Soutenez le forum !
1234
Partagez

Ch1 : Les Hyûga d'aujourd'hui et de demain [Ft: Conseil Hyûga's]

Hyûga Mashiro
Hyûga Mashiro

Ch1 : Les Hyûga d'aujourd'hui et de demain [Ft: Conseil Hyûga's] Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 17:35
Les Hyûga d'aujourd'hui et de demain


Le vent frais commençait à diminuer en intensité alors que les villageois préparaient leur après midi. Une enveloppe, contenant son salaire, dans la main, le jeune Mashiro n'était pas peu fière des progrès qu'il avait fait ses derniers mois, il commençait finalement à voir les résultats de son travail acharné avec sa jumelle. Ainsi lorsqu'il l'aperçut au loin entrain de réaliser avec un petit groupe de la branche parallèle leur routine, les jumeaux se firent un signe discret : Tu es là, je suis là, nous ne pouvons pas nous parler maintenant, mais retrouvons nous plus tard. Cette légère interaction finit de rendre le jeune homme de bonne humeur, il s'autorisa donc un petit détour en dehors du quartier familial pour aller en douce acheter quelques brochettes. Il pouvait évidemment anticiper les réprimandes de sa mère qui n'appréciait guère que son jeune prince mange ailleurs qu'au domicile familial où un régime optimal et optimisé l'attendait chaque soir. Avez-vous déjà essayer de cacher une escapade au clan Hyûga ? Mashiro vous conseillairait de ne pas perdre votre temps.

Etait-ce à cause de son éducation ? Dégagerait-il une sympathie naturelle ? Ou alors était-ce le quotidien de nombreux ninjas du clan? Toujours est-il qu'il arrivait de temps à autres qu'un villageois aborde le jeune homme pour un petit service. Il s'agissait la plupart du temps de personnes âgées ou incapacités qui sollicitait le jeune homme pour des petites tâches. Il avait d'ailleurs un jour entendu quelqu'un parler de lui comme d'un "brave petit gaillard'. Ce jour là un homme âgé, du genre qui attire immédiatement la sympathie, interpella le jeune homme. Ce pauvre homme recherchait depuis plusieurs heures son animal de compagnie: un chat. L’interaction fut cordiale et même enjoué, ce qui fit que même s'il préférait qu'on lui demande un service en tant que ninja plutôt qu'en tant que Hyûga, il fut fier de pouvoir utiliser ses yeux pour la bonne cause et ne tarda pas à retrouver l'animal quelques minutes plus tard, confortablement installé dans un terrain vague.

Une fois la bête rendu et après avoir échangé quelques rire avec le vieil homme, Mashiro se mit de nouveau en route vers le centre ville longeant le quartier de son clan, il arrivait à un square lorsque des enfants âgés d'un peu moins d'une dizaine printemps attirèrent son attention. L'interpellation "sous merde de Bunke" ne pouvait en effet le laisser indifférent; lui qui partageait une relation spéciale avec sa jumelle, celle qui eut la malchance de naître quelques instants après lui. Etait-ce parce qu'il s'agissait de deux jeunes garçons s'emprenant à une fille isolée ? Était-ce parce qu'il s'agissait justement d'une fille ? Son corps ne fit qu'un bond. il réagit comme si sa sœur elle même était agressée, il réagit comme il fut éduqué: la soke existe pour protéger le clan, pour dignifier le sacrifice des membres de la bunke.

- Vas y je te dis, donne le moi ! Je te jure que je te tuerai dès que je maîtriserai le sceau si tu me le donne pas.
- Toute façon si les parents l'apprenne que tu nous as volé, ta mère va avoir encore des problèmes.
-Oui et on la tuera aussi !
- Mais le sensei a dit qu'on devait partager ! Répliqua la jeune fille hésitante, elle commençait à tendre la paquet de sucrerie qu'elle tenait en main.

Alors que le garçon allait arraché ce fameux paquet, l'entrée en scène de Mashiro fut digne des plus grands, saisissant le jeune homme par le poignet avec, tout en lui lançant un regard méprisant. La vitesse à laquelle il avait surgi était celle d'un Genin en pleine possession de ses moyens. Peu diplomate, l'éducation stricte de sa mère qui lui valait le respect au sein du clan se volatilisa. Furieux, il hurla agressivement.

-Qu'est ce que vous pensez être entrain de faire tous les deux?. Le jeune homme prit une légère pause, pour respirer, pour se calmer, mais cela eut l'effet inverse; il reprit. Les Hyûga qui se comportent comme vous êtes le plus grand déshonneur du clan. Dit-il, oubliant qu'il parlait à des enfants. Il commença à s'en prendre aux passant qui avait vu la scène sans intervenir lorsque...


lumos maxima


Notes :
Nous sommes à la limite entre le quartier résidentiel des Hyûga et d'autres quartier résidentiel plus proche du centre du village. Mashiro qui est d'habitude calme est pris d'un accès de rage, il peut vous interpeller, si il le faut pour que votre personnage intervienne, il crie assez fort pour attirer l'attention des passants. Dans cette situation, un adolescent qui s'en prend à des enfants qui "s'amusent" peut dérouter si vous n'avez pas suivi. En suivant ce contexte vous pouvez faire légèrement interagir Mashiro si cela peut vous aider à introduire votre personnage. Amusons nous !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6002-hyuga-mashiro-ce-qu-il-y-a-derriere-le-blanc-du-byakugan
Hyûga Yomi
Hyûga Yomi

Ch1 : Les Hyûga d'aujourd'hui et de demain [Ft: Conseil Hyûga's] Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 22:09
Ch1 : Les Hyûga d'aujourd'hui et de demain [Ft: Conseil Hyûga's] 7febd21b8705edd20424f4d16a704bda

;" />
Between tradition and evolution

Feat. Hyûga's

Boum! Kaboum ! C'est ce que la jeune fille aurait voulu entendre alors qu'elle lançait des pierres contre un arbre. Alors qu'elle était à nouveau suspendue pour ces débordements, elle fulminait contre le monde entier. Elle était bien partie voir son presque tuteur, Borukan Muramasa, mais ce dernier semblait d'accord avec la décision du village. Elle ne comprenait pas, la mission avait pourtant été accomplie, pourquoi la réprimendait-on pour son comportement? Elle avait pourtant bien rempli toutes les conditions du contrat, il n'y avait aucune ligne stipulant que le marchand qu'elle devait protéger, devait arriver avec ses chaussures. Chaussures qu'elle s'était empressée de détruire. Oui, après tout, tout le monde savait que le chemin sinueux qui menait à l'extérieur du village était beaucoup plus agréable à parcourir pieds nus. La dernière pierre qu'elle lança laissa une petite entaille à l'arbre: la jeune fille était furieuse. Elle soupira avant de s'allonger sur l'herbe fixant le ciel d'un air maussade. Sans les suspensions à répétition qu'elle subissait, elle serait sans doute déjà Chuunin, voir Juunin, voir Kage; pensait-elle. Pour finir de l'achever, elle avait reçu la réponse du village par rapport à sa demande. Elle souhaitait changer de nom, Uchiha (d'après sa chanson préférée) Yomi, souhaitait-elle être renommée, la lettre venant des dirigeants étaient catégoriques : sans raison valable, il était absolument hors de question pour la jeune fille de se séparer du nom Hyûga qui la heurtait tant. Comme si le fait d'avoir été renié par son clan donc par ses parents n'étaient pas une raison suffisante.. Et peu importe la quantité de teinture qu'elle se mettait sur les cheveux pour avoir une chevelure blanche et distincte du clan Hyûga, ses yeux finissaient toujours par la trahir. Elle aurait dû les offrir au Collectionneur quand elle en avait l'occasion. Pourtant, d'humeur habituellement joueuse, cette suite d'évènement avait rendue la jeune Yomi, avouons le, d'humeur assez bougonne. Est-ce que la vie vaut vraiment la peine d'être vécu? Bien sûr que oui! Après tout il lui restait des sucettes et aujourd'hui... Etait le jour où elle recevait finalement son salaire. Son sourire habituel illumina finalement son visage: plus de sucrerie.

Hyûga Yomi arracha donc voracement le plastique entourant son graal avant de se redresser rapidement, brusquement, énergiquement; réalisant un saut carpé dont la réception était quant à elle, maladroite et cela malgré son niveau équivalent à celui d'un Kage. Etrangement coquette, elle prit le temps de se dépoussiérer, se rappelant d'ailleurs qu'elle devait faire un détour vers son ancien quartier pour récupérer son bandeau de rechange chez ses parents. Cette pensée aurait pu détruire sa joie de vivre renaissante, mais c'était mal connaître la jeune fille qui se délectait à l'avance du malaise qu'elle infligerait à ses parents qui la reverraient après plusieurs années. Elle en était à sa troisième et pénultième sucette lorsque une scène attira ou plutôt força son attention, l'obligeant à arrêter de fredonner sa nouvelle chanson préférée "l'éventail rouge". Un léger conflit semblait prendre place entre des gamins pour un paquet de sucrerie, au lieu de perdre son sourire, ce dernier au contraire s'agrandit! Ah ! Pensa-t-elle. Ce clan beaucoup trop ennuyeux semblait finalement s'ouvrir au monde et découvrir ce qu'était réellement le bonheur, le plaisir de jouir de l'instant présent! Curieuse, voyeuse, excitée, elle retira sa sucette de ces lèvres avec le son distinctif d'une personne qui savourait pleinement le moment présent. Curieuse, voyeuse, excitée, elle retira sa sucette de ces lèvres avec le son distinctif d'une personne qui savourait pleinement le moment présent. Hélas, ce moment de gloire, d'euphorie fût totalement ruiné par l'intervention d'un adolescent plus âgé. Ce gars représentait à lui seul tout ce qui n'allait pas dans le clan. Fermé d'esprit, mettant l'honneur du clan avant son propre bonheur, ce genre de gars barbant. Elle se ravisa, en réalité, il était plutôt intéressant ce gars ! Il apparaît comme ça et cause autant de tumulte ? Après tout lui aussi vivait intensément le présent ?! C'en était trop, trop d'envie, trop d'excitation, trop de sucre! La jeune fille devait intervenir, mitigée, elle ne savait juste pas comment !

La décision fut prise alors qu'elle se dirigeait déjà vers la scène, après tout c'était simple, il s'agissait simplement de savoir si l'adolescent avait agi par volonté pour le clan ou par la volonté de vivre sa vie pour son propre bonheur, plaisir. Joueuse elle n'avait pourtant pas gardé le côté enfantin qu'elle adopte d'habitude lorsqu'elle est de bonne humeur, les évènements récent l'ayant, malgré elle, légèrement frustré. Son côté joueuse, innocente avait été remplacé par une attitude taquine. Elle arriva donc masquant difficilement la joie qui brûlait en elle, répliquant avec le même volume que l'adolescent.

- Je ne sais pas quel genre de problème tu as mais te défouler comme ça sur des gosses tu devrais avoir honte ! .

Comme un don du ciel, l'un des enfants, surpris, impressionné, apeuré, commença à pleurer. En dépit de son don naturel pour la comédie, la jeune Yomi eut beaucoup de mal à masquer son rictus tant elle profitait de cadeau. Elle reprit avec une verve accentué.

- De toute façon tu penses lui rendre service ? Il ne s'agit pas d'histoire de ce clan pourri et démodé, les faibles se font manger. Vu ton âge tu devrais déjà l'avoir compris non ? .

Pendant qu'elle parlait, le paquet étonnamment rempli, juteux de la jeune fille avait attiré son désir.

- C'est avec la même logique, que je vais récupérer ce paquet; sans que toi, ni personne ne puisse rien n'y faire. Tu devrais être reconnaissant, après tout ce conflit sera comme ça réglé ! .

(c) Mellusa ~[/justify]
Gimme some fun then !

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2655-hyuga-yomi-hate-everything-kill-everything-ruin-everything#19115
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Ch1 : Les Hyûga d'aujourd'hui et de demain [Ft: Conseil Hyûga's] Empty
Dim 31 Mar 2019 - 17:07
Je ne pense pas, cousine. Je pense que tu vas laisser ce paquet à son propriétaire, tout comme les autres, n'est-ce pas ?

Autant de Hyûga à un même endroit, voilà un évènement rare. Interpellé par les cris et les appels à l'aide, elle avait d'abord observé la scène de son byakugan avant de s'approcher. Un début de pugilat était possible dans cette situation, et il fallait empêcher ça. Surtout quand la fille avait fait pleurer un des gosses. Toph s'approcha de l'attroupement. A sa taille, son daisho - un katana et un wakizashi. Elle portait un kimono vert avec le symbole Hyûga en jaune dans son dos. Elle marchait sans hâte. Son ton était serein.

Peu importe qui vous êtes, le clan Hyûga est là pour se soutenir et se protéger mutuellement. La branche secondaire existe pour nous servir et protéger nos secrets et notre doujutsu - ne l'oubliez pas. La branche principale s'occupe du côté politique et dangereux du clan. C'est une symbiose à respecter.

Elle mit sa main sur le manche de son katana en une posture assez agressive et suggérant un iai - enfin, pour ceux qui connaissait cette célèbre technique samourai. Pour les autres, il devait juste leur sembler que la Hyûga était aussi jeune que très sûre d'elle, du haut de son mètre quarante-cinq de haut. Si l'un d'entre eux activait son Byakugan il aurait une certaine surprise.

Et ceux qui ne la respectent pas, je leur casserais le bras. Oh, je ne me suis pas présentée. Je suis Toph.

Ce nom serait assez évocateur pour ceux qui ne la reconnaissaient pas. Après tout elle était leur représentante. Sans être leur cheffe... et bien elle était ce qui s'en rapprochait le plus en ce moment. Et sa réputation de combattante aguerrie, bien que non conventionnelle, n'était plus à refaire.

_________________
Ch1 : Les Hyûga d'aujourd'hui et de demain [Ft: Conseil Hyûga's] Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Ch1 : Les Hyûga d'aujourd'hui et de demain [Ft: Conseil Hyûga's] Empty
Jeu 25 Avr 2019 - 0:52
Le Hyûga avait un moment de libre. Il devait se présenter dans deux heures au niveau du service des missions afin de s’en faire confier une. Il avait été convoqué pour cela de façon expresse. Pour l’heure, pour patienter, il avait décidé de marcher un peu et de flâner. Sa promenade était réalisée au sein même du quartier Hyûga. Il prenait le temps pour saluer les uns et les autres, échanger, discuter. Au fur et à mesure qu’il s’avançait, il lui sembla entendre un bruit. Poursuivant dans le sens des bruits qui lui entendaient, il finit par arriver devant une scène à la fois banale et cocasse. Des gamins, attroupés autour d’un adolescent, qui écoutaient religieusement ce dernier. Probablement à cause de l’écart de force entre eux et ledit adolescent. D’ailleurs en y regardant bien, Tsuyoshi reconnut un cousin comme d’ailleurs tous ceux qui s’approchaient de cette scène. Même s’il n’arrivait plus à mettre un nom sur celui du grondeur ou sur les gosses, il se souvint du nom de l’emmerdeuse. Celle-là était assez connue au sein du clan pour son comportement décalé justement : Hyûga Yomi.

D’ailleurs elle se mit à son tour à rabrouer le premier intervenant en lui faisant comprendre qu’il devait avoir honte de s’imposer de la sorte sur les gosses et qu’il ne leur rendait pas service. Elle lâcha que le monde tournait autour de la raison du plus fort et que pour bien leur démontrer tout cela et pour mettre fin à cette discorde puérile, elle allait récupérer le paquet visiblement objet de la discorde. Et c’est là qu’intervint Hyûga Toph… Une entrée en matière en mode fracassante. Sans mettre de gants, Toph redressa les torts et expliqua que la branche secondaire était là pour appuyer et protéger les membres de la branche principale et que les membres de la branche secondaire devait être respectée. Elle termina par ailleurs par une menace comme en écho à la menace de Yomi…

_ Yomi c’est bien à la faiblesse de ton raisonnement… Si tu comptes tout régler par la force, par ta seule force eh ben rapidement tu tombes sur beaucoup plus forte que toi. Je serai vous j’écouterai sagement celle-là. Elle est jeune et tout, courte et a l’air fragile mais elle est probablement même plus forte que le plus fort de votre maison…

Il sourit et rigola un peu. Le monde était stone. Les certitudes de Yomi au fond n’étaient pas fausses. La force domine le monde. Ceux qui sont forts sont aux premières places, néanmoins il faut un minimum d’ordre au sein des sociétés pour que celles-ci puissent fonctionner un minimum convenablement. Si seule la raison du plus fort prime, la société tombe dans un chaos et un cycle de violence dont il est difficile de se sortir.

_ Pour ma part, je suis Tsuyoshi…

Il salua tout le monde et porta son regard sur Yomi. Le Hyûga était curieux de savoir comment elle allait réagir après l’arrivée de Toph.

_________________
Spoiler:
 


Ch1 : Les Hyûga d'aujourd'hui et de demain [Ft: Conseil Hyûga's] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Ch1 : Les Hyûga d'aujourd'hui et de demain [Ft: Conseil Hyûga's]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: