Soutenez le forum !
1234
Partagez

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi

Aller à la page : Précédent  1, 2
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Empty
Sam 8 Juin 2019 - 23:59

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Les pierres précieuses se reflétant sur
la lune de la roche



Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Iwa12

------------------------------------------------------

Quelques temps plus tard, les deux Genins arrivèrent aux hauts plateaux. Les lieux étaient particulièrement calmes, exactement ce que recherchaient le couple. Ils se mirent alors à chercher une zone moins rocailleuse, leur permettant d’avoir un peu de confort et de profiter pleinement de leur soirée. Les deux Genins étaient particulièrement silencieux, à priori toujours en train de réfléchir à ce qui s’était passé quelques instants plus tôt, peu après qu’ils eussent quitté le centre-ville.

Le Han se remémorait ce moment, où il avait pu librement exprimer son amour pour la Chiwa. Il avait laissé libre cours à ses sentiments, allant même un peu plus loin. Musashi avait apprécié ce moment, et au fond de lui il souhaitait remettre ça, cependant sa raison lui dictait de se contrôler et de ne pas se laisser contrôler par ses émotions. Cela lui semblait difficile, surtout après avoir fait preuve de tant de passion. Il se demandait par ailleurs ce qu’en avait pensé Aimi : avait-elle apprécié ? S’était-il montré un peu trop brutal ? Voudrait-elle qu’il remette ça ? Pleins d’interrogations le traversaient, alors qu’ils se dirigeaient tous les deux vers une zone moins rocailleuse, où de l’herbe poussait abondamment.

Enfin, ils se posèrent sur l’herbe, toujours aussi silencieux, Aimi contemplant le ciel étoilé, tandis que Musashi était encore perdu dans ses pensées. Soudain, la Chiwa brisa le silence, qui devenait pesant, confiant à son bien-aimé qu’elle appréciait particulièrement ce coin. Elle précisa qu’elle adorait y venir, surtout quand elle n’arrivait pas à dormir, soulignant par ailleurs qu’elle était heureuse d’y être aux côtés du Han. Ce dernier rougit légèrement, appréciant visiblement les mots de sa douce, alors que son cœur battait anormalement.
Il pensait toujours à cet instant, il se demandait comment avait-il pu agir comment ça, se demandant s’il était capable de le refaire. Il voudrait le réitérer, car il avait éprouvé un plaisir indescriptible. Ce qui était loin d’être surprenant, puisqu’Aimi était la première copine qu’il eût, et toutes ces expériences qu’ils partageaient étaient nouveaux pour lui.

« Il fait agréablement bon, je crois que si je n’arrivais pas à dormir, j’aimerai bien me retrouver là aussi… » Fit-il, en posant sa tête sur ses genoux.

Ses yeux brillaient de mille feux, exprimant clairement les pulsions contre lesquelles il essayait de lutter. Après avoir adressé un long sourire à la Chiwa, il finit par contempler le ciel étoilé, pensant un peu à tout et rien, même si les images de tout à l’heure lui apparaissaient intermittence. Soudain, Musashi se releva et retira sa cape qui lui donnait l’impression d’être lourd. Après quoi, son regard se tourna vers Aimi qui avait, exactement au même moment, tourné sa tête vers le blondinet. Elle lui sourit naturellement, caressant délicatement ses pommettes, le faisant ainsi légèrement rougir. Ils se regardèrent alors pendant un certain temps, chacun portant particulièrement son regard sur les lèvres de l’autre, chose qui eut pour effet d’accélérer le rythme cardiaque du Genin.

Une petite voix interne commençait à lui souffler : « T’es en train de céder Musashi, reprends-toi ! Cette sorcière est en train de t’ensorceler, reprends toi bon sang ! A ce rythme, tu deviendras son esclave, sois en certain, idiot ! » Puis, une autre voix interne vint contredire l’autre : « Ne l’écoute pas, écoute ton cœur, Musashi ! Ton père serait fier de toi ! Elle t’aime alors, n’hésite pas, vas-y ! » Le Han en souriant étrangement, alors que le nez de la Chiwa vint frotter le sien, son buste plus que jamais proche du Genin. C’était alors que la jeune médecin l’interpella en revenant sur ce qui s’était passé tout à l’heure, avant qu’ils n’arrivent aux hauts plateaux. Musashi commençait à paniquer, se disant peut-être qu’elle n’avait pas apprécié, peut-être qu’elle allait lui reprocher d’être allé un peu trop vite et trop fort, mais il n’en était rien, bien au contraire, puisque Aimi lui confiait qu’elle avait beaucoup aimé et qu’elle souhaiterait qu’il recommence. Voilà qui soulagea grandement le Genin.

« C’est vrai ?! T’es sûr ? ... Je pensais avoir été un peu... » Finit-il par demander, alors que ses lèvres s’approchaient des siennes.

Au lieu de dire qu’il avait aussi apprécié ce moment, Musashi préféra passer à l’action, embrassant ainsi une fois de plus sa douce. Il commença doucement, un petit baiser sur les lèvres, puis accélérer la cadence en embrassant ses lèvres, avant de lui glisser sa langue comme il ne l’avait jamais fait auparavant. Alors que son cœur battait la chamade, le Han allongea la Genin sur l’herbe, puis se mit au-dessus d’elle, continuant à l’embrasser tendrement.



_________________
Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 D89k

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Empty
Dim 9 Juin 2019 - 13:49


Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche




Tout était calme, silencieux et le temps était frais à souhait, sans pour autant imposer de se couvrir davantage. Le ciel était assez dégagé pour laisser apercevoir les étoiles qui contemplaient les deux amoureux, tandis que la Chiwa les observait en retour. Après un certain temps, la douce prit la parole, lui expliquant qu'elle aimait beaucoup cet endroit, pouvant laisser libre cours à ses pensées qu'elle soient joyeuses, mornes ou banales. Ici, personne ne pourrait la juger ou l'observait, elle pouvait s'ouvrir au monde sans que personne ne l'en empêche. Mais aujourd'hui, la rousse n'était pas seule et elle avait choisi d'emmener le Han ici, lui partageant son petit jardin secret avec lui. Son rougissement ne passa pas inaperçu, faisant sourire la jeune femme qui aimait quand elle ne laissait pas indifférent. Son regard écarlate se posa sur ses lèvres et ses pensées se dirigèrent automatiquement vers ce baiser qu'ils avaient échangé, bien différent de toutes les approches jusqu'à maintenant, même si s'en avait été désarçonnant sur le moment, la jeune femme avait énormément apprécié, et il était certain qu'il avait ressenti la même chose, se découvrant l'un à l'autre petit à petit, tentant de nouvelles expériences, étant donné que chacun était le premier partenaire de l'autre.

La Chiwa le laissa se poser sur ses genoux, caressant ses longs cheveux blonds qu'elle adorait tant, il avait complètement raison de penser ainsi, ce lieu était vraiment le meilleur pour se reposer l'esprit tranquillement. Même si actuellement, c'était plutôt la pagaille dans sa tête, elle qui combattait son envie de se jeter de nouveau sur ses lèvres, de peur d'être trop brusque, et ses iris dorées pétillantes d'un désir non-dissimulable ne l'aidait pas. Soudain, après un nouveau silence, il se redressa et retira sa cape alors qu'il se tournait vers elle, et que leur regard se croisait. Ce regard, c'était trop, elle l'aimait beaucoup trop, s'en était vraiment désarçonnant. Se rapprochant de lui, elle posa ses mains sur ses joues, caressant ses pommettes délicatement, alors que ses pupilles sanguines fixaient ses lèvres désirables. Aimi ne comprenait vraiment pas ce qui lui prenait, ce sentiment en elle qui était nouveau, agréable et si étrange, la poussant à aller vers lui et à ne plus le quitter. Son minois était très proche du sien, frôlant leur deux nez, le regardant avec une tendresse mêlée à de la passion, de douces paroles naquirent de ses lèvres, tandis qu'elle lui faisait savoir qu'elle avait beaucoup apprécié leur échange et qu'elle voulait recommencer. Oh que oui, elle en était certaine et n'en pouvait plus d'attendre, la seule chose qu'elle peut dire avant qu'il l'embrasse de nouveau, c'était qu'il était parfait, vraiment parfait.

Et enfin, leurs lèvres se scellèrent dans un nouveau baiser qui au début était doux, avant que celui-ci s'endiabla alors que leurs langues se rencontrèrent, faisant rougir de plus belle la médic-nin, n'ayant jamais fait cela auparavant. Si cela semblait au début maladroit et innocent, l'assurance et le désir qu'elle éprouvait lui donnèrent confiance, alors que ses mains se glissaient dans sa longue chevelure ensoleillée. Très rapidement, la doucereuse se retrouva allongée, chatouillée par les brins d'herbe sur sa nuque, tandis que le blond s'était placé sur elle, la faisant rougir de plus belle. Que se passait-il ? Tout semblait si mystique, comme s'ils étaient dans un autre monde, les papillons dans son ventre, cette sensation étrange en elle, qui lui disait de continuer, de ne pas s'arrêter. Alors ils continuèrent durant un petit moment leur échange bien passionné. Prise d'un élan d'énergie soudain, la jeune femme décida de changer leur place et de faire rouler Musashi sur l'herbe, se retrouvant maintenant sur lui. La rubiconde le regardait tendrement, ses pupilles pétillaient d'un amour puissant pour lui, rougissant toujours alors que leur baiser langoureux perdurait, mais à bout de souffle, la rousse due à contre cœur reculer légèrement. Complètement affalée sur lui, heureusement qu'elle n'était pas bien lourde, ses doigts jouaient doucement avec ses cheveux.


« Musashi... Si tu savais comment je... » Son cœur battait à la chamade, alors que ses lèvres retournèrent l'embrasser longuement, son buste plaqué contre le sien, ne sentant même pas les brises fraîches qui caressaient sa peau. « T'aime... » Réussissait-elle à dire, entre deux nouveaux baisers passionnés alors que le dernier se fit plus long et qu'elle lui offrait tous ses sentiments à travers ses mots et ses gestes.

_________________
Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Empty
Mer 12 Juin 2019 - 18:22

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Les pierres précieuses se reflétant sur
la lune de la roche



Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Iwa12

------------------------------------------------------

Alors qu’il continuait de l’embrasser, Musashi avait l’impression de ne plus être lui-même, il se sentait comme possédé par quelque chose d’autre. Pas étonnant, en sachant que c’était la première fois qu’il se laissait autant aller, déchaînant ainsi toute sa passion et son amour pour la Chiwa, chose qui lui permettait de découvrir une nouvelle facette de sa personnalité. Ainsi, il continuait de l’embrasser, ne manquant pas de lier sa langue à la sienne. La jeune médecin semblait appréciée cette prise d’initiative, cette nouvelle expérience qu’ils partageaient tous les deux, ce qui dissipa tous les doutes du Han, qui avait l’air désormais d’apprécier ce moment tout autant que sa partenaire.

Soudain, Aimi décida de se montrer aussi entreprenante et dominatrice que l’épéiste, le faisant ainsi rouler sur l’herbe pour se retrouver au-dessus de lui. Après un certain temps à se regarder l’un l’autre, chacun exprimant son amour et sa passion à travers son regard, la Chiwa embrassait de nouveau le Genin. Musashi se laissait faire, acceptant d’être dominé, car tout ce qui l’intéressait c’était de prolonger ce moment, de prolonger le plaisir…

En fin de compte, les deux Genins durent mettre un certain distance entre les leurs lèvres, le temps de reprendre leur souffle. La jeune médecin se trouvait toujours sur le Han, totalement affalée sur lui, alors que ce dernier tentait de faire abstraction de ses pensées parasites, se refusant que quelque chose, quelle qu’elle soit, vienne couper court à son bonheur.

Soudain, Aimi l’interpella, commençant le bout d’une phrase qu’elle ne put ou ne voulut finir. Le cœur du manieur du cristal battait fort, très fort, car il avait immédiatement compris là où sa bien-aimée voulait en venir. Intérieurement, il se disait exactement la même chose, jusqu’à ce qu’Aimi ne vienne l’embrasser de nouveau. Puis, elle finit par lui dire le fameux mot, ce mot qu’ils ne s’étaient pas ou peu dit jusqu’à présent. Le Genin la fit de nouveau rouler sur l’herbe, récupérant ainsi sa place au-dessus d’elle. Il la regardait alors amoureusement, cherchant à lui montrer qu’il l’aimait tout autant qu’elle…

« Moi aussi… Je… » Commença -t-il, alors que ses lèvres s’approchaient de nouveau de celles de la Chiwa. « T’aime… Aimi-chan… » Poursuivit-il, en l’embrassant de nouveau.

Le Han continuait sur sa lancée, embrassant ainsi Aimi aussi fougueusement que tout à l’heure, lorsqu’ils avaient commencé près du centre-ville. Instinctivement, sa main gauche caressait délicatement la cuisse droite de sa partenaire. C’était visiblement une soirée sans limite pour le Han. En effet, il n’avait pas l’air de vouloir s’arrêter, pas avant d’avoir pousser cette expérience le plus loin possible, et ce peu importe ce que pouvait lui dicter sa raison… Du moins c’était sans compter sur l’arrivée soudaine de la pluie…. Ni lui ni la Chiwa ne pouvaient imaginer qu’il allait prévoir, car il y avait encore de cela quelques instants, le ciel semblait totalement dégagé et il n’y avait rien qui laissait penser qu’il allait pleuvoir…



_________________
Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 D89k

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Empty
Dim 16 Juin 2019 - 23:47


Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche




Tout était parfait à ce moment précis, être là, dans un endroit qu'elle appréciait beaucoup, en compagnie de celui qu'elle chérissait le plus au monde, c'était un vrai bonheur. Tout était brouillé dans la tête de la rousse, qui n'arrivait pas à comprendre ce qu'elle ressentait, son corps créant de nouvelles sensations en elle, qui la poussait à continuer d'embrasser le Han avec une passion et une ferveur qui lui étaient inconnues. Cependant, si cela pouvait être désarçonnant, la Chiwa adorait ce moment si nouveau et si intime aux côtés de Musashi. Tellement enivrée par la passion qu'il lui offrait, qu'elle le fit rouler sur le côté pour se retrouver au-dessus de lui, alors qu'elle le contemplait de ses iris écarlate, amoureusement. Son minois de porcelaine fondit de nouveau sur ses lèvres, lui offrant un baiser des plus intenses, alors que ses mains passaient dans sa chevelure dorée qu'elle aimait tant.

Après un savoureux instant à s'échanger leur désir pour l'autre, ils n'eurent le choix que de se séparer, pour reprendre leur souffle. Leurs regards plongés, lisant l'âme et les sentiments de chacun. Le cœur de la rousse battait à la chamade, ses lèvres encore tièdes et humaines de leur précédent baiser, bougèrent toutes seules alors que les mots sortaient tout seul. Entre deux baisers, la Chiwa se déclara au manipulateur de cristal, lui avouant de manière officielle son amour pour lui. Ses joues rosirent automatiquement, alors qu'elle décida de se cacher dans un nouveau long et tendre baiser. Musashi ne semblait pas de cet avis, décidant de changer leur position de nouveau, la faisant rouler dans l'herbe pour se retrouver dos au ciel étoilé. Son regard plein d'amour la fit rougir davantage, alors qu'elle le contemplait dans un silence court, tandis que lui aussi, se déclara à son tour, faisant bondir de plus belle le cœur de la jeune femme. Plus rien ne pouvait la rendre plus heureuse que maintenant. Ses doigts glissant alors dans ses cheveux tandis qu'ils s'embrassaient plus fougueusement que jamais.

Aimi put sentir des doigts se glissaient sur la peau de sa cuisse, la faisant frémir, tandis qu'elle glissait la sienne dans son dos, cherchant le contact de sa peau, lui offrant aussi des petites caresses timides. Et durant cet échange des plus harmonieux, la pluie semblait vouloir s'inviter à la douce soirée des deux iwajin. Les petites gouttes, jalouses de leurs caresses, se posaient sur le couple, discrètement, mais la Chiwa n'avait pas envie de s'arrêter, elle était si bien, rien ne pouvait la déstabiliser. Pourtant, le temps n'était pas d'accord avec elle, alors qu'il commençait à se faire plus abondant en terme de pluviosité. Les deux amoureux se séparèrent légèrement, leur front collé l'un contre l'autre, tandis que les doigts fins de la rousse se baladaient sur le dos du Han. Elle n'avait vraiment pas envie de s'arrêter, mais que faire ? Il allait se prendre toute la pluie, à la protéger en étant sur elle.


« J'ai l'impression que la pluie veut s'inviter... Que faisons-nous ? Acceptons-nous de la laisser participer, ou tu m'emmènes dans un endroit plus sec ? En tout cas, je te suivrai n'importe où Musashi. »

La kunoichi lui offrit un doux sourire, alors qu'elle caressait sa joue trempée par des gouttes qui passaient les barrières de ses longs cheveux blonds. Il était hors de question que cette soirée s'achève, elle était loin d'être terminée pour la Chiwa, qui voulait rester à ses côtés, le plus longtemps possible. Alors elle lui proposa deux choses, soit, ils resteraient ici, en compagnie du temps maussade, qui finirait peut-être par se calmer, soit il pouvait l'emmener ailleurs, dans tous les cas, elle le suivrait.

_________________
Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Empty
Jeu 20 Juin 2019 - 18:11

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Les pierres précieuses se reflétant sur
la lune de la roche



Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Iwa12

------------------------------------------------------

Musashi n’avait jamais dit ce mot à qui que ce soit avant aujourd’hui, c’était dire à quel point il était raide dingue de la jeune médecin, qui l’avait incontestablement ensorcelé pour toujours et à jamais. C’était aussi la première fois que les deux Genins se lâchaient et exprimaient leur amour à travers cette expérience passionnelle. Une expérience dont ils avaient l’air de grandement apprécier au point que même la pluie était incapable de stopper le Han. En effet, s’ils s’étaient arrêtés l’espace d’un instant, moment durant lequel Aimi lui demandait s’ils devaient continuer ou reporter leurs ébats amoureux ailleurs, dans un endroit plus sec, le manieur du cristal lui répondit de la plus simple des manières, c’est-à-dire ni plus ni moins qu’en continuant de l’embrasser comme si de rien était.

L’épéiste n’avait à priori que faire de la pluie, tout ce qui l’intéressait c’était de revoir le visage de sa douce et tendre amante exprimé le plaisir qu’il lui procurait, comme ce fut le cas quelques instants avant l’arrivée soudaine de la flotte. Musashi semblait déterminé à voir jusqu’où il était capable d’aller et jusqu’à quel point ce moment pouvait être plaisant pour eux. En définitive, le natif de Kaze souhaitait raviver et attiser l’excitation qui s’était emparée d’eux avant que la pluie ne s’abatte soudainement sur eux.

Le Genin était tout trempé, mais son corps servait de parfait bouclier pour protéger sa bien-aimée de l’averse. Sourire aux lèvres, il agita légèrement la tête pour se débarrasser de toute la pluie que ses cheveux avaient absorbée, puis il reprit de plus belle en embrassant la jeune médecin de part et d’autre. En faisait trop ? Probablement, mais il était incapable de s’arrêter, sans doute trop emporté par l’excitation et la découverte de cette nouvelle expérience. Musashi venait de franchir un nouveau cap, c’était indéniable, mais on pouvait en dire autant de la Chiwa...

Qu’est-ce qui pouvait les arrêter, si ce n’était eux même ? Car, même l’orage grondant dans les cieux semblait incapable de les perturber. Tel un être possédé, Musashi écrasait, en cet instant, toutes les valeurs et barrières morales qu’il s’était érigé. Tout cela pourquoi ? Un instant de plaisir ? Non, au fond de lui, il était convaincu que ce qu’ils partageaient en cet instant allait bien au-delà d’un simple plaisir éphémère. En effet, le Han semblait persuadé que cet instant était nécessaire pour eux deux, nécessaire dans le sens où cela leur servira de base pour leurs futurs ébats amoureux, et préparait assurément le terrain pour une autre expérience à laquelle ils devront, tôt ou tard, s’adonner.

Quoi qu’il en fût, la pluie continuait de tomber abondement, tandis que le tonnerre grondait, comme si les cieux voulaient freiner les Genins dans leur élan. Allaient-ils trop vite ? En tout cas, le Han n’avait que faire, il continuait d’embrasser langoureusement la jeune médecin, laissant ces mains se balader par-ci et là, comme s’il avait connu mille et une fille avant Aimi. Il apprenait vite, et qui plus était sur le tas, c’était indéniable. Alors que sa main se baladait près d’une zone jusqu’à lors parfaitement bien protégée, un jardin secret dont nulle ne put s’y engouffrer et explorer, il ne put se résoudre d’y aller plus loin, quand bien même il n’était non loin de l’entrée… Pourtant, il semblait être le seul à arriver aussi près, détenant à priori les clés qui ne demandaient qu’à être utilisé. Non, Musashi voulait faire les choses bien, et surtout il voulait prendre son temps et éviter de brusquer sa partenaire qui ne lui avait jusqu’à lors jamais rien refusé. Manquant d'air, le manieur du cristal se sépara légèrement de la jeune médecin, histoire qu’ils puissent tous les deux reprendre leur souffle.

« Tu es magnifique… » Lança -t-il, d’un léger sourire, alors que ses joues rougissaient naturellement.

Ses cheveux étaient tellement imbibés d’eau que quelques gouttent s’échappaient et s’échouaient sur le visage de la Genin. Le regard du Han ne quittait point celle de sa partenaire, la regardant toujours tout aussi amoureusement, alors qu’un fin sourire se dessinait naturellement sur son visage.

« On devrait y aller avant que tu ne prennes froid. » Fit-il, en gardant toujours ce sourire qui lui était si propre.

Musashi aurait voulu continuer, mais il était bien trop soucieux de la Chiwa pour se laisser guider par ses passions. Il aurait probablement l’occasion de remettre ça, du moins il en était persuadé, pour l’heure, il devait la raccompagner chez elle et prier que le père de la jeune médecin ne lui tire pas les oreilles, lorsqu’il verra sa fille dans cet état. Ainsi, le manieur du cristal se releva, aidant alors la Genin à se mettre sur ses deux jambes avant de passer sa main par-dessus son épaule pour la tenir près de lui. Serait-ce donc la fin de leur soirée ? En tout cas, une chose était sûre, cette soirée sera tout aussi inoubliable que toutes les autres qu’ils avaient eu l’occasion de passer ensemble.



_________________
Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 D89k

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Empty
Sam 22 Juin 2019 - 11:41


Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche




Que faire ? Se mettre à l'abri de l'envahissement pluvieux ou ignorer les gouttes qui leur tombaient dessus, pour profiter de l'instant présent ? Pour Musashi, c'était déjà décidé. Sans attendre une seconde de plus, il l'embrassa ignorant ce qui se tramait derrière eux. Un grand sourire apparut sur son faciès tandis qu'elle approfondissait le baiser, le rendant plus passionné. Aimi se fichait de la pluie, elle avait pour habitude de s'entraîner avec elle et donc de se retrouver trempée des milliers de fois, alors il était hors de question de s'arrêter en si bon chemin. La rubiconde se sentait si bien en cet instant précieux. Les deux iwajin s'échangeaient leur passion, tandis qu'il s'arrêta quelques secondes pour secouer sa longue chevelure ensoleillée, arrosant par la même occasion la Chiwa, qui rit légèrement. Son sérieux revint lorsqu'il déposa une fois de plus ses lèvres sur les siennes, alors que son corps tout entier était attiré contre lui. Elle espérait ne pas trop en faire, mais la fougue de leur échange l'enfermer dans une bulle agréable qu'elle ne voulait quitter.

Le son de leur embrassade était couvert par le tonnerre qui se rajoutait à la soirée, mais elle s'en fichait, tout comme le Han. Les deux amoureux pensaient sûrement à la même chose, ce moment était très important pour eux, très significatif pour leur relation, qui se renforçait davantage, brisant les possibles barrières qui auraient pu se créer dans le futur. Non, l'Eisei nin était certaine, elle était prête pour tout ce qui pourrait survenir entre eux, elle en était convaincue, c'était lui et personne d'autre qu'elle voulait. Son corps, écrasé sous le sien, ne recevait que quelques gouttes d'eau, ce qui la faisait surtout frissonner, c'était les caresses de son bien-aimé qui découvrait chaque parcelle de sa peau. Leur baiser passionné et endiablé semblait s'éterniser, tandis que le cœur de la doucereuse battait de plus en plus, à chaque seconde où le blond se rapprochait d'une zone très précieuse et protégée par le tissu. La jeune femme ne savait pas comment réagir, ouvrant les yeux pour le regarder, le rouge aux joues. Ses mains à elle avaient complètement remonté le haut du jeune homme, le déshabillant presque. Il semblait se raviser, pensant sûrement que ce n'était pas encore le bon moment pour aller plus loin, deux sentiments se mêlèrent, un peu de frustration et aussi de soulagement, parce qu'elle voulait que tout se passe à la perfection, mais en même temps, elle en avait demandé plus.

Le compliment lui vint droit au cœur, rougissant de plus belle, peut-être que l'effet de ses longs cheveux mouillés donnaient un style, mais alors... que dire de lui ? Il était si... Plaisant, qu'elle ne pouvait le quitter des yeux, ressentant un désir immense pour lui.


« Et toi tu es... parfait... vraiment... »

Ils se souriaient doucement, tandis que Musashi leur conseillait d'y aller. Une moue boudeuse apparut sur le minois de la rubiconde, qui aurait aimé rester là avec lui, mais il avait sûrement raison... En soit, cette marque d'attention était adorable et touchante. Alors, la genin attrapa sa main et se releva. La douce attrapa ses longs cheveux écarlate et les ressemblant, pour les faire passer sur le côté droit, par-dessus son épaule, la rendant encore plus magnifique. Il passa son bras autour de ses épaules et les deux amoureux quittèrent l'endroit d'un pas pressé en direction des rues vides de vie de la cité rocheuse. Aimi était triste à l'idée de le quitter, elle n'en avait vraiment pas envie, pas encore, pas maintenant. Alors, tandis qu'il se rapprochait considérablement de la boutique, la jeune femme remarqua un petit abri au sec et s'empara de sa main, le tirant, l'invitant à se poser sous le petit toit qui émettait un bruit assez infernal, à cause de la pluie. La Chiwa posa son regard volcanique sur son amour, rougissant légèrement avant de passer ses bras autour de lui.

« Je n'ai pas envie de rentrer tout de suite Musashi... Je ne veux pas te quitter... »

Ses œillades pleines d'amour à son attention, Aimi vint déposer doucement ses lèvres sur les siennes, se sentant vivre de nouveau. Encore un peu, avant que cette soirée se termine.

_________________
Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Empty
Dim 30 Juin 2019 - 21:19

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Les pierres précieuses se reflétant sur
la lune de la roche



Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Iwa12

------------------------------------------------------

Les deux Genins se regardaient intensément, amoureusement, se complimentant l’un l’autre, avant que le Han ne vienne mettre fin à leur moment de bonheur. Il accusa la pluie, et se justifia en confiant à sa partenaire qu’il était inquiet pour elle, qu’il ne voulait pas qu’elle prenne froid. C’était sincère, car, à part cette raison, Musashi n’aurait pour rien au monde couper court à l’instant qu’ils étaient en train de partager. Un moment fort agréable, qu’il n’était pas prêt d’oublier et qu’il avait déjà hâte de revivre, bientôt sans doute. Observant la mine boudeuse de la Chiwa, alors que la flotte continuait de s’abattre sur eux, donnant un style particulièrement sexy à sa bien-aimée, le Genin semblait figé pendant quelques secondes, la dévorant du regard comme il ne l’avait jamais fait auparavant. Puis, il se mit à rire, légèrement, mais il rit, parce qu’il n’avait pas l’habitude de voir Aimi bouder de la sorte, chose qu’il semblait d’une certaine façon apprécié, car cela signifiait que sa partenaire souhaitait aussi que cet instant prolongé cet instant, le plus longtemps possible.

Lui donnant la main, Musashi aida la Chiwa à se relever, puis il l’observait gaiement rassembler ses cheveux, qu’elle passa sur le côté droit, par-dessus son épaule, ce qui lui donnait un air particulièrement sexy, capable de faire fondre n’importe quel homme. Formant un cercle avec son pouce et son indexe, le Genin leva sa main de sorte qu’Aimi voie le signe qu’il avait formé, et ne manqua pas de l’accompagner d’un petit clin d’œil, qui voulait tout dire. Se surprenant à agir de la sorte, Musashi décida d’en sourire et de se rapprocher de sa partenaire, passant alors son bras autour de ses épaules. Enfin, les deux Genins se décidèrent de quitter le terrain d’entraînement, prenant cependant leur temps pour marcher, un pas après l’autre, malgré la pluie qui continuait de s’abattre impitoyablement sur eux.

Musashi jetait de temps à autre un bref regard sur sa partenaire, ne manquant pas de lui sourire à chaque fois que leur yeux se croisaient. Soudain, alors qu’ils s’approchaient grandement de la boutique des Chiwa, Aimi freina la course du Genin et le tira dans un petit abri sous lequel ils pouvaient visiblement échapper à la pluie. Bien que surpris, le Han la suivit sans l’once d’une hésitation. Alors qu’ils se regardaient de nouveau intensément, la jeune médecin passa ses bras autour du manieur du cristal, lui confiant qu’elle n’avait pas envie de rentrer et qu’elle ne voulait pas le quitter. Avant même que ses lèvres ne viennent se poser sur les siennes, Musashi anticipa et attira la Genin vers lui, glissant alors sa main derrière ses cheveux avant de l’embarrasser tendrement.

« Et si ton père nous voyait ? » Demanda -t-il, avant de l’embrasser de nouveau.

Le cœur du Genin battait la chamade, tant à cause de la crainte que Tetsu le surprenne en train de batifoler avec sa fille, dans un endroit aussi laid, que des émotions que lui procurait ce qu’il était en train de partager avec la jeune médecin. Il continua cependant pendant un certain temps, essayant de ne pas faire attention au toit qui les protégeaient et qui faisaient un bruit infernal, à cause de la pluie. La serrant fort contre lui, le Genin l’embrassa langoureusement, jusqu’à ce qu’un bruit ne vienne l’effrayer et le contraindre d’arrêter. Regardant rapidement de gauche à droite, il ne dénota rien d’anormal, reprenant ainsi ce qu’il était en train de faire, avant de s’arrêter et de la soulever, sourire aux lèvres.

« Cela ne te dérange pas si je te fais rentrer par la fenêtre ? » Demanda -t-il, sourire aux lèvres, alors qu’il montait sur les toits des résidences voisines, s’arrêtant définitivement sur celui de la maison d’Aimi.



_________________
Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 D89k

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Empty
Mar 2 Juil 2019 - 14:49


Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche




Un instant, il l'a dévisagea et la rousse se demandait si elle avait commis quelque chose d'horrible. Puis vint son rire, tandis que la jeune femme rassemblait les informations : se moquait-il d'elle et ouvertement ? Aimi fronça légèrement ses longs et fins sourcils, tandis qu'elle bousculait légèrement son tendre, un fin sourire aux lèvres. Bien évidemment qu'elle n'était pas contente que le blond cesse leur échange amoureux et passionné, alors elle se sentait obligée de le lui faire savoir. Tous les deux se relevèrent, tandis que la doucereuse rassemblait sa longue chevelure flamboyante, la déposant sur son épaule, les gouttes d'eau chatouillaient la peau de son minois. Le signe et le clin d’œil que Musashi lui offrit fit doucement rire la jeune femme, rougissant légèrement. Cela semblait lui avoir plu, peut-être qu'elle reproduirait ce geste...

Enfin, les protagonistes quittèrent les hauts-plateaux envahis par la pluie et le tonnerre pour se diriger vers la boutique des Chiwa. Torrent diluvien ou pas, le couple déambulait tranquillement, serré l'un contre l'autre, profitant de ce silence pour repenser à tout ce qu'il s'était passé ce soir. Rien qu'à y penser et l'imaginer, les joues de la kunoichi se coloraient par automatisme, cette sensation en son sein toujours présente. Aimi se découvrit un sentiment nouveau qu'elle n'avait pas envie de voir partir, elle avait besoin de lui et de sa présence, de ce contact passionné qu'ils avaient eu. Alors, apercevant un petit abris de ses pupilles grenat, la rouquine tira doucement son compagnon sous le toit. Ses bras se tendaient vers le Han tandis que ses mains glissaient sur sa nuque, la caressant doucement, Aimi lui fit comprendre qu'elle n'avait pas envie de le quitter, avant de l'embrasser doucement. Celui-ci l'attira à lui et un frisson parcourra tout son être. Son père ? La médic-nin sourit contre son baiser.


« Oula... Il est sûrement déjà en train de ronfler comme il faut. »

L'Eisei nin se concentra sur leur embrassade tout en lui offrant tout l'amour possible. Soudain, tandis que leurs langues se rencontraient, le manipulateur de cristal s'arrêta immédiatement, regardant de gauche à droite, comme s'il avait senti une présence. Alors, Aimi en fit de même, mais il n'y avait rien qui sortait de l'ordinaire. Haussant des épaules, ses pieds quittèrent la terre ferme, son regard s'agrandit tandis que Musashi le prenait dans ses bras. Entrer par la fenêtre ? Plutôt original comme accompagnement. Un sourire à ses lèvres, la jeune femme passa ses fines mains autour de sa nuque et se laisse s'envoler à travers les toits. Rapidement, ils arrivèrent à la maison de l'épéiste, la douce grimaça légèrement en constatant qu'elle avait laissé la fenêtre ouverte. La Genin l'invita à entrer, tandis qu'elle la déposa sur le sol de la pièce remplie d'un lit, d'une bibliothèque composée de livres et de ses fleurs cristallisées, d'une armoire et d'un petit bureau. C'était simple et cela lui suffisait.

Aimi s'étira légèrement, cela était étrange de ne plus sentir la pluie sur sa tête. La jeune femme fit signe au Han d'attendre quelques secondes avant de quitter la pièce et de se diriger vers la salle de bain sur la gauche. La rubiconde attrapa sa serviette avant de retourner vers son bien-aimé, non sans oublier de fermer la porte. Un fin sourire sur le coin des lèvres et elle déposa le tissu réchauffant sur sa chevelure blonde, les ébouriffant. De sa petite taille, le médecin se colla à son tendre amour, tout en essuyant ses cheveux avant de se mettre sur la pointe des pieds et de l'embrasser délicatement.


« Tu veux un rester un petit peu, le temps que la tempête surprise, se calme ? »



_________________
Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Empty
Mer 10 Juil 2019 - 21:31

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Les pierres précieuses se reflétant sur
la lune de la roche



Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Iwa12

------------------------------------------------------

La pluie tombait toujours aussi abondamment, comme si elle souhaitait mettre un terme au moment qu’ils étaient en train de partager ; un moment fort agréable que les deux amoureux souhaitaient prolonger le plus longtemps possible. Sous ce qui leur servait d’abri, Musashi se délectait des lèvres de sa bien-aimée, des lèvres toujours aussi douces, chaudes et savoureuses, comme il les appréciait, et entre lesquelles il ne manqua pas de glisser délicatement sa langue, rendant ainsi l’instant un peu plus mémorable. Il voulait tester d’autres choses, il souhaitait s’adonner à d’autres pratiques, expérimenter des choses qu’ils n’avaient encore jamais fait ou même imaginer, mais certainement pas ici, dans ce lieu lugubre, sous ce toit ridicule, qui n’allait probablement pas tarder à céder sous les coups de la flotte. Par ailleurs, comme Aimi avait certainement dû le constater, le Genin devenait de plus en plus anxieux, la crainte de tomber sur le père de sa partenaire l'empêchait de vivre pleinement l'instant présent... Il ne voulait pas partir sur des mauvaises bases, surtout pas avec Tetsu, ah ça non...

D'où certainement son interrogation. En effet, il demanda à la jeune médecin ce que penserait son père, s’il les trouvait ici, à batifoler de la sorte. La Chiwa le rassura, persuadé que son géniteur était en train de dormir, ce qui ne serait pas étonnant au vu de l’heure. Les Genins s’étaient après tout rejoint en début de soirée, et beaucoup d’heures s’étaient écoulées depuis le début de cette soirée pour le moins magique. Entre le restaurant, les spectacles, le combat de Sumo, les ébats amoureux en centre-ville, puis au haut plateau, puis maintenant ici, il restait probablement peu d’heures avant que l’aube ne pointe ne bout de son nez. Ainsi donc, il était rassuré, et ne manqua pas de poursuivre ce qu’il était en train de faire, à savoir embrasser sa bien-aimée, comme il savait si bien le faire. Le contact de leurs lèvres lui procurait un immense plaisir. Mais ce qui était encore mieux, c’était le parfum qu’elle dégageait, un parfum naturel mais pas moins enivrant et ensorcelant, auquel on pouvait ajouter la chaleur de ses lèvres, de son visage et de son corps tout entier, une chaleur presque palpable, excitant davantage le Genin. Et que dire de la beauté de son visage, de ses yeux, de ses formes, parfaitement mises en avant par sa tenue entièrement trempée…

Déglutissant difficilement, Musashi pris la jeune médecin dans ses bras et commença à se déplacer de toit en toit, il imaginait déjà ce que serait leur prochain rendez-vous, et rien qu’à l’idée d’y penser, il semblait tout excité. Il fallait souligner que sa rencontre avec Aimi l’avait totalement changé, il ressentait en effet des émotions qu’il n’avait jamais connus auparavant, mais mieux encore, il semblait désormais plus vivant que jamais. C’était une bonne chose et il fallait qu’il profite, le plus possible, car rien ne lui garantissait de revenir en vie une fois qu’il se sera lancé à la poursuite de son grand-père. Pour l’heure, les deux Genins arrivèrent devant la fenêtre de la chambre d’Aimi, fenêtre qui n'était à priori pas verrouillée de l'intérieur, tant mieux puisque Musashi n’avait pas l’intention d’entrer par la porte, de crainte de tomber sur Tetsu, le père de la Genin. Enfin, Musashi la déposa sur le toit, près de la fenêtre, puis il agita sa tête, histoire de retirer toute la flotte que ses cheveux avaient absorbés.

Après quoi, il entra dans la chambre d’Aimi, ne manquant pas d'observer et d'analyser attentivement la pièce, très différente de la sienne. Voir ses fleurs cristallisées lui rappelait de nombreux souvenirs. Décochant un léger sourire, il s’avança dans la pièce, observant curieusement la bibliothèque de la Chiwa, avant de se retourner pour la regarder. C’était alors qu’elle lui fit signe d’attendre, filant vers la salle de bain avant de revenir avec une serviette qu’elle déposa sur sa tête. Avec ses cheveux ébouriffés, le Han se disait qu’il devait ressembler à rien, mais Aimi vint faire taire ses pensées, notamment en l’embrassant et en lui demandant s’il ne désirait pas rester un peu, le temps que la tempête se calme.

« Si, si cela ne te dérange pas je vais rester encore un peu. » Fit-il, en fermant la fenêtre.

Si cela ne tenait qu’à lui, il resterait jusqu’à l’aube, mais il ne voulait pas tomber sur Tetsu, pas de cette manière-là, c’était pourquoi il comptait rester encore vingtaine de minutes avant de s’en aller. Il retira sa cape, puis son t-shirt, histoire qu’ils sèchent et d’éviter de tomber bêtement malade... Puis, il se posa sur le bord du lit, invitant Aimi à prendre place à côté de lui, avant de pointer son doigt en direction des fleurs :

« Tu les gardes précieusement hein. Tu aurais pu les jeter tu sais, haha. » Fit-il, d’un léger rire. « Personne ne t’a déjà interrogé sur leur origine ? » Poursuivit-il, d’un air curieux.

Lorsque leur regard se croisèrent, les deux Genins restèrent figé pendant un certain temps. Le rythme cardiaque de l’épéiste s’accélérait alors anormalement. L’excitation montait, éclipsant la fatigue de cette longue soirée, contraignant ainsi le manieur du cristal à plaquer délicatement la Genin contre le lit, se mettant alors naturellement au-dessus d’elle, avant de l’embrasser. Un doux et long baiser, suivit d’innombrables caresses qui allaient – enfin – sceller cette longue soirée, leur plus longue et mémorable soirée….



_________________
Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 D89k

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Empty
Lun 15 Juil 2019 - 15:32


Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche




Le pluie continuait de taper aussi fort que possible contre la vitre de la chambre de la jeune femme, les gouttes d'eau semblaient vouloir continuer à participer à cette soirée qui était vraiment... parfaite. Rapidement, la doucereuse mit la main sur une serviette dans la salle de bain avant de venir la poser sur la longue chevelure dorée de son amoureux, les frottant dynamiquement, même l’élastique qui les tenait finit par lâcher, laissant les mèches ensoleillées tomber le long de son visage. Ses iris carminés se posèrent sur tout son visage, qui avait un air différent ainsi et son cœur battait à la chamade de nouveau. Aimi le trouvait vraiment très beau ainsi, cela lui donnait un air attirant et sexy qu'elle ne lui connaissait pas, rougissant de plus belle. Mains sur la serviette qui couvrait ses cheveux, elle vint embrasser doucement le manipulateur du shoton sur ses lèvres avant de reculer et de lui proposer de rester le temps que l'orage se calme, s'il décidait de se taire. Le Han ferma la fenêtre, acceptant de rester avec elle un peu. Un sourire plus que joyeux se dessina sur ses lèvres, ses pupilles grenat s'illuminant de plus belle. La Chiwa l'observait se dévêtir de sa cape et de son t-shirt, laissant apercevoir son torse dessiné, rougissant de plus belle en le regardant ainsi, elle ne se rendit même pas qu'il s'était assis sur le bord de son lit. Ses paroles la firent sursauter, tandis qu'elle s'était perdue dans ses pensées qu'elle n'avait pas l'habitude de côtoyer. Il montra du doigt les fleurs cristallisées tandis qu'elle posait ses fesses à ses côtés. Son regard de braise s'adoucit en repensant aux moments où il lui avait fait don de ses pierres qui étaient très précieuses pour la rubiconde.

« Jamais je ne pourrais les jeter Musashi, elles représentent beaucoup pour moi, elles me rappellent les moments qu'on a passé ensemble et me conforte dans le fait que... Je t'aime encore plus... Parce qu'elles sont aussi belles que ton âme... Et non, personne... a... demandé... »

Ses iris rubis plongeaient déjà dans les pierres d'or de son tendre amour, tandis qu'elle voyageait déjà dans un monde qu'elle connaissait bien : celui dans lequel ils avaient plongé quelques minutes auparavant, lorsqu'ils étaient sous la pluie. Son cœur tambourinait dans sa cage thoracique tandis qu'elle se rendait compte que ses vêtements étaient aussi très trempés. Le nœud autour de son cou qui descendait contre sa poitrine se vit rapidement défait, tandis qu'elle commençait à déboutonner son chemisier kaki. Rougissant de plus belle, sans quitter les yeux de son Musashi, elle n'eut le temps de terminer quoi que ce soit, qu'elle se retrouva allongée contre les draps doux et agréables de l'Eisei nin. Ses fines et délicates lèvres se retrouvèrent tendrement assaillies par celles du jeune homme, faisant naître une multitude de papillons dans son ventre, ce sentiment de désir la remplissant de nouveau. Non, il ne pouvait pas la quitter, pas encore, tout son corps était attiré comme un aimant contre le sien. Ses cheveux blonds chatouillaient le visage de la jeune femme tandis que leur baiser s'approfondissait de plus en plus. Doucement, ses doigts passaient de sa chevelure descendant le long de sa nuque, jusqu'à glisser sur son dos, nu et doux. Aimi aimait ce contact avec sa peau, c'était si nouveau tout cela et si plaisant, comment avait-elle pu ignorer tout cela ? Peut-être parce qu'elle attendait Musashi et personne d'autre pour découvrir tout cela ?
Collés, l'un contre l'autre, la rousse souhaitait profiter de chaque minute à ses côtés et le temps ne semblait pas vouloir qu'il s'en aille de sitôt.


« On dirait que... »Embrasse furtivement Musashi« L'orage ne veut pas s'arrêter... Tu peux rester le temps qu'il faut, et si tu ne veux pas tomber sur mon père pour le moment, tu pourras repartir par la fenêtre... On peut se coucher si tu veux ou continuer ce qu'on fait... »




_________________
Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Han Musashi
Han MusashiEn ligne

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Empty
Lun 22 Juil 2019 - 22:20

¤ IWAGAKURE NO SATÔ ¤
Les pierres précieuses se reflétant sur
la lune de la roche



Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Iwa12

------------------------------------------------------

En l’interrogant sur les fleurs cristallisées, Musashi n’attendait pas une réponse précise de la part d’Aimi, non, loin de là. Il l’avait seulement interrogé sur le moment, parce qu’il ne savait pas quoi dire et qu’il fallait qu’il trouve un sujet de conversation, rien de plus. Trouver un sujet de conversation lui avait en effet semblé nécessaire, dans le sens où il voulait porter leur attention sur autre chose qu’eux. Seulement, c’était raté, puisque la réponse de la jeune médecin replaçait, de nouveau, leur relation au centre de leur attention. Prévisible étant donné la question, hein. Cependant, cela n’était pas plus mal, surtout compte tenu de la réponse d’Aimi.

Au moment où elle prononçait ces mots, les deux Genin se regardaient amoureusement, et Musashi l’écoutait avec la plus grande attention, ne manquant pas de rougir au moment où elle sut le toucher profondément. A cet instant précis, alors que ses yeux brillaient de mille feu, comme à chaque fois qu’ils se faisaient aspirer par es pupilles écarlates, une très vieille phrase de sa mère lui vint à l’esprit : « Si un jour tu trouves une personne aussi belle et pure que ton cristal, ne la laisse pas s’échapper, Musashi, tu m’entends, ne la laisse pas s’échapper, mon fils... » Bien que ce ne soit qu’une infime partie du véritable monologue de sa génitrice, cela lui suffit amplement pour faire le lien avec la Chiwa. Il était et restait persuadé qu’Aimi était la femme qu’il lui fallait, la personne avec qui il voulait partager sa vie jusqu’à ce que la mort les sépare. Durant longtemps, il se demandait si la jeune médecin pensait la même chose que lui, s’ils étaient en effet sur la même longueur d’onde, et écouter ses belles paroles ne faisaient que le conforter dans ce qu’il pensait déjà, à savoir, qu’ils aspiraient, tous les deux, à la même vie.

Sourire aux lèvres, il ne dit pas un mot, il était en effet absent, perdu dans les méandres de ses pensées. Il se remémorait tous les beaux moments qu’ils avaient passé ensembles, à commencer par la fois où il s’était rencontré devant cet hôpital aux événements d’aujourd’hui, qui avaient commencé en début de cette folle soirée. Tous ces souvenirs se défilèrent extrêmement vite. Lorsqu’il revint à lui, l’épéiste allongea immédiatement sa partenaire dans le lit et commençait à la dévorer du regard. Il semblerait que tous ces souvenirs l’aient quelque peu stimulé. Bonne chose ou non, il ne le savait pas et il n’en avait que faire, sur le moment. Maintenant toujours le regard avec sa partenaire, son rythme cardiaque s’accélérait naturellement, au point qu’il finit par céder à la passion, l’embrassant ainsi langoureusement, une fois de plus. Après un certain temps, il fut contraint de mettre un peu distance, histoire qu’ils puissent tous les deux reprendre leur souffle. Aimi profita de cet instant pour lui parler, lui proposant notamment plusieurs choix sur lesquels Musashi n’avait pas encore vraiment réfléchi. Fin, de toute façon, il ne voulait pas trop réfléchir. Il se contenta de mettre son doigt sur les lèvres de la jeune médecin, la faisant ainsi taire. Sourire aux lèvres, il se mit alors au-dessus d’elle et approcha sa tête près de la sienne, avant de lui chuchoter : « Je crois que je vais dormir ici… », puis il lui embrassa délicatement le cou, il savait qu’elle adorait ça...





_________________
Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 D89k

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Empty
Dim 1 Sep 2019 - 12:15


Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche




Il n'y avait rien de mieux que de se sentir aimé en retour, c'était le cas pour Aimi, qui en fixant les pupilles dorées de son compagnon, pouvait y voir cette lueur d'amour et de tendresse qu'elle devait aussi lui rendre. Son cœur ne pouvait être plus comblé en ce moment même que par tous ces gestes qui la réconfortaient dans cette voie pleine de bonheur, à ses côtés. Allongés dans ce lit plutôt confortable, les deux amants se fixaient intensément, personne n'osait parler, le coeur de la douce kunoichi battait tellement fort qu'elle prit la parole, pour se calmer, mais celui-ci décida de la faire taire en déposant un doigt sur ses lèvres rosées la faisant rougir de plus belle. Ses paroles la firent sourire franchement, alors qu'une main se posait sur l'arrière de sa tête blonde, l'encourageant à continuer de l'embrasser ainsi, appréciant un peu trop cela à son goût. On dirait qu'il commençait déjà à connaître ses petits points faibles, elle y aimait le taquiner et avoir le dessus, la rouquine allait devoir trouver des petites idées elle aussi... Ce fut ainsi qu'elle se retrouva, très rapidement, au-dessus de lui, une nouvelle fois et qu'elle le regardait de toute sa hauteur, de ses pupilles flamboyantes. Il était vraiment beau avec ses cheveux mouillés et son regard étincelant, elle en avait de la chance. Durant de longues secondes, alors qu'ils se contentaient de caresser la peau de leur ventre, Aimi se permit de s'évader dans ses plus lointaines pensées. Ses souvenirs représentaient la Chiwa qu'elle était avant, celle qui était réfractaire à tout, qui ne souhaitait pas la compagnie des autres et qui s'entraînait seule dans son coin. Jusqu'à ressentir une solitude qui, autrefois, était de bonne compagnie, devenant lourde et triste.

Puis Musashi était arrivé, avec l'intention d'en apprendre plus sur son ami Abuto, blessé lors de l'attaque avec un prisonnier de la prison inavouée. Puis vint les interrogations sur la médecine en elle-même. Un sujet qui passionnait la Chiwa plus que tout, puis... ils se rendirent compte qu'ils s'entendaient vraiment bien et que déjà, une complicité venait de naître. Aimi se souvint de cette sensation au ventre, de cette envie de rester à ses côtés, ou même de le revoir après leur soirée sympathique. Oui, elle avait eu de la chance d'être tombée sur celui, ce soir-là.

Le reste de la nuit passa tranquillement, les deux amoureux n'avaient pas vu le temps passer, restant l'un contre l'autre, à se découvrir, sans dépasser de limite grivoise. Une discussion s'était même installée, ressassant des souvenirs agréables à Tsumago ou des récits sur le désert, racontés par le Han. Tout cela, jusqu'à que les lueurs du jour montrent le bout de leur nez. Surprise de voir qu'il faisait déjà jour, Aimi ne put s'empêcher de rire légèrement, les moments avec Musashi étaient si passionnants que même une nuit ne suffisait pas. Mais elle savait, que toutes les bonnes choses avaient une fin et que le jeune blond allait devoir partir. Alors, elle en profita pour l'embrasser de plus belle, attrapant sa nuque franchement. Elle savait qu'elle le reverrait très bien, mais les moments sans lui ne seraient plus aussi agréables. Ce fut lorsque les deux iwajins entendirent du mouvement dans le couloir, que le manipulateur de cristal se décida à quitter son lit et remettre son chemisier avant de lui déposer un chaste baiser et de quitter sa chambre par la fenêtre. Aimi se laissa tomber sur son oreiller en soupirant, un sourire automatique se dessinait sur ses lèvres, oh ça oui, elle était amoureuse.


Spoiler:
 

_________________
Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi  - Page 2 Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037

Les pierres précieuses se reflétant sur la lune de la Roche | Musashi

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: