Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Esquive [PV Yamanaka Ayumi]

Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Esquive [PV Yamanaka Ayumi]  Empty
Mer 24 Avr 2019 - 17:34
Passant le rideau de noren portant les initiales du restaurant de yakisoba, le jounin muet reprend le chemin vers le Grand Dojo d’un pas morne sous la brumaille kirijine, contemplant les échoppes voisines sans arrêter son regard sur une devanture en particulier. Simplement par curiosité, il laisse glisser à travers sa visière argentée son regard errant, son attention subitement attirée par les majuscules d’un restaurant en trois lettres.

Le temple de la malbouffe d’où émanent des fumets tentateurs de poulet frit. Au bout de quelques minutes paraissant des heures, ses pas le conduisent naturellement vers le lieu de l’entraînement prévu pour aujourd’hui, celui qui consisterait à initier son élève Yamanaka à l’art peu excitant mais essentiel de l’esquive. De retour dans la salle dans laquelle ils se trouvaient ce matin, il patiente le temps que la Sabreuse se manifeste et qu’ils puissent entamer l’apprentissage.

« Tu as bien combattu ce matin, ton jeu de jambes n’est pas trop mal non plus. Et j’ai pu observer que tu maîtrisais déjà la charge, qui est une technique du répertoire bukijutsu très adaptée pour un style offensif comme le tien. » D’autant que si elle parvient à toucher sa cible, celle-ci se trouverait empoisonnée, comme il l’a été tout à l’heure. « Toutefois sur le plan défensif, tu as montré des faiblesses, je pense que tu le sais déjà. »

Une faiblesse qui n’enlève rien à l’étendue de ses prouesses à l’arme blanche soutenues par un stylé féroce et hargneux, lui permettant de vaincre par la frénésie de ses assauts, rappelant trait pour trait le style de son frère Ashikage. Avant de passer à la pratique, l’homme au shôzoku de jais juge nécessaire de lui donner des consignes quant à l’utilisation opportune d’une esquive de ce rang, dans la mesure où elle ne sera pas applicable à toutes les situations.

« L’esquive que je suis sur le point de t’enseigner présente des avantages aussi bien que des faiblesses, et je souhaiterais m’assurer que tu en sois consciente avant de l’employer en combat. Si elle te permettra d’éviter des attaques au corps-à-corps comme des projectiles que tu ne pourrais pas bloquer, ce qu’elle ne permet pas en revanche, c’est d’éviter des attaques de plus grande portée. Je pense notamment à des attaques dites « de zone » comme des explosions, des boules de chakra gigantesques, des tempêtes de glace de tes alliés, etc. »

Se tournant vers le râtelier d’armes, il retire un bokken aussi appelé sabre en bois qui est utilisé dans les entraînements de façon à ne pas blesser la personne avec laquelle on combat. Il revient vers @Yamanaka Ayumi avant de lui poser des questions, pour mieux cerner où s'est arrêtée son initiation.

« Comment est ta maîtrise du chakra ? Si tu connais déjà la charge, sûrement l’esquive sera plus facile à apprendre pour toi. As-tu déjà essayé auparavant ? As-tu connu des difficultés ? D'ailleurs ton style me paraît peu orthodoxe, qui te l'a enseigné? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

Esquive [PV Yamanaka Ayumi]  Empty
Ven 3 Mai 2019 - 20:37
Elle s’était faite laminer. Après avoir repris une douche pour se débarrasser de la crasse accumulée par le dur entraînement avec son senseï – son côté un chouïa maniaque – elle s’était affalée dans son fauteuil, un paquet de biscuit à la main, comatant légèrement et reprenant des forces pour la suite de la journée. Saji s’était arrangé pour qu’ils passent la journée rien qu’à deux, pour s’entraîner, pour apprendre, pour progresser. Un programme qui lui convenait parfaitement mais qu’elle n’avait pas l’habitude de gérer. Ses muscles en avaient pris un coup ; mais elle restait prête à en découvre avec le chef de son clan de fortune.

Elle passa d’autres vêtements de ninja, propres et à la douce odeur de vanille, et sortit dans les rues brumeuses qui n’avaient pas changé en ces quelques heures de repos. Kiri était définitivement bien fade. Elle se retint de trancher la gorge de ces deux gosses d’à peine dix-huit ans qui hurlaient sur son chemin, à se taquiner, à se donner des surnoms, et avec ce petit air arrogant qui lui donnait l’irrésistible envie de les faire redescendre sur Terre. Absolument rien n’allait à Kiri. Rien, sauf si elle parvenait à voler d’autres moments privilégiés avec son chef d’équipe, grâce à qui elle pourra – enfin – atteindre des objectifs qu’elle s’était fixés.

Elle rejoignit le Grand Dojo à l’heure prévue. Le Nobuatsu était déjà là, à l’attendre. Elle posa son sac dans un coin et se dirigea vers son professeur : ses muscles endoloris perdirent presqu’entièrement les marques de l’entraînement passé, prêts de nouveau à se mettre en œuvre dans un autre domaine : l’apprentissage. Il faudrait redoubler de concentration et d’attention, car Ayumi n’avait pas de repère ou d’habitude sur ce qu’ils allaient entreprendre. Qu’à cela ne tienne : elle avait hâte de commencer. Elle écoutait avec attention ce que Saji disait, réprimant une grise mine lorsqu’il évoqua ses faiblesses. Il faut dire que lors de toutes ces années de pérégrinations, elle n’avait jamais eu besoin de lutter face à ses cibles. Elle avait alors développé ce talent offensif dont on l’avait tant de fois louée, sans avoir besoin de se défendre ; chose qui, aujourd’hui, pêchait dans son apprentissage.

« Je pense avoir une maîtrise de chakra correct. Je peux enchaîner les assauts sans trop me fatiguer, et sur un temps assez long. »

Elle était endurante : elle agissait seule, avec parcimonie, ce qui l’avait obligée à développer ses capacités à tenir longtemps un combat, une traque, un camouflage. Avec le temps, elle pouvait utiliser des techniques plus longtemps et plus efficacement. Un loup solitaire, en somme.

« J’ai déjà essayé, oui. Ça n’a jamais été très fructueux. Je finissais bien vite par parer et par répliquer. J’ai toujours trouvé ça plus efficace, pour être franche. »

La parade était une arme dont elle disposait également grâce à ses sabres, et ils avaient été jusqu’ici ses meilleurs alliés. Plus que Shinka, plus que Jun, plus qu’elle-même : ils étaient la source de sa puissance, l’objet de sa force.

« Et personne ne me l’a enseigné. J’ai appris seule. »

_________________


Esquive [PV Yamanaka Ayumi]  Ayumi_sign_001
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Esquive [PV Yamanaka Ayumi]  Empty
Ven 24 Mai 2019 - 21:39
En dépit de ses airs revêches, l’attitude studieuse de son élève montre qu’elle est capable d’écouter et de considérer ses propres forces et faiblesses avec humilité - une des qualités les plus respectées par le sabreur masqué, leurs passes d’armes de ce matin aura sans doute révélé moult failles dans son armure, si bien que chaque mot du Sabreur en chef est présent considéré avec davantage de poids, bien plus d’attention que si elle ne l’avait jamais affronté de lame à lame, dans un duel introductif n’ayant qu’un seul but : l’évaluer.

Un style qui doit son orthodoxie au fait qu’elle ait appris toute seule à manier l’épée, ce qui en soi constitue déjà un exploit considérable, a fortiori quand on arrive à un tel niveau de compétence, un talent qui ne laisse personne indifférent. C’est là que le tuteur entre en jeu, son rôle étant d’orienter la croissance de son élève dans le bon sens, celui qui lui permettra de devenir plus fort, plus vite. Tel est son souhait après tout, et puis n’est-ce pas la raison d’être de l’enseignant ?

« Toute seule ? » Une interjection manifestant sa surprise, semblable à celle du pouvoir particulier caractérisant les lames jumelles de sa protégée. Des lames pouvant s’étirer tels des fouets, aussi bien que véhiculer un poison dans le corps de ses victimes.

« Cela explique pourquoi il te manque encore quelques bases, notamment dans le déplacement. Le sabre n’est pas le seul prolongement de ton corps, mais ton corps en entier est l’arme que tu dois manier. En perfectionnant l’esquive, tu seras capable de résoudre des situations où ta parade ne suffira pas à te protéger. » Maintenir sa garde, et esquiver. Le ba-ba de la défense si la genin compte véritablement progresser.

« La parade est une bonne défense, en particulier quand tu souhaites répliquer immédiatement pour frapper une cible au corps-à-corps. Mais elle reste limitée aux attaques physiques, aux projectiles tangibles. Que ferais-tu face à une boule de feu ou une bourrasque de vent ? »

Pour être arrivée aussi loin dans son parcours, sûrement n’a-t-elle guère été confrontée face à des adversaires avec une haute maîtrise du ninjutsu. Maintenant qu’elle fait partie d’un village caché, ce ne sera certainement plus le cas à présent.

« Tu es d’affinité Fuuton : elle n’offre pas les meilleures moyens de défense, mais elle en offre quand même… Pour gagner en vélocité et améliorer le tranchant de ta lame en revanche, je ne dis pas. »

L’affinité idéale pour un disciple du kenjutsu. S’il est indéniable qu’elle a tous les atouts pour devenir une épéiste redoutable, elle ne sait pas encore maintenir proprement sa garde, comme il lui a maintes fois répété lors de leur combat. Excès de confiance ? Peut-être. Ce qui est étonnant, c’est qu’elle soit arrivée aussi loin sans avoir besoin de développer un jeu de jambe excellent, il s’agit pourtant d’une chose que l’on enseigne dès le premier jour aux débutants. Ce qu’il se retiendra d’avouer à son élève, pour éviter de l’inquiéter inutilement.

« Dans le kenjutsu, il existe plusieurs positions appelées kamae. Ce sont les premiers samouraïs de Tetsu qui en sont à l’origine : un bon kamae, c’est la garantie d’avoir un meilleur appui au sol et de mieux porter les coups, avec davantage de rapidité et de puissance. Pour toi, je pense que le Chudan-no-kamae te permettra d’équilibrer attaque et défense, il s’agit de la garde la plus basique mais très efficace en toute circonstance. » Amateur de livre, le Sabreur a eu tout le loisir dans son apprentissage de parcourir les ouvrages à ce sujet, car au commencement du kenjutsu était l’art samouraï.

Dégainant ses deux katanas face à lui, le dos droit, la jambe droite légèrement en avant par rapporte à l’autre et la cheville à peine décollée du sol de façon à se propulser à tout moment. Le kissaki pointe droit devant lui, vers une cible imaginaire qu’il ne quitte pas des yeux. A première vue la posture peut paraître ridicule, son efficacité n’étant réellement éprouvée qu’après avoir croisé l’acier. Il invite alors Ayumi à l’imiter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779

Esquive [PV Yamanaka Ayumi]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SEIKAKUKENSA ๑ Yamanaka Ayumi
» Maintiens ta garde [PV Yamanaka Ayumi]
» Double lame [PV Yamanaka Ayumi, Shinka]
» [ Closed ] Dale a tu cuerpo alegria, Yamanaka Heeeeeey Yamanaka
» L'art de l'esquive ▬ Ft Kisuke.

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: