Soutenez le forum !
1234
Partagez

Noires ailes, Noires nouvelles III — [YAOGUAÏ TOWA]

Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Noires ailes, Noires nouvelles III — [YAOGUAÏ TOWA] Empty
Lun 1 Avr 2019 - 23:05
Le voyage avait été long. Avec mon bouclier-lige nous avions dû traverser une bonne partie du pays de la Terre. La partie la plus délicate était justement la première, la cité militaire était protégée par d’importantes chaînes et plateaux montagneux. Certes, elles n’étaient pas très longues, mais le caractère abrupt du relief naturel faisait que l’on mettait beaucoup de temps pour les traversées.

Une fois le côté montagnard passé, il n’y avait plus que la plaine, et le chemin était facile. Le temps perdu était rapidement rattrapé. Towa arrivait à suivre mon infernale cadence, cela se voyait qu’il avait gagné en puissance depuis notre dernier affrontement. J’en avais fait de même et cela était une bonne chose pour nous deux, car de possible danger pouvait nous guetter. Mais, surtout il fallait se montrer discret une fois que nous arriverions dans notre pays natal. Avant que je ne parte pour la cité militaire du pays de la Terre, j’avais pu entendre des bruits qui disaient que des étrangers appartenant à la bannière de la foudre avaient posé pied dans notre foyer. Je n’avais pas envie de les rencontrer même si j’arborais les étendards d’Iwagakure no Kuni.

Le voyage n’était pas morose. Je discutais sans mal avec mon bouclier-lige. D’ailleurs, j’allais pouvoir en profiter pour cuisiner l’Ancienne et lui demander pourquoi Towa avait rejoint la cité militaire du pays de la Terre, car je trouvais cette arrivée suspecte et le rouquin me cachait quelque chose même si j’avais abandonné les investigations concernant ses motivations d’avoir rejoint les rangs de la Terre. La végétation commençait à devenir plus dense et les premières forêts commençaient à s’apercevoir. Nous n’étions plus très loin et le soleil commençait doucement à décliner. Il devait nous rester environ deux heures avant que la nuit ne tombe complètement.

Je m’arrêtais, car nous venions de traverser la frontière qui séparait Tscuhi no Kuni à Hayashi no Kuni.

« Nous sommes de retour sur nos terres, Towa ! » Disais-je entre joie et amertume. « Je ne pensais pas revenir dans ces conditions. » Marquant un nouveau temps d’arrêt. « Je redoute des terribles nouvelles. » Terminais-je par dire, la boule au ventre.

La peur commençait à légèrement m’envahir, normalement je ne devais pas laisser ce sentiment me parcourir, mais le pressentiment qui m’envahissait était plus fort que tout. Cela devait être un honneur pour mes frères et sœurs tombés au combat, n’importe quel Yaoguaï cherchait cette mort, la tristesse ne devait pas se manifester chez les vivants, mais je faisais l’inverse de ce que l’on attendait de moi. Mon rapport avec la Mort avait toujours été différent de mes congénères, j’étais différente par rapport à eux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Yaoguaï Towa
Yaoguaï Towa

Noires ailes, Noires nouvelles III — [YAOGUAÏ TOWA] Empty
Mar 2 Avr 2019 - 17:52
Towa n'aimait pas les longs voyages, il n'y était pas habitué mais il devait avouer que le trajet aller avait été bien plus long que celui qu'ils effectuaient là. Sae avait dès le début émit une cadence rythmée et Towa ne pouvait que suivre la Princesse Yaoguaï. Ils étaient attendus et devaient faire au plus vite.

Bien que les circonstance n'y prêtaient pas, Towa constatait que Sae ne semblait pas vouloir montrer sa tristesse, elle était la Princesse du clan et elle se montrait forte. Comme toujours. Durant le trajet, malgré la cadence infernale, les deux pouvaient parler et le trajet paraissait moins long qu'il n'y paraissait. Le soleil s'abaissait de en plus en plus, les deux jeunes shinobis de la Terre arrivèrent enfin à la frontière entre les deux pays et Sae marqua l'arrêt.

Sae... Enfin, Princesse. Ils étaient désormais à Hayashi no Kuni et les convenances devaient êtres prises au sérieux. Nous serons arrivés pour bientôt, nous serons fixés. Towa aurait voulu la réconforter, mais il ne savait que dire... Les deux ne savaient strictement rien.

Après une très courte pause, les sauvageons reprirent leurs routes pour arriver enfin dans le village qui les avait vu grandir.

_________________
Noires ailes, Noires nouvelles III — [YAOGUAÏ TOWA] X74h
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5649-yaoguai-towa https://www.ascentofshinobi.com/u663

Noires ailes, Noires nouvelles III — [YAOGUAÏ TOWA]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: