Soutenez le forum !
1234
Partagez

Surveillance de chantier [Mission libre B]

Mukuro
Mukuro

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Dim 3 Mar 2019 - 14:05
« Après plusieurs mois d'préparatifs et semaines d'construction, le chantier du complexe shinobi avance bien. -Bla bla- Cependant, des ouvriers ont rapporté plusieurs fois qu'ils avaient retrouvé au petit matin des tags sur les murs indiquant "Kagouille la magouille", des pots d'peinture renversés ainsi qu'la disparition d'leurs outils. Et ces dégradations faites pendant la nuit prendraient de plus en plus d'ampleur. Rendez-vous sur place et occupez-vous des coupables afin que l'on puisse terminer le chantier. »

Je lâchai un soupire. Les constructions de ce fameux complexe semblaient prendre du retard. Après surveillance de cargaisons en pleine nuit, c'était surveillance d'un chantier en construction. J'avais l'impression que l'on aimait bien me coller à des missions de surveillance. Enfin soit. En tant shinobi, j'avais appris à me résigner à la tâche et à obéir aux ordres de mission. À force d'en effectuer tous les jours, on commençait à s'y habituer et à le faire sans rechigner. C'était un travail comme un autre.

Elle ne m'avait pas l'air plus difficile que la dernière, mais son rang me donnait bon espoir de rencontrer un peu plus d'action - en espérant qu'il ne s'agissait pas simplement de quelques gamins qui cherchaient à s'amuser et à provoquer le clan Kaguya. Je me demandais si ce n'était pas la cause de çe rang élevé. C'était un clan influent après tout.. Il s'agissait d'une mission classée rang B, nécessitant en temps normal de chûnins. Toutefois, vu que l'on était trois sur cette mission, on avait accepté de la donner à des genins. Enfin, tout ça, c'était sur papier, à voir ce qu'elle allait donner en vrai.

Intérieurement, j'avais légèrement envie de rire face au "Kagouille la magouille". Je pensais à Sesshu qui était un membre de ce clan.. Mais pour revenir sur la mission, ce qui attira le plus mon attention, ce fut le nom de mes deux coéquipiers du jour. En effet, il s'agissait tous deux de connaissances rencontrées au cours de deux missions différentes. Arata, je l'avais rencontré il n'y avait pas si longtemps que ça au cours de l'affaire de Gueule de Loup. Et Jun.. Cela faisait un petit moment que je ne l'avais pas revu, mais ça allait justement être l'occasion. Je me demandais comment il se portait depuis la dernière fois.

Je me rendis au port afin de retrouver là-bas mes deux camarades.

Task:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Yamanaka Jun
Yamanaka Jun

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Dim 3 Mar 2019 - 23:29
En vrai c’était un peu marrant. Un peu marrant et pas mal décevant également. « Kagouille la magouille » … Il y avait pourtant tellement mieux à faire niveau blagues. Jun en avait déjà trouvé une bonne demi-douzaine rien qu’en lisant l’ordre de mission s’il avait été à la place de ceux qui commettaient ces délits. Mais il chassa rapidement ces boutades multiples de peur de blesser quiconque lirait son esprit espiègle et moqueur.

Roulant le parchemin, il le rangea dans sa sacoche en compagnie du reste de son matériel. Enfin une mission de rang B. Toujours au village certes mais tout de même ! Grimaçant pour lui-même car la mission s’annonçait quand même un peu chiante alors qu’il avait formulé le souhait auprès de sa sensei d’avoir un truc un peu plus … rocky comme une arrestation de contrebande mafieuse au Port Nagarasa, il ne se démotiva pas pour un sou.

Le chat de gouttière lui avait dit que cette mission aurait dû être une mission officielle, donc la réussir lui assurerait un peu plus de crédit auprès du village qu’il n’en avait pour le moment. D’autant que de ses deux compères il était le plus beau, le plus fort, le plus intelligent (coucou Hono) et le plus grand (coucou Arata)… de quoi lui assurer sa place de meneur d’office non ?

Si après ça il ne passait Chûnin cash franchement ça serait un peu du foutage de gueule. Surtout que dans un futur un peu proche il allait défendre une boite en bois et en métal au fin fond de la forêt, donc encore jackpot pour une future promo.

- Salut la marmaille !

Eh oui toute cette réflexion précédente s’était déroulée alors qu’il s’était dirigé vers le chantier qu’ils auraient à encadrer. Arata n’était pas encore arrivé. Sans surprise vraiment car il fallait dire qu’avec ses petites pattes il devait sûrement fournir plus d’efforts pour se déplacer que le manipulateur du Katon ou le Yamanaka.

- Arata est pas encore arrivé, bon … pas grave, on peut déjà commencer à regarder autour et « se familiariser avec les lieux ». Comment va la vie depuis la dernière fois ? En toute honnêteté j’pensais qu’à ce stade tu serais déjà en prison … mais cool … cool cool cool. T’avoir pour une mission de castagne c’est pas mal. Alors que …

Le gamin au bonnet arrivant enfin, le visage du blond s’illumina d’un petit sourire narquois.

- Ah bah enfin … t’étais avec une fille c’est ça ?

Clin d’œil bien lourdingue, il décida d’imposer son leadership aux deux autres, aidé de son charisme habituel et de ses cheveux incroyables dorés et magnifiques.

- J’vous propose qu’on traîne tous un peu autour du chantier une trentaine de minutes pour voir si on trouverait pas un ou deux indices et on se retrouve ici. On se dispatchera à différents endroits stratégiques qu’on aura identifié puis on attend jusqu’à ce que j’identifie les taggeurs avec ma détection senso, et on leur apprend à balancer de vraies insultes. Parce qu’actu je les trouve un peu ringards… Ça vous va ?

Petite pause avant de plisser les yeux. Devait-il repréciser qu’ils ne devaient tuer personne ? Arata n’avait pas l’air hyper sanguinaire donc ça devrait aller mais Hono … ? Naaaaaaaaaan ça devrait aller.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t7417-yamanaka-jun-carnet-de-route-uc
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Lun 4 Mar 2019 - 17:51
Ah enfin, une mission de rang B, le village décidait enfin de lui faire confiance pour mener à bien une mission un tant soit peu importante. Affecté à la surveillance du chantier mis en oeuvre pour la construction du futur complexe shinobi, Arata était heureux comme un coq en patte. La mission se déroulait à l'intérieur des murs de Kirigakure no sato certes, mais le genin savait à quel point le projet était important pour le village et cela lui suffisait pour le moment. En fait, il rechignait rarement aux missions, même lorsqu'on l'envoyait dans les égouts. La dernière fois, il avait fait de la plomberie dans les souterrains du village ce n'était pas très reluisant, mais il était heureux de s'être rendu utile. Les habitants du quartier des marais lui en était très reconnaissant, il était d'ailleurs invité chez Vieille-Rue et son mari dans deux jours pour dîner. C'était ainsi, le Meikyū était une âme pure et innocente toujours prêt à aider son prochain ce qui peut paraître ennuyant parfois, mais il a ses avantages. Passons...

Si excité à l'idée de cette mission que le genin n'attendit pas le début de soirée pour se rendre sur le chantier. C'est en début d'après-midi qu'il vint se présenter sous la forme d'un ouvrier à l'aide d'une technique de transformation, un henge classique. Nul besoin de se dissimuler plus que cela aux yeux de simples hommes de travaux. Il alla se présenter au contremaître qui cherchait toujours de la main d'oeuvre pour que le travail avance plus vite et se fit embaucher sans tarder. Ce ne fut pas difficile avec toutes ces finitions à refaire faire suite aux dégradations perpétrés par les guignolaux du graffiti, la main d'oeuvre manquait vraiment.
Le Meikyū avait d'ailleurs été affecté à la réparation des dégâts par le contremaître et s'en donnait à cœur joie pour repérer les lieux. Il n'était certes pas un ninja sensoriel, mais il avait des bases d'enquête plutôt solide.

Taku, je prends ma pause, annonça Arata à son chef d'équipe qui acquiesça sans broncher.

Le petit shinobi se balada sur le chantier pour faire le tour des zones dégradés par l'équipe de casseurs des dernières nuits. Ce n'est pas moins de trois endroits du chantier qui étaient vandalisés. Sur les lieux Arata repéra deux choses intéressantes, dans la peinture séchée des traces de sandales aux motifs typiques. Ce sont des motifs qu'il avait déjà vu et pour cause, elle provenait de sandale ninja que lui-même possédait. Ils les avaient achetés dans un surplus shinobi situé au centre de Kiri. Une boutique bien connu des kirijins, même si des civils pouvaient aussi y acheter des effets. Il y avait fort à parier que les auteurs de ces délits avaient une connaissance même minime du monde ninja.
Deuxième chose intéressante sur chacun des lieux où des dégradations plus importantes que les graffitis avaient été commises, des flaques d'eau stagnante près des murs dégradés et près des bennes à outils. Discrètement, Arata vint trempé ses doigts dans cette eau stagnante pour la sentir et en apprécier la texture. L'eau naturelle était extrêmement limpide et fluide, mais les eaux créer à l'aide de chakra pouvaient diverger de cette texture naturelle, selon leur utilisateur et leur utilisation. Hors, celle-ci n'avait pas une consistance habituelle...

Désolé, une erreur est survenue. Veuillez essayer d'actualiser la page.

Avant de finir sa pause et tout en avalant un quatre heures, le binoclard se rendit sur les hauteurs du chantier faisant mine d'admirer la vue. Il discuta même avec un autre ouvrier en pause, parlant de tout et de rien, du beau temps comme de l'avancée des travaux afin de ne pas éveiller les soupçons. En réalité, il guettait les points stratégiques d'observations qui serviraient à son équipe et lui-même plus tard dans la soirée. Une fois toutes ces informations bien en tête, il prit congé de son interlocuteur pour aller reprendre le travail comme un ouvrier lambda.

----------------------------------------

Alors qu'il était encore sous henge, Arata vit arriver ses compagnons pour la mission, tous deux discutaient peut-être même du retard de leur cadet, mais il ne pouvait savoir qu'il était déjà là. Il retira son déguisement pour mieux les accoster:

Non, plutôt avec des hommes, s'amusa-t-il.

Arata laissa le grand Jun faire son petit chef avec l'équipe et proposer de faire un tour des lieux afin de faire ce que le Meikyū avait en réalité fait cet après-midi. Par contre, il est vrai que sans ses talents de senseurs la mission serait plus compliquée. La binocle se maudissait de ne pas posséder ce talent, mais il faut de tout pour faire un monde. Il avait au moins pour lui son intellect, sa curiosité et son esprit d'initiative.

Figure-toi que je ne vous ai pas attendu, je suis sur les lieux depuis midi. J'ai travailler sur le chantier depuis ce temps et mené ma petite enquête, assura le genin fier de lui. Pour ce qui est d'indice j'ai trouvé deux choses intéressantes. Les lieux de dégradations sont couverts de flaques d'eau sans doute manipulée à l'aide de chakra, leur consistance est anormal, argua le Meikyū. Dans les traces de peinture laissées sur les lieux quelques empreintes de pas aux motifs similaires à mes propres sandales shinobi, on les trouve uniquement dans la boutique de surplus du centre de Kiri, vous la connaissez peut-être, interrogea-t-il rhétoriquement ? Cela ne veut pas nécessairement dire que les vandales sont des ninjas, mais l'hypothèse n'est pas à exclure. Ils maîtrisent peut-être le chakra, prudence, précisa la binocle.

Arata pointa du menton plusieurs points l'air sûr de lui:

Si vous cherchez des points d'observations, l’échafaudage au sud du chantier, la pointe ouest du bâtiment central du complexe et l'une des fenêtres de la face sud de ce même bâtiment nous permettent d'avoir une vue d'ensemble sur le chantier, expliqua Arata. Cependant, si vous avez une autre idée, n'hésitez pas. Quant à ton plan de les identifier de manière sensorielle cela me paraît convenir parfaitement, répondit le genin à son camarade Yamanaka.

Lui aussi était une tête, il n'y avait pas de raison que Jun le chaperonne toujours. Non pas que cela le dérangeait au contraire, il appréciait avoir un coéquipier aussi efficace que son aîné Yamanaka, mais il avait à cœur de lui montrer qu'il n'était pas qu'un faire-valoir ou un suiveur.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Mukuro
Mukuro

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Mar 5 Mar 2019 - 23:47
« Donc si nous résumons rapidement le plan.. Les tagueurs arrivent la nuit. On les attends discrétos dans le chantier. Jun les identifie avec sa senso et dés qu’ils passent à l’œuvre, on leur saute dessus. ..Et comme point d’observation, nous avons l’échafaudage au sud du chantier, la pointe ouest du bâtiment central du complexe et l'une des fenêtres de la face sud.. Mh.. »

Quelque part, c’était amusant de voir à quel point mes partenaires étaient motivés pour cette mission. Dans mes souvenirs, la première fois que j’avais travaillé avec eux, ils ne s’étaient pas donnés tant de peines - que ce soit pour prendre de l’avance ou que ce soit pour prendre des directives. Je me souvenais qu’avec Jun, on voulait même se refiler mutuellement la surveillance des cargaisons pour aller dormir. Était-ce le rang B de la mission qui donnait cet effet d’adrénaline ? En tout cas, cela semblait fonctionner à merveille.

« Go, Allons-y ! Plus vite vous, euh je veux dire, on aura terminé la mission, plus vite on pourra rentrer chez soi ! »

Pour ma part je gardais mes habitudes nonchalantes en toute situation. En effet, je trouvais ridicule de s’exciter à ce point pour un travail. Mais si mes partenaires se donnaient à fond comme ça tout le long de la mission, même si, derrière cette air nonchalant, j'étais également sérieux et demeurais méfiant. Oui, il y avait fort à parier que des shinobis soient derrière tout ça comme le supposait Arata. Si ce n’étaient que de simples voyous, elle ne vaudrait pas un niveau aussi élevé.

« D'ailleurs, Jun, par l'plus grand des hasards, t’serais pas télépathe ? T’aurais pas un moyen d'connecter nos esprits ou un truc du genre ? Je maîtrise également la senso, on pourra s’diviser en deux groupes et Arata rejoindra l'un d'entre nous. On pourra étendre notre surveillance tout en continuant à s'communiquer nos infos en directe et on pourra crier mentalement très fort pour alerter les autres en cas d'pépin sans alerter les tagueurs d'not' présence. »

Quelque part, on n’avait pas intérêt à trop s’éloigner les uns des autres. Quelque part, on avait confié ce travail à des genins plutôt qu’à un chunin car nous étions trois. Cependant, en demeurant ensemble, notre champs de vision et d'action se réduisait considérablement aussi. C'était pourquoi il fallait se permettre quelques risques mesurés.

Quelque part, c’était toujours légèrement risqué pour le senseur, mais il avait proposé l'idée et semblait confiant, autant partir sur son idée. Au pire, il criera à l'aide et serrera les dents trente secondes seul - Bon, il nous fallait pas nous perdre en le rejoignant..

« On a encre du temps devant nous avant la tombée de la nuit. Faisons un tour comme Jun l’a dit. On a les points d’observation clefs, mais plutôt que d’se tourner les pouces à attendre, faisons l’tour ne serait-ce qu'histoire d’se familiariser avec les lieux.

Mh, Arata puisque t'as déjà eu le temps de le faire, p’têt que tu pourrais installer des pièges avec ton fuinjutsu pour accueillir les tagueurs ? Des endroits clefs pas encore détruits ou déjà détruits.. Et d’ailleurs, t’as pu discuter avec les ouvriers ? T'as récolter des informations supplémentaires d'leur part ? Ils ont un avis d'qui pourraient être les vendaliseurs ? Ou même aurais-tu vu un ouvrier louche..?
»

Je le laissai répondre.

« Enfin, sur ce, on s'voit dans trente minutes. »


Et je leur tournai le dos pour faire ma ronde - ça serait con de se perdre surtout que la nuit on ne voyait pas grand chose.

Task:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Yamanaka Jun
Yamanaka Jun

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Jeu 7 Mar 2019 - 23:02
Grimaçant d’embarras non pas d’avoir mis tant de temps à répondre mais d’être sans aucun doute la cause du changement de bord du garçon au bonnet, il lui ébouriffa le bonnet à cette remarque avant de lui dire de garder toutes ses options ouvertes. Car s’il était maintenant intéressé par le sexe masculin par sa faute, il s’apercevrait vite qu’aucun n’était à sa hauteur et déchanterait bien vite.

- Ok playboy, mais reste ouvert d’esprit … et pas trop exigeant. Pas que tu sois déçu car à force de me côtoyer t’auras mis la barre trop haute.

Le laissant faire son débriefing, il écarquilla légèrement les yeux de surprise avant de se tourner vers le rouquin. Non oui, lui non plus ne semblait pas avoir fait ses devoirs et recherches en amont. Il n’était donc pas le seul cancre.

- Ok … Bah … bien joué. Des traces comme celles-ci t’en as aperçu combien ? S’ils utilisent de l’eau …

Regard vers le manipulateur de Katon.

- Ça va être la merde pour toi non ?

Se passant la langue sur ses lèvres, il recueillit les retours du Mamoru, réfléchissant un chouia. Comme le disait le rouquignoble ils avaient encore un peu de temps.

- J’prends le sud et je me poserai à la fenêtre. Yep j’nous relie par télépathie du coup et une fois la ronde faite chacun prend un poste, pas besoin de se revoir, le premier qui voit quelque chose ne crie pas télépathiquement mais … chuchote. Ça marche aussi bien et ça donne pas de mal de crâne.

Les reliant, le rouquin lui dit qu’il se revoyaient dans trente minutes. Non mais c’était le point justement ! Balec on pouvait passer directement à la castagne zut ! Le lui rappelant, il espéra que le message était passé, savourant d’avance un combat contre autre chose que des crocodiles ou de la racaille rang G. Faisant le tour du proprio, il repéra les fameuses traces de pas dont avait parlé Arata. Ce gamin avait l’œil et était plutôt perspicace pour son âge.

Nulle flaque d’eau en revanche de son côté, mais peut-être qu’en une journée celle-ci avait eu le temps de sécher. Allant se poser à la fenêtre pour finir -qu’il avait choisi pour se poster au chaud en bel escroc qu’il était-, il regarda le ciel couvert. Le soleil était tombé et déjà les lumières vacillantes illuminaient les rues de la ville. Toujours pas de lampadaires via plantes bioluminescentes. Que faisait la botaniste qu’ils avaient aidé ? Ils devraient lui rendre une petite visite ou rappeler cette idée de génie à quelqu’un qui avait un réel impact sur le village … sa sensei peut-être ? Elle lui avait dit avoir l’oreille de la Mizukage après tout.

* Petite blague … Que fait une vache lorsqu’elle a les yeux fermés ?*

Petit silence, bah, Hono ne devait pas savoir comment la télépathie marchait -ce noob- et Arata devait probablement réellement chercher la réponse le connaissant.

* Elle fabrique du lait concentré.*

Se marrant tout seul de sa blague vaseuse, il se tut à l’intérieur du bâtiment, ses sens commençant à percevoir qu’ils n’étaient pas tous seuls… Restait plus qu'à en avertir ses copains.

Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t7417-yamanaka-jun-carnet-de-route-uc
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Dim 10 Mar 2019 - 20:07
Honō comme d'habitude ne faisait que répéter l'évidence, une manie qu'avait remarqué Arata depuis le temps qu'il côtoyait l'individu. Le Mamoru était loin d'être bête, il avait juste la flemme de faire les choses par lui-même et comptait un peu sur les autres pour faire le sale travail. Répéter bêtement le plan, faisait plus ou moins illusion et lui donnait un rôle dans le trio, mais foncièrement il n'avait encore servi à rien. (Puisque tout le monde s’envoie des nions).
Le plan était en effet plutôt simple et mettait en avant les talents de senseur du Yamanaka, le partenaire le plus récurent d'Arata jusqu'ici en même temps ils étaient désormais équipier officiel de l'équipe numéro neuf Shinpuu.

L'adolescent décida d'ignorer complètement la remarque vaniteuse de son homologue à la tignasse blonde. Comme si Arata s'intéressait aux hommes maintenant, incapable de faire la différence entre de l'humour et des faits. Et si tant est qu'il soit homosexuel comment le blondin pouvait croire qu'il prendrait pour idéal masculin sa personne.
Combien de traces avait-il aperçu ? Arata réfléchit un instant, il y avait la cour de repos et son mur éventré, les fenêtres d'une salle de classe du bâtiment principal au rez-de-chaussée et le stock de sable pour le ciment répandu et saboter à l'aide d'eau au sud du chantier. Les autres lieux plus touché par les graffitis que par les sabotages n'avaient pas de flaque à proximité.

Il y a trois endroits où l'eau a été utilisée, précisa le jeune shinobi. La cour de repos à l'est, les fenêtres à hauteur de sol d'une salle de classe du bâtiment principal et les stocks de sables au sud de la zone, énuméra le genin.

Si les shinobis sont utilisateurs de suiton, le katon du Mamoru allait effectivement être moins efficace, mais pas nécessairement inutile aux yeux d'Arata. D'autant que le Mamoru était un bon combattant, sur ce point il lui faisait confiance. Ah enfin Honō se montra un tantinet utile pour le trinôme et proposa l'utilisation des talents télépathiques de Jun enfin il demanda si cela était possible. Cela l'était, mais Arata savait que c'était quelque chose de fatiguant pour son camarade et espérait ne pas en avoir besoin trop longtemps. Il ne fallait pas que les vandales attaquent seulement au petit matin, le Yamanaka ne pourrait pas maintenir un lien toute la nuit.
Le binoclard expliqua à ses camarades qu'aucun ouvrier ne semblait louche à sa connaissance et que les racontars concernant ces vagues de vandalismes n'avaient aucune source viable. Ce n'était à juste titre que des racontars parfois même de la paranoïa et de la superstition chez certains.

Quelques minutes plus tard tout le monde était à son poste d'observation, Arata avait fini de placer les pièges demander par le Mamoru. Un sceau explosif à chaque entrée du complexe, au nombre de deux, tous très bien dissimulés en cas de fuite rapide des délinquants, il romprait les sceaux pour mieux les ralentir. Lui se trouvait sur la pointe ouest du complexe principal, il avait une vue imprenable sur le chantier et aussi sur une bonne partie du quartier qui accueillait le futur complexe. Concentré Arata attendait les cibles, lorsqu'il fut dérangé par une blague télépathique de Jun. Lorsqu'il entendit la chute, il ne put s'empêcher de siffler en pensée au son d'un cazou:

* Poin poin poin poinoinoin *

Ah visiblement ça bougeait près de l'entrée principale, deux hommes approchaient de son point haut Arata pouvait les discerner. Se déplaçant en silence en haut de son perchoir, il put voir le visage du premier éclairé par la lune qui venait de se lever. Le contremaître, que venait-il faire ici à cette heure ?

* L'un des types est le contremaître, celui à la moustache, le second je ne le connais pas, précisa Arata. Patientons, il a peut-être simplement oublié quelque chose dans son bureau, il se situe au niveau des préfabriqués. *


INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Mukuro
Mukuro

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Mar 12 Mar 2019 - 16:52
« Du lait concentré, hein.. Ça sent l’ennui on dirait.. » Dis-je à haute voix.

Je pouvais entendre le blondinet à travers la télépathie. Ce dernier semblait vraiment s’ennuyer. Mais je ne pris pas la peine de répondre, bien trop confortablement installé dans mon coin pour bouger. Oui. C’était de la grosse grosse flemme.

J'étais posté en hauteur sur les échafaudages des chantiers de construction situés au Sud. Je me trouvais à moitié allongé sur le matos et je profitais de l’air frais de la soirée, tout en ayant une vue sur l’ensemble du terrain et tout en étant caché par l’ombre des murs. Je donnais presque l’impression de faire une sieste au vu de ma posture et de mon silence. Mais derrière cette apparence nonchalante, j’avais tout de même activé ma sensorialité pour me tenir sur mes gardes face au danger.

En effet, je demeurais vigilant. Je m’étais contenté de hausser les épaules lorsque Jun avait évoqué ma faiblesse face à l’eau. Je ne maîtrisais pas que le feu, j’étais aussi un très bon combattant du corps-à-corps - pour ma castre de genin. Mais quelque part, j’étais toujours méfiant car je savais que je ne pouvais pas utiliser mon plus grand atout.

Enfin, je voyais plus cette situation comme une occasion pour m’améliorer face aux utilisateurs de suiton. En venant ici, j’avais bel et bien pu confirmer la trace de flaques d’eau non naturelles comme les avait décrites Arata. Par ailleurs, je remarquai également leur position près des lieux de sabotages, comme si les graffitis et les sabotages avaient été réalisés par deux groupes différents. Comme quoi, plusieurs choses se tramaient dans l’ombre et beaucoup ne semblaient pas aimer les Kaguyas.

À ce même instant, j’entendis Arata me signaler l’arrivée du contre-maître accompagné d’un inconnu, je sentis en même temps -au sens propre du terme- leur odeur se diriger vers ma position. Calmement, je me redressai pour lancer un regard dans cette direction tout demeurant terrer dans l’ombre.

« Ouai, j’les capte.. T’avais pourtant dis que personne n’était louche parmi les ouvriers. Celui-là m’a l’air quand même bien louche.. Je vais le surveiller, j’espère que tes pièges ne sont pas sur son passage. Enfin.. Au pire du pire, on les choppe et on demandera à Jun de lire intentions, haha. »

Avoir un Yamanaka avec soi en mission était ce qu’il y avait de plus pratique ! Enfin, la mission restait de les surprendre un plein action, autant m’en tenir au plan et observer avant d’agir. Ça ferait une mauvaise réputation pour les shinobi, et surtout, je devais rester sur mes gardes. Calmement, je le suivais dans l’ombre pour observer ses intentions, mais déjà dans son regard, je remarquais qu’il n’avait pas l’air très.. Amical.


Task:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Yamanaka Jun
Yamanaka Jun

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Dim 17 Mar 2019 - 13:00
Se craquant le cou alors qu’Hono et Arata réagissaient tous deux, le Yamanaka fronça légèrement les sourcils. Tous deux n’avaient que peu détaillé ce qu'il se passait, le laissant seul à investiguer et suivre l’avancement de la mission pour qu’ils ne fassent pas de sur place. Gnuuuh, fatigant. En plus il n’était pas le plus imaginatif du lot et le savait. S’il observait donc un truc emmerdant pour les autres, qu’ils ne soient donc pas déçus ça serait leur faute.

- Hello, on m’a demandé de monter la garde sur ce chantier ce soir et tous les prochains jusqu’à la fin des travaux suite aux récentes dégradations. Pourriez-vous statuer vos identités et les raisons de votre présence tardive ?

Amical, le marteau sur l’épaule, le Yamanaka sourit quelque peu aux deux hommes. Ayant prévenu ses alliés par télépathie qu’ils descendaient (lui et son arme) à leur rencontre, ceux-ci n’étaient normalement pas surpris en observant la scène.

- Oh mais vous êtes le contremaître du chantier, en quoi puis-je vous aider ?

Souriant toujours en s’adressant à celui des deux qui n’avait pas l’air d’un shinobi et arborait un habit aux manches retroussées typique des maîtres d’œuvre, le blondinet se tourna vers l’autre interlocuteur.

- Et vous êtes ?

Discrétion zéro, le Yamanaka n’avait pas non plus envie que les dégradations se poursuivent. Connaissant sa sensei et son attachement à ce genre de structures en faveur du village, elle les aurait rudement emmerdés s’ils laissaient la situation s’aggraver et rallongeaient le temps de construction de la bâtisse.

- Un garde ? Comment se fait-il que je n’en ai pas été informé … ?

Le contremaître suant légèrement, il se tourna vers l’homme aux cheveux blancs et au regard de glace à ses côtés.

Hyôsa Wakaki:
 

- C’est simple Satoshi, votre négligence récente aura visiblement commencé à mettre la puce à l’oreille des autorités Kirijines. Toi, comment t’appelles-tu ?
- Tu peux m’appeler Jun, Yamanaka Jun.


Fit-il, son sourire charmeur commençant à s’effacer lentement mais sûrement de son faciès. Le contremaître avait l’air beaucoup trop gêné et l’homme beaucoup trop résolu pour que la situation soit en règle. Resserrant sa prise sur son manche en serrant d’avantage son poing, son maillet toujours sur l’épaule-, alors que l’homme en face posait sa main sur la poignée de son katana, la situation était relativement tendue.

- Dis-moi Jun, sais-tu qui est à la tête du projet de complexe shinobi ?

- Simple, le clan Kaguya si je m’abuse et leur chef pré pubère.

- Précisément. Vois-tu, depuis la guerre civile avant la construction de Kiri, le clan Kaguya n’a fait que se mettre constamment en avant, à se dire être le fer de lance de notre village, les meilleurs combattants, les plus impliqués, accaparant les meilleurs territoires, les meilleurs butins, les meilleurs projets...


Transmettant la conversation par lien télépathique comme s’il avait mis sur haut-parleur, Jun approuva du chef, d’accord avec là où son interlocuteur voulait l’emmener.

- Depuis le début le clan Kaguya se fait le centre d’attention du village, occultant bon nombre de shinobis et clans tout aussi talentueux et dévoués en s’assurant le contrôle de postes clés du village et maîtrisant relations et image. Leur monopole de l’Hôpital où ils s’affirment être des experts dans de nombreux domaines en est la preuve, tout comme le fait que leur ancien chef s'est fait proclamer « Héros de Kiri » là où d’autres tout aussi méritants n’ont jamais eu ce titre et maintenant le chef actuel de seulement seize ans décide de tout faire pour briller auprès des autorités Kirijines en décidant d’ouvrir un complexe shinobi et de s'y placer à sa tête comme si son rôle de chef ne lui suffisait pas.

- Ils sont justes nombreux tu sais, et après tout ce ne sera pas le premier à vouloir se faire mousser à l’aide d’argent qu’il ne possède pas vraiment. Je vois ton point, les Kaguya sont pète-couilles et veulent absolument se faire bien voir, mais … ? Est-ce que ça vaut vraiment la peine de s’attaquer au complexe en construction ? Tu sais c’est pas l’idée du siècle, y a pas d’originalité et le principe existait déjà avec le Dojo, les autorités sont sûrement pas aveugles à ce point sur les élans égocentriques des uns et des autres pour pas voir qu’il s’agit surtout d’un projet pour briller. Elles doivent juste vouloir surfer sur la vague du moment : le chef Kaguya veut gaspiller son argent ? Libre à lui de le faire, ça fera un bâtiment utile en rab qui pourrait servir aux Kirijins tu sais. Par contre, et là j’te rejoins le cumul de postes est un peu scandaleux… Compte sur moi pour signer une pétition à soumettre à la Mizukage … mais la casse c’est fini à partir de ce soir.


Son air totalement fermé maintenant, il leva son arme de sur son épaule et la laissa pendre sur le côté, tenant le manche assez haut.

- Je suis d’accord sur ce point, et c’est d’ailleurs la raison de ma venue cette nuit. Merci Satoshi, vous pouvez nous laisser... Hyôsa Wakaki, second de mon clan. J’espérais mettre un terme aux agissements puérils des miens avant que l’affaire ne prenne de l’ampleur mais force est de constater que je m’y suis pris une nuit trop tard. Ce sentiment d’injustice est très répandu parmi les miens, sûrement plus que parmi les autres. Les Hyôsa bien que venant de Yuki no Kuni, restent une présence forte au sein de la Brume. Aussi, nous faire éclipser continuellement a mis sur les nerfs quelques-uns de mon clan parmi les plus jeunes et les plus intempestifs. Je comptais y mettre un terme ce soir et que l’affaire reste au sein du clan, mais … Peut-être toi et tes compagnons pourriez me prêter main forte … Sans que le Palais de la Brume n’en soit informé ?

Ah. Il avait capté depuis le début les présences du microbe et de la brutasse ? Ce bonhomme semblait réellement être d’un niveau plus que correct.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t7417-yamanaka-jun-carnet-de-route-uc
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Ven 22 Mar 2019 - 16:38
Jun foutu tête de mule, il était littéralement en train de rejoindre les deux hommes à terrain découvert sans se poser de question. Ils mettaient leur surveillance en branle et la mission en péril en se découvrant ainsi si l'autre était un ninja sensoriel, il serait bien vite sur ses gardes. Nul doute qu'il lancerait une technique de détection et Arata n'avait rien pour dissimuler son chakra, ils seraient tous découverts en un rien de temps.
Le Mamoru était sur le qui vive près à intervenir d'après ses dires et Jun avançait son gros engin... maillet posé nonchalamment par-dessus son épaule en détente. Vantard. Et bim, le Yamanaka engage la conversation comme si de rien n'était questionnant visiblement ses interlocuteurs nouvellement arrivée. D'ici le jeune Meikyū n'entendait pas un traître mot de ce qui se disait, il dût donc se rapprocher prévenant Honō de garder une vue d'ensemble sur le complexe au cas où:

* Je m'approche pour entendre ce qu'ils se disent, c'est compris la flamme, demanda mentalement le membre du clan des sceaux s'adressant à son compère katoniste ? *

Sans attendre la réponse de son partenaire de mission, il se déplaça furtivement en direction du groupuscule que formait Jun, le contremaître et l'inconnu. Enfin il capta la conversation qui en était rendue à l'anonyme qui crachait sur le clan Kaguya, il en dressait un plan assez vrai bien qu'un peu subjectif. Maintenant, Jun retransmettait l'information par télépathie donc Honō entendait sûrement aussi la conversation. Les Hyôsa avaient visiblement une rancune tenace envers le clan des désossés, mais les paroles du mystérieux personnage étaient plutôt posées. Il semblait réfléchit et pas vraiment agressif et Jun eut la bonne réaction en tempérant la situation. Il fini tout de même sur une position ferme affirmant que la casse s'était terminé faisant jouer de son gros marteau. Jun se la jouait roublard. Arata leva les yeux aux ciels avant de menacer quelqu'un on s'assurait qu'il ne pouvait pas nous expédier aux enfers en deux en trois mouvements.
La suite interloqua le membre du clan des sceaux, alors c'était lui le sous-chef du clan des glaces, son nom la binocle le connaissait parfaitement:

Wakaki Hyôsa, hein. Tōrikui de la Kenpei, votre poste ne vous permettait pas de savoir que des genins avaient été missionnés pour assurer surveillance et protection du complexe ? Sauf le respect que je vous dois, Wakaki-sama. Comment pouvons-nous être sûr que le sous-chef du clan Hyôsa qui a donc un certain pouvoir sur ses frères n'est pas à l'origine de tout ça, demanda Arata sur un ton suspicieux ?

Le genin était sorti de l'ombre, inutile de rester cacher plus longtemps étant donné que le juunin savait pertinemment que lui et le Mamoru était présent. De plus, nul doute qu'il avait localisé leur position respective. Si le Hyôsa était bien le cerveau de ces sabotages, Arata se mettait en danger en mettant en cause un homme au bras long et surtout à la puissance nettement supérieur, mais son goût de la vérité était plus fort que ses inquiétudes.

Je suis Arata, Meikyū Arata du clan des sceaux pour vous servir, je souhaite la fin de ces actes de vandalisme autant que vous si c'est ce qui vous amène. Et je le souhaite dans le calme et sans effusion, alimenter le conflit Hyôsa/Kaguya n'est dans l'intérêt de personne et encore moins dans celui de la brume, précisa le genin.

J'apprécie ton sens du devoir Meikyū Arata, mais sache que mes intentions sont autant dans l'intérêt de mon clan que dans celui du village.

Très bien, tes paroles me rassurent capitaine, mais nous reparlerons du silence que tu exiges de nous. Notre mission est claire, nous devons remettre les auteurs de ces abus, cependant le discernement fait partie du métier de shinobi. Ne prends pas mes paroles pour un manque de respect, car je te respecte capitaine, expliqua le genin. Pourtant je me dois de rester méfiant, rappela Arata.

C'était la première fois qu'il parlait comme ça à un supérieur évident, mais la fonction primant sur le grade, il se devait de rappeler au membre du clan des glaces que leur missive allait quelque peu à l'encontre de sa demande.

Maintenant, je vous propose à tous de reprendre des positions plus adéquat à la surveillance des lieux, les vandales ne se pointeront jamais si nous restons à vue au milieu du chantier, argua le binoclard.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Mukuro
Mukuro

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Dim 24 Mar 2019 - 17:39
Je confirmais : discrétion zéro. Au coin de l’ombre d’un mur, j’observais la scène se dérouler sous mes yeux.

On était supposé attendre dans l’ombre que les deux hommes se mettent en action et commencent à taguer les murs pour les prendre en plein délit, obtenant ainsi une preuve irréfutable de leurs méfaits. Et au moment où ils tentent de s’enfuir, on leur sautait dessus et on leur éclatait la face. Puis par la suite, le Yamanaka du groupe les interroge sur les raisons qui avaient motivés leurs actes. C’était le scénario idéal que j’avais imaginé dans mon esprit simpliste. Mais peut-être qu’il était trop simple pour devenir vrai ?

« Les choses ne s'passent jamais comme prévu. » Murmurais-je à voix basse.

Le jeune homme avait dévoilé tout le contenu de la mission, on pouvait dire adieu à l’effet surprise. Ils nous avaient même repérés. J’avais presque envie de plaquer ma main contre ma tête. Enfin, peut-être que c’était mieux ainsi ? Au moins, on allait avoir le cœur net quant aux intentions de ces hommes et on allait pouvoir avancer dans nos recherches.

Calmement, je sortis à mon tour de ma cachette pour venir rejoindre mes partenaires et les deux inconnus au centre du chantier, gardant toutefois une marge de distance. J’observais le manieur de glace avec un regard méfiant malgré mon petit sourire amical aux lèvres, tentant de déceler mensonges et vérités dans ses paroles.

« Hyôsa Wakaki, second du clan Hyôsa.. C’est quand même bas, demander l'silence à des genins alors qu’ils sont supposés le référer dans leur rapport. Ça peut-être considéré comme une tentative de corruption, mh ? Et ? Vous avez un pot d’vin à proposer ? Une promot’ ou encore de bonnes paroles à notre sujet ? Ou même encore de l’argent ? Auquel cas.. Y’a moyen de méditer sur la proposition. »

Je laissai un silence flotter.

« Je ri-go-le ! »

C’était risqué pour lui de proposer ce pacte de silence comme c’était risqué pour nous d’accepter. En réalité, il y avait moyen pour moi d’accepter cette proposition en échange d’un pot de vin. Mais en présence de mes deux autres coéquipiers, je ne pouvais pas me permettre d’accepter - enfin, pas en présence d’Arata qui m’avait l’air tête de linotte trop honnête.Ça n’avait pas d’intérêt pour moi d’accepter si les deux autres zigotos mentionnaient tout dans leur rapport, je risquais me faire prendre à mon propre piège. Ça serait con.

« Vos histoires et vos conflits entre clans, j’m’en fiche un peu - voir totalement. J’suppose que c’est pour protéger l’image de vot’ clan que vous demandez ça. Mais moi, j’suis en mission. J’dois chopper des coupables et les remettre en prison. Compliqué d’accéder à vot’ demande étant donnée qu’elle va l’encontre des ordres.. EtvVous êtes tout autant suspect à apparaître ici en pleine nuit.. Le blond est un Yamanaka. Vous ne voudriez pas lui serrer la main ? »

Un moyen de confirmer ses intentions.. Si Jun se faisait couper la main, on devra se poser des questions et prendre nos jambes à nos cous. S’il nous confirmait bien tout ça, on allait pouvoir lui faire confiance. Toutefois, il s’interrompit, posant sa main devant, tournant la tête vers l’autre de côté du complexe shinobi. Il y aurait-il de l’agitation là-bas ? Et tout cas, c’était ce qu’il semblait dire. Sans un mot de plus, il changea de direction vers l’entrée du complexe shinobi.

« On peut le croire ? »

Je tirai une grimace.

« Hey.. Vous auriez pas une idée de qui c’est et combien ils sont ? C’est d’vot’ clan non ? »

Task:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Yamanaka Jun
Yamanaka Jun

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Dim 7 Avr 2019 - 11:29
S’amusant de l’air renfrogné du gamin binoclard qui lui lançait bien une cinquantaine de coups d’œil foudroyant par minute, il l’écouta interroger à son tour l’Hyôsa. Souriant devant le choix cornélien auquel son cadet était confronté à savoir être respectueux ou suspicieux, il réinvoqua son maillet, le transformant par la même occasion en arc. Pour cette mission il testerait ses nouvelles prouesses finalement.

- A vrai dire je rejoins mon collègue, s’il s’agit d’appréhender tout un groupuscule mais de ne pas en informer les autorités, nous mériterions récompense, en guise de compensation. Car nous passerons un peu pour des branques aux yeux du centre administratif si nous revenons bredouilles.

Se tournant vers Hono, il acquiesça de la tête pour sa question suivante.

- Oui nous pouvons lui faire confiance, dans la limite de mes talents de détection il m’a semblé dire la vérité.

Wakaki informant les genins qu’il ne connaissait pas les effectifs composant leurs attaquants, ils se mirent tous d’accord sur la proposition d’Arata et se dispatchèrent sur le terrain, la nuit défilant sans pour autant que chacun ne diminue ses suspicions à l’encontre du Jonin.

Ces quelques heures passèrent lentement, heures pendant lesquelles le regard du Yamanaka traîna plus d’une fois sur le reste du village… Qu’est-ce qu’il avait hâte d’en partir. Non pas que l’amoncellement de maisons et de petits appartements l’étouffait -au contraire il préférait habiter en ville que camper au milieu des bois-, mais le manque de liberté pour lui qui avait été si aventureux jusqu’à maintenant avait de quoi le rendre fou. Ayumi était probablement dans le même cas.

* Les voilà.*

Quatre silhouettes se dessinèrent, se faufilant à travers le complexe pour se retrouver devant le bâtiment principal, autour duquel ils s’étaient tous cachés et pouvaient donc pleinement tout entendre.

- Finis les enfantillages, ce soir le complexe en entier tombera. Vous avez tenté de faire parvenir votre message, à votre manière enfantine certes, mais les autorités Kirijins auraient dû remettre en question par eux-mêmes le monopole Kaguya.

- Hmmm t’es sûr et certain hein ? On t’en a parlé que depuis quelques jours Izuyu-kun et déjà tu nous demandes de tout détruire alors que graaaaaaand max on a pété quelques carreaux et tagués quelques trucs. Qu’est-ce que vont dire les autres s’ils l’apprennent ? Et surtout qu’est-ce qui va nous arriver si on se fait chopper.

- Izuyu a raison Kamina, il est temps de faire passer le message autrement. Et si nous nous faisons surprendre, il n’y aura qu’une seule solution : mettre nos opposants hors d’état de nuire, tenter de leur faire oublier cette nuit et si ce n’est pas possible …

- Nous sommes des ninjas avant tout Kamina. Et en parlant de fauteur de trouble … bonjour Wakaki-sama.

- Ainsi il s’agissait de vous. Kamina, Itsuko, Monwa … et maintenant toi si je comprends bien.

Wakaki s’étant montré après avoir ordonné par télépathie qu’ils ne devaient se montrer sous aucun prétexte tant qu’il n’en aurait pas donné l’ordre, il tenta de raisonner les membres de son clan alors que les trois genins restaient cachés. Jun se rendit compte que Wakaki semblait se méfier principalement du dénommé Izuyu, visiblement bien plus âgé que les trois autres.

- Pardonnes-moi Wakaki, mais c’est trop tard, tu ne nous arrêteras pas.

Les bras de Wakaki devinrent ballants alors que la dénommée Kamina qui s’était décalée sur le côté finissait son jutsu. Un genjutsu visiblement, duquel Wakaki se sortit instantanément mais trop tard, il était déjà immobilisé totalement dans un bloc de glace maintenu par le dénommé Izuyu.

- Dépêchez-vous de tout détruire, je ne pourrai pas tenir indéfiniment !

* On entre en scène les champions !*

Décochant rapidement quatre flèches sur chacun des protagonistes, il put jauger instantanément du style de combat de chacun : Itsuko forma deux katanas de glace pour arrêter la flèche qui lui était adressée et trancher net celle de Kamina ; Monwa forma un énorme bouclier qu'il plaça sur le chemin de la flèche adressée à Izuyu ; et enfin Kamina s’étant faite protégée pratiqua quelques mudras avant de s’écrier.

- Ils sont trois !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t7417-yamanaka-jun-carnet-de-route-uc
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Mar 9 Avr 2019 - 0:09
Qu'est-ce que racontait Jun une récompense en guise de compensation ? Arata ne voyait pas du tout les choses de cet œil, il n'appréciait pas qu'on lui force la main et le moment venu il le ferait savoir. L'idée d'Honō Mamoru était la bienvenue, tester le Hyôsa avec les talents sensoriels du Yamanaka était un début de preuve de bonne foi présageant une confiance mesurée envers Wakaki. Chacun approuva l'idée du cadet du groupe et ils prirent tous position au point stratégique du chantier pour mieux surprendre les vandales.
Une attente interminable commença, Arata perdit la notion du temps, mais resta concentré sur la mission. Bien qu'il se soit surprit plusieurs fois à rêvasser de choses et d'autres. Leur tenaille était bien ficelée et si le juunin se révélait effectivement être un allié fiable, alors sans doute que cette mission finirait sous les meilleurs auspices. Enfin, du mouvement interpella l'ensemble du groupe, quatre individus progressaient à l'intérieur du complexe jusqu'à un point centrale. Jun annonça bien sûr leur arrivée et tous écoutèrent les suspects converser.

La conversation des criminels était particulièrement inquiétante, celui qui semblait être le leader du petit groupe parlait de totalement réduire les efforts kirijins pour la mise en place de ce complexe. La kunoichi du groupe semblait douter des idées extrémistes du leader, mais celui-ci était soutenu par le reste de sa bande. Visiblement ceux-ci étaient clairement déterminés et l'hypothèse de se faire prendre et de subir les conséquences de leurs actes n'étaient pas envisageable à leurs yeux. L'un d'eux alla jusqu'à sous-entendre qu'il n'hésiterait pas à tuer les ninjas en chargent de leur mise aux arrêts soutenu par son camarade.

Wakaki arriva à ce moment-là de la conversation, Arata savait déjà qu'il allait intervenir puisqu'il avait fait savoir télépathique-ment qu'il le ferait. Sommant aux genins de n'intervenir que sur ordre express de lui-même, l'idée ne plaisait guère au Meikyū, mais le Hyôsa restait un supérieur avant toute chose. Il obtempéra attendant un moment plus propice pour intervenir.

Ensuite, tout se passa très vite, Wakaki sembla hésité une seconde face aux paroles du dénommé Izuyu membre de son clan avec lequel il semblait vraiment sur ses gardes. Pourtant, c'est clairement la kunoichi qui avait surprit le juunin en le déconcentrant l'espace d'un instant avec un jutsu. La technique n'étant pas visuelle, Arata arriva sans le savoir à la même conclusion que son partenaire du Shinpuu, un genjutsu sans doute. Le leader n'avait laissé aucune chance à Wakaki qui à peine libre de l'illusion était bloqué dans la glace.
Le Yamanaka réagit très vite à la situation et ordonna l'intervention, le genin n'avait pas attendu l'ordre de son ami. Ni même qu'il commence à décocher ses flèches, depuis quand Jun Yamanaka se la jouait bois bandé (accent créole). Peu importe, Arata avait impulsé du chakra dans ses jambes pour se donner l'élan et la vitesse nécessaire à une attaque éclair.

En voilà, un, murmura le genin à l'oreille de la jeune femme aux pouvoirs mystiques.

Le genin s'était retrouvé très rapidement derrière elle et avait déjà préparé un sceau pour la marquer d'une paralysie partielle sur le bras et ainsi la privée de signes incantatoires et donc d'illusion. Néanmoins, il ne réussit pas à la toucher du tout retirant sa main vivement après avoir ressenti une vive brûlure sur sa paume. Le marquage de sceau n'avait pas donc pas eu le temps d'être apposé sur la cible. La paume de la main du membre du clan des sceaux était pourtant intact, une illusion encore, mais par quel moyen propageait-elle son genjutsu ? Le son, Arata ne voyait que ça, car il n'avait pas échangé de regard et elle avait parlé juste avant son arrivée pour annoncer le nombre des genins, elle avait donc des talents de senseur. Il envoya un coup de latte du plat du pied dans le dos de la kunoichi qui la fit chuter au sol.
Hors de question de la laisser parler à nouveau, si l'illusion était encore active il ne pourrait pas la toucher pour la marquer d'un sceau, tant pis. Il allait laisser son style de combat privilégié pour sortir un autre atout de sa manche et la blesser physiquement à l'aide du ninjutsu.

Unagi no sasa re, la morsure de l'anguille, dit-il sur un ton calme et neutre une fois sa technique ayant fait mouche.

Le genin avait concentré son chakra raiton au bout de ses doigts sous la forme de toutes petites sphères électriques qu'il avait ensuite déchaînées tels des arcs électriques sur sa cible. Profitant donc que son adversaire soit aux prises avec sa propre douleur, Arata fit comme Akane-sama lui avait apprit et bloqua son flux de chakra pour mieux le relancer en effectuant un kai. Désormais, s'il attaquait la jeune femme avant qu'elle ne parle à nouveau, il devrait pouvoir en finir avec elle.

Le Meikyū s'en était pris à elle sans hésiter, car peu importe la puissance des autres c'était elle la plus dangereuse, les utilisateurs de genjutsu étaient de véritable plaies dans un combat à plusieurs protagonistes comme celui-là. Un illusionniste était une force d'appuie très utile pour un groupe de combattant et Arata espérait vite évincer ce facteur du combat. Il comptait sur Honō pour libérer le juunin avec les flammes de son katon. Et ne doutait pas que Jun allait faire ce qu'il fallait...

INFO:
 


Dernière édition par Meikyū Arata le Lun 15 Avr 2019 - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Mukuro
Mukuro

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Ven 12 Avr 2019 - 12:55
L'attente devenait longue. Tu commençais même à t'endormir. Toutefois, des voix te réveillèrent de son sommeil. Nos cibles étaient apparues. Elles étaient au nombre de quatre. Même au loin, tu pouvais les entendre trafiquer entre elles comme si de rien n'était.

« Hey hey.. C'est quoi ces embrouilles internes ? Ils devraient s'organiser avant de venir.. »

Alors que je m'apprêtais à passer à l'action, le second du clan Hyosa me retint. Il voulait tenter une approche plus pacifique avant de passer à la manière forte - chose que je trouvais bien ennuyante et inutile... Enfin, les deux autres de l'équipe semblaient bien vouloir le laisser faire, je n'allais pas m'interposer seul. Silencieusement dans un coin, j'observais la scène se dérouler. Mais il ne fallut pas longtemps pour que la situation ne tourne au roussi et que le second du clan ne se fasse maîtriser.

« Wakaki second du clan.. Tu veux dire second en comptant à partir du dernier plutôt ? »

Je rebondis sur mes deux jambes et enchaînai une série de mudras pour invoquer cinq clones à côté de moi. Nos adversaires étaient au nombre de quatre, il nous fallait donc être quatre pour les avoirs - logique ha. J'en envoyai donc un avec moi pour courir en direction de nos adversaire et je laissai les trois autres continuer ma sieste à ma place car c'était tout aussi important dormir ! - Non en vrai, ils gardaient un oeil sur les évènements et se plaçaient en cercle pour ne laisser aucun d'entre eux s'échapper si jamais fuite devait avoir lieu.

Pendant ce temps, je fonçai en direction de nos adversaire et plus précisément Izuyu. C'était celui qui m'intriguait le plus. Il semblait le plus entreprenant et il semblait détenir le potentiel le plus intéressant - soit l'adversaire le plus chaud patate ! J'arrivai proche et me faufilai derrière lui pour tenter de le chopper par le cou et l'étrangler avec mes beaux biceps. De l'autre côté, mon clone glissa sur le gazon et tenta d'effectuer une attaque visant les genoux de celui qui avait formé un énorme bouclier.

Le but de ces offensives étaient, certes de faire mal, mais surtout, les empêcher de détruire le complexe - autrement dit, ces offensives avaient pour but de les neutraliser gentiment comme un gentleman. Encore, il faut qu'ils se ne débattent pas trop au risque de nous forcer à y aller plus franchement.. La situation nous était légèrement désavantageuse. Nous étions en nombre inférieur et si on voulait effectuer des attaques de zone - pour mon cas - c'était un coup à détruire le complexe avec.

Quelque part, ça aurait facilité la tâche à nos adversaires. La prochaine fois, je devrais être du camp opposé et faire parti de ceux qui détruisent plutôt que ceux qui protégent. À y repenser, c'était bien vrai. Comment le feu pouvait défendre ? Je n'étais pas un roc.

De l'autre côté, il restait plus que l'utilisateur de sabre de glace et un mec inutile dans un bloc de glace - si le mec inutile dans le bloc de glace était à minimum utile, il devrait réussir à se défaire de sa prison de glace bien rapidement étant donné qu'il s'agissait d'un de ses propres éléments.


Task:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Yamanaka Jun
Yamanaka Jun

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Sam 13 Avr 2019 - 12:18
Continuant à décocher coup sur coup ses flèches sur l’Hyosa aux sabres et celui au bouclier, alors qu’Arata se lançait dans la mêlée en direction de la seule fille, le Yamanaka poussa un soupir de déception. Si elle était aussi utile que celles d’un fameux shonen sur les aventures d’un ninja blond un peu débile c’était d’ores et déjà dans la poche, bravo quel courage Arata.

Voyant Hono se positionner de sorte à les prendre à revers, le Yamanaka accentua son focus sur l’Hyosa au bouclier afin de l’occuper encore un court instant pendant qu’Hono et son clone lui tombaient dessus et sur le Jonin du clan des assimilateurs de glace. Un court instant car il avait lui-même de quoi s’occuper. Le dénommé Itsuko aux sabres venait de le rejoindre sur le toit, ses doubles sabres de glace s’abattant sur le Yamanaka violemment.

Déviant le coup, il se baissa afin de balayer les jambes de son adversaires comme son gros matou de sensei lui avait appris, chargeant alors son chakra affinitaire à la pointe de sa flèche qu’il tira insensiblement au milieu de l’abdomen du Genin Hyosa en train de chuter qui poussa un râle de douleur alors qu’une fleur écarlate commençait à s’épanouir autour du bout de bois profondément enfoncé qui le clouait sur la toiture.

- Si j’étais toi je ne bougerais pas d’avantage.

Reportant son attention sur la scène en contrebas alors qu’il se déplaçait plus loin sur la toiture, il put voir que ses collègues avaient également partiellement incapacité leurs propres adversaires. Kamina appliquait dans des grimaces de douleur ses mains sur quelques brûlures sur son corps pendant qu’elle continuait de subir les assauts taijutsu du microbe, et le géant au bouclier avait un genou à terre, visiblement endommagé. Quant à ce fameux Izuyu …

- Que penses-tu faire gamin ?

Ayant transformé son corps en glaçon extrêmement résistant le Jonin du clan Hyosa parvint à ne pas se faire avoir par une technique que le blond avait déjà pu observer et pour cause, sa sensei qui n’était que Chunin -putain la nullarde- venait de la lui apprendre. Projetant l’assimilateur Katon à l’aide d’une rafale de vent gelé, Izuyu roula des muscles, visiblement mécontent.

- Itsuko, Monwa, Kamina … Quels déshonneurs apportez-vous au clan Hyosa pour perdre de la sorte …

- I…Izuyu…-sama derrière vous.

Izuyu se retournant alors, il put constater que sa prison qu’il venait d’arrêter de maintenir pour s’occuper de l’assimilateur qu’il avait projeté plus loin venait de se craqueler.

Hyôsa Wakaki:
 

- Non Izuyu, celui qui apporte le déshonneur sur notre clan c’est toi, à profiter de leur jeunesse pour les détourner du droit chemin.

Wakaki s’armant de son katana, il chargea son adversaire avant de le dépasser, une large plaie s’ouvrant instantanément sur tout le corps d’Izuyu, plaie automatiquement congelée alors que le corps entier de son adversaire se retrouvait piégé dans une prison d’un rouge sanguinolent.

- Ninpo, Glaciation de la Rose Écarlate.
Spoiler:
 

Rangeant son sabre, il regarda les trois lieux d’affrontements, chaque Genin de son clan blessé avait arrêté de combattre, l’issue du combat s’ils continuaient à attaquer ne faisant aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t7417-yamanaka-jun-carnet-de-route-uc
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Lun 15 Avr 2019 - 14:59
Tout se passa très vite, les camarades du Meikyū s'attaquèrent tous les deux à un adversaire précis. Le Mamoru démontra une belle maîtrise du taïjutsu en s'attaquant au dénommé Izuyu celui-là même qui avait emprisonné le gradé Hyôsa. Malgré sa belle tentative, le plus âgé des vandales du clan des glaces repoussa le katoniste avec un souffle froid de glace.
Pendant ce temps, Itsuko Hyôsa prenait à partie l'équipier Yamanaka d'Arata, le genin n'eut pas le temps de s'attarder sur le combat, il vit juste Jun encocher une flèche, alors que Kamina se relevait.

Aucune chance que la binocle ne la laisse prononcer un seul mot, c'est avec maîtrise qu'il laissa s'écouler son chakra au travers des tenketsus reliant les muscles de ses membres inférieurs. Il relâcha une violente décharge de ce chakra accumulé pour se propulser vers la jeune femme qui reprenait un peu ses esprits après avoir grogné de douleur sous les brûlures électriques infligées par la technique du raitoniste. Unagi no sasa re, la morsure de l'anguille portait bien son nom, aussi douloureuse qu'une morsure d'animal entre autre de celle d'une anguille-électrique.
En moins de deux, l'adolescent était sûr l'ennemi après sa charge chakratique et il avait dors et déjà préparé un sceau à apposé, il frappa la jeune fille à l'estomac. Celle-ci se plia en deux et Arata en profita pour plaquer sa main contre sa bouche, Kamina se retrouva marquer du Bubun mahi no shīru, le sceau de paralysie partielle. C'est ainsi que le genin avait bloqué la parole de l’illusionniste et donc le moyen d'émission de ses illusions.

Arata s'était positionné derrière l'adolescente du clan des glaces prêt à la corriger si elle décidait de tenter quoi que ce soit de fâcheux. Dans le reflet du bouclier de glace créé par le mastodonte Monwa Hyôsa, il pouvait lire dans ses yeux la peur la surprise et la frustration de la jeune fille de s'être fait avoir de cette manière.
Le costaud au bouclier avait posé un genou en terre et semblait s'être calmé, pour cause Wakaki le sous-chef du clan était sorti de sa prison de glace pour terrasser les espoirs d'Izuyu le traître. Désormais, les rôles étaient inversés le chef des vandales était emprisonné dans la glace et le sang de sa blessure. Quant à Wakaki, il avait la main mise sur les événements.

Devant cette scène plusieurs comportements se détachèrent, ceux qui rendaient les armes comme Itsuko assez blessé pour ne pas tenter de se relever après avoir pris une flèche en plein abdomen. Monwa qui semblait résigner face à la supériorité numérique et à la présence en pleine possession de ses moyens de son supérieur clanique. Et Kamina la cadette sans doute et peut-être aussi la plus idéaliste du groupe peut-être aussi un peu amoureuse de son chef plus âgé qui tenta de bouger en commençant une série de mudras. Arata ne fit aucune sommation et plaqua sa main sur son crâne suivi de plusieurs signes incantatoires à une main. La morsure de l'anguille vint griller les neurones de l'illusionniste qui s'affala sur le sol, inconsciente assommé par le raiton du membre du clan des sceaux.

Allez ça suffit, vous tous, n'aggravez pas votre cas, lança le genin. Ne voyez-vous pas que vous avez été manipulé par un shinobi plus haineux que vous envers le clan Kaguya ? Ne voyez-vous pas que Wakaki Hyôsa prône une politique plus douce pour votre clan, questionna doublement le binoclard ? Les Hyôsa seront reconnus à leur juste valeur croyez-moi, mais ce n'est pas ainsi que vous servez les intérêts de votre clan au contraire vous les desservez, argua Arata.

Il attrapa du fil d'acier dans sa sacoche ninja, puis entoura les mains ainsi que les chevilles de Kamina Hyôsa afin de s'assurer qu'elle ne s'enfuirait pas. Sa bouche toujours immobilisée par son sceau.

Maintenant, assumez vos actes, expliquez vous être fourvoyés aux autorités de Kiri et que c'est la folie d'un seul homme qui a mené à ces malheureux actes de vandalisme.

L'adolescent se tourna vers le gradé du clan des glaces, Wakaki et le regarda droit dans les yeux:

La solution m'apparaît simple, il serait regrettable de jeter le discrédit sur un clan honorable dont quelques membres auraient pris le mauvais chemin. Je propose donc ceci, ces trois jeunes visiblement troublés par les discours jaloux d'Izuyu le traitre plaideront la jeunesse et la manipulation psychologique. Quant à lui, il devra répondre de ses crimes, mais je consens et ce si mes camarades sont d'accord à ce qu'il plaide la folie, pour autant, il ne devra plus recouvrer la liberté. Bien sûr, ce n'est pas à moi d'en décider, rappela le genin. Cependant, mon rapport ira en ce sens. Ainsi, le clan des glaces ne sera pas incriminé pour ces crimes, mais les auteurs seront bien punis comme le veux notre mission. Si vous promettez de régler les problèmes internes à votre clan et de tenir vos hommes sous-chef du clan Hyôsa, je vous soutiendrais. Qu'en pensez-vous, interrogea très sérieusement le shinobi du clan Meikyū ?

Wakaki Hyôsa était un peu gêné de la situation, sans doute honteux des agissements de ces extrémistes des glaces et aussi gêné sans doute de devoir traiter d'égal à égal avec un genin. Cependant, Arata ne se laisserait pas impressionner par un grade quelconque, il avait posé les bases dès leur rencontre il y a quelques heures. Et malgré sa fermeté, il montrait du respect et de l'empathie pour le gradé. La politique des clans ne lui était pas étrangère, c'est un sujet qui le passionnait autant que d'autres. Le genin avait donc conscience des enjeux et proposait ici une solution sur le long terme et bénéfique pour les deux camps.

J'accepte votre proposition, elle est pleine de bons sens et protège les intérêts de mon clan. Je vous fais la promesse d'agir pour régler ce litige avec le clan Kaguya, mais sache que je ne suis pas seul maître à bord et que cela ne dépend pas que de moi, précisa le juunin.

Arata répondit d'un signe de tête entendu et se tourna vers ses camarades attendant de voir ce qu'il en disait...

INFO:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Mukuro
Mukuro

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Lun 15 Avr 2019 - 15:42
Voilà que les choses se terminaient bien !

Dans un brouhaha pas possible de lettres, de mots, de phrases, où les couleurs et les prénoms se mélangeaient ensemble jusqu'à ne plus distinguer qui étaient les adversaires de qui, nous parvînmes à vaincre les assaillants de l'Académie avec l'aide du Second du clan Hyôsa. Il avait sauvé sa fierté et son honneur, il avait brisé sa prison de glace et était venu me porter un coup de main face au jônin contre qui je me battais.

Tous les deux - moi et Izuyu - nous lançâmes un souffle, froid pour sa part et chaud pour ma part. Les deux entrèrent en contact sans décider de vainqueur. Mais à ce même instant, Wakaki s'était libéré de la glace et vint porter un coup sur le côté du jônin qui le fit tomber dans un roc de glace pourpre - relativement impressionnant visuellement.

Cette attaque fatale mit fin à tout conflit. Les trois combats qui avaient lieu à trois recoins différents s'étaient tous stoppés en même temps pour tous se tourner en direction du seul et unique grand hyôsa, Wakaki. Il semblerait que les combats et la mission prenait fin ici et maintenant. Le binoclard de notre équipe proposa un marché qui fut accepté par les deux camps.

On m'adressa également un regard interrogateur pour connaître mon avis, mais je me contentai de hausser des épaules. Je m'en foutais un peu des histoires de clans, ça ne me concernaient pas - encore plus, maintenant que le combat venait de prendre fin. J'attendis la fin de leurs négociations pour prendre parole.

« Si je comprends bien.. On ramène juste celui-là aux autorités ? Les autres on les laisse rentrer chez eux, et si besoin les autorités iront elles-mêmes les retrouver.. Wakaki gardera l'œil sur eux. »

Car oui, il fallait bien ramener quelqu'un pour conclure cette mission. J'attendis un acquittement de la tête de chacun pour pour l'emmener vers des membres de la Kenpei. La suite des évènements pour ce clan ne me concernait plus vraiment. Je lâchai un bâillement et m'étirai en hauteur.

« Bon, comme c'est tout, j'suppose que j'vais rentrer.. Et terminer ma nuit au bar. Une mission bien difficile mais plutôt amusante j'dirais.. J'rédigerai mon rapport de mon côté. Sur ce, chuussss les copains ! »

« Et survivez bien à l'Event ! O/ »

Un rapport vite fait bien fait comme à mon habitude - Fin pour moi.

Task:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Yamanaka Jun
Yamanaka Jun

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Sam 20 Avr 2019 - 17:13
- Ouais ça me va.

Fit le Yamanaka accroupit à côté du Hyosa empalé sur le toit à l’attention du jeune Meikyu. Informant son adversaire qu’il allait avoir un peu mal, il fit mordre le col de son kimono et brisa sa flèche avant de l’arracher proprement avec un plaisir non dissimulé devant la douleur ressentie par le Hyosa qui appliqua sa main sur sa blessure pour utiliser son pouvoir clanique et transformer cette partie de corps en glace.

- Tchuss !

Faisant un petit signe de la main en direction du Mamoru qui partait avec le prisonnier et les membres du clan Hyosa, il se demanda soudainement s’ils avaient eu raison de ne pas laisser l’académie se faire détruire… Beaucoup d’effort pour quelque chose de bine futile mine de rien, car la vision des Hyosa se défendant : d’aucun pouvait dire qu’il s’agissait tout simplement d’un projet d’égo bon à seulement renforcer l’emprise du clan Kaguya sur le village. Y mettre le feu maintenant à l’image sous peu du chef Kaguya actuel pourrait résoudre bien des conflits …

- T’écris le rapport là Arata ? Très bien, je dicte : « Alors que nous étions en embuscade au chantier de l’Académie, Yamanaka Jun, leader de notre petit groupe de part ses prouesses exceptionnelles et ses capacités de réflexion dignes d’un Chûnin a décidé de se révéler aux intrus, afin de limiter toute possible dégradation supplémentaire… » etc. Tu pourras caser également que sans mes aptitudes martiales pour me débarrasser d’un ennemi et vous couvrir, le combat aurait plus rude que prévu ? N’hésites pas à t’encenser également hein, je parle de moi, mais fais pareil. Histoire qu’on passe Chûnins rapidement.

Redescendu depuis un moment, il récupérait calmement ses différentes flèches plantées au sol afin d’estimer leur état et éventuellement les remettre dans son carquois. La mission terminée, il proposa au Genin de passer avec lui à une échoppe de ramens à emporter avant de rentrer chacun chez soi. Cette première mission s’était donc enfin terminée. Fiouu… Pourvue que la prochaine serait moins chiante et surtout à l’extérieur du village …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5218-yamanaka-jun#41172 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t7417-yamanaka-jun-carnet-de-route-uc
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Surveillance de chantier [Mission libre B] Empty
Sam 20 Avr 2019 - 20:50
Après correction, Honō emmena en compagnie de Wakaki Hyôsa les membres rebelles du clan des glaces directement aux autorités de la Kenpei afin de clore cette mission. Et le genin salua son collègue de la main alors qu'il s'éloignait avec Izuyu le traître et sa clique de mouton.

Oh plaisir Honō, fais attention avec ces gars-là, précisa l’adolescent.

Il salua d'un signe de tête entendu le sous-chef du clan Hyôsa espérant bien le revoir un jour à un grade égal et pouvoir l'aider à mettre en place des projets conséquents afin de tenir sa promesse. Il espérait sincèrement que le clan Hyôsa saurait trouver sa place définitive sur le plan politique et surtout dans l'investissement qu'il escomptait apporter au village.
Le membre du clan des sceaux se posa une minute pour admirer le chantier encore en état grâce à leur action, il était heureux d'avoir mené à bien cette mission hautement importante pour le village. Ce complexe shinobi serait un vrai bénéfice, ce n'était pas chose aisée de devenir étudiant ninja puis enfin genin. Arata lui en savait quelque chose ayant passé plusieurs années à étudier auprès de précepteurs différents pour acquérir les connaissances nécessaires à cette carrière bien particulière. Être brinquebaler d'un professeur à l'autre, changer de méthode d'apprentissage ce pour chaque matière différente, mais parfois aussi pour les mêmes matières non ce n'était pas une formation optimale pour le futur de Kirigakure no sato.

Le petit rat de bibliothèque avait déjà sorti un parchemin pour écrire une ébauche de rapport afin d'avoir à recopier et reformuler au propre son récit plus tard. Jun ne manqua pas de remarquer l'initiative et se lança dans une diction de ce qu'il estimait être le rapport adéquat, Arata acquiesçât verbalement et se mit à écrire:

--- Ce jour. ---
--- Agissant conformément aux instructions reçues de Shusai-sha Gunjo, Chuunin du Palais, Maître des missions de Kirigakure no sato, du pays de l'eau. ---
--- De mission de sécurisation et surveillance du chantier du complexe shinobi. ---
--- Assisté des genins Yamanaka Jun et Mamoru Honō. ---
--- Revêtus de nos bandeaux réglementaires. ---
--- Prenons position sur place à midi et prospectons sur le chantier le temps d'une après-midi avant d'être rejoint par mes collègues. Apprenons que les vandales sont inconnus des employés du chantier et suspectons les auteurs de vandalisme d'être des shinobis. ---
--- Il appert que des traces d'eau chakratique et des traces de sandales shinobis bordent les scènes de dégradations à l'intérieur du complexe. ---
--- Prenons position et commençons la surveillance après fermeture du chantier. ---
--- En début de soirée après le coucher du soleil avisons le contremaître ainsi que Hyôsa Wakaki pénétrant le complexe et discutant à la faveur de la nuit. ---
--- Prenons contact avec le sous-chef du clan Hyôsa qui nous apprends avoir des soupçons quant à certains membres de son clan. ---
--- Décidons d'une collaboration pour les prendre sur le fait. ---
--- Au cœur de la nuit, quatre individus pénètrent dans le chantier par effraction et énonce leurs convictions et leurs intentions à haute et intelligible voix. ---
--- Hyôsa Wakaki tente d'intervenir et de les raisonner, malheureusement entraîner par leur leader le groupe s'attaque au juunin. ---
--- Intervenons sans tarder et mettons un terme aux exactions du groupe de vandale, il n'est à déplorer aucun blessé grave et aucun mort. ---
--- Il appert que trois des membres des vandales à savoir Hyôsa Kamina, Hyôsa Itsuko et Hyôsa Monwa ne sont en fait que de jeunes shinobis manipulés et leurrer par les ambitions folles de Hyôsa Izuyu juunin de son état. ---
--- Après examen des circonstances la jalousie maladive de Hyôsa Izuyu à l'encontre du clan Kaguya et de leur main mise sur la direction du futur complexe est en cause dans cette affaire. Il a honteusement détourné de jeunes membres de son clan et profité de la crédulité qui incombe parfois à la jeunesse. ---
--- Considérons Hyôsa Izuyu comme dangereux et mettons en évidence qu'il est nécessaire de le priver de liberté. ---
--- Interpellons l'ensemble des individus qui seront remis sous autorité et surveillance de la Kenpei. ---

Bien entendu, le genin ne ferait pas relire cela à son camarade Yamanaka de peur de le décevoir dans sa grande modestie. Il n'aurait pas voulu l'embrasser. Souriant à Jun lorsqu'il lui proposa de passer chercher un bol de ramen à emporter, il accepta. Une fois rentré chez lui le genin s'affala sur son canapé pour déguster son repas et épuisé par la journée s'endormit avant même de terminer le plat.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Surveillance de chantier [Mission libre B]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: