquer si vite. Elle afficha donc une expression légèrement surprise, avant de se raviser sur un sourire.

Après tout, si cela lui suffisait, elle en était ravie. Cependant, rien ne l'empêchait de mentir, et étant donné la vitesse avec laquelle il changea de sujet, la blonde penchait d'avantage pour cette solution. Mais peut-être se trompait-elle après tout ? Elle n'était pas infaillible, du moins, pas encore.

Lorsque le jeune brun la questionna sur ses raisons à elle de rester éveillée aussi tard. La blonde conserva son sourire, et se perdit dans ses pensées un instant, avant de se tourner vers le jeune garçon.

« Petite, mes parents m'obligeait à me coucher tous les jours avant le début du service du soir. Ils travaillaient jusqu'à très tard dans notre restaurant, et ils ne pouvaient pas se permettre d'avoir une enfant dans leurs pattes. Quand j'ai grandi et que je fut assez grande pour rester éveillée, c'était en salle que je passais toutes mes soirées, pour aider au service. Autant te dire que je n'ai pas beaucoup connu la liberté de profiter des nuits calmes et douces de notre pays. Depuis que je suis arrivée ici, je me suis toujours jurer de ne pas rater une occasion de rattraper tout ce temps perdu ». Dit-elle, les yeux pleins d'étoiles. Disait-elle la vérité ? Difficile à dire. Il allait falloir creuser bien plus que ça pour s'en assurer.

« Peu importe la raison de tes larmes ce soir, sache que personne n'est infaillible, comme je te l'ai dis. Peut-être as-tu besoin d'un regard extérieur ? De conseils ? Je ne suis certainement pas beaucoup plus vieille que toi, mais sache que je n'ai rien d'autre à faire de ma soirée. »


Peu importe sa réponse, Atsumi avait prévu quelque chose.

« Que dirais-tu d'aller boire un thé avec moi. J'ai ma petite boutique attitrée qui reste ouverte jusqu'à très tard la nuit. L'endroit est à vrai dire beaucoup fréquenté par les shinobis mais est très confortable. On pourra discuter un peu de tout ça si le cœur t'en dis ... »

Adoptant la même démarche discrète et élégante que tout à l'heure, accompagnée du brun ou non, la blonde retourna une fois de plus dans la fameuse enseigne dont la porte annonça leurs arrivée par le biais d'une petite clochette. La femme qui était au comptoir la salua d'un signe de main, geste qu'Atsumi lui retourna avant de prendre place sur une petite table discrète dans un coin de la pièce, s’asseyant sur la banquette et laissant donc la chaise vide en face d'elle.

Petit, légèrement éclairé et sentant une odeur indescriptible de mélange de plusieurs essences, l'endroit était rassurant et propice à la détente. Tout ce qu'Atsumi recherchait.

Lorsque que Kieira, la gérante, arriva à sa table, la blonde commença par la complimenter : du "blabla de filles" comme on pourrait dire vulgairement.

« Eh bien ! Tu es ravissante ce soir, tu as fais quelque chose à tes cheveux peut-être ? Ah ! J'ai l’œil pas vrai hein ? Oh, moi ca sera comme d'habitude hein … et Oden ? »


Si il était en sa compagnie, le brun aura tout le loisir de choisir ce qui lui plaisait, dans le cas contraire, cela marquait la fin de leur rencontre.

_________________
Smog - PV Atsumi 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Soyomaru
Soyomaru

Smog - PV Atsumi Empty
Mar 26 Fév 2019 - 19:56
Il paraissait peu naturel que je reprenne du poil de la bête aussi facilement. Je dois avouer que j'ai peut-être exagéré mon apparente bonne humeur pour rassurer la miss - et, par fierté, pour ne pas montrer davantage d'état de faiblesse. Néanmoins, les mots sincères et bienveillants d'Atsumi ont été comme un baume au cœur. Il est rassurant de savoir que mes camarades Kirijins se soucient les uns des autres. C'est primordial pour venir en aide aux populations du pays, qui comptent sur nous pour assurer leur protection.

Tandis qu'elle répond à ma question, je l'observe silencieusement. Je scrute discrètement chacun de ses traits, n'ayant pas eu vraiment l'occasion de l'observer jusqu'ici. Ses traits fins et son regard à la fois sensible et déterminé lui donnent un certain charme. C'est décidément une personne peu commune. Je décèle dans sa voix un ton interrogateur, alors que j'avais presque arrêté de l'écouter, m'étant laissé emporté dans mes songes... Ce qui ramène mon attention sur la discussion.

- J'ai simplement besoin de rencontrer des gens comme toi, Atsumi. Des gens qui me redonnent foi en l'humanité ! Un petit rire m'échappe. Il faut dire que par les temps qui courent, il faut se méfier de tout le monde. Il faut toutefois s'accorder un peu de bon temps lorsque l'on se trouve en bonne compagnie... Allez, j'dis pas non ! Après tout, ce n'est pas comme si j'avais grand chose d'autre à faire.

Et me voilà embarqué pour aller boire le pisse-mémé. Toute guillerette, Atsumi passe devant, tandis que je ferme la marche d'un pas flegmatique. Je reste main dans les poches, me perdant encore dans mes pensées. À force de regarder le ciel, j'en deviens tête en l'air ! Et j'avance en silence jusqu'à arriver à la petite boutique.

Nous entrons enfin. Voilà un peu de chaleur ! La maîtresse des lieux nous remarque et salue Atsumi de loin. Elle me regarde ensuite en me souriant, l'air de s'imaginer quelque chose entre la blonde et moi. Ce qui ne manque pas de me mettre mal à l'aise. Ce n'est pas que les femmes me rendent nerveuses, mais je n'aime pas qu'on se fasse de fausses idées sur moi.

Je m'installe donc auprès de la miss, tandis que la patronne vient prendre nos commandes. Peu à l'aise dans les lieux publics, j'observe les environs sans me soucier de la discussion des deux femmes. Le lieu est rempli de shinobis en tout genre. Certains semblent relaxés, d'autres sur le qui-vive, sûrement prêts à partir en mission. Quelques regards masculins sont tournés vers mon accompagnatrice ; ces mêmes regards qui parfois me dévisagent avec un air de défi. De quoi éveiller en moi le désir malicieux de les provoquer.

- [...] et Oden ?
- Hein ?, dis-je, revenant à mes esprits. Ah oui ! Pardon ! Je vais prendre un thé blanc à la pêche, s'il vous plaît !

Je détache mon col et me jette confortablement au fond de mon siège. Il est temps de se décontracter ! Je sens toujours que quelques regards sont posés sur nous, mais j'essaie de les ignorer. Pour cela, rien de tel que de relancer la conversation.

- Eh donc, tu es à Kiri depuis longtemps ? Pourquoi avoir choisi la voie du Ninja ? Tu as un rêve pour lequel tu dois devenir forte ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5710-tomura-oden-termine
Hayame Atsumi
Hayame AtsumiEn ligne

Smog - PV Atsumi Empty
Dim 3 Mar 2019 - 20:56
Les regards, elle s'y était habitué. Vivant par le passé en campagne retirée, elle n'avait jamais été confrontée véritablement au regard des autres comme ici. Mais depuis le temps, elle n'y prêtait plus attention, tantôt flattée, tantôt franchement irritée, elle se contentait d'ignorer les regards qui ne donnaient pas envie d'être rendu.

Le jeune homme subitement plus à l'aise (et on le comprenait!) se lança dans une petite série de questions. Il avait visiblement envie de mieux connaître la blonde, et l’atmosphère s'y prêtait franchement.

D'un coin de l’œil, elle repéra un couple assis au fond de la pièce, assis sur la banquette qui faisait l'angle dans l'autre coin de la pièce. Les deux amants se tenaient main dans la main en se regardant avec intensité.

Atsumi eu donc un sourire volontairement perceptible. Mine de rien, elle venait d'inviter un garçon à boire le thé. Un garçon qui était d'autant plus mignon et qui savait faire des compliments. Il méritait bien un peu de son attention, pas vrai ? Cependant, il était vrai qu'elle n'avait jamais eu de mal à inviter des garçons à sortir, mais l'occasion ne se présentait pas souvent …

Cependant, elle se concentra sur les questions qui lui étaient posées.

« J'ai quitté la maison de mes parents à l'âge de 18 ans. Ils sont propriétaires d'un petit restaurant dans un village à un jour de marche d'ici. Je suis directement venu emménager à Kiri et je n'ai jamais bougé depuis ... »

La question du « pourquoi » lui valut quelques secondes de silence. A vrai dire, c'était encore quelque chose qui était assez flou pour elle. La blonde laissa donc ouvertement paraître sa confusion :

« C'est à dire que je … je … Je souhaitais simplement avoir une vie différente de celle de mes parents, alors j'ai choisi quelque chose qui me permettrait de me débrouiller toujours seule ... »


Heureusement, la blonde fut sauvée par le gong : Kieira revenait avec les boissons !

« Le thé vanille, et le thé blanc à la pêche. Ça nous fait 1000 ryos ! »


Volontairement, la jeune femme commenca à fouiller dans ses poches sans rien dire. Comment allait réagir le jeune homme à cette situation des plus banales mais pourtant toujours sujette à une immense angoisse ?

_________________
Smog - PV Atsumi 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929

Smog - PV Atsumi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: