Soutenez le forum !
1234
Partagez

Les chefs sont morts, mais Tsukimono vivra feat Yaoguaï Sae

Asaara Kō
Asaara Kō

Les chefs sont morts, mais Tsukimono vivra feat Yaoguaï Sae Empty
Mar 2 Avr 2019 - 20:00




LES CHEFS SONT MORTS, MAIS TSUKIMONO VIVRA.
Hayashi no Kuni Pays du Bois

Cela fait une journée depuis mon retour à Yaogakure. Cela fait une journée que j'ai appris la mort de mes compères. Je suis en deuil, mais je ne pleurs pas. Je suis en deuil, mais je cache totalement à quel point je suis touché. Les Yaoguaï sont connu pour être un clan fort alors je me dois de faire honneur à Genkû en ne pleurant pas sa mort. Je me dois de montrer que je mérite totalement ma place parmi les siens. Sauf que rien ne m'empêche de penser, j'ai de sombres idées qui me viennent en tête. Il y a encore quelques jours, j'étais ce jeune homme prêt à évoluer, aujourd'hui j'y suis obligé par la force du destin. Plus aucun sourire ne s'affiche sur mon visage, je n'ai plus cet air d'ahuri qui pouvait expliquer mon surnom de Tanuki-tsuki. Mon visage est froid, vide de toutes émotions et mes pensées sont obscures. Il y a quelques semaines, nous formions Tsukimono, aujourd'hui je suis désormais le seul à représenter notre organisation. Pourtant... Je ne vais pas abandonner, je vais faire en sorte que nos objectifs de base reste réalisable. Si je dois me battre seul contre tous, je le ferais et je rendrais hommage à mes amis décédés. Tsukimono n'est pas mort et ne le sera pas tant que je serais encore là pour respirer et porter fièrement nos couleurs.

Cela commence par une personne que j'ai décidé de rencontrer aujourd'hui. J'ai appris que la Yaoguaï qui avait décidé de rester à Iwa no Kuni était encore là car elle était venue pour les funérailles. Je n'ai aucun doute sur le fait qu'elle peut être une potentielle alliée. Même si Senkû ne m'en a jamais parlé, je ne pouvais m'empêcher de penser qu'elle reste une Yaoguaï et que sa famille est ici, pas au Pays de la Roche. Peut-être que je me trompe, mais je me devais de la rencontrer pour en apprendre plus à son sujet. Je devais bien commencer quelque part pour faire perdurer Tsukimono et elle est ici, je ne peux pas louper cette opportunité. On me la décrite avant de même me pointer du doigt sa position dans le village.

Je la vois, au loin et je dois dire que je suis agréablement surpris. Je l'avais vite aperçu aux portes d'Iwa sans vraiment m'y intéresser alors je n'avais pas remarqué à quel point sa longue chevelure blonde pouvait être envoûtante. Je ne m'attarde pas sur ça très longtemps puis fini par arriver face à elle. En tant normal, je ne saurais pas quoi dire, mais comme je le disais juste avant, j'ai changé et je suis beaucoup plus froid.

« Yaoguaï Sae ? Je suis Asaara Kô. Je tiens d'abord à te remercier d'avoir fait savoir à l'Ancienne que les affaires de Genkû pouvaient me revenir. Maintenant... Je dois te parler, en privé. »

Cela ressemble presque à un ordre, mais on peut entendre dans mon ton que ce n'est pas du tout ça. C'est surtout une proposition qui manque de tact et de politesse, mais ça m'est égal. Qu'elle accepte qu'on se parle en privé ou qu'elle refuse, je ne regretterais aucunement ma manière de l'aborder. Je pense de toute manière qu'elle est loin d'être stupide et a compris à ma voix et mon visage que ce n'était pas du tout une obligation et que je ne cherchais pas à être insolent ou obligeant.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Les chefs sont morts, mais Tsukimono vivra feat Yaoguaï Sae Empty
Mer 3 Avr 2019 - 1:01
Je me baladais tranquillement dans le village. Je profitais encore des derniers moments qu’il me restait auprès des miens, car dans quelques heures je retournerai au pays de la Terre et plus précisément dans la cité militaire d’Iwagakure no Sato. J’étais bien, dans une sorte de quiétude. Mais, elle fut interrompue quand un individu s’était approché de ma personne, tout en s’adressant à moi de façon non-conventionnelle au titre que je portais dans l’enceinte de ce village. J’écoutais le jeune homme.

« Je vois. » Je marquais un temps d’arrêt. « Ne me remercie pas pour les affaires de Genkû, cela lui aurait fait certainement plaisir de savoir que tu continueras d’honorer sa mémoire. » Un deuxième arrêt. « Je veux bien te suivre. Néanmoins, tant que nous ne serons pas dans une zone en privé, tu dois t’adresser à moi en m’appelant Princesse Sae. Si un de mes frères t’entendait me parler de la sorte comme tu viens de le faire, il aurait le droit de te tuer. Tu étais peut-être ami avec Genkû, mais tu es un étranger pour eux. Quand, nous serons à l’abri des regards, tu pourras m’appeler par Sae simplement. » Terminais-je par dire.

Il était inutile que celui qui se voyait l’honneur de perpétuer la volonté du cadet de mon oncle meurt pour une broutille aussi insignifiante. Pour le moment, le jeune homme était toléré, jusqu’à quand ? L’Ancienne avait demandé à mon père de le laisser vivre parmi nous, le temps qu’il se décide à choisir sa propre voie. Dokaï Yaoguaï n’était pas pour, mais la parole de la vieille bougresse faisait qu’il acceptait sa proposition malgré tout. Alors, si un sauvageon attaquait le jeune Kô, car ce dernier n’avait pas respecté les usages qu’il me revenait, l’homme le plus fort d’Hayashi s’en réjouirait grassement.

J’invitais donc le jeune homme à me suivre. Je décidais de l’emmener dans le seul endroit où nul Yaoguaï n’avait le droit de pénétrer sans mon autorisation, à savoir ma maison. Une fois à l’intérieur, j’invitais le dénommé Tanuki-tsuki à s’assoir, il pouvait également prendre quelques victuailles posées sur la table si cela l’enchantait.

« Je t’écoute. Qu’as-tu à me dire qui demande à ce que nous soyons à l’abri des regards et des oreilles indiscrètes ? » Demandais-je au jeune en me servant un coupe d’alcool dans une corne prévue à cet effet.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Asaara Kō
Asaara Kō

Les chefs sont morts, mais Tsukimono vivra feat Yaoguaï Sae Empty
Mer 3 Avr 2019 - 16:57




LES CHEFS SONT MORTS, MAIS TSUKIMONO VIVRA.
Hayashi no Kuni Pays du Bois

Princesse Sae ? Je vois, je n'avais pas vraiment réfléchi à ça en m'adressant à elle et il est vrai que ce qu'elle dit est pertinant. Ici je suis personne, un pet de travers et je peux finir par pourrir dans un coin sans que personne ne s'occupe de mon cadavre. Cela va sans dire que je devrais faire attention à l'avenir, mais ce qui est fait est fait. Cela dit, je suis agréablement surpris de voir qu'elle ne l'a pas mal pris personnellement, elle n'a fait que me prévenir du danger que je pourrais encourir en agissant de la sorte. Après tout, est-ce vraiment étonant ? Elle vit à Iwa maintenant et devient sans doute moins sauvage. Si je ne me trompe pas, elle a même passé plus de temps que moi dans le village caché de la Roche, même moi je dois être plus sauvage qu'elle. Je ne la comprenais pas sur ce choix de vie, mais ce n'est pas à moi de la juger, je ne le connais même pas.

Je la suis sans rien dire, en silence jusqu'à chez elle. J'avais décidé de ne rien dire car je ne suis pas en état psychologique de m'excuser ou de dire que c'était ridicule. Je dois juste accepter qu'ici elle est une princesse et moi je suis un inconnu. L'ironie dans tout ça, c'est qu'elle vit ailleurs et moi ici.

Je ne prends même pas la peine de m’asseoir, je décline très gentiment son invitation de la tête avant de l'écouter parler en premier. Bien évidemment, elle se demande juste pourquoi je voulais lui parler en privé. C'est là que je dois réfléchir à comment m'y prendre. En fait, Tsukimono était un projet encore assez secret sur beaucoup de chose et je ne sais absolument pas ce qui a été dit à la Yaoguaï et ce qui a été caché. Je devrais m'en foutre puisqu'ils sont tous morts et Tomoe est partie, mais je préfère quand même prendre des pincettes.

« Je voulais savoir... Que sais-tu de Tsukimono ? »

C'est clair, simple et précis. Je pense que je ne pouvais pas trouver meilleure façon d'engager la conversation sur ce sujet. Par rapport à ce qu'elle me répondrait, je saurais quoi dire par la suite. J'espère sincèrement qu'elle est au moins au courant du minimum, je me sentirais un peu moins seul dans cette merde.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Les chefs sont morts, mais Tsukimono vivra feat Yaoguaï Sae Empty
Mer 3 Avr 2019 - 21:31
L’individu refusait mon hospitalité en restant debout. Qu’il en soit ainsi. Le breuvage servit dans ma corne, je portais cette dernière à ma bouche et le précieux liquide amer ruisselait dans ma cavité buccale.

Le jeune homme n’y allait pas par quatre chemins en s’adressant à moi. Tsukimono. Je n’avais vu ce mot qu’une seule fois et c’était dans la lettre écrite par Tanuki-Tsuki. Soit la sienne. L’Ancienne m’avait informé que le groupe qui s’était articulé autour de l’ainé de mon oncle portait un nom étrange, mais ses oreilles n’avaient jamais réussi à entendre le nom du groupe, malgré sa fâcheuse manie de tout entendre et savoir. Néanmoins, elle n’avait aucune information les concernant, car ces derniers étaient des plus secrets et ses yeux n’avaient rien vu.

« Je n’ai jamais entendu parler de ton Tsukimono. Je n’ai vu apparaître ce mot qu’à une seule reprise, dans ta lettre. Tanuki-Tsuki. » Lançais-je au jeune homme pour lui montrer que je connaissais son titre.

Je posais mes chausses taillées dans de la peau d’ours sur la table et j’observais attentivement le blondinet. J’affichais un petit sourire narquois sur mon visage, car je disposais d’une information des plus étranges qu'il ne devait pas avoir en sa possession. En effet, dans les affaires personnelles du Guerrier de 1000 ans, j’avais découvert un étrange parchemin. La vieille centenaire m’avait dit que le groupe qui était venu à Yaogakure était articulé autour de la personne de Senkû, or la lettre laissant entendre qu’il y avait une ombre qui planait au-dessus de celle de mon cousin.

Je l’avais trouvé étrange, car je pensais que Senkû de la Faune était le genre d’homme qui ne voulait pas être à la botte d’un leader. À croire que son bannissement de la cité militaire du pays de la Terre l’avait forcé à créer une nouvelle chaîne autour de son cou et de donner sa loyauté et sa vie à une étrangère.

« Il est temps pour moi, de prendre à nouveau le commandement de cette organisation. Cette phrase a été signée de la main de l’Hydre. Je dois avouer que le titre est risible, qui voudrait être une créature à plusieurs têtes ? Bref, tu trouveras une lettre dans le meuble qui se trouve à ta droite. Elle a été envoyée à Senkû par cette fameuse Hydre. Tu peux la prendre si cela te chante. As-tu autre chose à me demander ? Je dois retourner à Iwa, mon laisser-passer n’est pas éternel. » Terminais-je par dire d’un ton froid.

L’Ancienne m’avait dit que la Mort était sûre moi, je n’avais donc pas de temps à perdre, car mon temps était compté et mon objectif vaste.
ACTION(S):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 https://www.ascentofshinobi.com/u878
Asaara Kō
Asaara Kō

Les chefs sont morts, mais Tsukimono vivra feat Yaoguaï Sae Empty
Jeu 4 Avr 2019 - 17:13




LES CHEFS SONT MORTS, MAIS TSUKIMONO VIVRA.
Hayashi no Kuni Pays du Bois

La Yaoguaï n'avait donc jamais été mit au courant par son aîné par rapport à Tsukimono. Cela ne m'étonne pas vraiment, mais je voulais prendre la température. Aujourd'hui je sais maintenant qu'elle n'était pas une alliée potentielle et je dois dire que cela me paraît bizarre. Peut-être que dans les plans de Senkû il n'y avait aucun projet pour Sae, mais comment avait-il pu accepter que la Princesse de Yaogakure décide de vivre sa vie à Iwa no Kuni ? Je ne comprends pas vraiment, mais soit, si cela avait été son choix, alors je l'accepterais et ne dirais rien de plus par rapport à l'organisation. Après tout, je préfère ne rien dire, elle pourrait très bien dévoiler certaines choses dans son village. Je ne pense pas qu'elle soit devenue un shinobi, un mouton du système, mais sait-on jamais.

Tanuki-tsuki... Ce titre est mon passé, Senkû l'avait trouvé et aujourd'hui je suis un homme nouveau. Voilà ce que j'aurais dit en temps normal, mais je préfère garder le silence, la laissant continuer la conversation. Elle reprend la parole pour me parler d'une lettre que le Yaoguaï avait reçu. La lettre dévoilait une chose vraiment très surprenante, même très difficile à croire, mais si elle avait été fausse, Senkû s'en serait surement débarrassé, pourtant il l'a gardé. Je me dirige en silence vers le tiroir pour voir ça de mes propres yeux.

« Encore une fois, je te remercie, je me souviendrais des services que tu m'as rendu. »

Je range la lettre dans mes affaires avant de me diriger vers la sortie.

« Sache que si un jour tu en as marre de vivre parmi les moutons d'Iwa no Kuni, n'hésite pas à me contacter, je me ferais un plaisir de t'aider. Bon voyage. »

Je finis par sortir de la maison de la princesse avant de me diriger vers la mienne. Tout cela est perturbant, je suis un peu perdu, mais pour le moment je dois juste attendre la venue de cette fameuse Hydre.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4840-asaana-ko-un-enfant-du-desert-termine#37639
Yaoguaï Sae
Yaoguaï Sae

Les chefs sont morts, mais Tsukimono vivra feat Yaoguaï Sae Empty
Sam 6 Avr 2019 - 21:18
L’ancien shinobi de la roche se dirigeait vers le meuble que je lui avais indiqué et ouvrait ensuite le tiroir pour y extraire la lettre que je lui proposais de prendre. Peut-être que lui arriverait à la comprendre ou bien pas du tout ? Peut-être que Senkû avait des secrets qu’il n’avait pas révélé à ses comparses d’aventures ? Peut-être que cette Hydre n’était qu’une mauvaise blague ? Beaucoup de possibilités, mais pour ce qui était mon cas je n’aurais certainement jamais cette dernière à ma disposition. Ce n’était pas bien grave puisque je menais ma vie comme j’avais envie de le faire.

Kô me prouvait sa gratitude en me remerciant une nouvelle fois. Ce que j’avais fait n’était pas grand-chose. S’il était heureux d’avoir reçu les affaires de feu Genkü tant mieux et si cette lettre pouvait lui donner un nouveau but dans son existence, alors j’avais bien fait de lui en parler et surtout d’avoir conservé le précieux parchemin. Avant de partir, le jeune homme m’annonçait que si je désirais quitter la cité militaire du pays de la Terre, ce dernier pouvait m’aider par la suite. J’affichais un petit sourire avant de prendre la parole et avant qu’il s’en aille vivre ses nouvelles et folles péripéties.

« J’en prends bonne note. Ta proposition restera dans un coin de ma tête, même si pour le moment je ne vois pas l’intérêt de quitter la cité militaire du pays de la Terre. Yaogakure n’a aucun attrait à m’offrir, peut-être que dans le futur cela sera tout autre, mais j’en doute fortement. Je te souhaite un bon voyage, Tanuki-tsuki. Nos routes se recroiseront peut-être si les Dieux le veuillent. » Terminais-je par dire.

Le jeune homme quittait suite à mes paroles ma maison, me retrouvant seule dans l’immensité de cette dernière. Les différents trophées de chasse me regardaient, certains étaient abimés à cause de ma fureur d’il y a sept jours. Je profitais des derniers instants qu’il me restait, car après je serais en partance pour Iwagakure no Satô. Au fond de moi, je savais quand je reviendrais sur mes terres, soit pour revendiquer le trône de mon père ou bien pour être brûlée sur un bûcher funéraire où mes frères et sœurs festoieraient pour me rendre hommage. Ainsi était la vie que m’offrait les Dieux, cette perspective n’était pas si mauvaise en fin de compte.

Mes affaires étaient prêtes, il ne me restait plus qu’à trouver Towa.

FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4957-yaoguai-sae-en-cours https://www.ascentofshinobi.com/t4860-equipe-7-iwa https://www.ascentofshinobi.com/t5120-yaoguai-sae-carnet#40210 https://www.ascentofshinobi.com/u878

Les chefs sont morts, mais Tsukimono vivra feat Yaoguaï Sae

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: