Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Trouver sa raison d'être.
perfect day in the sewers | Ayumi EmptyAujourd'hui à 18:19 par Sendai Anzu

» 飲酒 Une bouteille pour seule amie
perfect day in the sewers | Ayumi EmptyAujourd'hui à 18:12 par Kogami Akira

» Croisons le fer avec l'envahisseur (Akira)
perfect day in the sewers | Ayumi EmptyAujourd'hui à 17:58 par Kogami Akira

» 04. Questions diverses
perfect day in the sewers | Ayumi EmptyAujourd'hui à 17:28 par Meikyû Raizen

» Le nid s’agrandit [PV Teruyo]
perfect day in the sewers | Ayumi EmptyAujourd'hui à 17:28 par Souhei Toji

» Le clan divin
perfect day in the sewers | Ayumi EmptyAujourd'hui à 16:30 par Souhei Toji

» 3/03. Unité San
perfect day in the sewers | Ayumi EmptyAujourd'hui à 14:47 par Chôkoku Jurôjin

» Exploration de Tsuchi no Kuni - MB [Karasu/Shuhei]
perfect day in the sewers | Ayumi EmptyAujourd'hui à 12:08 par Miyamori Shuhei

» 03. Questions sur le système de combat
perfect day in the sewers | Ayumi EmptyAujourd'hui à 11:41 par Nara Aizen

» Reconstruction (PV Nara Aizen)
perfect day in the sewers | Ayumi EmptyAujourd'hui à 0:02 par Gozan Arukisa

Partagez

perfect day in the sewers | Ayumi

Shinka
Shinka

perfect day in the sewers | Ayumi Empty
Dim 28 Avr 2019 - 12:03


„perfect day in the sewers”



Mission:
 

Un petit garçon aurait disparu depuis maintenant 2h. Il aurait été aperçu pour la dernière fois jouant aux côtés principale des égouts situés non loin du port avec son frère. Les parents habitués aux chamailleries de leurs enfants ne semblent pas inquiets, mais l’un des ouvriers sur place a préféré avertir les autorités. Selon lui, les égouts ne seraient plus aussi inhabités qu’auparavant, ce qui expliquerait les disparitions soudaines de quelques-uns de ses collègues ces derniers jours.

Un matin calme comme tous les autres, c’est ce qu’aurait voulu pouvoir dire le jeune sabreur qui avait eu la bonne idée de venir rendre visite à Ayumi. Debout à l’entrée, Shinka tenta d’ignorer tant bien que mal les nombreuses plaintes explosives et menaces du frère jusqu’à ce qu’un miracle intervienne. Obligé de partir dans un lourd claquement de porte, le sabreur laissa échapper un long et lourd soupire avant de se laisser tomber sur le canapé.

« Enfin ! »

Le silence qui suivit était presque surréaliste tant que ce dernier était remonté contre lui. Et ce fut presque déjà épuisé que Shinka retira son masque pour porter son attention sur la Yamanaka.

« Je plains les voisins... »

Évidemment, il pourrait essayer de l’éviter, mais sa propre fierté l’en empêchait et il fallait bien qu’un jour ou l’autre Jun finisse par l’accepter. Surtout que le destin avait décidé de les mettre dans la même équipe pour son plus grand malheur. Alors que son visage commençait enfin à s’adoucir en compagnie d’Ayumi, un son intervint au pas de la porte. Craignant que cela soit encore une manigance du blond, le sabreur se releva pour vérifier avant d’apercevoir un messager.

Surpris, il regarda les deux parchemins tendus, l’un pour lui, l’autre pour sa compagne. Curieux, le disciple retourna à l’intérieur tout ouvrant le sien. Visiblement, une petite urgence était survenue et on l’avait alors confié la mission d’enquêter. Malgré la situation sérieuse, l’ancien vagabond eut bien du mal à retenir son sourire lorsqu’il vit le nom de sa coéquipière.

« On a une mission. »

Fit-il alors fièrement en lui lançant son parchemin pour qu’elle puisse en prendre en connaissance et tous deux se préparer. La laissant ainsi prendre les devants afin d’éviter qu’il se perde – à nouveau – dans le village. Plutôt content d’avoir sa première mission avec elle, il restait néanmoins assez perplexe quant à cette étrange disparition.

« Les égouts, mh ? »






_________________
shinka

#5c85a4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5437-termine-shinka-sans-feu-ni-lieu?nid=8#46054 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t6355-shinka-carnet#52629
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

perfect day in the sewers | Ayumi Empty
Sam 4 Mai 2019 - 12:18
« Vas-y, entre. »

Il était encore tôt, ce matin-là. Ayumi tourna les talons et retourna sur la table haute de la cuisine pour terminer les morceaux de fruit qu’elle s’était préparée pour le petit-déjeuner. Elle ne savait que trop bien ce qui allait arriver dans quelques secondes et, savourant ces morceaux nonchalamment, elle assista à la scène récurrente avec toujours le même plaisir. Shinka qui arrive, Jun qui explose, quelques échanges sur l’inutilité de chacun, deux-trois piques bien placées et une fin inéluctable qui se termine toujours par le départ inopiné de l’un d’entre eux. Cette fois-ci, ce fut Jun qui fut appelé à partir ailleurs en mission, les laissant deux, seuls dans l’appartement.

« Il est plutôt calme en général. Je fais sans doute plus de bruit que lui. »

Elle rangea son assiette dans l’évier et nettoya rapidement ses mains avec l’essuie-main. Ils étaient à deux, seuls, dans un grand appartement. Ayumi ne portait qu’un short et un débardeur, ne s’étant pas préparé puisqu’elle n’avait rien de prévu. Ils n’étaient pas en couple et, malgré une relation ambiguë, jamais rien ne s’était passé entre eux. C’était visiblement le meilleur moment… mais pas pour eux. Ils n’étaient pas comme tous ces autres, comme ces personnes gênantes qui se sautent dessus à la première occasion et qui se cachent à la vue de tous.

Non, eux préféraient parfaire leur relation dans les égouts du village. Attrapant au vol le parchemin que Shinka lui envoyait, elle le lut rapidement avant de soupirer. Elle n’était pas maniaque – ou juste un peu – mais la perspective de passer du temps dans des égouts ne l’enchantait guère. Mais c’était une soldat discipliné et obéissante. Elle replia le parchemin.

« Je vais me changer, j’reviens… »

Elle se dirigea vers sa chambre où elle échangea ses vêtements nocturnes contre des vêtements de mission plus appropriés à la chasse à l’enfant dans les détritus. Elle prit son sac en vol, ses sabres évidemment, et rejoignit Shinka dans le salon avant de partir en direction des docks. La première étape était évidemment d’interroger l’homme ayant signalé la disparition – chose étrange vu que ce n’était même pas les parents dudit enfant qui avait prévenu les autorités, mais soit.

L’air salin et piscicole de l’endroit retournait déjà le cœur d’Ayumi. Les bras croisés, le visage fermé, elle avançait sans réelle envie, Shinka à ses côtés, en direction du chantier sur lequel se trouvait leur objectif. Ils l’aperçurent vite – ou plutôt, ils surent que c’était lui à la manière ostensible dont il fit de grands signes du bras pour s’annoncer. On lui avait visiblement dit que des shinobis de la brume allait arriver. Elle plissa le nez à son approche : au vu de la luisance de son front, du gras de ses cheveux et de la crasse un peu partout, cela devait faire quelques jours que sa peau n’avait pas rencontré du savon.

« J’te laisse parler avec lui. J’vais être trop occupée à retenir ma respiration. »

_________________


perfect day in the sewers | Ayumi Ayumi_sign_001
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416
Shinka
Shinka

perfect day in the sewers | Ayumi Empty
Jeu 13 Juin 2019 - 15:36


„perfect day in the sewers”


Un sourire au coin, le sabreur jeta un œil à sa consœur visiblement déjà dégoûtée. Était-ce l’endroit où l’homme scintillant de sueur qui la mettait dans cet état ? Il faut dire que ni l’un ni l’autre n’était particulièrement agréable et cela spécialement pour leur sens olfactif.

« Sauf erreur, certaines femmes fantasment sur les ouvriers en sueur… te voilà servie, non ? »

Lança-t-il dans une simple boutade alors qu’ils arrivèrent enfin au niveau de ce dernier. L’inquiétude se lisait aisément sur son visage et pour cause, il n’y avait toujours aucune nouvelle de l’enfant. Mais, il semblait y avoir un peu plus que cela et il était temps de passer aux choses sérieuses.

« Vous avez contacté les autorités, n’est-ce pas ? Pourquoi ? Où sont les parents ? »

Oui, où sont-ils alors que leur fils s’amuse à s’égarer dans les égouts ? Shinka n’était pas un expert, mais n’était-ce pas les parents qui s’inquiétaient généralement en premier pour les enfants ? Enfin, à ses yeux, ils avaient déjà sérieusement fait preuve d’incompétence pour réussir à perdre ainsi leur fils. Mais ils n’étaient pas ici pour juger n’est-ce pas ? Un soupir s’extirpa de ses lèvres alors que ses yeux se reconcentrèrent malheureusement la minable vision que l’ouvrier lui offrait.

« Ou. Oui, c’est moi ! J’sais pas ce qu’ils s’y passent, mais j’ai entendu des bruits bizarres ! Personne ne revient jamais de ces égouts alors qu’les dieux aient pitié de lui s’il pauvre gosse est là-dedans ! Les parents sont assis là-bas. »

« Des bruits ? »

Il n’en sut pas plus, tant que l’imitation et la description étaient médiocres. Par contre, la disparition de certains collègues aux mêmes endroits avait effectivement de quoi inquiéter. Enfin, en partant du principe qu’il disait la vérité. Les légendes urbaines n’étaient pas rares après tout et il était curieux que les autorités n’aient pas été informées plus tôt si telles choses se produisaient, non ? Shinka échangea alors un regard avec sa collègue avant de prendre la direction des parents.

La femme était nerveusement assise sur un banc en compagnie d’un de ses enfants alors que le mari tournait autour tel un lion dans sa cage. Lorsque le duo s’approcha, la fureur se dirigea naturellement sur eux, le regard noir du père le forçant presque à se stopper. Impressionné ? Non, mais sur ses gardes, oui. D’ailleurs, il ne sursauta pas particulièrement lorsque les mains crispées de ce dernier vinrent agrippé ses épaules comme pour le secouer, l’obliger à réagir à ce qu’il disait. Et que lui disait-il ? Toute sorte de choses, dont plusieurs insultes et menaces que Shinka préféra ignorer jusqu’à ce que sa patience vienne à s’effriter.

« Monsieur. »

Coupa-t-il alors avant de capturer l’un de ses poignets dans sa paume et le forcer ainsi à le relâcher. Sourire aux lèvres, il l’invita à se reculer avant de reprendre froidement.

« N’importe quel parent se serait inquiété de ne pas voir leur enfant revenir immédiatement. Pourquoi avoir attendu 2… non, ne pas avoir averti les autorités vous-même dès lors que c’est arrivé ? »

Spoiler:
 




_________________
shinka

#5c85a4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5437-termine-shinka-sans-feu-ni-lieu?nid=8#46054 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t6355-shinka-carnet#52629
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

perfect day in the sewers | Ayumi Empty
Mer 19 Juin 2019 - 17:49
« Tout mon genre de mecs, ouais. J’te l’ai toujours dit, Shinka, t’es beaucoup trop efféminé. Vrai homme pas prendre de douche. »

Ayumi laissa son compère discuter avec l’homme alpha qui n’apporta guère beaucoup de précision sur les circonstances de la disparition, à deux points près : d’autres marins semblaient également avoir disparu et les parents dudit gamin se trouvait à quelques pas de là, visiblement agités par tant de drame et de stress.

« Et vous êtes sûr que les marins n’ont pas disparu de Kiri juste parce qu’ils voulaient se tirer ? »

Kiri étant un village de demeurés grabataires, elle supposait avec aisance qu’il était plus simple, même pour un simple marin, de simuler sa disparition plutôt que de devoir déserter. Elle les voyait déjà, ces vieux croulants qui dirigeaient le village, s’offusquer de la demande de départ d’un officier de la marine, et s’y opposer vent debout avec la menace d’exécuter le forcené s’il continuait à tenir des discours de départ. Des gens bien, à n’en point douter.

Lorsqu’ils s’approchèrent des deux parents, le père du gosse montra ce qu’il était (lui aussi un mâle alpha, dis donc c’est incroyable ce nombre d’hommes virils et puissants au mètre carré dans ce village) et tenta d’impressionner Shinka, avec des yeux menaçants et des paroles et gestes déplacés.

« Oh bah oui, c’est en faisant des gros yeux méchants que votre enfant va ressurgir des égouts comme il y est entré. »

Au vu du comportement du père, Darwin aurait probablement dit : « laissez le gosse mourir ». Une sélection naturelle qui, visiblement, ne ravit pas spécialement les autorités de Kiri – quand on vous disait que c’étaient des demeurés. Imaginez, vous, que le gosse s’en sorte, vieillisse et devienne comme son imbécile de père. Fort malheureusement, Shinka garda son calme légendaire et répondit sèchement aux parents.

« Bouarf, deux heures, c’est quoi ? Pas grand-chose, comparé au temps qu’il doit passer seul le soir à s’occuper de son frère pendant que ses deux parents partent se bourrer la gueule au bar du coin. Hein que maman et papa vous laissent tout seuls le soir ? »
« J’vous demande pardon ? »
« Vous êtes incompétents, et c’est une honte qu’on vous ait laissé avoir deux enfants. Près de trois heures que votre mioche a disparu et non seulement on est prévenu par le clodo du coin, mais en plus vous surjouez votre inquiétude pour vous donner bonne conscience. C’est pitoyable. L’idée d’aller le chercher vous-mêmes ne vous a même pas effleuré l’esprit tellement vous en avez rien à carrer de ce gamin. »

Elle tourna les talons. L’entrée des égouts se trouvaient à quelques mètres de là où ils patientaient.

« Mais je vous en prie, hein, continuez de vous en prendre aux gens qui, eux, vont sans doute le retrouver. Vous me direz, hein, si vous préférez revoir votre enfant vivant ou au cimetière. Ca m’embêterait de me salir pour rien. »

Sans attendre les réponses, elle s’engouffra dans l’embouchure qui empestait le vieux moisi. Ce gosse allait pas se sauver tout seul.

_________________


perfect day in the sewers | Ayumi Ayumi_sign_001
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416
Shinka
Shinka

perfect day in the sewers | Ayumi Empty
Ven 21 Juin 2019 - 11:27

„PERFECT DAY IN THE SEWERS?”

Les paroles de la belle étaient aussi tranchantes qu’une lame de rasseoir. Oui, Ayumi n’avait jamais eu besoin d’une lame pour pointer toutes les lacunes de ses opposants avec conviction bouleversante, ne laissant ainsi à sa proie aucun moyen de riposter. Certains la jugeaient durement pour cela, l’amenant ainsi à toute sorte d’ennui. Et de ce qu’il avait cru voir jusqu’ici, cela semblait presque être de famille. Et s’il avait toujours apprécié ce trait, il n’aurait jamais pensé devoir l’expérimenter aussi durement de la part de son très cher frère jumeau. Mais qu’importe, pour l’heure, ils avaient d’autres choses à faire.

N’ayant clairement plus rien à ajouter, le sabreur se détourna du couple pour s’enfoncer dans les ténèbres malodorantes d’un monde sous-terrain. Calme, il ne l’était que d’apparence. En les mots continuèrent de raisonner, remuant bien des choses cachées. Jusqu’ici, il avait rencontré bien des parents différents, des plus atroces ou plus chaleureux. Souvent, il s’était surpris à envier les enfants du village, mais maintenant… Il s’estimait presque chanceux.

« Bien joué. »

Furent les mots finalement prononcés à son encontre alors qu’elle la détailla discrètement du coin de l’œil. Oh ce n’était pas sarcastique, même si elle risquait d’avoir mis en péril toute éventuelle récompense, la tête du père en valait la chandelle. Et à y repenser, Shinka dut presque retenir un ricanement avant que l’odeur nauséabonde des lieux finisse par le rattraper. Ici, même un cadavre en décomposition passerait inaperçu. Pire encore, la visibilité commençait sérieusement à faire défaut.

« Tu t’es déjà amusée à explorer les égouts, toi ? »

Sarcasme. Simplement, il ne voyait vraiment pas pourquoi un gamin continuerait à s’aventurer ici. Parmi tous les jeux possibles, ce n’était certainement pas la chose la plus amusante à faire. Et puis, même s’il était courageux ou sacrément stupide, l’odeur aurait déjà dû le faire fuir depuis longtemps. Restaient donc trois possibilités : soit il n’y avait jamais mis les pieds, soit il était assez déterminé à échapper à ses parents pour ce faire, soit on l’y avait forcé. Et franchement, il espérait sincèrement pour lui que cela soit la première option. Espoir qui fut bien vite démonté lorsque ses yeux détectèrent un morceau de tissu flottant difficilement au-dessus des eaux souillées.

« Regarde. »

La couleur et les motifs semblaient correspondre à l’écharpe décrite sur le petit avant sa disparition. Coïncidence ? Difficile à dire tant que le morceau n’était pas clairement identifiable. Plus difficile encore d’imaginer ce que cela pouvait signifier. Et comme si les choses ne pouvaient pas être plus prises de tête, le tunnel se séparait en section, les laissant la possibilité de prendre trois chemins différents, tout droit, à gauche, à droite.

Soupire aux lèvres, le sabreur s’apprêta à se redresser après avoir regardé de plus près les tissus avant qu’un grave et long rugissement ne résonne tout autour d’eux. Surpris, le sabreur s’immobilisa un instant avant d’écarquiller les yeux. Posant instinctivement une main sur son ventre tout en y jetant un regard, il se tourna finalement vers sa coéquipière.

« J’suppose qu’il s’agissait pas du tien ? »

Car, oui, le bruit aurait bien pu s’assimiler à un énorme gargouillis, mais bon. A moins que la Yamanaka ne souffrait d’une terrible maladie gastrique, ils n’étaient définitivement pas seuls dans ces tunnels…





_________________
shinka

#5c85a4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5437-termine-shinka-sans-feu-ni-lieu?nid=8#46054 https://www.ascentofshinobi.com/t5328-kiri-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t6355-shinka-carnet#52629
Yamanaka Ayumi
Yamanaka Ayumi

perfect day in the sewers | Ayumi Empty
Dim 23 Juin 2019 - 20:26
« Hey, excuse-moi, je ne pouvais pas calculer qu’ils préféraient le tuer. Je ne suis qu’une sombre inconnue qui a l'air de m’inquiéter plus qu’eux de la survie de ce gosse. »

Elle se préparait à entrer en apnée dans les égouts. Elle n’était pas précieuse, ni même maniaque, mais elle s’entêtait à dire que la personne qui la battrait à plate couture aurait le fabuleux pouvoir d’envoyer des mauvaises odeurs. Et elle ne s’y trompa pas : à peine eurent-ils franchi le pas de l’entrée du monde souterrain qu’une puanteur fétide et nauséabonde s’engouffra dans ses narines. Elle ne put réprimer une grimace – même si, pour être honnête, elle l’aurait fait dans d’autres circonstances. Pas avec Shinka.

« Après tout, est-ce qu’on a vraiment besoin de sauver ce gosse ? Ses parents n’ont pas l’air de s’inquiéter plus que ça. Puis, il va bientôt être l’heure de manger, et je ne peux pas travailler le ventre vide. »

On était au beau milieu de la matinée, et elle sortait de son petit-déjeuner. Bien entendu, puisqu’elle s’était engagée à honorer au mieux toutes les missions que ce formidable village rempli de gens fabuleux lui donnait, elle allait continuer à s’aventurer dans ces couloirs vaseux et dégoûtants, et il lui faudrait une dizaine de jours pour se défaire de cette odeur et trois fois plus au moins pour l’extirper de son odorat.

Les réflexions de Shinka sur l’intérêt pour un enfant de s’amuser dans ces égouts rendit à Ayumi l’espoir d’avoir une mission intéressante. Effectivement, aucune âme sensée ne se serait éloignée si loin de l’entrée avec cette odeur et cette crasse environnante. L’écharpe trouvée, comme un caillou de Petit Poucet, confirma que quelque chose se tramait. Arrêtés à une intersection, ils prirent quelques secondes de réflexion, mais furent interrompus par le bruit de ce qui ressemblait bien plus à un grognement qu’un gargouillis.

« Bien sûr que si. Je te l’avais dit qu’il était bientôt l’heure de manger. »

Elle rangea ses sabres dans son dos et composa quelques mûdras ; ses yeux émirent quelques millisecondes une lumière bleutée avant de revenir à la normale. Ses talents de traqueuse étaient aiguisés, et ce genre de situation était ce pourquoi elle s’était entraînée récemment. Elle put les distinguer, ces formes et ces silhouettes, à plusieurs embouchures de là. Au moins trois, signe qu’ils n’étaient définitivement pas seuls dans ces catacombes. Mettant un doigt sur sa bouche, elle fit un signe à Shinka d’emprunter la voie du milieu.

Les rebords étaient de plus en plus réduits au fur et à mesure de leur avancée. Les grondements aussi se furent de plus en plus puissants. Puis, petit à petit, une voix s’éleva, mais une voix qui n’avait rien d’humain. Quelque chose d’assez strident, raisonnant, et qui répondait à une autre bien plus rocailleuse et grave. Discrètement, ils s’avançaient, tentant d’apercevoir l’origine de tout ce chahut. Ils parvinrent enfin à un croisement, derrière lequel deux « personnes discutaient ».

« Et moi j’te dis que ce marin nous a vus. On va avoir des problèmes. »
« Et alors ? Tu crois que si on rend ce gamin, on va nous foutre la paix ?


Ayumi passa discrètement un œil au-delà du mur, et ce qu’elle y vit n’était pas tout à fait ce qu’elle attendait.

Spoiler:
 

Elle se remit droite, derrière le mur, et se tourna vers Shinka, l’air sceptique.

« Heu… Si j’te dis que là derrière, ya deux crocodiles qui discutent, à quel point tu me prends pour une folle ? »

_________________


perfect day in the sewers | Ayumi Ayumi_sign_001
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5645-yamanaka-ayumi https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416

perfect day in the sewers | Ayumi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: