Soutenez le forum !
1234
Partagez

Volonté et Transmission — [SOLO]

Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Volonté et Transmission — [SOLO] Empty
Mar 2 Avr 2019 - 2:02

意志・VOLONTÉ ET TRANSMISSION


À Yaogakure no Kuni

L’Ancienne arrivait d’un pas lent. Les mains jointes sur la table, je réfléchissais. Seule la vieille Yaoguaï pouvait pénétrer dans l’enceinte du bâtiment dans lequel je me trouvais. Les chaises étaient renversées, les trophées de chasse déchus de leur piédestal, des assiettes contenant des victuailles jonchaient le sol. Mes yeux étaient rouges et la rage m’avait envahi.

« Sae. Tu ne dois pas te … » L’Ancienne n’avait pas le temps de terminer sa phrase que je lui coupais la parole.
« Silence, vieille folle ! Tu as vu ma mort dans un de tes songes et pas celle d’un de nos frères et sœur ? À quoi sers-tu ? Dis-moi ! » Aboyais-je sur la femme qui s’approchait doucement, mais avec crainte.
« Tu es en train de tous mélanger, mon enfant. Les Dieux veillent sur toi et ils m’ont averti afin que tu ne connaissances pas le même sort que Senkû, Genkû, Honma et Fujimi. » Elle essayait de me convaincre tout en s’asseyant sur le banc qui accompagnait la table.
« Que fais-tu ? Je ne t’ai jamais autorisé à t’assoir à ma table. N’oublie pas que je suis la Princesse du clan. » Lui lançais-je froidement. La haine et la colère m’aveuglaient.
« Tu ne m’as jamais traité ainsi, Sae. Je t’ai élevé au décès de ta … » Une nouvelle fois, la vieille ne pouvait pas terminer sa phrase.
« Non, tu as obéit aux ordres de ton chef ! Si tu avais refusé, ta tête aurait roulé sur ce même sol il y a des années de cela. » Je posais lourdement les mains sur la table pour montrer mon autorité.
« Je vois. Très bien, pardonnez-moi Princesse. » Disait-elle en se relevant malgré son âge très avancé. Un siècle d’existence cela pesait sur le corps d’une femme.
« Pourquoi es-tu venue à ma rencontre sans en avoir été invitée ? » Lui lançais-je cette fois-ci sur un ton sec.
« Je voulais vous remettre deux lettres qui ont été envoyées par des compagnons de vos cousins et protecteurs. Vous devriez les lire. » Disait-elle en me tendant les deux parchemins.

J’attrapais ce que me tendait l’Ancienne sans pour autant la congédier. Je lisais la première, elle était courte et avait été écrite de la main d’un dénommé Tanuki-Tsuki. Elle parlait de deux personnes et faisait mention de la réussite d’un contrat avec une troisième personne. Il n’y avait aucun nom marqué dessus, uniquement des titres qui m’échappait totalement.

« Qui est-ce ? » Demandais-je à la vieille.
« Celle-ci a été écrite par un jeune homme avec un fort tempérament qui venait justement de la cité militaire du pays de la Roche. Il faisait partie de ceux qui ont suivi le Guerrier de 1000 ans. » Je commençais à entrapercevoir les traits de son visage.
« N’as-tu pas son nom ? » Les titres n’étaient pas suffisants.
« Malheureusement, non. La seule chose que je peux te dire à son sujet, était qu’il était un proche de Genkû. Les deux étaient liés d’amitié, cela se voyait. » Me disait-elle.
« Tu l’as donc vu au village, mais tu ne connais pas son identité ? » J’écarquillais les yeux devant cette ineptie.
« Chaque membre du groupe du Guerrier de 1000 ans se faisait appeler par leur titre dans nos terres. » Ceci expliquait cela.
« Très bien. » Concluais-je pour ce qui était du cas de la première lettre.

Je prenais donc entre les mains, la seconde lettre. Celle-ci comportait des noms, elle était adressée à Fujimi et écrite par une dénommée Chokuku Tomoe. Il y avait deux femmes qui étaient parties avec mon cousin, mais je ne savais pas qui était celle appartenant à l’un des clans majeurs de la cité militaire du pays de la Terre. Mais, avant de poursuivre je voulais que l’ancienne me la décrive.

« À quoi ressemble cette Tomoe ? Elle était proche de Fujimi donc tu devais pouvoir me la décrire facilement. Tu dois même connaître son titre » Demandais-je à l’Ancienne.
« Une grande brune, assez élancée. Une belle jeune femme. » Disait-elle.

Je reprenais ma lecture, car je voyais de qui elle parlait même si la précision de son visage m’était indisponible dans mes souvenirs. L’autre femme qui était partie d’iwa était rousse d’après ce que je me souvenais. Tanuki-Tsuki s’appelait donc Kô et cette Tomoe était Hannya-Tsuki. Je reposais la lettre et j’affichais une mine sinistre. Cette jeune femme était restée à Hi no Kuni et donc son retour à Hayashi ne se ferait pas pour tout de suite. À son retour dans les semaines à venir elle apprendrait la mort de celle qu’elle estimait.

« Convoque-moi Denkû et Fenkû dans les plus brefs délais. Quand tu auras fait cela, je veux que tu reviennes avec les effets personnels de Fujimi. » Lançais-je d’une voix autoritaire.
« Que prépares-tu Sae ? » Me demandait l’Ancienne.
« Tu verras cela avec les affaires de notre sœur. » Terminais-je par dire.

La vieille partait comme elle était arrivée, doucement. Je n’avais plus qu’à attendre que tout le monde vienne et revienne.

Trois silhouettes se présentaient à moi, les frères Yaoguaï et l’Ancienne qui avait dans ses bras les affaires de Waishi Fujimi. Elle avait pris soin de les empaqueter dans un sac avant de revenir dans ce même lieu.

« Princesse Sae, nous sommes à votre service. » Disait Denkû.
« Nos bras sont les vôtres. » Rajoutait Fenkû.
« Je vous remercie mes frères. Ancienne, pouvez-vous poser les effets personnels de notre valeureuse sœur Fujimi ? » Demandais-je à la vieille femme qui m’avait élevé.
« Bien évidemment. » Disait-elle tout en s’exécutant.
« Denkû, Fenkû vous êtes honorés d’une lourde tâche. Je vous demande de vous rendre sur le champ à Hi no Kuni avec les effets personnels de Fujimi que vous devez remettre à Chôkoku Tomoe qui peut se faire appeler Hannya-Tsuki, voici la localisation où elle se trouve. » Je tendais une lettre. « Vous lui apprendrez la nouvelle de vive voix que Senkû, Genkû, Honma et Fujimi festoient avec nos ancêtres. Mais, surtout vous lui donnerez les affaires de notre sœur et vous lui direz que moi Yaoguaï Sae lui transmet la volonté de Washi Fujimi afin que la force qui accompagnait notre sœur soit en elle et que son héritage perdure en elle. Avez-vous bien compris ? » Demandais-je.
« Notre Princesse, Yaoguaï Sae vous transmet la volonté de Washi Fujimi afin que sa force vous accompagne et que son héritage perdure en vous. » Disait Denkû.
« Nous lui transmettrons également vos salutations et hommages. » Surenchérissait Fenkû.
« Je n’ai rien à redire. Vous pouvez disposer. » Lançais-je.

Les deux hommes partaient avec les affaires de la Waishi et pouvait se mettre en route pour le pays du Feu.

« Ancienne, collecte les affaires de Genkû, tu te chargeras de les remettre à Tanuki-Tsuki à son retour, car ce dernier compte revenir prochainement à Hayashi. Sur ce, tu peux disposer. La nuit va être longue, ce soir nous diront adieux à ces glorieux combattants. » Terminais-je par dire.
« Oui. » Disait l’Ancienne de façon laconique.

Il était temps que je me prépare à la cérémonie de ce soir.

FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 https://www.ascentofshinobi.com/u878

Volonté et Transmission — [SOLO]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: