Soutenez le forum !
1234
Partagez

L'Éveil de l'Équipe #8 [PV Shinju / Iori]

Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

L'Éveil de l'Équipe #8 [PV Shinju / Iori] Empty
Ven 15 Mar 2019 - 23:15
Les jours qui suivirent son entrevue avec la Godaime Mizukage en personne, Kaguya Shitekka décida de mettre en place le projet qui lui avait été confié en sa qualité de Chūnin et surtout de chef d’équipe. Si le chasseur souhaitait s’assurer une ascension nette et propre dans la pyramide hiérarchique du village, et ainsi s’approcher de son objectif, il devait être à même de diriger une escouade de Genins. Malgré l’anxiété latente qui hantait le quotidien du jeune homme, la perspective d’occuper ses pensées en se focalisant sur les préparatifs d’une réunion d’équipe l’avait convaincu de faire ainsi.

Il avait reçu par courrier des documents officialisant son rôle de chef d’équipe. Il serait ainsi en charge de l’équipe numéro huit, alors composé d’Asayo Shinju et de Tenno Iori. Les autres informations dont il disposait se recoupaient avec celles données par la Mizukage. Face à son inexpérience en gestion d’équipe, Shitekka se plongea dans de plus amples recherches. Il abandonna alors son domicile pour se plonger dans les livres de la bibliothèque qu’il avait l’habitude de fréquenter avec Saji et Akane. Si ses recherches furent bien maigres au final quant à ses attentes, elles eurent le mérite de le tirer de sa routine corrompue par la crainte d’être un élément nuisible au clan Kaguya. Grâce à sa connaissance de l’alphabet, le Chûnin n’avait jamais autant consulté d’ouvrages que maintenant.

Les idées mieux en place, il décida alors d’envoyer un courrier adressé à ses deux élèves. Perfectionniste, l’ancien analphabète s’y reprit à plusieurs fois avant de trouver la formulation appropriée et la calligraphie convenable à ses yeux. Dans la lettre qu’il dupliqua en deux exemplaires, il invita Asayo Shinju et Tenno Iori à le retrouver dans trois jours dans une adresse qu’il connaissait bien. Chaque sensei avait sa manière d’organiser le premier rendez-vous avec son équipe. Pour certains, l’acte fondateur de l’équipe se constituait autour d’un combat d’exhibition, afin de jauger les capacités de ses recrues. Pour d’autres, l’approche se voulait plus chaleureuse, plus sociale, afin de développer plutôt l’aspect relationnel. Shitekka se plaçait, comme à son habitude, dans le camp des marginaux. En plus de la lettre, le chasseur avait fourni également des notes pour expliquer les fondamentaux du mahjong riichi, invitant ses disciples à étudier les règles avant leur rencontre.

Le jour fatidique arriva, et Shitekka n’avait pas fière allure. Des nuits blanches parasitées par le stress des journées eurent raison de sa santé. Son visage luttait péniblement pour ne pas afficher la fatigue qui accablait peu à peu le paranoïaque. Pourtant, c’était son sourire presque anormal qui prenait le pas sur ses cernes, alors qu’il s’adressait au patron d’une maison de jeu.

« Merci le vieux pour la salle. Ils ne vont pas tarder à arriver. »
« Pas de quoi, je pouvais pas refuser ça à un de mes plus fidèles habitués, héhé. »
L’éclat matinal de Kiri illuminait modestement la bâtisse discrète à proximité du grand dojo des sabreurs. Le lieu n’avait rien d’extraordinaire, sa conception en bois se fondait parfaitement au décor. Il y avait quelque chose de rustique, de chaleureux comme une maison de campagne, plantée dans la nature. Malgré l'étroitesse du bâtiment, c'était justement à une taille humaine que l'on pouvait y prendre place et profiter de l'instant. Juste avant de pénétrer dans la maison de jeu, un élément attirait l’œil au milieu de cet océan de simplicité : une gravure en bois ornant l'entrée. À défaut d'une inscription calligraphique, la plaque suffisait d'elle-même pour expliciter le nom de cet endroit parsemé de tables dédiés à la pratique du mahjong riichi. Treize enfants étaient gravés sur l'ornement, et le souci détail leur donnait l'illusion du mouvement. On devinait ainsi, pour les plus habitués, que ces chérubins plein de joie étaient en réalité orphelins et incarnaient le Kokushimusou, les Treize Orphelins, une combinaison de tuiles au mahjong riichi.

Ce fut donc au Kokushimusou no Jansō que Shitekka prit place. Installé en tailleur dans un espace un peu à part du reste de la salle, il pouvait profiter de l'éclairage généreux du jour pour illuminer sa table de jeu. L'heure matinale lui garantissait d'être quasiment le seul présent au parloir, sans compter Washizu, le gérant du jansō. Vêtu de son habituel kaparamip, de son bandana assorti et de ses boucles d'oreille en os, il attendait silencieusement l'arrivée de ses deux disciples. Espérant ainsi pouvoir initier la création de l'équipe huit sous les meilleurs auspices.


@Asayo Shinju
@Tenno Iori

_________________
L'Éveil de l'Équipe #8 [PV Shinju / Iori] Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Asayo Shinju
Asayo Shinju

L'Éveil de l'Équipe #8 [PV Shinju / Iori] Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 23:48
Feuilletant à nouveau les instructions qui avaient accompagnées la convocation annonçant la tant attendue nouvelle pour la formation de son équipe ninja, Shinju marchait avec allégresse sur la mer. En effet, puisque la réunion devrait se dérouler à l'intérieur Kokushimusou no Jansō, d'un bâtiment donc elle se devait de ne pas se présenter les cheveux encore humides de son plongeon matinal dans les flots salins.

A vrai dire, la jeune femme avait profité que du temps libre entre la réception de la lettre et la date fixée de réunion pour se rendre une première fois au lieu afin de ne pas perdre de temps à chercher son chemin le matin même. Elle n'y était toutefois pas entré n'étant pas réellement portée sur les jeux d'argents. Pas qu'elle les détestais ou arborait un quelconque sentiment négatif à leur encontre juste qu'elle aimait jouer pour le plaisir sans se soucier de la victoire à tout prix. L'appât du gain passant au dernier plan bien supplanté par la découverte de nouveaux jeux ou d'autres versions de ceux qu'on connait et influencé par les coutumes locales. Mais c'était plus pratique de profiter pleinement de l'instant dans un lieu non spécialisé dedans et où des joueurs s'investissaient sérieusement dedans.

*Sans compter que les non initiés étaient souvent la proie privilégiée de la prédation qui s'y déroule...*songea la jeune femme en sentant la caresse des vagues sur ses pieds de porcelaine libérés des sandales qu'elle avait accrochés d'une lanière à sa taille comme son bandeau de shinobi. Savourant le massage du liquide sur la plante de ses pieds, elle commençait à se diriger sur le rivage en se demandant quelle genre de camarade serait Tenno Iori et si Kaguya Shitekka était bien l'Urumi qu'elle avait rencontré et non un homonyme.

Ce qui atténuerait les bulles d'impatience qui pétillaient en son sein à l'idée de revoir et de pouvoir fournir aisément le soutien mutuel pour naviguer dans les eaux inconnus et les sables du temps liées à leur don naturel. Ce qui serait presque un coup du sort et cette impression pouvait être renforcée par le numéro de leur équipe : le huit. Qui est un chiffre d'équilibre et d'infinité comme l'océan dont les boucles miroirs peuvent renvoyés au reflet du soleil dans l'eau. Sans compter qu'il existerait bien huit chakra dans le corps humain...

*..Intéressant car le huitième chakra serait celui de l'âme : ce qui me fait penser aux Kamuys qui résideraient en toute chose selon Tekka*pensa la jeune femme en remettant à leur place ses sandales pour pouvoir se rendre au bâtiment de jeu dont l'enseigne représentait les Treize Orphelins. Vraiment c'était une nouvelle coïncidence quand on songeait qu'il y avait le même nombre de lunaison par an et que le cycle lunaire influençait grandement les marées...

Enfin, cela n'inspirait que de bons auspices pour le futur et faisait que Shinju atteignit l'entrée des lieux avec une certaine sérénité pour saluer poliment et finalement demander au Maître du Jeu si il pourrait lui indiquer où aller :


"Bonjour, je suis Asayo Shinju : pourriez-vous m'indiquer je vous en prie où je pourrais trouver Kaguya-san ?"

Le patron lui indiqua finalement un coin à l'écart de la salle où leur chef se trouvait déjà et qui semblait donner l'impression que Shitekka était un habitué des lieux. Le reste de la salle était occupé de banquettes pour accueillir les joueurs disposées autour de tables assez larges pour permettre de jouer dans un confort certain. Alors qu'elle remerciait l'homme qui se prénommait Washizu,elle se dirigea vers le Kaguya qu'elle connaissait pendant que ses yeux citrines stoppèrent leur vagabondage sur la pièce pour se fixer sur son vis-à-vis shinobi. Et dont elle reconnaissait avec certitude la stature athlétique et la peau marqué de cicatrices d'ou des iris d'ambres se trouvaient : cependant, des cernes pouvaient se voir sous les prunelles du Shitekka et lui donnait une mine fatiguée malgré le sourire qui ornait sa bouche.

"Ohayo, Shitekka-san : quelle plaisir de voir que les courants réunissent à nouveau. Veuillez prendre soin de moi.le salua-t-elle avec respect et une douceur teintée de joie en s'installant à ses côtés afin d'attendre le dernier membre de leur futur trio. Et résistant à son impulsion de souligner de son doigt la présence des cernes qui l'inquiétait, elle ne put cependant pas stopper les murmures anxieux de passer la barrière de ses lèvres"Comment allez-vous ? Vous me semblez fatigué..."

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5000-asayo-shinju-prete-a-etre-deguster https://www.ascentofshinobi.com/t5019-carnet-de-voyage-d-asayo-shinju?highlight=carnet

L'Éveil de l'Équipe #8 [PV Shinju / Iori]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: