Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Véloce à défaut de féroce ¤¤ Date

Meikyū Arata
Meikyū Arata

Véloce à défaut de féroce ¤¤ Date Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 20:01
Réveil matinal pour le membre du clan des sceaux, comme beaucoup de matin, il s'était levé aux aurores pour prendre une ration de nourriture pour le petit déjeuner. Ce matin-là, le menu se composait de multiples fruits dont des agrumes regorgeant de vitamine C, des céréales, du muesli et de belles tranches de pain complet recouvert d'une fine couche de beurre. Pour faire couler l'essentiel de tout cela, une grande rasade de lait végétal et un thé brûlant au jasmin.
Arata appréciait vraiment ce moment de communion avec son corps, s'il n'était pas né Meikyū il aurait sûrement été un natif du clan Akimichi. Bien que ce clan soit plus attiré par le gras que par la nourriture saine, mais cela reste un détail. L'idée même d'être ventru comme un Akimichi amusa le genin à l'en faire pouffer et recracher un morceau de pomme.

Il finit son petit déjeuner, ramassa ses cochonneries sur la table fit un coup de vaisselle et fonça à la salle de bain. Une fois nue, le shinobi se regarda dans le miroir déçu de voir ce qu'il y voyait, malgré tous ses efforts, son corps était vraiment fin et semblait frêle. Certes, il avait une belle ligne d'abdominaux dessinés et on voyait clairement sa musculature ferme sous la peau, mais justement il n'y avait que de la peau et des muscles fins et élancées. Parfois, Arata aimerait être un plus rustaud comme Keitei par exemple ou Jun Yamanaka. Il avait vraiment hérité de la constitution faible de sa mère à son grand désespoir.

Assez déprimé, après sa douche, il irait comme beaucoup d'autres matins au terrain d'entraînement près du Grand Dojo. Aujourd'hui, il avait prévu de bosser sa rapidité. La dernière fois, il s'était trouvé lent face à un autre utilisateur de taïjutsu de haut niveau, Keitei Tashida. D'après ce dernier, leur combat s'était terminé sur un résultat en faveur d'Arata, mais lui pensait plutôt le contraire. Non, il avait été déçu et depuis ces affrontements n'avaient guère été plus glorieux pas une victoire à son actif. Peut-être qu'aujourd'hui, il trouverait quelqu'un pour s'entraîner avec lui et progresser...

----------------------------------------

Une heure plus tard, douché et habillé Arata se retrouvait au terrain d'entraînement numéro trois, il l'aimait bien, car il était entouré d'une piste de course à pied. Le genin aimait beaucoup commencé ses entraînements par des petits footings revitalisant. Le Meikyū parti donc en petite foulé autour de la piste du lieu d'exercice, au bout de dix minutes d'échauffements et de petites foulées il accéléra le rythme et fit de même toutes les deux minutes jusqu'à n'en plus pouvoir. Une fois fait, il prit une petite pause en mangeant une banane pleine de glucide pour lui redonner de l'énergie. Il évita les étirements, car il n'avait pas fini sa boucle, maintenant il allait ajouter à sa course et sa foulée du chakra...

Ainsi, l'adolescent se remit à courir autour de la piste, mais cette fois-ci en fractionné toutes les trente secondes il ralentissait puis ré-accélérait durant trente secondes et ainsi de suite. Une fois bien réchauffé, il commença à utiliser du chakra infusé dans ses jambes pour faire des pointes de vitesse digne d'un shinobi. Il arrivait à parcourir une bonne moitié de terrain en quelques secondes...

"@Hokkyokusei Date"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Kaguya Daifuku
Kaguya Daifuku

Véloce à défaut de féroce ¤¤ Date Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 21:18


Ce jour-là, Hokkyokusei Date – de son vrai nom Miyamoto – avait décidé de s'entraîner afin d'améliorer sa célérité. Pour sûr, il se dirigerait vers le Grand Dojo, lieu principal des entraînement Kirijin, le Grand Dojo des Sabreurs regorgeait de mannequins de bois et d’autres outils pour perfectionner ses arts ninjas.

Bien qu'il respectait les préceptes que lui avait enseigné le vieux Yoshitaro à Jôheki no Kuni, Date s'éloignait quelque peu des lois du bushido en des occasions, même s'il se devait de renouer avec le code. C'est pour cela que le Hijin s'était levé tôt ce matin, afin d'éprouver une longue journée d'entraînement.

Ainsi, c'est tout bonnement et simplement que Date avait quitté ses appartements. L'homme ne se pressait pas, accompagné de son katana qu'il portait à sa ceinture, il humait son tabac. Les cheveux au grès du vent, il pouvait voir que les rues de Kirigakure no Sato était déjà animé, et ce, même si le soleil ne pointait seulement que le bout de son nez.

D'une manière des plus nonchalante, le samouraï de la Brume n'allait pas tarder à pousser les limites de son corps à son paroxysme. À vrai dire, c'était bien cet aspect-là de sa personnalité qui le démarquait de la masse. Vif, il ne tarda guère à pousser la porte du terrain d'entraînement numéro trois. Pourquoi celui-ci ? Le hasard, certainement.

Lorsque le Hijin entra, il put apercevoir un vaste terrain entouré d'une grande piste d'athlétisme, cela serait parfait pour travailler sa percussion. Néanmoins, la place était déjà prise par un jeune homme qui devait avoir la quinzaine, pas plus. Même s'il ne semblait pas vigoureux physiquement, il possédait un corps svelte et athlétique. Peut-être essayait-il lui aussi de perfectionner sa vitesse ?

« Oy ! Le terrain est déjà pris ?
- Je m'appelle Date, shinobi pour la Brume
 ».

Revenir en haut Aller en bas
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Véloce à défaut de féroce ¤¤ Date Empty
Jeu 28 Mar 2019 - 23:16
Une moitié de terrain ce n'était pas assez, il n'était pas en forme ou quoi, non il allait devoir faire mieux. Il voulait traverser toute la longueur de la piste d'une traite en une fraction de secondes. Il y arriverait sans doute avec le temps et l'entraînement. Toujours en pleine course, il fut interrompu par une voix masculine:

Moshimoshi, bonjour, le terrain n'est jamais pris voyons chacun est libre de s'entraîner où il le désire, dit Arata en porte-voix.

Le genin s'était tourné en direction de son interlocuteur et avait mis ses mains autour de sa bouche afin de porter le son dans l'air. Face à lui, un shinobi de stature plutôt athlétique plus âgé que lui de quelques années. Une barbe naissante et des cheveux noirs de jais plaqués en arrière, mais pas très bien coiffé. Le type portait, un katana à la ceinture, un sabreur de Kiri ? Bizarrement Arata en doutait, une intuition rien d'objectif.
Le nommé Date, prénom peu commode par ici, portait un habit aux teintes noirs et pourpre sobre et passe-partout rien d'ostentatoire. Il avait le visage dur, mais ne semblait pas être un mauvais bougre preuve en est sa politesse. Arata fit vite à le rejoindre au centre du terrain pour faire preuve de la même marque de respect et se présenter:

Arata, Meikyū Arata, enchanté de faire votre connaissance Date, demanda la binocle la voix traînante comme pour signifier qu'il espérait avoir aussi un nom ?

Sans le presser de répondre, le genin patienta gentiment avant d'enchaîner:

Vous souhaitiez utiliser la piste vous aussi, interrogea le cadet du shinobi ? Sachez que ça ne me dérange pas, mais je vous sais gré de m'avoir demandé une permission qui n'a pas lieu d'être. La piste est bien assez grande pour nous deux, j'ai décidé de travailler aujourd'hui ma vitesse et mon agilité, ma souplesse ou ma vivacité comme vous l'entendez et vous, questionna de nouveau le membre du clan des sceaux ?

Encore une nouvelle rencontre, décidément depuis qu'il était shinobi pour le compte de la brume Arata faisait connaissance avec énormément de monde. En tout cas, le moins que l'on puisse dire c'est que cela lui faisait un bien fou. Après des années à vivre seul et n'avoir pour contact humain que des précepteurs et les enfants de l'orphelinat qui l'avait molester dans sa jeunesse. Il n'avait plus besoin de cacher qui il était ni ses aspirations et ambitions, il n'avait plus de raisons de se sentir juger ou rejeté, il faisait partie intégrante du village désormais.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Kaguya Daifuku
Kaguya Daifuku

Véloce à défaut de féroce ¤¤ Date Empty
Mar 2 Avr 2019 - 16:11


Son compère shinobi l'avait rejoins au milieu de la piste. Ainsi, il faisait parti du clan Meikyû, et il se prénommait Arata. Intéressant. Le ronin avait déjà eu l'occasion de croiser certain membre de ce clan qui avait la réputation d'être d'excellent adversaire - ou allié - maniant le Fuinjutsu à la perfection. Dès lors qu'il l'eut rejoins au bord de la piste, l'Hokkyokusei pouvait détailler ce personnage.

Meikyû Arata était un adolescent, genin certainement lui aussi. Il portait un bonnet bleu et des binocles. En soi, il ne semblait pas avoir le physique type d'un combattant. Bien au contraire, il se trouvait même au antipodes de ce dernier, il devait se baser sur une technique de combat lié à la rapidité. Du moins, c'est ce que Date pensait à ce moment-là.

"Pardonne-moi mon impolitesse, je ne t'ai pas donné mon nom. Le samouraï de la Brume s'arrêta un instant. c'est : Hokkyokusei."

Dès lors qu'il avait prononcé son nom, son interlocuteur lui répondit aussitôt.

"Oh, le terrain est assez grand pour nous deux tu as raison. Cependant, que dirais-tu de nous entraîner ensemble ? il agitait ses mains pour convaincre son camarade. Après tout, nous sommes tous les deux des shinobis de la Brume, autant parfaire nos compétences ensemble."

Le fait même que Meikyu Arata eut l'idée d'entraîner sa célérité, lui aussi, interrogea Date qui serait vite mis au clair dans les minutes à venir. Était-ce un hasard ?

"Peut-être que tu pourrais me partager quelques unes de tes techniques." L'homme à la chevelure ébouriffé lui adressa un léger sourire.



Dernière édition par Hokkyokusei Date le Mar 2 Avr 2019 - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Véloce à défaut de féroce ¤¤ Date Empty
Mar 2 Avr 2019 - 16:59
Hokkyokusei, hein. Un clan qui avait plusieurs membres vivant à Kiri dont le chef de clan, Arata le savait, car le clan était intimement lié à l'orphelinat de Kirigakure no sato. Et lui y avait passé une partie de son enfance et de sa pré-adolescence.
C'était une famille très hétéroclite de ce qu'avait compris le genin, les ninjas qui en faisaient partis n'étaient pas liés par le sang ni par les dons shinobiques qu'ils possédaient. Non, c'était un clan supposé accueillir tous types de shinobis peu importe leur horizon. Historiquement les Hokkyokusei sont des victimes de guerre, Hi no kuni, Hayashi no kuni peu importe toutes ces guerres ont rassemblés un nombre assez important de ninja pour que de ces alliances naissent un clan à la diversité peu commune.

Le fameux Date serait donc un membre de ce regroupement shinobique lui serait un sabreur ou bien un samouraï qui sait, les présentations n'avaient pas été jusque là, mais le katana faisait tendre Arata vers cette hypothèse.
Date Hokkyokusei donc proposa une alternative intéressante à leur présence commune sur ce terrain esseulé du vaste domaine du Grand Dojo. Il souhaitait s'entraîner en compagnie de son cadet et après tout pourquoi pas ce ne serait pas la première fois que le binoclard prenait un partenaire d'entraînement. Chaque fois que cela s'était produit, il en était ressorti grandi et plus fort. Date avait raison, deux shinobis de la brume se devait solidarité et entraide, un entraînement commun serait bénéfique sans aucun doute.

Un entraînement mutuel, oui ce serait très intéressant effectivement, vous êtes un utilisateur de kunjutsu, demanda le genin en pointant du menton le katana de l'Hokkyokusei ? Parce que si c'est le cas, les arts du taïjutsu et le plaisir de l'effort physique ne vous font sans doute pas peur. J'apprécierais donc de m'entraîner en votre compagnie, Date, argua le Meikyū.

Date demanda aussi un service à son jeune interlocuteur, il souhaitait que celui-ci partage l'une de ses techniques, après tout pourquoi pas cela ne ferait qu'en renforcer sa propre maîtrise.

Partager une de mes techniques, hein, murmura la binocle de manière audible. Pourquoi pas, j'étais en train de travailler ma célérité comme je vous le disais. Je pourrais peut-être vous enseigner comment convertir votre chakra en une poussée d'énergie. J'utilises ceci pour esquiver une attaque au dernier moment, bien souvent lorsque celle-ci arrive à déjouer ma vigilance, expliqua Arata. Il existe aussi une variante qui permet de se propulser à une vitesse importante près de son adversaire ou en direction d'un point donné. Bien que le dicton dise que la meilleure défense est l'attaque, j'ai tendance à préférer assurer mes arrières avant de foncer tête baissée si vous voyez ce que je veux dire, dit le membre du clan des sceaux en riant et en se grattant l'arrière du crâne par-dessus le bonnet.

Le genin était heureux qu'on fasse appel à lui pour une demande de cette nature, il prenait de plus en plus d'assurance. Depuis qu'il était officiellement dans l'équipe numéro neuf de Kiri, l'équipe Shinpuu. La proximité avec ses camarades lui donnait motivation, confiance et foi en son avenir. Il espérait vraiment progresser et devenir une pierre angulaire pour le village dans les années à venir.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Kaguya Daifuku
Kaguya Daifuku

Véloce à défaut de féroce ¤¤ Date Empty
Mer 3 Avr 2019 - 17:52


L'œil expert du jeune Arata n'avait pas fait abstraction de sa lame, bien évidemment, l'Hokkyokusei était un ardent utilisateur du Kenjutsu, chose vraisemblable puisqu'il fut éduqué par un vieux samouraï, dans le pays de Jôheki no Kuni, à l'Académie. Depuis longtemps, il avait parfait sa technique au sabre, son corps subissait des entraînements répétitifs, chaque jour, qui défiaient l'entendement. Date devait sa force à sa seule et unique volonté.

« Effectivement, j'utilise le Kenjutsu pour combattre. Cette lame que tu pointes-là se nomme Dojigiri. L'Hokkyokusei poursuiva ensuite. Une légende est née de celle-ci, peut-être est-elle vraie.. peut-être qu'elle ne l'est pas ».

Le ronin ne souhaitait pas converser davantage sur cette question, si le Meikyû était curieux, il n'avait qu'à demander à notre samouraï quel était ce mythe qui hante tant son katana. Selon lui, le membre du clan des sceaux se considérait prêt à s'entraîner avec notre jeune bretteur. Pour sûr, Date ne possédait pas de solide base en Taijutsu, sa célérité n'était pas parfaite, mais une occasion comme celle-ci, entraîner avec un partenaire sa célérité, n'était pas commune.

En outre, Meikyû Arata était d'accord pour partager quelques-unes de ces techniques. Certes, le fait de charger son adversaire à grande vitesse pouvait sembler efficace pour surprendre un adversaire, cela passionné beaucoup l'Hokkyokusei, notamment dans la façon d’exécuter le geste. Cependant, convertir son chakra en une poussée d'énergie qui lui permettrait d'esquiver facilement une technique, intéressait beaucoup plus l'épéiste pour le moment. Généralement, il se contentait d'encaisser les attaques ou bien de les dévier.

« J'aimerais beaucoup que tu m'apprennes ta première technique, partenaire ».

Il était comme ça, Date. Même si le Meikyû et l'Hokkyokusei ne se connaissaient que depuis quelques minutes, notre samouraï considérait déjà le jeune Arata comme son égal. Après tout, ils étaient tous deux membres des forces armées de la Brume.

Alors, sans plus tarder, Date se positionna sur le terrain d'entraînement. Il fit craquer son cou, puis dégaina son Dojigiri, son katana, avec toute la grâce et dextérité qu'un samouraï puisse avoir. La lame aux reflets en forme de vaguelettes, fut vite empoigné par l'Hokkyokusei.

« Abreuve-moi de ton savoir, Meikyû ! ».

Le jeune homme était prêt, les pieds bien ancrés dans le sol : il exécuterait à présent les même gestes que son compère shinobi.

Revenir en haut Aller en bas
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Véloce à défaut de féroce ¤¤ Date Empty
Mer 3 Avr 2019 - 20:10
Le choix de la défense, hein. Date Hokkyokusei avait choisi la bonne technique pour débuter dans la conversion du chakra en poussée physique. Aucun doute qu'il saurait maîtriser cette technique à la perfection avant la fin de la journée. Arata n'irait pas de main morte avec lui, il allait l'épuiser s'il le fallait, mais le sabreur saurait esquiver une technique avec vélocité foi de Meikyū.
Le kenjutsu un art qu'Arata ne maîtriserait sans doute jamais, mais qui ne l'empêchait pas de rêver devant ces maîtres des lames capables de prouesse qu'il ne soupçonnait sans doute même pas. La dernière fois qu'il avait rencontré un utilisateur de kenjutsu, il s'agissait du genin Ichiryû Hyôsa membre du clan des glaces. Tous deux s'étaient entraînés ensemble et affronter dans un combat rude duquel Arata n'avait pas sû sortir vainqueur. Et le contraire l'aurait étonné à l'époque, il n'avait pas les capacités qu'il a aujourd'hui. Le genin avait entamé une marge de progression assez importante ces dernières semaines, il en était fier, mais pas du genre à caracoler sur tous les toits. Pour l'heure l'important c'était son camarade du clan Hokkyokusei...

Dojigiri, murmura pour lui-même le petit binoclard.

L'érudit en Arata avait très envie de poser un millier de questions à son comparse sur cette lame. D'autant plus que Date lui annonçait qu'elle était liée à un mythe, une légende bien à elle, mais pour l'heure il devait se concentrer sur le partage de ses connaissances.

Comme tu dois le savoir, le contrôle du chakra est une base des arts shinobis et la technique que je vais te partager n'échappe pas à la règle. Tu dois sans doute déjà maîtriser ton chakra pour te permettre d'adhérer à une surface comme un mur ou un arbre et ainsi progresser à la verticale sur celle-ci, supposa l'utilisateur de taïjutsu. Tu dois logiquement aussi maîtriser la marche aqueuse ou simplement le fait de concentrer ton chakra sur la plante de tes pieds pour marcher de manière stable sur de l'eau, interrogea de manière rhétorique le Meikyū ?

Arata laissa un temps pour que Date imprime bien ses paroles:

Eh bien, considères que le principe est le même en partie. Il s'agit de concentrer son chakra dans une zone précise du corps dans un premier temps, expliqua la binocle. En l'occurrence, dans tes membres inférieurs pour mieux te déplacer et esquiver le danger qui te guette. Avant tout tu vas commencer par concentrer une partie de ton chakra à l'intérieur des muscles de tes jambes puis tu vas le laisser circuler à nouveau normalement dans ton corps, d'accord, demanda-t-il sans attendre de réponse ? Ferme les yeux et sens son flux dans tes muscles puis laisse le aller et venir, précisa le petit professeur d'un jour.

C'était la première fois qu'il faisait cela pour quelqu'un, il espérait que ses explications étaient assez claires et que l'Hokkyokusei comprenait où il voulait en venir. Le genin ne comptait pas ménager ses propres efforts pour aider au mieux son compagnon d'entraînement. Il se faisait un devoir de réussir pour Date en premier lieu et pour lui-même, c'était un défi comme un autre après tout...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord
Kaguya Daifuku
Kaguya Daifuku

Véloce à défaut de féroce ¤¤ Date Empty
Jeu 4 Avr 2019 - 21:50


Meikyû Arata était un jeune homme intéressant. En effet, ce dernier semblait érudit en bien des points, une autre caractéristique notable du clan des sceaux, pensa alors Date. Notre samouraï était de toute évidence prêt à recevoir le savoir qu'avait à inculquer son compère shinobi.

Même si le Meikyû s'était intéressé légèrement au Dojigiri, il n'hésita pas à démarrer ses enseignements. De toute évidence, il connaissait bien son sujet, l'érudition que possédait le jeune homme pouvait porter ses fruits. Alors que Date essayait de concentrer son chakra dans la pointe de ses pieds, il essayait de se souvenir de ses anciens cours passés à l'Académie de Jôheki no Kuni. Certes, adhérer à une surface comme un mur ou un arbre fut une chose futile à l'époque, aussi simple soit-elle, devenue presque naturelle à présent. Cependant la fine lame eut dû mal à malaxer son chakra de prime abord.

« Tss... Je me souviens de ce que m'a dit un jour un vieil ami...
- On ne peut rien enseigner à autrui, on ne peut l'aider qu'à le découvrir lui-même
».

À vrai dire, ce vieil ami était plus un mentor qu'autre chose, à l'instar de son presque-frère Hokkyokusei Yami. Ils en avaient traversé des choses, même si des tensions éclatèrent quelques fois, comme avec le père adoptif de celui-ci : Kewashiioke. Pour sûr, le samouraï espérait que le jeune Arata puisse discerner la lumière qui se trouvait en ces antiques paroles prononcées plus tôt.

Déjà, le samouraï pouvait espérer ressentir des pulsations dans ses jambes, mais pas assez importante pour se targuer d'avoir enfin réussi à maîtriser la technique. L'Hokkyokusei était un habitué de ce type d'exercice lié à la concentration, de même que ces nombreuses heures de méditation parlaient pour lui.

« J'aimerai beaucoup te voir réaliser la technique, s'il-te-plaît ? »

Ainsi, Date aspirait mieux à aborder cet apprentissage, s'il voyait son professeur du jour effectuer la technique.

Revenir en haut Aller en bas
Meikyū Arata
Meikyū Arata

Véloce à défaut de féroce ¤¤ Date Empty
Ven 5 Avr 2019 - 18:08
L'Hokkyokusei touchait du doigt un point important en faisant par à Arata d'un conseil donné par l'un des amis du sabreur. Effectivement, il était un piètre instructeur s'il commençait directement dans le vif du sujet comme il l'avait fait. Pourtant, il avait eu l'exemple récent d'Akane-sama qui lui avait apprit à maîtriser la technique de rupture des illusions. Elle aussi pratiquait cette forme d'apprentissage décrite dans la citation de Date.
Le genin se souvint que la métamorphe l'avait forcé par le biais de question à trouver lui-même les réponses et l'enseignement n'était que plus bénéfique. D'ailleurs, c'est souvent comme cela qu'avait fonctionné le petit érudit alors qu'il n'était encore qu'un aspirant ninja. C'est avec ses précepteurs qu'il avait apprit à apprendre par lui-même en quelques sortes, son comparse venait de le lui rappeler. A la bonne heure, l'avis de son élève n'allait que leur faire gagner du temps et à tous les deux...

Avant même que le binoclard ne trouve un bon mot pour pousser le membre de la famille Hokkyokusei à réfléchir par lui-même, celui-ci lui fit une demande. En effet, l'élève improvisé d'Arata lui demanda une démonstration technique avant d'aller plus loin. Un instant le Meikyū hésita et puis après tout, il se dit que si son élève se sentait mieux d'apprendre par l'observation qui était-il pour lui refuser.

Bon eh bien, soit si tu as besoin d'observation pour progresser je vais te montrer la technique, proposa le genin. Et pardonne-moi d'avoir voulu aller trop vite tout à l'heure je vais faire en sorte que tu apprennes par toi-même et simplement te guider pour que tu trouves le chemin qui mène à la maîtrise de cette technique, argua le sensei amateur.

Sans un mot, il envoya un kunaï vers le ciel dans un angle de quatre-vingt-dix degrés suivit tout de suite d'un shuriken destiné à changer la trajectoire du premier projectile. Alors que le kunaï revenait vers lui l'utilisateur de taïjutsu, impulsa du chakra dans ses jambes afin de parcourir une courte distance à grande vitesse. La manœuvre laissa le kunaï se ficher dans le sol du terrain d'entraînement numéro trois juste à l'endroit où se tenait Arata à l'instant.

Bon cela paraît facile étant donné que c'est moi qui ais lancé les projectiles et donc décidé de leur trajectoire, mais l'esprit de la technique est là, expliqua l'adolescent. Maintenant, dis-moi, que penses-tu de ce que tu as observé ? Dis-moi ce que tu as noté sur la technique, qu'ais-je fais ? Que n'ais-je pas fait, questionna à plusieurs reprises le membre du clan des sceaux ?

Avec cette démonstration et ces petites questions destinées à aiguiller son disciple, le professeur Meikyū espérait mettre sur la voie son apprenti. Arata attendait vraiment que sa nouvelle rencontre l'épate et le surprenne, il était bizarrement certains que malgré son piteux cours Date y arriverait avant la fin de la journée. Peut-être même que l'Hokkyokusei allait réussir à apprendre cette technique plus vite que lui-même il ne l'avait apprit.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5189-meikyu-arata-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-kiri https://www.ascentofshinobi.com/t5683-meikyu-arata-carnet-de-bord

Véloce à défaut de féroce ¤¤ Date

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FT] Valeur par défaut en écho
» [Kuchy] “ D’une ode jouée à la harpe, apparaît ta monture féroce. ” [solo]
» Date de validation des tech
» L'étole du crépuscule — ft. Date Junko
» Un Jônin de longue date... (/w Xuen)

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: