Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Résultats de l'autopsie [PV Kaguya Shitekka]

Narrateur
Narrateur

Résultats de l'autopsie [PV Kaguya Shitekka] Empty
Jeu 7 Mar 2019 - 0:14
Suite de la mission puis de la convocation.

Des questions. L’Urumi se pose probablement beaucoup de questions après avoir fait cette rencontre inopinée lorsqu’ils ont exploré tous les trois le village vidé de ses habitants – et qui servirait dorénavant d’avant-poste pour les opérations de Kiri. Massacrés sans la moindre pitié, les villageois ont été les victimes d’une Kaguya sanguinaire, pas n’importe laquelle, puisqu’il s’agissait d’une prisonnière qui prétend avoir été victime d’expériences scientifiques après avoir été envoyée en captivité à Wasure par son propre clan, ses propres confrères.

Un drame qui, s’il s’ébruitait davantage, risquerait de causer bien des remous, au point que le surnom de « Kagouille la magouille » se prête beaucoup aux membres de ce clan sur lesquels planent des rumeurs, le secret bien gardé d’une maladie terrible qu’ils ont cherché à enterrer entre les murs de la Prison Inavoué. Tous comme les daimyôs ont cherché à y dissimuler les renégats et criminels non désirés.

Malgré son allure de novice, celui qui très récemment apprenait à marcher sur l’arbre et sur l’eau, et même à écrire, est désormais de l’étoffe d’un chuunin. Un grade qui ne s’obtient qu’après avoir fait montre de sa loyauté immuable envers le village, un grade dont il a été jugé digne par la Mizukage, qui le lui a attribué en personne dans ses Quartiers. Outre ses accomplissements cités ci-dessus, il a été l’auteur d’une performance insigne aux côtés du mercenaire et du gradé.

Un outsider qui – malgré ses envies irrépressibles de vomissements – a su gérer la situation en agissant vaillamment et en tentant de parlementer au départ même si au final la folie de Kaguya Hane a dominé sur la raison. La démence, est-elle liée à la maladie osseuse dont elle est victime, ou s’agit-il seulement du fruit d’expériences et d’une captivité qui ont torturé son esprit au point de la déshumaniser ?

Sous les ordres de la Mizukage, un agent de l’ombre vient rencontrer le bâtard Kaguya afin de lui transmettre les résultats de l’autopsie, laquelle a dû être prise en charge par le Kyôi, l’unité spécialisée dans l’extraction d’informations. Bientôt tout deviendrait plus clair. Mais si la vérité revenait à la lumière, cela risquerait d’ébranler les anciens parmi les maîtres du Shikotsumyaku, avec pour conséquence de mettre en danger une personne très chère à Shitekka.

Une capuche tirée sur son visage, un homme ayant traqué les mouvements de ce dernier dans la rue jusqu’à mémoriser son prochain déplacement, attend à l’ombre d’un mur la venue de ce dernier. Au moment où l’intéressé passe devant lui, il sort de son immobilité pour poser sa main sur l’épaule et lui remettre un dossier.

- Les résultats de l'autopsie.

Sans développer davantage, l'homme se retire, laissant @Kaguya Shitekka découvrir le contenu du document.

Citation :
Kaguya Hanae.

Décédée à la suite de nombreuses contusions infligées à mains nues. Un résultat surprenant à l’examen de sa composition osseuse, dont l’apparence tachetée ne correspond à aucune maladie de l’os – aucune à notre connaissance, ni même à la leucémie myéloïde chronique plus commune aux membres du Clan Kaguya qui ne se contracte qu’après un usage intense de leur pouvoir héréditaire. Ici, il s’agirait plutôt d’une variante.

En observant le caractère atrophié du cerveau de la patiente, nous avons pu le lier à la dégénérescence de ses os. Une lourde contrepartie qui lui a permis d’exploiter le Shikotsumyaku au-delà de son potentiel « normal ». Les souches cancéreuses des ostéoblastes et ostéoclastes expliqueraient la puissance de son Shikotsumyaku. A cela s’ajoute une régénération accrue de l’architecture osseuse, mais à noter que plus celle-ci est utilisée, plus le sujet ressentira le besoin de se « nourrir d’os »: nous avons relevé de morceaux d'os d'origine humaine ne provenant pas d'Hanae dans son estomac.

Quant à la cause de cette maladie plus grave, nous avons émis l’hypothèse que celle-ci touche principalement les femmes, probablement quand leur organisme est le plus vulnérable, c’est-à-dire à l’accouchement. En effet, nous avons détecté de l'ocytocine à des niveaux similaires à ceux retrouvés lors de la période de lactation.
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

Résultats de l'autopsie [PV Kaguya Shitekka] Empty
Ven 8 Mar 2019 - 19:43
Après avoir successivement fait appel aux forces spéciales, puis à avoir été convoqué par la Godaime Mizukage en personne, Kaguya Shitekka restait en quête de réponses. Si les révélations fracassantes de Hanae quant aux sombres desseins de sa famille maternelle l'avaient choqué, il ne savait plus vraiment quoi penser. Si son imagination le faisait souffrir dans un tohu-bohu de théories complotistes visant confusément son propre clan, sa famille, voire lui directement, Shitekka était conscient que les informations développées par l'évadée de Wasure méritait confirmation. Des affirmations extraordinaires nécessitaient après tout des preuves tout aussi extraordinaires. Et des preuves, le chasseur du nord n'en avait pas réellement. Si ses quelques observations sur les os morbides de sa cousine donnaient du crédit à sa maladie, sa folie pouvait être libre d'interprétation, laissant place à de larges zones d'ombre sur la véracité de son histoire.

Tout changea lorsque le hasard, incarné sous la forme d'un agent du Kyōi, décida de changer la donne. Comme une récompense de son engagement envers Kiri, le tout récemment nommé Chūnin fut amené par une journée des plus banales à se retrouver confié une enveloppe par une ombre de l'unité secrète de Kiri. Si tôt donné, l'anonyme disparut dans la foule aussi vite qu'il était apparu, laissant entre les mains du Kaguya des réponses plus que concrètes aux origines douteuses du mal qui rongea Hanae.

Face à la criticité des informations fournies dans ce document - Shitekka ne comprenait pas le mot autopsie, il estima donc en première intention que les données étaient importantes, surtout si elles étaient apportées par quelqu'un qui se voulait discret - le Kaguya s'éclipsa dans un endroit plus adéquat: son appartement. Seul refuge dans lequel il accordait de la confiance, le balafré parcourut le rapport qui lui avait été confié. La complexité technique qui en résulta força l'ignare à faire un tour à la bibliothèque. Dans cette même librairie où l'analphabète s'était initié à l'art des mots aux côtés de Nobuatsu Saji et Yasei Akane, il put se documenter pour approfondir ses connaissances. C'est ainsi qu'il se retrouva plongé autour d'une masse d'ouvrages de tout horizon: des dictionnaires, des encyclopédies médicales, et quelques écrits plus techniques sur le sujet sensible qu'il essayait de décrypter.

En plus de mieux comprendre le contenu qui lui était adressé, le Chūnin fut plus en mesure de comprendre la maladie de sa propre mère. Hermétique aux discours scientifco-technico-médicaux et leur jargon obscur à ses oreilles, Shitekka cernait dorénavant davantage le mal qui accablait sa génitrice. Mais au-delà de cette réalisation, les résultats d'autopsie devinrent progressivement plus limpides aux yeux mordorés du Kaguya, qui enfin, put affirmer sans détour:

« Ça dépasse tout ce que je pouvais imaginer… elle disait donc vrai… »
Dès lors que le Kaguya emmagasina suffisamment de savoir, ce dernier, rattrapé par la paranoïa, s'éclipsa aussi vite que possible de la bibliothèque, prenant soin de brouiller les pistes quant à ses agissements. Personne ne devait savoir qu'il était venu ici, personne ne devait deviner qu'il étudiait la médecine et l'étymologie. Enfin, personne ne devait savoir qu'il avait reçu ce rapport d'autopsie. Ce document étant précieux, Shitekka songea cependant à le conserver, car il constituait une preuve matérielle d'un cas noyé dans le secret. Une fois rentré à nouveau chez lui, le Chūnin passa donc à l'action. Sous l'impulsion mortelle de ses os, il prit contrôle de son omoplate, afin de la faire émerger de son dos et la fendre en deux. Serrant les dents pour mieux encaisser la sensation désagréable qui harassait son corps, le sang-mêlé plia le rapport d'autopsie, et décida de le dissimuler à l'intérieur de sa scapula, outrepassant tous les principes de stérilité pour dissimuler les preuves.
« J'espère que ça fera l'affaire maintenant… »
Une heure s'écoula après que Shitekka referma son os et le replaça à la place qu'il lui était due. Pris de fatigue, le Kaguya était plus apaisé à présent. Le Kyōi lui avait servi la vérité sur un plateau d'argent, de quoi nourrir provisoirement sa soif de savoir. Sans vraiment le réaliser, le Kaguya se dirigeait sur une longue quête sur les secrets de son clan maternel, lui qui au départ souffrait d'avoir été mis dans la confidence. Il ne pouvait plus reculer à présent, il le savait. Il ne lui restait plus alors qu'à s'enfoncer davantage, en espérant que son aventure lui apporterait le remède qu'il convoitait tant pour éradiquer le Mal Blanc.

_________________
Résultats de l'autopsie [PV Kaguya Shitekka] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Résultats de l'autopsie [PV Kaguya Shitekka]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: