Soutenez le forum !
1234
Partagez

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi

Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Jeu 18 Avr 2019 - 23:28


Initiation à la médecine

Théorie et Pratique





Spoiler:
 

Aimi s’était levée aux aurores pour préparer cette journée qui allait être chargée en activité. Après s’être levée et préparée, elle attacha ses cheveux en une queue-de-cheval haute, sa chevelure écarlate descendant dans le bas de son dos. Afin de passer pour quelqu’un de plus professionnel. La douce avait mangé un morceau de pain et bu un verre de jus de fruit avant de partir, sans son katana pour aujourd’hui. La Chiwa s’était donc dirigée vers l’hôpital et on pouvait lire sur son visage qu’elle était stressée, c’était la première fois qu’elle allait réaliser des cours à des camarades shinobis alors la pression montait, voulant être à la hauteur. La douce avait préparé deux convocations la veille qu’elle avait fait envoyer à leur domicile, elle espérait qu’ils l’auraient bien reçu les enveloppes. L’épéiste avait réservé un laboratoire pour la matinée et quelques équipements. Elle avait préparé pas mal de contenu pour plusieurs jours, et peut-être qu’ils finiraient par de la pratique s’ils étaient prêts.

Arrivant à destination, la médic-nin salua le personnel respectueusement avant de se diriger vers sa salle de travail de la journée. Elle monta au premier étage et se dirigea vers le laboratoire numéro 3. La douce posa son manteau précieux long et noir sur un porte-manteau et enfila une blouse de médecin blanche qui lui arrivait au-dessus des genoux qu’elle mettait rarement, mais pour les occasions les plus importantes, celle-ci en était une. La douce avait eu en tête de préparer le terrain en commençant par une mise au point théorique, elle n’allait pas les faire pratiquer sans qu’ils ne se rendent pas compte de la tâche à réaliser. Il ne s’agissait pas simplement de réaliser des techniques, c’était beaucoup plus que ça. Enfin, elle leur expliquera le moment venu. La jeune femme déposa sur la table du milieu un petit dossier de tout ce dont elle pourrait leur parler en ce jour. Le programme était prévu sous plusieurs jours, elle ne voulait pas leur bourrer le cerveau en une matinée et c’était mieux ainsi. Soupirant, elle se tripotait les doigts, l’attente étant une vraie torture.

La rousse se posa sur une chaise et repensa à son apprentissage. Son désir avait naquit suite au décès de sa mère, elle s’était dit que si elle avait eu des connaissances en la matière, elle aurait pu se rendre compte de la gravité de son état au fur et à mesure du temps. Aimi culpabilisait toujours un peu, mais savait qu’elle devait avancer et faire en sorte que cela n’arrive plus. C’était le seul moyen pour elle de se racheter. Une fois qu’ils avaient déménagé, la douce s’était lancée dans l’art ninja en s’inscrivant à l’académie. L’épéiste avait cette facilité d’assimiler les bases sous les regards moqueurs et jaloux de ses camarades de classe, elle avait appris de son sensei qu’elle possédait une maîtrise du contrôle de chakra et que cela n’était pas donné à tout le monde. La Chiwa, lui avait fait part de son désir de devenir médecin et il lui avait dit qu’elle pourrait très bien devenir les deux. Intriguée, elle continuait alors son apprentissage en tant qu’aspirant ninja tout en s’intéressant à la médecine, mais elle ne comprenait pas grand-chose.

Elle avait donc attendu d’être diplômée pour plus s’attarder à cette voie. Aimi avait fait une rencontre ardue avec la bibliothèque de la ville où elle avait étudié sans relâche des manuels dont son premier livre – qu’elle avait prêté à Musashi et Abuto – sur le corps humain sous toutes ses formes, puis sa curiosité avait avalé des lignes et des lignes de savoirs et de connaissance. Mais ce n’était pas suffisant, elle voulait pratiquer. Alors c’était naturellement qu’elle s’était aventurée à l’hôpital du village de la Roche. Son engouement pour leur métier avait plu au médecin qu’elle avait questionné et il avait accepté de l’aider dans la pratique, au plus grand bonheur de la Chiwa. Mais avant d’en arriver là, elle avait eu le droit à un bon nombre de paroles, peut-être lassantes à force, mais très importantes, afin de lui faire comprendre à quel point la voie dans laquelle elle se lançait n’était pas de tout repos. Depuis ce jour, elle développait son art et s’améliorait petit à petit, elle découvrait les mystères de la médecine et en redemandait en s’aventurant sur tous autres chemins liés au ninjutsu médical. Et maintenant, voilà qu’elle se retrouvait à devoir inculquer ce savoir à deux shinobis avides d’apprendre, levant le visage vers le plafond, elle espérait sur sa mère veillait sur elle et qu’elle était fière.

Deux coups sur la porte surprirent la jeune femme, n’ayant pas vu le temps passer entre ses préparations et ses méditations. Elle soupira un bon coup, un peu stressée et se dirigea vers l’entrée afin d’ouvrir la porte et d’inviter à entrer la ou les personnes qui venaient à sa rencontre – en espérant qu’il s’agissait de ses deux apprentis -.


Spoiler:
 

_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi H2t6


Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 14:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Mugirawa Abuto
Mugirawa Abuto

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Ven 26 Avr 2019 - 22:07
C’était le genre de spectacle qui parvenait toujours à l’inspirer dans l’ensemble de ses projets, lui rappelant sans cesse la compagnie de son paternel au bord des rivages, juste avant ses départs sans retour. La majesté de l’astre solaire se levant au lointain afin d'éclipser les ténèbres inquiétantes par lequel on représentait généralement la nuit, le noir profond du ciel étoilé. Un moment unique, d’aucune façon identique chaque jour passant tant sa vision procurait à travers l’ensemble de son être un frisson d’admiration et de crainte devant les puissances que leur réservait l’univers en dehors de cette vie humaine.

La silhouette du Mugirawa se délectait de ce miracle naturel depuis sa terrasse, tranquillement allongé sur l’un des transates installé autour d’une petite table où résidait un petit déjeuner improvisé pour cette journée. Debout depuis une demi heure déjà, l’homme aux allures tribal c’était préparé avec une grande motivation suite à la convocation reçu plusieurs jours auparavant. Il s’agissait de la fameuse Chiwa qui les invitait, lui et son frère d’arme Musashi pour une séance d’apprentissage direct des arts médicinales, loin de la simple lecture et étude théorique réalisé jusqu’ici, hormis bien sûr leur prise en charge par l’assistant du chef à l'hôpital.

Un plaisir certains … Autant que les rayons du soleil flamboyant qui s'élevait dans les cieux de par sa chaleur fugace mais inestimable parmi la fraîcheur matinal qui suffisait à glacer le sang. Cela ne dérangeait pas vraiment le colosse tatoué en réalité, ce dernier étant habitué à toujours traîner torse nue, sans fioriture pour la saison en cours. D’ailleurs, il avait grandement récupéré de ses blessures grâce aux visites successifs de son infirmière de luxe, au point de se mouvoir avec une certaine tranquillité dorénavant, même si sa béquille ne le quittait pas pour un peu de précaution. Au moins, la douleur permanente ne dominait plus vraiment son quotidien, résidant seulement en de courtes périodes de manifestations intenses.

Depuis sa position confortable, Abuto tira une longue inspiration suivie d’un soupir de même calibre tandis que ses mains jonglaient avec l'enveloppe de la convocation en question, se demandant bien ce qu’elle avait prévu pour eux. Quel genre d’exercice, quel genre de pratique ? Des essaies sur l’anatomie via dissections d’animaux ? Utilisation direct du chakra médicale ? Une autre épreuve encore ? Bien des possibilités défilérent dans son esprit, alors que le vers de jus de fruit à ses côté de vidait au fur et à mesure de sa réflexion et de l’illumination du village, jusqu’à profiler l’approche de l’heure de rendez vous. Il ne pouvait plus traîner davantage au risque d’être en retard …

En ce sens, le guerrier à la chevelure d'ébène s’empressa de ranger ses ustensiles avant de prendre ses affaires pour quitter sa demeure avec une certaine détermination. Il comptait évidemment donner le maximum de lui même dans cette entreprise qui les attendait, avec l’espoir de voir son collègue dans le même état d’esprit une fois là bas. Ce ne fut qu’une question de minutes avant de rejoindre les dédales de la bâtisse imposante où il s’était rendu de nombreuses fois au cours de ces semaines passés. L’endroit n’avait plus rien d’étranger pour lui, au contraire, la totalité de ses recoins ne présentait plus aucun secret, en dehors des coulisses où les employés s’attelaient à leurs recherches et pratiques.

Une simple présentation de la convocation et de la mention de la salle auprès de l’accueil lui accorda l’indication nécessaire pour se rendre de suite vers le laboratoire ou devait les attendre Aimi, comme convenue. Au milieu de ces couloirs relativement étroits à cause des différents brancards disposés ici et là, le colosse traîna son regard concentré parmi les numéros inscrit sur chacune des portes à sa porté, jusqu’à finalement trouver celle qui l'intéressait. Il ne lui fallut pas plus de temps pour s’en approcher et toquer à plusieurs reprise dessus de par sa poigne dure et forte. Une poignée de seconde après, la porte s’entrouvrit avant de dévoiler le minoie familier de la Chiwa.

« Bonjour Aimi. Comment vas-tu ? »

Un sourire se dessina alors sur ses lèvres, suite à quoi sa silhouette entra lentement dans le laboratoire, sans manquer de faire un tour de la salle depuis ses iris, histoire de s'imprégner des lieux et avoir une représentation de son antre.

« C’est enfin le grand jour … Ta convocation m’a bien motivé. Musashi n’est pas encore arrivé ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine https://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo https://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092
Han Musashi
Han Musashi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Sam 27 Avr 2019 - 3:52

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Découverte et mise en pratique des arts médicales.


Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Iwagak12

--------------------------------------------------

Plusieurs semaines s’étaient écoulées depuis le début de mon initiation à la médecine. Pour le moment, je m’en sortais plutôt bien, même si en réalité je me consacrais beaucoup plus à la partie théorique que la pratique. D’ailleurs, les bouquins d’Aimi m’aidaient grandement : ils étaient en effet très complets et assez faciles à comprendre pour quiconque débutant dans l’Iroujutsu. Ainsi, c’était des journées et des soirées entières que je consacrais à l’étude de la médecine, cherchant en effet à apprendre le plus de choses possibles, ne manquant toutefois pas de notifier toutes les notions que j’avais du mal à appréhender sur mon bloc-notes. Ainsi, le moment venu, je pourrais les poser à Aimi ou le mystérieux médecin assistant de l’hôpital : ceux deux-là étaient les seuls médecins que je connaissais personnellement et qui avaient bien voulu nous aider à apprendre la médecine.

D’ailleurs en parlant d’Aimi, elle me fit parvenir une convocation dans laquelle elle nous donna rendez-vous, Abuto et moi, pour commencer enfin la partie pratique de l’Iroujutsu. Je ne savais pas exactement ce qu’elle nous préparait mais j’étais déjà excité à l’idée d’entamer cette séance. Ce serait aussi l’occasion de revoir Abuto, et nous retrouver pour la première fois tous les trois dans une même pièce. Un moment qui s’annonçait pour le moins embarrassant, j’espérais toutefois que le côté professionnel saurait prendre le dessus, sinon… quoique n’imaginons pas le pire toute de suite.

Bref, je stoppai mes études théoriques au beau milieu de la nuit, entamant alors une petite séance de méditation pour me ressourcer et faire la part des choses dans mon esprit. Puis, après quoi je tentais un peu vainement de matérialiser mon chakra médical… Je finis cependant par laisser tomber, retournant ainsi me coucher pour lever tôt et ne pas arriver en retard pour l’épreuve qui nous attendait, mon aîné et moi.

Enfin, le lendemain matin, après une bonne douche et le petit déjeuner, je poursuivis brièvement mes études théoriques jusqu’à à l’approche de l’heure du rendez-vous. Après quoi, j’enfilais mes tenues traditionnelles et je filais pour l’hôpital. En cours de route, je ne manquais pas de me procurer des fleurs, cette fois-ci il s’agissait d’une camélia rose, que j’enfermais dans du cristal, histoire qu’elle ne fane jamais, du moins pas tant que je serais vivant. Puis, quelques temps plus tard, j’arrivai enfin à l’hôpital, à priori à l’heure, du moins c’était sans compter sur le labyrinthe que consistait cet hôpital. Pourtant, ce n’était pas la première fois que je m’aventurais ici. Quoi qu’il en soit, après avoir emprunté deux-trois mauvais couloirs, je finis par retrouver la porte du laboratoire de la Chiwa. Ainsi, je frappai à la porte sans perdre un instant, attendant alors d’avoir l’autorisation avant d’y entrer. Une fois à l’intérieur, mon regard se posa sur mon aîné qui avait à priori l’air de bien récupérer, puis il s’arrêta sur la Chiwa plus que jamais sexy dans sa tenue de médecin.

« Yo ! Navré pour le retard, je me suis un peu perdu dans les couloirs. » Fis-je, d’un léger sourire.

Je tenais le camélia entre les mains, ne sachant pas trop comment procéder sous le regard de mon frère d'arme. C’était embarrassant comme situation, mais pourtant prévisible.

« Alors vous allez bien ? J’espère que vous n’avez pas commencer sans moi » Fis-je, en m’avançant vers la Chiwa. « Tiens, c’est pour te remercier de bien vouloir nous aider dans notre objectif, sincèrement » Poursuivis-je, en tendant la fleur cristallisée à la Chiwa, m’inclinant légèrement au passage.



_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi D89k
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Sam 27 Avr 2019 - 13:57


Initiation à la médecine
Théorie et Pratique




Alors que l’épéiste rousse ouvrait la porte de son laboratoire, elle accueillit une silhouette familière arborant une toison ténébreuse, elle sourit constatant qu’Abuto était le premier arrivant sur place, ce qui signifiait qu’ils avaient bien reçu leur convocation. La jeune femme le laissa entrer lui adressant un sourire, elle le salue respectueusement, inclinant sa petite frimousse.

« Bonjour Abuto, je vais bien et toi, comment te sens-tu après tout ce temps ? »

Le genin aux capacités filaires semblait observer la pièce attentivement, elle était contente de voir qu’il était motivé, parce qu’elle savait qu’elle leur réservait bien des surprises. Il mentionna Musashi alors qui n’était toujours pas arrivé. La douce pensa au fait que ce n’était pas la première fois qu’il pouvait se présenter en retard. En effet, elle se souvint de leur premier entrainement où le blondinet avait fait acte de présence après l’heure du rendez-vous, mais il avait eu une bonne excuse, ce serait drôle qu’il lui refasse la même chose… Elle rit alors légèrement, repensant au Han, il était si imprévisible, mais elle adorait ça.

Les deux iwajins furent coupés de leur pensée alors qu’on toquait une nouvelle fois à la porte. Le cœur de la douce se mit brutalement à battre plus vite, sachant que cette fois-ci, ce serait lui qui serait derrière la porte, elle ne pouvait cacher qu’elle avait très hâte de le revoir, comme toujours en fait. Sans s’en rendre et sûrement sous les yeux surpris du Mugirawa, la douce s’empressa de se diriger sur la poignée accueillant, comme elle s’en doutait, l’adepte du Raiton. La jeune femme ne put s’empêcher de rougir en le voyant, sa présence lui procurant toujours cet effet sur elle, si particulier. Il avançait dans la pièce en s’excusant, c’était vrai que l’hôpital était grand mais cela amusa la Chiwa, vraiment incroyable ce Musashi. Son visage devint cramoisi quand elle vit dans ses mains la belle fleur cristallisée, à croire qu’il avait lu dans ses pensées celui-là ! Alors qu’il s’avançait vers elle lui tendant la magnificence même Aimi lançait un regard vers Abuto qui devait s’amuser de la situation bien qu’embarrassante mais pourtant naturelle entre les deux, comme si c’était une habitude. D'ailleurs, si le taciturne n'aurait pas été présent, elle se serait sûrement jetée à son cou pour le remercier comme il se doit... Elle prit la fleur entre ses mains, le contact de leur doigt la faisant frissonner. Elle devait reprendre ses esprits, ne souhaitant pas que son ancien patient tente de se moquer de la situation. De sa main libre, elle incita alors Musashi à se redresser et lui sourit doucement.


« Ne t’en fais pas, Abuto venait d’arriver, on t’attendait ! Merci Musashi-kun, elle est très belle, comme toujours… Mais ne me remercie pas tout de suite, il y a du pain sur la planche ! »

Les paroles se terminèrent par un clin d’œil. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Elle adressait un sourire à Abuto puis avançait vers les plans de travail les invitant à faire de même.

« Pour commencer, merci d’être présent et de m’accorder votre confiance. De mon côté, je ferai tout ce qui est possible pour vous accompagner dans votre apprentissage, en espérant ne pas vous décevoir ! Les choses vont se faire doucement mais sûrement, sur plusieurs jours, car je ne pourrai pas tout vous inculquer en une matinée, je pense que vous comprenez. Ne soyez pas déçus si nous ne passons pas à la pratique dès maintenant, j’aimerais faire bien les choses en bonne et due forme. Je m’excuse d’avance si je vais me répéter sur ce que je vous ai déjà dit mais les choses ne sont pas à prendre à la légère. »

La jeune femme leur sourit alors et marcha devant eux, de gauche à droite, réfléchissant à ses paroles. Elle devait y mettre les mots, leur faire comprendre qu’ils ne se lançaient pas dans un simple marathon, il s’agissait d’une rude croisade où ils rencontreraient bien des obstacles tout au long de leur vie. Et puis, c’étaient deux personnes qu’elle appréciait, alors ça lui tenait encore plus à cœur. L’Eisei Nin s’arrêta alors devant eux, droite, dans sa tenue de médecin qui dont le bas de la blouse caressait l’arrière de ses genoux. Ses deux mains étaient encore autour de la fleur qu’elle ne semblait pas vouloir lâcher, comme si celle-ci lui donnait le courage dont elle avait besoin.

« Se lancer dans le ninjutsu médical ne sera donc pas de tout repos. Tout d’abord, il va vous falloir vous armer d’énormément d’informations, d’où les livres que je vous ai prêté, et même ceux-là ne suffiront pas, à vous de faire vos propres recherches aussi, parce que même nous partageons un but commun, chacun agira différemment. Ensuite, il faudra donc acquérir une maîtrise parfaite de votre chakra pour apprendre à l’utiliser et le doser parfaitement. Cela vous aidera par la suite à ne pas gaspiller futilement votre chakra et vous pourrez alors l’utiliser de différentes manières. Alors je préfère être claire avec vous maintenant, si vous avez peur de l’exigence, des difficultés que vous allez rencontrer et de tout ce que je vous ai dit juste avant, alors la porte sera votre amie. »

Un immense sérieux arborait le minois de la jeune femme, elle prenait son rôle très à cœur et essaierait de leur inculquer ce qu’on lui avait appris et de ce qu’elle avait en tête elle aussi par la suite. Elle avait montré la porte avec un coup de tête léger, elle était brutale et dure, mais c’était nécessaire, il n’y avait pas de place pour les découragés et ceux qui laissaient tomber au moindre obstacle, et bien qu’elle savait que les deux hommes face à elle n’en feraient rien, elle avait besoin de le voir de ses propres yeux. Elle attendait quelques secondes, le temps de les laisser réfléchir. Voyons qu’aucun des deux bronchait, sûrs de leur décision, la jeune femme sourit, très satisfaite.

« Du coup, dans un premier temps, ce que je vous propose, c’est de vous présenter tout en faisant part de vos motivations pour devenir médecin ninja. Même si je vous connais déjà, j’aimerais qu’on refasse clairement le point sur tout ça ! C’est un bon moyen pour vous de partager vos idées et vos projets. »







_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi H2t6


Dernière édition par Chiwa Aimi le Lun 10 Juin 2019 - 14:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Mugirawa Abuto
Mugirawa Abuto

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Dim 28 Avr 2019 - 18:42
« Ce n’est pas encore ça, mais ça va de mieux en mieux. »

Dés son arrivé, l’artisan émérite fit preuve d’une grande curiosité sur l’apparence de ce laboratoire et des outillages qui y figuraient, un détail palpable dont il ne se dissimula guère. Même si l’on pouvait se faire une vague idée de l’environnement de travail d’un médecin, s’imprégner de cette dernière de façon concrète était assez différent, surtout pour une personne porté sur ses sens comme lui. Après tout, la finalité de toutes ces démarches effectués auprès d’Aimi et des employés de l'hôpital risquait surement de les conduire à avoir eux aussi des locaux privés attitré à leur nom avec un peu de chance.

Ainsi ses pensées oublièrent l’espace d’un instant son hôte pour se concentrer sur le paysage confiné qui ne manquait pas de lui rappeler ces centres de recherches sur les nouvelles technologies de fabrication concernant leur prototypes d’armures. Un endroit familier donc … Mais avant de pouvoir commenter quoi que ce soit à ce sujet précis, la porte et la hâte de la demoiselle vers cette direction le tirèrent rapidement de son émerveillement, vers un spectacle encore plus intriguant. Du moins, sur un autre domaine … De quoi affiner son regard et lui décocher un léger sourire taquin.

Musashi hein … Bien joué, bien joué.

Se dit-il au fond de son esprit alors que sa silhouette s’appuya un instant sur un des bureaux présent à proximité croisant en même temps les bras, comme si le duo en face ne le remarquait pas. Certes, l'infirmière lui avait déjà partagé ce fait lors de leur première discussion dans sa demeure, cependant il ne pensait pas vraiment que les deux ninjas seraient déjà avancé à ce stade. Impossible pour le coup de ne pas sentir une certaine fierté dans son statut de frère … Même si le guerrier au teint bronzé détourna furtivement le regard lorsque celle de la demoiselle lui tomba dessus. Mieux valait ne pas les embarrasser davantage, sachant qu’ils semblaient enclin à rougir facilement, histoire de passer aux chose sérieuses.

Tâche à laquelle leur professeur ne tarda pas heureusement, vêtu d’une blouse qui lui donnait un air différent, peut être plus sérieux et autoritaire. Abuto s’était contenté de saluer silencieusement le jeune Musashi d’un signe de la tête avant de se concentrer sur le topo énoncé par leur interlocutrice, plutôt décidé à leur inculquer les arts de la guérison depuis les bases, avec une responsabilité des plus notables. Le colosse lui rendit irrémédiablement cette initiative et l’importance accordé à leur requête, sachant qu’elle se privait de son temps libre pour eux deux, sans rien attendre en retour. Une attention notable résidant précieusement dans un coin de sa tête surement pour rendre service à son tour dans le futur.

Evidemment, le Shinobi aux allures tribales ne comptait pas partir ni abandonner peu importe ce qu’allait lui coûter ces séances en termes de patience, en dépit d’un caractère contraire à cet aspect. Pas question d’emprunter la porte indiqué par son regard, inimaginable même. Il devait, allait réussir à tout prix. Enquis de cette conviction, il hocha la tête avec sérieux aussi le tout accompagné d’une petite inspiration avant d’entendre la première étape de cette entrevue. Exposer ses véritables motivations quant à la médecine … Bonne question, évidente de prime abord mais pas si évidente à combler dans les faits.

« J’imagine qu’il est inutile de partir sur des philosophies clichés entre nous … Pour ma part, cette affaire de prisonnier et l’état dans lequel on s’est retrouvé est le point déclencheur de mon intérêt pour cet art. Mais je mentirai en disant que c’est la première fois. J’ai déjà vécu beaucoup de choses, assisté à des batailles, des massacres, vue des membres de ma famille et de mon entourage dans des états difficiles à décrire … Assez pour savoir ce qu’est la mort et ce qu’elle représente. Si je souhaite me lancer dans ce corps de ninja, c’est surtout pour faire avancer la médecine, y apporter de nouveau concepts voir la changer profondément à long termes. C’est un domaine ayant une compatibilité intime avec le Jiongu, du moins, je compte faire profit de ces deux atout pour déboucher sur des voies encore inexplorés dans la médecine. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine https://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo https://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092
Han Musashi
Han Musashi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Dim 28 Avr 2019 - 23:36

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Découverte et mise en pratique des arts médicales.


Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Iwagak12

--------------------------------------------------

Aimi s’était empressée de m’ouvrir la porte, dévoilant de ce fait l’étrange lien qui nous unissait, elle et moi, à mon ainé. Malheureusement, je n’eus pas encore l’occasion lui en toucher deux mots, et à vrai dire je ne savais pas trop ce que j’aurais pu lui dire, car moi-même je ne comprenais pas réellement ce qui se passait entre la jeune médecin et moi. Tout ce que je savais c’était qu’elle occupait une grande place dans mes pensées, et elle était la seule personne capable de provoquer en moi des étranges émotions que je n’étais pas tout à fait capable d’expliquer. Au plus profond de moi, je savais malgré tout à quoi s’apparentait cet étrange lien, néanmoins, pour une raison encore inconnue, je préférais me voiler la face… Peut-être que c’était à cause de la peur d’être rejeté… Ou bien que l’affectait que je lui vouasse s’avère être à sens unique, ce serait cruelle effectivement… Cependant, quelque chose me disait le contraire, entre autres la vitesse avec laquelle elle s'était empressée de m'ouvrir la porte, et ce visage… ce regard… Alala…

Quoi qu’il en soit, je ne tardai pas à entrer à l’intérieur du laboratoire, ne manquant pas de saluer mes deux « camarades », m’excusant par ailleurs de mon retard. Je remis également le camélia cristallisé à la Chiwa, heureux de voir que mon cadeau lui plaisait. Il faut dire que c’était devenu une habitude désormais : en effet, à chaque visite, je lui apportais ce genre de cadeau qu’elle devait probablement stocker quelque part chez elle. A moins qu’elle ne s’en débarrasse une fois en privé, ce qui serait bien drôle et triste à la fois. Cependant, quelque chose me disait que la Chiwa n’était pas ce genre de personne, ainsi si elle n’appréciait pas ce genre de cadeau, j’étais persuadé qu’elle m’en aurait informé, d’une façon ou d’une autre.

Bref, je ne manquais pas de poser légèrement mon attention sur mon frère, me demandant ce qu’il pensait de l’étrange relation qui m’unissait à la jeune médecin. Après quoi, nos regard, mon frère et moi, se posèrent sur la douce médecin qui nous remercia, tout d’abord, de notre présence, puis elle nous expliqua très brièvement comment on allait procéder pour cette initiation qui s’étalerait logiquement sur plusieurs jours. Je fus légèrement déçu de devoir revoir encore la partie théorique, néanmoins je comprenais parfaitement la nécessité de cette étape, me remettant ainsi entièrement à notre professeur du jour. Puis, soudain, alors que j’admirais l’incroyable médecin dans sa tenue pour le moins sexy, cette dernière adopta un air des plus sérieux, nous mettant tout d’abord en garde contre la difficulté que représentait l’apprentissage de la médecine. Difficulté face à laquelle nous étions préparés, néanmoins je comprenais parfaitement cette mise en garde, ce sur quoi Mitsuki avait également beaucoup insisté, l’autre jour. Cependant, je fus toute de même surpris par le ton de la douce médecin : elle se montrait en effet très ferme, nous invitant par ailleurs à nous diriger vers la porte, si jamais l’exigence nous inspirait une quelconque peur. En un sens, c’était tout à fait légitime, disons que je la comprenais, même si je me disais que ceci n’était probablement pas nécessaire, surtout avec nous deux.

Quoi qu’il en soit, mon frère et moi restions fermes, il n’était pas question de faire marche arrière, pas après avoir fait tant d’efforts. Ainsi, une fois le message envoyé à la jeune médecin, cette dernière repris des plus belles, nous invitant alors à nous présenter et lui faire part de nos motivations. Le Mugirawa se lança sans perdre de temps, lui exposant ainsi ses motivations, lui confiant également à quel point « l’épisode Kibo » avait joué un rôle majeur dans sa décision. Cependant, je ne pus m’empêcher d’arquer légèrement les sourcils lorsqu’il parlait plus ou moins de révolutionner la médecine. En effet, je ne savais pas que ses motivations étaient aussi profondes, ainsi, bien que suscitant quelque peu ma curiosité, je ne pouvais qu’être admiratif devant mon aîné. Enfin, vint à mon tour d’exposer mes motivations… Comme d’habitude, je ne savais pas trop par où commencer, enfaîte, j’avais horreur de parler, mais je me devais de faire des efforts, pour Abuto, pour Aimi, et surtout pour moi-même.

« Han Musashi, originaire de Kaze et Genin du village d’Iwa. » Commençai-je, en observant rapidement Abuto, avant de fixer difficilement la jeune médecin d’un air légèrement neutre.

Je savais que je devais être sérieux, mais la situation me paraissait tellement hilarante qu’il m’était difficile de me contenir. Cependant, je pus malgré tout faire l’effort nécessaire, pour eux deux, reprenant ainsi des plus belles pour exposer mes réelles motivations quant à mon intérêt de la médecine.

« L’épisode Kibo a aussi joué un rôle majeur dans mon choix. Cependant, comme je te l’ai déjà dit, Aimi-ch.. Aimi-senseï, ma mère était autrefois un médecin et je veux tout faire pour suivre son chemin et l’honoré. A cet époque, elle combinait parfaitement son shôton avec l’Iroujutsu, ce qui lui donnait un avantage considérable sur un médecin ordinaire, je veux aussi refaire la même chose. » Repris-je, d’un air sérieux. « J'ai aussi pu voir des nombreux morts, des personnes à qui je tenais énormément, notamment mes camarades, dont une grande partie faisait partie de mon clan, se faire massacrer sous mes yeux, et ce sans que je ne puisse faire quoique ce soit… Contre Kibo, Abuto a pris d’énormes risques pour que Ryôko et moi puisons nous enfuir, il était prêt à sacrifier sa vie, et il a été tout prêt d’y passer… Bref, vous l’aurez compris, je ne veux plus revivre ce genre d’événements. » Poursuivis-je, en regardant mes deux camarades droit dans les yeux. « Pour ma part, tout ce qui m’intéresse c’est d’aider et de soigner les êtres qui me sont chers, à commencer par vous deux. » Conclus-je, d’un air sincère.



_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi D89k
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Lun 29 Avr 2019 - 1:08




Initiation à la médecine

Théorie et Pratique

With Abuto et Musashi



La jeune médecin shinobi était rassurée de savoir que l’état de son patient s’améliorait de plus en plus, bientôt, il sera capable de réaliser pleins de belles prouesses, et peut-être même s’entraîneraient-ils ensemble un jour ? En tout cas, elle en serait honorée. Les deux Iwajin s’étaient mués dans un silence que seuls eux connaissaient, alors que l’homme contemplait la pièce et qu’Aimi voyageait dans ses pensées. La Chiwa fut amusée de penser que ses deux « apprentis » viendraient sûrement très souvent ici à l’avenir. Les deux avaient donc été coupés par la suite de leurs songes, Musashi faisant son entrée et de manière qui lui était bien fidèle. Les échanges des deux jeunes amoureux s’étaient réalisés sous les yeux amusés d’Abuto et le regard de la douce lui fit comprendre qu’il n’était pas nécessaire, détournant celui-ci alors. Reconnaissante, la jeune femme n’avait pas pour habitude de s’afficher ainsi, elle s’en fichait de se montrer aux côtés du blond, elle était même très fière, c’était juste… gênant et nouveau.

Une fois les salutations terminées, Aimi s’était alors lancée dans le vif du sujet. Elle leur avait expliqué les responsabilités, la lourde tâche et la difficulté dans laquelle ils allaient se lancer. Le rubis avait besoin d’être certaine qu’ils s’étaient préparés. La rousse ne fut pas déçue de constater que les deux shinobi n’avaient pas bougé de leur place, détermination dans leur regard qui faisait sourire instinctivement la jeune femme qui hocha de la tête : ils étaient prêts. Enfin, l’épéiste souhaitait commencer doucement de la plus simple des manières : les motivations de chacun. Il était important pour la douce femme de mieux les comprendre pour mieux les aider dans leur projet. Le Mugirawa s’était lancé en premier. Il expliqua que son désir de se lancer dans les arts médicinaux naquit de leur combat contre le prisonnier. Elle se souvint qu’il lui en avait vaguement parlé lors de sa première visite à domicile. Elle hochait de la tête tout en l’écoutant attentivement. Ses idées étaient très intéressantes et en commun avec les désirs de la jeune femme. Elle ne doutait pas une seule seconde des prouesses qu’ils pourraient accomplir, tous ensemble. Elle hocha de la tête et sourit doucement à Abuto avant de se tourner vers celui qui faisait chavirer son cœur.

La jeune femme était tout particulièrement attentive à ses mots, des rougeurs naturelles sur ses joues quand elle le voyait, s’il savait à quel point l’effet qu’il avait sur sa personne était… déconcertant. Alors comme ça, il était originaire de Kaze ? Son regard interloqué ne manquerait pas aux deux shinobis, mais c’était vrai qu’elle ne s’était pas questionnée sur ses origines, elle le fera plus tard… Le rubis se concentra alors sur ses explications, le rôle de ce Kibo avait vraiment eu un gros impact sur les deux hommes, ce qu’elle pouvait complètement comprendre. Ensuite, il expliqua que sa mère était une autre motivation, souhaitant suivre le chemin qu’elle avait entamé. L’idée de joindre le shôton et l’Iroujutsu était vraiment ingénieuse. Les trois individus dans la pièce avaient un point commun : plus jamais ils ne souhaitaient voir quelqu’un leur était cher perdre la vie. Et la jeune femme fut touchée d’entendre qu’elle faisait partie de ce cercle avec Abuto, son visage, s’empourprant, ne pouvait se contrôler face à ces mots qui réchauffaient son cœur.


« Vos idées et vos projets sont très louables Abuto et Musashi-k… Hum, je ne peux que comprendre votre volonté, ressentant moi-même la même chose. Merci de m’en avoir fait part. De mon côté, je ferai en sorte de vous aider dans cette voie. Vos idées, de fusionner vos capacités à l’Iroujutsu sont très intéressantes, vous irez très loin. Je ne doute pas qu’en unissant nos forces, nous ferons avancer la médecine comme jamais ! Enfin, avant d’en arriver ici, il va falloir apprendre à maîtriser votre chakra. »

Aimi sourit, souhaitant les mettre en confiance, elle n’était pas très douée pour initier les gens, ne l’ayant jamais fait auparavant. Soupirant un bon coup, la douce continua sa tirade.

« Le dosage du chakra est très important, il est primordial en fait, vital. Il doit être parfait, mesuré avec minutie, c’est un peu comme la pâtisserie : au gramme près. Si vous effectuez une seule erreur, vous pourrez tuer la personne entre vos mains. Je ne garantis pas que vous y arriviez directement, cela peut prendre des jours, des semaines, des mois ou des années pour les plus lents… Comme je l’ai été, il y a deux ans lors de l’attaque à Kiri, j’étais en situation de guerre et mon inexpérience m’a coûté cher. En plus de maîtriser son chakra parfaitement, il faut savoir le faire dans n’importe quelle situation, si la personne entre vos mains était l’amour de votre vie ? Ou si la situation était périlleuse, il faudrait garder son calme et faire preuve d’une concentration sans faille. Enfin, est-ce que vous pouvez me dire où vous en êtes dans votre apprentissage ? Avez-vous lu les livres donnés ? Vous êtes-vous entraîné avec votre chakra ? Si vous avez des questions durant les explications, n'hésitez surtout pas, je suis là pour ça.»



_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi H2t6


Dernière édition par Chiwa Aimi le Mer 1 Mai 2019 - 19:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Mugirawa Abuto
Mugirawa Abuto

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Mar 30 Avr 2019 - 17:21
Ce n’était plus un mystère dorénavant, l’épreuve du prisonnier avait fait gravité beaucoup de chose dans le village, que ce soit par les concernés principaux ou les autres personnes attelés à en essuyer les conséquences. Un passage qui comportait autant de mauvaises facettes que de bonnes, conformément à la roue de la vie qui voulait que chacun avance malgré toute les épreuves … Cependant, Abuto ne voulait considérer aucune forme de sagesse ou de conclusion quant à cette affaire. Il souhaitait surtout tourner la page définitivement et enterrer ces souvenirs pour ne plus jamais se laisser entraver par ces dernières.

Le discours de Musashi allait encore dans ce sens, cependant les pensées du colosse allaient encore plus profondément dans cette envie de façon radical, voir un peu extrême. Certes, une part de la candeur de ce village lui plaisait, un peu à l’instar d’une pause dans sa routine d’antan qui s’avérait moins tranquille et rempli de bonnes intentions qu’ici. Malheureusement, une part de son être n’arrivait pas à se détacher de sa nature plus sombre, forgé au sein d’un univers rempli de trahison, de jeux politiques et militaires où la mort et les affaires peu recommandables dominaient irrémédiablement. Il savait que tôt ou tard, cela reviendrait.

Son attention demeura porté sur les explications des deux Shinobi, mais l’on parvenait à distinguer dans son regard profond cette différence entre la bienveillance qui se dégageait de lui et la maturité guerrière et dangereuse qui sommeillait dans son être quant à l’évolution de sa carrière. La médecine n’était qu’une étape, un outil même si sa nature consistait d’abord à sauver des vies dans des buts nobles et louables. Des intentions qui ne suffisaient guère malheureusement dans le monde où ils vivaient. Abuto revint peu à peu à la réalité au moment où Aimi passa au sérieux du sujet, notamment l’avancé effectué jusqu’ici.

« Pour ma part, j’ai eu le temps d’étudier l’ensemble des livres et ce qui concerne le chakra, le corps humain et sa composition. Pas seulement d’ailleurs, j’ai aussi planché pas mal de temps sur le circuit de chakra et sa façon de fonctionner, cela étant utile et pour l’Irou, et pour le Jiongu aussi. Bien sûr, je n’ai pas manqué de suivre tes conseils sur le contrôle précis du chakra et la mise en pratique au quotidien. Disons que j’ai eu beaucoup de temps pour essayer jour après jour à le maîtriser. »

Le guerrier au teint bronzé laissa passer plusieurs secondes de blanc, observant son frère d’arme un instant avant de revenir sur Aimi, l’air de réfléchir un peu.

« On est aussi sous la tutelle de Mitsuki, l’assistant du chef de l'hôpital qui s’est occupé de mes blessures. Pour l’instant nous en somme à la première épreuve, celle de faire illuminer des cristaux à l’aide de notre chakra, en la faisant circuler dedans. On peut dire que nous somme presque au bout de cette épreuve, même si on doit encore se perfectionner sur cette application. D’ailleurs, on a lui a parlé de toi, il sait déjà que tu nous aide et enseigne la médecine. »

Il termina sur un clin d’oeil complice avant de laisser parler Musashi.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine https://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo https://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092
Han Musashi
Han Musashi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Mer 1 Mai 2019 - 13:47

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Découverte et mise en pratique des arts médicales.


Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Iwagak12

--------------------------------------------------

Une fois nos motivations étalées, l’épéiste nous remercia et nous exposa la démarche à suivre pour parvenir à notre objectif. Elle nous confia que l’étape de la maîtrise du chakra était primordiale, confirmant de ce fait les propos de Mitsuki qui insista aussi beaucoup sur ce point. Même si cette étape paraissait l’une des plus difficiles, surtout pour des novices, au moins le Mugirawa et moi savions ce qui nous restait à faire si nous voulions espérer un jour manipuler le Ninjutsu médical.

La Chiwa compara par ailleurs le dosage du chakra à de la pâtisserie, pour ainsi mieux illustrer l’importance de cette étape et des conséquences qu’elle pourrait engendrer lorsqu’elle n’était pas totalement maîtrisée. On écouta alors la suite de son monologue qui était très instructif et très pédagogue, hochant par moment la tête en guise d’approbation. Enfin, la jeune médecin fini par nous demander si on s’était déjà bien avancer dans notre apprentissage, demandant par ailleurs là où on se situait à peu près. Elle acheva son monologue en nous demandant de ne pas hésiter à lui poser des questions, si jamais on n’en avait.

Abuto fit le premier à répondre en lui confiant plus ou moins là où il s’était arrêté. Puis, il lui confia qu’on était par ailleurs sous la tutelle de Mitsuki, ne manquant pas de lui exposer l’étape à laquelle on s’était arrêté avec le mystérieux assistant. Le Mugirawa avait plus ou moins tout dit, je ne voyais donc pas trop quoi rajouter, et ce d’autant plus qu’on était à peu près au même niveau en termes d’apprentissage. Toutefois, en regardant mon camarade d’un bref coup d’œil, je me sentis "obligé" de confirmer ses dires et d’ajouter quelques mots au sujet de mon apprentissage personnel.

« Oui, je confirme, même si ça n’a pas été une étape facile, on peut considérer qu’elle est acquise. » Fis-je, d’un léger sourire. « D’ailleurs, ça peut vous paraître bizarre, mais parfois je tente de reproduire ces cristaux chez moi pour refaire cette étape… mais vu que les cristaux de Mitsuki sont un peu spécifiques, il est difficile de me prononcer sur l’efficacité de cet entraînement. » Poursuivis-je, d’un très léger sourire. « Quoi qu’il en soit, j’ai aussi beaucoup étudié les bouquins que tu m’as prêté. J’en ai récupéré d’autres de la bibliothèque de l’hôpital même s’ils me paraissent bien plus compliqué. En tout cas, j’en suis à peu près au même stade qu’Abuto sur ce point… » Conclus-je, d’un léger sourire.

En réalité, il était probable que je sois légèrement plus avancé que lui, du moins sur le plan théorique étant donné que j’avais commencé un peu avant lui. D’ailleurs, depuis, j’avais appris énormément de choses, même si en fin de compte j’avais l’impression de sauter quelques étapes en voulant un peu tout apprendre rapidement.

« Sinon, j’ai juste une petite question avant de commencer… Vu qu’on n’a toujours pas « éveillé » notre chakra médical, je me demandais comment est-ce que ça s’est manifesté pour toi la première fois, Aimi ? » Fis-je d’un air curieux.

Peut-être que sa réponse nous aiguillerait sur la bonne voie, peut-être. En tout cas, je commençais à m’inquiéter de passer autant de temps et de ne voir que très peu de progrès. Quoi qu’il en soit, j’avais hâte de voir ce que nous réservait la Chiwa…



_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi D89k
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Mer 1 Mai 2019 - 15:35




Initiation à la médecine

Théorie et Pratique

With Abuto et Musashi



Maintenant que chacun s’était confié sur ses désirs, ses projets et ses motivations, on pouvait passer au plus sérieux. Aimi leur avait alors demandé où ils en étaient dans leur apprentissage, elle savait que cela n’était pas aisé et que ça pouvait demander du temps, elle avait besoin de mettre un point sur leur parcours actuel quant aux arts médicinaux. Mes deux shinobis s’étaient penchés sur les livres et la jeune femme était contente de voir qu’ils prenaient leur apprentissage au sérieux, elle sourit alors tout en hochant de la tête en les écoutant parler. Les deux avaient par la suite tenté de travailler sur la maîtrise du chakra, mais ils avaient très bien compris que la tâche était beaucoup plus compliquée que lorsqu’on en discutait. Ils mentionnèrent alors Mitsuki qui travaillait à l’hôpital depuis des années, elle arqua un sourcil très intéressée soudainement. Ils avaient donc pris l’initiative de demander des conseils à l’hôpital ? C’était très bien, se disait-elle, elle était fière des deux hommes de la Roche.

Aimi connaissait très bien l’assistant du chef de l’hôpital, c’était lui qui l’avait considérablement aidée à l’époque et qui l’avait bien remise à sa place aussi. Elle sourit en repensant à ces moments d’initiation, la Chiwa s’était souvent vanté d’avoir des facilités et l’homme l’avait ramené à la réalité en lui faisant faire tous pleins d’exercices, tests qu’elle avait réussi avec brio très rapidement. Il lui avait alors fait la morale, en lui expliquant que c’était bien de maîtriser son chakra à la perfection si tôt, de réussir à faire apparaître l’aura guérisseuse de ses mains, mais que si elle restait une petite égoïste insupportable, elle ne sauverait pas beaucoup de vie. Cette phrase l’avait beaucoup atteinte et marquée, et elle s’était beaucoup remise en question. Aimi aussi avait eu à s’exercer sur ces fameux cristaux, elle s’en rappelait très bien et cela l’amusait de savoir qu'eux aussi travaillaient sur ces pierres uniques, elle était contente de savoir qu’ils étaient à l’accomplissement et qu’ils pourraient passer à une étape supérieure des plus déterminante.


« Oh, en effet, je connais bien Mitsuki-sama ! C’est lui qui m’a aidé dans mon apprentissage lui aussi ! Cela m’étonne qui vous ait pas dis à point quel j’ai pu être… embêtante… Mais ! Je me suis rattrapée ! Ah ah !» La rousse passa une main derrière sa tête, riant légèrement de gêne. « Il ne faut pas vous inquiéter, c’est normal si ça prend du temps, la maîtrise parfaite de chakra peut être très aisée à acquérir comme difficile voire impossible pour certains, mais si vous arrivez à atteindre l’accomplissement du test des cristaux alors vous êtes dans de bonnes voies ! Concernant tes propres cristaux Musashi, c’est une bonne idée, mais je pense qu’il faudrait déjà que tu réussisses à maîtriser les cristaux de Mitsuki avant de penser à exercer sur les tiens. Les siens sont faits pour s’entraîner dessus, tu vois ? »

Elle lui adressa un doux sourire alors que le blond lui demandait de leur expliquer comment son chakra médical s’était manifesté. Le rubis posa une main sur son manteau, son autre bras blottit contre elle alors qu’elle repensait à sa période d’apprentissage.

« Et bien… J’ai eu la chance de posséder une maîtrise poussée de mon chakra très tôt, j’ai effectué le même test que vous que j’ai réussi avec brio. La première fois que j’ai découvert mon chakra médical, c’était en tentant de réveiller des poissons en état de stase, le fait de faire jaillir mon chakra n’avait pas été un problème, mais le chakra médical, c’était différent… Il a fallu qu’au fond de moi, je prie très fortement, je demandais à mon chakra de venir en aide à ce poisson, vous voyez un peu ?. Après, chacun est différent, chacun verra sa façon de produire son chakra différemment, c’est donc normal si vous prenez plus de temps qu’un autre ou que vous allez plus vite pour certains exercices. Ensuite, il m’aura cependant fallu beaucoup de temps avant d’exercer sur un être humain, j’avais peur de faire une erreur et d’empirer l’état d’un patient. J’ai exercé sur beaucoup de ces animaux aqueux avant de commencer par les blessures les plus minimes sur l’homme. Enfin, chaque chose en son temps ! Cela ne servira à rien d’essayer de faire comme moi, vous devez chercher votre chakra au plus profond de vous, le faire parcourir dans chacun de vos pores et l’imaginer à votre façon. Vous devez éprouver ce désir d’utiliser votre chakra pour soigner, cela est sûrement plus facile à dire qu’à faire, mais avec de l’entraînement, vous y parviendrez. En tout cas, étant donné que nous réalisons le même parcours, cela ne serait pas étonnant que cela se passe similairement. »

La genin s’arrêta dans son monologue, elle soupira un bon coup, elle ne pensait pas qu’il fallait autant parler en tant que « professeur ». Elle observait les deux apprentis espérant qu’elle ne se mélangeait pas et qu’elle allait les aider.

« Enfin, si vous avez des questions, n’hésitez pas, ensuite on pourra entamer la pratique. »





_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi H2t6
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Mugirawa Abuto
Mugirawa Abuto

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Sam 4 Mai 2019 - 16:10
Et bien, quel veinard ce Musashi. Le jeune prodige avait déjà entrepris de s’avancer sur les exercices de Mutsuki en produisant des cristaux similaires à ceux utilisé lors de leur épreuve à l’aide de sa maîtrise de Shoton. Une chance ou un pur hasard qui ne semblait pas lui échapper, comme si ce dernier était capable de profiter du moindre de détail partant à son avantage, d’une façon similaire aux exploits réalisés lors de leurs missions. A ce rythme, le Mugirawa songeait même à lui dévoiler sa véritable identité lié à sa propre famille et éventuellement lui proposer de participer à sa propre entreprise, du moins de façon externe dans un premier temps ? Ses connaissances sur le cristal risquaient d’être particulièrement utiles pour leurs projets de développement …

Mais il y avait encore le temps, histoire de laisser son caractère s’endurcir un peu et murir pour le plonger dans ces affaires. L’attention du colosse tatoué se tourna alors de nouveau vers Aimi afin d’écouter ses déclarations sur Mitsuki et son passif sur l’apprentissage de la médecine qui pouvait se transposer à leur parcours voir donner naissance à certaines idées pour la suite. Et puis, chaque rencontre leur permettait d’en apprendre un peu plus sur cette fameuse Chiwa qui commençait à prendre de plus en plus d’ampleur dans leur petit groupe naissant. Une bonne chose fortement appréciable qui décocha un petit sourire sur ses lèvres, rebondissant aussi de léger rires sur les anecdotes amusantes évoqué par leur interlocutrice.

« On ne peut pas dire que l’on soit moins embêtant que toi … D’une autre façon surement, mais tu pourra lui en demander des nouvelles. Entre les morceaux de cristaux explosés et les petits pic de Musashi, il n’est pas tombé sur des simplets aha. »

Abuto lança alors un regard complice vers son frère d’arme avant de revenir vers l’enseignante, partageant un instant fugace d’amusement sans forcément attendre de réponse. D’ailleurs, la suite s’annonçait un peu plus sérieuse, notamment avec le témoignage comportant des précisions sur la découverte du chakra médical. La demoiselle aux cheveux flamboyant tirait essentiellement ses motivations et sa puissance de sa volonté assez pur parmi les autres personnes de ce monde ce qu’en entendait le sauvage, si bien que la nature lui avait procuré une certaine aisance dans ce domaine.

Impossible d’en dire autant de sa propre personne, ses mains et son âme étant déjà maculé de sang et d’horreur conformément aux compétences qu’exigeaient les coulisses de son métier. C’était difficile pour lui d’évoluer avec le même moteur d’action, en dépit de la logique évidente dans le fait de sauver des vies. il devait surement fouiller plus loin dans son propre caractère pour dénicher l’atout principal lui donnant envie de découvrir cette nature de chakra et le mériter, sans y joindre les notions de bien ou de mal. Il se mit à sonder un instant les profondeurs de ses pensées, voyant les notions qui venaient en premier lieu à son esprit à l’évocation de la guérison, de son utilisation et ses effets. Plusieurs mots différents en découlaient : Améliorer, découvrir, aller plus loin que la limite du vivant.

« Ton évolution est admirable Aimi. C’est même encourageant en un sens, même si tu restes un peu différente. Tu as l’air faite pour ça, tant au niveau de la personnalité que de tes envies. J'espère que l’on pourra en faire autant ... C’est vrai que je n’avais jamais envisagé de découvrir les raisons profondes qui me pousserai, enfin, nous pousserai nous deux à découvrir une nature de chakra liée à la guérison. Comptes sur moi pour travailler ça. »

Hochant la tête comme pour acquiescer la qualité de son parcours, le colosse se leva de son appui pour se tenir debout et droit.

« Pour ma part, je suis prêt pour la pratique. Je ne sous estime pas les enjeux de ce domaine. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine https://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo https://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092
Han Musashi
Han Musashi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Dim 5 Mai 2019 - 22:32

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Découverte et mise en pratique des arts médicales.


Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Iwagak12

--------------------------------------------------

Aimi nous confia qu’elle fut aussi élève de Mitsuki, ce qui sur le moment me surpris car je n’aurais jamais cru que cet assistant, toujours enfermé dans son laboratoire, ait eu d’autres élèves avant nous. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il cachait bien son jeu le Mitsuki. Quoi qu’il en soit, la Chiwa nous confia qu’elle lui avait donné pas mal de fil à retordre, ce qui me fit légèrement sourire, tournant alors légèrement ma tête en direction de mon aîné, il comprendra sûrement pourquoi. Après quoi, la jeune médecin nous rassura en nous confiant que c’était normal que la maîtrise de notre chakra prenne du temps, justifiant que ce n’était pas une chose aisée mais qu’une fois l’étape des cristaux franchie, on ne serait alors plus très loin. Elle réagit aussi sur mon approche avec le shôton qu’elle trouvait en soi pas mal comme idée, mais souligna toutefois que ce n’était pas très adapté à cette épreuve. Chose que je savais parfaitement, je me contentais donc de lui sourire naturellement, hochant la tête en guise d’approbation. Enfin, le Mugirawa rebondit sur le cas de Mitsuki, confiant à Aimi qu’on lui donnait également du fil à retordre, notamment avec les cristaux brisés à maintes reprises et petites mes taquineries à l’égard de l’assistant. Je souris naturellement en regardant la Chiwa, puis mon aîné, confirmant ses dires avec un léger rire dissimulant plus ou moins ma gêne :

« Haha, c’est clair et il n’a encore rien vu, hein. » Fis-je, d’un léger rire, me grattant légèrement l’arrière du crâne.

Enfin, après ce petit moment pour le moins amusant, la jeune médecin nous exposa brièvement comment elle avait pu éveiller son chakra médicale et se lança dans des explications plus sérieuses, nécessitant toute notre attention. Ainsi, je l’écoutais avec beaucoup d’attention, ne manquant pas de hocher légèrement la tête tout au long de son monologue en guise d’approbation. Contrairement à nous, elle semblait avoir beaucoup de facilités pour ne pas dire un don inné pour la médecine. Cependant, une partie de son récit pouvait malgré tout nous aiguiller, tous les deux, pour éveiller notre chakra médical. En effet, la Aimi disait qu’elle avait dû puiser au fond d’elle pour parvenir à sauver le poisson. Ainsi, on pouvait plus ou moins imaginer que tout était une question de volonté, qu’il fallait donc plonger au plus profond de notre monde intelligible et contraindre ce « foutu » chakra à se manifester. Enfin, c’était plus ou moins comme ça que je voyais les choses.

Et bien sûr, une fois le chakra médical éveillé, le véritable travail ne fera que commencer, puisque c’était à partir de là qu’on pouvait réellement débuter la pratique de la médecine, et en tant que novices on avait tout à apprendre. Quoi qu’il en soit, le parcours d’Aimi était pour le moins admirable et devait d’une façon ou une autre nous inspirer pour atteindre, nous aussi, notre objectif. Le Mugirawa fut d’ailleurs le premier à le reconnaître, félicitant en effet tout d’abord la Chiwa pour son parcours, reconnaissant par ailleurs que cela pouvait être encourageant pour nous pour la suite. Hochant légèrement la tête, j'adressai alors un doux sourire et un regard pour le moins fier à l'épéiste. Enfin, le moment tant attendu arriva. En effet, Aimi nous demanda si on était prêt pour la pratique : Abuto fut le répondre à répondre, je le suivis alors sans perdre de temps :

« Pareil pour moi ! » Fis-je, d’un air déterminé, tapant légèrement mon poing contre la paume de ma main.




_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi D89k
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Dim 5 Mai 2019 - 23:52




Initiation à la médecine

Théorie et Pratique

With Abuto et Musashi



Aimi avait répondu à la question du manipulateur du shôton en leur expliquant qu’elle avait été une élève de Mitsuki ce qui semblait les étonner, pourtant, elle trouvait cela normal. Abuto répondit en premier en expliquant qu’ils devaient poser autant de problèmes que la rousse à l’époque et surtout avec les tests qui échouaient se soldant par des cristaux explosés et le comportement du Han. La phrase de Musashi et l’air gêné qu’il prit amusa la jeune femme et ne put s’empêcher de rire et il était rare de l’entendre s’exprimer aux éclats.

« Je ne manquerais pas de lui poser la question ! Et je ne doute pas que vous allez lui en montrer de toutes les couleurs. »

Les deux hommes s’envoyaient des regards complices tandis qu’elle leur offrait un grand sourire. La jeune femme avait par la suite raconté comme les choses s’étaient déroulées pour elle, essayant de n’omettre aucun passage, tout petit indice pourrait les aider dans leur quête aux arcanes médicinaux. Alors qu’elle terminait son explication, Aimi les observait attentivement alors que chacun devait se perdre dans ses pensées, c’était normal : la Chiwa avait tenté d’utiliser les mots pour les lancer dans différentes réflexions, notamment à comment faire venir ce chakra médical, chacun aurait sa méthode et c’était à eux de le découvrir, l’Eisei Nin était juste là pour les guider et les aider.


Le Mugirawa prit la parole en la complimentant sur son évolution. La douce était très heureuse de l’entendre car elle avait travaillé très dur pour en arriver là et pouvoir voir la fierté dans les yeux des gens était une immense récompense. La kunoichi était ravie de voir que ses paroles les avaient mis sur la piste, celle de chercher au plus profond de soi ce chakra médical qui n’attendait que son réveil. Son visage s’empourpra lorsqu’elle posait ses yeux sur Musashi alors que son regard s’adoucissait, voir sur son visage qu’il était fier d’elle et ce petit sourire qu’elle aimait tant lui faisait battre son cœur comme personne. Enfin, maintenant, les trois pourraient passer à la pratique ce qui n’empêcherait pas la jeune femme de leur donner pleins d’explications durant leur future tâche. Elle leur avait donc demandé s’ils étaient prêts et elle fut ravie de constater qu’ils l’étaient, plus que jamais, elle leur offrit un grand sourire hocha positivement de la tête.


« Dans ce cas, laissez-moi quelques minutes le temps de tout mettre en place. »

Le rubis de la cité de la roche sourit avant de déposer la jolie fleur qu’elle avait toujours entre ses mains sur un plan de travail à l’écart ne voulant pas risquer de la briser. Ensuite, elle laissa les deux hommes sur place et se dirigea vers les boîtes réfrigérantes où étaient disposés plusieurs poissons en état de stase. Elle en sortit deux et les posa sur les plans en inox au milieu de la pièce dédié à cet effet, elle les plaça à une certaine distance pour pouvoir passer entre les deux Iwajin et leur laisser aussi de la place pour travailler sans encombre. Ensuite, l’épéiste retourna chercher un troisième poisson avant de refermer la porte solide puis elle le déposa face aux deux premiers, au milieu. Enfin, la doucereuse remplit un gros récipient d’eau pour accueillir les poissons qui se réveilleraient, elle le posa au bout des plans de travail.

« Etant donné que vous êtes déjà en train de travailler sur le dosage et la maîtrise de votre chakra et que ça se déroule bien, de notre côté, on va essayer de travailler en profondeur. Le but final de notre entraînement sera de réanimer ces poissons plongés dans une sorte de stase. Cela ne sert à rien de tenter de les réveiller directement, mais en même temps, c’est le but. Cependant, vous allez tout d’abord devoir éveiller votre chakra médical et ce sera sûrement la tâche la plus longue ou la plus courte si vous avez déjà les réponses à vos interrogations. Je vais tout d’abord vous montrer comment cela devrait se dérouler pour vous une fois que vous réussirez. »

Le joyau écarlate posa ses deux mains l’une sur l’autre sur l’animal d’eau inconscient puis elle se concentra afin d’amener son chakra médical dans ses mains, dosant ce qui était nécessaire pour réveiller le poisson. Une lueur verte naquit de ses paumes faisant briller ses pupilles vermeilles. Il ne fallut que quelques secondes pour que celui-ci parcoure l’animal et que d’un coup, il se mette à gigoter dans tous les sens. La première fois, la Chiwa avait paniqué alors que le poisson avait tenté de s’échapper. Elle agit donc avec rapidité et attrapa l’animal avant de le déposer dans la grande vasque où il pourrait se déplacer librement. La douce sourit, amusée de s’imaginer voir les deux hommes, dans le cas où ils réussiraient leur tâche, tenter d’attraper les poissons avec leur main.

« Voilà pour l’exemple. Pour faire simple, j’ai procédé de la manière suivante : j’ai amené mon chakra médical jusqu’à mes mains que j’ai dosé d’une certaine manière, car en fonction de la gravité d’une blessure, vous ne doserez pas votre essence de la même façon. Ensuite, j’ai fait en sorte de faire parcourir le chakra sur le poisson afin de le sortir de sa stase, c’est à vous de guider votre chakra là où les soins sont nécessaires, ici, c’est sur tout son corps, pas besoin de chercher une zone précise. »

La Chiwa leur offrit un doux sourire avant de contourner les plans et de se diriger à leur côté.

« N’hésitez surtout pas à me poser des questions, je sais que je me répète, mais si je peux vous guider de n’importe qu’elle manière ! Enfin, il est possible que vous ayez besoin de calme et de méditation alors je vous laisserai faire, j’interviendrai seulement pour vous dire si je vois quelque chose ou répondre à vos interrogations. Je vous laisse commencer alors, placez-vous devant les poissons et réaliser les mêmes gestes que moi, pour le reste, c’est à vous de chercher au plus profond de vous. »





_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi H2t6
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Mugirawa Abuto
Mugirawa Abuto

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Jeu 9 Mai 2019 - 2:15
Terminé la phase sympathique encore pleine de sérénité ou d’espoir quant à la pratique de la médecine et ses applications. Jusqu’ici, que ce soit avec Aimi ou l’assistant du chef de l'hôpital, Mitsuki, les étapes traversés dans la théorie ou dans la pratique demeurait encore scolaire, accessible et aisément concevable. Mais là, le temps d’aller préparer le matériel nécessaire et surtout les cobayes en question, Aimi démontra clairement aux deux hommes qu’ils allaient tâter du concret, directement le vivant et la vie organique. Même si cela semblait pourtant naturel, avoir lentement les faits devant soi procurait une sensation un peu différente de ce à quoi le Mugirawa s’attendait, avec une légère forme d’appréhension mais aussi d’admiration.

On pouvait aisément remarquer ça dans ses iris qui ne rataient aucun des mouvements de la Chiwa, surtout lorsque cette dernière déposa les corps inertes des poissons qui allaient servir de base pour leur expérimentations. D’ailleurs, sa démonstration s’avéra des plus impressionnante et des plus intrigante, avec la magie qu’impliquait la transformation du chakra classique en chakra medicine, chose que ne savait encore faire le colosse. il se demanda d’ailleurs si ses mains seraient capables d’être aussi habile dans cette pseudo réanimation, du moins sans faire perdre de temps à ses deux camarades.

Envoûté par les instructions et la prouesse de leur professeur, le guerrier tatoué ne dit mot par peur de la déconcentrer ou de lui donner du fil à retordre dans ses efforts et hocha simplement la tête avec une expression pleine de surprise pour marquer son étonnement et son appréciation de la chose. Des questions, il en avait surement plein … Autant que l’envie d’essayer par lui même et parvenir à transformer sa nature de chakra et l’appliquer de suite sur ces poissons.

« Wow … C’est vraiment impressionnant. Enfin, c’est quelque chose qu’on imagine assez facilement mais, quand on y assiste … C’est autre chose. Bon, au moins Mitsuki nous a déjà appris à répandre notre chakra dans des cristaux imitant la taille réelle des membres humains ou des êtres vivants de tailles moyennes donc là ça va … Mais transformer son chakra en chakra médical, je ne sais pas trop par où commencer … Tu as des conseils plus spécifique pour ça ? Je vais me baser sur le même principe que la transformation de nature en affinité … Du moins, essayer. »

Se dégourdissant un peu les épaules et les bras, la silhouette de l'apprenti médecin se dirigea alors vers les plans de travails spécialement aménagé par l’Eisenin pour, dans un premier temps, s’imprégner de la tâche à venir. Son torse ne put que se bomber plus qu’à la normal lors d’une grande inspiration suivie d’un soupir de remise à zéro au niveau de se pensées pour se donner un maximum de concentration. Là, l’homme aux allures tribal tendit alors ses deux mains sur l’animal inerte afin de concentrer son chakra au niveau de ses paumes à l’instar de ses séances de pratiques à l'hôpital.

Comme me l’expliquait Towa … J’imagine que comme pour la foudre, je dois sentir le chakra médical jaillir de moi, parcourir mon esprit et mon corps. Bon …

Fermant un instant les paupières, il passa plusieurs secondes de silences sans faire attention aux prouesses de son compère pour dénicher en lui la source du chakra tant désiré. Il fallait muter cette aura bleuté en une aura différente, de la couleur exposé par Aimi tout à l’heure. Plus facile à dire qu’à faire … Il essaya une fois, deux fois, encore et encore mais sans encore parvenir à quelconque résultat. Ce n’était pas vraiment comme créer la foudre … Il ouvrit alors les yeux, ne comprenant pas le pourquoi du comment, se tournant vers la demoiselle.

« C’est … Comment dire … Ce n’est pas pareil qu’avec mon affinité. Y’a un truc qui bloque, je ne sais pas quoi, mais je n’arrive pas à sentir l'énergie de type guérison pour pouvoir la produire. Aimi, que penses-tu au fond de toi quand tu utilises ce type de Chakra ? Qu’est ce qu’on ressent, je veux dire, d’un point de vue interne, chakratique. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine https://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo https://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092
Han Musashi
Han Musashi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Ven 17 Mai 2019 - 22:36

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Découverte et mise en pratique des arts médicales.


Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Iwagak12

--------------------------------------------------

Après la petite parenthèse pour le moins sympathique concernant Mitsuki, Aimi nous fit signe d’attendre quelques instants, le temps qu’elle mette en place les préparatifs pour notre exercice du jour. Je l’observais ainsi déposer sa camélia cristallisée dans un coin de la table et se diriger vers les boites réfrigérantes où se trouvaient des poissons inertes qu’on devra a priori réanimer.

Après un bref coup d’œil en direction de mon partenaire, je m’approchais de la table en inox où se trouvaient les poissons en état d’extase, prenant alors naturellement place devant l’un des deux. Enfin, Aimi fit couler de l’eau dans les récipients contenant nos sujets d’expérience, entamant alors les explications sur notre séance du jour.

Les remarques et consignes de la Chiwa me parurent très clairs, démontrant par ailleurs à quel point elle était douée dans son métier. En outre, elle fit preuve de beaucoup de pédagogie, ce qui nous permettaient d’assimiler assez aisément toutes les informations théoriques relatives à cet exercice. Cependant, le chemin entre la théorie et la pratique était long, et il ne dépendait que de nous deux de la parcourir en puisant au plus profond de nous-même. Si pour le moment je ne voyais pas encore comment y parvenir, je restais toutefois très attentif aux démonstrations d’Aimi.

La Chiwa posa ses deux mains l’une sur l’autre sur le poisson inerte, puis en se concentrant elle matérialisa son chakra médical qui, après un bref instant, redonna vie à l’animal qui s’agitait désormais dans tous les sens. C’était tout bonnement impressionnant, je regardais d’ailleurs cette démonstration avec beaucoup d’admiration et d’excitation. Abuto fut tout aussi impressionné, ne manquant d’ailleurs pas de le faire savoir à la jeune médecin. Il fit alors quelques remarques dont l’une attisa particulièrement ma curiosité. En effet, le Mugirawa souhaitait recourir au même procédé que la transformation de nature en affinité, ce qui me fit rapidement penser à l’éveil de mon raiton. Un très léger sourire s’afficha alors sur mon visage, persuadé que la stratégie d’Abuto pouvait s’avérer payante pour l’éveil du chakra médical. Ainsi, je décidai de me lancer dans cet exercice en tenant compte de toutes indications fournies par Aimi et la superbe idée suggérer par mon aîné.

« Je crois qu’on tient là une bonne piste… » Fis-je, d'un léger sourire, en déposant mes deux mains sur le poisson inerte.

Quelques instants après, j’entendis Abuto interpeller Aimi, il semblait ne pas y arriver et demandait quelques pistes de réflexions supplémentaires susceptible de l'aider à manifester son chakra médical. Quant à moi, l’excitation semblait quelque peu perturber ma concentration, faisant par ailleurs accidentellement jaillir des petites étincelles qui scellèrent probablement définitivement le sort de ce pauvre poisson. Il n’était cependant pas bon à jeter, en effet, si une partie semblait effectivement calciner, l’autre n’en était pas moins comestible, à qui souhaitait s’en régaler… Quoi qu’il en soit, c’était avec un air coupable et légèrement gêné que je me retournai vers mes deux camarades, à priori interpellés par ce petit accident.

« Oups, je suis désolé… J’étais pourtant persuadé de ressentir un autre type de chakra que mon raiton… Je suis vraiment désolé, Aimi-chan, malgré tout tes conseils sur le maîtrise du chakra, je crois que l’excitation m’a fait perdre le contrôle… » Fis-je, en regardant mes deux camarades, avant de reporter mon regard sur la bête en partie calcinée.

Je déposais alors délicatement ma main sur la bête, regrettant en partie de lui avoir infliger autant de dégâts, en effet il ne méritait pas une mort aussi sauvage. Ses écailles s’effritaient au contact de ma main, augmentant par conséquent le sentiment de culpabilité et ce quand bien même le poisson n’aurait été qu’un sujet d’expérience voué de toute évidence à mourir. Mon regard se tournait de nouveau vers Aimi, alors qu’une petite lueur de chakra verdâtre se matérialisa très brièvement autour ma main posée sur le poisson calciné.

« Oui, Aimi-chan, est-ce que tu peux nous en dire plus sur ce que tu penses au fond de toi en recourant au chakra médical ? La question d’Abuto est intéressante et ta réponse nous permettra peut-être d’y voir plus clair. Je suppose que la manifestation de ton chakra médical n’est pas automatique ? » M’enquis-je, d’un air curieux, alors que la petite lueur autour de ma main disparut.

Avaient-ils remarqué la manifestation de mon chakra médical, aussi brève fut-elle ? Si personnellement je n’avais rien constaté, on pouvait toutefois s’interroger sur le rôle des émotions dans la manifestation du chakra médical. Peut-être que cela ne concerne pas tout le monde, mais a priori me concernant les sentiments semblaient jouer un rôle pour le moins majeur…



_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi D89k
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Sam 18 Mai 2019 - 14:17




Initiation à la médecine

Théorie et Pratique

With Abuto et Musashi



Aimi savait que sa démonstration pourrait les impressionner, même si ce n’était pas la première fois qu’elle utilisait ses soins devant eux, pouvoir réanimer un poisson qui sautait dans tous les sens la seconde d’après, c’était toujours envoûtant. La douce l’avait rattrapé avec un réflexe exemplaire avant de le placer dans le gros réservoir d’eau. Ses joues s’empourprèrent légèrement en voyant leur mine ébahie et admirative, ce n’était pas dans son habitude d’être au milieu des regards. Ce fut Abuto qui prit la parole lui faisant savoir que c’était impressionnant, confirmant ses pensées précédentes. Mitsuki leur avait appris à diffuser leur chakra sur ces cristaux, comme elle l’avait réalisé des années auparavant et c’était déjà une très grosse étape dans l’apprentissage de Ninjutsu médical, ils ne devaient pas douter de leur capacité. Maintenant, pour modifier sa nature en une aura verdâtre, c’était autre chose en effet. Mais la Chiwa était là pour ça, pour les aider. Musashi semblait tout aussi curieux d’en savoir plus, Aimi hocha positivement de la tête en souriant.

« En effet, le chakra médical est une autre forme de nature possible, que tout le monde n’est pas enclin à faire apparaître, enfin, sauf si on le désire plus que tout. C’est comme quand vous transformez votre chakra avec l’affinité voulue, sauf que les intentions en soi ne sont pas forcément les mêmes. Le chakra médical viendra à celui qui se dévoue pour les autres, celui qui, en lui, désire profondément venir en aide à ceux dans le besoin. Il va falloir creuser en vous et chercher cette aura chaleureuse et la lier à votre chakra. »

Une fois cette explication donnée, il était temps pour eux de se mettre à la pratique. La rousse contourna le plan de travail se dirigeant vers Abuto, le premier qu’elle croisait. Ses bras croisés, elle l’observait tout en restant en retrait. Ses deux mains puissantes se posèrent l’une sur l’autre, se dirigeant sur le poisson inconscient. S’en suivi une longue réflexion interne de la part du Mugirawa, le silence était tel dans la pièce qu’elle pourrait entendre leur cœur battre. De ses paumes, elle pouvait voir apparaître son chakra bleuté, le brun tentait en vint à faire apparaître son chakra médical. Cependant, à côté, les choses semblaient s’électriser. La jeune femme pencha la tête sur le côté pour apercevoir l’état du poisson qui avait subi un bon coup de jus. Son regard écarlate se posa sur son bien-aimé qui semblait très embarrassé de la situation et elle ne put s’empêcher de sourire.

« Oh, tu sais, Musashi-kun, la première fois, j’ai tranché mon poisson en deux, parce que je ne tenais pas en place et que je ne me concentrais pas assez. Détends-toi et concentre-toi calmement. »

Un souvenir assez gênant sur le coup qui lui fit passer sa main derrière sa tête. La jeune femme avait très bien retenu la leçon depuis, par peur de blesser quelqu’un un jour si elle n’en faisait qu’à sa tête. La Chiwa fit signe au Mugirawa de se concentrer de nouveau puis alla se placer entre les deux iwajin apportant son attention sur le Han, pour être sûre qu’il n’électrocute personne d’autre. Le regard triste du blond lui fendait le cœur, il semblait se sentir coupable, son regard chaleureux vint se poser sur elle qui n’avait pas quitté des yeux ses deux mains, ayant aperçu très brièvement une nouvelle couleur de chakra. L’épéiste de la Roche se pencha davantage pour mieux apercevoir ce qu’elle avait vu, mais il n’y avait déjà plus rien.

Les deux hommes la questionnaient sur ce qu’elle ressentait lorsqu’elle devait faire apparaître son chakra médical. Honnêtement, maintenant, tout se faisait automatiquement, avec l’habitude et sa psychologie n’ayant jamais changé depuis.


« Pourtant Musashi-kun, ce que j’ai vu s’apparentait bien au chakra médical, même si c’était infime. J’aimerais que tu te penches sur ce que tu as ressenti à ce moment, il faut que tu creuses dans cette direction. » La rousse soupira alors puis regardait face à elle, se perdant dans des souvenirs lointains.« J’ai tout d’abord pensé à ma mère, à tout ce que j’aurais pu faire si j’avais ce chakra quand elle est décédée. Mon désir de venir en aide à ceux que j’aimais était profond. Ce qu’on ressent est différent pour chacun, car il se manifestera différemment. Après, je pense qu’il doit y avoir une sorte de chaleur, une bienveillance qui émane de vous. C’est très profond, tu sais Abuto. Il faut que tu trouves ce petit déclic qui te guidera dans cette bonne voie. Repense aux êtres chers que tu as perdus, je sais que c’est dur, mais cela peut-être une possibilité. Je vous laisse essayer encore une fois puis nous aurons finis pour ce matin. »

La jeune femme recula légèrement, espérant qu’elle pouvait les mettre sur la voie, celle qui était difficile et pleines d’embuches.





_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi H2t6
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Mugirawa Abuto
Mugirawa Abuto

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Sam 18 Mai 2019 - 17:41
Comment ne pas décocher un petit rire amusé face à la prouesse réalisée par son partenaire devant ce pauvre petit poisson ? Paradoxalement, c’était le résultat inverse qui venait de se produire en dépit des apparences relatifs aux deux hommes, Musashi entamant déjà la partie façon brutal alors que le Mugirawa semblait un peu plus calme et réfléchit de son côté. Que pouvait bien le perturber comme ça pour dénoter de son caractère habituel ? Les charmes de la rubis dans sa blouse blanche en tant qu’enseignante ? Ou encore une partie de sa personnalité qu’il n’avait pas encore découvert ? Intéressant … Mais bon, les voici tous les deux au même point, incapables de manifester leur chakra médical comme de bon gros débutant.

D’ailleurs le manieur des cristaux renchérit une nouvelle couche sur les interrogations du grand gaillard qui se contentait d’écouter l’échange à venir entre les deux supposées amants, voir les défauts à corriger et d’éventuelles pistes à suivre. D'après la belle, le nature de chakra propre à la guérison ne s’avérait pas accessible à tout le monde … Une phrase difficile à entendre. Et si ils ne possédaient tout simplement pas les aptitudes pour le faire apparaître ? Et si en dépit de l’ensemble de leur effort jusqu’ici, cette voie ne se montrait pas concluante ? Ce serait là une grande frustration surtout pour Abuto qui avait véritablement jeté son dévolue sur cette voie.

« Décidément, tu es un vrai petit génie Musashi. Déjà réussir à faire apparaître cette nature du chakra même un temps soit peu … Mais jusqu’où tu comptes aller comme ça ? Bon, c’est peut être pas l’avis du poisson … Ne te prend pas trop la tête avec ça aha. »

Des morts, des échecs, des situations de ce genre … Ils allaient en rencontrer énormément au cours de leur vie de ninja et ces deux là devaient s’y habituer dés maintenant et prendre ça moins à coeur. Au final cela relevait du cours de la vie et de sa fatalité, chose qui n’affectait plus tant que ça le guerrier à la chevelure d'ébène à part quand cela concernait ses proches, sa propre famille. Ses oreilles ne purent que prêter une attention extrêmes aux déclarations d’Aimi et l’importance de se plonger dans ses plus profonds souvenirs et motivations pour éveiller ce type d'énergie qui se méritait, ressortait chez les personnes les plus bienveillantes. Du moins, une sorte d’évidence pas forcément vérifié jusqu’ici … Puisque sinon, comment feraient les mercenaires sans foi ni loi maîtrisant les arts des soins ?

« Merci pour toutes ces informations Aimi. On comprend que toi aussi tu es passé par bien des épreuves … Je ne peux que te partager ma compréhension, même si ça t’as finalement aidé à développer de formidables capacités. Il est temps que j’essaye d’appliquer la façon dont tu as procédé … »

De ce fait, l'artisan émérite sembla déterminé à toucher un des points les plus sensibles de son histoire qu’il savait capable de le faire rentrer dans une furie insensée. Cette période de sa vie où la même rage et colère le plongea aux plus bas de son état entre l’alcool et les risques prit de façon inconsidéré … Impulsive, proche de ses sensations, il était surement le mieux placé pour parcourir ce chemin lié à ses émotions. Ses paupières se clorent un instant dans un silence perturbant, revoyant les flash propre à l’annonce de la disparition de son père, du bandeau imbibé de son sang et de la lettre laissé pour seul indice improbable. Vinrent ensuite des séquences plus fortes encore entre la perte de sa futur promise de l’époque, de tout ce qu’il avait construit et de la réalité qu’il souhaitait échapper.

Le corps et la peau d’Abuto commença alors à trembler avec une certaine furie bien que contenue pour ne pas trop le montrer, mais la tension se montrait bien présente. De ses mains jaillissait une quantité de chakra peu contrôlé mais dont la nature commençait à vaciller par pulsion. Pas de foudre ni autre chose. Il y avait des bribes de chakra médical mais surtout une forme offensive, ou plutôt destructrice un peu à la manière des scalpels de chakra. La contraction de ces dernières se disait intense, l’homme aux allures tatoué étant plongé dans une sorte de transe maîtrisé, ignorant presque ses deux compères ...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine https://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo https://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092
Han Musashi
Han Musashi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Dim 19 Mai 2019 - 13:25

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Découverte et mise en pratique des arts médicales.


Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Iwagak12

--------------------------------------------------

La Chiwa nous confia que pour éveiller ce chakra médical, il fallait nécessairement puiser au plus profond de soi-même, il fallait éprouver le désir de soigner et d’aider les autres. Chose que je concevais parfaitement, cependant, je ne pouvais m’empêcher de penser qu’il existait probablement d’autres moyens pour y arriver. Car si la méthode d’Aimi devrait amplement nous suffire, il existait d’autres personnes avides et malintentionnées qui n’avaient que faire du désir de soigner ou aider les autres, et pourtant elles parvenaient malgré tout à apprendre le ninjutsu médical et à s’en servir malheureusement à d’autres fins.

Quoi qu’il en fût, je hochais légèrement la tête en guise d’approbation, ne manquant pas d’esquisser un léger sourire. Si, par ailleurs, mon expérience bien foireuse sur le poisson avait bien amusé mes deux partenaires, Aimi essaya malgré tout de me rassurer en me partageant sa première expérience qui me fit naturellement décocher un léger sourire. Elle dénota, par ailleurs, quelque chose qui s’apparentait à du chakra médical et dont je serais à l’origine, ce qui me surpris grandement et m’interpellais sur comment est-ce que j’y étais pris pour y arriver. Puis, alors que je me demandais si elle n’avait pas mal vu, mon aîné fit la même remarque, m’encensant, un peu trop d’ailleurs, sur cette prouesse dont j’étais malheureusement incapable de vérifier.

« C’est bizarre, je n’ai absolument rien remarqué… » Fis-je, encore un peu surpris par la nouvelle.

Alors que je regardais étrangement les paumes de mes mains, Aimi nous expliqua brièvement comment elle s’y était pris, la première fois, pour éveiller son chakra verdâtre. Son expérience était pour le moins émouvant, et me donnait quelques idées que je souhaitais creuser.

« Les souvenirs et émotions, hein… Je vois, avec toutes ces informations, on devrait sûrement y arriver… Merci, Aimi-chan. » Fis-je, d’un très léger sourire, prenant alors place devant ma table.

Je remplaçai le poisson calciné par un autre, essayant alors de me concentrer pour retenter l’expérience. Je fermais légèrement les yeux et je replongeais dans mes souvenirs d’enfance, des souvenirs qui tournaient essentiellement autour de ma mère et son métier de médecin. Elle m’avait amené à plusieurs reprises avec elles pour soigner des combattants dans des états plus ou moins critique. Je revoyais étrangement sa poussière cristalline tourner autour de ses patients, puis venir s’engouffrer dans leurs blessures les régénérants presque miraculeusement. Je me souvenais encore de ses quelques mots où elle insistait sur la pureté de l’âme et du cristal, chose que j’avais toujours du mal à en saisir le sens. Puis, alors que tout ces souvenirs me faisaient arborer un sourire des plus nostalgiques, mon chakra ordinaire s’intensifiait et vint envelopper mon sujet d’expérience sans pour autant le ramener à la vie. Il était cependant à noter que mon chakra n’avait jamais été aussi intense, que cela soit l’œuvre des émotions ou d’une trop grande concentration, ça promettait pour la suite.

Quoi qu’il en fût, je continuais durant quelques temps, toujours plongé dans mes souvenirs, mes plus beaux souvenirs, alors qu’un très léger chakra verdâtre, à peine perceptible, se mélangea, l’espèce d’un instant, à mon chakra ordinaire sans pour autant réanimer le poisson. Par ailleurs, comme pouvait le témoigner la sueur qui perlait le long de mon visage, la fatigue commençait à se faire sentir… M’extirpant légèrement de mes pensées, je m’interrogeais alors sur la progression du Mugirawa et de ce qu’Aimi pouvait bien penser de notre petite expérience.




_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi D89k
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Lun 20 Mai 2019 - 11:47




Initiation à la médecine

Théorie et Pratique

With Abuto et Musashi



Après les avoir de nouveau coaché sur leur progression et sur leur interrogation, elle s’était confiée sur la façon dont elle avait procédé, et même cela pouvait différer de chacun, la rousse se voulait transparente, se disant que n’importe quel indice pourrait les aider à mener à bien leur initiation. Il était certain que des personnes ne possédant pas les mêmes attentions généreuses que la jeune femme, aient procédé différemment, mais ce n’était pas du ressort d’Aimi qui tentait de les aider comme elle le pouvait. Le Han semblait surpris, comme s’il ne s’était pas rendu compte qu’il avait fait jaillir une infime essence verte, pourtant elle était bien là. La jeune rousse sourit au jeune blond posant une main discrète sur la sienne.

« Pourtant, même si c’était infime, il était là, ce chakra recherché. Crois en toi et continue à travailler dans cette voie, mais surtout, reste calme et concentré, je sais que cela peut-être excitant, moi-même, je me sentais pareil au début, mais le contrôle de chakra ne suffit pas, il faut aussi être très concentré dans la réalisation de ton travail ! »

L’épéiste pressa un peu plus sa main avant de la lâcher, elle se devait de l’encourager comme il se devait et elle savait que ce geste l’aiderait à se comporter plus calmement. La doucereuse souris aux deux Iwajin les remerciant, leur avoir confié cela semblait les avoir touché et les guider dans cette optique d’immersion interne, la kunoichi espérait que cela leur permettrait de progresser. Pendant que Musashi remplaçait son pauvre poisson, la Chiwa se concentra donc sur le Mugirawa qui était retourné à son affaire. La Genin s’enferma dans une bulle de silence pour ne pas le distraire tout en gardant un œil très averti sur ce qu’il faisait, car il semblait éprouvait un peu plus de difficulté que le manipulateur de cristal. Enfin, elle les avait prévenus, l’apprentissage serait différent pour chacun.

Posant de nouveau ses mains sur le poisson, il s’aventura dans ses souvenirs, se concentrant davantage. Ce qu’il pouvait ressentir ou penser était inconnu à la jeune femme, elle se devait donc d’attendre de voir ce qu’il en résulterait. Et l’épéiste de la Roche ne fut pas déçue, voir même très surprise de voir le Mugirawa commencer à légèrement trembler, comme s’il contenait quelque chose qu’Aimi ne parvenait pas à comprendre. Pourtant, d’un coup, du chakra jaillit de ses mains, une essence incontrôlable, le bleu brillait dans les iris rougeâtres de la Chiwa qui pouvait apercevoir un mélange des deux chakras, celui-ci n’avait rien de doux et de chaleureux, il était à l’inverse de ce que la jeune femme recherchait : quelque chose de plus agressif. Son regard se posa sur le brun qui semblait perdu dans ses profondes pensées, est-ce qu’il se rendait compte de ce qu’il était en train de faire ? Il fallait qu’elle intervienne. La doucereuse posa une main sur son bras, la serrant légèrement entre ses mains.


« Abuto, ce que tu fais est bien, on peut déceler du chakra médical, mais ce n’est pas ce que je recherche. Le but est de réanimer ce poisson, pas de le pulvériser… Il faut que tu arrives à te calmer, peu importe ce à quoi tu penses, il faut simplement que tu fasses en sorte à ce que ton chakra devienne un soin pour ce pauvre poisson qui ne demande que ton aide, il a besoin de toi, comme tes amis qui pourraient avoir besoin de toi un jour. Si jamais tu commets une seule erreur, cela pourrait te coûter cher, à toi comme à la personne à qui tu viens en aide, n’oublie pas cela. Je crois en toi, tu peux le faire. Ton travail sera de rendre ton chakra plus précis et contrôlé et essaie de penser à cette aura verdoyante qui essaie de montrer le bout de son nez afin de la maintenir présente. »

Son timbre de voix était doux et calme, elle ne cherchait qu’à l’aider à reprendre le contrôle sur son chakra et il fallait pour cela qu’elle le fasse réagir, il fallait qu’elle se rende compte que s’il utilisait son chakra médical de la mauvaise façon, cela pourrait être fatal. Pour le moment, il fallait se concentrer sur la réanimation du poisson et rien d’autre. Avant de penser à plus, il fallait maîtriser ce premier travail. La Chiwa lâcha l’emprise sur son bras, espérant qu’il l’aura écouté puis son visage se tourna vers le blond qui se concentrait sur le poisson, deux mains sur lui. Son beau visage arborait un sourire, faisant apparaître un rictus sur les lèvres de l’épéiste, se demandant à quoi, il pensait, mais cela fonctionnait. En effet, une intense quantité de chakra bleu sortit de ses mains, entourant le poisson. Bien évidemment, rien ne se passait parce que ce n’était pas encore la bonne nature de chakra recherchée, ses émotions semblaient fusionner avec ses actes. Aimi ne dit rien pour le moment, cherchant à voir s’il se passait autre chose, son minois se rapprocha comme tout à l’heure de ses mains, alors qu’elle apercevoir cette même étincelle émeraude, il était sur la bonne voie.

Cependant, la fatigue pouvait se lire sur le Han, travailler la maîtrise et le contrôle de chakra était quelque chose de très difficile qui demandait beaucoup d’énergie, alors c’était normal après tout. Musashi sortit de sa réflexion interne et porta son attention sur eux tandis que la kunoichi se redressait, arborant un sourire fier sur le visage.


« C’est très bien Musashi, j’ai encore aperçu ce chakra vert, qui essaie de s’inviter ! Attention toutefois, tes émotions te permettent d’activer cette nature, mais il faut apprendre à te contenir. Le ninjutsu médical comprend une précision parfaite. Comme j’ai dit à Abuto, une seule erreur peut-être fatale ! Ton travail la prochaine fois, sera d’apprendre à te contrôler sur la quantité de chakra qui sort ainsi que de maintenir ce chakra vert qui repart aussi vite qu’il est arrivé ! »

Tout le monde avait déjà très bien travaillé ce matin et la fatigue pouvait se sentir pour les deux hommes, très déterminés dans cette initiation des arcanes médicaux. Une fois qu’elle avait l’attention des deux camarades, elle leur fit signe de s’arrêter.

« Je pense que ça suffira pour ce matin. Vous avez sûrement constaté que vous vous fatiguez encore plus, mais c’est normal, le travail du contrôle de son chakra demande beaucoup d’effort, mais encore plus quand on veut transformer sa nature ! J’ai vu des progrès pour chacun de vous deux et je suis contente de voir que mon aide n’est pas vaine. Elle sourit gênée, passant une main derrière sa tête. « Enfin, quand je suis venue vers chacun de vous, je vous ai donné un travail à réaliser demain. En attendant, reposez-vous et surtout, ne tentez pas de reproduire cela chez-vous et encore moins sur vous, on ne sait pas les dégâts que cela pourrait occasionner ! Sauf si vous avez des questions, nous continuerons demain.

La doucereuse s’inclina respectueusement comme pour les saluer et les remercier du travail qu’ils fourni. Quant à la jeune femme, elle alla remettre les poissons dans la boite froide et attendait que les deux hommes quittent le laboratoire pour s’occuper du poisson nageant dans le gros bac d’eau.





_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi H2t6
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Mugirawa Abuto
Mugirawa Abuto

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Jeu 23 Mai 2019 - 17:47
La zone émotionnelle dans laquelle s’était engouffré l’artisan émérite pour puiser dans son chakra médical s’avéra trop profonde et trop complexe pour ne pas se laisser envahir. D'innombrables sensations s’emparaient de son être comme un feu d’artifice incontrôlable entre l’envie de meurtre, l’envie de partir là de suite et brûler le monde entier, ne se poser aucune question et agresser la première personne qui lui tombait sous la main. Des sortes de pulsions issue des ténèbres de son âme qui en dépit de leur violences destructrices lui faisaient du bien en quelque sorte, ou plutôt une impression de puissance délectable. Soigner, détruire, soigner, détruire … Ces deux idées s'entrechoquaient entre la raison et le chaos jusqu’à ce que la destruction l’emporte.

Le Chakra médical timide finit malheureusement par céder devant sa version purement offensive et agressive, n’ayant dans ses intentions aucune parcelle de bienveillance. Le colosse lui semblait en pleine transe les paupières fermés, enfermé dans ses ressentis intérieur en dehors de l’intervention inattendu qui arriva de l’extérieur. Ce fut une main, petite et douce qui vint l'agripper puis deux, de sorte à prodigué au Mugirawa l’un des choc les plus puissant qui soit pour le corps humain : La chaleur d’une présence physique. Sa chair tremblait, son corps bouillonnait d’une envie de tout casser ou tout balancer en l’air avant de partir. C’était sans compter sur la voix qui accompagna cette intervention dans une tentative de le calmer.

Au fil de ses explications, la raison revint peu à peu à travers ses pensées égarés, invoquant lentement des figures familières tel des flash, à l’instar de Ryoko, Musashi et Aimi aussi d’ailleurs, ces quatre là étant dans un cercle relationnel des plus spéciales. Ils représentaient surement les liens les plus fort dont il disposait à travers ses murs par rapport à la récence de sa présence en ces lieux. Des mouvements légers et brusques se dessinèrent au niveau de sa tête, comme si le grand gaillard tentait de chasser cette partie incontrôlable de son âme pour revenir à un état plus stable. Cela se précisa d’ailleurs dans la concentration chakratique dans ses paumes qui revint peu à peu vers la couleur désirés, même si c’était encore timide.

Lorsque la rubis le relâcha pour s’orienter vers Musashi, Abuto demeurant ainsi plusieurs secondes avant de subitement relâché tout d’un mouvement de recul brusque vers l'arrière tout en pivotant de son corps entier, mélange de frustration et de retour à la réalité. Il reprit son souffle comme sortant d’une longue apnée difficile et fit plusieurs pas après s’être retourné pour évacuer ça. Pour lui ce serait surement la fin pour cette journée, peut être pas sur un plan chakratique mais surtout sur un plan psychologique.

« Tch ! Heuf … Je ne peux pas continuer dans cette voie, c’est pas de la bienveillance que j’y trouverai ... »

Toujours dos à la scène, le ninja marmonna cette phrase sans que cela soit spécialement destinés à ses collègues. Juste le temps de se calmer davantage et être suffisamment stable pour revenir vers eux. Après tout, c’était son caractère naturel même si Aimi n’avait encore jamais eu l’occasion d’y assister. Uniquement Musashi lors de leur combat contre Kibo. Bon … Ne restait plus qu’à voir ce que faisait son frère d’arme. Ainsi refit il le chemin inverse jusqu’à tomber sur les conseils d’Aimi auprès du jeune Han sur la bonne voie.

« Et bien, ça va être encore plus difficile que ce qu’on pensait … Mais merci Aimi, tu fais une très bonne professeur. Franchement, tu ne trouves pas Musashi ? »

Pourtant, lui aussi paraissait à court d'énergie et d’aucun ne risquait de continuer bien longtemps à ce rythme. Heureusement, Aimi mit un terme à l'entraînement un temps après la fin des tentatives avec de précieuses instructions que le Mugirawa écouta avec attention. Ce soir, pas d’exercice donc, juste du travail mental et du repos. Une séance courte mais intense … Un sourire se dessina sur les lèvres du colosse qui avait totalement reprit sa sérénité et hocha la tête positivement sans n’avoir trop de question. Musashi était peut être plus susceptible d’en avoir … Sur quoi ils partiraient pour revenir le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine https://www.ascentofshinobi.com/t5577-nouvelle-equipe-nouveau-depart-equipe-2-au-dojo https://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092
Han Musashi
Han Musashi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Mer 29 Mai 2019 - 18:15

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Initiation à la médecine
Théorie et Pratique



Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Iwa12

------------------------------------------------------

Aimi était persuadée d’avoir aperçu ce chakra verdâtre, m’encourageant dès lors à poursuivre dans cette voie. Elle me demanda néanmoins de rester calme et concentré, car dans le cas contraire l’excitation risquait de prendre le dessus et de m’empêcher de réussir pleinement mon exercice. Je hochais donc naturellement la tête, retournant alors à mon sujet d’expérience pour tenter – une fois de plus – de faire apparaître ce chakra verdâtre, si familier aux médecins. Une fois face à ma table, je changeais immédiatement le poisson calciné par un autre, essayant alors de reproduire l’expérience en faisant, cependant, plus attention que ma dernière tentative.

Durant ce temps, Aimi alla voir Abuto qui était apparemment parvenu à éveiller le chakra médical, mais l'utilisait cependant d'une autre façon que ce qui lui était demandé. J’étais encore dans mes pensées, mais je parvenais plus ou moins à attendre ce qu’elle lui disait. Cela me fit immédiatement penser à l’épisode « Kibo » où j’avais pu voir un tout autre aspect de l’héritier du clan Midora. Durant cet affrontement, où il avait failli y passer, Abuto avait laissé libre court à ses pulsions et était prêt à sacrifier sa vie pour emporter le prisonnier avec lui. Dès lors, je me demandais si une partie de cette personnalité n’était pas en train de resurgir face à ce pauvre petit poisson. Cependant, sachant qu’Aimi était à ses côtés, il n’y avait pas lieu de s’inquiéter, car j’étais persuadé qu’elle saura le faire revenir à lui et lui expliquer ce qui n’allait pas. D’un autre côté, il fallait tôt ou tard qu’on s’attarde sur cet aspect du Mugirawa, car s’il pouvait clairement être dangereux, il n’en était pas moins un atout non négligeable, surtout en situation de combat. Toutefois, fallait-il encore qu’Abuto comprenne cette facette et ne se laisse pas totalement dominer par cette personnalité, à priori, dépourvue de raison.

Bref, pour l’heure, je laissais Aimi s’en occuper, retournant ainsi à mon exercice. Je me concentrais et voyageais dans mes pensées, pensant que c’était ainsi que je parviendrais à faire réapparaître ce chakra médical. Et apparemment je ne m’y étais pas trompé, puisque, quelques temps plus tard, le chakra verdâtre s’était matérialisé, se mêlant cependant à mon chakra naturelle, ce qui ne me permis pas de réanimer le poisson. Enfin, alors que la fatigue commençait à se faire sentir, Aimi se rapprocha près de ma table et me fit comprendre que j’étais sur la bonne voie. Cependant, elle me confia que les émotions, à elles seules, ne pouvaient pas me permettre de contrôler le chakra médical. Par conséquent, je devrais travailler pour mieux contenir et contrôler ce chakra, ce à quoi je hochais naturellement la tête en guise d’approbation.

« Très bien, je ferais en sorte de mieux le contenir et le contrôler la prochaine fois. Merci pour tout tes conseils, ils m’ont été d’une très grande aide. » Fis-je, d’un léger sourire.

Enfin, une fois qu’Abuto nous rejoignit, la Chiwa remarqua qu’on avait dépensé beaucoup trop de chakra, décidant dès lors de mettre fin à cette séance. Elle nous fit quelques remarques et s’inclina légèrement pour nous saluer. Abuto réagit alors en la remerciant et lui faisant savoir qu’elle faisait une très bonne professeur, me demandant par ailleurs mon avis, ce à quoi je répondis spontanément.

« C’est clair, à ce rythme elle finira bientôt par diriger tout l’hôpital et former pleins de médecins aussi talentueux les uns que les autres, hein. » Fis-je, d’un large sourire. « Sur ce passe une bonne fin de journée et on se revoit demain, Aimi-cha… Aimi-senseï. » Poursuivis-je, d’un clin d’œil.

« Senseï », voilà qui me faisait penser à ce bon vieux Taishi, ce Chûnin qui m’avait promis de me prendre sous ses ailes mais qui avait disparu du jour au lendemain sans laisser aucune trace de lui. Je repensais brièvement à cet époque où il m’avait forcé à boire du saké à l’âge de 15 ans, me contraignant de faire d’autres choses plus ou moins loufoques tout en affirmant que cela faisait partie de mon apprentissage. Alala, un petit sourire nostalgique se dessina sur mon visage, alors que mon partenaire et moi venions de franchir la porte de l’hôpital.

« Je suppose qu’on se revoit demain, tâche cette fois-ci de vraiment te reposer, car j’ai l’impression que les séances vont devenir de plus en plus éprouvant. » Fis-je, d’un large sourire, en lui tendant mon poing pour checker.

Lui donner des conseils que j’avais moi-même du mal à appliquer, c’était un peu comme l’hôpital qui se foutait de la charité…



_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi D89k
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi Empty
Lun 6 Jan 2020 - 0:25




Initiation à la médecine

Théorie et Pratique

With Abuto et Musashi



Le lendemain matin, la kunoichi se leva aux aurores comme bien souvent. Une grosse journée l'attendait, tandis qu'elle était en plein initiation auprès de Musashi et d'Abuto dans l'apprentissage de l'Iroujutsu. La rousse était vraiment fière de pouvoir être une sorte de mentor pour eux. C'était comme si tout ce qu'elle avait appris et maîtrisé prenait vraiment un sens, une consécration de tous ses efforts. L'héritage d'un don, du pouvoir de soigner, être capable de sauver des vies, de devenir plus fort, c'était une réelle fierté. La kunoichi se dépêcha de se préparer pour arriver avant les deux iwajins afin de préparer le terrain. Les poissons qui serviraient de cobaye principalement. En s'affairant, la rubiconde se rémora ce qu'elle avait vu avec chacun de ses camarades.

Premièrement Abuto, le manipulateur filaire qui était arrivé en premier. Il avait réussi à faire apparaître un peu de chakra médical, mais ce n'était pas encore ça. Il y allait trop en intensité, ce qui était sûrement lié à ses émotions. Il devait donc apprendre à se contrôler et penser à soigner le poisson et non le pulvériser. Son travail était donc de rendre son chakra plus précis et curatif et non destructeur. Musashi ensuite... Ce blond qui chamboulait tant l'Irou nin, qui part sa seule présence faisait battre son cœur à la chamade et provoquait ses petits rougissements. Elle sourit. Lui aussi avait réussi à faire venir le chakra verdoyant, même mieux. Comme son confrère, il devait apprendre à se contenir et à faire preuve de précision parfaite, ce qui lui manquait. L'erreur était fatale dans le monde de la médecine et c'était un point à ne pas omettre. Sa tâche à lui serait d'apprendre à contrôler sur la quantité et le maintien du chakra médical. Une fois la liste prête dans sa tête, l'adepte du Kenjutsu attrapa un anpan qu'elle mangea sur le chemin en direction de l'hôpital.

Une fois arrivée sur les lieux, la cohue était plus que présente et rendait perplexe la Genin. Intriguée, la jeune femme s’approcha d’une des infirmières qui semblait perdue et qui courrait dans tous les sens pour lui demander ce qu’il se passait. Celle-ci lui répondit qu’il y avait eu un accident au niveau des laboratoires et qu’une explosion avait eue lieu. Les médecins s’étaient mis au travail pour évacuer les patients les plus proches du couloir dans d’autres ailes et interdiction de s’y rendre. Cet événement pas prévu changeait tous les plans de la formatrice qui soupira. Pas le choix, il fallait repousser la séance. Aimi se rendit alors à son bureau qui était dans le côté est de l’hôpital et récupéra deux feuilles de papier et deux enveloppes. Elle rédigea alors une missive à l’attention de ses deux élèves leur prévenant que le cours était annulé pour aujourd’hui. Elle reviendra vers eux lorsque les dégâts matériels seront comblés. Sans attendre, la Chiwa referma le pli et se lança dans une course afin de poster les deux missives dans la boîte dédiée aux urgences. Quelqu’un devrait venir dans les minutes qui suivraient afin de les prévenir. Pendant ce temps, la kunoichi allait mettre sa blouse et venir en aide à ses confrères pour les aider dans cette urgence.


Spoiler:
 



_________________
Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi H2t6
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037

Initiation à la médecine - Théorie et Pratique | Abuto & Musashi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: