Soutenez le forum !
1234
Partagez

SHINME ๑ Riaju Haiko

Shinkirō no Xūen
Shinkirō no Xūen

SHINME ๑ Riaju Haiko Empty
Mar 9 Avr 2019 - 21:30




« SHINME »
新芽
bourgeon ft. @Riaju Haiko



Nouvelle journée et même rituel. Aux aurores, avant que les langues brûlantes qui avaient teintés sa peau ne transpercent les nuages, ses yeux mordorés fixaient le plafond de pierre et de bois ; et même sans avoir la technologie nécessaire dûe à l’époque où vivotait le Yûkan, il sut qu’elle heure il était. Le Jônin se leva sans batailler contre un corps endolori, ce dernier étant exempt de toute blessure récente. Il se rasa, enfila sa tenue typique et ses bottes couvertes de tissu, l’ensemble noir et or de son ancienne Meute ne le quittant pratiquement jamais. De là, il prit la route de la caserne pour venir aux nouvelles et voir sa possible affectation quotidienne. Sa journée semblait bien trop calme mais il fit avec ; le Mizukage devait savoir à quoi l’assigner si le besoin se présenter. Il fit donc avec et s’en alla vers le centre de la ville pour accomplir sa besogne. Visiblement on lui avait assigné une équipe, mais il ne s’encombra pas des dossiers qu’il aurait tout le temps de lire le jour même.

Au détour des nombreuses veines remplies d’habitants s’affairant à la reconstruction autant qu’à la recherche d’effets personnelles et autres activités, il sembla à Xûen reconnaître un visage, et la chose alla vraisemblablement dans les deux sens.

Le Mirage s’approcha donc de la personne qui semblait bien plus juvénile que lui sans prononcer un mot, comme pour s’assurer des circonstances dans lesquelles il avait vu ce minois. Elle ne devait pas être gradée si c'était bien une kunoïchi, car il ne connaissait pas son nom ni ses faits d'arme. Peu curieux mais tout de même animé par l'intérêt de la future rencontre, ses yeux se plantèrent dans les siens.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen
Riaju Haiko
Riaju Haiko

SHINME ๑ Riaju Haiko Empty
Mar 9 Avr 2019 - 22:49
SHINME

Elle restait là couchée sous le mince tissu qui lui servait de couverture, à observer les imperfections dans le bois du plafond. Cette nuit n'avait pas été très reposante, remplie de cauchemars et de réveils en en sursaut. Depuis combien de temps n'avait-elle pas réussi à dormir paisiblement ? Cela datait au moins d'avant son arrivée à Kiri. Sa main arriva jusqu'à ses yeux humides qu'elle essuya d'un simple revers, puis se redressa. Encore une journée en vie, ce n'était déjà pas si mal. Ces derniers temps avaient été plutôt mouvementés à Kiri. Elle qui était venu en espérant y trouver un peu de tranquillité et de sécurité, le village était plutôt décevant dans son ensemble. Mais c'était encore bien pire au delà de ses murs, les bandits, la maladie, toutes ces choses qui font de la vie des mizujines un enfer. Ce pays lui avait déjà tout prit, que pouvait-elle perdre de plus hormis la vie elle-même ?

Elle se leva, et alla observer à la petite fenêtre de sa chambre. De là, elle pouvait voir le soleil se lever lentement. Plus bas, plusieurs habitants de Kiri arpentaient déjà les rues. Nombres d'entre eux étaient comme elle. Mais Haiko, de son côté, avait au moins la chance d'avoir un endroit où vivre, hérité de la personne qui l'avait prise sous son aile à son arrivée au village. Mais si elle aspirait à cette sécurité tant désirée, il allait falloir un peu plus qu'un taudis en bois. Son entrainement en tant que ninja allait dans ce sens, et même si cela avait été long, elle était devenu une genin du village. C'était très récent, à vrai dire elle n'avait même pas encore rencontré les autres membres de son équipes, elle ignorais jusqu'à leurs noms. Mais c'était un point de départ important de sa vie, un point de départ pour sa survie.

Après s'être sommairement préparé, sortit dans les rues. La future ninja n'avait pas encore d'affectation officielle, mais elle n'aimait pas rester en place à ne rien faire surtout aux vues des tensions actuelles. Elle avait quitté son petit travail qu'elle avait appris qu'elle allait devenir ninja, surement un peu à la va vite, et n'avait rien de vraiment concret pour occuper ses journées. Elle parcourait simplement les rues, et si une personne semblait avoir besoin d'un peu d'aide elle la lui fournissait parfois moyennant une petite somme de ryos. Et il y avait à faire vu les dégâts des récents événements survenus dans le village. Beaucoup de chantiers de reconstruction, quelques contrats pour retrouver une personne disparue, il y avait de quoi faire. Vu son expérience, Haiko penchait plutôt pour la première catégorie, elle se rendit auprès d'un artisan bâtisseur qu'elle connaissait bien pour voir s'il n'avait pas besoin d'elle. Ce fut le cas, et pendant quelques heures reprit son rôle de charpentière dans une maison voisine.

Alors que le chantier avançait lentement, Haiko ne vit pas le temps passer. Ce genre de vie n'était pas si loin, tout au plus quelques semaines. Affairée à son travail, elle ne remarqua pas de suite l'approche d'un homme à ses côtés. Quand elle releva les yeux, ce fut pour remarquer que ce dernier la fixait avec insistance. Ce visage ne lui était nullement inconnu Même si elle ne s'en souvenait pas exactement, il lui semblait qu'ils s'étaient rencontré au court de la guerre civile qui avait frappé il y a peu. Il lui avait semblé qu'il était quelqu'un d'assez important pour le village. Elle commença par le saluer respectueusement.

"Bonjour, ravie de vous revoir. Je ne sais pas si vous vous rappelez de moi, mais on s'est rencontré lors de cette période de chaos...enfin...vous avez l'air de bien vous porter."

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6161-riaju-haiko-termine
Shinkirō no Xūen
Shinkirō no Xūen

SHINME ๑ Riaju Haiko Empty
Mer 10 Avr 2019 - 0:52




« SHINME »
新芽
bourgeon ft. @Riaju Haiko



La demoiselle affairée au travail de l’ébène ne sembla pas trop décontenancée à la vue du Jônin au teint hâlé. Comme tout dialogue devait commencer à ses yeux, elle commença par la politesse d’usage à laquelle il se plia en inclinant à peine la tête. Dans la culture Tetsujin, qu’il avait étudié parmi tant d’autres, plus l’inclinaison était importante et plus on soumettait sa vie à celui visé. Et il ne comptait se soumettre à nul autre que les Divinités Créatrices elles-même.

« Ravissement partagé. » Bien que son ton donnait dans le froid de l’hiver, on pouvait lire sur son visage aux quelques plis autour de ses yeux et le début de sourire une certaine sincérité. Être familier n’était pas quelque chose de courant pour le Jônin. « Il me semble bien que si. Tu t’occupais d’une femme blessée par un bandit quand je suis arrivé. Quelque chose comme ça ? » Ô il se souvenait très bien des événements mais en faire une liste exhaustive n’avait pas vraiment de valeur, ici. Ceci suffirait. « J’ai vu et vécu des jours meilleurs ; mais au moins sommes-nous là pour en discuter. »

Il se devait de tenir ses fonctions de shinobi supérieur et s’il ne se trompait pas, elle était elle aussi dans l’armée malgré son jeune âge ; qui n’était pas un critère dans le Yûkan. La valeur n’attendait point le nombre d’année.

« Et toi ? Comment vis-tu tout cela ? Si je ne m’abuse, tu es une kunoïchi relativement nouvelle. Tu n’as pas dû connaître ce genre de conflits ouverts, même en étant Mizujine. » Connaître les bandits était une chose. Vivre l'autarcie d’un tel conflit intra-muros, au sein d’un village réputé sûr était autre.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen
Riaju Haiko
Riaju Haiko

SHINME ๑ Riaju Haiko Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 16:12
SHINME

Il s'en souvenait donc bel et bien. Durant cette nuit, une troupe de bandits avaient tenté de profiter du chaos ambiant de la guerre civile pour piller les maisons des pauvres habitants kirijin qui n'avaient pas forcément de moyens de se défendre. La plupart de leurs troupes étant déjà très occupées, les autorités avaient eu énormément de mal à contenir tous les débordement ici et là. Quand un petit groupe particulièrement violent avait décidé de s'en prendre au quartier où vivait Haiko, elle n'avait put faire autrement que d'agir.

Même si elle risquait gros en le faisant, elle n'aurait pas supporté de rester inactive face à ce genre de situation. Ils lui rappelaient beaucoup l'impuissance qu'elle avait put ressentir lors de l'attaque de son village quand elle était plus jeune. Revivre une telle chose n'était pas envisageable. La jeune femme était partie au secours d'une voisine en prise avec les bandits quand l'homme se tenant maintenant en face d'elle était arrivé. Il avait rapidement mit aux agissements des bandits. Heureusement qu'il était arrivé à temps, car dans le cas contraire Haiko n'en serait surement pas sortie indemne.

"Oui, nous sommes en vie et c'est bien là la seule chose importante au final. Le reste est juste là pour embellir ou la faciliter notre existence."

Haiko jeta un œil derrière elle pour observer un instant le chantier sur lequel elle travaillait. Cette maison appartenait à un couple tué pendant les derniers jours de la guerre. Ils n'avaient malheureusement pas pu être sauvés à temps. Elle avait déjà connu ce genre de conflit, le problème n'était pas vraiment là. Mais prendre conscience de la fragilité de ce village où elle se pensait en sécurité avait été un sacré choc.

"Même si je suis une kunoïchi récente, je vis dans ce village depuis ces tous débuts, et ses conflits internes ne m'étaient pas inconnus. Tout en parlant, elle reprit son travail du bois. Mais c'est la première fois que l'un d'entre eux me touche d'aussi près depuis que j’habite ici. Ça me fait me demander si il existe encore un endroit sûr quelque part..."

Elle continuait de s'occuper de cette planche encore et encore, répétant toujours ce même geste de bas en haut. Puis à un moment, le bois céda et se cassa en deux morceaux. Dans sa concentration, elle mit quelques secondes avant de s'en rendre seulement compte. La jeune femme poussa un long soupir et posa ses outils sur le côté.

"Je pense que je vais avoir besoin d'une petite pause"

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6161-riaju-haiko-termine
Shinkirō no Xūen
Shinkirō no Xūen

SHINME ๑ Riaju Haiko Empty
Lun 15 Avr 2019 - 17:13




« SHINME »
新芽
bourgeon ft. @Riaju Haiko



Elle semblait capable d’un raisonnement plutôt logique malgré son jeune âge relatif, signe de la maturité de ceux qui avaient connus les déboires de pays comme les leurs. Bien que d’origine différente, ses voyages et son propre désert l’avait formé à la folle nature humaine ; rien de ce qui s’était passé au cours des derniers jours ne l’étonnait réellement.

Le travail abattu pour redorer la bâtisse et en combler les parties détruites avaient bien avancées, sûrement grâce à la demoiselle. De ses petites mains, elle participait comme tout un chacun. Les yeux sur son outil qui fendillait le bois sous les à-coups répétés, il l’écouta malgré le tumulte provoqué et la plèbe vrombissante autour. Ô il entendait bien les villageois se plaindre, s’invectiver et discuter de choses et d’autres mais son ouïe préférait mettre de côté les fioritures pour se concentrer sur sa partenaire de discussion.

« Ce serait utopique de penser qu’il existe un tel endroit en ce monde. Peut-être en choisissant l'exil loin de l’Homme. » Il y avait du vrai et du faux dans sa phrase, il le savait bien. Le Mirage avait bien vu que la folie de l’humain pouvait frapper les confins les plus éloignés du Yûkan. « C’est à toi de créer ton havre de paix et de le défendre. » Elle pouvait choisir petit, en fonction de ses capacités. Ainsi, plus elle deviendrait puissante et plus celui-ci grandirait et serait capable d’abriter de gens. C’était l’idée qui avait fondée Kirigakure no Satô ; mais les gens abrités avaient été mal choisis et cela avait entraîné cette gangrène, finissant en ce feu d’artifice pitoyable.

La botte de Xûen vint se caler sous le bout de bois tombé au sol, qu’il envoya à côté de l’autre d’un simple coup à la force bien mesurée.

« J’imagine. Tu as déjà reçu ton bandeau et les usages habituels ; une équipe, un senseï, une première mission ? C’est un bon exutoire. »




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen
Riaju Haiko
Riaju Haiko

SHINME ๑ Riaju Haiko Empty
Lun 15 Avr 2019 - 21:33
SHINME

L'homme avait surement raison, l'ndroit sûr que recherchait Haiko n'était sans doute qu'un doux rêve. Une chimère qui jamais ne verra le jour, du moins pas sous la forme dont elle l'espérait. Si la jeune femme souhaitait trouver son petit paradis, elle devrait probablement batailler pour l'obtenir et encore bien plus pour le protéger ensuite. Probablement que cet endroit sera minuscule, car elle n'a jamais eu besoin de beaucoup de choses. Un lieu difficile d'accès dans une région froide, où elle pourrait se réchauffer devant un petit feu de bois, reprendre des forces dans un lit douillet, ne plus se réveiller en sursaut au moindre bruit dehors, être enfin apaisée. C'est ce genre d'endroit qu'elle aurait voulut trouver à Kirigakure, mais c'était encore bien loin de son lieu idyllique.

"Vous avez surement raison, mais l'idée de tout recommencer ailleurs si Kiri finissait par s'effondrer ne m'enchante pas vraiment." Un long soupir s'échappa d'entre ses lèvres à cette simple pensée, même infime.

Elle reposa ses outils sur son établi, incapable de continuer d'avantage à cet instant, le moral n'y était plus. Son regard se retourna vers la maison qu'elle et d'autres travailleurs retapaient, c'était l'une des nombreuses bâtisses incendiées dans les conflits récents. Désormais qu'elle avait vu ce village qu'elle affectionnait en partie bruler, pourrait-elle seulement un jour s'y sentir en sécurité ? Ou ne serait-ce jamais plus possible ?

Haiko commença à marcher, invitant son supérieur à se ranger à ses côté, elle avait besoin de se changer les idées ou au moins de parler un petit peu. Ils ne se connaissaient pas tant que ça mais en étant tous deux habitants du village caché de la Brume, ils partageaient nombre de choses. Il avait probablement vécu pas mal d'événements marquants dans sa vie, tout comme elle. Des batailles, des blessures, des traumatismes, tout cela était presque naturel dans la vie de ninja. Il fallait faire avec et continuer à avancer malgré tout.

"J'ai bien mon bandeau, mais c'est encore tout récent. Elle désigna du bout du doigt ce fameux bandeau attaché au niveau de son cou. Mais pour le moment je n'ai pas encore reçu d'affectation, c'est pour ça que je fais des petits boulots par-ci par là pour le moment."

Elle avait hâte que cette attente prenne fin, rien n'était plus vexant que de se sentir inutile. Être sans véritable activité n'était pas très gratifiant. Une fois devenue une véritable ninja, elle pourrait enfin faire quelque chose de véritablement important pour le village. Elle pourrait travailler à rendre Kirigakure un meilleur endroit. Petit à petit, morceau par morceau, un jour ce village serait un endroit sûr pour quiconque voudrait s'y réfugier.

"Vous devez voir pas mal de choses de votre côté aussi. Pensez vous que nous pourrons faire de notre village un lieu idyllique un jour ?"

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6161-riaju-haiko-termine
Shinkirō no Xūen
Shinkirō no Xūen

SHINME ๑ Riaju Haiko Empty
Mar 16 Avr 2019 - 16:09




« SHINME »
新芽
bourgeon ft. @Riaju Haiko



« Alors aide Kiri à devenir ce Havre. » Certes, c’était un rêve bien trop grand pour un shinobi tel un bourgeon qui venait à peine d’éclore dans les cendres de la guerre. Mais un rêve n’était pas forcément fait pour être atteint et le chemin vers celui-ci la comblerait peut-être suffisamment ?

Ses pas suivirent logiquement les plus petits de la Kunoïchi, ne prononçant mot en s’imprégnant de son chez-lui. La désolation des conflits n’avaient pas ôté son charme certain à la cité qui se relevait sans cesse. Ce n’était ni le premier dissentiment ni le dernier à les affecter. C’était à cela qu’on différenciait les faibles du fort. Sa capacité à apprendre de la chute et de se relever plus dur à faire s'effondrer encore. Mais à trop s’écrouler, qui sait s’il serait encore possible de réitérer l’exploit… Xûen s’était donc convaincu de rester dans les parages le temps de rendre à la Mère Patrie ses armes et plus encore.

« C’est étonnant mais compréhensible. Ca ne saurait tarder, la bureaucratie reprend du poil de la bête. » Les gradés et le Mizukage avaient d’autres problèmes qu’assigner les nouveaux à des formateurs, mais c’était ces mêmes Genins qui assureraient leur futur, il ne fallait pas l’oubier -ce qui n’était pas le cas du Mirage.

L’interrogation suivant le prit un peu de cours, lui qui n’avait pas vraiment l’habitude d’exposer sa psyché aux inconnus. Mais elle était dans une certaine détresse émotionnelle et il pouvait sûrement l’aider. Mis à part Reikan, le Kazejin ne s’était pas beaucoup dévoilé ici-bas.

« Effectivement, en tant que membre du Kenpei j’ai beaucoup à faire dans un tel climat. » Chasser les rebuts aux ordres de Kewashiioke qui se terraient dans les parages, empêcher les villageois de s’écharper pour une pomme de terre…

« Sans arriver à une utopie, je pense qu’avec le temps et les efforts de chacun, nous serons aptes à dompter les dangers qui nous attendent. » Il n’affirma pas clairement mais son air serein et rassurant le fit pour lui, tandis qu’ils approchaient du coeur de la ville.

« Quelles sont tes capacités, jeune demoiselle ? Je m’oublie ; je me prénomme Xûen. »





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen
Riaju Haiko
Riaju Haiko

SHINME ๑ Riaju Haiko Empty
Mar 23 Avr 2019 - 18:46
SHINME

Les paroles de l'homme la rassurèrent un petit peu, ce n'était rien de plus que de simples mots mais elle avait besoin de les entendre parfois. Haiko était encore bien jeune, et sur certains points elle ressemblait encore à une enfant. En proie à ses doutes internes, elle avait besoin d'être rassurée par des personnes plus adultes. Il ne parlait pas beaucoup, mais c'était largement suffisant pour l'apaiser. Et l'expression sur son visage ne fit que la conforter dans ce sentiment. C'était léger, presque imperceptible, mais cet air montrait qu'il pensait réellement tout ce qu'il était en train de dire, ce n'était pas des paroles en l'air. Elle aussi gardait le silence, mais s'il y faisait attention, le gradé pouvait voir un petit sourire et des traits plus apaisés se dessiner sur son visage.

"Vous avez raison, en s'entraidant les uns les autres et avec un peu d'efforts, nous serons capables de surmonter la plupart des épreuves."

Alors qu'ils parlaient, les deux kirijins arrivèrent jusqu'au centre du village. Sans s'en rendre compte, ils avaient parcourue une bonne distance. Le plus âgé, qui se présenta sous le nom de Xûen, s'arrêta. Il semblait vouloir en découvrir plus sur Haiko, et plus spécifiquement sur ses capacités. Il n'y avait pas vraiment de mal à cela, étant tous les deux ninjas, ils pouvaient à tout moment se retrouver à devoir agir en équipe, et mieux vaut connaître les capacités de ses alliés dans ces cas là. Il était probablement bien plus expérimenté qu'elle, mais elle ne comptait pas non-plus se laisser démotiver par cela et était prête à lui montrer qu'elle n'était pas inutile.

"Je m'appelle Haiko, Riaju Haiko. Ça ne doit pas vous dire grand chose, je suis la seule de mon clan à résider à Kiri." La raison était bien simple, mais elle préférait ne pas trop en parler pour le moment. Après tout ils ne se connaissaient pas tant que ça.

La jeune femme observa autour d'elle. Pour lui montrer ce dont elle était capable, elle avait avant tout besoin d'un petit quelque chose. Son regard se posa sur les restes d'une maison toute proche, réduite en cendres dans l'un des nombreux incendies qui avaient frappé dernièrement. Elle invita Xûen à la suivre jusqu'aux restes brûlés et sourit, heureuse de pouvoir lui montrer. Elle ferma les yeux pour mieux se concentrer, sa main se positionna au niveau de son bas-ventre, paume en direction du ciel. Puis, d'un simple geste vers le haut, Haiko souleva une quantité de cendre du sol et la positionna en l'air. Elle rouvrit les yeux, toujours souriante.

"Voici mon Haiton, qui me permet de contrôler la cendre."

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6161-riaju-haiko-termine
Shinkirō no Xūen
Shinkirō no Xūen

SHINME ๑ Riaju Haiko Empty
Mar 23 Avr 2019 - 23:50




« SHINME »
新芽
bourgeon ft. @Riaju Haiko



Sa prose sembla avoir un effet bénéfique sur la demoiselle, ce qui n’eut pour effet que de le conforter dans son idée de base ; il ne faisait pas cela pour rien et en un sens, le poussa à ne pas l’abandonner là d’un de ses déplacements rapides comme il aimait à le faire.

À ses dires, il acquiesça simplement n’ayant pas plus à rajouter, freinant un peu plus son pas pour le calquer sur celui de la novice et avoir ainsi tout le temps de l’écouter et de lui répondre. Elle se présenta peu après et en l’écoutant, aux kanjis de son patronyme, il eut une idée d’à qui il avait à faire.

Lui aussi n’avait personne de son clan dans les parages et il put s’imaginer, bien que plus vieux, ce qu’était le quotidien de celle qui avait fait -sûrement pour des raisons diverses- de Kirigakure no Satô sa patrie.

Les présentations faites, elle démontra ensuite par les actes son don héréditaire qui était les cendres, les manipulant à sa guise. Maîtrisé, ce don pouvait être dévastateur.

« Voilà un don intéressant. Le maitrises-tu assez pour t’en servir comme arme ? Il te faudra être capable de blesser et plus encore, si tu veux mener à bien tes ambitions d’havre de paix. »

La dure réalité. Qui voulait la paix devait s’armer et combattre pour l’obtenir, paradoxalement.

« Je n’ai malheureusement rien de tel à te montrer. Je ne suis pas dôté d’un Kekkei Genkai. » Il ne s’apitoyait pas sur son sort, ses compétences rivalisant avec lesdits manieurs et possesseurs de tels pouvoirs. Mais il ne pouvait guère lui montrer la puissance de son école sans blesser ou avoir un réel adversaire et il se contenta donc de continuer dans le centre du village. Il avait fait ce qu’il pouvait pour elle ; à voir si elle avait des requêtes ou des besoins. Sinon, il disparaîtrait comme il le faisait souvent, la laissant seule voguer vers le futur ; incertain pour tous.






Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen
Riaju Haiko
Riaju Haiko

SHINME ๑ Riaju Haiko Empty
Sam 4 Mai 2019 - 22:15
SHINME

Haiko recouvrit sa main et son avant bras de cendres, elles étaient froides contrairement à ce jour là. La jeune femme aimait cette sensation, c'était agréable selon elle. Ainsi recouverte, elle se sentait à l'abri du monde extérieur, cachée du regard des gens qui pourraient lui vouloir du mal. C'était un cocon chaud, intime, et discret. Tout ce dont elle avait besoin en attendant de trouver un véritable paradis. Peut être qu'elle cherchait trop loin, et que ce lieu était simplement là à ses pieds, sous un tas de cendre. Elle la laissa doucement retomber sur le sol.

"Je ne suis pas certaine de le maîtriser correctement pour le moment. Je m'entraine beaucoup cela dit et un jour ce sera vraiment efficace, j'en suis certaine."

La jeune ninja s'avança et posa ses pieds dans la cendre, puis s'agenouilla. Pensive, ses yeux se refermèrent délicatement. Elle se sentait bien là, c'était agréable de ressentir la fine suie entre chacun de ses doigts de pieds. En tout cas, ça l'était pour elle. Sa main s'enterra sous la cendre. C'était doux et légèrement encore chaud. Une chaleur qu'elle affectionnait, une chaleur rassurante, une chaleur aimante, une chaleur maternelle.

"J'aime la cendre, c'est un élément qui m'a toujours porté chance et protégé quand j'en avait besoin. Quand je n'avais personne..."

Du bout du doigt, Haiko commença à dessiner des formes géométriques sur le sol. Des petits ronds, des lignes droites, rien de véritablement réfléchi, juste des formes comme ça. Peu à peu, son esprit se referma sur lui-même. Elle ne faisait plus du tout attention à ce qui se passait aux alentours. Son camarade aurait bien put hurler de toutes ses forces qu'elle n'y aurait pas prêter la moindre attention. Cela lui arrivait régulièrement, incapable de faire face à la réalité, elle se plongeait dans la sienne, celle de ses rêves. Elle repensait à sa vie d'avant dont les souvenirs s'effaçaient petit à petit, à toutes ces choses qu'elle aurait aimé faire sans le pouvoir, ou à la quantité insurmontable d'efforts à déployer pour arriver à son but.

"Avez vous quelqu'un qui compte pour vous ? Et de la même façon quelqu'un pour lequel vous compter ?"

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6161-riaju-haiko-termine
Shinkirō no Xūen
Shinkirō no Xūen

SHINME ๑ Riaju Haiko Empty
Dim 5 Mai 2019 - 1:27




« SHINME »
新芽
bourgeon ft. @Riaju Haiko



Elle se complaisait dans les cendres. Lui se souvenait à leur vision des corps brûlés par les ninjutsus affinitaires propres au Feu, de l’odeur de suie. Des cris de ceux brûlés vivants sur l’autel des sacrifices “nécessaires”. Des horreurs de la guerre, la vraie. Celle qui avait ravagée Hi et Kaze. Mais c’était épanouissant de voir que même le symbole de la destruction pouvait être porté en bannière comme un confort rassurant et une aura protectrice par certains. Cela lui arracha même un maigre sourire fluet à ses premiers mots.

« Cela viendra, comme toute chose. Il te suffit de t’y tenir. » Il la regarda faire et se pencha, accroupi, pour passer le bout des doigts peuplant sa dextre dans le matériau inconsistant qui les colora.

« Je comprends ; l’eau est ce qui rapproche le plus de ce que tu décris. » Quoi de plus logique pour un Amiral ? Et d’autant plus pour un Kazejin ayant quitté son pays par amour de la mer et ses remous. Elle semblait songeuse et il ne vint pas la perturber, se contentant d’observer ses allégories de dessins à même la matière poussiéreuse. Cela semblait soudainement bien plus triste, détonnant avec ses mots précédents.

« J’ai Kirigakure toute entière. Mais pour ce qui est de la réciproque, je ne peux pas en dire autant. Les personnes avec qui je partage des liens forts se sont déjà réincarnées. Je finirais bien par les retrouver, dans cette vie ou la prochaine. » Un constat morne mais teinté d’espoir. Un voile sur la dure réalité pour les jeunes yeux qui l’observaient.

À son niveau, toujours baissé, il posa un doigt sur le bandeau ninja de la petite femme. « Toi aussi, désormais, tu as Kirigakure no Satô de ton côté. Je te souhaite bien du courage dans tes aventures à venir, tu sais où me trouver. »

Un prénom. Son affiliation à la Kenpei. La manieuse de cendres n’aurait eu aucun mal à le retrouver, si d’aventure il ne périssait pas dans une dernière explosion, au sens littéral comme figuré. Dans un petit nuage de cendre soulevée par son déplacement ultra-rapide, il disparut. Le Mirage avait pourtant laissé derrière lui trois Kanjis.

Paix. Village. But.


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6062-moningusuta-no-xuen

SHINME ๑ Riaju Haiko

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: