Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Lancement de l'Arc n°7 : Contre le Temps !
Frontière entre réalité et illusion EmptyAujourd'hui à 16:59 par Nara Aizen

» 00. Demandes liées aux patchs
Frontière entre réalité et illusion EmptyAujourd'hui à 16:51 par Yasei Reikan

» Projet Clanique
Frontière entre réalité et illusion EmptyAujourd'hui à 16:45 par Metaru Akagi

» Danse avec les os
Frontière entre réalité et illusion EmptyAujourd'hui à 16:37 par Kaguya Shitekka

» Apprentissage forcé - Pv Harumi
Frontière entre réalité et illusion EmptyAujourd'hui à 16:11 par Miyamoto Teruyo

» Quand la lionne de flamme se laisse porter par le vent de la Tigresse [Pv : Reikan]
Frontière entre réalité et illusion EmptyAujourd'hui à 15:35 par Yasei Reikan

» 11. Signaler un bug
Frontière entre réalité et illusion EmptyAujourd'hui à 15:27 par Kaguya Sesshū

» 09. Demander un retour sur le forum
Frontière entre réalité et illusion EmptyAujourd'hui à 15:18 par Chiwa Aimi

» Oiseau de bon augure
Frontière entre réalité et illusion EmptyAujourd'hui à 15:05 par Kaguya Sesshū

» Les deux rivaux
Frontière entre réalité et illusion EmptyAujourd'hui à 13:58 par Shinrin Shinpachi

Partagez

Frontière entre réalité et illusion

Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Frontière entre réalité et illusion Empty
Mar 26 Mar 2019 - 21:45
Depuis son premier entraînement contre Yuki Kaya, Reikan ne s'était jamais sentie aussi mal à l'aise vis-à-vis des prouesses psychiques que permettait l'usage du Genjutsu. En ce sens, la métamorphe s'était efforcée de porter à sa connaissance les renseignements nécessaires quant à cette branche de l'art du combat ninja, et notamment en se procurant des livres sur le sujet. Si les techniques d'illusion consistaient à prendre le contrôle du flux de chakra alimentant le système nerveux de la cible, elles permettaient donc de dérégler ses cinq sens. Voilà une chose bien étrange, qui n'était pas du tout familière pour la jeune femme. Tromper un esprit au point qu'il se méprenne sur sa perception du monde l'entourant était quelque chose de presque inimaginable... mais rendue possible, grâce à une utilisation pointue du chakra. Si elle en avait déjà entendu parler, et surtout, si elle y avait déjà été confrontée à cause de la Sanjikan, cette découverte permit à Reikan de porter réflexion à une potentielle défense contre ce type de techniques.

Peut-être qu'Aditya en sait un peu plus que moi, à ce sujet. Peut-être même qu'il... qu'il a déjà trouvé un moyen de contrer de telles techniques touchant à l'esprit? La veille, la changeforme s'affaira à contacter son coéquipier d'équipe par missive, pour connaître ses disponibilités. Une fois chose faite, la féline consacra une journée entière à cet intéressement. Et dans le but de pouvoir à nouveau affronter la Jônin de l'équipe 10, elle n'allait sûrement pas rentrer à son domicile avant d'avoir trouvé un moyen de contrer ses techniques d'illusions, dont elle avait été forcée de s'en défaire par la mutilation. Ainsi, dès qu'elle fut fixée sur ses objectifs et physiquement prête, Reikan se rendit au Temple du bronze oxydé, lieu où Aditya passait la plupart de son temps.

***

Parmi la brume qui régnait en maîtresse au ras des pavés de la ruelle, la métamorphe se frayait un chemin entre les moines environnants, pour s'en remettre au bâtiment sacré. En y pénétrant, un simple mouvement de tête lui eut pour remarquer la longue chevelure blonde d'Aditya, qui contrastant profondément avec la sienne. Ceci lui arracha un sourire confiant, avant qu'elle ne se rapproche des statues de bronze que son ami était en train de lustrer, en cette matinée bien embrumée. Une fois à ses côtés, Reikan se contenta de rester stoïque, après l'avoir salué d'un geste de sa dextre.

« Alors comme ça, on récure les ancêtres, Aditya? »



_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Aditya
AdityaEn ligne

Frontière entre réalité et illusion Empty
Mer 27 Mar 2019 - 15:05
Frontière entre réalité et illusion

ft. Yasei Reikan


Printemps de l'an 203, Village de Kiri, Temple Seidou, fin de matinée.


Aditya déposa le linge blanc sur le rebord du sceau voué au nettoyage alors que des bruits de pas se faisaient entendre dans son dos ; et bien qu’il fut habitué à ceux des moines depuis le temps qu’il avait passé en leur compagnie sans rejoindre leurs ordres, ceux-là ne semblaient pas leur appartenir. Au contraire, le doux tintement métallique qui s’en échappaient ne pouvait désigner qu’une personne ; une espiègle métamorphe qu’il ne connaissait que trop bien. Il glissa un petit sourire à sa taquinerie alors qu’il lui adressait un regard pétillant.

« Cela va devenir une habitude que tu me rende visite spécialement dans ce genre de situation ? », ria-t-il alors qu’il désignait la porte adjacente à celle par laquelle elle venait d’entrer, qui donnait lieu à un petite modeste terrasse ainsi qu’un jardin intérieur. « Tu as faim ? Pour être honnête, je m’apprêtais à manger quelque chose, tu pourrais tout autant me joindre à moi. Et puis… C’est toujours plus facile de s’entraîner à ériger des barrières mentales le ventre plein. », glissa-t-il en référence à la missive de la féline qu’il avait reçu la veille, où cette dernière lui avouait avoir quelques problèmes de ce côté-là.

Laissant le récipient sur un renfort de bois prévu à cet effet, il laissa Reikan s’habituer avec les lieux le temps de préparer un encas – et honnêtement, il n’attendait que cela, après avoir passé la matinée à réguler ses devoirs envers le temple. Connaissant l’appétit de sa partenaire, il n’hésita pas à avoir la patte peut-être un peu lourde sur la viande ; il n’y avait certes aucun enfant à qui voler la brochette comme elle l’avait fait il y a quelques semaines après leur premier entrainement en équipe, mais il la savait pleine de réserve lorsqu’il s’agissait d’éveiller son esprit carnassier. Il revint auprès d’elle en s’installant sur le presque ponton faisant face à la cour intérieure, faisant glisser un plateau entre eux. D’un coup d’œil adressé à son encontre, il s’assura que rien ne manquait, et put ainsi entrer dans le vif du sujet.

« Pour ce que tu m’as demandé, je t’avoue avoir trouvé un moyen de contrer ce genre d’illusions... Tu te souviens de la blessure que tu t’es infligée pour sortir de son Genjutsu ? Et bien, après avoir passé quelques temps avec un shinobi aguerri dans le domaine, celui-ci m’a plus ou moins confié comment les contrer, et… je dois dire que cela ressemble assez à ce que tu avais déjà fait. Se blesser, certes, mais plus encore de perturber son propre système circulatoire…»

Il s’arrêta dans sa tirade l’espace d’un instant, se rendant compte qu’il monopolisait le temps de parole. Il délaissa un soupir en massant la peau de sa nuque, et s’asseyant, il s’adressa de nouveau à elle, la voix teintée d’excuse.

« Désolé, je m’emporte. Tu dois sûrement avoir des questions avant que l’on commence à parler théorie. »




_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Frontière entre réalité et illusion Empty
Mer 27 Mar 2019 - 15:30
À sa remarque, Reikan rendit à Aditya un sourire teinté de malice et de sincérité. Si la métamorphe avait passé les premières heures depuis le levé du jour, à se consacrer à un entraînement physique aussi épuisant qu'inhumain, elle fut ravie de la proposition de son ami. Et son estomac n'en était que plus impatient, tiraillé par la faim que lui imposait parfois la féline. Décidément, j'ai toujours l'impression qu'il arrive à lire dans mes pensées, celui-là.

« Tu as raison, alors j'accepte volontiers. »

Pendant que le blond s'affairait à préparer leur casse-croûte, la changeforme se fraya un chemin entre les statues de la bâtisse religieuse, pour passer le temps. Ses pupilles myosotis caressèrent cette multitude de visages assagis, parfois tendant un peu trop vers l'ataraxie au goût de Reikan, avant de se déposer sur le jardin intérieur du Temple Seidou. Sa petite balade fut avortée par son arrivée sur le ponton en bois, avec pour vue une flore humectée et typique du Mizu no Kuni. En attendant son camarade d'équipe, la jolie brune déposa son séant au bord des planches de bois, laissant ses chevilles prendre dans le vide, au-dessus de l'eau du bassin. À son arrivée, elle s'autorisa une œillade sur la composition du plateau, ne pouvant s'empêcher d'esquisser un rictus béat en remarquant la viande préparée par les soins d'Aditya.

« Je t'avoue que je n'envisage pas de me mutiler de la sorte à chaque fois que je devrai faire face à Kaya. Et puis... je savais que tu avais trouvé un moyen de contrer ces techniques redoutables. M'étant renseignée sur le sujet au travers de quelques livres, je n'ai pas vraiment de questions. Nul doute, tu sauras sans doute m'expliquer parfaitement en quoi consiste cette perturbation du système circulatoire chakratique. Alors, prenons des forces. »

Après lui avoir décroché un énième sourire confiant, la tigresse blanche se retint d'attraper sa cuisse de poulet aussi vite qu'un chat affamé. Elle étendit son emprise dessus comme le ferait un prédateur au ventre vide, avant de s'activer à déguster l'encas d'Aditya, tout en lui laissant sa part, jusqu'à s'assurer que le plateau soit nickel chrome.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Aditya
AdityaEn ligne

Frontière entre réalité et illusion Empty
Mer 27 Mar 2019 - 20:54
Il glissa un petit sourire à la vue de la métamorphe qui s’était littéralement jetée sur les grillades tel un tigre affamé. Il avait visiblement visé juste en pensant qu’elle aurait un petit creux. Cédant à son propre appétit, il s’empara de sa portion en l’écoutant attentivement, ses pieds venant à se défaire de l’étau de ses getas pour trouver un doux réconfort dans la caresse de l’eau. Elle n’avait apparemment aucune question et n’avait qu’une hâte ; entrer dans le vif du sujet. Le blond le lui accorda bien volontiers, commençant des explications plus techniques.

« Je suppose que tu n’es pas étrangère au système circulatoire du chakra, qui achemine la majorité de nos organes. L’art du genjutsu consiste principalement à troubler ce flux de chakra de manière à ce qu’une fois que les informations retranscrites au cerveau aient été « modifiées » par le chakra du lanceur, l’illusion prenne place dans l’esprit de sa cible. C’est pour cela que si un ninja sensoriel observe ton chakra pendant que tu es dans un Genjutsu, il n’aura pas cette apparence fluide qu’il arbore d’habitude. Au contraire, il sera bien plus sauvage ; en plus mot, perturbé. Le principe du « kai », la technique de rupture d’illusions, c’est de ramener ton chakra à un état stable par toi-même. », glissa-t-il sur un ton moqueur alors qu’il se rapprochait à une distance modérée de son vis-à-vis.

Il donna un coup de croc bien mérité à sa brochette avant de poursuivre.

« Du coup… La question serait comment alors que ton esprit est prisonnier d’une illusion, ramener ton chakra à son état d’origine ? Tu as une idée ? »

En tout bon professeur, Aditya laissait à sa comparse l’occasion de réfléchir sur les moyens employés pour briser un Genjutsu maintenant qu’il avait disséminé quelques indices. Elle pourrait certainement arriver à une réponse concluante par elle-même, et ce fut précisément le but de la manœuvre ; si elle comprenait par elle-même comment y parvenir, la pratique n’en serait que plus facile pour la féline.




_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Frontière entre réalité et illusion Empty
Mer 27 Mar 2019 - 21:36
Le corps humain regorgeait de ressources, d'autant plus que l'acquisition du chakra multipliait littéralement ces dernières. Cette essence, indispensable à la réalisation de toute technique ninja, permettait bien des choses à n'importe quel combattant des temps modernes. Cracher du feu, souffler des tempêtes, adopter le physique d'autrui... et même pénétrer dans l'esprit des ennemis, jusqu'à les rendre fous. Si cela était impensable pour la plupart des motels qui se complaisaient dans leur vie de civil, les adeptes de la voie shinobi, eux, étaient conscients que de telles techniques d'illusions pouvaient parfois leur faire obstacle. Et pour contrer cette technicité psychique, il était nécessaire de connaître et maîtriser son flux chakratique, sur le bout des doigts.

Mélange d'énergies physique et spirituelle, le chakra suivait un cheminement bien précis au sein du corps humain, lors de l'utilisation de techniques. Et la route qu'il empruntait était forcément familière à la tigresse blanche, qui avait appris dès le plus jeune âge à en venir à bout. Si l'asservissement de son propre flux de chakra pouvait paraître une réelle épreuve pour certains, pour Reikan... cela avait été un jeu d'enfant. Que cela soit par ses gênes, par l'apprentissage de ses parents ou bien par une douance inexpliquée, la métamorphe avait déjà prouvé à maintes reprises sa facilité à contrôler son chakra. Et puis, en tant que changeforme digne de ce nom, il était impossible pour elle de ne pas constamment avoir une carte de ses points vitaux en tête. La métamorphose en tigre blanc, qu'elle seule domptait d'une main de maître, nécessitait évidemment une maîtrise pointilleuse du chakra.

Ainsi, en silence, elle porta réflexion aux potentielles façons de se défaire d'une technique d'illusion. Et si elle en connaissant déjà une, c'est-à-dire la douleur d'une auto-mutilation, les indices d'Aditya l'aidèrent à ouvrir les yeux sur une autre possibilité, moins barbare et plus efficace. En effet, si le but d'un Genjutsu était d'avoir la mainmise sur le flux de chakra de son adversaire, alors... il était tout à fait possible de perturber ce dernier, pour se défaire de toutes techniques visant l'esprit. Ses pensées furent avortées à l'instant même où le bout de son pied gauche toucha la surface de l'eau, ce qui la ramena à la réalité. Reikan jeta ainsi une œillade à son ami, qui était d'ailleurs en train de terminer sa brochette.

« Ne suffirait-il donc pas de reprendre contrôle sur son propre flux de chakra en le perturbant, jusqu'à l'extérioriser? Si une technique d'illusion consiste à attaquer notre esprit, il lui suffirait donc de la rompre en ripostant par une libération soudaine de notre propre chakra, pas vrai? »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Aditya
AdityaEn ligne

Frontière entre réalité et illusion Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 14:11
« Exactement. »

La féline était parvenu à une conclusion satisfaisante ; il n'en attendait pas moins de sa part. Aditya laissa le pique de bois reposer sur le plateau à la verticale, selon les us et coutumes, avant de remonter méticuleusement la seule manche de sa toge blanche jusqu’à la moitié de son biceps, la pulpe de son index venant retracer quelques lignes imaginaires sur sa peau laissée à nu en guise d'illustration de ses propos à venir.

« J’imagine que tu es familière avec le système circulatoire. Il a un sens précis pour acheminer chacun de nos organes, tout comme nos membres. C’est en suivant ce courant qui s’achemine jusqu’au cerveau que l’on va pouvoir briser une illusion. »

S’emparant de la théière, il remplit succinctement chacun des verres recouverts d’osier, dans un geste entretenu par l’habitude. Un doux nuage s’en échappait, signe que la chaleur dégagée n’empêchait en rien son indigestion – et à force de parler plus qu’à son habitude, Aditya aurait sûrement besoin de s’humecter les lèvres de temps à autre. Il prit son exemplaire dans les mains, laissant simplement ses doigts reposer sur les sillons verts sans y porter les lèvres.

« Ce système circulatoire est paré de ce qu’on appelle des tenketsu, des points à peine plus grands que la tête d’une aiguille par lesquels notre chakra ressort lorsqu’on le concentre. De fait… ils ont un lien direct à ce que l’on cherche. Dans la théorie, si l’on injectait son propre chakra dans notre système, cela provoquerait un choc, et le ramènerait à la normale. »

Il étendit sa main pour poser l’index à un endroit précis de l’avant-bras de Reikan, ayant eu le loisir d’apprendre la localisation des tenketsus lors de son apprentissage de l’Iroujutsu.

« Tu en as un juste ici. », glissa-t-il simplement. Si la métamorphe désirait s’essayer à la technique, elle était tout à fait libre de le faire. « Apprendre leur emplacement n'est pas inutile, quelques uns sur divers membres pourraient suffire si d'aventure tu es dans l'incapacité de parvenir à celui que tu cherches.»




_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Frontière entre réalité et illusion Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 19:11
La changeforme se permit de porter le verre de thé lui ayant été accordé jusqu'à ses lèvres, comme assoiffée. L'impatience d'en apprendre toujours davantage venait presque assécher sa gorge, qui réclamait la chaleur et le goût prononcé du thé vert, nectar typique des préparations d'Aditya. Entre temps, Reikan accorda une discrète œillade au bras de son ami, qui se servait de ce dernier comme l'on se servait d'une carte aux mille et une routes. D'une oreille plutôt attentive, elle écouta son exposé de connaissances sur le système circulatoire du chakra, et plus précisément, sur les points vitaux qu'il devait parcourir pour se libérer à travers le corps humain.

Si la jolie brune avait certes été initiée dès son plus jeune âge à la maîtrise de ces petits, mais non-négligeables, points vitaux, elle ne pouvait se refuser de telles explications. Ainsi, alors qu'elle tenait de sa dextre sa coupe de thé, la féline se laissa saisir la sénestre par le blond. D'un regard presque interrogateur, elle insista sur son propre index lorsqu'il eut fait un point de pression sur celui-ci, pour localiser un de ses points vitaux.

« Si petit? Il est vrai que le corps humain en compte 361 au total, mais quand même... Attends, il en compte vraiment 361? »

Assise à moitié en tailleur, Reikan plissa ses paupières tout en décrochant un sourire taquin, se retenant presque de pouffer de rire à sa propre remarque. Quelques secondes suffirent à la tigresse blanche pour appréhender le point vital qu'Aditya avait littéralement pointé du doigt, en son index. Une seule contraction de ce dernier lui permit d'y faire affluer assez de chakra, en vue de faire pousser une longue et tranchante griffe en son bout. La logique des choses obligea la Yasei à transformer la totalité de ses doigts, en faisant apparaître ses coussinets sur sa paume, avant que son poing ne revienne à sa forme normale. Une vague de poils tigrés balaya son épiderme, avant de venir s'y fondre immédiatement, après avoir senti son énergie chakratique parcourir ce tout petit point vital, au départ visé par son ami.

« Alors comme ça, il faudrait se contenter de faire parcourir un flux assez conséquent de notre chakra à travers l'intégralité de notre corps, pour se défaire d'une telle soumission mentale? »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Aditya
AdityaEn ligne

Frontière entre réalité et illusion Empty
Ven 29 Mar 2019 - 14:22
Le temps dune œillade adressée aux gestes de sa partenaire, Aditya réchauffa son gosier avec la douce caresse du thé vert, hochant discrètement la tête quant à son exclamation surprise ; il avait eu à peu de choses près la même expression qu’elle arborait actuellement lorsqu’il avait appris qu’un corps humain en possédait bel et bien 361. Il délaissa un sourire alors qu’elle remplaçait la pression de son index par la sienne.

« Etonnant, n’est-ce pas ? Que de si petites choses puissent revêtir une telle importance. »

Lorsqu’il vit les coussinets de la métamorphe apparaître à la place de ses doigts fins, il ne put retenir un rire. S’il avait été habitué à ne voir ce genre de changements corporels que lors d’un entraînement ou d’un combat, il devait bien avouer qu’être témoin des métamorphoses de Reikan dans un cadre aussi humble et calme que le Temple Seidou révélait le charme gracieux de son aspect félin. Plus encore, cela sonnait comme une bonne blague, le genre de retournement comique que l’on n’observait que dans les histoires pour enfant. Il reprit un tant soi peu de contenance alors que ses paumes vinrent soutenir le poids de son corps, légèrement penché vers l’arrière.

« Tout cela peut te paraître simple, pour quelqu’un qui a suivi des enseignements tels que les tiens dans son enfance. Mais contrôler son chakra aussi précisément n’est pas donné à tout le monde. En redonnant à ton flux de chakra un boost tel que celui-ci, ce dernier va être contraint à réagir à ce contact, et lorsqu’il l’assimilera comme identique au sien, il en reprendra la stabilité. A la manière d’un corps humain s’adaptant à un virus, en somme ; une fois sa forme connue, tout rentre dans l’ordre, le corps s’adapte et saura se défendre. Seul ton cerveau sera touché par le Genjutsu, mais ça n’est pas à sous-estimer. Comme on a pu le voir dans notre réunion d’équipe, l’illusion de notre senseï influait également sur nos sens, celui du toucher, de la vue, de la douleur, et même de l’ouïe puisque nous pouvions entendre les pics glacés fendre l’air. N’hésite pas à utiliser cette technique dès que quelque chose te semble suspect, au cas où ton environnement n’ait été altéré sans que tu ne t’en sois rendue compte. »

Il lui déclina un sourire avant de se repaître de nouveau de cette boisson qu’il appréciait tant. D’un geste du crâne, il l’invita à recommencer une seconde fois, afin de s’assurer qu’elle ait bel et bien compris l’exercice.

« Malheureusement, je n’ai pas de telles techniques dans mon arsenal, bien qu’un jour l’idée m’ait effleuré l’esprit. Mais même si je ne peux pas confirmer tes progrès grâce à cela, le changement se verra malgré tout. N’hésite pas à recommencer, ça paraît technique, mais on ne sait jamais à quoi s’en tenir. Dans une situation extrême, tu n’auras pas le temps de réfléchir à comment t’en sortir. Cela doit te paraître aussi naturel que tes transformations. »

Il détourna le regard l'espace d'un instant en reproduisant le même geste, afin de lui montrer la voie à suivre, et ce fesant, il déchargea une certaine quantité de chakra dans son propre système circulatoire.






_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Frontière entre réalité et illusion Empty
Ven 29 Mar 2019 - 21:50
Reikan porta une attention toute particulière au discours d'Aditya, qui lui délivraient de précieux conseils quant à sa technique de rupture d'illusions. Du début jusqu'à la fin de ses dires, elle ne perdit pas une seule miette de tout ce qu'il savait à propos de l'art du Genjutsu et du meilleur moyen de s'en délivrer, une fois pris dans son piège. Une illusion permettant d'altérer tous les sens, sans aucune exception? C'est à la fois brillant et... effrayant. Une réminiscence toute fraîche vint caresser les parois de son esprit, lui rappelant l'illusion dans laquelle la Sanjikan avait plongé le duo. Si ce jour-là, la féline n'avait pas eu le réflexe de se prémunir d'un tel simulacre en se blessant volontairement, elle n'aurait pas donné chair de leur peau. Disons que je suis contente qu'il puisse m'apprendre une telle astuce... j'ose imaginer que ça nous sera utile contre Kaya, comme ça le sera comme les plus grands manipulateurs du psychique.

Après l'avoir vu faire au travers d'une œillade singulière, le regard myosotis de la changeforme se perdit dans la nuée de nénuphars qui baignait à la surface de l'eau. Lors de cette fixette, son souffle s'atténua tout à coup, devenant aussi silencieux et inexistant que celui d'un mort. Reikan s'asseya dans un confortable fauteuil d'ataraxie, focalisant une grande partie de sa concentration à l'égard de son propre système circulatoire. Si elle arrivait à sentir chacun des battements de son cœur, elle était également capable d'éprouver chacun des filons chakratiques parcourant l'intégralité de son corps, en passant par ses quatre membres. Toujours assise en tailleur, elle prit un long temps de réflexion, jusqu'à imposer un silence pesant, pendant lequel elle s'était affairée à réunir toute cette énergie qui circulait en son sein. Une fois localisée et réunifiée, la métamorphe s'efforça d'imposer un sens de circulation à son chakra, en pompant une certaine quantité de ce dernier pour poser les prémices de sa tentative.

Finalement, le millier de révolutions autour de cet essai avaient suffi pour autoriser la métamorphe à délibérément accélérer la course de son chakra au travers de tout son corps. Tentée de laisser ses doigts hurler leur angoisse contre son genou et les planches du ponton, Reikan fut vite rattrapée par son sang-froid. Et en vue de mettre en action toute cette énergie sur laquelle elle s'attardait, par une quelconque perturbation intérieure, la féline perturba l'entièreté de son système circulatoire. Mais la nomade avait peut-être fait une erreur quelque part. Lorsque ses pensées furent avortées, elle ne put manquer le fait que l'entièreté de son corps avait été traversé par la vague ondoyante d'une fourrure typiquement tigrée, noire et blanche. Ces poils de bête disparurent aussi vite qu'ils étaient apparus, laissant à nouveau place au duvet humain de ses bras, hérissé par une extériorisation sûrement trop conséquente de chakra. En accordant un regard discret vers l'eau, la changeforme s'empressa de passer sa paume droite contre sa chevelure, pour cacher une oreille de tigre qui peinait à décamper de sa tête. D'un revers de sa dextre, elle la fit ainsi s'éclipser.

« Je pense avoir compris. Je ne pensais que ça demandait une perception aussi pointilleuse du chakra, mais je tâcherai de m'entraîner pour ne pas trop en faire, une fois le moment venu. »

Quelque peu gênée, Reikan esquissa un sourire à Aditya, alors que sa sénestre caressait sa propre nuque. Mais cette gêne fut rapidement balayée par sa complicité avec son meilleur ami, sa confiance en elle revenant au pas de course. En effet, chassez le naturel, il revient au galop. Ainsi, bien que mal dosée pour une première fois, cette rupture était néanmoins susceptible d'être efficace contre une quelconque illusion, dont serait touchée la jolie brune.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Aditya
AdityaEn ligne

Frontière entre réalité et illusion Empty
Ven 29 Mar 2019 - 22:14
Un sourire sempiternel s’installa sur son visage alors que la féline semblait s’accaparer la technique du mieux qu’elle pouvait, en commençant par une sorte de méditation, presque une transe dans laquelle son attention toute entière était concentré sur sa réussite. Et le moins que l’on puisse dire, bien que le présent essai de la tigresse ne soit qu’un archétype de l’originale, c’est que ses efforts et son ascendance shinobi portaient leurs fruits. La précision avec laquelle elle s’attachait à observer les mouvements de son flux, ce qu’il comprit seulement une fois qu’un pelage blanchâtre eut recouvert la peau de ses bras l’espace d’un instant, poussait au respect.

« Tu t’en sors très bien, Reikan. Je ne pense pas qu’il te faudra bien longtemps avant de la maîtriser parfaitement. Essaye simplement de ne pas… l’employer en combat tant que tu n’en es pas certaine. On ne sait jamais. »

Alors qu’il porta à nouveau la tasse de thé à ses lèvres, son regard vagabonda sur les diverses floraisons fruitières, puis sur la pièce maîtresse du jardin, un saule pleureur qui dans sa majesté, semblait tirer une révérence à la terre qui l’avait vu naître. Et alors que les pas des moines se faisaient entendre dans la salle principale à leur dos, sûrement préoccupés par leurs devoirs envers les visiteurs qui rejoignaient le temple – dont le nombre avait augmenté depuis que son enquête avec Sabaru était remontée jusqu’au temple principal du village, celui du Nord – il adressa un regard espiègle à Reikan.

« Tu sais, si d’aventure la faim te creuse encore le ventre... il doit rester quelques brochettes de ce genre dans nos réserves. N’hésite pas à te servir, tu es tout autant la bienvenue que moi ici. Je doute que tu puisses faire d’avantages de progrès en rupture d’illusions pour aujourd’hui. Ton estomac, en revanche… » , glissa-t-il sur un ton taquin, connaissant l’appétit qui l’animait face à une tranche de viande, en toute carnassière qu’elle était. « Evidemment si tu as d'autres questions n’hésite pas. Je serai ravi d’y répondre. »

La tasse retomba dans un tintement singulier sur le plateau de bois, comme pour donner plus de sens à ses paroles de plus tôt. Il n'en oubliait pas la raison principale de la venue de la féline, et si l'après-midi tendait à se décliner sur des sentiers plus familiers, il tâchait de ne pas la laisser dans le flou, inquiet de n'avoir pu lui fournir des explications nécessaires qui pourraient l'aider dans un tel apprentissage.




_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Yasei Reikan
Yasei ReikanEn ligne

Frontière entre réalité et illusion Empty
Ven 29 Mar 2019 - 22:37
Le sourire de Reikan, gêné au départ, se teinta rapidement d'une taquinerie sans nom. Elle eut son sourire en coin habituel, lorsqu'elle déposa ses paumes contre les planches de bois du ponton derrière elle, pour soutenir son dos qui penchait vers l'arrière. Son menton se redressa vers le ciel, pour lui permettre de scruter ce dernier avec des yeux presque rêveurs. Et alors que sa longue chevelure ébène, à l'apparence primitive et sauvage, caressait de son bout la surface de l'eau à travers les lattes, elle se permit de rouler des yeux pour admirer une énième fois le jardin religieux.

« Dans ce cas, je tâcherai d'être sûre que mon esprit soit trompé par une illusion. »

Le tracé de son regard prédateur s'achemina dans les branches du saule pleureur, pendant qu'une brise printanière, voire estivale, effleurait son épiderme encore sensible, depuis sa dernière performance. Du coin de l’œil, et surtout d'un air interrogateur, elle accueillit avec joie l'offre que lui faisait Aditya. De ce pas, elle s'appuya d'une main déterminée contre le bois pour se redresser, et presque détaler vers l'intérieur de la bâtisse de foi. Quelques secondes à peine lui suffirent pour se servir dans la réserve, qu'elle avait pénétré dans la plus grande des curiosités, sans même en demander l'emplacement à un des moines servants le Temple Seidou. Ni une, ni deux, elle retourna auprès de son meilleur ami qui l'attendait au bout du ponton. Bien que ce fut en toute délicatesse, son séant s'écrasa au bord de ce dernier pour reprendre sa place, alors qu'elle éleva son bras gauche vers le blond. Une des deux brochettes que Reikan s'était accaparée était alors portée sous son nez, offrant à ses narines des effluves agréables pour n'importe quel être humain. Et pour la féline, cette odeur était d'une qualité sûrement divine, comme pour tous les carnassiers de son genre.

« Je ne t'ai pas oublié, quand même. Sinon, je t'avoue ne pas avoir de questions supplémentaires, tant tu as été un bon professeur. J'espère aussi qu'un jour, tu pourras apprendre quelque chose de ma part en retour, Aditya. »

La changeforme attendit le moment opportun, c'est-à-dire celui où son coéquipier devait se saisir de sa brochette, pour venir la cogner avec la sienne. Après lui avoir souhaité une bonne dégustation, elle n'hésita pas à engouffrer la totalité de la chaîne de viandes pleine de sauce entre ses lèvres, en prenant le temps de la mâchonner. Une teinte rosée vint sublimer les éphélides de la tigresse blanche, comme si elle était ravie du goût qui cajolait ses papilles gustatives. Décidément, Aditya savait y faire avec Reikan, et cette dernière n'en était pas moins ravie.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-carnet-de-route
Aditya
AdityaEn ligne

Frontière entre réalité et illusion Empty
Sam 30 Mar 2019 - 1:13
Son regard suivit la silhouette de Reikan lorsqu’elle se redressa afin de partir en quête de ce met si précieux à ses papilles. Si son ascendance féline la rapprochait plus du tigre que du chat téméraire, elle n’en arborait pas moins les traits taquins. Ainsi s’empara-t-il de la brochette tendue en la remerciant dans un murmure, l’accompagnant dans son geste de presque célébration. Son regard se déclina vers le sol un bref instant, lorsqu’elle exprimait son désir de pouvoir lui retourner la pareille dès lorsque l’occasion se présenterait. S’il ne commenta pas le compliment fait à son encontre par humilité, il rebondit néanmoins sur cette demande à moitié dissimulée.

« Tu sais... un jutsu n’est pas la seule forme de savoir qu’un ninja peut recevoir. Par ta démarche et ton caractère, tu m’as déjà appris bien des leçons qu’aucune technique n’aurait su remplacer. » , murmura-t-il sur un ton proche de la confidence, avant de se repaître de cette deuxième brochette, dont le goût sirupeux remémorait à son palais les soirées de fêtes estivales. Après tout… la chaleur de l’été ne tarderait pas à montrer le bout de son nez, n’est-ce pas ? « Mais si d’aventure ton aide pouvait m’éclairer sur quoi que ce soit, sache que je n’hésiterai pas à te la demander. »

L’air serein, Aditya laissa son dos épouser les planches rassurantes de la terrasse, ses pupilles céruléennes trouvant une compagnie rassurante dans l’immensité du ciel. L’espace d’une après-midi, les deux jeunes gens semblaient s’abandonner à la préparation de leur entrainement, et plus encore, à une paix retrouvée qui leur avait échappée depuis leur arrivée au village de la brume. Ces moments de complicité, bien que rares ces derniers temps, n’en devenaient que plus précieux ; ils auraient tôt fait de se retrouver au cours d’un entrainement ou d’une mission commune. Mais aujourd’hui… l’heure était à l’acédie et à la complaisance. Ainsi, ils profitèrent des dernières heures du jour pour rattraper ce temps perdu, leurs discussions allant et venant sur des sujets différents, mais qui ne perdaient pas en intérêt au fil de leurs échanges. Aditya se surprit même à relâcher quelques rires, une énième preuve de l’aisance qu’il ressentait en compagnie de la féline, et la facilité avec laquelle cette amitié pouvait lui délier la langue sur certains sujets épineux.

FIN.




_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese

Frontière entre réalité et illusion

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: